Partagez | 
 

 - Rêve d'un passé à jamais révolu -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: - Rêve d'un passé à jamais révolu -   Dim 18 Oct - 14:10

~~) Chapitre 1 : Rêve d’un passé à jamais révolu (~~
- Songe d’un Aveugle -


Ténèbres blanche… C’est quoi… ! Sa m’éblouit… Une lumière…. J’ouvre mes yeux, ça me brûle… Des formes, des couleurs apparaissent devant mes yeux. Qu’est ce que c’est que tous ça… Je me redresse, difficilement… Sa me tire dans mon dos. J’ai l’impression d’avoir dormi toute une vie… Et ou est passé ce néant si familier à mes yeux. Je me sens agressé par ce paysage si bizarre. Je scrute chaque détail de cette endroit si étrange et pourtant si familier… Je baisse les yeux, se tissu sous moi, c’est ce qu’on appelle un « drap ». Etrange… drôle de tissu, si épais sous mes doigts. Je m’arrête sur mes doigts, la couleur… foncé… me fait sourire. Je me disais bien qu’il y avait une différence entre les garçons et les filles, en dehors des attributs naturels. Je me décale pour m’asseoir au bord de mon lit. D’ailleurs, je l’observe avec un drôle d’œil… je tâte ce qu’on appelle communément un matelas. Je me lève comme à mon habitude, mais cette fois-ci je n’ose pas marcher, le sol sous mes pieds me donne l’impression d’être fragile et qu’au moindre choc tous s’écroule. On appelle ça du plancher, Je passe mes mains sur ce sol tout lisse. Je me relève… mon dos me fait toujours mal. Je m’étire pour calmer cette douleur. Mes yeux son attiré par l’énorme bloc d’une couleur qui me dit « sale ». Voila mon placard donc… je m’approche de lui, je me sens si petit devant lui… Je l’imaginais pas si grand. Je l’ouvre…. Dedans je vois enfin mes vêtements, ce que je mes pour sortir ou tout simplement pour rester ici. Je touche chaque étoffe, le soupèse avec mes doigts. C’est incroyable… Avec ma vu, tous prend une dimension complètement différent. C’est complètement fou… la plupart des choses ne sont pas comme mon père me la raconté… Je prends les vêtements, qui pour moi me vont le mieux. Je m’habille… alors que dans bas j’entendais la voix de mon père résonner…

Père – Shin’ tu fais quoi ? On doit aller s’entrainer ! C’est demain ton examen pour passer Genin !

Je finis de m’habiller, prenant mon temps. Mes vêtements glissent le long de mon corps… drôle… La sensation de toucher prend une toute autre dimension à mes yeux. Je me retourne, cherche du regard un objet qui serait susceptible d’être mes chaussures. Une ombre au coin d’un grand meuble carré attire mon regard. L’objet en question devait être mon bureau, mais plus occupé à prendre ses drôles de bout tissus, je n’y prêtai qu’une attention distraite. Ils possèdent une couleur qui devait être du « marron ». Je les regarde d’un drôle d’œil… Mais je ne cherche pas plus loin. Aujourd’hui je n’ai aucune envie d’énerver mon père. Je l’ai enfile donc, avant de me diriger vers ma porte. Sa couleur me dit un truc… Mais je serai incapable de dire la quelle c’est…. Et puis je pourrais demander à mon père plus tard. Je descendis donc les escaliers pour me rendre dans l’entrée, ou comme à son habitude il m’attendait. Quand je le vis enfin devant mes yeux, plein d’émotion déferlèrent en moi… pouvoir enfin voir à quoi ressembler mon géniteur… Il arboré une coupe en bataille, courte, sombre. Sa mettait en valeur ses yeux très clair… Une couleur je dirais… Violet… ? Non… Raah et puis pas grave, je lui demanderai qu’il me fasse un cours sur ça. Puis j’englobai tous son physique en général. Il Bien bâti, il aurait pu passer pour un guerrier vétéran, sans aucun problème. Par contre ce qui m’étonna le plus dans son expression ce fut son regard, incrédule…. Non apeuré…. Ou même Surpris…. Je ne pourrais pas dire lequel. Il devait avoir compris, il se dire que sa tenait du miracle. Non il n’en fit rien, se contentant de me sourire et de murmurer un « merci mon dieux ». D’ailleurs c’est drôle un sourire… je m’attendais pas à ce que sa donne une telle expression comique. Je m’approche de lui, donnant une petite claque sur sa joue, d’ailleurs plus douce que d’habitude… Sûrement un contre coup de ce miracle…

Nous somme maintenant au milieu du sentier… Le sentier que j’ai si souvent emprunté… j’observe chaque détail avec une fascination difficilement retenu. La forme des arbres, des plantes… je m’en doutais déjà un peu… Grace bien sûr au récit de mon père, mais aussi à force d’être monté dedans. Le sentier par contre, d’une couleur pratiquement identique au néant, m’inquiétait plus… Sa me donnait l’impression de marchait dans le royaume des morts… Comme une démarcation au milieu du monde des vivants… Mon père, patient et calme, attendait que je finisse mon « aspections » des lieux, comme il aimait l’appelait depuis le départ de la maison. Il voulait qu’on s’enfonce dans la forêt, pour s’entrainer au lancé de Shuriken et de Kunai. Mais comment me priver d’une chose si magnifique… et si impressionnant. Mais je m’arrachai à ses contemplations, l’entrainement était plus important. Je pourrais continuer après dans tous les cas…

Shinji – Désolé, sa y est on peut commencer.

Suivant le geste à la parole je pris les devant et m’enfonçâmes dans la forêt. Mon père me suivait de prêt, une étrange expression sur son visage. Mais je mis attarda pas, trop occupé à scruter les alentour, émerveillé. Le trajet mis pas si longtemps que ça, car devant nous le cercle qu’ont utilisaient pour l’entrainement apparaissait. Je comprenais mieux maintenant les paroles de mon père. Étant inondé de soleil, ça ressemblait vraiment à un lieu bien distincte. Avec un sourire je me retournai pour regarder mon père rentrer dans la clairière.

Père – Bien ! On va pouvoir commencer.

Shinji – Oui !!

MessageSujet: Re: - Rêve d'un passé à jamais révolu -   Mar 20 Oct - 9:45

~~) Chapitre 1 : Rêve d’un passé à jamais révolu (~~
- Souffrance et résolution -

Sa y est on aller enfin s'entrainer, je sentais déjà cette émotion qui nous tiens. Cette émotion qui prémisse un effort. Oh oui, la je sentais que tous mes sens était prêt. J'adorais ressentir ça avant un combat, ou tout simplement un effort. Ça me rendais humain, et pas n'importe qu'elle humain : Un humain au capacité d'un ninja, donc supérieur. Mon père n'avait même pas encore parlé ou expliqué l'exercice que mes mains reposaient déjà sur mes armes de jet. Tous chez moi montrait une excitation et une envie de devenir fort, plus haute que la moyenne. On aurait même pu dire que l'air était palpable autour de moi. Plus aucun vent ne soufflé autour de nous, c'était le calme plat. Et la j'avais pas besoin d'utiliser mes sens pour le savoir, ma vue fraichement retrouvé me suffisait. Mais était ce une raison de les négliger, non bien sûr. La fusion des deux pouvait offrir un magnifique avantage, et aujourd'hui j'allais en profiter. Un sourire barrait mon visage, j'exprimais clairement la joie et aucune compréhension de travers pouvait être possible. Comme mon père n'était toujours pas décidé à expliquer, je pris les devant.

Shinji – Alors, on fait quoi ?

Je ne pouvais savoir si il se foutait de moi ou pas, mais une chose était sur : Il me fixait avec un regard qui me faisait froid dans le dos. C'était la première fois que je le voyais avec cette expression. En cet instant j'aurais bien voulu savoir à quoi il pensait, car plus le temps passait et plus je doutais qu'il soit en train de se foutre de moi. Oui c'était trop facile, la il était sérieux. Raah il m'inquiétait vraiment. Pourquoi restait-il comme ça ? Et ce regard... J'en avais la chair de poule. Je me mis à faire des gestes pour le faire réagir, fallait qu'il réagisse bon sang. Mais heureusement, il sorti d'un coup de son mutisme. Il me regarda d'un coup avec un regard incrédule.

Père – Désolé Shin... J'étais fasciné par l'aura qui flottait autour de toi. Encore un peu et tu pourrais passer pour un vrai ninja.

Je ne pus m'empêcher de rougir par cette tirade. Raah il le faisait exprès ou quoi, il pouvait pas être sérieux par moment. C'était tous le temps comme ça, soit j'étais le plus formidable des fils qu'il eu pu avoir, soit j'étais destiné à devenir le plus puissant ninja. Même si pour la deuxième j'avais cette optique en vue, soyons réaliste je n'avais pas plus de dix pour cent de réussir. Le pire c'est que quand il me le disait je pouvais pas lui en vouloir, ça me faisait trop plaisir au fond de moi pour ça. Bref fallait arrêter tous ça. Maintenant c'était le moment de s'entrainer, donc je relançâmes le sujet.

Shinji – Alors le programme ? Au lieu de dire des bêtises

à ce moment la mon père redevint sérieux, son regard ne trahissait plus le moindre délire antérieur. Et il commença à m'expliquer les raisons de cette entrainement, de la manière à suivre et il finissait par ce qu'il allait faire et par l'objectif de mon entrainement.

Père - …Maintenant je vais caché des cibles un peu partout dans la forêt autour de toi. Toi tu restera au centre de la clairière, par contre je t'interdirai d'utiliser tes yeux. Moi je ferai exprès de me déplacer à grande vitesse, au niveau des cibles pour te montrer l'endroit ou elle sont. Compris ?

J'acquiesçai de la tête, mais le passage ou il parlait de mes yeux ne me plaisait pas trop... Pourquoi me privé d'un don que je venais d'avoir. Pour cette fois je le comprenais pas, même si je les utilisais, je n'allais pas délaisser mes autres sens. C'était limite aberrant...

Shinji – Pourquoi je dois fermer mes yeux ? C'est un miracle que je puisse voir, pourquoi je ne les utiliserai pas ?

Je sentais mon corps tremblait, une peur naquit au centre de mon corps... Pourquoi il ne voulais pas...? J'ai mal... Mon corps lâcha sous mon poids, je m'écroule à genoux... Je le comprenais pas... Une sensation de mouillé sur mes joues... Je pleure...? Le goût du sel au coin de mes lèvres... Je me retiens de hurler ma peine. Je ne peux faire autre chose que de sangloter... Qu'elle minable je fais... Et je fais rien pour le cacher. Des mains rassurante entrèrent en contact avec mes épaules, je me sens redressé. Mes yeux son fermer... Et j'aurais voulu ne pas devenir voyant... C'est trop dur... Je sens le torse de mon père, son odeur monter à mes narines. Bizarrement sa me rassure, me calme... Sauf que mes larmes, elle ne sont pas de mon avis, elle ne s'arrête pas, entamant le sweat de mon père. J'entends une voix au loin... Celle de mon père...? Sûrement. Il me rassure... ça me calme... Mes larmes cessent enfin.

Il avait raison... Je devais me ressaisir ! Ouvrant mes yeux, je le repousse un peu avant de me relever. Je recule et je me remet en position.

Shinji – Vas y ! Je suis prêt

J'essuie le reste de larmes sur mes joues, avant de saisir deux kunai. Prêt à sentir le moindre mouvement d'air. Les yeux fermés comme il me le demandait. J'attendais un éventuel mouvement d'air, mes sens ouvert au maximum. Le voilà ! Je me retournâmes d'un coup avant de jeter mon kunai dans sa direction...

MessageSujet: Re: - Rêve d'un passé à jamais révolu -   Mer 21 Oct - 17:57

~~) Chapitre 1 : Rêve d’un passé à jamais révolu (~~
- Patience & Courage -


Je pouvais voir mon kunai filer à travers le vent, dans la direction donné par les mouvements d'air. En me retournant j'avais ouvert mes yeux par réflexe, drôle de chose, pour un ancien aveugle. Normalement mes yeux auraient du rester fermer. Mais la non. Et puis je m'en foutais, ce qui comptais c'était que je me fis à mes sens pour sentir les mouvements, après le reste apportait peu. Pour en revenir au kunai, malheureusement il passa à côté de la cible. Pourtant j'avais bien senti les mouvements, c'était sûrement du à ma vitesse. J'avais pas réagis assez vite. Fallait juste que je me force à bouger plus vite, que je sois plus réactif. Mais ça m'inquiétait assez quand même, d'habitude je réussissais toujours le premier. Une angoisse monta du fond de mon être... Et si c'était l'apparition de ma vue qui avait causé tous ça. Peut être un effet secondaire, comment en être sûr ? Mais je fis en sorte d'oublier vite fait cette angoisse, me rappelant que c'était toujours les explications les plus simples qui était les bonnes. Quel imbécile je faisais, surtout que pendant ce temps mon père bougeait toujours. D'ailleurs un nouveau bruit se fit sentir sur mon côté droit. Par pur réflexe je tendis mon bras dans cette direction, un kunai fusa. Cette fois encore elle trouva aucune cible. Tss... Fallait que je me calme, que je fasse ça calmement. Un autre bruit derrière moi... un Kunai fusa... Mais encore une fois loupé. Bon sang ! Maintenant c'était mort, j'avais perdus toute ma concentration. Avec un long soupir, je refermais mes yeux, essayant de faire le vide dans mon esprit, je devais essayer de visualiser ce qui m'entourait. Et à chaque bruit senti, imaginer mon père courir autour de moi. Mais c'était pas facile, je devais me forcer... Même si j'arrivais à le sentir, il allait trop vite...

Un autre bruissement, pivotant, un autre kunai fusa, mais comme à l'habitude elle fila encore une fois à côté. Bon dieu, si j'étais pas si patient j'aurais déjà gueulé. Heureusement je fis le plus d'effort possible pour pas le décevoir. Les yeux toujours fermés je cherchais un moyen de réagir assez vite. Car comme je ne réagissais pas assez vite, je suivais toujours le mouvements, donc sa fusait bien après la cible. Mais une idée fleurit dans mon esprit, c'était ça la solution. Je devais le tester... Campé sur mes deux jambes j'attendais le bruit qui ne semblait pas vouloir venir. Sondant chaque mouvements autour de moi, et forçant au maximum sur mes sens, je pu sentir une petite parcelle de tremblement dans le sol, sa venait de ma gauche. Sans hésité je le lançâmes dans la direction d'où sa venait, avec au même moment le bruit si caractéristique de son pas. Le kunai fila au travers du vent, et alla se ficher juste au bord de la cible. C'était déjà beaucoup mieux. Surtout qu'un sourire fendit mes lèvres, heureux d'avoir réussi à le toucher. Je venais enfin de trouver la solution. Mais fallait que je retrouve ma concentration que j'avais à ce moment la.

Les yeux fermé je refis le vide dans ma tête, plus rien n'existait autour de moi, que mon père et ses mouvements rapides, moi et les cibles... Tac... Tac... Les bruits des pas de mon père, je pouvais les entendre distinctement, je pouvais maintenant visualiser à peut près ou était chacune des cibles. Maintenant je devais réussir... Je sortais 5 kunai dans une main et 5 shuriken dans l'autre. C'est parti... D'un mouvement de rotation je lançâmes un kunai et un shuriken. Un à gauche qui alla se ficher dans une cible, l'autre pareil mais dans le sens opposé. Sans me relâcher je fis une pirouette arrière pour en lancer deux autres, loupé... Je ne fis pas attention. Je me fendis, trois autres filèrent.. deux sur trois allèrent sur les cibles... C'était un bon score pour le moment. Tournant sur moi même, les trois dernière filèrent... Réussi... Un sourire satisfait se forma sur mes lèvres, je pouvais enfin relâcher la pression. D'ailleurs sa me fit un choc, tombant sur les genoux, haletant. L'effort avait était si rude ? Dans tous les cas, ce qu'il comptait c'était que j'avais fais un bon score. Mon père approchait de moi, un sourire barrant également son visage, tout son être reflétait la fierté. Et je devais avouer que en cet instant, j'étais bien fière de moi. Je me remis débout, difficilement, avant de m'approcher de lui.

Père – Bravo fiston ! C'est un bon score, et t'inquiète pas à force de le faire, sa te semblera plus facile. Et puis même après l'examen, si l'envie tant prend je serais la si ta besoin.

Je lui souriais avec toute la gratitude que je pouvais, honnêtement s'il n'avait pas était la je me demande ce que j'aurais fais.

Shinji – Merci ! Et maintenant on fait quoi ? C'est pas fini j'espère ? Je suis en pleine forme !

Bien sûr c'était pas vrai, j'étais mort. Mais je voulais continuer. Cette réussite m'avais redonné le courage de m'entrainer. Et puis le regard de mon père, d'un coup sérieux me conforta. On aller continuer !


Père – OK. Alors suit moi.


Je le suivit donc, sagement. On s'enfonçait dans la forêt. Le trajet dura quelques minutes, et je me sentais frétiller. Finalement il s'arrêta et me dit.

Père – voilà le plus dur de toute les épreuves que je te passerai...

Frissonnant j'avais trop hâte de voir et d'entendre la suite...


Dernière édition par Shinji Kagami le Dim 25 Oct - 11:19, édité 1 fois

MessageSujet: Re: - Rêve d'un passé à jamais révolu -   Dim 25 Oct - 11:10

~~) Chapitre 1 : Rêve d’un passé à jamais révolu (~~
- Mauvais rêve -




Père – écoute moi bien mon fils, car cette épreuve est de loin la plus dur de toute. Cette fois ci je vais placer des cibles derrière plusieurs arbres à plusieurs hauteurs. Toi tu monteras jusqu’à la cible des arbres. Et tu te laisseras tomber vers le bas, avant de lancer tes kunai dans leurs directions. Pour ce faire je te laisserai mémoriser la disposition des cibles, faudra que tu les mémorisent, car la je pourrais pas servir de détecteur. Si c’est compris, je te demanderai de patienter un peu, je dois les mettre en place.

J’acquiesçai de la tête avant d’aller m’asseoir sur une grosse racine qui ressortait du sol. De la je pouvais déjà récupérer un peu. Mine de rien cette épreuve m’avait bien crevé, et celle qu’il m’attendait risquait d’être du même acabit, si ce n’est deux fois pire. Mais j’aimais bien ça, m’entraînait me permettait de rester en forme, et d’être soit même. Seul un effort pouvait nous montrer sous notre véritable jour. Enfin c’était ce que moi je pensais, après chacun avait leurs propre point de vue. Oui, loin de moi l’idée de douter des autres, car il n’y avait aucun point de vue unique et universel. Pour ça chacun devait développer son propre point de vue, sinon sa reviendrai à être qu’un mouton.

Whaou ! Je ne m’attendais pas à ça, qu’un jour j’entame un tel discours intérieur. Mais bon mon père revenait déjà vers moi, sa voulait dire que l’épreuve aller commencer. Je sentais à nouveau l’excitation monter en moi, j’adorer ressentir ça. Maintenant je devais aller mémoriser chaque endroit, si je me souviens bien. Alors c’était parti, avant qu’il puisse dire un seul mot, j’étais déjà entrain de me diriger vers la première cible. D’ailleurs on pouvait la voir bien caché derrière un bosquet. En levant les yeux, je mémorisai la disposition des lieux pour pouvoir me repérer quand je tomberai. Ça fait, maintenant me rester à trouver les autres cibles.

Une fois fini, je retournai voir mon père, près de la souche ou j’étais assis.

Shinji – Voila !

Avec un sourire mon père me répondit que c’était parfait, avant de me demander de la suivre. Je le suivis donc, commençant l’ascension. Plus je montais, et plus il faisait froid, bien sûr c’était du à l’altitude mais bon je mis faisais. Une fois en haut j’attendis les instructions de mon père.

Père – Bon maintenant tu prépare déjà 8 kunai dans tes mains, car en pleine chute tu pensera pas à les dégainer. Ensuite je veux que tu fermes les yeux et que tu visualises chaque endroit ou ce situe les cibles. Et que tu lance chaque kunai les uns après les autres. Compris ?

Shinji – Oui !

Alors que mon père redescendait, je fermais mais yeux avant de faire le vide dans mon esprit. Je devais commencer dès maintenant à visualiser chaque endroit, me mettre directe dans l’exercice était la meilleur solution. Les kunais dans mes mains, les cibles en tête, il me restait plus qu’à sauter. Sans hésiter bien sûr c’est ce que je fis…

Je pouvais sentir le vent fouetter mon visage, alors que je filais à vive allure. Bim zone de la première cible en approche, je du me contorsionner pour lancer le kunai. Il alla se ficher sur la cible, ça commençait déjà bien. Les deux autres je l’ai loupèrent, trop proche l’une de l’autre je ne fus pas assez rapide. En revanche les sept autres, j’eu aucun mal à les toucher, même si c’était pas au milieu de la cible, le principal était que je l’ai touche. Par contre emporté par mon élan, ma réception fut assez comique. Roulé boulé avant de me cogner la tête dans un arbre. En dehors de la douleur et de la panoplie de juron que je m’évertuer à dire, j’étai sassez content. J’avais réussi à faire un bon score.

Père – Bravo fiston !

Mon père venait de me rejoindre, un grand sourire aux lèvres. Moi aussi malgré la douleur dans mon crâne, un grand sourire naquis sur mes lèvres. On resta ainsi quelques temps à parler, sur les sensations ressenties et tous le reste. J’étais tellement heureux d’avoir réussi que je me retenais plus.

Père – Bien maintenant si on re…

Puis les ténèbres à nouveau… L’image disparaissait de devant mes yeux… Sensation de terreur. Non qu’est ce qui m’arrive ? Je perds la vue… Non ce n’est pas ça… Papa ! Aide moi ! Je perd peux à peu conscience… Puis plus rien, le noir complet… Le néant…

~~~



Les ténèbres de nouveau, mais cette fois ci c’est plus pareil… Je me sens tout éveillé. Mais ou je suis… Je sens l’herbe sous mes mains, pourtant mes yeux son ouvert mais je ne vois rien… Non ! Mon dieu… Un rêve… Je me laisse retomber sur le dos… Pourquoi… ? C’était la première fois que je faisais ce genre de rêve. Une envie de pleurer… Je me retiens… C’était si vrai pourtant, j’avais vraiment l’impression d’être dedans. Fallait que je me reprenne ! D’un bond je me relevais, directe je savais que j’étais dans les parcs. Mes souvenirs revenaient en mémoire… Fallait que je rentre chez moi… Oublié ce mauvais rêve…

~ Fin ~

MessageSujet: Re: - Rêve d'un passé à jamais révolu -   Mer 28 Oct - 12:35



    Shinji : + 26 XP

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: - Rêve d'un passé à jamais révolu -   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» - Rêve d'un passé à jamais révolu -
» Le passé, l’avenir, ces deux moitiés de vie dont l’une dit jamais et l’autre dit toujours. [PV Nami]
» Oublie ce qui t'a blessé dans le passé, mais n'oublie jamais ce qu'il t'a appris
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-