Partagez | 
 

 Quartiers Bourgeois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Quartiers Bourgeois   Mer 11 Nov - 23:55

[Suite du bar : Le Céleste]


Quelques minutes encore et surtout quelques verres. Une chance qu’elle ait pensé à stopper sa prise d’alcool avant que les choses ne deviennent graves. Taka avait encore la tête qui tournait, mais elle sentait qu’elle avait passé le point critique et qu’elle retrouvait peu à peu ses esprits. Cependant, le ton de la soirée était ancré en elle et il était hors de question de briser le cours des choses. La jeune fille se retourna brusquement alors qu’elle discutait avec Shinji, accoudée au bar, son soda à côté de la main.

[Nanako] Voilà ! J’ai fini mon service.

[Shinji] Cool ! On va où, alors ?

[Nanako] Pourquoi pas chez moi ? J’ai tout ce qu’il faut.

Pendant une seconde, Taka fronça les sourcils. Finalement elle attrapa son verre, le termina d’une traite et le posa avant de manger le petit morceau de citron posé au bout. Elle se tourna vers le barman, sortit son portefeuille et régla la fin des consommations. Une chance, elle n’aurait plus à payer pour s’amuser. Heureusement que tout s’arrêtait là parce qu’elle commençait vraiment à sentir le coût passer. De nouveau, la jeune fille porta son attention sur la serveuse en lui souriant.

[Taka] Ca me va ! Je te suis.

Tout trois se mirent en route en direction de la porte d’entrée. Nanako les laissa là un instant, allant chercher ses affaires dans le vestiaire du personnel. Pendant ce temps, la kunoichi missionna l’homme qui l’avait accueillie d’aller chercher sa veste à elle. D’une démarche rapide, le garçon gagna la salle où il avait entreposé le vêtement. Il disparut derrière la porte sans donner de nouvelles pendant quelques secondes que Taka avait occupées en charriant un peu Shinji. Ils s’apprêtaient à passer la soirée chez une fille à peine connue qu’ils avaient branchée dans un bar. D’ailleurs, eux deux ne se connaissaient que depuis quelques heures. En temps normal, la jeune fille aurait plié bagage et serait rentrée, mais il fallait avouer qu’elle avait oublié tous ses problèmes et que la soirée était agréable. Elle voulait se blottir encore un peu dans les bras d’un tel instant, car la suite serait beaucoup moins glorieuse. Finalement, l’homme revint, le magnifique manteau en main. Il le présenta à Taka qui se laissa se faire habiller. Au même moment, Nanako revenait, grand sourire aux lèvres.

[Nanako] Oh ! Sympa le manteau ! On est parti ?

Chacun répondit à sa façon puis tout trois quittèrent le Céleste. Taka se retourna pour regarder l’enseigne une dernière fois car il s’agissait surement se l’unique fréquentation qu’elle en aurait. Elle accéléra ensuite le pas pour rattraper la guide du soir et, une fois à sa hauteur, elle reprit la conversation, évitant de trop vaciller à chaque fois qu’elle mettait un pied devant l’autre

[Taka] Tu habites loin ?

[Nanako] Mmm… pas tant que ça ! C’est à trois pâtés de maisons. Pourquoi ?

[Taka] Euh… C’est à dire que j’ai un peu de mal à marcher… Et il fait plutôt froid dans ce pays.

Nanako sourit. Elle avait vu de loin que Taka n’était pas de Kumo. Elle lui frotta rapidement le dos pendant qu’ils marchaient puis ils se pressèrent un peu, au bon vouloir de la Kunoichi. Cette dernière regardait le ciel qui pour une fois était dégagé, une première depuis son arrivé dans ces montagnes. Elle ouvrit grand les yeux, continuant de marcher en serrant un peu plus sa veste et ses bras contre son torse. Elle se demandait pourquoi le ciel était plus beau à Kumo qu’à Konoha. Quelque part, il était le même partout, et pourtant celui là avait quelque chose de mystique. C’était comme un ciel d’hiver où l’astre d’argent rayonnait avec toute la beauté de sa robe blanche, produisant un halo autour de sa position. A côté vivaient les étoiles, plus claires et plus brillantes que ce qu’elle n’avait jamais vu. Le seul inconvénient restait ce froid auquel elle n’était pas habituée. Pourtant, ils n’étaient pas encore en plein hiver. Cependant, malgré cette non accommodation, elle se perdait petit à petit dans son paysage, suivant Nanako sans s’en rendre compte, sans exprimer le moindre mot et de telle sorte qu’elle ne vit pas passer le temps qui sépara leur sortie du bar pour leur arrivée dans ce petit lotissement.

Taka tourna les yeux pour voir où ils étaient, c’est à ce moment qu’elle vit les toits des maisons se découper dans la claire obscurité de la nuit. La lune pleine lui laissait libre vue sur son environnement et c’était avec aisance qu’elle avait pu déterminer l’endroit comme un lieu de vie moyen voire aisé. Elle se rappelait avoir déjà vu ça dans un lieu qui n’était autre que son propre quartier. Elle baissa les yeux sur Nanako, surprise de la voir habiter un tel endroit puis elle se reporta à un petit panneau.

[Taka] Lotissement… Shiawase… T’habites ici ?

[Nanako] Oui. Pourquoi, ça t’étonne ?

Taka se tourna vers Shinji.

[Taka] Bah je sais pas… T’en pense quoi, toi ?

Finalement, elle haussa les épaule et passa un petit portail que la jeune fille venait d’ouvrir. Ils se présentèrent à l’entrée d’une maison de taille moyenne, ornée d’un jardin fort bien entretenu. Taka regarda un peu autour d’elle pour jauger l’endroit. Elle en retira que c’était un cadre qu’elle connaissait bien, pour y vivre quotidiennement. Rapidement, elle fut extirpée de son analyse de l’extérieur. Les trois protagonistes entrèrent puis se débarrassèrent de leurs effets personnels. Avec toute la distinction du monde, Nanako s’occupa de ses invités avant de les faire entrer un peu plus chez elle. A l’intérieur, la maison donnait immédiatement une impression de bon vivre. L’éclairage fort bien disposé mettait immédiatement les lieux en valeur, insistant sur chaque détail qui pouvait donner un petit plus au cachet général. Le principe restait assez traditionnel cependant, car les hôtes arrivaient quasiment directement dans une grande pièce où une table était disposée. Directement sur la droite, une cuisine alliant modernité et racines locale se dessinait tandis que sur la gauche, la cloison donnait sur un corridor qui menait à toutes les salles privées de type salle de bain et chambre. Directement en face de l’entrée, une porte fermée donnait sur une pièce inconnue et une baie vitrée laisse le loisir d’observer une petite marre fort bien entourée de buisson et de gazon. C’était très coquet.

Mettant sa gêne de côté, Taka s’approcha dans la cuisine où Nanako était déjà, en train de trifouiller quelques petits trucs.

[Taka] Tu as besoin d’aide ?

[Nanako] Non ! Pas du tout. Attendez une seconde, j’amène la suite de la fête ! Installez-vous. Les toilettes son dans le renfoncement à côté du bureau si besoin.

Rapidement, la serveuse sortit de la salle, des verres à la main et toutes sortent de bouteilles au bras. Taka se précipita pour l’aider à tout déposer sur la table puis invita Shinji à s’approcher.

[Taka] Tu fais le timide ? Ah… peut-être prends-tu tes repères… Allez viens. Il y a à boire.

Elle s’approcha de lui et le guida jusqu’à la table où Nanako proposait de s’installer tout en le faisant elle même. Elle servit rapidement un alcool incolore avant de couper du citron et de mettre en évidence du sel. Elle sortit un soda pétillant et le versa dans chacun des verres d’alcools qui s’avéraient être de très petite taille.

[Nanako] Je vais vous montrer autre chose que ces petits cocktails moi… On va passer au shoot frappé.

Shoot… frappé ? Taka fronça les sourcils, et après avoir placé Shinji, elle se jeta à côté de la jeune fille qui les accueillait, prête à recevoir son enseignement du soir. Cette soirée allait être… mémorable. Ou très vite oubliée… tout dépendait de la dose ingurgitée.



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun

MessageSujet: Re: Quartiers Bourgeois   Jeu 12 Nov - 23:44

Alors qu’ils quittaient tout les trois, le bar Céleste, Shinji se relégua à la dernière place. N’étant déjà pas à l’aise pour marcher en tant normal, là dans son état il préféra suivre le bruit de leurs pas tranquillement. Et puis fallait qu’il arrête de se laisser embrouiller l’esprit par l’alcool, il devait réfléchir à une solution, car bon c’était quand même un mineur. Et il connaissait les risques s’il finissait la soirée chez elle. D’un côté ça lui disait beaucoup, mûrir, passer un cap, devenir un vrai mâle… Que des fadaises pour les jeunes, mais pour Shinji ce n’était pas évident de le réaliser. Pour lui il voulait juste changer, devenir un vrai homme, un vrai ninja. Car non seulement ça l’aiderai à réussir son objectif mais aussi à se trouver lui même. Et pour ça il était prêt à tout, même à passer par cette soirée et nuit.

Le silence devenait de plus en plus oppressant alors qu’il avançait dans le village. Pour Shinji, seul les bruits de pas de ses deux « amies » parvenaient à rompre ce néant sans fond. Heureusement qu’il ne voyait pas car il aurait sans aucun doute eu peur, car traverser ses ruelles la nuit, observait ses maisons qui forment une sorte de barrière sombre de chaque côté. Fallait avoir des nerfs solides, surtout que dans les villages on trouvait souvent des malfrats ou toutes personnes dans le même genre. Et de toute manière il fixait virtuellement ses pompes, préférant se torturer l’esprit avec ses pensées aussi anodines les unes que les autres, ou peut être farfelue. Finalement Taka rompis ce silence.

[Taka] Lotissement… Shiawase… T’habites ici ?


Elle réussi l’exploit de faire relever la tête de Shinji, vers ou personne pouvait le savoir. Par contre il sondait le néant si familier pour lui, dans la direction de la voix entendu. Puis ce fut au tour de Nanako de lui répondre. Shinji aussi avait retenu le mot prononcé par Taka, un quartier de bourgeois… Mais si Taka connaissait cet endroit, elle était donc bien de Kumo. Enfin c’était ce que pensait Shinji, malgré, fallait l’avouer un petit doute.

[Taka] Bah je sais pas… T’en pense quoi, toi ?

La réponse le surpris, les yeux s’agrandissant un peu. Ce n’était pas vraiment la question en elle-même mais plus qu’elle lui adresse la parole, car depuis le départ il les avait entendu une fois parler avant que sa sombre dans le silence. Il hasarda une réponse honnête, ne préférant pas cacher sa véritable pensé.

Shinji – Pour ma part, je ne trouve rien d’étrange. Même si c’est un Quartier de bourge, ça n’en reste pas moins un quartier comme les autres donc voila.

Suivant sa tirade il afficha un grand sourire à Nanako.

~~~

[Taka] Tu as besoin d’aide ?

[Nanako] Non ! Pas du tout. Attendez une seconde, j’amène la suite de la fête ! Installez-vous. Les toilettes son dans le renfoncement à côté du bureau si besoin.

Shinji qui était resté dans l’entrée, commença à s’avancer dans le salon. Il tâter autour de lui comme à son habitude, pour prendre ses repères il n’avait pas trop le choix. Donc tant bien que mal il fit le tour de l’appart, longeant chaque mur. Comme ça il put repérer les différentes portes, et découvrir les toilettes, grâce aux indications de Nanako. Quand il revient dans le salon Taka s’approcha de lui pour lui parler.

[Taka] Tu fais le timide ? Ah… peut-être prends-tu tes repères… Allez viens. Il y a à boire.

Il la regarda incrédule. Bien sûr qu’il prenait ses repères, en plus dans l’état ou il était, la timidité n’était plus de mise. Par contre il du la remercier, car elle l’aida à regagner la table ou Nanako les attendait. D’après les bruits dessus, il comprit qu’elle préparait les alcools. Une fois assis il attendit qu’elle finisse de tout préparer, respirant la bonne odeur de sa maison. Rien que ça lui permettait de reconnaître l’élégance de l’appart.

[Nanako] Je vais vous montrer autre chose que ces petits cocktails moi… On va passer au shoot frappé.

Shinji ouvrit de grand yeux, surpris. Il avait déjà entendu parler de c’est truc la. D’après ce qu’il savait, c’était des boissons faites pour se bourrer la gueule. Donc là le moment de vérité pour lui arrivait. Malheureusement il savait pas comment on faisait, il se tourna donc vers Nanako.

Shinji – Nanako ! D’après le bruit sur la table je dirais qu’on doit faire des mélanges. On fait comment ?

Le pauvre, il sentait déjà l’impatience le gagner. Il voulait boire, et faire ce dont il avait prévu. Pour ça il allait se déchirer.

Nanako – Bien sur ! Pour le moment j’ai déjà tout mis, il vous suffit de prendre du sel sur nos mains, avant de lécher. Puis tu secoue le verre pour agiter le gaz, avant de vider votre shooter d’une traite. Ensuite prenait un citron coupé mordait dedans pour passer le goût amer.

Des qu’elle finit son explication elle prit la main de Shinji pour la poser sur un des shooters et son autre main à l’endroit ou était le sel. La remerciant il prit du sel dans la main et le lécha. Cela fait il secoua comme elle le demandait, son verre. Puis le vida d’une traite, grimaçant en sentant la liqueur glisser dans sa gorge. Avant de se tourner vers Nanako un grand sourire aux lèvres, l’alcool lui tournait déjà la tête.

MessageSujet: Re: Quartiers Bourgeois   Ven 13 Nov - 23:37

Fin prête… elle était fin prête. Une fois tous les protagonistes réunis, Taka s’installa plus confortablement, attendant de recevoir son cours de dégustation du soir. Enfin, à ce niveau là, cela relèverait plus de la grosse beuverie qu’autre chose, du moins pour elle. La jeune fille était certaine de n’avoir pas encore fait passer les déviations du bar, pourtant rien ne la gênait dans le fait de continuer allègrement à remplir son estomac de ces substances nouvelles et alléchantes. Elle tapota des mains en signe d’impatience et d’une excitation certaine. Dans toute cette agitation encore très intériorisée, elle se rappela un détail qu’elle venait d’oublier malgré ces précédentes actions.

[Shinji] Nanako ! D’après le bruit sur la table, je dirai qu’on va faire des mélanges. On fait comment ?

Rapidement, la kunoichi fit faire un aller-retour à ses yeux entre les deux autres. Elle regarda la table où finalement bien des choses s’entassaient même si la plupart des boissons étaient mises de côté pour cette première partie. Nanako prit le soin de répondre à Shinji qui ne pouvait profiter de tous ces récipients disponibles.

[Nanako] Bien sûr ! Pour le moment j’ai déjà tout mis, il vous suffit de prendre du sel sur la main avant de le lécher. Puis on secoue le verre pour agiter le gaz avant de le descendre d’un coup. Ensuite, prenez un morceau de citron… ca fera passer le goût amer.

Bon… le discours n’était pas vraiment celui ci, mais c’était ce que Taka avait retenu. Elle sourit avant de s’exécuter, singeant légèrement les faits et geste de cette très gentille jeune fille. Elle attrapa le sel avec vivacité, en versa un peu sur la jonction entre son pouce et son index puis elle approcha un verre et un morceau de citron fraîchement coupé. Une fois que chacun fut prêt, un regard s’échangea entre les deux filles, cela restent impossible pour le Genin.

[Nanako] 1… 2… 3 !

Tous ensembles, ils procédèrent au protocole. On entendit les verres frapper la table pendant qu’ils les malmenaient avec frénésie, puis ils déglutirent tous avant de se fourrer le fruit dans la bouche. Taka leva la main pouce en l’air et jeta sa rondelle de citron consommée dans une coupelle prévue à cet effet. Elle machouilla un peu et rumina le goût acide avant de prendre la parole une grimace sur le visage.

[Taka] Woaa ! C’est bon mais c’est fort. Et… Oulà ! J’ai déjà la tête qui tourne.

[Nanako] Fallait pas boire autant au bar !

Elle riait de bon cœur, transmettant à toute la pièce sa bonne humeur… ou alors la bonne humeur du petit groupe. La kunoichi se tourna vers son homologue kuméen, sourire au lèvre puis elle lui tapa dans le dos amicalement.

[Taka] Ca ne passe pas ? Tu fais une tête étrange.

Elle se mit à rire, sa voix claire inondant à son tour la pièce dans un rire enfantin. Certes, c’était un peu moqueur, mais elle aimait bien la tête que faisait Shinji suite à cette première expérience. Elle ferma un œil en levant le sourcil de l’autre puis elle se tourna à nouveau vers Nanako qui servait à nouveau. Prenant un ton plus bas, elle subtilisa le bâton de parole.

[Taka] Au fait, j’y pense… tes voisins, et tes parents surtout, ne vont pas te poser des problèmes ? On a beau être trois, j’ai l’impression qu’on est parti pour faire du bruit.

La jeune fille en face éclata de rire.

[Nanako] Hé Taka… J’ai vingt deux ans, hein ! J’habite plus avec mes parents !

Surprise par la réponse, Taka ouvrit grand les yeux. Elle vivait seule dans une maison pareille ? Pendant un instant, la chuunin supposa un tragique événement c’est pourquoi elle hésita à aborder le sujet, mais face à cette intention timide, Nanako prit les devant, poussant vers chacun de ses invités un nouveau verre et de quoi préparer la deuxième tournée.

[Nanako] C’est grâce à mon oncle… Il a quitté Kumo pour voyager et il m’a laissé tous ses biens, ou presque. Le bougre était sacrément riche, d’ailleurs il doit encore l’être. Seulement, il a dit qu’il préférait sa vie de marchand itinérant alors il a embarqué une partie de sa fortune et m’a lâché le reste, y compris cette maison. Du coup, j’ai de quoi tenir pendant une ou deux vies.

Mais je continue de travailler pour le plaisir de l’activité. Je suis particulièrement attachée au Céleste parce qu’il s’agit de l’entreprise d’un ami. Alors bon, si je peux rendre service… Pas gratuitement, mais je demande le minimum.

Allez, tenez. A votre santé !

Pendant qu’elle expliquait tout ceci, Taka avait tout mis en place pour son deuxième shoot frappé. Elle se joignit à la ronde avec entrain puis elle répondit à l’interpellation de son hôte en lançant un bref « Santé ! » avant de vider son verre une nouvelle fois en bonne et due forme. Elle reposa le shooter bruyamment, éliminant un petit relent avec élégance et discrétion, puis elle s’approcha de Shinji, tout doucement…

[Taka] Alors… tu tiens la route, ou ça va plus du tout.

A nouveau elle lui passa la main dans le dos, mais cette fois-ci, dans un mouvement qui fait plus caresse qu’autre chose. Voyant ça, Nanako eut vite fait de répliquer. Faisant immédiatement s’éloigner Taka.

[Nanako] T’es sûre que vous êtes pas ensemble ? On dirait pourtant !

[Taka] Mais non ! J’viens de le rencontrer ! Comme toi… d’ailleurs, ca m’étonne que tu nous aies invités.

Elle plissa les yeux légèrement puis elle s’approcha de Nanako comme si elle avait voulu que leur front se touche. En fait, elle s’arrêta juste avant, toujours en plissant les yeux. Elle finit par sourire lorsque la serveuse lui répondit favorablement.

[Nanako] C’est chiant de vivre seule tout le temps… Les garçons ne valent pas la peine qu’on se casse le dos durablement pour eux, ils ne savent pas le rendre. Mes amis… Et bien ils ont tous leur petite vie, alors ça arrive que je me retrouve seule le soir, parfois. Comme vous aviez l’air de bien vous amuser, je me suis dit qu’on pourrait profiter tous les trois. En plus vous ne semblez pas foncièrement mauvais !

Elle avait un sourire joyeux, presque enfantin. Cette fille respirait la fraîcheur et l’insouciance bien qu’elle fasse son âge, mentalement parlant. Elle servait un autre verre à ses convives, changeant la composition pour plus de découverte encore. Elle en profitait au passage pour les rejoindre dans la danse, dégommant rapidement le sien pour se resservir et ainsi les rattraper un peu, tout ça pendant que Taka s’intéressait à Shinji.

[Taka] Allez soldat ! Profite un peu !

Nanako poussa ensuite d’autre verres, classiques, plus gros que les shooter. Pendant ce temps la kunoichi donnait un coup de coude amical au Genin. Elle se retourna ensuite pour voir ce qu’on lui proposait tout en prolongeant la course du troisième récipient jusqu’à Shinji.

[Taka] Ca sent bon… Qu’est-ce que c’est ?

[Nanako] Jus et alcool de pomme. Ca passe tout seul, mais prenez le temps de le déguster celui là.

Se faisant, elle tua son verre une nouvelle fois sous le regard affolé de Taka. Elle fit signe de ne pas la suivre et de respecter la consigne énoncée plutôt que celle montrée. A nouveau, la voix de la serveuse résonna.

[Nanako] Hé hé ! Il faut bien que je vous rattrape… Sinon vous… risqueriez de dormir avant que l’on s’amuse vraiment.

Sa voix avait subitement changé, s’attirant l’attention exacerbée de la jeune fille. Ca recommençait… A nouveau la chuunin se faisait absorber par le corps de Nanako. Elle ne l’avait pas remarqué, mais elle portait des vêtements relativement légers qui saillaient très bien à sa plastique. Elle était aguichante sans être provocatrice. Rapidement, Taka se mit un ou deux petites claques, faisant mine de chasser le vertige, puis elle leva ses gants et son gilet, prétextant la chaleur de la maison. A vrai dire, ce n’était pas tout à fait faux, mais l’alcool et d’autres facteurs aidant, elle commençait à ressentir quelques chaleurs. Elle sourit à l’autre jeune fille.

[Taka] Tu sais… Shinji est timide, il ne s’amusera probablement jamais vraiment.

Elle jeta ses yeux sur le jeune homme. Même du coin, son regard malicieux était pesant, particulièrement quand elle affichait ce sourire malin. Pendant ce temps, l’autre vidait une fois de plus son verre.



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun

MessageSujet: Re: Quartiers Bourgeois   Dim 15 Nov - 22:14

Mon dieu… Sa tête tournait déjà à une vitesse folle. Se shooter l’avait complètement tué. Un sourire béat aux lèvres il avait du mal à voir la réalité. Et puis les tapes qu’il reçu dans le dos, n’améliora pas son état. Toussant, il du s’y reprendre à deux fois avant de se redresser. Alors qu’il entendait la voix de Taka, soudainement loin.

[Taka] Ca ne passe pas ? Tu fais une tête étrange.

Tout de suite après elle explosa de rire, mauvaise chose pour Shinji car il ne put se retenir et éclata d’un grand rire à son tour. Pas le même rire que Taka, le sien était plus grave déjà donc il faisait beaucoup plus mal aux oreilles. Reprenant tant bien que mal son souffle il se tourna vers Taka, le sourire toujours sur ses lèvres et lui fait une tape amicale également. Mais elle enchaina en discutant avec Nanako.

[Taka] Au fait, j’y pense… tes voisins, et tes parents surtout, ne vont pas te poser des problèmes ? On a beau être trois, j’ai l’impression qu’on est parti pour faire du bruit.

Nanako éclata de rire, se qui surpris Shinji. Son ton était clair et frais, ce qui fit rougir Shinji, et dans son état il doutait de pouvoir réussir à le cacher. Et puis il s’en fichait, maintenant il avait l’intention de lui montrer que ce n’était pas du vent, et qu’il pouvait s’intéresser à une fille sans en avoir honte.

[Nanako] Hé Taka… J’ai vingt deux ans, hein ! J’habite plus avec mes parents !

Interloqué, les yeux de Shinji s’agrandirent. Bah dit donc, elle était même plus vieille que Taka. Un léger doute s’insinua en lui, avait t-il finalement une chance avec elle ? Quatre ans d’écart ça commençait à faire beaucoup. Il baissa les yeux pendant une demi seconde, mais il les releva directe. Il ne devait pas se laisser abattre, ça ne voulait rien dire. Il réussirait il en était sur. C’est donc avec son sourire béat de retour qu’il accueillit la suite des paroles de Nanako.

[Nanako] Mais je continue de travailler pour le plaisir de l’activité. Je suis particulièrement attachée au Céleste parce qu’il s’agit de l’entreprise d’un ami. Alors bon, si je peux rendre service… Pas gratuitement, mais je demande le minimum.

Allez, tenez. A votre santé !


Il prit le shooter qu’elle lui tendait. La remerciant pour la gentillesse qu’elle faisait preuve à son égard et le vida cul sec. Grimaçant une nouvelle fois, il éclata d’un rire sonore sans savoir pourquoi, suivit d’un drôle de hoquet. Au même moment il senti l’odeur si caractéristique de Taka monter à ses narines, s’approchant de lui, il l’entendit murmurer.

[Taka] Alors… tu tiens la route, ou ça va plus du tout.

Il se tourna vers elle, avec un air outré.

Shinji – Bien sur que ça v…

La main qu’il sentit dans son dos, le fit mâcher la fin de sa phrase. S’empourprant à nouveau il détourna le regard pour pas qu’elle le voit. Et comme il s’en doutait, Nanako ne laissa pas passer ça et répliqua aussitôt.

[Nanako] T’es sûre que vous êtes pas ensemble ? On dirait pourtant !

[Taka] Mais non ! J’viens de le rencontrer ! Comme toi… d’ailleurs, ca m’étonne que tu nous aies invités.

Sur le coup Shinji avala sa salive de travers et parti dans une quinte de toux. Décidément il n’allait pas survivre longtemps si ça continuait. Les répliques qu’elles sortaient risquaient de le tuer avant la fin de la nuit. Pendant se temps Nanako enchaina, chose que Shinji eu du mal à suivre, toujours entrain de tousser.

[Nanako] C’est chiant de vivre seule tout le temps… Les garçons ne valent pas la peine qu’on se casse le dos durablement pour eux, ils ne savent pas le rendre. Mes amis… Et bien ils ont tous leur petite vie, alors ça arrive que je me retrouve seule le soir, parfois. Comme vous aviez l’air de bien vous amuser, je me suis dit qu’on pourrait profiter tous les trois. En plus vous ne semblez pas foncièrement mauvais !

Un nouveau sourire sur les lèvres, il acquiesça difficilement envers Nanako. Sa tête le faisait tourner toujours autant, mais ça ne l’empêcha pas de reprendre un shooter, qu’il vida d’un coup. Avant d’éclater d’un nouveau rire. C’était une bonne technique pour masquer ses grimaces, quand le liquide passer dans sa gorge.

[Taka] Allez soldat ! Profite un peu !

Avec un sourire, il lui fit comprendre qu’il profitait comme il pouvait. Mais bon, étant plus jeune, il ne savait pas quoi dire, il ne savait pas quel sujet abordé avec elle. Et puis il était bien la, assis, son esprit flottant comme jamais. Malheureusement un coup de coude le ramena à la réalité, avant d’entendre un grincement sur la table, qui montrer qu’on lui approchait un nouveau shooter. Avec un sourire comme les enfants qui découvre leurs cadeaux il tâta la table pour prendre son verre. Il le prit en main.

[Taka] Ca sent bon… Qu’est-ce que c’est ?

Curieux il monta son nez au récipient et reconnu tout de suite l’odeur de la pomme. Avec un sourire il se tourna vers Nanako pour répondre, mais elle le devança.

[Nanako] Jus et alcool de pomme. Ca passe tout seul, mais prenez le temps de le déguster celui là.

Il rigola un peu, content d’avoir trouvé de lui-même. Par moment ses capacités à reconnaître les parfums, ou à reconnaître les sons, l’étonnait encore. Suivant son conseil, celui la il le bu doucement, profitant du goût légèrement sucré de la pomme. Avec un frisson de plaisir il le reposa sur la table. Puis la voix de Nanako changea d’un coup, ce qui fit frissonner notre pauvre Genin. Mais il ne put rien dire car encore une fois Taka ne put s’empêcher de mettre mal à l’aise Shinji.

[Taka] Tu sais… Shinji est timide, il ne s’amusera probablement jamais vraiment.

Il s’empourpra un instant avant de la fusiller du regard, un regard d’aveugle était généralement plus violent que celui d’un voyant car naturellement vide et sans sentiment il pouvait facilement foudroyer quelqu’un avec.

Shinji – T’aime bien me mettre mal à l’aise…. Bon si tu veux que je m’amuse, c’est ce que je vais faire !

Il se leva d’un bond. Un peut trop vite par contre, à son goût car il eu un vertige, qui le figea sur place un instant. Heureusement il ne dura pas. Il s’approcha de Nanako d’un pas décidé et s’inclina devant elle avant de tendre sa main.

Shinji – Nanako… accepteri… iez… accepteria… Il s’empourpra de nouveau, puis reformula sa phrase, très gêné. M’accorderiez-vous une danse ?

Dans son regard, on pouvait voir des flammes qui dansaient déjà. Il était motiver, et remonté à bloque par Taka. Et il espérait que Nanako n’allait pas comprendre de travers. Et puis il s’en fichait, il était ici pour s’amuser. Il ponctua donc sa demande avec un grand sourire charmeur, enfin il essaya de le rendre charmeur…

MessageSujet: Re: Quartiers Bourgeois   Lun 16 Nov - 0:35

Bien qu’elle l’ait directement visé, le regard de l’aveugle la dérangea soudain. Elle se tourna pour lui faire face, comme s’il avait s’agi d’un combat, elle ne s’était cependant pas relevée, jetant deux yeux noirs comme deux obsidiennes sur le jeune homme. En fait, ce n’était pas méchant… mais avec son esprit plus qu’éméché et cette façon qu’il avait eu de poser ses pupilles vides sur elle, elle avait senti le besoin de mettre une défense en place. Une seconde de silence plana pendant laquelle on put soudainement sentir la présence de la chuunin dans toute la pièce, comme si une aura profondément mauvaise s’en dégageait. C’était un peu le cas… Seulement passer par le regard n’aurait pas suffit avec Shinji car il n’aurait été capable de le déchiffrer. En revanche, ce déversement d’énergie dans l’air avait de quoi glacer le sang, particulièrement lorsqu’il succédait à une bonne ambiance pareille. A côté de la kunoichi, Nanako s’était figée, regardant avec stupeur et effroi la jeune Uchiha. Elle fit un bref allez retour entre les deux ninjas, rapidement suivi de la prise de parole de Shinji.
[Shinji] T’aimes bien me mettre mal à l’aise… Bon, si tu veux que je m’amuse, c’est ce que je vais faire.

D’un geste, il se leva, bousculant un peu la table de façon bénigne. Taka cessa immédiatement de propager cette mauvaise aura et dans un réflexe terrible, elle se jeta derrière Shinji, prête à le réceptionner si jamais il vacillait. Nanako, stupéfaite pendant un instant, se mit à rire à nouveau, la bonne ambiance revenue au goût du jour. Taka se tenait juste derrière le Genin, sans le toucher, le sourire aux lèvres. Elle adressa un clin d’oeil à la serveuse, prenant le temps de vaincre sa perte d’équilibre à elle. Elle reporta ensuite son attention sur le shinobi qui s’approchait de l’autre jeune fille, le pas décidé et l’allure presque fière. Il s’inclina respectueusement et lui tendit la main.

[Shinji] Nanako… accepter… iez… accepteria.. M’accorderiez-vous cette danse ?

Taka éclata de rire encore une fois. Ce type là était vraiment maladroit et les boissons enchaînées depuis le début de soirée n’aidaient en rien son élocution. Elle se plia en deux, sur le point de se rouler par terre à force de rire. Nanako allait de l’un à l’autre, tout sourire et déglutissant sont huitième verre. Ses joues commençaient à rosir et, elle aussi, commençait à ne plus être très fraîche bien que son état soit encore loin de ceux de ses invités. Elle attrapa doucement la main de Shinji pour ne pas le brusquer puis elle se leva pour l’emmener un peu plus loin de la table. Sur ce, elle attrapa une télécommande et la pointa vers le dessus du buffet où une chaîne était disposée. Sans attendre, une musique endiablée se mit à hurler dans toute la pièce. Taka se redressa, surprise et ouvrit grand les yeux pour voir ce que tout ceci donnerait.

Rapidement, Shinji et Nanako se mirent à virevolter – un peu n’importe comment, il fallait l’avouer – dans la salle. Taka s’écarta une seconde pour ne pas les gêner, puis elle attrapa son verre pour en boire une petite gorgée, s’accrochant à la consigne de dégustation. Elle les regardait s’agiter, hilares et grandement amusés. A force de les regarder danser, elle eut un nouveau coup de vertige qu’elle balaya tant bien que mal. Clignant des yeux quelques fois pour se reprendre un peu, elle remobilisa son attention sur la danse folle à laquelle ils se livraient et ce fut en voyant Nanako tournoyer qu’elle se laissa finalement accepter certaines choses…


~~

Elle était allongée dans l’herbe d’un parc, habillée d’un kimono tout à fait remarquable. Il n’y avait rien pour la déranger et elle vivait de très bonnes retrouvailles avec quelqu’un qu’elle n’avait plus recroisé depuis des mois. Sans savoir vraiment comment ils en étaient arrivés là, elle se rappelait qu’ils parlaient de leurs histoires respectives, des gens qui avait tenté de les approcher d’un peu plus près et pour qui ça s’était mal fini. Toujours mal fini… sinon ils n’auraient pas été là à en discuter. Elle s’était relevée brusquement, s’agitant à la façon de sa petite sœur qui était réputée pour ne tenir en place que lorsqu’elle dormait, et encore c’était beaucoup dire. Taka regardait le jeune homme dans les yeux, des étincelles plein les iris.

[Taka] T’imagines… Embrasser une fille ? Enfin, pour toi c’est normal, mais je pensais surtout à moi là.


~~

Elle écarquilla soudain ses yeux toujours rivés sur Nanako. Pourtant elle ne la voyait plus depuis quelques dixièmes de seconde, le temps de se perdre dans se souvenir si soudain de cette si douce après midi avec Hakai. Un Hakai qui disparut bien vite de son esprit lorsque la serveuse passa juste devant elle. Elle était fraîche, mignonne, extravertie… elle avait de belles formes et de beaux habits qui la mettaient en valeur. Son rire joyeux et son amusement remplissaient la salle de lumière. Dans sa volte, elle s’éloigna de Taka pour se rapprocher de Shinji. La kunoichi, toujours perdue entre son souvenir, ses désirs soudain jetés à sa conscience et le présent qu’elle était en train de vivre avec les deux autres, fit un pas hagard en avant. Elle enchaîna avec un deuxième pas tout aussi lent puis elle tendit la main devant elle. Elle s’approchait des deux danseurs quand soudain elle s’arrêta, ramenée à un état plus normal grâce à la chute qu’ils venaient de faire. Elle baissa les yeux sur eux, Nanako était morte de rire, Taka souriait et Shinji… elle n’entendait pas sa voix et ne voyait pas son expression. Elle se dit simplement qu’il devait être gêné.



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun

MessageSujet: Re: Quartiers Bourgeois   Mar 17 Nov - 23:15

Les joues toutes rouges il attendait toujours, que les deux filles se calment. Car l’une était plié de rire suite à son bégaiement de l’instant et l’autre même si elle ne rigolait pas, selon lui elle devait avoir la banane sur toute la largeur de son visage. Shinji lui il devait faire un effort pour ne pas s’empourprer plus et de leurs répondre d’une vanne cinglante. Même si ce n’était pas méchant, et même si c’était plus l’effet de l’alcool qui les mettait comme ça, il avait du mal à bien le prendre. Heureusement la réponse de la jeune femme fut positive. Alors qu’il sentait sa main se poser sur la sienne, rougissant par la même occasion, d’avantage. Il referma ses doigts sur le dos de sa main, en profitant pour sentir sa douce peau contre la sienne. Un nouveau sourire naquit sur ses lèvres, l’état dans lequel il était l’impressionnait, comme ci l’alcool décuplait les sentiments qu’il avait pour Nanako. Le simple désir qu’il avait risquait de se transformer en amour avec tout ça. Et honnêtement, ce n’était pas une bonne idée pour notre jeune Genin, surtout en soirée comme ça. Car quand tout ce finissait et qu’on revenait à nous, la surprise pouvait être très grande.

D’un geste doux et ferme il l’aida à se relever. Puis une fois debout, elle le dirigea un vers l’espace entre le mur et la table. Car il aurait eu du mal tout seul, et il le savait. Pendant qu’il se mettait face à elle, il entendit la musique démarrer. Un son puissant sorti des emplis qui se trouvait de chaque côté de la pièce. Surpris par ce genre de musique, il n’eu pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait, alors que Nanako lui attrapait les mains pour danser. Un grand rire s’échappa de ses lèvres, alors qu’il suivait les mouvements que lui imposait Nanako. Son corps virevoltait dans tout les sens, ses jambes bougeait et tapait sur le sol au rythme de la musique. Puis par moment il pouvait sentir se rapprochait d’elle, par moment il se collé carrément l’un à l’autre. Mais dans cet état de transe, il faisait même plus attention, donc il ne rougissait pas, sa timidité complètement disparu. Seul le plaisir, et la joie de danser avec elle restait.

La danse durée depuis déjà pas mal de temps, mais ça n’empêchait pas Shinji de continuer encore et encore. Il pouvait sentir la chaleur envahir son corps et les joues rouges brulantes, tout son corps tremblait sous le rythme de la musique. Mais toute les bonnes choses on une fin, comme on dit chez nous. Ça ne manqua pas, comme la fatigue se faisait ressentir, notre jeune genin eu la malchance de se prendre les pieds l’un dans l’autre. Ce fut immédiat, il s’affala contre Nanako. La position était vraiment comique, il était tombé littéralement sur elle. La tête fichée sur sa poitrine, les joues plus rouges que rouge, et son corps encré entre ses jambes. [Taka si ça te plait pas je changerai^^] Le pire c’est que Nanako au lieu de le repousser était morte de rire à sans décrocher la mâchoire. Ce qui rajouta à la gêne de Shinji, mais elle ne dura pas longtemps car il éclata de rire à son tour. Puis sans prévenir, même lui ne devait pas en être conscient, il passa ses bras autour de la taille de Nanako et se blotti contre elle. Elle cessa immédiatement de rire avant de le regarder avec de grands yeux, surpris.

Shinji – On est bien la…

Un sourire naquit sur les lèvres de la jeune femme, alors qu’elle caressait les cheveux de Shinji, comme le faisait une mère à son enfant. Sans y penser il ferma les yeux et commença à frotter sa tête à l’endroit, déjà très inhabituelle, ou était tombé sa tête.

Nanako – Euh… Shinji… ici ce n’est pas le bon endroit…


Il releva la tête vers elle, une expression de questionnement sur son visage. Ses yeux brillaient, même aveugle, d’une lueur étrange, qui fit empourprer Nanako. Elle posa sa main sur sa joue et la lui caressa.

Nanako – Tu es un bien étrange jeune homme… Shinji…



[Désolé pas d’inspi avec Nanako T_T]

MessageSujet: Re: Quartiers Bourgeois   Jeu 19 Nov - 21:00


Il y avait une raison toute simple qui expliquait pourquoi Taka ne pouvait voir le visage de Shinji. Elle pensait au début qu’il ferait son petit gêné comme depuis le début de la soirée, pourtant elle fut surprise de le voir rester ainsi allongé sur Nanako après leur chute, la tête bien campée entre les deux seins de la serveuse. Sur le coup, la kunoichi sentit une vague de jalousie l’envahir. Ce type si… si… si réservé, non… si coincé avait le droit à une place de choix comme celle là ! Elle devint toute rouge sur l’instant, sa tête se gonflant étrangement et son point se serrant en même temps qu’une veine venait prendre place sur son front. Elle avait perdu le sourire qui succédait immédiatement à la chute et arborait finalement une expression aussi tordante qu’effrayante. Elle s’approcha de deux pas vers les deux mais s’arrêta soudain, prise de court par ce qu’elle venait d’entendre.

[Shinji] On est bien là…

Elle écarquilla les yeux de façon plus que démesurée, une goutte glissant sur l’arrière de la tête. En fait elle ne savait pas si elle hallucinait ou si elle avait trop bu. Shinji venait de passer ses mains sur les hanches d’une fille plus âgée de quatre années. Il pratiquait littéralement du rentre dedans et sans doute avait-il prévu de finir de boire son coup avant de tenter d’en tirer un. D’ailleurs, la façon dont il frottait sa tête sur la poitrine de Nanako était assez significative. Taka cligna quelque fois des yeux avant de se les frotter. Elle passa ensuite la main sur son front pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’un délire fiévreux… Non, rien de tout ceci n’y fit. Alors, il lui restait la dernière solution. Elle attrapa son verre et le dégomma d’un coup. Dans une rapide volte, elle revint sur Shinji et Nanako qui commençaient à vraiment l’effrayer. L’un de ses pieds se porta rapidement vers l’avant, mais faute d’équilibre, elle se retrouva dans une position à moitié à genou et à moitié assise. Elle s’apprêtait à rire, pourtant rien ne vint. A ce moment, Nanako tourna la tête vers la kunoichi.

[Nanako] Taka, ça va ?

Elle ne répondit pas par les mots. Un simple signe de la tête et un petit « mmh mmh » vinrent faire office de réponse. Elle posa une main au sol et se redressa avant de se diriger d’un pas lent vers les toilettes dont elle ouvrit la porte pour disparaître derrière. Elle se tourna vers le lavabo où elle libéra l’eau. La jeune fille passa ses mains et son visage sous le liquide, mouillant son débardeur blanc s’en vraiment s’en rendre compte au même titre qu’une bonne partie de ses cheveux. Elle se redressa pour se mettre face à la glace où le reflet d’une fille qu’elle ne reconnaissait pas se dessinait. Qui plus était, cette jeune fille qui se trouvait juste sous ses yeux avait une façon étrange de bouger. A en croire qu’elle ne tenait pas en place. Mauvais tour que jouait son esprit, Taka n’avait qu’un impressionnant vertige. Elle vacilla une seconde avant de se rattraper au lavabo. Il fallait profiter de l’occasion pour se couvrir une seconde fois d’eau fraîche, en espérant que les idées se remettent en place, ce qu’elle fit avec brio mais qui ne porta pas tant ses fruits que ça.

Après quelque dizaines de secondes, elle ressortit passablement trempée. Elle s’approcha de la table sans ne rien dire, regardant les deux autres encore l’un sur l’autre. Sans doute avait-il gagné pour ce soir là. Taka s’installa à la table où elle se servit un simple jus de pomme. Elle vida le verre d’un trait et se tourna vers Shinji et Nanako.

[Taka] Hé ! Pas de cochonnerie devant une demoiselle, s’il vous plait.

Difficile de dire si elle blaguait ou non. En fait, sa voix avait perdu la joie qu’elle dégageait un peu plus tôt. Elle se servit un autre jus puis le bu d’un coup une fois de plus, puis elle s’approcha pour s’asseoir à côté d’eux pour enfin s’allonger à même le sol. Elle voulait dire des choses mais n’arrivait à le faire. Alors elle se contenta de se concentrer sur la musique, toujours aussi endiablée, tout en fermant les yeux. Un hoquet fit son apparition, hoquet durant lequel elle crut qu’elle rendrait son repas de la soirée. Ce fut avec talent qu’elle retint tout ceci dans son estomac, comme si elle avait fait ça toute sa vie. Pourtant, ce n’était que le premier soir où elle buvait de la sorte. En fait, c’était le premier soir où elle buvait et où elle atteignait sa limite. Elle se sentit partir dans un autre monde, sa respiration se ralentissant peu à peu, son esprit se fermant à cet univers déchaîné qui régnait autour d’elle. Sans s’en rendre compte, elle vint se blottir contre Nanako, poussant Shinji de côté. Elle posa sa tête sur le sol mais contre le corps de la serveuse puis elle commença à marmonner quelque chose d’incompréhensible. Elle arrêta un instant de parler, puis elle reprit une nouvelle phrase, cette fois-ci tout à fait audible malgré le fait qu’elle n’ait pas parlé si fort que ça.

[Taka] N’empêche… je t’aurais bien embrassée…

Son bras se leva pour aller entourer le bas ventre de la serveuse. Ce fut son dernier geste partiellement conscient. Sa respiration sembla se stopper un instant mais il n’en fut rien. Elle s’était juste considérablement ralentie, témoin du passage de la veille au sommeil. Cuite… Elle était juste cuite.



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun

MessageSujet: Re: Quartiers Bourgeois   Sam 21 Nov - 11:28

Les joues toutes rouge, notre jeune genin demeurait entre l’inconscience et le conscient. Sa tête toujours entre les seins de la serveuse, sa vu se brouillerai et le sommeil menaçait de le submergeait. Dans cet état de transe il aurait put tout aussi bien faire la « chose » avec Nanako qu’il ne s’en souviendra plus le lendemain. Pour le moment par contre il se contentait de caresser les hanches de la jeune femme, ainsi que de frotter son visage sur sa poitrine. Mais dans son esprit plein de chose vinrent prendre le dessus, des choses plus anodines les unes que les autres. Bien sur après fallait trouver le courage de le faire, et à ça restait à voir pour notre jeune garçon. Au moment où il s’apprêtait à le faire, la voit de Nanako résonna.

[Nanako] Taka, ça va ?

Distrait un instant Shinji releva la tête pour regarder Taka, les yeux brillants et aveugle, il avait l’air bien comique comme ça. Après avoir répondu d’un vague grommellement il la senti partir, et entendit le bruit de ses pas se rendre vers les toilettes. Pendant se temps il releva sa tête et lui fit un bisou sur la joue à notre belle serveuse. Avant de reposer sa tête à l’endroit tout doux du torse de Nanako. Il ferma les yeux et se laissa sombrer dans l’inconscience, ses pensées se mirent à tourbillonnait dans un seul sens « Nanako ». Chaque pensée qu’il eut lui était destinée.

Dans son esprit, c’était la première fois qu’il rêvait de se genre de chose. C’était tellement réaliste qu’il rougit même dans le réel. Il serra plus fort ses bras autour de ses hanches, essayant de revenir à lui. C’est le retour de Taka, et ce qu’elle dit qui le réveilla, instantanément.

[Taka] Hé ! Pas de cochonnerie devant une demoiselle, s’il vous plait.

Sa réplique le fit s’empourprer, levant les yeux vers elle, il senti tout de suite l’odeur caractéristique de son parfum. Ça montrait qu’elle venait de s’asseoir à côté d’eux. Mais il la senti le poussé de Nanako. Ne réagissant pas tout de suite il se laissa tomber à côté, surpris. A quoi elle jouait ? C’était elle qui lui demandait de s’amuser avec elle, et la il l’en empêchait. Il se redressa un peu, et s’assis sur ses mollets. Une pensée le tracassait depuis tout à l’heure, chez Taka c’est réaction était de plus en plus surprenant. Il s’arrêta car il l’entendait marmonnait des mots qu’il n’entendait pas.

[Taka] N’empêche… je t’aurais bien embrassée…

Ses yeux s’agrandirent, il avait complètement raison. Taka la voulait également, elle voulait aussi se faire Nanako. Un nœud se forma dans le creux de son estomac, elle l’avait manipulé… Finalement elle n’avait jamais eu l’intention de la lui laisser. Elle voulait l’humilier… Mais au lieu qu’une colère monte en lui, un sourire malicieux mûri sur ses lèvres. Elle voulait jouer, bah elle va jouer.

Sans attendre il s’avança vers Nanako et approcha son visage d’eu sien, malgré le regard étonné qu’elle lui lança il l’embrassa brièvement, lui caressant la joue avec un sourire qu’il voulait charmeur et tendre. S’empourprant violement il se força à ne pas montrer sa peur. Il la contourna et va voir Taka, alors que Nanako toujours surpris bégayait.

Nanako – Qu’est ce que… tu…

Il sourit à nouveau.

Shinji – Ta pas aimé ?

Un petit rire s’échappa de sa gorge, alors qu’elle s’empourpra à son tour, posant ses doigts sur ses lèvres. Alors que Shinji se penchait également vers Taka, un sourire tout mignon sur les lèvres avant de faire la même chose. N’attendant pas ses protestations il s’allongea, la tête posé sur son ventre, un soupir de bien être sortant de sa bouche. Alors qu'ils s'endormaient tout les trois, pour sombrer dans un long sommeil.
~~ Fin ~~

MessageSujet: Re: Quartiers Bourgeois   Ven 4 Déc - 16:30



    Taka : + 38 XP ( bonus chuunin inclus )
    Shinji : + 25 XP ( bonus genin inclus )

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quartiers Bourgeois   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quartiers Résidentiels
» Devenir un bourgeois ? Un peu que je veux !
» Les bourgeois et leurs richesses ...
» [Xia] Vieux quartiers industriels
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre-Ville de Kumo-