Partagez | 
 

 Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Dim 15 Nov - 20:08

Le déserteur Zul attendait en haut d’un des milliers d’arbres enveloppés dans le brouillard, perché sur une grosse branche en hauteur, surplombant la route principale de l’île Yagi.
D’ici il avait une excellente vue sur sa prochaine victime, ou tout du moins sur le prochain passant à qui il déroberait sa bourse remplie d’or.
Xenetha n’était pas dans un état incontrôlable, il ne ressentait pas le besoin de torturer autrui, et gardait pour l’instant le contrôle de lui-même.
Le crépuscule déposait son voile sombre sur les épaisses couches de brouillard qui entouraient le pays, pendant que celui-ci patientait et guettait la bonne cible à dérober.
Des pas se firent entendre, puis plus rien. Le Nuke-Nin tendait cependant l’oreille, car son ouïe ne le trompait pas et quelqu’un devait bel et bien se trouver dans les parages. Ses sens en alerte, il tentait de déceler un éventuel intrus dans sa zone.
Un Ninja solitaire passa en coup de vent, pour se stopper net derrière un bosquet, scrutant les environs avec une grande discrétion. Xenetha ne fit pas un mouvement, continuant d’observer la scène. Lorsque le Ninja repartit, le jeune Zul décida de le suivre, dans l’ombre et le silence…

Pendant une heure ou deux, les deux hommes se suivaient en file indienne, Xenetha sur ses pas, et le déserteur était très curieux de savoir où se rendait ce Ninja. Il était très rare d’en voir un se promener seul.
Mais les heures passèrent, et il semblait que cet homme ne se dirige nulle part en particulier. On aurait dit qu’il voyageait, qu’il voyageait mais discret.
Soudain, Xenetha Zul fit une erreur. Dans un élan pour poursuivre son rapide adversaire il n’anticipa pas un arrêt brutal et se retrouva rapidement proche de lui. Trop proche.
Immobile comme un rocher, il tentait de ne pas se faire repérer…

Mais il semblait que le Ninja avait bel et bien entendu quelqu’un et que son arrêt n’était qu’une feinte pour dénicher son poursuivant…

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Mar 17 Nov - 15:41

Au sortir du village... Reishou y avait fait d'amusantes rencontres, tel que des shinobis psychopathes ou des chiennes ninjas. De quoi monter un beau petit cirque, remplit de numéros tous plus amusants les uns que les autres. Ce monde étant visiblement en proie à une instabilité mentale collective, le clown s'y sentait bien. Malheureusement les guerriers de l'ombre - mouillée, en l'occurrence - étaient limités par une loyauté quasi-suicidaire envers leur village caché. Pour trouver de la racaille, il fallait chercher dehors... Et c'est hors du village que notre homme décida de faire une ballade. Il ne s'inquiétait pas d'ignorer la direction à prendre, faisant fi de toute logique. Après tout, s'il cherchait quelque chose, il trouverait quelque chose...

Ainsi notre bonhomme se mit à sauter de branches en branches, expérimentant diverses postures et divers bonds, faisant des détours, de ci, de là... Pour finalement s'arrêter derrière un bosquet. Là, notre héros tourna la tête à gauche... à droite... resserra son noeud de cravate, puis repartit. Evidemment, une prestation aussi bien jouée ne pouvait qu'attirer un hors-la-loi sans le sou. Il le ballada un peu, ricanant régulièrement en s'enfonçant dans les zones les plus brumeuses. Il s'arrêta soudain, debout au milieu d'une clairière nappée de brouillard. Quand son poursuivant l'eut rejoint, Reishou était là, silhouette violette dans la brume, un sourire écarlate étirant largement ses lèvres. Posant une main sur son ventre, il se fendit d'une magnifique révérence :


- Bienvenu, poisson des îles, j'espère que tu seras savoureux... Se redressant, il se fit craquer les doigts, poussant ses mains jointes vers l'avant. ...J'espère que tu n'as pas l'intention de me piquer mon pognon, parce que je serais au regret de devoir t'exploser la tronche. Note cependant que je n'ai rien de personnel contre toi. On peut discuter si tu veux...


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Mar 17 Nov - 18:52

Xenetha était repéré. Le Nuke-Nin fit un bon en arrière, et sans abaisser sa sombre capuche il observait ce Ninja drôlement vêtu, dont la folie semblait lui plaire plus qu'autre chose aurait-on dit. Esquissant un rictus, il rît à son tour. La scène aurait pu être comique vu de l'extérieur... Deux Ninjas mentalement très perturbés se faisaient face en s'esclaffant.
Soudain, le déserteur stoppa net son rire devenu presque machinal. Passant en une fraction de seconde d'un visage hilare à une expression de concentration, il observait Reishou.


"Poisson des Îles... dit-il en riant une seconde fois. Il serait intéressant de se demander qui de nous deux s'apparente le plus à une truite. Ta peau flasque et tes déplacements stupides m'y faisaient justement penser."

Le jeune Zul avait pris soin de répondre sur le même ton mélangeant humour et défi à son interlocuteur...

"Je ne t'avais pas suivi pour te voler ton argent vieux fou prétentieux. Pour ça j'ai plus vite fait de détrousser des gueux, pas envie de perdre mon temps avec des rigolos comme toi. Non? Tu n'es pas un rigolo? Ah je croyais... Y faut dire que ton accoutrement ressemble fort à celui d'un clown, un clown sans humour quoi qu'il en soit"

Xenetha ne souhaitait cependant pas engager un combat, du moins ça n'était pas son but.

"Bon. Baisse ta garde si j'avais voulu te torturer je l'aurais fait déjà. Parlons plutôt, si tu n'y vois pas d'inconvénient. Mais je te préviens, il se peut que je... pète un boulon sans que je n'y puisse rien, dit Xenetha en ricanant. Tu te débrouilleras avec moi si jamais ça arrive, c'est plus trop mon problème, fallait pas titiller Zul l'ami.
Tu es quoi au juste? Ninja? Clown? Les deux? Pour prouver ma bonne volonté je vais commencer les présentations. Je me nomme Xenetha et j'en dirai peut-être plus après. Je suis Ninja."

Le Nuke-Nin se tenait cependant sur la défensive, prêt à réagir à toute tentative d'attaque de la part de l'étrange Ninja...



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Mer 18 Nov - 14:01

Reishou fixait son interlocuteur, sans se départir d'un sourire pour le moins goguenard, alors même que ce dernier avait regagné son sérieux. Il l'écoutait cependant, se prenant au jeu du qui-qu'a-la-plus-grosse, ou encore qui-qui-gueule-le-plus-fort. Son expression hilare se ternit cependant, lorsque Xenetha arguait que notre clown de service ne disposait d'aucun sens de l'humour. Ce dernier tiqua, plissant l'oeil droit, un voile de mécontentement glissant sur son faciès. Il ne put cependant empêcher le sourire de se recoller à sa trogne, tandis qu'il répondait d'une voix passionnée :

- Moi j'ai pas le sens de l'humour ? C'est une insulte grave, ignoble, que je ne puis supporter davantage ! Tu trouveras personne avec un sens de l'humour plus développé que moi ! Je peux rire de tout, absolument tout, même ce qui ne s'y prête pas. Et j'me force pas... héhé... je le fais de bon cœur. Tiens, par exemple, moi j'trouve très drôle de crever les yeux des petits chiots. Ces mignonnes petites bêtes avec leur regard à vous fendre le coeur... SBAH ! J'lui fends le regard moi, à l'animal ! Reishou fronça les sourcils, avant d'ajouter sur un ton songeur : Bon, après faut enlever ses gants pour faire ça, parce que ça gicle un peu parfois. Bousiller des gants en velours, c'est drôle quand c'est pas les tiens, n'est ce pas ?

Malgré ce discours plutôt sulfureux, le bonhomme ne prit nullement une posture guerrière. Il restait là, droit comme un I, planté au milieu de la brume comme une plante bizarre. Inutile de préciser que cette vilaine plante affichait toujours un sourire rayonnant de bonne humeur... Pendant ce temps, Xenetha, lui, parlait de torture et de dédoublement de la personnalité. Ces choses là intéressaient fortement le clown, dont le sourire s'élargit encore davantage qu'il ne l'était déjà. Puis, en grand seigneur, cet encapuchonné se présenta. Prenant une profonde inspiration, Reishou fit un geste de la main, comme pour balayer les dernières paroles de son interlocuteur. Puis, s'avançant d'un pas, il répondit sur le timbre de la provocation :

- Qui tu es, j'm'en cogne un trou quand même. J'veux dire, je peux déjà te cataloguer parmis les fous mégalomanes, bêtes et méchants, qui aiment violer des mémés... ou... non, ça c'est p'têtre moi. Huhuhu... Hahaha...HAHAHAHA... L'homme à crinière verdatre se plia en deux, les abdos vaincus par le rire. HA...HA...HA... Haaaha... Heehe... Hehehe... Note que j'ai encore jamais fait ça hein, mais ça doit être très craquant... C'est fragile ces choses là. HAAAHAHAHA ! Ouh elle est bonne celle là ! Hahahaha ! Pfiouu... Reishou prit une profonde inspiration, pour calmer son hilarité, mais gardait au visage une bouche taillée par ce rire dément. Non, j'veux dire, toi t'aimes peut être pas violer les mémés, mais t'es un fou mégalomane bête et méchant... et myyyyyssstérieuux. Très important le mystère, la capuche, le vêtement noir, tout ça. Héhéhé... Non, sérieusement, j'aimerais bien rencontrer ton autre toi, j'paries que c'est un type encore plus timbré que toi même. Genre toi tu aimes torturer les gens pour le plaisir, lui il le fait systématiquement, façon maniaque psychotique avec les yeux injectés de sang.
Bref...

Le clown posa une main sur sa poitrine, dans une posture de petit bourgeois efféminé, feignant très mal le voeu de modestie. Comme tu m'as fais l'honneur de te présenter, myssstérieux malade mental, je vais faire pareil. Je suis le grand, le beau, le MAGNIFIQUE Reishou, comédien et voyageur de mon état.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Mer 18 Nov - 19:08

De nouveau Xenetha sourît du coin des lèvres tandis que ce personnage aussi frappé qu'il l'était se présentait...

"Hmhmhmhm... Hehehe. Non non, demande pas trop à Zul d'arriver, je t'ai expliqué c'est pas vraiment une bonne chose en fait. Si il débarque, il te torture, il te massacre et balance les morceaux de ton cadavre au fond d'un trou à rat ! Hahahaha. Drôle n'est-ce pas? A moins qu'il ne t'apprécie... Mais ça s'est encore jamais vu ça j'te le garantis... Hehe."

Prenant une nouvelle inspiration, il poursuivit.

"Reishou...Le CLOWN ! Hahaha. Il se trouve que... J'apprécie ton humour ! Huhuhu. Je serais ravis de t'aider à créer une petite pièce de théâtre comique, dans laquelle nous pourrions bien nous amuser. Une ferme, une famille. Nous. Un massacre. Oui hahaha. J'aime bien ça. T'en penses quoi?"

C'était la première fois que Xenetha rencontrait une personne qui bien plus que de comprendre son humour et le sens de sa vie, en partageait même les valeurs. Il avait en face de lui une personnalité toute aussi dérangée que la sienne, et voyait déjà en ce Reishou une opportunité pour lui...

"Ah ouai aussi. T'es un voyageur? Et... Toi aussi t'as bien envie de... BUTER un ou deux mignons petits NINJAS?! Hahahaha hehehehe."

D'un pas sûr, Xenetha se rapprocha de Reishou. Il abaissa son capuchon, dévoilant ses longs cheveux longs d'un noir profond, et son regard si distinctif à la fois perturbant et absent. Xenetha était un jeune homme. Malgré son jeune âge, on ressentait un profond vécu et une expérience chez lui, autant qu'un grain de folie pure qui lui dictait sa conduite...



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Jeu 19 Nov - 14:38

- Reishou le clown...
Ca ne me plait qu'à moitié, comme surnom.


Pourtant, malgré ce qu'il affirmait, le bonhomme ressemblait bel et bien à un clown. Mais pas au classique clown burlesque et ridicule, pas de chaussures trop grandes, ni de salopette bouffante, ou de chemise rouge, ou orange, tout aussi bouffante. Non, ce clown là était vêtu de violet, d'un costume cravate impeccable... Une marque de rigueur et d'élégance - d'un goût douteux - qu'on ne retrouve pas chez les classiques clowns augustes. Mais toute cette couleur éclatante, ne pouvait pas non plus être associée à l'apparence plus sobre du clown blanc. Ignorant l'avancée de son interlocuteur, le voyageur ouvrit la main devant lui, comme s'il allait présenter un objet à Xenetha. Mais sa paume était vide. La voix de l'homme glissa cependant dans l'air :

- Le terme de clown est tellement galvaudé... Aujourd'hui, on parle de clown pour parler d'un pauvre guignol sans envergure, un type qui fait des conneries sans le vouloir ou sans s'en rendre compte. Quelqu'un de désagréable, en somme. Mais les clowns, les vrais, sont des artistes ! Reishou s'exprime avec passion, son sourire traduisant bien plus de l'enthousiasme que son habituelle hilarité démentielle. Tu vois, il existe le clown Auguste... Celui qui a les cheveux en pétard, tout bariolé de couleurs flashy et des fringues grotesques : Enorme noeud papillon, chaussures immenses, vêtements trop grands. Ajoute à ça un nez rouge et un sourire démesuré et tu as la parfaite caricature de la bonne humeur. Ces gens là font des numéros, ils jouent la stupidité et la maladresse, sans l'être réellement. Généralement, les Augustes savent souvent jongler et sont parfois des acrobates. Et leur mérite est d'autant plus grand que leurs frusques sont gênantes...
Et à côté de ça, tu as le clown blanc.
Lui, c'est l'élégant, le sobre et terne, avec sa petite étoile et sa petite lune sous l'oeil. Il n'a en général qu'un seul sourcil, très prononcé, pour bien qu'on voit qu'il est sérieux, lui. Mais ce clown là n'est présent que pour sublimer la présence de l'Auguste. Un Auguste seul peut tenir un numéro, alors qu'un Blanc n'est rien sans son coéquipier burlesque. Héhé... Ce qui est vraiment drôle dans tout ça, c'est qu'au final, c'est l'incarnation du rire qui domine la scène.


En prononçant ces dernières paroles, Reishou avait prit une posture royale et triomphante, caricature de celle des grands généraux victorieux, surplombant le reste de leurs troupes. Sauf qu'il était seul dans la brume, accompagné d'un timbré victime de troubles de la personnalité. Mais ça, le voyageur s'en moquait, il avait un publique face auquel il pourrait épancher ses délires excentriques. Après tout, qu'est ce que ce beau petit discours encyclopédique sur la nature des clowns pouvait bien apporter à la situation actuelle ? Probablement rien. Mais ça, notre homme en costume violet n'en avait que faire. Il souriait toujours, à s'en faire sauter les points de suture... Bientôt, le son rieur de sa voix vint de nouveau porter des paroles tordues aux oreilles de Xenetha :

- Tu vois, le truc là dedans, c'est que même le plus ridicule et le plus stupide des personnages de cirque a un sens, un rôle définit. Dans la vie c'est pareil, chaque chose est définie... Tu vois toi, par exemple, tu partages ta caboche avec un gros psychopathe de bourreau qui aime torturer, tuer et démembrer les gens. Soit. Le sens de ça, c'est que toi t'es rien qu'un gros pétochard, tellement lâche qu'il a besoin d'une seconde personnalité pour pouvoir faire ce genre de joyeusetés et trop faible pour assumer les conséquences qui en découlent. Et moi... je suis le roi de la scène. Tu saisis ? Sans laisser le temps de répondre à son interlocuteur, Reishou poursuivit : Moi mon truc, c'est de me bidonner... Je peux rire de tout, absolument tout, rien n'échappe à mon sens de la dérision. Je ne connais aucune limite d'aucune sorte, rien ne peut m'empêcher de me bidonner... Je peux violer une mémé, donner des bonbons à son petit fils, crever les yeux des mignons petits chiots insulter des tueurs maniaques et complètement félés... héhéhé... me payer leur tronche. Huhuhu... Sans même qu'ils s'en rendent compte. Mais eh ! Ils pourraient m'en coller une que je trouverais ça rigolo. Ils pourraient m'ouvrir le ventre et m'arracher les boyaux, tout ça me ferait juste mourir... héhé... de rire. Mmmfuufufu... Hurm. Visiblement, le bonhomme eut besoin de quelques secondes pour s'empêcher de partir dans rire hystérique, tout content qu'il était de sa propre petite blague, pour pouvoir continuer à parler :
Comme je disais, je suis le roi de la scène, rien ne peut m'entraver. Comme tu dis, BUTER des gens, c'est rigolo. On peut le faire, sans problèmes. Moi ça m'amuse et je peux le faire sans problème. Mais je ne le dois pas... J'vais pas subitement me sentir mal parce que j'ai pas eu mon kota de sang sur les mains. Ça, c'est une blague aussi ridicule que de s'interdire un petit massacre gratuit juste parce que c'est pas bien. Ça te plairait d'aller massacrer des familles riches pour aller faire dons de leurs organes aux malades en sans le sou ? Ça, ce serait vraiment comique.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Jeu 19 Nov - 15:24

Xenetha se refroidit. Quel était l'intérêt de sa proposition? Le jeune homme était dans l'une de ses incompréhensions du monde qui l'entoure, qui faisait partie prenante de sa vie. Tentant de cerner la raison d'un tel meurtre, il ne parvenait pas à la trouver amusante, ni même à lui en porter un quelconque intérêt.
Il se passa quelques secondes qui parurent longue... Le regard vide de Xenetha fixait le visage horriblement joyeux de Reishou, d'un enthousiasme maladif, s'esclaffant à s'en déchirer les entrailles.


"Tu es... Vraiment... Taré Hahaha. Ca me plait vraiment figure toi... commença-t-il à dire pour combler le silence"

Puis Xenetha replongea un instant dans cet état d'absence mentale, il était comme déconnecté de la scène qu'il vivait pleinement. Son esprit bouillonnait, ne parvenait pas à percer le secret de l'engouement à tuer pour une cause de son interlocuteur... Il ne pourrait pas le comprendre. Mais malgré tout, Reishou comprenait ses pulsions et ne les rejetaient pas comme les autres. Il en rigolait même, s'en amusait et montrait donc de l'intérêt à son art du Genjutsu. Un intérêt humoristique, mais un intérêt certain malgré tout...
Le visage du Nuke-Nin s'était figé. Plus de rires, plus de sentiments apparents. Un corps vide de son âme se tenait devant le Voyageur, un corps planté droit comme un I dont la tête retombait légèrement vers l'avant comme trop faible pour supporter son propre poids.
Soudain, Xenetha sembla reprendre vie, se réanimer. Un immense sourire accompagné d'un rire joyeux s'en suivit. Il perça le regard de Reishou...


"Je crois que j'ai compris. Oui Hahahaha. J'ai réussi à comprendre hahahaha ! Reishou le Clown ! Huhuhuhu ! Qu'importe la façon, moi je... BUTE. Tu fais ce que tu veux après Hahahaha !"

Xenetha était parvenu à comprendre autrui, chose qu'il n'avait jamais réussi à faire... Toute proportion gardée bien sûr, car loin de s'engager dans un acte commun, il conservait une attitude similaire à celle qu'il avait toujours effectuée en se contentant de tuer pour le plaisir uniquement. Seulement, la perspective d'exterminer avec un autre lui avait ouvert les portes du discernement, et c'est avec une grande joie qu'il continua...

"On MASSACRE tous les deux?



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Dim 22 Nov - 23:15

Le clown fixait son interlocuteur, un sourcil haussé. Il écouta ce dernier, croisant les bras, sans prononcer le moindre mot, ni émettre le moindre petit rire quelconque. Son sourire, même, s'était peu à peu effacer, pour n'être plus que l'ombre de lui même : En effet, on n'y voyait plus les dents, comme c'était habituellement le cas. Finalement, il répondit à Xenetha, sur un ton qui trahissait une certaine lassitude :

- Heerrr... Non.

Non ? Pourtant, jusqu'à présent, les deux bonshommes semblaient plutôt sur la même longueur d'onde : Rire maniaque de tueurs psychopathes et déments, envies de meurtre, de buter et massacrer des familles entières, juste pour le plaisir de la chose. De vrai petits anges en somme, qui s'accorderaient parfaitement, à priori. Pourtant, Reishou venait bel et bien de répondre "non". Reprenant un sourire, quelque peu condescendant, pour l'occasion, le voyageur reprit la parole, sur un ton étrangement neutre, en comparaison de son timbre hilare habituel. Était il devenu sérieux, tout à coup ? Peut être que notre type était prit d'un fulgurant éclair de lucidité... ou pas.

- Enfin pourquoi pas, mais là, non, pas vraiment. Le prends pas personnellement, pauvre taré, mais c'est une question d'envie. Là, j'mangerais bien une pomme. Ça me fait plus envie que d'arracher la tête de quelqu'un, dans l'immédiat. Décroisant les bras, l'homme posa ses poings contre ses côtes. Maaais, arrivera forcément un moment où j'aurais besoin d'un fou furieux, homicido-maniaque. Malheureusement, je déteste les gens limités. Toi, par exemple, t'es pas mal limité dans ton genre. J'veux dire, en dehors de buter des gens tu aimes quoi ? Nada ! Rien ! Faut savoir être polyvalent, apprécier la bonne musique, pouvoir s'émouvoir d'une pièce bien jouée... Sur un tableau toi, tu serais la fade touche de noirceur, alors que moi j'ai toutes les couleurs à disposition.
...
Ca t'ennuie jamais, de ne penser qu'à tuer et torturer ?


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Lun 23 Nov - 0:28

Le Nuke-Nin ne comprit pas. Pourquoi soudainement son interlocuteur se refusait à collaborer avec lui? N'était-il pas si compréhensif que ça?
Il se passa une longue minute, les deux hommes étaient en face l'un de l'autre, Xenetha regardait dans le vide, perdu en lui-même. Décidément, ce Reishou le troublait énormément.


Buter.Fou furieux.Homicido-maniaque.Limités.Aimes.Polyvalent.Musique.Tableau.

Le trouble en Xenetha était tel que Reishou aurait pu profiter de ce moment pour l'attaquer, tant le Déserteur était ailleurs, dans ses pensées les plus reculées, tentant d'analyser la situation comme il le pouvait, avec la conscience réduite dont il était doté, avec le point de vue d'un tueur-né. Puis, de nouveau une lueur se fit percevoir dans ses deux yeux morts. Zul était décidé à prouver à Reishou qu'il possédait deux arts, dont il maîtrisait parfaitement les secrets.

En premier lieu, Xenetha chercha dans sa longue cape et en ressortit un masque, un masque en bois de noisetier, très ressemblant à celui qu'arboraient les Oi-Nin pour dissimuler leur identité, dont les deux yeux taillés étaient les seuls orifices et dont les ornements très soignés minutieusement gravés dans le bois de sa main contrastaient de leur couleur noire brûlée avec la blancheur ocre de l'arbre duquel il avait été créé. Xenetha montra son masque à Reishou.


"Regarde. Ça c'est moi qui l'ai fait ! Huhu. Il est beau hein? C'est mon masque. Je l'ai pas mis parce que toi t'es plutôt moche, et que mon masque est sublime lui. En plus j'ai aucune raison de me planquer devant toi ! Hahaha. C'est un des sommets de mon art, j'aime faire des masques depuis que j'ai créé celui là. C'est mon premier et mon préféré. Il est... à la fois... SUBTIL et... MAGNIFIQUE... et... ENVOUTANT. Comme moi."

Xenetha marqua une pause, certain que son masque ferait l'unanimité, il continua sur sa lancée...

"Tu dis des choses que je ne comprends pas. MAIS je me suis beaucoup instruis OUI ! Je suis on ne peut plus instruit. Je connais l'art, et je suis moi-même une œuvre en réalité Hahaha. En vérité, je vais te dévoiler le secret de mon plaisir, ce qui fait que je suis un tableau dont tu parles. Je peux entrer en toi, je peux te faire voir ce que je veux, te faire entendre ce que je veux. Je peux même... TORTURER tes petites cellules grises Hahaha. Oui OUI ! Je peux créer, malaxer, distordre... TRANSFORMER ton esprit ! Je crée chaque jour bien au contraire ! Sur un tableau, je suis le cadre, la peinture et même le peintre en réalité... Hahaha !
Et tout cela, ton mon art ne vise qu'à l'épanouissement final par la torture, car la torture est le point culminant du talent que je possède ! Hehehe."

Zul regarda Reishou. Ses yeux avaient alors retrouvés toute leur vigueur et tout leur perçant. C'est avec un sourire et un rire bruyant qui s'en suivit qu'il s'amusa à démontrer qu'il n'était pas qu'un tueur, mais surtout un créatif.
Il parla simplement à Reishou, mais dans son esprit le plus profond...


"Wouaaaawouuuuu ! Mais dis moi c'est sacrément le... FOUTOIR dans ta tête Reishou ! Tu veux que j'arrange ça un peu ou bien? ! Hahaha"

Xenetha cessa de parler à l'intérieur du crâne plein de folie de Reishou, et enfila son masque, tout en rabaissant sa capuche. L'individu qui se présentait alors devant le voyageur n'avait plus rien d'un jeune homme, mais ressemblait plutôt à un fantôme dont l'enveloppe noir faisait ressortir le visage blanchâtre et joliment décoré.

"Alors REIISHOU le clown. Convaincu?"

Xenetha patientant, attendant la réponse dans le calme le plus parfait...



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Lun 23 Nov - 12:48

Reishou regagna vite le sourire, quand Xenetha se mit en tête de lui prouver que, finalement, il n'était pas limité au simple meurtre. Pour le coup, on y voyait largement les dents, tandis que les coutures sur ses cicatrices semblaient tirées plus qu'à l'accoutumée. Pour un peu, on pouvait très bien les imaginer sauter, pour laisser l'expression du bonhomme s'étendre monstrueusement en travers de sa face. Mais ils tinrent bon, laissant à notre clown un semblant d'intégrité physique. Une fois que son interlocuteur eut finit son petit exposé, il s'introduisit dans son esprit, y soufflant quelques paroles... Cette intrusion mentale sembla étonner le voyageur, qui ouvrit grand les yeux. Lentement, la bouche de ce dernier s'ouvrit, pour laisser échapper un long Aaaaaah... de pure fascination.

Puis il fixa son interlocuteur, qui attendait désormais son jugement. Le type en costume violet affichait alors une expression plus démentielle qu'à l'accoutumée. Là, en plus de l'habituelle hilarité, son regard semblait perdu dans un autre univers. A quoi pouvait il bien penser ? Reishou lui même n'était pas certain de le savoir.


- Héhéhé... Heheheeeeee... HAHAHAHA ! HEHEHAHAHAAAAAAAHAHA ! Tu... tuhuhu... Tu peux rentrer dans ma tête ? Hehe... J'espère que le paysage est joli, là bas, j'y vais jamais... Hehe... Ou trop souvent, c'est au choix. Mais eh, fais gaffe quand même, moi ça m'a pas réussi d'être dans ma tête. Hehehe... Le clown marqua une pause, avant de reprendre, sur un ton plus posé et moins hilare : Bon admettons, tu es pas aussi limité que t'en as l'air, ça me plait. J'imagine que tu es un déserteur, des compétences pareilles ça se trouve rarement chez le pignouf moyen, faut avoir reçu un enseignement particulier. Avec ta névrose massacrante, pas besoin de chercher la raison de cette désertion bien loin...

Reishou semblait plongé dans une intense réflexion, bras croisés, se tenant le menton entre deux doigts. Il devait très certainement peser le pour et le contre, dans sa caboche désordonnée... La seule véritable question était : quels arguments pouvaient bien s'entrechoquer dans son esprit ? Qui pouvait dire que les notions que l'homme à la chevelure verdâtre considérait comme ayant de la valeurs ne soient pas, en réalité, largement ridicules ? Personne, finalement. Au bout d'une longue minute de silence, le clown tendit la main à son interlocuteur, avec un joyeux :

- Tope la !


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Lun 23 Nov - 18:26

Le Nuke-Nin alors caché d'un masque rît à en s'en faire exploser la cage thoracique, derrière son nouveau visage qui n'avaient pour seuls orifices que deux yeux ornementés d'entrelacs gravés.
Xenetha tapa dans la main de Reishou. Le silence qui avait suivi les rires mécaniques de Zul avait été rompu par ce petit claquement entre les deux mains froides et blanches du voyageur et du déserteur.
Il avait enfin reconnu son art, il appréciait son talent, son Genjutsu lui plaisait décidément. Qui plus est, il voulait s'associer à lui. Ce sentiment de partage, de compréhension doublé de coopération provoquait chez lui un sentiment nouveau, comme si peu à peu Reishou sans le savoir se mettait hors d'atteinte de la folie meurtrière de Xenetha. Le Nuke-Nin réfléchît un instant, puis poursuivit...


"Hum... Hahaha ! Dans ta tête, c'est une véritable hécatombe ouai hehe ! J'ai jamais vu un tel BAZAR dans un esprit jusqu'à présent Hihihiiiii ! Ah, et OUAI je suis Déserteur ! Huhuhu !"

Ouvrant quelque peu sa robe, il dévoila à Reishou le bandeau frontal de Kiri, rayé de sa main. Puis, dissimulant à nouveau ce qui faisait le symbole de son statut, il reprit...

"Hahaha ! Reishou le CLOOWN ! Mais dis moi, tu dis être un voyageur... Mais as-tu déserté un village de petits SALOPARDS de Ninjas? Huhuhu"

Xenetha s'était rapproché de Reishou, si bien que la distance qui les séparait était alors dérisoire. Toute méfiance s'était apaisée en lui...

"AH AUSSI ! Tu veux qu'on massacre quelque chose en particulier? Hahaaaaaa ! "



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Mar 1 Déc - 12:53

Le monde était finalement si petit. Pour quelqu'un comme Reishou, de croiser la route d'un autre taré dans le genre de Xenetha était un hasard des plus curieux. Mais qu'en plus ce même taré se révèle finalement être un déserteur de Kiri était finalement une plaisanterie bien savoureuse. Le dernier déserteur du village caché de la brume que le clown avait croisé était aujourd'hui mort et sa tête avait été rendue aux autorités compétentes, porteuses de masques... et de mort. L'espace de quelques secondes, l'idée de refermer ses doigts gantés de velours autour du cou de ce mignon petit psychopathe, jusqu'à entendre ses os craquer. Cette idée voilà son visage d'un sentiment macabre, tandis que son sourire jusqu'alors hilare devenait plus carnassier. Se passant la pointe de la langue sur la lèvre inférieure, le voyageur finit par répondre :

- Héhéhé... Désolé, mais je suis en bon termes avec Kiri, aussi fou que cela puisse paraître. La personne que je pourrais massacrer, dans l'immédiat, c'est toi. Ils apprécieraient que je leur apporte une autre tête perdue. Qu'est ce que tu en dis ? Ca te plairait de te balader un peu sans ton corps ?

Reishou commença alors à tourner autour de Xenetha, lentement, comme un félin qui observe une proie avant de bondir dessus. Quelle décision aboutirait finalement hors de sa caboche, de quelle genre de folie accoucherait sa psyché brisée ? La réponse demeurait incertaine... Après tout, même s'ils semblaient bien s'entendre, ce duo n'avait rien de stable. Le clown était bien trop chaotique pour qu'un quelconque engagement ai de la valeur à ses yeux. Aucunes limites, aucuns acquis, rien que du potentiel. Ainsi allait le monde par les yeux de l'homme en costume violet : Tout n'était que veine réalité, risible, faite pour être transgressée.

- Alors ? On est d'accord, un type comme toi, qui n'a déjà plus toute sa tête, n'en a pas besoin...


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Mar 1 Déc - 18:48

Un froid glacial parcouru le petit périmètre dans lequel les deux ninjas mentalement très dérangés échangeaient leurs paroles malsaines. Le Nuke-Nin s'esclaffa sous son masque, mais d'un rire machiavélique cette fois, non plus teinté d'un humour macabre mais bien du désir psychopathe de tuer. Relevant sa tête vers le ciel, son visage masqué de son œuvre se fit plus voyant, et l'on put distinguer plus clairement ses cheveux longs agités par la faible brise qui passaient et repassaient devant ce visage envoûtant sans bouche que représentait ce masque en noisetier. Le délire commun des deux Ninjas avait disparu, et le déserteur ne plaisantait plus, la tension était palpable.

Xenetha chuchota en l'esprit de Reishou...

"Hmhmhm... Tu tournes autour de moi, comme une petite mouche cherchant à me piquer une saloperie restée accrochée sur mon bras. Et tu es tout aussi faible qu'elle pour moi... Tu n'as pas l'air d'avoir compris que... TU PEUX PAS ME TUER ! Hahaha... Laisse moi te raconter une petite histoire..."

Zul fit volte-face et scruta Reishou de ses deux yeux verts clairs, dissimulés derrière deux orbites soigneusement travaillées. Il poursuivit son explication, parlant à l'intérieur du crâne du Voyageur...


"C'est l'histoire de Reishou le Clown... Il veut me tuer, me tourne autour me menace, mais ne comprends rien à mon art et n'a pas conscience de mes capacités tellement... SUBLIMES... Il décide de fondre sur moi et de m'égorger comme un PORC, mais il n'a pas calculé que depuis le départ, j'ai pénétré dans son esprit, un vrai foutoir bordélique, dans lequel je fais CE QUE JE VEUX, et que je peux réduire en poussière au moindre instant."

La véritable intelligence de Xenetha se dévoilait, l'intimidation, la torture mentale était le summum de ce qu'il appréciait dans l'art de l'éloquence...

"Laisse-moi juste te dire les choses plus clairement... Tu as sans aucun doute déjà tué, mais moi aussi. Tu as l'air d'être sûr de toi, et tu me nargues un peu trop... Hmhmhm... MAIS ! Encore un mot l'ami, encore une seule CONNERIE de travers dans ce genre là, et je t'enverrai expliquer à Kiri qui t'as rendu complètement AMORPHE, non plus maboul mais mentalement MORT."

Il marqua une courte pause...

"Maintenant, choisis. Tente de me tuer et tu mourras avant, ou continuons de discuter et tout ira pour le mieux. Tu as l'avantage de la force de frappe dirait-on, puisque tu sembles assez sûr de tes capacités à me pulvériser physiquement. J'en déduis donc que tu es adepte du Ninjutsu, du Taijutsu ou encore de l'Eisei... Mais je te contrôle sans que tu puisses m'en empêcher parce que je peux pénétrer dans ta tête comme dans un moulin mon vieux, parce que mon art à moi c'est... le GENJUTSU !
Attention, pas de faux pas, fais gaffe à ce que tu dis, je vais pas prendre le risque de me faire EXPLOSER LA TRONCHE par un Clown dans ton genre... Huhuhu... REEEEISHOU LE CLOWN."


Xenetha faisait preuve ici d'une maîtrise de soi plutôt rare dans son cas... Malgré tout, il touchait la ligne qu'il ne fallait pas franchir avant de définitivement tomber dans une soif meurtrière... Il anticipait, au moindre mouvement offensif de la part de Reishou, il ne perdrait pas de temps en jérémiades...



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Dim 6 Déc - 13:45

Au moins, une chose était sûre, c'est que Xenetha ne restait jamais sérieux très longtemps. Mais, sérieux, il pouvait l'être. Chose que le clown, lui, avait bien du mal ne serait-ce qu'à envisager pour lui même, sans partir dans une crise de fou rire. Par extension, lorsque le nukenin de Kiri commença à verser dans la menace, Reishou semblait, quand à lui, de plus en plus hilare. En écoutant son interlocuteur parler, le voyageur ne pouvait s'empêcher d'émettre quelques ricanements nerveux. Pourtant, il faisait des efforts bien visibles pour ne pas exploser et se rouler dans la boue. Il faut dire que son costume, tout violet fut il, ne devait pas être donné... et notre bonhomme en avait déjà ruiné un récemment pour ne pas avoir envie de faire la même avec celui là.

Finalement, Reishou ne passa pas à l'attaque, ou au moins pas tout de suite. Sa voix, saccadée par le rire, monta finalement jusqu'aux oreilles du déserteur, tel un disque rayé répétant toujours la même séquence sonore :


- Héhéhé... Je sais pas si tu te rends compte, mon chou, que tu essaies d'intimider un clown. Sur quelqu'un de raisonnable, j'imagine que ça pourrait avoir son petit effet, surtout que tu fais franchement dérangé dans ta caboche. Mais, franchement est ce que je fais l'effet d'être quelqu'un de raisonnable ? Tu es entré dans ma tête, tu devrais savoir que les menaces ont autant d'effet sur moi que des suppliques sur toi. Héhé... Mais eh, c'est pas grave, ça fait partie de ton personnage : Le bonhomme écarta les bras, comme le ferait un acteur de théatre, pour donner du poids à ses paroles. L'effrayant tueur psychopathe, bourreau des cerveau, qui change les gens en légumes... Huhu... Moi je préfère la viande, ça tient bien au corps, c'est bourré de protéines et en plus ça saigne. Huhuhu... Mais soit, il faut de tout dans un repas équilibré. Attends, attends, j'essaie de voir si je dois t'arracher la tête. Tu peux suivre le cheminement de ma pensée, si ça t'amuse, vu que tu as des pouvoirs si... effrayants... héhé...héhéhé...

Calmement, Reishou porta sa main à sa poche, pour la ressortir sans rien. Mais cette main, en elle même, avait subis quelques changements : l'index pointé, pouce levé, elle formait la représentation caricaturale d'un pétoire. D'ailleurs, en entrant dans l'esprit du bonhomme, Xenetha aurait remarqué que ce petit mime était parfaitement accepté par le clown, comme s'il y croyait vraiment. Du bout de ses doigt, il caressa sa paume à demi protégée par ses majeur, annulaire et auriculaire, soufflant un léger Zzzzzzz pour faire bien. Lorsqu'il releva rapidement le poignet, on entendrait presque le barillet claquer, alors même qu'il ne s'agit que d'une main et de doigts. Enfin, le clown porta le "canon" contre sa tempe, toujours souriant. Il maintint la pose pendant une seconde. Son pouce tremblait, comme un percuteur prêt à faire partir sa munition. Puis il se rabattit brusquement. Clic.

- Bien, on ne s'entretuera pas aujourd'hui. Une autre fois peut être ? Pour ce qui est des massacres... on va dire que je n'ai pas le luxe, actuellement, de me mettre un village à dos. Et surtout pas Kiri. Si un jour on s'croise sur un autre territoire, on pourra s'faire une petite sauterie avec plein d'invités, mais d'ici là, j'ai autre chose à faire de mon temps. Ca marche, vilain déserteur ?


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Dim 13 Déc - 14:43

Malgré la détente relative de Reishou, Xenetha ne lâcha pas ni son attention ni sa garde... Un individu tel que lui en savait trop pour qu'il le laisse partir comme si de rien était. Reishou n'allait pas s'en sortir aussi facilement après avoir dégoté des informations sur lui... Il continua alors à parler à l'intérieur de son crâne.

"Attend attend... Hmhmhm. Tu te fous de moi ou quoi? Tu me proposes de me BUTER, et juste après tu te barres quand tu comprends que c'est peut-être pas une si bonne idée?! Hahaha. Et tu comptes t'en aller aussi facilement après avoir su qui j'étais?! Hein?! SALOPARD ! Qu'est-ce qui me dit que t'es pas un de ces petits Ninjas débiles de Kiri?! Pourquoi est-ce que je devrais te laisser partir à ton bon vouloir?...
Non non... Hahaha. Pour l'instant, tu vas rester ICI !
"

Le Nuke-Nin se torturait l'esprit à comprendre l'attitude de Reishou. Pourquoi ne restait-il pas avec lui?
Puis Xenetha changea radicalement d'attitude, jouant une autre carte de sa personnalité... Il avait toujours été seul, et ce Reishou qui s'était présenté à lui semblait être l'unique Ninja à le comprendre.


"Reishou Reishou Reishou... LE CLOWN ! Hahaha. Tu parles de se donner rendez-vous ailleurs... Je te dis... OK ! Hahaha !
Mais... Tu vois... Hehehe comment dire ça. Il doit être possible j'imagine de rencontrer d'autres personnes comme nous en ce monde. Je t'ai rencontré toi, tu ne dois pas être le seul à me comprendre, je l'espère...
Que dirais-tu de se retrouver sur... l'île Nagi ? Disons... Dans la Taverne du port qui relie l'île avec le Pays de l'Eau? Hmhmhm...
Dans mes instants de clairvoyance je... J'ai élaboré une... IDEE. Et je ne pourrai la réaliser qu'avec des Ninjas qui me comprennent et partagent mes ambitions...
Si tu es réellement un Ninja de Kiri, tu me BUTERAS dans la Taverne avec tout tes copains, mais j'aurai pris soin de te tuer d'abord... Hihihi. Et si tu es digne de confiance, je t'exposerai une partie de mon plan Hahaha.
Qu'en penses-tu?
"

Zul conservait toujours son emprise mentale sur Reishou, prêt à frapper son esprit à la moindre attaque de sa part...



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   Mer 23 Déc - 20:29

A la demande de Xenetha :

Xenetha : + 29 XP (bonus inclus)
Reishou : + 32 XP (bonus inclus)

Que se passent-ils lorsque l'on fait se rencontrer deux fous ? Réponse live Razz

Certaines répliques sont savoureuses, mais je regrette que par instant, cela manque un peu de contenu.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une rencontre impromptue [Reishou/Xenetha]   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Impromptue... ~Pv Heaven~
» Impromptue de Kesha [PV Thalie Serinde]
» Une petite visite Impromptue [ PV Law ]
» Irruption impromptue [Morgane]
» Visite impromptue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-