Partagez | 
 

 [mission de rang D] Un premier gardiennage... Et le dernier?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [mission de rang D] Un premier gardiennage... Et le dernier?   Dim 15 Nov - 22:21

[mission de rang D] Un premier gardiennage... Et le dernier ?

Partie 1


Ying était assise sur une chaise à la table de cuisine, une rôtie à la main et un verre de lait à l'autre. Devant elle se tenais un carré lumineux refléter par le soleil qui entrait par la fenêtre. D'ailleurs, La fenêtre était ouverte et le vent qui entrait était particulièrement frais. Il était encore bien tôt donc, il est normal qu'il fasse un peu froid. C'est pourquoi Ying se demandait qu'est-ce qu'elle faisait ouverte à cette heure. Mais bon... Aucune importance. T'en qu'il n'y a pas de mouche qui entre, ça va.

L'étudiante regardait l'ombre des feuilles bouger au gré du vent sur la table. Sa rôtie était presque terminée, elle le mangeait dans un calme presque étonnant. Il n'y avait personne qui parlait, qui criait ou chialait. C'était un calme si reposant... Ying aurait voulu que ça dure toujours, mais elle n'était tout de même pas pour poiroté, là, toute la journée. Elle avait un chemin vers l'avenir à tracer et pour cela aucun jour de congé ne devait être. Sinon elle risquerait d'avoir du retard. Même si son avenir n'était peut-être pas de plus prometteur elle voulait tout de même faire de son mieux pour arriver à quelque chose. Cette mince brindille de détermination était présente depuis qu'elle faisait partie de l'équipe neuf, elle savait qu'avec eux elle pourrait devenir forte.

Ying regarda l'heure juste après avoir mangé sa dernière bouchée de rôtie, qui était délicieuse. Il était sept heures et demie. Elle but ensuite tous son verre de lait tout en se demandant qu'est-ce qu'elle faisait debout à cette heure... Elle avait même eu le temps d'aller prendre une bonne douche. Pourtant, à son réveille elle aurait pu jurer qu'il était déjà sept heures.

C'est bizarre Loraz n'était pas là... S'en était presque inquiétant. En tout cas si un rat errant a réussie à le manger, t'en mieux ! Ou même si celui-ci aurait décidé de fuguer, ça signifiait seulement une chose : la paix ! Mais malheureusement, ce doux moment ne dura pas très longtemps puisque, ce bruyant petit rongeur arrivait. Ying le regarda approcher. Elle essayait de ne pas trop attirer son attention vers elle et avec de la chance il ne s'approcherait pas. Mais encore une fois la chance ne fut pas avec Ying. Celui-ci s'approchait à grand pas vers elle.

[Loraz] Qu'est-ce que tu fais là ? Tu n'as rien d'autre à faire que de rester planté là comme une plante laide !

Ying haussa les sourcils, il avait bien dit « plante laide » mais où prend-t-il des insultes aussi ridicules ? L'étudiante aurais préféré ne pas lui répondre et s'abaisser à son niveau, mais elle n'avait pas vraiment le choix. S'y elle l'ignorait elle risquait de le faire paniquer et ses oreilles devraient s'attendre au pire. Elle réfléchie un moment avant de dire :

[Ying] c'est bizarre... La première fois qu'on c'était rencontré tu étais un gentil rongeur, pourquoi tu as changé si soudainement ?

Un court silence s’installa avant la réponse médiocre du père de la jeune fille.

[Loraz] Et bien, t'avoir montré qui j'était vraiment, dès la première fois, tu aurais sans doute refusé de m'amener chez toi. Alors, je t'aie manipuler ! En quelque sorte...

Il éclata de rire pendant quelques secondes. Durant ce temps Ying en profita pour aller chercher sa veste qui était accrochée à un crochait au détail minutieux. Elle savait déjà où elle voulait aller : en mission. Une mission de rang D ne devait pas être trop compliqué pour son niveau. Ça serait sa première mission.

[Loraz] je peux venir avec toi ? Tu vas faire les courses ? C'était temps il y a presque plus rien à manger dans cette maison.

Ying soupira puis, en se dirigeant vers la porte elle lui répondit calmement :

[Ying] je vais à l'académie demander une mission alors, il t'es malheureusement impossible de venir. Mais sache que j'ai le cœur gros de devoir te laisser seul ici... Non pas vraiment, mais je n'ai pas envie de gâcher ma première mission par ta faute.

[Loraz] Tu n'as pas besoin de moi pour gâcher ta première mission. Ça serait même étonnant qu'il t'en donne une. Tu n'es qu'une aspirante, faible et sans talent particulier. Alors, ne te fait pas de fausse idée sur ton avenir de shinobi. Il est perdu d'avance !

Ying pris une grande respiration. Ce qu'il venait de dire lui faisait réellement de la peine puisque, c'était son père... Et entendre ça de lui, qui lorsqu'elle était petite était là pour elle, la fit regretter d'avoir retrouvé son père. Elle aurait pu garder un beau souvenir de lui, mais, en revenant, ces souvenirs ne représentait plus rien et il les avait transformé en souhait de le revoir partir. Ying fini par lui sourire avant de lui répondre :

[Ying] Rien n'est jamais perdu d'avance. Certes je me fais, peut-être, de fausses idées sur mon avenir, mais je ne pourrais jamais tomber plus bas que toi. Je sais que pour être comme cela, avec moi, c'est parce que tu m'en veux... Pourquoi ? Je ne sais pas et je me fiche pas mal de la réponse. Si je suis devenu ninja ce n'est pas pour avoir ton respect... De toute façon, avoir le respect d'un rat me servirait à quoi ? Rien du tout. Tu as peut-être été mon père, mais plus maintenant. Mon vrai père est mort et sache que tu ne le remplaceras jamais !

Elle prit sa sacoche ninja qui était sur la petite table puis l'accrocha à sa jambe. Durant ce temps Loraz lui dit :

[Loraz ] Tu me renies ! Tu vas voir ! Grrrr !

*Et toi tu me dénigres...*

Ying l'ignora et sorti de la maison. De toute façon, le pire qu'il pouvait bien lui faire était de lui mordre un doigt. Rien de très grave.

*Il a un don pour énerver les gens celui-là !*

La jeune fille ce dirigea du pas lent vers l'académie. Elle ne se pressa pas puisque, elle ne savait pas à quelle heure cela ouvrait... La nuit c'est fermé, En tout cas il y a de grandes chances et le matin de bonne heure ? Sa réponse, elle pourra la constater rendue là-bas.

Enfaîte, il faisait beaucoup moins froid que le vent le faisait croire un peu plus tôt. Il avait qu'une mince brise rafraichissante. Sinon c'était tel une après midi d'été. Les oiseaux faisait une douce musique de fond, même si les corbeaux, eux, était assez limité dans le son agréable à entendre.

Après une environ dix minutes, Ying était arrivé au grand établissement appeler Académie. L'endroit était remplit. Il y avait de jeune enfant comme des plus vieux. En tout, il avait environ cinquante personnes. Plusieurs entraient et d'autres sortaient. Ying se sentait un peu intimidé par le nombre de personne, mais elle entra quand même dans la foule et entra dans l'académie.

Rendu à l'intérieur il y avait trois personnes qui attendaient pour poser une question à la secrétaire. Ou éventuellement aller chercher une mission tout comme Ying. Après moins de deux minutes c'était enfin le tour de l'étudiante. Elle sourit à la dame qui attendait patiemment la question ou autre de Ying.

[Ying] Où faut-il que j’aille pour avoir une mission ?

La femme feuilleta ses feuilles un moment.

[secrétaire] Tu es Aspirante ?

[Ying] Oui.

Elle lui tendit une feuille en disant :

[secrétaire] Voilà. C'est une mission urgente de rang D. Je dis urgente puisque, tu dois t'y rendre pour huit heures trente au plus tard.

[Ying] Je devrais faire quoi ?

La dame prie une courte inspiration et passa sa main dans ses cheveux arrières.

[secrétaire] Je n'avais pas terminé. Bon. Alors, tu devras garder deux enfants jusqu'à ce soir, au retour de leur mère. L'adresse est indiqué sur la feuille que je t'aie donné. Pour le reste madame... hum... [Elle regarda sur une feuille ] Akira pourras t'expliquer. Tu as des questions quand même ?

Ying réfléchi un moment puis fit un signe négatif avec sa tête. Elle sortie ensuite de l'académie. L'adresse où elle devait aller, était le « 1534 avenue du gazon vert » ça ne serait pas trop compliqué à trouver car, Ying savait très bien où se situait cette avenue. De plus, ce n'était qua une rue de chez-elle et donc, elle y passait presque à tous les jours.

La jeune fille était bien contente d'être tombé sur une mission comme celle-là. Garder deux enfants une journée ça ne doit pas être si compliquer... Il n'y a qu'à leur donner six ou sept somnifère et hop il dorme. Rien de plus facile.

*Ah, mais je n'ai pas de somnifère ! Bon, ça ne doit pas être si compliquer quand-même...*

Après peu Ying arriva sur la bonne avenue. 1530... 1532... Et 1534. L'étudiante alla cogner sur la porte blanche. En moins d'une minute une jeune femme d'environ trente ans vint lui ouvrir. Elle affichait un large sourire, elle avait l'air vraiment très gentille.

[Akira] Salut. Tu es venu pour garder Tadako et Haru ?

Ying lui rendit son sourire avant de répondre :

[Ying] Oui, mais je ne suis pas gratuite... Vous êtes au courant ? Euh... Je veux dire, je m’appelle Ying.

MessageSujet: Re: [mission de rang D] Un premier gardiennage... Et le dernier?   Mar 17 Nov - 6:03

[mission de rang D]Un premier gardiennage... Et le dernier ?

Partie 2


La jeune mère de famille afficha une moue avant de faire signe à Ying d'entrer dans la demeure. On pouvait très bien apercevoir sur son visage, Que l'étudiante ne lui plaisait pas beaucoup. C'est sûr que Ying n'aurait peut-être pas dû parler d'argent directement dans sa première phrase, mais cette femme ne la regretterait pas ! Puisque l'aspirante ferait de son mieux et à son retour ces deux enfants seraient même content d'avoir été gardé par Ying.

Akira appela alors, Tadako et Haru. Tout deux s'empressa de venir. La première arrivée était Haru une fillette de sept ans. Elle avait de grand yeux bleu tout comme sa mère, des longs cheveux blonds lui tombaient sur les épaules, elle portait un chandail blanc avec une jupe bleue et un joli sourire animait son petit visage. Tadako, qui était arrivé quelques secondes à peine plus tard, avait environ neuf ans. Il n'était pas très grand ni très gros comme sa sœur, il avait les yeux bruns chocolat, les cheveux châtains et portait un chandail noir avec un pantalon bleu. Tous les deux avaient l'air d'être d'adorable et sage enfant, mais les apparences sont parfois trompeuses.

Après qu'Akira est fait les présentations, elle expliqua plusieurs choses à Ying :

[Akira] si tu cherches quoi que ce soit dans la maison tu n'as qu'à demander à Tadako ou Haru ils pourront aller te le chercher. J'ai fait une liste de quoi faire ou ne pas faire [elle lui tendit une feuille de papier qui était plié en quatre. ] Est-ce que tu sais cuisiner ? Bon et puis je m'en fous. Tu n'as qu'à leur faire quelques choses de simple.[Elle se tourna vers ses enfants] Je serais de retour ce soir et je veux que la maison soit telle-quelle alors, si vous jouez à quelque chose vous rangez !

La femme prie sa sacoche et salua rapidement ses enfants avant de partir à toute vitesse. Haru regarda un moment sa mère courir vers sa destination. Lorsqu'elle la vit disparaitre la fillette ce tourna vers son frère qui l'attendait un peu plus loin. Ying, de son coter, se mordit la lèvre inférieure. Maintenant qu'est-ce qu'elle devait faire ? Elle décida d'ouvrir le morceau de papier.

À ne pas oublier :
Lait
Pain
Beurre
Salade


Mais c'est quoi ça ? Il ne faut pas que Ying oublie de leur donner leur lait et tous les autres ingrédient à leur régime ? La jeune fille leva les yeux pour voir où était passé Tadako et sa sœur. La première chose qu'elle pue constater était le vers casser à quelques pas d'elle. Ensuite, elle vit Haru... Debout sur la table entrain de deviser un des quatre glop de lumière. Pendant ce temps, le jeune garçon lui lançais des shuriken en carton.

*Ça commence bien....*

Ying s'approcha d'eux et leur dit d'elle voix calme :

[Ying] euh.... Excuser-moi mais est-ce que vous pourriez vous calmer ? Ce n'est pas que vous êtes dérangeant, seulement vous allez finir pour vous faire mal alors....

L'étudiante s'aperçu qu'elle était complètement ignorée. Ils n'avaient même pas prit la peine de se retourner. Ying n'osait pas trop les forcer et elle n'avait aucune avant de crier après eux... Et par la suite avoir l'air d'une sauvage ? Non pas question.

Ying décida plutôt d'aller voir Todaku qui riait en s'en décrocher la mâchoire. Pourtant, il n'y a rien de drôle à lancer des shiriken de carton sur une fillette de sept ans. Chacun son humour, même si la leur est un peu douteux ou même carrément nul. Rendu à coter de lui elle se pencha pour être à son niveau et lui dit :

[Ying ] c'est à quelle heure qu'il faut je donne le biberon de lait à ta soeur ?

Sans savoir pourquoi le garçon se mit à rire de Ying. Non, mais quel impolie ! Qu'il se conte bien chanceux que l'aspirante soit payé pour le garder parce qu'elle lui aurait donné une bonne racler. Et la petite fille, mériterais juste d'être descendu de la table par les cheveux. Heureusement, Lorsque le garçon eu reprit son souffle il finit par lui répondre :

[Tadaku] Elle a sept ans et non sept mois.

Elle regarda alors, le papier qui était dans ses mains et en déduit que c'était un faux. Elle l'avait bien eu cette Akira ! Ou, elle savait tout simplement trompé, ce qui est tout à fait crédible, mais un classique quoi ! Quoi qu'il en soit, Ying n'aimait pas ces gamins énerver ! Il était plus fatiguant que Loraz, même si cela fait que quelques minutes seulement qu'elle était en leurs présences...

[Ying] Bon ! Là, ça suffît !

Les deux mômes arrêta leur bêtise et regarda Ying durant un moment. Celle-ci était un peu embarrassé, mais elle décida quand même de sortir son coter viril... Même s'y elle n'avait pas vraiment, mais bon tout cela n'est pas très grave.

[Ying] Haru descend de la table et qui à casser le verre là-bas ?

La fillette descendit sans broncher et répondit à Ying que c'était elle. Par la suite, Ying vit un ballait accoté au bord de la fenêtre. Elle se dirigea vers l'objet, Enfin il y avait un peu de calme dans cette maison. En prenant le manche de bois la pauvre ce colla le doigt dans une gomme à mâcher encore toute gluante. Dégoutant !

* Je déteste les enfants !*

La jeune fille prit une serviette trempe, qui était sur le bord du de lave-vaisselle. Elle essuya la gomme collée sur le bâton avant d'entre des rires enfantant, avec une petite voix aigu qui dit :

[Haru] Je me suis mouché avec cette serviette tout à leur. Elle est pleine de morve ! Haha haha ! [elle se tourna vers son frère toute en pointant du doigt l'étudiante ] T'as vue la gardienne a de la morve sur les doigts ! Haha haha ha !

Les deux enfants riaient comme des perdu et Ying bouillonnait de l'intérieur. La jeune était quelque peu tendu. Elle passa une main dans ses cheveux pour se calmer, mais bizarrement lorsqu'elle enleva sa main ses cheveux ne lâchait pas... Elle avait oublié d'enlever la gomme. En constatant cela, Les deux jeunes enfants se mire à rire encore plus ce qui fit en sorte que Ying était à goûte de casser les plombs et se mettre à tout fracasser.

*Je vais les tuer ces sales gamin ! Euh... Non, mais ils m'énervent quand même. *

On pu voir la pression monter sur la pauvre jeune fille qui, apparemment, était fâché. Ils riaient d'elle, mais comment peuvent-ils ? C'est méchants, ingrat et il n'y avait rien de drôle... En tout cas pas pour Ying. Elle ne souriait plus, mais même si dans sa tête elle ne cessait pas de dire qu'elle voulait les tuer... Bien entendu elle ne pouvait pas, sinon « au revoir le salaire des missions de rang D » Peut-être que c'était excessivement impatient de la par de Ying, mais il faut la comprendre...

MessageSujet: Re: [mission de rang D] Un premier gardiennage... Et le dernier?   Mer 18 Nov - 3:54

[mission de rang D]Un premier gardiennage... Et le dernier ?

Partie 3



Ying essayait le moins possible de faire paraitre son impatience envers les deux jeunes enfants. Elle ne savait pas si son effort arrivait à quelque chose, mais d'un coter elle s'en fichait pas mal. Elle prit tout de même une grande respiration avant de parler pour être sur de ne pas leur crier après sans le vouloir. Malgré qu'elle aimerait bien leur dire sa façon de penser.

[Ying] Je suis juste ici pour vous garder alors, est-ce possible de faire un tout petit effort pour m'écouter ? Sinon, je suis ninja donc, ne me chercher pas !

À la plus grande surprise de Ying, ils se turent. Tout deux se regarda un moment puis, la plus jeune dévisagea l'étudiante. Celle-ci fit pareil de son coter, pour leur montrer qu'ils ne lui faisaient pas peur. C'est alors, que le plus vieux pris la parole avec un air plutôt boudeur.

[Tadaku] Qu’est-ce qui prouve que tu es ninja ?

Ying réfléchi un moment. Pourquoi devrait-elle lui donner une preuve ? Elle n’avait rien à prouver à ce môme inutile. Quoi que... Peut-être serait-il plus gentil s’y elle était ninja, mais si c’est le cas cela voudra dire qu’ils sont raciste envers leurs gardiennes ! Non, mais ils mériteraient vraiment une bonne raclée c’est deux là !

L'aspirante pris l'un de ses kunai qui était dans sa sacoche ninja et fit tournée l'anneau autour d'un de ses doigts. Le petit garçon avait cessé son air boudeur et l'avait changé, tout comme sa soeur, en un joli sourire que Ying leur rendit. Ying ne savait pas s'ils souriaient. Est-ce parce qu'elle leur avait prouvé qu'elle était une kunoichi ou simplement parce qu'il était attardé et n'avait jamais vue une arme de leur vie ? Cela resta encore à déterminer.

[Ying] Bon. Alors, si vous me dites avec quoi je peux ramasser cette gomme, qui est collé sur ma main et dans mes cheveux, je vous laisserais jouer avec un de mes kunai. Ça vous va ?

Vrai semblablement contente de cette offre Haru s’empressa de répondre :

[Haru] D’accord ! Tu n’as qua prendre la serviette juste là [elle lui pointa la même que Ying utilisait un peu plus tôt ] elle est propre et sers justement à nettoyer les trucs comme ça...

Elle fut interrompue par Tadaku :

[Tadaku] attend ! Qu'est-ce qui nous prouve que tu es une ninja ? N'importe qui peut avoir un kunai. Même moi j'en ai en carton ! Alors, le tiens aussi est surement en carton !

*Tu veux je le teste sur toi mon kunai ?!*

Haru lui avait dit que cette serviette était pleine de morve il y a même pas dix minutes. Alors, depuis le début ils faisaient tout pour la faire paniquer ? C'est un jeu qui se joue à deux ça. Ying allait leur montrer qu'elle pouvait aussi les niaiser sans qu'ils s'en aperçoivent. Comme ses kunai, elle ne les laisserait pas jouer avec.

Avant de répondre à la remarque de Tadaku l'étudiante nettoya la gomme sur ses doigts et ses cheveux. Par chance il en avait presque pas dans ses cheveux donc, cela avait été assez simple de l'enlever. S'y elle aurait dû couper, là, ça aurait été bien différent. Si tel aurait été le cas, Ying aurait sans doute beaucoup de difficultés à garder son calme.

Ensuite, la jeune fille fit un signe avec ses mains, elle expulsa son chakra et une fumée blanche apparu. Un gros suspens se cachait derrière cette fumée, mais une fois qu'elle fut dissipée on put apercevoir deux Ying. Elle avait créé un clone.

Par la suite, son clone alla donner le ballait à Haru avant de disparaitre, de la même manière qu'il était arrivé, derrière une fumée blanche. L'étudiante remit ensuite son kunai dans sa sacoche ninja et se croisa les bras. Elle regardait Tadaku d'un air sérieux durant qu'Haru ramassait son verre cassé.

Quelques minutes plus tard la fillette arriva avec un sac remplit de vitre qu'elle tendit vers Ying. Elle le prit et le mit dans la poubelle qui était à environ six pas d'elle. Durant qu'elle refermait le couvercle le jeune garçon qui était derrière elle lui dit :

[Tadaku] Est-ce qu'on peut jouer avec les kunai maintenant ? Ou non ! J'ai mieux, apprend nous tout ce que tu sais ! Moi aussi je veux être ninja plus tard et je dois attendre deux ans avant d'entrer à l'académie alors, je voudrais prendre de l'avance.

[Haru] moi aussi, s'il te plaît.

Ying eu un sourire en coin. Elle avait une chance de pouvoir se venger d'eux. Ils n'ont pas eu de beaucoup chance d'être tombé sur une fille aussi orgueilleuse qui Ying. Elle ne pardonne pas facilement et encore moins à des enfants qu'elle ne connait pas. Ce n'est peut-être pas très sympa de la part de Ying, mais elle s'en foutait complètement. De toute façon, elle ne les reverrait sans doute jamais.

[Ying ] Bon, c'est d'accord. Mais on devra aller dans le salon. Il n'y a pas assez de place ici.

Les deux jeunes enfants affirma d'un signe de tête et couru vers le salon. Ying les suivi sans courir par contre. Toute en marchant, elle cherchait quoi leur apprendre. Ils doivent surement savoir que pour commencer il fallait savoir malaxer leur chakra, c'est la base de tout.

Rendu là-bas Ying eu une idée elle n'était pas très crédible, mais pour le reste elle n'aurait qu'à improviser. L'étudiante ne savait pas s'il était assez idiot pour croire ce qu'elle allait leur dire, mais bon ça sera à voir en temps et en heure.

[Ying] vous êtes prêt ? [Elle attendit quelques secondes] Pour commencer, tout bon ninja c'est qu'il faut s'échauffer alors, faites-moi quarante pochopes !

[Tadaku] ce n'est pas un peu beaucoup pour seulement s'échauffer ?

[Ying] c'est qui le ninja ici ? Bon alors, ferme-la sinon je ne t'apprends rien !

Sans poser plus de questions les deux se mirent à faire des pochopes. Durant ce temps Ying alla s'asseoir sur le fauteuil pour les regarder. Après le premier Haru en pouvait plus. C'est vrai que c'est quand même forçant, mais l'aspirante lui dit de faire plus d'effort et celle-ci continua. Durant qu'ils travaillaient la jeune fille regardait les murs du salon... Ils étaient vraiment moches ! C'est de la cruauté envers les murs, même un clown ne voudrait pas porter un tel vert. Mais bon, l'importance était qu'ils ne rendent personnes aveugles...


Dernière édition par Ying Niwa le Mar 1 Déc - 5:17, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [mission de rang D] Un premier gardiennage... Et le dernier?   Dim 22 Nov - 1:48

[mission de rang D]Un premier gardiennage... Et le dernier ?

Partie 4


Cela faisait déjà vingt minutes que Ying regardait les deux mioches transpirer comme des barbottes. La jeune fille riait intérieurement, mais bien sûr rien ne paraissait physiquement. Elle faisait cela seulement pour se « venger ». Ça leur apprendra à rire des gens sans raison. Même si c'est un peu irréfléchi de la part de Ying... Mais bon, t'en et aussi longtemps qu'ils ne savent pas la vérité Ying ne craint rien.

Le temps était long, mais ça donnait amplement le temps à l'étudiante de trouver leur prochaine étape. Pourquoi pas leur faire réaliser des courses avec les yeux bandés ? Ça serait amusant, non ? Ils passeraient leurs temps à tomber et bouffé de l'herbe ! Haha, t'en mieux.

[Ying] Vous en avez assez fait. Je vous félicite ! Maintenant est-ce que vous avez envie d'aller à l'étape suivante ?

Les Yeux de Haru scintillait. La fillette avait vraiment l'impression d'avoir réussi quelque chose. Mais malheureusement pour elle, son pas vers l'avenir du shinobi n'en était pas un...Par contre, si celle-ci avait un kilo en trop et ben voilà il est parti ! Miracle, hein ? Non, trop naïf plutôt.

Tadaku, lui aussi, avait l'air des plus contents, mais pas satisfait. Il attendait la suite avec impatience. En tout cas c'est ce que son sourire et ses traits de visage démontraient. Il lui restait cinq pompe à faire... Cinq de moins que sa sœur. Mais Ying en avait marre d'attendre alors, elle avait décidé de faire quelque chose d'autre. Justement, Ying s'apprêtait à leur dire la suite.

[Tadako] Non ! Attend. On n'a pas terminé notre première entrainement ! Tu nous as demandés quarante pochopes et aucun de nous deux ne les a terminé. Un ninja se doit de tout faire au complet alors, si je veux devenir un bon ninja je ne dois pas commencer à faire les trucs à moitié ! Si tu veux je ferais toute en double, mais rien en moins !

*Non, mais quel idiot...*

[Ying] Bon. Je vais t'aider à mettre quelques trucs en place. Premièrement, tu n'es pas ninja et qui sait si tu le seras un jour. Est-ce que tu sais ce que c'est la vie de ninja ? Ça veut dire dédier sa propre vie à un village. Un village qui ne sait même pas qui tu es... Pour eux, un ninja n'est rien de plus qu'un pion parmi t'en d'autre. Bref, une chaine facile à manier pour trouver le pouvoir, l'argent et être gagnant contre les autres villages. Enfaîte, ce que je veux dire, c'est que tu t'entêtes pour rien !

Un long silence plat apparue durant plusieurs secondes. On aurait dit que Ying avait réussi à lui enlever les mots de la bouche. Ça devait être le cas puisque c'est Haru qui décida de parler la première.

[Haru] alors, pourquoi tu es devenu ninja si pense comme ça ? Tu n’aimes pas Konocha non plus ?

Ying attendit un moment avant de répondre. Tout cela ne la regardait pas et de toute façon il n'y avait pas vraiment de raison à ses questions. Le destin l'avait mené vers cette voie et c'est tout. En suivant ce flot elle était arrivée à trouver un rêve, celui de devenir l'une des meilleures kunoichi en genjutsu... Être quelqu'un quoi !

[Ying] Quand je suis devenue ninja, je n'étais qu'une gamine qui ne savait pas dans quoi elle s'embarquait, mais je m'en fichais pas mal. Maintenant par contre, j'ai fini par me trouver des raisons, qui ne te regarde pas. Pour ce qui est de Konoha, il est vrai que je ne l'apprécie pas particulièrement, mais je n'ai jamais dit ne pas l'aimer pas non plus. Pour moi, c'est un village comme tous les autres et si un jour j'aurais à le quitter je ne crois pas que je m'ennuierais beaucoup... Mais bon, tout cela n'a pas d'importance alors, est-ce qu'on commence la deuxième étape ?

*Ce sont plutôt les gens de Konoha qui pourraient me manquer...*

La jeune fille commençait à s'impatienter et cela se voyait. Elle leur propose un entraînement et l'oblige à dire plus de mots que prévue. Ying n'aime pas les enfants alors, si en plus elle doit avoir une conversation avec eux... Bah enfaîte, avant aujourd'hui, l'étudiante ignorait elle-même qu'elle n'aimait pas les enfants. Mais bien sûr il a des exceptions : comme Azumi par exemple.

Ying ne les laissa pas répondre et leur fit signe de la suivre. Ceux-ci sans rien ajouter la suivi, ils devaient trouver leur gardienne un peu étrange. De toute façon, qu'ils le veulent ou non ils devaient l'endurer et pareil pour Ying.

Rendu dans le jardin elle se tourna vers eux et les regarda d'un air sérieux. Elle n'était pas réellement sérieuse, mais son entraînement paraissait bien plus réelle avec un air comme cela. Certainement pas, mais on s'en fiche. L'importance était que Ying soit assez convaincante pour leur faire gobé la deuxième étape.

Elle regarda un peu autour d'elle. Le terrain était vaste et ne comportait aucune embuche comme : un arbre, une poubelle ou de gros trucs en décomposition. L'étudiante fit semblant de chasser une mouche en balayant l'aire de la main puis, elle commença :

[Ying] Maintenant que vous êtes bien réchauffé on va pouvoir commencer. Hum.... Est-ce que vous avez des bandeaux ? Ou une serviette assez longue pour vous attacher la tête... ? Bah enfaîte c'est pour mettre devant vos yeux...

Haru fit un signe positif de la tête et s'empressa d'aller dans la maison. Durant ce temps aucune parole ne fut échangée entre Tadaku et Ying. L'étudiante n'avait aucune avant d'avoir une conversation avec ce môme et celui-ci n'osait pas parler en voyant que Ying ne voulait pas.

Après environ deux minutes d'attende silencieuse Haru arriva avec deux bandeaux noir. La fillette était toute souriante, elle faisait presque pitié. Non pas du tout ! Qui pourrait avoir pitié d'une fillette comme elle ? Surement pas Ying.

Sans qu'elle eu à leur dire, les deux enfants mit un des bandeaux sur leurs yeux et Ying commença à leur expliquer ce qu'il devrait faire durant les prochaines minutes... Ou heure.

[Ying] Lorsque je dirais le signal vous allez courir dans tous les sens. Oui, mais là vous devez vous dire « pourquoi ? » et bien moi je vous réponds : Parce que tout bon ninja doit savoir courir comme un attardé sans rien voir ! Cela peut paraître un peu idiot, mais dites-vous quand y arrivant ça voudra dire que vous maîtrisez complètement votre chakra. Un vrai ninja sais se passer d'un de ses sens ! Et lorsque vous serez rendu des pro, de vrai de vrai pro, et bien vous arriverez peut-être à faire vibrer vos orteil. Mais si peu de ninja y arrive alors, je doute que vous y arrivez un jour...

[Tadaku] On va y arriver ! Tu croyais nous avoir découragé ? Et bien non, on va devenir ninja, nous ! Rien ne pourra m'en empêcher.

Ying soupira puis en tirant sur le bras de Haru pour qu’elle la suive elle lui répondit sarcastiquement :

[Ying] Waw ! Que de belle parole.

Elle arrêta la fillette à un mettre devant son frère. Tous les deux étaient face à face. Ying s'écarta puis leur dit qu'ils pouvaient partir. Les deux se fonça droit dedans ! L'étudiante fit semblant d'être surprise et leur dit sur un ton faussement inquiet :

[Ying] Est-ce que ça va ?

MessageSujet: Re: [mission de rang D] Un premier gardiennage... Et le dernier?   Jeu 26 Nov - 5:47

[mission de rang D]Un premier gardiennage... Et le dernier ?

Partie 5


Tadaku se leva maladroitement et avec une main sur le front il répondit à Ying :

[Tadaku] Oui, ça va... C'est gentil de t'inquiéter, mais c'est Haru qui ne sait pas marcher alors...

Il fut interrompit par la fillette qui lui cria un « Hey ! ». Par la suite, Haru enleva son bandeau puis, sauta au coup de son grand-frère. Celui-ci lui tira les cheveux et tous les deux se mirent à crier et à s'entre pousser. Ying les regardait désespéré. Dire que durant la première rencontre d'équipe, durant un moment, elle avait trouvé un peu énervante Azumi. Même si s'était qu'une sorte de jalousie, maintenant elle réalisait à quel point c'était quelqu'un de bien... Surtout comparer les autres enfants de son âge. L'étudiante regrettait d'avoir été méchante avec la fillette. Même si elle n'avait rien dit ou fait tout haut, ce qu'elle ne ferait jamais, pour elle ça revenait au même. Malgré tout Ying considérait Azumi comme une vraie amie, c'était l'une des premières à l'avoir vraiment accepté et pour cela elle lui était bien reconnaissante.

Lorsque Ying vit qu'ils avaient arrêtés de se battre Elle s'avança vers eux sous une expression neutre. Les deux enfants la regardaient et attendait impatiemment que l'étudiante leur disent quelque chose. Celle-ci monta les yeux au ciel cherchant quoi dire pour qu'ils arrêtent de faire les idiots.

[Ying] On arrête l'entraînement...

Elle se tourna, sans rien ajouter, mais malheureusement elle du se retourner lorsqu'elle entendit Haru qui lui dit sur un ton triste :

[Haru] Mais pourquoi ? Tu ne nous trouves pas assez fort ?

L'étudiante la dévisagea un moment avant de répondre :

[Ying] Cet entraînement ne sers à rien ... Haru tu es trop jeune et Tadaku manque d'information. [elle attendit un moment et voyant qu'il ne savait pas de quelle information elle parlait, l'étudiante décida de continuer ] Comme par exemple : tu ne sais même pas comment malaxer ton chakra ... Et sais-tu au moins c'est quoi du chakra ?

[Tadaku] Mais j'ai que neuf ans alors, c'est normal que non.

[Ying] Pourtant, dans mon équipe ninja il y a une fillette de neuf ans... Et même si c'est dur à avouer, elle est vraiment douée... Peut-être même qu'elle est plus forte que moi. Elle connait toutes ces informations que toi tu ignores et cela malgré son jeune âge ! Alors, si tu veux vraiment être ninja inscrit toi à l'académie ou commence par lire des livres de shinobi... Mais moi je n'y peux rien à ton apprentissage, mais, par contre, j'ai un jeu à vous proposer.

*De toute façon cette entraînement n'était du Blabla en l'air... *

Ying regarda tout autour d'elle et vit entrer dans la maison juste à coter son ami Akiharu. Il n'avait pas l'air de l'avoir remarqué. L'étudiante fit signe aux enfants d'attendre une minute. Sans discuter Tadaku et sa petite sœur commença à se rouler dans le gazon comme une tomate dans une salade. C'était surement leur moyen de passer le temps, mais bon...

Ying se dirigea d'un pas d'une vitesse normal vers Akiharu qui cherchait ses clés pour rentrer chez lui. Mais en voyant qu'il ne les avait pas sur lui il s'apprêtait à redescendre les marches. Quand il vit Ying celui-ci s'arrêta et lui sourit. L'étudiante lui rendit son sourire et le salut.

[Ying] Je ne savais pas que tu vivais ici.

[Akiharu] Moi non plus. Je ne savais pas que Akira avait déménagé.

[Ying] euh, non, non je fais que garder ses enfants. Mais est-ce que tu pourrais me rendre un petit service ? Et tu pourrais passer l'après-midi avec nous, si tu veux ?

[Akiharu] oui d'accord, mais c'est quoi ton service ?

Ying attendit un moment puisqu'elle n'était pas encore sûre. Elle avait pensé leur donner Loraz a joué pour le reste de la journée, mais ce rongeur passait son temps à chialer et il pourrait peut-être mordre un des gamins... Ou pire si un d'eux lui transmettait la rage ? Alors, ce rat deviendrait dangereux en plus d'être énervant. À ce moment ça serait pire que la fin du monde !

[Ying] Est-ce que tu pourrais aller chez moi chercher mon rat ? Les enfants pourraient jouer avec lui. Il n'est pas très dur à trouver c'est le seul rongeur de la maison, il est poilu, il chiale tout le temps et il est très agressif. Mais ne t'inquiète pas je vais m'arranger pour qu'il soit gentil avec Tadaku et Haru. Tu veux bien s'il-te-plaît ?

Akiharu hésita avant de répondre. Il regarda les deux enfants, au loin, qui se roulait avant de dire :

[Akiharu] D'accord. De toute façon, je crois ça leur fera du bien... Parce que là, je crois tu leur as ramollie le cerveau.

Ying lui sourit gentil et lui dit son adresse. Elle lui conseilla aussi d'amener une serviette ou quelque chose pour le kidnapper, car ce petit animal ne le suivrai surement pas sans rouspéter. Ensuite, le garçon quitta en direction de la maison de Ying.

Par la suite, la jeune fille retourna vers les deux enfants et leur fit savoir que s'ils voulaient une surprise ils n'avaient qu'à rester sage durant une dizaine de minutes ou plus tout dépendant de la surprise elle-même. Les deux semblaient bien contents, surtout Haru qui s'était mis à sautiller comme une gamine énervé. Pas surprenant puisqu'elle n'a que sept ans...

Durant le retour de son ami, Ying avait essayé de les faire rires. Elle leur avait compté des blagues comme : il était une fois, un p'tit gars et il pleuvait ! Mais seul l'étudiante l'avait ri au gros éclat... Les deux autres l'avait dévisagé et avait fait comme s'ils n'avaient rien entendu. L'aspirante avait trouvé cela bien dommage puisque sa blague n'était pas si pire... Pour elle, bien sûr.

Après, elle avait essayé en changeant le « un p'tit gars » pour « une p'tite fille » mais cela avait donné exactement le même résulta alors, elle avait décidé de changer la pluie pour un soleil. Après cette tentative, voyant que cela la callait encore plus qu'autre chose, Ying avait décidé d'arrêter les blagues.

Durant les vingt minutes qui avaient suivi Les trois étaient assis dans sur le sol. Les deux enfants parlaient de leur coter et Ying était tout seul à s'ennuyer. Ils auraient pu au moins se forcer à l'intégrer à la conversation, mais non même pas. L'étudiante par contre, avait essayé d'entrer dans la conversation, mais ils l'avaient ignoré. La jeune fille n'avait tout de même pas insisté puisqu'elle s'en fichait pas mal de ne pas leur parler.

Par chance, sa solitude se termina assez rapidement. Au loin elle put apercevoir Akiharu avec un sac en plastique qu'il tenait sur le bout des doigts. En s'approchant Ying put voir qu'il avait plusieurs égratignures sur les bras et dans la figure... Le pauvre.

Ying s'avança vers son ami qui lui lança le sac qui contenait Loraz avant de dire :

[Akiharu] Il est fou ! Avant même que j'arrive chez toi il m'a sauté en pleine figure !

Ying lui fit un sourire désolé et celui-ci la salua avant de se diriger vers sa maison. L'étudiante s'empressa d'ouvrir le sac pour pas que son père meure étouffé. Par contre, une fois le sac ouvert la jeune fille eu la malheureuse constatation que, dans le sac, ce n'était pas Loraz, mais un vrai rat dégout. Ce n'était vraiment pas sa journée de chance...

Bon, tempi ! Les jeunes devront se contenter de cela. Ça ne devrait pas trop les déranger puisque, même si cette bête à la rage elle est plutôt mignonne et sa petite tache brune sur le dos lui rappelait un des rats qui vivent dans son salon... C'était certes probable que ce soit celui là, car il faut dire qu'ils sont assez agressifs ces rongeurs et même pire que Loraz.

Ying referma le sac et le cacha derrière son dos. Elle s'avança vers les deux enfants qui étaient toujours assis par terre à discuter de tout et de rien. Rendu à quelques pas de ceux-ci elle leur sourit puis leur demanda de fermer les yeux quelques secondes et que le premier qui avait la bonne réponse à sa question aurait la surprise en premier. Les deux se dépêcha de fermer les yeux. L'étudiante attendit un court moment laissant planer un lourd silence de suspens. Lorsqu'elle jugea qu'ils avaient assez attendit elle leur demanda « 1 + 1 » Haru sans hésiter répondit deux. Ensuite, Ying lui demanda de laisser ses yeux fermer et pareil pour Tadaku.

La petite Niwa ouvra doucement le sac pour ne pas effrayer le rongeur et le pris par la queue. Elle s'avança alors, vers Haru qui souriait à plein dent tout comme son frère. Elle déposa alors, le rat sur la tête de la fillette et leur dit qu'ils pouvaient ouvrir les yeux.

[Tadaku] HARU !!! C'est un rat !!! AHHHH !!!

[Haru] AHHHHH ! Vite faites quelque chose j'ai un rat sur la tête !

Haru courais comme une folle et criait à en perdre la voix... C'était presque si les habitants de Kiri pouvaient l'entendre. Tadako, lui, s'était trouvé un ballait et il frappait sa soeur dans l'intention de tuer le rat. Ying était figé sur place. Elle leur avait offert ce petit rongeur pour leur faire plaisir et être gentille, mais leur réaction l'étonnait beaucoup.

[Ying] Euh... Haru, Tadako... Arrêter de bouger sinon il risque de vous mordre.

Tadako s'arrêta tout de suite, mais Haru criai, pleurait et sautait dans tous les sens. On aurait dit que rien ne pouvait la calmer. Par chance, le rat fini par tomber et réussi à partir de la cour. Après la fillette continua à pleurer au gros sanglot assis sur sol. Ying se pencha et lui mit une main réconfortante sur l'épaule en lui souriant.

[Ying] ça va aller. C'était juste un rat Haru... Je croyais que vous aimiez les animaux, je suis désolée.

Pour une fois Ying était sincère. Elle avait pitié de la pauvre petite fillette et la voir pleurer comme cela, par sa faute, lui écrasait le cœur. Haru commençait à arrêter de pleurer lorsqu'elle dit la voix difficile à cause des pleure :

[Haru] Mer...Merci Ying... Pour le rat. C'était bien gentil, mais j'ai peur des rongeurs tout comme maman et Tadako.

Ying en revenait pas, elle venait de la remercier ? Même après tout cela ? Cette fillette devait avoir un grand coeur et l'étudiante commençait à s'en vouloir pour tout ce qu'elle leur avait fait... La jeune fille continua de consoler la fillette lorsqu'elle entendit :

[Tadaku] Maman !

Ying se tourna, surprise de la déclaration de celui-ci. Mais il avait dit vrai, car la jeune mère de famille était bien arrivé. Ying lui sourit, ce que la femme lui rendit avec joie. Tout deux se salua et Ying se leva pour s'approcher d'Akira.

[Akira] ils ont été sage ?

[Ying] Bien sûr que oui ! Ils ont été de vrai ange.

[Haru] oui et Ying nous a montré les arts ninja aussi. Elle a été très gentille, mais on a vu un gros rat et c'est pour cela que je pleurais. Mais plus maintenant parce que j'ai arrêter de pleurer.

La fillette fit un joli sourire à sa mère et Ying avant d'aller rejoindre Tadaku un peu plus loin. Akira avait l'air bien contente du commentaire de sa fille.

[Akira] j'avoue avoir eu des doutes à ton sujet au début, mais tu as réussi à me prouver que j'avais tort. Si tu veux, tu peux revenir garder Haru et Tadaku ou tout simplement jouer avec eux.

Ying lui sourit avec un sourire qui voulait dire « tu lis dans mes pensées, toi. »

[Ying] ah, mais bien sûr que je reviendrais ils sont tellement adorables ces enfants.

*Non, tu rêves ! Jamais je remettrais les pieds ici même pour une somme d'argent inconsidérable. J'ai autre chose à faire que de m'occuper de gamin exciter dans leur genre.*

La femme remercia Ying qui partie le sourire à la bouche. Elle faisait encore son hypocrite, quoi ! Mais bon, grâce à cela elle arrivait à bien des choses. Lorsqu'elle fut rendue à une rue plus loin de la maison elle se dit :

*Enfin ! J'en avais marre... Je n'aime pas les enfants, sauf peut-être Azumi qui est différente et fait aussi partie de la même équipe que moi. *

C'était un peu la leçon qu'elle avait retenue de cette mission... Maintenant qu'elle avait terminé celle-ci décida d'aller souper un bon sandwiche au fromage Pour être sûr d'avoir une belle fin de journée.

.:Session RP terminer:.
.:Mission de rand D terminer:.

MessageSujet: Re: [mission de rang D] Un premier gardiennage... Et le dernier?   Sam 16 Jan - 14:04



Ying : +34 XP - +1 Réputation

Sympathique mission avec une bonne longueur, bravo même s'il reste pas mal de fautes diverses =)
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [mission de rang D] Un premier gardiennage... Et le dernier?   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [mission de rang D] Un premier gardiennage... Et le dernier?
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre du Village-