Partagez | 
 

 [Quartier Uchiha] L'Antre des Secrets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Quartier Uchiha] L'Antre des Secrets   Lun 30 Nov - 1:00

Les Lois du Sang ¤ Part 1



Cette matinée était marquée du sceau de l’étrangeté. D’abord cette convocation douteuse que Taka avait reçue avant son réveil, puis ce temps inexplicable qui dominait Konoha. Elle regarda par la fenêtre de la cuisine d’où elle percevait le mouvement frénétique de quelques arbres. Du vent ? Cela était si peu banal… En tout cas, un vent comme celui-ci n’était pas commun.

Assurée qu’elle n’oubliait rien, la jeune femme poussa la porte d’entrée et mit un premier pied dehors. Elle était envahie d’un étrange pressentiment, s’immobilisant une seconde sur le pas de la demeure. Elle regarda ces habits qu’elle portait pour la première fois. Cette tunique d’entraînement était très agréable mais elle laissait une sensation inexpliquée. Etait-ce là tout le dérangement qu’éprouvait la kunoichi ? Elle n’avait pas l’habitude de porter des manches longues, de plus elle avait quitté son short doublé de sa longue tunique pour un pantalon noir et un haut tout aussi semblable. Ses gants avaient été remplacés par des homologues qui remontaient le long de l’avant-bras, munis de quelques fioritures en guises de protection. De la même façon, elle disposait de ce genre de protection au niveau des pieds et tibias. Elle se rappela l’image que le miroir lui avait renvoyée… Dans ces habits là, elle ressemblait plus que jamais à une Ombre. Oui, ces ninjas dont on ne voit ni ne sait rien hors mise la couleur de leurs yeux. D’ailleurs, cette tunique qui lui avait été déposée en même temps que sa convocation disposait d’une cagoule qu’elle n’avait pas équipée, préférant la laisser désassemblée au niveau de son cou.

Ayant fini de s’examiner une énième fois, la jeune femme redressa son regard sur le portail au bout de la cours. Ses mèches de cheveux – trop courtes pour être coincées sous sa tunique – allaient au gré du vent, s’agitant devant elle de façon incontrôlable. Elle leva ses yeux au ciel où rien n’expliquait un temps aussi lourd. Sa main attrapa la porte restée ouverte dans son dos et la referma sèchement. L’instant d’après, elle n’était déjà plus dans son terrain, allant à travers les rues à vive allure tout en évitant d’attirer l’attention de trop. Pour ce faire, elle avait choisi un itinéraire des plus segmentés, préférant les sombres ruelles du quartier à ses grands axes plus fréquentés même lorsque le soleil n’était pas encore levé. Elle ne savait pas ce que Kuzako avait derrière la tête mais elle lui faisait suffisamment confiance pour la suivre dans sa démarche, se contentant d’une réponse tardive.

Comme prévu, la jeune femme, chef du domaine, patientait devant une bâtisse en tout point semblable aux autres. Lorsque Taka arriva à côté d’elle pour la saluer, elle fit signe de ne rien faire et indiqua ensuite de la suivre. Les deux femmes entrèrent dans le bâtiment et se retrouvèrent, après avoir traversé un couloir et une pièce où trônaient fièrement nombres de reliques du clan, devant une porte à l’allure suspecte, confinée derrière une paroi qui semblait pourtant normale. Kuzako plaça ses doigts dans l'échancrure et ouvrit l’accès qui semblait donner sur un escalier. Une torche déjà allumée était accroché à son support murale, semblant n’attendre qu’elles. Taka emboîta le pas de sa supérieure, se tenant à un silence de mort qui faisait ressortir le bruit feutré de leurs pas sur les marches.

Elles descendirent ainsi jusqu’à une première loge à l’allure de crypte. La jeune chuunin regardait autour d’elle sans saisir ce que représentait cet endroit. Tout ce qu’elle en retirait, c’était une atmosphère au moins aussi lourde qu’à l’extérieur, sinon plus. Elle suivait la torche sans même la regarder, sans poser de question. Kuzako emprunta un premier couloir, tourna sur sa gauche, passant devant une salle étrange où son disciple crut distinguer un autel de pierre, puis elle passa à nouveau un carrefour pour terminer dans une grande salle à l’aspect rudimentaire. Le lieu ressemblait plus à une grotte naturelle qu’autre chose. Là, la chef du Tigre s’immobilisa puis leva sa main devant elle, formant la moitié du symbole de la chèvre. Elle brandit sa torche vers le plafond font la flamme se divisa en une multitude de particules qui flottèrent à travers les airs. Elles se disposèrent dans un semblant de cercles et au signal, elles disparurent. Moins d’une seconde après, toute la pièce s’éclaira par le biais de torches semblables à celle que tenait Kuzako. Elle la posa un peu plus loin et se retourna vers Taka.

[Kuzako] Je te souhaite la bienvenue ici.

Passablement perturbée, la plus jeune des deux regarda l’autre sans comprendre ce qui lui arrivait. Sa supérieure laissa échapper un petit rire à la fois amusé et malicieux.

[Kuzako] Il ne s’agit pas que de mise en scène, cependant je comprends que cela puisse être déroutant. Nous sommes ici dans ce que l’on aime appeler la « Crypte des Secrets ». Seuls quelques uns osent y pénétrer, du moins quand ils savent ce que représente cet endroit.

Ces lieux appartiennent au clan comme tu t’en doute. Ils sont aussi vieux que l’existence de Konoha et que la place que notre famille a dans ce village. A l’origine, ils n’étaient en rien aussi grands, mais comme tu t’en doute, la scission en domaines a dû entrainer quelques… réformes physiques. Ainsi, la salle – aussi rustique puisse-t-elle être – dans laquelle nous nous trouvons est la propriété du Tigre.

A nouveau, elle leva la main devant son buste. Immédiatement, un kekkai se mit en place à l’entrée de la pièce. Taka se retourna pour observer ces changements sans forcément en saisir les raisons et les conséquences. A nouveau, elle se tourna vers Kuzako, fronçant désormais les sourcils et plissant légèrement les yeux. Le rire de la jeune femme qui lui faisait face se fit entendre.

[Kuzako] Tu es vraiment fascinante… Même ici avec moi tu te méfies encore de quelque chose. Ne t’inquiète pas, nous ne sommes là que pour ton entraînement…

Ses yeux se tintèrent d’un rouge sanguinaire et avant que Taka n’ait pu esquisser le moindre mouvement, elle se trouvait déjà juste sous son nez, la paume de la main braquée sur son front. La jeune fille ne put que baisser les yeux sur la main turbulente de son maître qui formait des moitiés de signe à toutes vitesses. Une lueur bleutée apparut dans la paume de l’autre main et une détonation de chakra perturba l’espace. Sous le choc, la tête de Taka bascula, entraînant tout son corps. Elle s’effondra directement sur le dos.

[Kuzako] Normalement nous n’enlevons jamais le Kekkai. Ainsi, seuls ceux qui disposent d’un chakra marqué du symbole du Tigre peuvent entrer. Comme tu t’en doutes, c’est parce que ce n’est pas le cas du tien que j’avais dû le désactiver un moment. Du moins… ce n’était pas le cas.

La jeune femme au sol secoua la tête puis se redressa en se passant la main sur le visage. Elle regarda son maître qui lui faisait face, s’attardant sur ses yeux. De tout temps, c’était la première fois qu’elle voyait le Sharingan de Kuzako. Et ce dernier avait un étrange pouvoir. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle était envoûtée par ces iris rouges. Ils dégageaient quelque chose de si puissant… mais ce n’était pas là toute la raison du trouble qui l’habitait. Elle visionnait en boucle la fraction de seconde qui venait de passer… elle n’avait rien vu hors mis le point de départ et celui d’arrivée du déplacement de la jeune femme. Ainsi, la différence de niveau était telle… Kuzako rit à nouveau.

[Kuzako] Allez… ne fais pas cette tête. L’écart ne se creusera sans doute plus. Mais pour ce faire, il faut s’entraîner. En garde !

La chuunin se redressa et n’eut que le temps de sentir le métal qui venait s’écraser sur son visage. Elle décolla du sol, directement projetée sur sa droite, planant sur un ou deux mètres puis s’écrasant lourdement sur la pierre. Elle écarquilla les yeux, totalement impuissante face aux mouvements de son adversaire du moment qui reposait ses pieds à même la terre. Elle avait l’allure d’un monstre fluet en apparence mais débordant de puissance. En fait, son chakra qui s’exfiltrait légèrement par les pores de sa peau exerçait une pression étouffante sur son environnement à laquelle s’ajouter un sérieux meurtrier à chaque fois qu’elle éprouvait un désir d’attaquer. Taka cracha un peu de sang, chanceuse de n’avoir aucune dent cassée. Elle détailla Kuzako, se rendant à ce moment compte qu’elles portaient, l’une comme l’autre, les mêmes habits. Cependant elle n’eut pas le loisir de la contempler bien longtemps, car déjà la jeune femme se trouvait juste au dessus de sa tête, la main agrippant durement son crâne.

[Kuzako] Oh ? Tu ne veux pas t’entraîner… Te foutrais-tu de notre gueule… ? Ce n’est qu’un échauffement pourtant !

La kunoichi lâcha la tête de son disciple pour lui attraper le bras. Dans une volte rapide elle la redressa avant de la faire basculer par dessus son épaule et de la jeter un peu plus loin.

Dur début de journée…



~A suivre~



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun


Dernière édition par Uchiha Taka le Dim 27 Déc - 18:08, édité 4 fois

MessageSujet: Re: [Quartier Uchiha] L'Antre des Secrets   Lun 30 Nov - 1:02

~ Suite ~

Alors qu’elle planait miraculeusement, Taka ne savait plus quoi penser. Elle était totalement perdue et ne s’était en rien attendue à ce genre d’entame. Elle voletait, les yeux écarquillés. Etrangement, un dixième de seconde semblait être une minute entière pendant laquelle elle avait le temps de tout détailler autour d’elle. Elle remarqua de ce fait que le plafond était simplement la paroi supérieure d’une grotte tout à fait classique, ornée de stalactites calcaires. En somme, cet endroit réservé à son domaine était bien moins travaillé que le reste du sous sol. Elle baissa les yeux vers le sol qui se rapprochait à vive allure. Que faisait-elle ? Pourquoi ne réagissait-elle pas ? En était-elle incapable ? C’était probablement le cas…

Plus bas, Kuzako apparut sous ses yeux dont elle vit le poing se dresser. C’est à ce moment que Taka remarqua que le mouvement de son corps n’était pas anodin. Elle allait simplement s’empaler sur le bras de son maître sans pouvoir réagir. Quelle différence de niveau… C’était donc ça l’écart entre l’élite et les ninjas moyens ? Elle n’eut pas le temps de donner de réponse car déjà une douleur la lançait depuis son ventre jusque dans son dos. Elle se retrouva face au sol, toussant et haletant, respirant la poussière que sa chute avait soulevée. Une ombre vint la surplomber et lui adressa quelques paroles.


[Kuzako] Et bien… On fait la faignasse ? Lève-toi Uchiha.

Ce ton… Cette attitude méprisante… Taka les connaissait. Elle les avait déjà vus chez Kiyouji. Jamais elle n’aurait imaginé les voir chez Kuzako. Pourtant la réalité était là. Prise d’un accès incontrôlable, elle inonda son corps et ses yeux de chakra. Eux aussi virèrent au rouge. Elle posa la main au sol, se retira de sa position au corps à corps et plongea ses iris rouges dans ceux de son adversaire qui se mit à sourire.

[Kuzako] Très bien ! Vu la dose de chakra que tu as déployée, nous n’avons même pas besoin de procéder à un échauffement musculaire. Ton énergie s’en est chargée. Maintenant que tu es en condition, nous pouvons réellement commencer.

Taka ouvrit grand les yeux. C’est à ce moment là qu’elle remarqua que ce chakra qui s’exfiltrait un peu plus tôt n’était pas là pour rien. En effet, il semblait danser partout autour du corps de Kuzako. Attentive et méfiante, elle scrutait le moindre geste de sa supérieure, attendant un mouvement. Ses yeux se fixèrent sur la silhouette et, en une fraction de seconde, ils indiquèrent les mouvements qu’elle allait entreprendre. Elle ne put que les imaginer à défaut de vraiment les apercevoir. Cependant, ce fut le tintement de deux plaques de métal, qui s’entrechoquent, qui résonna dans l’espace. Dans un ultime réflexe, Taka avait levé son bras pour se protéger contre le coup foudroyant qu’avait porté Kuzako. Cette dernière sourit et enchaîna avec une seconde puis une troisième frappe qui s’écrasèrent toutes deux sur les protections de la chuunin. Le dernier impact les repoussa à distance l’une de l’autre. C’est à ce moment là que Kuzako effectua quelques signes.

[Kuzako] Ninpô, Shokkaku Megami !

Son corps s’entoura d’une aura lumineuse. L’espace d’un instant, elle inonda les lieux d’un flot de lumière, semblant offrir à la terre entière un présent divin. Elle parut une déesse directement venue du ciel pour le salut des mortels… Cependant, son présent n’était pas si bienfaiteur que ce à quoi on pouvait s’attendre. L’éclat lumineux disparut rapidement, l’énergie se concentrant dans son corps, il s’en suivit une déferlante de lumière qui se jetait sur Taka sans qu’elle ne puisse bouger. Elle la prit de plein fouet, se retrouvant une nouvelle fois propulsée dans les airs et s’écrasa sur une stalagmite dans un fracas assourdissant, quelques mètres plus loin. Accusant sérieusement le coup, elle resta là, assise sur le sol et adossé à ce qu’il restait de vestige de la pièce minérale précédente. Après que le trouble et la poussière soient retombés, elle se redressa un peu, conservant un genou à terre, et leva les yeux sur Kuzako. Elle toussota et pris la parole, entrecoupant ses phrases.

[Taka] Alors c’est ça… Ce qu’on va faire aujourd’hui ?

La femme acquiesça simplement.

[Kuzako] Verdict ?

[Taka] Amasser du chakra progressivement, au fil du temps. Puis l’activer et le concentrer pour en faire une attaque… Ca évite d’avoir à trop se concentrer sur l’utilisation des ressources, tout à l’inverse du Rasengan.

[Kuzako] En ne l’ayant vu qu’une fois hein ?

Un large sourire se dessina sur la face de la femme.

[Kuzako] C’est pas mal. Cependant… l’avantage, c’est que cette technique n’est pas une attaque à la base. En fait, tout dépend de la puissance accumulée et de ce que tu veux en faire. A toi de prendre tes repères. Pour information, elle fait partie de la trilogie d’Uchiha Miharu-san. C’est la dernière qu’il a mise au point.

En face, Taka se releva difficilement. Une fois sur ses deux jambes, elle finit de nettoyer tout ce qui s’était posé sur ses vêtements. Dans le même temps, elle entamait déjà un travail de malaxage du chakra. Rapidement, de l’énergie vint se diffuser autour d’elle, gravitant comme s’il avait s’agit d’électrons autour d’un noyau. Elle eut soudain un éclair qui lui sauva la dentition. Elle venait à nouveau de bloquer un coup qui visait à défigurer son visage par la douleur. Elle leva les yeux sur le Sharingan de Kuzako qui lui souriait.

[Kuzako] T’as pas le temps de te faire toute belle…

Totalement sur la défensive, Taka ne pouvait que parer ou esquiver les multiples assauts qui se succédaient. Elle tentait de lire du mieux qu’elle le pouvait les mouvements de la jeune femme, cependant, elle n’arrivait pas à trouver de faille ; fait illustrant une fois de plus la différence de niveau entre ces deux là. Néanmoins, elle arrivait déjà à anticiper la majorité des coups et elle s’en satisfaisait, même si ceux qui passaient s’avéraient extrêmement douloureux. Prise dans cette boucle infernale, elle ne renonçait cependant pas à malaxer du chakra en continu pour l’amasser encore et toujours jusqu’à ce qu’elle soit prête à s’en servir. En attendant, elle cherchait comment ne plus avoir à encaisser de frappe car elle ne tiendrait pas longtemps sur ses deux jambes à ce rythme là. Les paroles de Kuzako lui revinrent en tête. Elle eut instantanément un petit sourire. Alors que la chef du Tigre envoyait une nouvelle frappe, elle para et contra de façon à lui faire prendre de la distance. Ne restant pas sur ce geste, elle fonça de nouveau sur Taka comme un rapace fondrait sur sa cible. Elle hésita une seconde lorsqu’elle identifia les signes qu’exécutait la Chuunin.

Les yeux ardemment fermés, Taka venait d’agiter ses mains avec vivacité, reproduisant les symboles qui lui avaient été donnés de voir quelques instants plus tôt. A son tour, sa voix résonna dans tout l’espace qui était à leur disposition. De son corps jaillit une intense lumière dans laquelle ses vêtements et ses cheveux libres flottaient. Pendant un court instant, elle montra à Kuzako ce qu’elle même avait effectué. Passablement perturbée dans ses mouvements, la chef du Tigre contempla son disciple comme s’il avait s’agit d’une apparition. Encore une fois, la lumière retomba et le temps repris son cours normal. La main de Kuzako fondit sur la tête de Taka qui ouvrit soudain les yeux. Pendant un millième de seconde, Kuzako crut qu’elle avait disparu à son tour, pourtant elle se tenait toujours là, en face. Une nuée de frappes s’abattit sur la chuunin qui les évita avec assurance. Elle ne les voyait pas mieux… mais son efficacité dans l’esquive semblait accrue. Kuzako prolongea son enchainement de quelques mouvements puis elles stoppèrent net, chacune essoufflée par leurs mouvements respectifs.

[Kuzako] Et bien… C’est une belle façon de s’en servir, pour une première fois. Fait attention cependant, tu as gaspillé énormément d’énergie. C’est concevable étant donné que tu abordes tout ceci pour la première fois, mais il faut corriger ça à l’avenir. Tu aurais pu te servir de la technique beaucoup plus tôt, du coup.

Nous allons rependre selon le même schéma afin que tu puisses appréhender chacune des utilisations possibles. Améliore ton contrôle final du chakra, c’est dans le déclenchement que se trouve la clé de la technique, peu importe la façon dont elle se décline.

Elle souffla une bonne fois, retrouvant un rythme respiratoire normal. Adressant un clin d’œil à Taka, elle n’attendit pas pour se remettre à charger, décomposant ses assauts en épisodes afin que son élève puisse intégrer de façon efficace les multiples aspects de du procédé. Après bien une heure de combat intensif et plusieurs essais, elles s’immobilisèrent, soufflant vraiment pour la première fois.
~ A suivre ~



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun


Dernière édition par Uchiha Taka le Sam 5 Déc - 14:51, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Quartier Uchiha] L'Antre des Secrets   Lun 30 Nov - 1:03

~ Suite ~

Elles étaient assises l’une à côté de l’autre sur deux rocs qui dormaient là depuis des années. Taka avait posé ses coudes sur ses cuisses qui s’écartaient l’une de l’autre, respirant presque bruyamment. Mine de rien, elle n’avait pas eu de combat aussi difficile depuis des mois déjà, sans doute des années. Elle comprenait qu’en d’autres circonstances, elle n’ait pas le droit de perdre. Quand elle y pensait – et sans se vanter ou se glorifier – elle n’avait plus physiquement perdu de combat depuis des lustres. Le problème résidait plus dans la réalisation d’objectifs ou dans le maintien sur pieds de ses équipiers. Elle ne savait pas vraiment à quoi ça tenait, mais dans les faits, elle ne connaissait aucun succès militaire réel. Elle soupira en serrant légèrement le poing.

[Kuzako] Que se passe-t-il ?

[Taka] … Rien, rien. Je me demandais juste pourquoi je n’arrivais pas à remplir mes missions depuis quelques temps. En fait, tout ce que j’ai croisé pendant mes dernières années de carrière, je ne l’ai pas réussi que ce soient concernant mes équipes ou mes missions.

[Kuzako] Il manque peut-être un peu d’expérience, de chance sans doute. Et puis, tout n’es pas forcément ta faute. Il faut que tu arrêtes de tout prendre pour toi. Cette maladie te rongera si ça continue ainsi.

Bref… C’est tant mieux que tu n’aies pas désactivé ton Sharingan. La suite de l’entraînement en dépend car tout va se passer grâce à lui. La prochaine technique… N’est encore une fois qu’un outil. Il te servira à compenser nombre de tes défauts en combat, ou à t’offrir un supplément de puissance pour réaliser certaines choses.

Taka se tourna vers Kuzako attendant la suite des explications. Cependant, rien n’arriva immédiatement. Au lieu de ça, elle se leva et alla se mettre un peu plus loin. Elle regarda Taka.

[Kuzako] Avant de commencer… Je tiens à te dire que je ne vois que deux façon de te révéler cet atout. Dans chacune d’elles, quelqu’un risque de souffrir, et honnêtement, je préfère que ce soit toi.

Elle dessina un sourire carnassier sur son visage. En face d’elle, Taka se redressa vivement, prête à subir une nouvelle attaque. Elle avait eu raison… cependant ce n’était en rien une attaque classique. Elle sentit instantanément une vive douleur la transpercer de part en part. En fait ce n’en était pas une, mais plusieurs. Elle cracha du sang qui coula le long de son menton puis baissa les yeux sur les raisons de ces douleurs. Ses pupilles tombèrent sur de grands pieux qui la traversaient. Elle vit son sang tomber sur l’un d’eux puis elle redressa son regard sur Kuzako. Les pieux disparurent…

[Kuzako] Maintenant que tu sais ce qu’il va t’arriver, il faut que tu trouves un moyen de le parer. Je ne te donnerai qu’un seul indice… Faire confiance à ses yeux.

Un cri perçant s’éleva dans la caverne. La voix de Taka hurlait, s’accrochant à la vie comme elle le pouvait. La douleur était insupportable, brouillant la moindre once de réflexion dont pouvait faire preuve la jeune fille. Elle était essoufflée… elle avait mal, son sang coulait. Elle baissa les yeux sur de nouveaux piques qui venaient de blesser la surface du sol pour aller se ficher directement dans ses organes. Ils étaient si lourds et si rigides qu’ils l’empêchaient de bouger. Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était crier et crier encore alors qu’ils disparaissaient et réapparaissait sans cesse. Elle voulut en retirer un, poussant de toutes ses forces. Quand elle l’eut fait, elle remarqua que son corps n’était pas blessé. Comment ? Pourtant elle saignait… Elle leva les yeux vers Kuzako qui restait immobile et éloignée. La Chuunin cligna des yeux quelques instants… elle ne comprenait pas. A nouveau elle hurla de douleur.

[Kuzako] Fais vite, Taka. Tu ne tiendras pas longtemps à ce rythme.

Elle avait beau agiter son esprit… rien ne venait. Il restait focalisé sur ce mal qui l’habitait. Elle voulait repousser les pieux, elle y arrivait tant bien que mal. Elle jeta deux yeux désespérés sur Kuzako.

[Kuzako] Inutile de m’implorer. Si tu meurs ici, c’est que tu n’étais pas faite pour vivre.

Elle saisit avec force l’un des morceaux de bois et le retira. A peine sorti de son corps il se volatilisa alors qu’elle avait encore les doigts fermés dessus. C’est à ce moment là qu’elle comprit. On ne pouvait pas faire disparaître des éléments comme ça. Même en étant un maître du Ninjutsu. Et puis, cela voulait dire que Kuzako maîtrisait le Mokuton ? C’était sans doute peu probable, voire impossible. Il ne restait qu’une solution. Taka tomba à genoux. Elle respirait avec difficulté mais tentait de passer outre. Il n’y avait vraiment que cette solution.

[Kuzako] Deuxième indice… On peut penser que ça se passe de la même façon que pour la première technique.

Alors que cette phrase résonnait aux oreilles de la jeune fille, elle commençait à assembler les morceaux de l’énigme. Elle hurla une fois de plus alors que de nouveaux pieux venaient titiller ses entrailles. Elle avait de plus en plus de mal à se maintenir droite. Elle subissait énormément et sentait que quelques attaques de ce genre suffiraient à l’éliminer définitivement. Où étaient passées ses belles paroles de la veille ? Où était sa détermination ? Que restait-il de ce discours magnifique qu’elle avait servi à Hakai ? Hakai… L’esprit de la jeune fille se voila d’un drap blanc. Partout autour d’elle l’espace était clair, lumineux et blanc. Hakai apparut devant elle, grand comme le monde. Grand comme l’était son cœur. Elle le regarda lui sourire avec un air confiant. Il lui faisait confiance… en fait, il l’aimait. Elle devait être digne de ces choses là. Kuzako haussa les sourcils. Taka redressa la tête et sa voix frémissante se fit entendre.

[Taka] Faire confiance… à ses yeux…

Elle redressa son visage. Autour d’elle, des particules de matières commencèrent à se mettre en mouvement. Les éléments se mouvaient lentement, l’air s’agitait et ses yeux… Ses yeux luisaient d’un rouge vif comme jamais ils ne l’avaient fait. Elle regardait Kuzako sans sourciller. Sa main forma un signe.

[Taka] Kai.

Elle l’avait dit avec un calme effrayant. Les pieux qu’elle voyait disparurent. Elle se tenait assise, à regarder Kuzako juste à côté d’elle. Ses yeux brillaient toujours. Si tout le reste n’avait été que subterfuge, son chakra lui était bel et bien en train de s’agiter. Elle avait subi des tortures mentales… et s’apprêtait à éviter les suivantes. Kuzako grimaça sans bouger. Elle effectua quelques symboles incantatoires et les virgules de ses yeux s’agitèrent. A nouveau, Taka afficha une expression vide. Elle semblait fixer l’air qui se trouvait juste sous son nez, perdue dans un autre monde. Kuzako émit un petit ricanement.

[Kuzako] Comme si tu pouvais me…

Un sourire narquois vint se figer sur le visage de la chuunin. Elle lança son poing à toute vitesse l’écrasant contre le visage de son maître. Pendant que cette dernière dégustait le sol dans une glissade incontrôlée, la jeune fille se releva les yeux toujours aussi brillants. Elle restait là à contempler Kuzako qui se redressait, quelque peu abasourdie.

[Taka] Comment puis-je m’en servir autrement ?

[Kuzako] En… lançant une technique d’un niveau supérieur à ce que tu pourrais normalement maîtriser.

La phrase venait à peine de se terminer que déjà Taka enchaînait les signes. Kuzako les reconnut avec aise, tant et si bien qu’elle ne put masquer une brève expression d’effroi. Dans un mouvement rapide, elle forma à son tour des symboles avec ses mains et disparut une fraction de seconde avant qu’une grande déflagration ne vienne s’abattre sur sa position. Taka se redressa après avoir soufflé une boule de feu géante… Elle savait que son adversaire n’était plus là mais elle n’avait aucune idée de sa position. Une voix s’exclama.

[Kuzako] Repousse-moi avec le Rasengan !

La Chuunin leva les yeux. Depuis le plafond, une ombre venait s’abattre sur elle. Elle fronça les sourcils un instant le temps de comprendre le but de la manœuvre. C’était plutôt clair, la dernière façon d’utiliser ce surplus d’énergie c’était de compenser un manque lorsque l’on se retrouvait dans un duel défavorable. La jeune fille sourit, ouvrant sa main droite où une orbe bleutée vint se former à vive allure. Kuzako abattit une lourde frappe sur le visage de Taka alors que cette dernière frappait avec son chakra. Alors qu’elle s’écrasait au sol sous la violence du choc, Kuzako encaissa de plein fouet la technique de la jeune fille et entama une course dans les airs guidée par l’orbe tourbillonnante qui subsistait sur son abdomen. L’objet se dissipa après quelques instants et la jeune femme rattrapa partiellement sa chute, posant une main et terminant par une glissade. Elle toussa, accusant le coup reçu.

Un peu plus loin, la plus jeune des deux se relevait difficilement, ses yeux revenus à leur couleur rubis initiale. Elle se tenait la tête où un mal grandissant avait élu domicile. Elle regarda son maître, main sur le front, qui se rapprochait. Taka eut droit à un sourire qu’elle rendit avec satisfaction et malice.

[Kuzako] Certains appellent ça « Tensai »… Je n’aime pas beaucoup ce nom mais je n’ai pas vraiment le choix, nous n’allons pas nous amuser à tout renommer à notre façon.

Elle s’éloigna un peu. Taka la suivit des yeux intriguée, depuis l’instant où elle s’était retournée jusqu’à celui où elle revint vers la jeune fille un sac à la main. La femme posa le tout sur le rocher où elles étaient assises un peu plus tôt et jeta un bonbon à son élève. Cette dernière le regarda avec perplexité. Elle l’examina un peu avant de le jeter directement dans son gosier et de le mâchonner pour l’ingurgiter. Instantanément, ses douleurs disparurent et elle pu se redresser sans craindre de se faire souffrir plus que ça. Elle regarda sa main qu’elle montait devant son visage… A la moindre volonté, elle pouvait laisser sortir une quantité de chakra assez surprenante, se traduisant par un voile bleuté qui émanait de la partie de son corps désirée. Elle regarda Kuzako en souriant.

[Taka] Et maintenant ?

[Kuzako] Quelques minutes de pause… Il est déjà tard… Tu devrais avoir faim depuis longtemps, après tout nous nous entraînons avec acharnement depuis quelques heures. C’est pour ça que je t’ai donné cette pilule, elle te permet de te battre pendant une durée plus longue, sans ressentir les indésirables du quotidien. Cependant, il faut prendre quelques instants pour l’assimiler totalement et profiter de ses effets.

~ A suivre ~



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun


Dernière édition par Uchiha Taka le Sam 5 Déc - 14:55, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Quartier Uchiha] L'Antre des Secrets   Lun 30 Nov - 1:06

~ Suite ~

Elle se redressa au signal de Kuzako. La pause semblait terminée. A vrai dire, elle se demandait exactement l’heure qu’il était. Elle ne poserait sûrement pas la question de peur d’être prise pour une fainéante. Sans dire un mot, elle se présenta face à son maître qui de nouveau prit la parole.

[Kuzako] Deux étapes encore… La première sera encore une fois douloureuse mais je ne te cacherai rien, cette fois-ci. Tu connais déjà le principe de base pour la défense contre le genjutsu, il faut maintenant que tu puisses passer au niveau supérieur. La prochaine technique n’est pas si compliquée mais elle nécessite que tu puisses clairement analyser ce qu’il t’arrive.

Le secret, c’est de comprendre comment ton adversaire perturbe ton chakra, et donc comment il contrôle tes sensations. A partir de là, tu dois pouvoir opposer ta défense qui consiste à annuler cette perturbation pour la retransmettre chez le lanceur. J’espère que tu es prête…

Elle n’avait pas fini sa phrase que déjà elle disparaissait en un nuage de corbeaux. Kuzako se retrouva un peu plus loin, bien hors de portée, et exécutait des signes que Taka ne pouvait voir en détail. Cette dernière braqua son Sharingan sur le corps de la femme, analysant autant qu’elle le pouvait ses gestes. Elle perçut un mouvement de chakra mais il était déjà trop tard… la douleur la submergeait à nouveau sans qu’elle ne puisse y résister. Elle baissa les yeux sur cet unique pieu qu’elle savait irréel et qui pourtant avait cette capacité de la plier de douleur. Elle grinça des dents et leva son regard sur son maître. Respirant d’une forte façon, elle scrutait avec toute la concentration qu’elle pouvait mobiliser. Une tâche ardue, particulièrement lorsqu’un second pieu venait traverser votre peau, lentement… Vous infligeant le maximum de dégâts à chaque centimètre parcouru. La jeune fille laissa couler une larme. Exécutée de la sorte, cette technique était encore plus meurtrière. Elle prit sur elle… encore et encore pour se sortir ne serait-ce que partiellement de cet enfer.

Après de multiples essais, Taka arriva finalement à redonner vie à son mental. Elle scruta Kuzako, les yeux attentifs. La sueur perlait sur son front tandis qu’elle ne pouvait esquisser le moindre mouvement, totalement entravée par ces deux grands morceaux de bois auquel un troisième venait de s’ajouter. Un écho se propagea dans toute la caverne, témoin des multiples lésions dont elle était la victime. Elle avait vu quelque chose… du moins elle l’avait aperçu, mais la douleur grandissante avait rendu cette image fugace, de telle sorte qu’elle n’avait eu le temps d’en comprendre le sens. Alors qu’un quatrième et un cinquième pieu s’ajoutaient à son martyre, elle n’avait toujours pas saisi le déroulement des choses. Pour le coup, personne ne pouvait lui en vouloir… Mais personne n’allait la laisser s’en tirer ainsi. Toute l’illusion retomba, du moins l’espace d’une seconde. Car la suivante, tout recommençait.

Atroce supplice auquel elle se livrait sans rechigner. Elle savait que le prix à payer était celui-là, mais elle savait que tout ceci avait aussi un but. Elle tenta d’interposer sa main entre le nouvel assaillant et elle, mais rien n’y fit et se réflexe s’avéra vain. Comme précédemment, il la transperça sans se soucier de ce qui se dressait sur sa route. Ses muscles se contractèrent à tel point qu’elle en oubliait d’avaler sa salive. La bave coulant le long de sa bouche, la voix s’exprimant quasiment dans ses derniers retranchements. La torture était horrible. Pourtant ce n’était pas là la pire des techniques qui existait dans le monde des altérations mentales. Elle souffla avec force, cherchant à retrouver une respiration presque normale et surtout cherchant à chasser ces douleurs de son esprit et de son corps. Elle étudia en détail la formule physique de la technique. Après une seconde, elle sentit une nouvelle affliction l’envahir. Elle se retint de crier à nouveau. Ce n’était pas ça qu’elle devait chercher. Elle le savait, elle n’était pas là pour copier et de toute façon, un mécanisme aussi complexe lui échappait totalement pour qu’elle puisse arriver à l’intégrer par ce procédé.

Elle riva ses pupille sans plus les bouger et sans battre des cils. Enregistrant à chaque attaque un nouveau détail. Sa concentration et sa résistance à la torture déformaient peu à peu son visage. Le sang envahissait son crâne, teintant sa peau de rouge comme s’il n’en descendait plus. Une artère vint faire saillie le long de con cou, comme si elle était entrée dans une colère noire. Kuzako s’apprêtait à arrêter, trouvant là un danger trop important pour sa santé. Soudain, la femme craignit que son élève n’explose en une flaque d’hémoglobine. Elle commença à baisser sa main…

[Taka] N’arrêtez pas !

C’était un ordre. Kuzako fut prise d’une hésitation énorme. Elle regardait cette fille s’autodétruire uniquement pour un entraînement. Elle était dans un sale état et pourtant elle persévérait. C’est là qu’elle se rendit compte qu’elle utilisait du temps pour analyser la jeune fille. C’était d’une inconscience totale et il lui fallait prendre rapidement une décision. Poursuivre ou s’arrêter maintenant ? Son instinct la guida. Elle pointa deux doigts au ciel et un nouveau pieu sortit de terre pour s’en aller se ficher dans… sa propre peau. Elle regarda son ventre avec stupeur puis elle leva les yeux sur son élève. A nouveau, elle concentra son chakra et s’empressa de faire jaillir ces pilonnes de bois du sol. Mais à nouveau, elle se retrouvait avec cinq lances dans le buste. Sa voix ne retentit pas, mais elle s’aperçut qu’elle avait depuis longtemps oublié l’effet que produisait cette technique sur sa cible. Taka s’approcha en courant et bondit jusqu’à elle pour poser la main sur son épaule. C’est à ce moment là que Kuzako revint vraiment à elle, essoufflée par la douleur et la surprise. Elle posa ses yeux sur Taka.

[Kuzako] Comment… ?

[Taka] J’étais au bord de sombrer dans l’inconscience. C’est quand le voile noir est apparu que j’ai réalisé ce que vous faisiez. Mon flux de chakra oscillait constamment entre la partie frontale de mon cerveau et les lieux d’où provenait la douleur. J’ai dû rétablir une circulation lente en poussant ce flux avec mon propre chakra et je n’ai eu qu’à lui faire garder son intensité tout en l’infiltrant dans votre propre corps.

Pour quelqu’un qui avait frôlé le coma, la jeune fille semblait étonnamment en forme. Elle souriait à Kuzako, comme si jamais rien ne s’était passé. Elle aida son maître à se relever et lui servit d’appui tout en riant du chancellement de ce dernier.

[Taka] Je ne pensais pas arriver à vous surprendre comme ça. Ca semble mauvais pour votre équilibre.

Finalement, elles se dressèrent l’une face à l’autre.

[Kuzako] Alors il ne te reste qu’une dernière chose à accomplir…

[Taka] Pouvoir vous y emprisonner sans que la technique d’origine n’émane de vous ?

[Kuzako] Exactement… Tu as déjà compris quelle influence avoir sur le système circulatoire de ton adversaire, tu devrais pouvoir être capable de le produire sans grande difficulté.

Elles se campaient sur leur jambes chacune de leur côté, se faisant face sans franchement déborder d’envie de combat. Taka baissa les yeux un moment, prête à demander un petit temps mort histoire de récupérer. Kuzako l’avait déjà compris aussi leva-t-elle la main, l’index pointé en l’air, et l’agita de gauche à droite. La réponse était claire. La femme prit une inspiration et fit signe à son élève de commencer à travailler. Cependant, une apparition vint perturber tout ceci. Taka se retourna pour voir de qui il s’agissait. Elle vit un homme incliné, portant une tunique sombre et sobre. L’esprit était un peu le même que celui des vêtements que portaient les deux jeune femmes, cependant il n’était pas le même. Cet homme avait les bras découverts et une sorte de longue tunique entre le kimono et la robe. Elle ne voyait pas son visage mais avait repéré une capuche trônant sur le haut de son dos puisqu’il ne la portait pas.
Kuzako fit signe de tout arrêter et s’adressa à lui.


[Kuzako] Je t’écoute, Mamoru.

[Mamoru] Kuzako-sama… Ce que vous soupçonniez s’avère vrai. Le jeune Uchiha est en route pour la forêt interne avec des membres du Lion pour escorte. Ils le menacent avec des armes. Rinji est encore sur place, il me transmet leurs déplacements en temps réel.

[Kuzako] Tss ! Je l’aurais parié.

L’air soudain grave, elle se tourna vers Taka.

[Kuzako] C’est de ton vieil ami dont il est question. Il semblerait que le Lion n’apprécie pas vraiment l’existence du disciple de Takeshi. Taka, tu vas suivre Mamoru, tu devras glaner quelques informations de façon plus ou moins officielle. C’est toi notre couverture pour le coup. Autre chose Mamoru ?

[Mamoru] Oui. Il semblerait qu’un cinquième ait suivi le mouvement. Apparemment, il les aurait pris en filature. C’est… C’est le garçon chez qui Taka-san était, hier soir.

Le regard de la jeune fille s’aggrandit soudain. Elle le riva sur Kuzako, attendant clairement une réponse.

[Kuzako] Tes amitiés avec le Cygne ne me dérangent pas. Je m’assure juste qu’il ne t’arrive rien. Il y a beaucoup de fourberie dans un clan, particulièrement dans le notre qui est divisé. Désolée d’avoir violé ta vie privée. Comprends que je ne l’ai pas fait en mal.

[Taka] Depuis combien de temps ?

[Kuzako] Depuis… peu après que nous ayons eu notre premier entraînement. Nous en rediscuterons. Pour l’heure, suis Mamoru, c’est important. Des débordements comme ceux là pourraient déclencher une nouvelle guerre civile au sein du clan. Je crois que ce n’est pas ce que tu cherches, je me trompe.

Forcée de l’admettre, Taka étouffa un juron. Elle posa les yeux sur son cou où trônait la partie montante de sa cagoule. C’était donc de l’espionnage qu’il fallait faire… Espionner ses propres amis, elle digérait mal ce coup là. Elle s’approcha de l’homme et toucha un pan de sa tunique après qu’il eut vêtu sa propre capuche.

[Kuzako] Faites attention. Une dernière chose, Mamoru. Que Rinji rentre, il a fait sa part du travail.

[Mamoru] A vos ordres, Kuzako-sama.

Un tourbillon d’air entoura les deux ninjas et ils disparurent sans laisser de trace. Kuzako s’en alla chercher ses affaires et quitta la crypte, un air fort contrarié sur le visage.

[Suite dans la forêt]



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun

MessageSujet: Re: [Quartier Uchiha] L'Antre des Secrets   Dim 27 Déc - 18:00

[Suite de l'hôpital]

Pour que le monde change... ¤ Part 2

Le repas ne tarderait à arriver mais elle n'avait pas plus faim que ça. Elle avait quitté l'hôpital dans une furie qu'elle avait étonnamment et laissé derrière elle Hakai. C'était... désagréable. D'abord le fait de ne s'être à aucun moment attendue à ce que les choses tournent ainsi et surtout le fait qu'en deux jour elle eusse vu autant de tumulte dans ses relations avec ses amis. La veille était un vrai désastre sur ce point, mensonges, énervement, dispute... Un grand dommage que la matinée se fusse dessinée dans le même cadre. Mais elle se disait qu'elle n'y pouvait rien, elle se disait que Hakai était un grand débile qui ne savait pas présenter les choses de façon à rendre tout cela plus aisé à réaliser, et plus les secondes passaient, plus elle se demandait pourquoi elle avait pris cette décision... Pourquoi l'emmener? Elle n'en savait plus grand chose, mais ce qui était fait, était fait et il lui fallait assumer ses choix. La jeune fille leva les yeux au ciel alors qu'elle regagnait son domicile. Elle arriva relativement rapidement, entra sans même saluer les membres de la maison puis elle entra dans sa chambre. Sa mine était grave, elle n'avait envie d'esquisser aucun sourire, de ne prononcer aucun mot. Une fois sortie des instances médicales, elle avait délaissé ce magnifique habillage d'émotions et d'expressions pour n'en être réduite qu'à une carapace inerte au dessus d'un corps encore mobile.
Quelques minutes passèrent et déjà elle ressortait habillée de ce vêtement que Kuzako lui avait donné la veille. Mais une fois passé la porte de sa demeure, elle n'avait plus rien à cacher. Elle serra son poing gauche dans lequel dormait la lanière d'un sac qu'elle semblait trimbaler avec elle à l'extérieur. Elle regarda l'expression de chacun des membres de sa famille sans leur offrir la moindre expression. Son regard était noir... bien sombre sur ce visage pâle. Une ambiance étrange régnait dans la maison... une ambiance de mort.
Taka – Ne me comptez pas pour le repas de midi... A ce soir.
Elle passa devant la table déjà mise et sortit sans même leur adresser un regard, refermant presque sèchement la porte derrière elle. La kunoichi se tourna face à l'entrée du terrain et s'éclipsa en un rien de temps en direction d'un endroit qu'elle ne connaissait que depuis peu mais qui l'avait accueillie alors qu'elle était encore une personne digne de confiance. Après quelques minutes, elle arriva devant la même bâtisse qu'elle avait fréquenté la veille, en passa l'entrée puis se glissa jusqu'à la pièce des reliques dans laquelle se trouvait l'accès à la crypte. Elle attrapa la torche qui semblait animée de flammes éternelles, et descendit l'escalier. Suivant le même chemin qu'elle avait emprunté derrière Kuzako, elle s'arrêta devant l'accès à la partie réservée au Tigre. S'immobilisant une seconde, elle observa l'espace sombre et vide, se rappelant la présence du Kekkai, et d'un pas sûr, elle franchit l'accès. Evidemment, rien ne se passa et la jeune fille avait la confirmation d'être acceptée en ces lieux.. Taka avança et brandit la torche d'où s'envolèrent des flammèches qui illuminèrent chaque torche présente dans la crypte. La bretelle de son sac s'éleva de son épaule et sa main ouvrit l'objet pour en sortir un livre. Elle jeta le bagage au sol et ouvrit à une page marquée à l'avance. Elle le retourna un instant, passant ses doigts sur l'ancienne reliure où était encore inscrit en lettre partiellement effacées: «Maîtrise du feu v8 : les enfers sur Terre». Un sourire malsain se dessina sur son visage avant qu'elle ne retourne au milieu de l'ouvrage où ses yeux entamèrent leur course le long des lignes.
Il se peut que parfois les flammes ne soient que le simple corolaire d'une puissance beaucoup plus impressionnante. Poussée à son paroxysme dans les techniques de haut niveau, cette illustration se retrouve quasi-systématiquement dans les attaques directes que les shinobis tentent de porter à leurs adversaires. Ainsi, c'est par un procédé de «magmatisation» du chakra que nombre de techniques se décrivent comme un ascendant meurtrier pour leurs possesseurs.
Elle passa un paragraphe sans même le parcourir, avide d'en savoir beaucoup plus sur la technique qu'elle avait choisie. Malheureusement, et comme elle s'en doutait, déjà à ce niveau là, plus rien n'était sérieusement précisé. Elle avait eu le droit à un simple descriptif de la technique ainsi que quelques bases sur cette façon de manipuler le chakra pour n'en faire plus un combustible de type gazeux, mais bien une sorte de lave en fusion d'où pouvait se dégager une puissance phénoménale et surtout... durable. Ses yeux poursuivirent jusqu'à ce qu'elle tombe sur le vrai détail qui faisait que la technique qu'elle convoitait était tout à fait alléchante. La jeune fille lut et relut avec attention jusqu'à ce qu'elle ait intégré quasiment par cœur le contenu des pages marquées. Elle s'arrêta sur l'ensemble des symboles incantatoires qu'elle devait réaliser, ceux constituant une part indéniable de la réalisation de la technique. Au bout de quelques seconde, c'était bon, elle n'avait plus qu'à pratiquer.
Taka posa le livre au sol, prenant soin de ne pas l'abîmer car il représentait les biens de Konoha. Elle se retourna et s'écarta de ses affaire avant de s'inscrire dans le silence de la crypte que seul le flamboiement des torches aurait pu briser si jamais elle n'avait pas été aussi grande. En fait, il suffisait simplement d'y faire attention, dans le cas contraire, on avait l'impression d'être entouré d'un mur de tranquillité. Face à un simple bloc de pierre, la jeune fille entama une séance de pure concentration, visant à l'extirper des mauvais moments qu'elle vivait pour fixer son esprit sur la suite du travail. Après facilement trois ou quatre minutes à rester ainsi, campée sur ses deux pieds, inerte et les yeux fermés, elle décida de reprendre contact avec le monde qui l'entourait d'une façon bien brutale. Ses paupières se levèrent, ses bras joignirent ses mains et en un instant, après une série de taos, une grande chaleur gagna la pièce, engendrée par l'énorme boule de feu qu'elle venait de faire jaillir de sa bouche.
Arcane classique du clan, connue de tous... Le Gôkakyu restait une technique relativement impressionnante devant laquelle elle ne fit que sourire.
Le chakra parcourait désormais la moindre parcelle de son corps. Chaque cellule, chaque fibre et chaque organite était empli de cette énergie qu'elle modelait à sa guise. Certes elle était encore loin du contrôle des grands maîtres, mais elle se sentait déjà dépendante de ce flux qui coulait en elle et qui, semblait-il, lui procurait un grand plaisir chaque fois qu'elle s'en servait. Elle ne put s'empêcher de repenser à ce qu'avait dit Kenji. A nouveau, un sourire se dessina sur son visage... S'ils n'avaient jamais été ninjas, elle aurait survécu contrairement à lui. En revanche, elle savait que si dans l'heure qui suivait on lui disait que c'était choisir entre rester une kunoichi ou mourir... elle se ferait enterrer quelques heures après avoir pris sa décision. Son visage exprimait quelque chose d'inquiétant. C'était la première fois qu'elle s'avouait apprécier, aimer, adorer le fait de pouvoir faire appel à cette force. Comme si le chakra devenait une addiction, comme si le combat pouvait se transformer en une drogue. A cette heure là, c'était encore un petit plaisir, mais elle ne savait pas jusqu'où tout cela pouvait mener. Elle haussa les épaules, se convaincant qu'elle en saurait plus, peu après. La jeune fille frotta ses doigts les uns contre les autres puis elle prit à nouveau le temps de se concentrer. L'objectif? Trouver un moyen de rendre son chakra digne des magma les plus meurtriers.
Les yeux fermés, le chakra affluant de toute part, elle se tenait droite, l'esprit déjà au travail. Il lui fallait utiliser beaucoup de chakra et le densifier à son maximum tout en le chauffant pour qu'il ne devienne pas solide mais liquide, et en veillant à ne pas l'évaporer. La difficulté résidait là... Il fallait produire une énorme chaleur en conférant au chakra une capacité à y résister car, après tout, c'était bien l'énergie que contenait la chaleur qui faisait que l'eau et bien d'autres liquides pouvait disparaître d'une surface en ne laissant pour trace que les petits résidus qui y étaient dissous.
La jeune fille entama une lente et profonde respiration. Son esprit se fixa sur son corps où elle détaillait chaque mouvement, chaque allée, chaque capillaire qu'empruntait son chakra. Elle guidait toute cette valse comme un chef d'orchestre menait les musiciens avec le bout de sa baguette. La seule différence résidait dans le fait qu'à chaque instant passé, le nombre de ses musiciens à elle croissait de manière significative. D'ailleurs, tous ces nouveaux arrivants ne tardèrent pas à se regrouper dans les poumons de la jeune fille où il s'accumulèrent sans pour autant affecter sa respiration.
Ne pas s'étouffer... Je dois tout regrouper ici... et au moment de l'expulser, je le rendrait plus compact.
Ses poumons se gorgèrent d'air en plus de se remplir de chakra. Devant son buste, elle effectua une série de signes incantatoires, ceux là même qui était indiqués dans le livre. La chuunin termina d'inspirer et, soudain, elle recracha ce qu'elle avait emmagasiné en elle. Un jet de flamme, tout ce qu'il y avait de plus normal, s'extirpa de sa bouche, ne provoquant qu'une grande lumière dans la pièce ainsi qu'un léger réchauffement de l'air. Elle ne s'arrêta pas de souffler pour autant. Non, elle maintiendrait cette flamme jusqu'à ce qu'elle voit sa consistance changer.
Tout en observant ce qu'elle venait de créer, la jeune fille entama des modifications majeures dans l'utilisation de son chakra. Rapidement, elle fit appel à une plus grand dose d'énergie, la malaxant de façon différente et surtout en changeant sa composition. Elle sentait que le chakra corporel devait s'utiliser en plus grande proportion, aussi elle poussa un peu la manette des gaz en ce sens là. Petit à petit, elle vit sa flamme passer d'un rouge flamboyant à quelque chose de beaucoup plus jaune, beaucoup plus lumineux, comme si elle avait chauffé un fer à blanc. Néanmoins, son chakra restait quelque chose de relativement gazeux et beaucoup trop volatil. Sans attendre, elle changea sa façon de condenser son combustible, mettant beaucoup plus d'ardeur à agglomérer chaque particule d'énergie afin d'en faire un tissu plus visible, plus solidaire. Ce fait, elle s'empressa de le joindre à ce qu'elle recrachait déjà depuis un moment, manquant de se brûler elle même en faisant tomber une goutte d'elle ne savait quoi entre ses deux pieds. Instinctivement, son attention se reporta sur cet objet inconnu qui continuait de consumer le sol. Le jet de flammes s'interrompit et elle toussota tout en reprenant son souffle. La jeune fille n'aventura pas sa main, cependant elle prit le temps d'essayer de l'approcher de cette simple goutte de chakra en fusion... Impossible. A moins de deux centimètres, c'était la brûlure assurée, même avec ses gants. Elle sourit...
Taka se tourna ensuite vers son sac où une gourde d'eau l'attendait. La gorge asséchée par les flammes, elle était heureuse de l'avoir sous la main afin de se désaltérer. Après quelques gorgées, elle la jeta par dessus le reste de ses affaires. A nouveau elle se tourna vers un grand espace innocupé. Comme précédemment, elle mit en place le flux de chakra qu'elle allait utiliser pour mettre le feu à la pièce. Ses yeux se fermèrent un instant, ses mains exécutèrent les signes qu'il fallait faire. L'air s'embrasa d'une flamme intense, plus dévastatrice que précédemment, mais le problème de ces gouttes de lave qui tombaient proche d'elle n'était pas corrigé. Elle s'efforça de rectifier le tir en décondensant son chakra en sortie du circuit. C'était sans doute un gaspillage d'énergie, mais à lui donner une consistance trop compact pour la délier juste ce qu'il fallait l'instant d'après lui octroyait la possibilité de maîtriser la technique plus rapidement. Après, elle savait qu'avec l'habitude, tout ceci ne serait plus qu'un formalité.
Observant le jet de flammes qu'elle produisait, elle vit la roche roussir sous son attaque. Il était intéressant d'examiner les dégats subis par les matières environnantes lorsqu'elle dirigeait une attaque. Le mélange était bon, mais le résultat n'était pas celui qu'indiquait le descriptif. Certes, le jet de flammes était croissant avec la distance, certes il était relativement chaud... mais il manquait de concentration, d'intensité. Il y avait beaucoup de gaspillage donc beaucoup d'énergie dépensée pour rien. Il fallait encore corriger ça... Dans l'instant, elle cessa toute activité et fonça vers le premier rocher disponibe. Pas trop gros, pas trop petit, environ la taille humaine... C'était parfait. Elle se mit à bonne distance et répéta tout ce qu'elle avait acquis jusque là et confirma ce qu'elle pensait. Cette technique était difficile à stabiliser, et la flamme dansante requérait un protocole bien particulier pour arriver à viser correctement. Le feu retomba, emportant la chaleur avec lui. Ses yeux se posèrent sur le rocher, et après quelques instants, elle afficha un petit sourire.
Les arts ninja n'étaient pas des choses immuables. Certes, il y avait quelques axiomes à respecter, certes des règles étaient établies pour la réalisation de chaque chose mais il y avait cette petite part de personnalisation propre à chacun. C'était de ça dont elle avait besoin. Un sourire se dessina sur son visage alors qu'une idée mûrissait dans sa tête. Elle se mit en position, prête à en découdre avec la roche. L'objectif final? Vaincre... coûte que coûte. Vaincre à cet instant, peu important le prix pour que plus tard la victoire ne soit pas chère à payer. Elle irait au bout.
La fin de journée semblait sonner aux portes de Konoha. Le soleil était encore bien visible, cependant, l'heure était déjà bien avancée. Là où elle se trouvait, Taka n'avait pas vu le temps passer. Déjà des heures qu'elle remuait la technique dans tous les sens, déjà des heures qu'elle finissait de mettre au point sa propre technique de visée. Cette tentative était l'ultime. Elle était presque au bout de ses réserves de chakra mais elle savait transformer son flux vital pour en faire de l'énergie exploitable. Face à ce roc, elle prit position, joignit ses mains dans plusieurs signes incantatoires et gonfla ses poumons d'air de et de chakra. Elle termina sa série de scaux par un étrange geste, formant un rectangle avec ses pouces et ses index. Elle pointait le roc droit devant elle... une lueur bleutée vint voiler l'espace que formait ses doigts et un petit rayon alla marquer la pierre, déposant une infime quantité de chakra sur sa surface. Elle baissa les mains, forma le signe du tigre afin de finaliser le travail entamé avec son énergie. Puis dans une folle expiration, elle dégagea un fin jet de flammes qui après seulement quelques mètres exposait un diamètre de taille humaine. L'intérieur de la flamme était blanc comme un soleil de midi, ses alentours dansaient dans des tons jaune, orange puis rouge. Elle semblait se diriger automatiquement vers le point marqué un peu plus tôt, comme s'il avait s'agi d'une attaque téléguidée. La chuunin maintint la déflagration pendant quelques secondes, entamant ses réserves corporelles qu'elle détournait afin d'alimenter sa technique. Peu à peu, les douleurs se faisaient envahissantes, elle s'efforçait de garder sa concentration à son maximum, avec grand difficulté néanmoins. Une nouvelle seconde s'écoula, elle termina d'examiner la flamme qu'elle produisait puis tout retomba... elle aussi.
Le claquement de son corps sur le sol résonna pendant un instant puis le silence gagna l'espace. Elle était sur le dos, allongée sans dire un mot, à reprendre son souffle et finir de digérer la douleur qu'elle s'était infligée. Mais elle était satisfaite car elle avait pu remarquer que le maintien de son arcane augmentait son efficacité. L'expérience avait un coût mais aussi un bénéfice futur... c'était de l'investissement qu'elle espérait rentable. Elle resta là pendant de longues secondes... Finalement elle se releva, non sans difficulté, puis elle s'approcha de son sac où elle attrapa la gourde avec une main tremblante. Elle tomba le contenu total du récipient avant de le jeter négligemment sur le côté. Soufflant et reprenant comme elle le pouvait, elle remballa ses affaires, examina autour d'elle se rendant compte qu'elle ne savait pas comment faire pour rappeler les flammes à la torche principale. Ses yeux interrogateurs se posèrent sur la torche qu'elle avait posée au sol plus tôt dans la journée. Ses doigt s'en saisir pour la porter devant elle.
Elle se retourna brusquement, se mettant en garde, tout en lâchant ce qu'elle tenait alors qu'une voix retentissait dans son dos.
Kuzako – Tu as l'air embêtée... Elle lui sourit amicalement. C'est très simple... tu n'as qu'à faire exactement ce que tu as fait lorsque tu as allumé la salle.
La jeune fille la regarda, peu sûre d'elle. Finalement, ses poings se baissèrent puis elle ramassa à nouveau l'objet. Doucement, elle le leva au dessus de sa tête et elle sentit un appel d'énergie provenant du flambeau encore éteint. Prenant encore sur elle, elle libéra un peu de chakra, voyant qu'il s'infiltrait dans le bois. Elle observa les flammes se rapprocher puis fusionner sur le flambeau. Elle jeta un regard à Kuzako qu'elle ne pouvait plus qu'apercevoir, lui souriant. Elle ramassa ses affaires et se mit en route au côté de son maître.
Taka – Comment saviez-vous que j'étais ici?
Kuzako – Elle rit un instant. Tu sais bien que je sais tout.
La jeune fille afficha une moue puis elle garda le silence jusqu'à ce qu'elles atteignent l'extérieur.
Kuzako – Je suis contente de voir que tu n'as pas attendu pour te remettre au travail. Repose toi, tu as beaucoup tiré sur tes forces. Je ne sais pas ce que tu expérimentais, mais ça t'a mise dans un sale état. Rentre te prélasser, passe du temps avec les tiens... Tu pourrais le regretter, sinon. Elle sourit à son élève.
La Chuunin le lui rendit bien, puis elle la salua respectueusement avant de disparaître comme elle commençait à en prendre l'habitude. Un jour, ce ne serait plus qu'un déplacement rapide... du moins elle l'espérait.
~~Fin~~



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun

MessageSujet: Re: [Quartier Uchiha] L'Antre des Secrets   Mar 19 Jan - 14:42

Taka : +69 XP - Techniques validées

J'ai beaucoup aimé, les RP d'apprentissage ne sont pourtant pas les plus passionnants à écrire =)
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Quartier Uchiha] L'Antre des Secrets   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Quartier Uchiha] L'Antre des Secrets
» [Quartier Uchiha] Domaine du Cygne
» Quartier Uchiha - Théâtre "L'Eventail"
» [Quartier Uchiha] Domaine du Tigre
» Quartier Uchiha - Temple du Savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre du Village-