Partagez | 
 

 [CS] - Aparté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: [CS] - Aparté   Sam 26 Déc - 0:51

C’est en courant, même si cela ressemblé plus a la fin d’une corrida et que le taureau était prêt à s’écrouler, raide, mort. Hakai n’en était pas encore à ce stade mais son dernier séjour à l’hôpital avait laissé des traces, ici des points de suture notamment. Tout mouvement brusque lui était interdit mais il fallait avouer que depuis sa sorti des urgences, il n’avait cessé de maltraiter son corps en le baladant à droite à gauche. Hakai attendait de pied ferme le jour j ou ces agrafes seraient enfin enlevées de son corps. Il avait cependant conscience qu’il aggravait son état en courant comme un lapin vieux de dix ans. Seul une opportunité immanquable pouvait le mettre dans cet état. Aujourd’hui allait avoir lieu une réunion comme jamais Hakai n’en avait vu avant. Et il comptait bien faire ce qu’il fallait pour y entrer. En plus de concerner son rêve de devenir enseignant, cette réunion réunira trois personnalités qu’Hakai connaissait de nom. Akogare Hyuuga, légende vivante du village ; Sayuri Uchiha, personnalité importante du clan Uchiha mais surtout professeur à l’académie et Junko, membre de la compagnie des renards qu’Hakai avait eu la chance de rencontrer plusieurs fois. Cette femme était au courant des ambitions du jeune Uchiha. Les années avaient passé depuis leur dernière rencontre mais il ne faisait aucun doute quand entendant son nom la femme se souviendrait de lui. Après tous les disciples de Nago quittant la compagnie pour devenir shinobi était plutôt rare.

Après plusieurs minutes de marche qui n’aurait été que des secondes en temps normal, Hakai pénétra dans la demeure, le visage en sueur. Il pénétra dans la pièce principale où se situaient les sièges. Il se laissa tomber dans l’un deux, les points tirant un peu plus sur sa chair. Il resta la à réfléchir quelque minute. L’idée de revoir Junko lui plaisait mais malheureusement ce n’était pas pour une simple visite de courtoisie qu’il se rendait là-bas. Il devrait convaincre une assemblée assez… difficile. Il se remémora les noms des trois personnes qu’ils connaissaient d’emblé sans oublier qu’il y en aurait probablement d’autre. Il souffla légèrement avant de se lever. La maison semblait vide au premier coup d’œil, mais déjà des bruits suspects se faisait entendre à l’étage. Hakai savait déjà de quoi il était questions et s’armait de courage en montant les marches de l’escalier une à une. Troisième porte à droite… Chambre suspecte d’où provenait les sons que seul deux humains de sexe différent pouvaient faire… Il toqua d’abord légèrement. Sans succès. Les bruits se faisaient de plus en plus irritant et lav colère d’un grand frère explosa. Il tapa à grand coup la porte avant d’hurler dans toute la demeure.

[Hakai] « Si tu sors pas de la dans les deux secondes je viens te chercher moi-même par la peau des fesses ! »

Connaissant sa sœur comme s’il l’avait faites, Hakai se décala de devant la porte. Son épaule collait au mur, il observait l’oreiller passer devant ses yeux et s’écraser à sa gauche. Avec des yeux froids il observa sa sœur apparaître devant lui au moins dans le même état d’énervement que lui. Elle était simplement vêtue des draps de son lit… M¨me pas la peine de demander ce qu’elle était occupée de faire.

[Hakai] « Habille toi et descend, j’ai besoin de toi. Et pas de mais… »

Marre que son frère lui privé de tel moment à chaque fois qu’elle si risquait, elle laissa un petit crie de rage paraître aux oreilles. Le regard froid que lui lança Hakai la calma aussitôt et elle s’affaira à lui obéir pour une fois.

Descendant avec difficulté les marches, Hakai se tenait à la rambarde au cas ou… Il faisait peine à voir et cela commençait à l’énerver. Depuis qu’il avait apprit la porte céleste, il passait la plus part de son temps dans son lit. Il maudissait les derniers événement lui aillant obligé d’utiliser pour une seconde fois cette technique interdite.

Se dirigeant vers la salle de bain, il ouvrit un tiroir avant d’en sortir tous des ustensiles de coiffure. Peigne, ciseaux, glace… Il y avait tout pour faire une coupe originale. Revenant dans la pièce de vie, il déposa tout cela sur la table basse et ramena à lui une chaise avec son pied. Il ne manquait plus que l’artiste. Quand elle daigna enfin se montrer, Hakai lui lança un regard réprobateur. Aucun doute qu’elle avait du en remettre une couche.

[Nora] « C’est pour te coiffer que tu as pété un plomb ? »

[Hakai] « Déjà tu dois te faire pardonner. Tu as semble t’il irrité Taka mais en plus tu n’es pas venu me chercher à l’hôpital et je suis sur que père te la dit… Mais tu étais probablement trop occupé à t’amuser avec ton casse croûte. »

Un silence pesant plané à présent entre les deux Uchiha. Il y avait de cela quelques mois, il jouait ensemble comme de vrai gamin mais depuis quelque temps, le corps de la jeune femme réclamait inlassablement quelque chose qui foutait pas mal la merde dans la famille. Alors quel semblait vouloir repondre de ses crimes, Hakai la coupa.

[Hakai] « Oui il y a quelque chose entre moi et Taka. Oui je l’aime. Non on ne sort pas ensemble. Et de plus on s’est engueulé alors c’est pas le moment de me parlé de cela ok ? Pour l’heure j’ai besoin que tu me coupes les cheveux. Tu dois le savoir, il y a une classe spéciale qui ouvre aujourd’hui. C’est Akogare Hyuuga qui la dirige. Et je veux y être. Alors fait moi le plus présentable possible. Ses cheveux commencent à être trop long. »

Après trente minutes de coup de ciseau, de brossage, voila qu’Hakai se regardait dans la glace. Il avait l’impression d’avoir changer. Son visage était plus sérieux, plus froid… Cela ne lui plaisait guère mais les derniers événements jouaient beaucoup sur son moral. Les regards des deux Uchiha se regardèrent. La hache de guère n’était pas déterré mais ils l’avaient frôlé plusieurs fois.

[Hakai] « Merci. Malgré tout… Je suis content de t’avoir à mes côtés. »

Comprenant qu’il en avait fini avec elle, elle lui lança une grimace taquine avant de remonter à toute vitesse dans sa chambre. Hakai ne pouvait que la laisser faire. Il ne pouvait pas s’interposer à chaque fois. Elle était si agréable en temps normal que se serait de la folie de s’engueuler avec pour une histoire de fesse…

Il était pour Hakai de changer également ses vêtements. S’il devait changer, autant le faire entièrement. Il déballa le plastique et en sorti une tenue commandé il y a déjà quelque jours. Elle était confectionné en cuir se qui la rendait à la fois résistante et souple. Le bandeau du village de la feuille était attaché par une sangle également en cuir ce qui permettait d’enlever le bandeau en cas de mission d’espionnage. Cela donné de la classe au plus du symbole du clan brodé sur la manche gauche. Hakai s’admira dans la glace quelque seconde avant de finalement prendre la porte et sortir. Direction l’académie.

N’aillant guère traîné, Hakai franchi rapidement les portes de l’académie. Il observa rapidement le hall d’entrée ne voyant personne d’autre que la secrétaire assise à son bureau. Contrairement à son habitude, il n’alla la voie, son regard était intrigué par l’annonce qu’il avait déjà vue. Après une nouvelle lecture, un maigre sourire se forma sur ses lèvres avant qu’il prenne la direction de la salle des profs. Si Akogare Hyuuga se trouvait dans l’enceinte de l’académie, c’était là-bas qu’il le croiserait. Un pas franc est assuré, une dégaine discipliné. Hakai s’avançait dans le couloir ou il passait devant chaque porte. Il avait passé très peu de temps à l’académie ayant passé très vite genin. Mais c’était la bonne époque. Personne ne vous jugiez à l’époque hormis les professeurs. On ne vous demandait pas de changer pour savoir évoluer dans un monde. Mais malgré tout Hakai était d’accord avec tout cela. Une personne indisciplinée n’avait rien à faire dans un village caché.

Ses pensées furent brisées par les silhouettes qui se dessinaient en dehors du batîment, une cour extérieur. Un groupe de personne campait en dehors du batîment discutant probablement de cette classe. Un seul homme dans le groupe,Hakai ne mit longtemps à reconnaître étant une légende vivante. Et surtout une femme magnifique à ses côtés qu’il connaissait pour avoir été un ami et un élève de cette charmante personne.

Il ralentie le pas, réfléchissant à sa présentation. C’était bien souvent le premier contact qui jouait dans pareille demande. De plus c’était assez culotté de sa part de vouloir participer à une classe qu’il n’avait nullement accès. Mais comme on dit : c’est en osant que l’on avance.

Il arrivait presque à leurs auteurs et déjà quelques regards le remarquèrent. Ses yeux ne montraient plus aucune hésitation et fixait sa cible. Ce n’était pas seulement Akogare qu’il devait convaincre mais bien toute cette assemblée. Avant d’adresser la parole à quiconque, il se courba respectueusement devant le groupe. C’était les manières apprises au cygne dont il n’avait fait preuve que rarement. Mais aujourd’hui il s’apprêtait à demander une requête au shinobi le plus reconnue du village et plus une once d’impolitesse ne régnait dans son cœur. Chaque personne se trouvant en face du jeune homme méritait cette attention mais cela prendrait beaucoup trop de temps…

[Hakai] « Bonjour à vous tous. Je suis Hakai Uchiha du domaine du cygne. Genin de Konoha. »

Il se redressa et son regard argenté alla fixer celui d’Akogare. Un sentiment de gêne le saisissait mais il ne fléchissait pas montrant une grande détermination ou tout simplement son idiotie.

[Hakai] « Hyuuga-sama, j’ai une requête à vous demander. J’ai entendu parler de cette classe spéciale que vous allez ouvrir. J’aimerais y participer. »

Il laissa un silence s’installer quelque seconde. Il en profita pour repenser à ce qu’il venait de dire. Les regards qui le dévisageaient étaient tous neutre. Aucune émotion ne semblait en émaner.

[Hakai] « Je sais déjà que cette classe est réservé au shinobi de rang intermédiaire et supérieur. Cependant… Je trouve qu’il est de mon devoir de participer à cette classe. Je n’ai certes encore rien prouvé mais j’aimerais me destiner à l’apprentissage des futures générations. Cela à toujours était mon rêve après avoir rejoint le village. Vous l’avez vous-même noté sur l’affiche, cette action ne sera pas reconduite. C’est la une occasion unique pour moi de me rapprocher un peu plus de cet objectif. Aider le village est une priorité. Ma présence dans cette classe serait elle bénéfique ou tout le contraire ? »

Il n’avait jusqu'à présent nullement lâché son regard d’Akogare. Mais il savait que tout le groupe avait son mot à dire. Il les regarda alors tour à tour, restant un peu plus sur Junko à qui il risqua un maigre sourire avant de revenir sur l’Hyuuga.

[Hakai] « Ma réputation au clan n’est certes pas extraordinaire… » Il regarda Sayuri, étant la seul Uchiha ici hormis lui. « Mais je me bats corps et âme pour être reconnu, pour servir à quelque chose, pour le village et ses occupants. Pour moi former les jeunes et savoir les diriger convenablement en mission est primordiale pour la sécurité du village. Le village à besoin de fond… Surtout en ce moment après l’attaque… »

Une nouvelle fois, il se courba respectueusement devant le groupe de shinobi devant lui. Son regard ne se détacha pas de celui de l’Hyuuga. La différence entre leurs couleurs de yeux ne devait avoir aucune influence ici car il s’agissait avant tout du village et non pas de querelle. De plus Hakai n’avait jamais fréquenté d’Hyuuga hormis les quelques heures avec Nara. Il ne savait encore rien d’eux.


Dernière édition par Hakai Uchiha le Ven 15 Jan - 17:36, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [CS] - Aparté   Sam 26 Déc - 13:43

Akogare avait commencé à discuter avec Shaeru et Sayuri. Certaines personnes commençaient à arriver, il n’était pas encore tout à fait l’heure. Akogare leur jetait quelques regards furtifs et il en reconnaissait quelques uns. La plupart en vérité, parce qu’il avait certainement vu la totalité des visages du village depuis qu’il avait pris ses fonctions, mais il n’avait pas retenu tant de noms que cela. Yosuke était son premier presque coéquipier, avec une équipe avortée. Il n’avait jamais eu de liens particuliers avec lui, mais il était heureux qu’il soit venu malgré tout. Naoki, également, un jeune homme qu’il se souvenait avoir rencontré à la bibliothèque. De là à se souvenir de quoi ils avaient parlé en revanche… Syo Tainoka, avec qui Akogare ne se rappelait pas avoir jamais discuté, mais qui était quelqu’un qui lui paraissait plutôt intéressant. Kenji Uchiha aussi, qu’il avait très brièvement croisé.

Il n’était pas pressé de commencer. Il préférait au contraire que tout le monde refasse connaissance, qu’ils se souviennent de l’histoire qu’ils avaient entre eux. Akogare sourit sans s’en rendre compte. Oui, c’était exactement l’objet de son cours ; il avait déjà commencé et il était sans doute le seul à le savoir.

Il observait toutefois avec attention la cour qui se remplissait doucement. Il était convaincu que parmi tous ces visages, certains arrêteraient de venir rapidement. Certains ne devaient être là que pour le voir lui - et Ten, car elle était également une survivante de Kanda - et il espérait seulement que ces personnes ne lui fassent pas perdre son temps, en posant des questions stupides, notamment. Mais il ne pouvait rien y faire et ce n’était pas réellement un poids.

[Shaeru] - Alors, angoissé maintenant ?

[Akogare] - Ah, je ne vois pas bien pourquoi. Je suis quelqu’un de très pédagogique. C’est naturel.

[Sayuri] - Et tu ne fais profiter personne de tes talents ?

Akogare lui adressa un sourire innocent.

[Akogare] - Je ne suis pas encore assez vieux pour faire cours dans un amphithéâtre.

Il fit semblant de se reprendre et tapa gentiment l’épaule de Sayuri, l’air sincèrement catastrophé.

[Akogare] - Oh pardon ! C’est ce que tu fais.

Sayuri grimaça et s’apprêta à lui lancer une remarque acerbe lorsqu’ils furent interrompus.

[Hakai] - Bonjour à vous tous. Je suis Hakai Uchiha du domaine du cygne. Genin de Konoha.

Akogare le dévisagea - comme le reste de ses collègues par ailleurs. Cela commençait à faire un peu trop d’Uchiha dans la salle, bien qu’il n’ait rien de personnel à leur encontre. S’ils avaient besoin d’une remise à niveau, qu’ils voient avec Takeshi. La légende voulait que ce soit un bon shinobi. Akogare demandait toujours à voir. Voilà qu’on lui ressortait les grands mots, devoir, générations futures - pense déjà à la tienne mon grand ! Pire, on lui servait du Hyuuga-sama. C’était hallucinant, ils connaissaient son prénom quand même. Ils avaient peur de quoi, le vexer ? Du moment qu’ils ne l’appelaient pas mon petit sucre, ils n’allaient pas se fâcher. Hyuuga-sama… ça sonnait si faux que le visage de Ten s’éclaira d’un grand sourire. Elle allait le lui servir à toutes les sauces pendant les heures à venir…Il écouta toutefois attentivement. Il n’était pas naturellement obtus et fermé, et il avait certainement vu des Genin qui avaient la maturité suffisante pour en remonter à des Juunin - et pas toujours ceux auxquels on pense. Il jeta un coup d’œil à Sayuri, qui ne trahissait aucun sentiment particulier, Shaeru, qui dévisageait avec une intensité troublante le jeune homme.

[Akogare] - Il te met en appétit Shaeru ?

La jeune femme reporta son regard sur lui et pensa si fort « tu es con » qu’Akogare fut certain de l’avoir réellement entendu. Il détourna le regard sur Hakai.

[Akogare] - Cette classe n’est accessible qu’aux classes intermédiaires et supérieures parce que je pense qu’avant d’apprendre à courir il faut savoir se tenir debout.

Il haussa les épaules.

[Akogare] - C’est une question d’ordre.

[Junko] - Hakai est quelqu’un de sérieux, il ne te fera pas perdre ton temps.

[Akogare] - Je n’en doute pas un instant.

Akogare n’avaient pas grand-chose de plus à dire, ils ne pensaient pas que son cours s’adresse à des Genin. Il y avait une différence énorme entre un Genin et un Chuunin, une différence infiniment plus subtile que la bête puissance qu’ils ont tous à la bouche. Un Chuunin pense différemment, juge différemment, travaille différemment. Ce n’est pas pour rien qu’un tournoi spécial existe pour distinguer ceux qui ont le niveau pour l’être de ceux qui ne l’ont pas, avec lors de certaines années, aucune promotion. Les participants avaient-ils manqué de puissance ? Non, ils avaient manqué d’expérience, d’intelligence de terrain, de subtilité. Ce sont des qualités de Chuunin, et la différence est fondamentale.

Mais qu’est-ce qu’il allait se fatiguer à expliquer cela à une femme qui n’avait jamais fréquenté les institutions shinobi ? Junko pensait comme un membre de la Compagnie du Renard et Akogare l’en remerciait ; c’était pour cela qu’il la voulait à côté de lui. Elle pensait différemment d’un Chuunin.

A ses yeux, aux yeux de Ten ou de Sayuri, Hakai n’avait rien à faire là. Parce que cela ne le toucherait pas aussi puissamment que les Chuunin, qu’il pourrait mal interpréter leurs paroles à cause, précisément, de son manque d’expérience. Akogare n’aimait pas travailler avec les jeunes pour cette raison ; ils pensaient déjà tout savoir, juste parce que leurs parents s’étaient faits massacrer ou qu’ils avaient été violé enfant. C’était des conneries.

[Akogare] - Je ne vais pas t’empêcher d’y assister. On verra s’il y a suffisamment de place, j’ai une idée de l’effectif maximum que je peux supporter. Néanmoins…

Il sourit légèrement.

[Akogare] - Je ne sais pas comment tourner cela, mais en gros, ne nous emmerde pas.

[Ten] - Il veut dire que nous aurons le raisonnement de personnes d’expériences, que ce raisonnement pourra parfois sembler froid et déconnecté de la réalité alors qu’au contraire, il y sera profondément ancré et qu’il ne faut pas mal nous juger pour cela.

Akogare acquiesça, admiratif. Belle interprétation.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [CS] - Aparté   Sam 26 Déc - 19:15

La légende vivante de Konoha… Un homme comme les autres après tout. Mais un homme aillant su montrer une force, une détermination et une discipline au plus haut point. Mais malgré tout, il était doté d’un sens de l’humour qui arracha un léger sourire à Hakai. Il est vrai que se faire défigurer par tant de femme était… troublant. De plus l’homme semblait aimer la compagnie de jolies femmes. Mais l’Uchiha n’était la pour discuter de drague ou de vanne salace. Il pensait jouer son avenir en ce moment. Participer à cette réunion aujourd’hui serait un atout important pour sa future carrière. C’était également le moment de prouver sa valeur. Et pas à n’importe qui d’ailleurs.

Malgré tout il risqua un regard vers les femmes, tout d’abord Junko, plus petite qu’Hakai, elle avait de magnifique petit yeux vert et des cheveux chatain qui volaient au vent, sa plastique était simplement parfaite, de quoi faire chavirer pas mal d’homme, Nago notamment… Puis Sayuri, une Uchiha qui possédait tous les traits distinctif du clan, Hakai la trouvait belle mais sans plus, peu être qu’il n’osait tout simplement s’intéresser à des femmes importantes ? Et enfin cette dénommé Shaeru, elle était un peu plus petite que les deux hommes, elle possédait également des yeux noir et une chevelure d’un brun parfait, elle était également charmante et ne semblait se laisser faire au vue du regard assassin qu’elle porta à Akogare après cette « vanne ». Hakai n’osa aucun signe particulier en la regardant. Poser son regard sur cette femme était déjà beaucoup, surtout en face d’un homme tel qu’Akogare.

Il en revint vite au sujet principal. Pour le moment, il se contenta juste de confirmer se dont Hakai savait. Une seule personne essaya de défendre sa cause. L’Uchiha aurait aimé la remercier mais il en était hors de questions pour le moment. Ils auraient tout le temps de se voir une autre fois. Il lui jeta simplement un énième sourire.

Toute son attention était à présent focalisée sur l’Hyuuga. Son regard argenté semblait comme lire en lui mais il n’avait nullement se pouvoir. C’était une simple idée que l’on avait des Uchiha en général. Et même si ce pouvoir était vrai, Hakai ne serait jamais intéresse par celui-ci. En faite, il essayait de se montrer insistant malgré lui. Défier une légende est mauvais, surtout lorsque l’on porte le nom Uchiha.

C’était le moment… L’instant ou Hakai laisserait un sourire franc ou faussé apparaître sur ses lèvres. Akogare regardait à tour de rôle l’équipe qui l’entourait. Il était certain qu’hormis l’intervention de Junko et le regard un peu trop intense de Shaeru, rien n’avait joué à son avantage. Seul son intrépidité avait du les amener à réfléchir, ou tout simplement les faire chier…

[Akogare] - Je ne vais pas t’empêcher d’y assister. On verra s’il y a suffisamment de place, j’ai une idée de l’effectif maximum que je peux supporter. Néanmoins…

La suite de sa phrase n’avait plus aucune importance. Hakai laissa donc son petit sourire apparaître. Pour la première fois depuis l’accident, il était heureux. On lui offrait une chance inestimé. Celle d’apprendre à côté des meilleurs et ceux, malgré son manque d’expérience. Mais contrairement à d’autre genin. Hakai avait l’enseignement du renard et du cygne pour lui. Il avait parcouru le pays du feu à plusieurs reprises. Le seul bémol était son manque d’expérience en mission. Mais il pensait pouvoir combler cela avec une attention exemplaire.

[Ten] - Il veut dire que nous aurons le raisonnement de personnes d’expériences, que ce raisonnement pourra parfois sembler froid et déconnecté de la réalité alors qu’au contraire, il y sera profondément ancré et qu’il ne faut pas mal nous juger pour cela.

[Hakai] « Sans vouloir vous manquer de respect. J’ai suivi l’enseignement du cygne. Il sera difficile de paraître plus froid que toutes les engueulades que j’ai suivies. »

Il était difficile de penser qu’Hakai avait suivi pareille discipline et pourtant. Il ne contait plus les nombres d’heures à écouter Sakeshi. Et toute les fois ou Kenji l’avait réprimandé Plus froid que Kenji… C’était impossible.

[Hakai] « Je veux simplement dire que j’écouterais attentivement tout ce qui se dira. Si je suis le moins expérimenté… Il me faudra être deux fois plus attentif que les autres. »

C’était sur ces paroles qu’il s’apprêtait donc à les quitter pour rejoindre la salle. Il se courba donc poliment devant les personnes qui dirigeraient bientôt la classe.

[Hakai] « Alors je vous dis à très bientôt. Junko se fut un plaisir de te revoir. »

Un dernier sourire puis il se détacha enfin d’eux. Il tourna à gauche, passa devant la façade du bâtiment qui le caché à présent à la vue du groupe. Il posa une main sur le mur en béton. Son ventre le faisait souffrir et la pression qui descendait n’arrangeait rien. Jamais il n’avait pensé pouvoir convaincre le juré. Et pourtant il était autorisé à suivre le cours.

Il resta la quelque minutes à reprendre son souffle avant de repartir à l’intérieur du bâtiment à la recherche de la salle.

MessageSujet: Re: [CS] - Aparté   Dim 17 Jan - 12:32

Hakai : +14 XP
Akogare : +11 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [CS] - Aparté   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Edwin] Aparté nocturne
» Un aparté - Pelote

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Konoha-