Partagez | 
 

 Révélations [I]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Révélations [I]   Dim 10 Jan - 14:55

C'était presque une euphorie. Il avait réussi à entrer en Kiri de la façon la plus simple qui soit, et s'en tirait pour le moment à merveille. Malgré toute la haine qui lui dictait chaque action, Xenetha prenait plaisir à observer à quel point rien n'avait changé depuis sa désertion.

Il passa d'abord dans l'Allée Marchande. Il y revit des visages, des corps typiques qu'il avait aperçu tout au plus, sans pour autant se rendre compte qu'il les avait si bien mémorisés. Les étales de Poissons tout juste pêchés dans les vastes mers et lacs qui formaient la plupart des terres du Pays de l'Eau frétillaient encore dans la glace qui torturaient leurs écailles encore humides. Leur odeur à la fois salée et agressive attisait les narines du Nuke-Nin qui retrouvait un peu les senteurs qu'il avait abandonné de lui même. Comme un requin retenant sa faim au milieu d'un banc de sardines, il avançait calmement dans la direction qu'il suivait d'instinct, dans le brouhaha du Marché quotidien, et des vendeurs qui hurlaient la qualité de leurs marchandises...

Puis il passa devant la banque Kiréenne, là où tout un monde qu'il ne pouvait comprendre venait chercher la source unique de leurs bonheurs. La foule faisait la queue pour retirer les quelques Ryos qui leur permettraient de se ravitailler en produits frais. Deux Ninjas gardaient impassibles l'entrée du bâtiment de cette banque somptueusement construite, symbole du prestige grandissant du Village caché du Brouillard.

Le Nuke-Nin s'arrêta une petite heure devant l'Académie de Kiri. Là où la désertion commençait à naître en son esprit. Encore une fois la confusion fit place à la colère, quand il vit que deux jeunes Ninjas en herbe se battaient avec férocité, leurs maîtres les encourageants en se donnant des accolades respectives, et pariant presque sur lequel de leur Kun allait l'emporter dans des élans de rires. Lui, s'était attiré la haine d'une Mère et d'un Vieillard pour avoir battu une autre jeune fille de l'Académie. Lui n'avait pas été encouragé, ni rît de son acte. Le Village semblait définitivement l'avoir exclu d'office de sa compassion, et ce avant même qu'il eut pu prouver sa valeur...

A quoi bon s'attarder sur le passé si douloureux et si clair à la fois. Kiri ne voulait pas de lui, et lui n'en voulait plus. Il avait en son esprit un objectif. Il comptait se rendre à cet arbre, se percher sur sa branche comme il l'avait toujours fait avant sa désertion. Marchant encore une petite demi-heure jusqu'au sommet d'une modeste colline qui surplombait un peu le Village, il retrouva avec émotion cet arbre depuis toujours personnifié dans sa conscience détraquée.
Oh quel plaisir, quel bonheur de le revoir, de sentir à nouveau la solidité de son écorce sous ses mains déjà bien taillées par les huit mois de vie solitaire qu'il avait mené. Quel joie de contempler la beauté de ses feuilles, la puissance du silence omniprésent qu'il imposait à Xenetha. Les deux êtres vivants se comprenaient aurait-on dit. Tous deux silencieux, le jeune Nuke-Nin perché sur une de ses branches et caressant, avec un amour rare de sa part, les feuilles qui formaient une coiffure pour le Noisetier. Xenetha redécouvrait avec délectation le plaisir longtemps oublié de l'affection...

Alors comme à son habitude, il commença à observer Kiri vu d'un peu plus haut, de guetter les mouvements des passants, le balai des Ninjas dont les heures de garde tournaient constamment, la rapidité de leurs déplacements, à tel point que lentement tout paru plus lent, presque au ralenti. Doucement le Déserteur se vit plongé dans un état de transe comme il en avait déjà connu, et son corps bien agrippé à sa branche, sa tête seule lâcha d'un coup si bien qu'elle pendait vers le sol, inconsciente.

Citation :

- Haha... Casse-toi de là et laisse-moi faire empaffé ! Si tu interfères encore une fois je te bute ! C'est compris ?!

- Oui maître...

- Ce petit là est destiné à être envoyé à Kiri ! Voilà il est fini. Trouvez une famille un peu simplette et menacez-les. Ils devront garder le gamin.

- A vos ordres, j'irai leur porter mon maître.

- Bien. Kuchuki, tu te chargeras du petit destiné à Konoha. Gherumo, pour Kumo. Sutero, tu iras à Suna. Et le dernier sera pour moi...


Xenetha revint à la raison... et retomba aussitôt dans l'inconscience. Une force supérieure semblait vouloir lui imposer la vérité avec douleur...

Citation :
Un arbre... Cet arbre sur lequel il était perché... Cet arbre qu'il aimait tant sans savoir pourquoi... Lui était là, se sentant des plus innocents et des plus faibles.
Un homme sans sentiments avancait d'un pas rapide et lourd.
L'aura qui émanait de lui m'empêchait même de pleurer tellement la peur m'envahissait. L'homme porte un capuchon. Il pose le regard sur moi, un sourire ignoble sur le faciès, et continue sa route...

Plus rien, le noir...

Il me donne à mes parents...

MessageSujet: Re: Révélations [I]   Dim 10 Jan - 19:36

Le vent balaie ses cheveux, et c'est par une bourrasque qui manque de faire tomber son corps frénétiquement accroché à sa branche que Xenetha se réveille. Le trouble noircit son esprit déjà très terne et il fixe l'horizon Kiréen d'un air absent.

" - Alors c'est ça... Je ne serais qu'une création? Mais dans quel but... Qui sont ces hommes? Où sont mes frères ? Pourrais-je les retrouver en Konoha ou à Kumo?..."

Un vieil homme apparut. Le Nuke-Nin se tenait sur ses gardes. Son visage lui était plus que familier. Il croyait l'avoir tué. Impossible spectacle. Il l'avait jeté dans la rivière et l'avait littéralement massacré il y a huit mois. Comment aurait-il pu survivre à ses blessures...D'un mouvement de colère le Déserteur s'élança vers le vieillard et se retrouva devant lui en une fraction de seconde. Les deux hommes étaient presque collés, et leurs pupilles s'observaient depuis les quelques millimètres qui les séparaient.

" - Bonjour Xenetha Kaethei... Ou devrais-je plutôt te nommer Zul...

- Qu'est-ce que tu fous là vieille pourriture. Tu veux que je te mette en pièces encore une fois? Qui es-tu ! Depuis que j'ai torturé la fillette tu ne cesses de me coller au train. Tu veux véritablement mourir? Hmhmhm...
D'abord, qui es-tu pour me connaître ? PARLE !


- Tu peux cesser de parler dans mon esprit, cela attiserait les soupçons vois-tu. Le Ninja de classe Chuunin qui te suit depuis hier sans que tu t'en sois aperçu trouvera bizarre que je te réponde alors que tu ne parles pas. Tu es dans un des trois Villages cachés, et non le moindre. Tu n'aurais quand même pas cru que tu puisses entrer ici sans que l'on te voit ?! Le coup de la charette c'était presque un affront, ou bien une inconscience. Tu es suivi, et si tu tentes la moindre technique de Genjutsu contre cet homme, tu seras tué dans l'heure qui viendra. "

Le vieux bonhomme marqua une courte pause, le temps d'un raclement de gorge et de reprendre sa respiration. Malgré le tueur en puissance qu'il avait devant lui, il ne semblait pas apeuré le moins du monde.

" - Je t'explique donc la situation dans laquelle tu te trouves... Tu es crédule, tu crois être le plus fort mais tu ne l'es pas. Crois-tu qu'un vieillard aurait pris le risque de te suivre par pure folie s'il n'avait pas plus d'un tour dans son sac? Crois-tu que les autorités Kiréenne laisse entrer n'importe quel Déserteur lorsque ceux-ci se cachent dans un chariot à riz? Tu es risible Xenetha. A tel point que je pensais que tu atteindrais un peu plus rapidement une maturité de ton âge...

- Mais... QUI ES-TU POUR PRÉTENDRE ME CONNAITRE ! PARLE OU JE TE TUE !

- Me tuer te causeras la souffrance éternelle, car jamais tu ne pourras savoir d'où tu proviens. L'Arbre que tu aimes tant et qui te parle n'est autre que moi. Mais Xenetha... Interroge-toi sur l'envers du décor, car tu en es le fruit !
J'aurais pu continuer à te parler par le biais de cet arbre, mais la barrière mentale que tu possèdes de façon innée bloque la plupart des choses que je souhaitais te montrer. ...


- Haha... Hahaha... Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! JE VAIS...

- Oui? Que vas-tu faire ? J'ai déjà survécu à tes attaques les plus puissantes. Je vais t'expliquer qui je suis. Je suis le fidèle serviteur que tu as pu voir dans ton rêve. Je t'ai amené ici. Et je suis lié à toi, si bien que tant que tu n'es pas mort je ne peux pas mourir, et tant que tu vivras je serai chargé de veiller sur toi car j'ai été scellé pour cela. Mon nom n'a aucune importance pour toi. L'homme que tu as vu dans ton rêve, celui qui nous commandait moi et les autres rêvait de détruire de l'intérieur les Villages cachés. Il savait donner la vie à partir de son Chakra, et était d'une puissance rare. Il mourut peu de temps après ta création, car dans sa toute puissance il avait tenté d'atteindre la puissance ultime du Chakra, de se transformer en être de Chakra pur. Cela le détruisit, son corps ne le supporta pas, et son esprit mourut. Nous n'étions que ses esclaves, moi et les autres que tu as vu. Nous avions été choisis parmi tant d'autres Ninjas pour protéger son projet au plus près. Toi et tes frères, du moins toi et les 5 autres bébés que feu mon maître a créé, furent envoyés comme prévus au sein même de chaque village. Je fus chargé de t'y conduire, et tu m'as vu dans ton rêve te porter jusque chez les gens qui auraient du t'élever... "

Le vieil homme s'assit sur un rocher, et Xenetha fou de rage continuait à écouter son histoire...

" - A la mort de mon maître, quelques temps après ta création, tes frères moururent tous. Sauf un, et j'ignore lequel. Je haïssais mon maître, car il avait fait de moi son esclave. J'étais lié à toi, il avait scellé ton sang en moi, et je fus chargé de te protéger et de te surveiller de loin durant ta croissance.
L'intelligence que mon maître te dota révéla rapidement sa puissance. Très jeune tu maîtrisais déjà le Genjutsu à merveille, sans le savoir. Pour ta sécurité je dus alors t'en priver un temps. Regarde ton pouce gauche.
"

Le Nuke-Nin observa cette étrange marque arrondie et ornementée sur son pouce...

" - Cette simple petite marque suffît à contrecarrer l'évolution de ton Genjutsu jusqu'à un certain âge. Mais tu grandis vite, et rapidement le sceau vint à être submergé par les torrents de Chakra qui ne cessaient d'augmenter en toi. Doucement tu repris de façon innée l'apprentissage de ton talent, et je décidai cette fois de ne plus interférer. Tu avais été envoyé pour détruire Kiri de l'intérieur. Toi et tes frères étiez des bombes à retardement, destinés à développer un art Ninja en un temps record pour exterminer ou beaucoup affaiblir un village en son sein...

- C'est donc cela que je voyais dans mes rêves... Qui était cet homme qui m'a créé ! Pourquoi ne suis-je pas mort comme trois autres de mes frères? Où puis-je trouver le dernier qu'il me reste? RÉPONDS MOI !

-Ne hurle pas. Je terminerai en t'expliquant que le jour viendra où je libèrerai le sceau qui est inscris sur ton pouce. Ainsi, tu seras submergé par des torrents de Chakra enfouis en toi depuis longtemps, et tu retrouveras une puissance que tu n'aurais pas soupçonnée en toi. Pour le moment tu es faible Xenetha, et cela est très bien comme cela. Depuis toujours tu as été dupé, tu ne sais même pas qui tu es. La vie est cruelle oui... Et je ne te dirai pas le nom de celui qui t'a créé. Je ne te dirai pas non plus la raison pour laquelle toi et un autre êtes restés en vie. Et je te l'ai dis, je ne sais pas où il se trouve.
Xenetha tu as développé une psychologie fondée sur le ressenti. Tu ne vis que dans la haine et la torture, et jamais cela ne changera car tu as été créé pour cela et que tu as grandis de cette façon. Cependant, tu es né avec une rare intelligence et tu vas devoir apprendre à raisonner aussi si tu veux rester en vie.


Le vieux se leva, et pointa du doigt le Nuke-Nin tremblant de désarroi et de colère.

" - Tu as eu la chance de survivre. Tu as la chance d'avoir des talents encore inexploités. Tu n'es encore qu'un gamin, mais tu vas grandir. Ce jour là nous nous reverrons. Je parle de grandir en maturité. Même si je haïssais mon maître, je partageais la même soif de détruire les Villages cachés que lui. Les gens de Kiri t'ont toujours rejetés, et cela ils n'en avaient pas le droit. Là où tu aurais pu trouver une famille, tout le monde t'a trouvé... différent et cruel. Mais ça c'est la pure vérité. Tu n'es pas comme les autres, et pour l'éternité tu penseras à l'inverse des autres. Car ton plaisir a été établi dans la souffrance d'autrui, pour que tu puisses accomplir pleinement ton devoir. Mais tu ne l'accompliras pas, car mon maître est mort et ne peut plus te diriger. Je n'ai pas la puissance nécessaire pour influer sur ton esprit à distance, car je ne maîtrise pas l'art du Genjutsu.
Voilà ce que tu dois savoir pour l'instant. Je ne t'en dirai pas plus. Et je vais m'en aller. Plus rien ne t'attache à Kiri désormais, pas même cet arbre qui n'était qu'une technique stupide pour communiquer avec toi. Tu souffres plus que jamais, mais cela est nécessaire pour que tu deviennes ce que tu es censé être.
Le jour viendra où nous nous reverrons, et je te parlerai un peu plus. Pour le moment, sers-toi de ce que tu sais pour avancer.
"

Le vieillard se retourna et repartit vers le village en boitant.

" - Oh... Au fait. Tu ne peux pas me tuer de tes mains. Aurevoir Xenetha."

Le Nuke-Nin resta droit comme un i, frappé de stupeur il remuait son esprit qui semblait bouillir de colère, d'incompréhension et d'un intense sentiment de trahison, d'injustice. Il se rendait aussi à l'évidence, et se résignait à accepter ce qu'il était, à vivre pour son plaisir en continuant à ôter la vie à sa façon. Il avait toujours souffert et comptait mettre un terme à cela par la jouissance de la mort d'autrui. Ce jour là marquerait à jamais le devenir du Déserteur...


Dernière édition par Xenetha Zul le Ven 15 Jan - 9:17, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Révélations [I]   Dim 10 Jan - 23:20

La blessure de sa vie était donc si profonde, si incurable... Comment se bâtir dans le schéma commun lorsque l'on a toujours su au fond de nos propres consciences que nous étions que des êtres nés du Malheur, et que l'on nous le révèle au final. Quel intérêt de poursuivre ce vieux, de le tuer, alors que tout ce qu'il disait semblait découler de l'évidence. Tout s'expliquait ce jour là, les nœuds solidement serrés se défaisaient avec une facilité déconcertante, son esprit brûlait d'un feu glacé. Xenetha serrait le poing si fort que ses veines violâtres ressortaient de sa peau blanche pâle...

Quelle était la raison pour laquelle lui avait été choisi pour endosser de telles souffrances? Jamais il n'avait pu connaître autre chose que la douleur et n'aurait finalement jamais la chance de goûter à ce bonheur qui semblait si agréable. Il ne pourrait jamais qu'accéder à la jouissance éphémère d'un meurtre cruel, mais tant pis ce serait déjà ça. Plutôt que luter contre ce que l'on est, il faut l'accepter et agir avec.

Et si le vieil homme mentait. Si tout ce qu'il avait dit n'était qu'un plan de Kiri pour que Xenetha se suicide dans sa douleur... S'il avait bien eu une famille et des amis, si... Toutes ces hypothèses se fermaient à lui lorsque, remontant aux tréfonds de sa mémoire, tout n'était que peine et colère...

" - Oui... Vieil homme... Tu as eu raison sur un point... Hmhmhm. Je dois cesser les enfantillages. Je dois exploiter mon talent et arriver à sa perfection, alors je pourrai sans doute aspirer au bonheur en remontant cette pente vertigineuse qu'est l'échec de ma vie. Que ce soit en bien ou en mal, je serai reconnu...
La mort n'a rien de terrible, les gens la voient comme une fatalité. Si je meurs je n'aurai jamais vécu que dans la souffrance, et ça je ne peux l'accepter. Quelque soit le prix de mon aspiration, je suivrai la voie qui me mènera à la plus petite parcelle de joie pure.
"

C'était donc un nouveau départ qui s'amorçait pour le Déserteur. La première chose qu'il souhaitait faire était de trouver un compagnon. La seconde, épanouir et perfectionner son Genjutsu. Il allait s'exercer sans relâche sur ses victimes, palier à ses défauts, établir des stratégies, apprendre à connaître ses points faibles également. Pour cela il comptait d'une façon ou d'une autre se procurer un Sharingan, l'outil des grands maîtres du Genjutsu. Zul comptait aussi attendre que ce vieil homme désactive le sceau posé sur son pouce, pour le tuer après ça...

Pour le moment il était en Kiri, et se pencha sur un problème sérieux, ce Chuunin supposé qui le filait. Il n'avait pas le droit à l'erreur, il ne pouvait pas le tuer en Kiri, ni tuer personne sans quoi il serait abattu par les Ninjas du Village caché de la Brume. Quoi qu'il en soit il ne pouvait supporter l'idée de s'être fait bêtement piéger. Pour une fois, sa vengeance prendrait du temps à se mettre en place. Il comptait apprendre quelques techniques supplémentaires en Kiri, et quoi qu'il advienne il ferait en sorte de massacrer son poursuivant.


= - Fin - =

MessageSujet: Re: Révélations [I]   Ven 15 Jan - 11:40



    Xenatha : + 23 XP ( bonus déserteur rang B inclus )

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Révélations [I]   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Enfer et révélations {Tenzouzouille}
» Planète Révélations
» Le temps des révélations
» L'étau se ressère autour de Aristide, révélations accablantes de Ketant,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Autres Lieux-