Partagez | 
 

 Un Renouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Un Renouveau   Mer 3 Fév - 16:49

Les mêmes salles blanches. Tous se ressemblaient. La même atmosphère y régnait. Cette sainteté qui rassurait chaque patient. Encore fallait il que le médecin daigne vous rassurer. Il y en avait qui exprimait un grand plaisir à lire la détresse dans les yeux des patients. Cela était rare mais existait belle et bien.

Notre jeune Uchiha était assis sur la banquette. Il attendait sagement l’arrivée du médecin qui allait enfin le libérer de ces fils. Cela faisait maintenant plusieurs semaines que « l’accident » avait eu lieu. Hakai avait fait bien des choses depuis et pas forcement bonne. Il s’était encore une fois infligé des souffrances inutiles. L’homme était têtu surtout lorsqu’il s’agissait de son corps.

Il fut contraint de revenir à ces esprits lorsque la porte coulissa laissant apparaître la crinière argentée du médecin qui l’avait jadis opéré. Cela le réconfortait un peu de voir un visage amical. Jusqu'à présent il n’avait eu le droit qu’a des mines refermé ou sévère à croire qu’une catastrophe était arrivé. Retrouver le visage calme et serein de ce vétéran lui redonnait une petite source de vie dans ce lieu ou tous semblaient vouloir vous faire mourir d’ennuie… Les deux hommes se regardèrent un court instant. L’un regardait l’homme qui l’avait sauvé tandis que l’autre regardait d’un œil perçant son patient. Il tourna la tête vers ses papiers laissant un sourire de satisfaction apparaître. Il nota des mots qu’Hakai ne pouvait voir mais il savait bien que cela concernait sa visite. Le médecin abattit sa signature sur le papier et se tourna une nouvelle fois vers l’Uchiha.

[Isami] « Vous semblez bien vous porter Hakai-kun. Cela me rassure un peu. J’avais peur de vous revoir plus tôt que prévu. »

Cette réflexion n’eue d’autre effet que de gêner l’Uchiha qui se frottait le crâne à présent. Il est vrai que lui-même avait pensé se retrouver à l’hôpital avant l’heure. Mais l’ouverture de la classe spéciale l’avait occupé. L’entraînement n’avait effleuré son esprit une seule fois.

[Isami] « Bon. Enlevons ces fils à présent. »

L’opération ne prit que quelque minute. Quelques picotements se firent sentir par ci par la mais se fut surtout un soulagement pour le patient lorsque le médecin avait fini. A présent l’homme était libre de faire ce qu’il souhaitait. Il enfila son t-shirt tout en remerciant le médecin qui remplissait une nouvelle fois ces fiches.

[Isami] « Allez y doucement tout de même les prochains jours. »

D’un signe de la main, l’Uchiha montra son accord et s’engouffra dans le couloir blanc. Il descendit l’escalier rapidement et se retrouva dans le hall d’entrer. Il regarda une dernière fois le comptoir et la salle d’attente se rappelant de cette journée. C’était ce jour là qu’il décida de changer, de prendre un peu d’assurance. Mais tout cela ne changeait rien. Il détestait les hôpitaux et se jura de ne plus y revenir.

Les portes coulissèrent d’elles même et laissèrent Hakai sortir du bâtiment. Les rayons du soleil vinrent à la rencontre du shinobi qui se délecta de ce traitement de faveur qu’opéraient les dieux sur le village. Il ferma les yeux et profita du vent qui caressait sa peau. Le mélange chaud froid le fit frémir et c’est avec surprise qu’il remarqua une présence prêt de lui. Ses sourcils se levèrent en reconnaissant la personne qui se rapprochait de lui. La présence de la femme était agréable, il ne disait pas non pour une après midi en sa compagnie. C’était plus de la voir devant lui sans lui en avoir fait la demande qu’Hakai trouva étrange. Elle devait vraiment avoir envie de revoir son ami… Tout en la fixant dans les yeux d’un regard franc et chaleureux, Hakai ouvrit la bouche qui laissa sa voix s’échapper.

[Hakai] « Que fais tu ici Junko ? »

[Junko] « Cela me parait évident non ? Je viens te voir. On a plus tôt des choses à ce dire, non ? »

[Hakai] « En faite ce que je voulais dire c’est, comment tu as su que j’étais ici ? »

La jeune femme posa son index sur ses lèvres et fit semblant de réfléchir. Inutile de s’attendre à une réponse sérieuse.

[Junko] « Je dirais que je t’ai suivi. »

Un sourire vint éclairer le visage des deux protagonistes. Finalement, ils suivirent le chemin l’un à côté de l’autre. Cela faisait des années qu’il ne s’était vu. Trop de chose s’était passé depuis qu’Hakai avait quitté la caravane. Il avait apprit la discipline, le ninjutsu et surtout ses origines. Même si sont cœur était plus renard qu’Uchiha il ne pouvait renier le sang qui coulait dans ses veines. Les Uchiha faisaient parti du présent. Jamais plus il ne pourrait parcourir le pays du feu en compagnie de maître Nago et de cette femme qu’il avait considéré comme sa grande sœur pendant toutes ces années. Ils se dirigèrent instinctivement vers la forêt interne. Junko savait que le renard qui dormait dans le corps de son jeune disciple ne s’était réveillé depuis bien longtemps. C’était l’une des conséquences de son départ. Aujourd’hui, elle était à Konoha pour une période indéterminé. Autant en faire profiter à son cher ami.

[Hakai] « J’espère que cela ne te dérange pas au moins ? »

Sachant de quoi Hakai parlait, elle fit un gste négatif de la tête. Elle avait du temps pour elle malgré tout. Les cours prenaient que deux ou trois heures par jour. Il fallait bien qu’elle s’occupe. Alors si elle pouvait passer du temps avec l’élève de Nago, celui qui la suivait partout dans un passé à présent loin.

[Junko] « Pas le moins du monde. Si ma présence peu te permettre de progresser. »

[Hakai] « C’est surtout que je maîtrise plus ou moins tout le taijutsu traditionnelle. J’aurais aimé me replonger dans d’autre enseignement. Cette femme… Shaeru. Elle à un style de combat qui ressemble aux miens. Je suis moins puissant que la plupart des experts en taijutsu du village. »

[Junko] « Mais heureusement tu es agile. Cela te sauvera plus d’une fois. »

Il sourit et continua d’avancer. Les arbres se rapprochaient de plus en plus. Une nouvelle fois, les sourcils de l’Uchiha se levèrent en apercevant une silhouette familière. Junko qui avait remarqué la présence de Kenji donna un petit coup de coude à Hakai.

[Junko] « Voila ton opposant. Il semble avoir un point de vue totalement opposé au tien. »

[Hakai] « Ca a toujours était ainsi entre nous. Mais cela ne m’empêche d’avoir du respect pour lui. »

Ils continuèrent à parcourir le chemin qui les séparait. Les traits du chuunin apparurent détendu ce qui surprit Hakai. Il avait toujours connu Kenji avec la même tête. Celle d’un gars beaucoup trop sérieux… Il le salua d’un geste de la tête tout en continuant son chemin pensant que Kenji devait avoir à faire. C’est avec surprise qu’Hakai entendit le son de voix de son homologue. Il tourna les talons et le fixa dans les yeux. Son visage était redevenu sérieux.

[Kenji] « J’ai à te parler. »

Hakai fronça les sourcils. Il demanda à Junko de l’attendre avec un visage tout aussi sérieux. Il était rare que Kenji demande sa présence.


Dernière édition par Uchiha Hakai le Mer 9 Juin - 16:15, édité 2 fois

MessageSujet: Re: Un Renouveau   Jeu 4 Fév - 3:18

C’était fini, il venait d’annoncer la nouvelle à l’équipe neuf et était parti sans se retourner. Les choses évoluaient, il fallait qu’il prépare le terrain avant de se lancer dans cette aventure si particulière. Il était heureux, sur son visage, pour la première fois de sa vie, se dessinait un sourire assez idiot. Son regard pétillait et perdait sa froideur habituelle alors qu’il marchait doucement sur un sentier menant en dehors de la forêt interne de Konoha. Il avait un objectif, un but, quelque chose à quoi s’accrocher et qui lui donnait envie de se lever chaque matin. C’était étrange, il ressentait la vie en lui affluer dans une expression philosophique suave. Il s’arrêta un instant appréciant l’air frais d’une fin d’après-midi. Son visage se leva vers les cieux scrutant le teint orangé que prenait cette journée au travers des feuillages des gardiens de la forêt. Une petite bise vint soulever quelques mèches de cheveux dans une douce mélancolie, presque un paradoxe tant l’Uchiha se sentait ; vivant.

Kenji secoua la tête et reprit un air plus sérieux, plus mature. Il se passa doucement une main dans sa chevelure sombre puis déposa son opposée sur le manche de son katana. Il avait de nombreuse chose à faire et si peu de temps, c’était comme s’il devait se dédoubler… Etre partout à la fois pour réussir l’impossible. Mais cette fois-ci l’inaccessible ne serait point. Il allait avancer sur le chemin de la vie, certain haïrait les positions qu’il prendrait tandis que d’autres penseraient au sacrifice qu’il a été pour tout une communauté. Les idéologies s’affronteraient encore, comme dans un sempiternel rituel.

La forêt le délivrait pas à pas alors qu’il prenait la direction de la lisière le pas un peu arrogant. Il s’arrêta quelques instants à l’endroit où les troncs d’arbres disparaissaient pour laisser place à un étendu vert accueillant. Il respirait calmement, donnant du temps à ses pupilles sombres pour s’habituer à un soleil plus conquérant. Il scrutait l’horizon pour tromper le temps et aperçut une silhouette familière accompagné d’une autre qu’il reconnu rapidement.

Tout d’abord il y avait le jeune Hakai, même s’il était plus vieux que Kenji ce dernier le considéré toujours comme moins âgé. Il ne savait pas pourquoi et le professionnel en Taijutsu ne semblait pas s’en plaindre. Il avait une mine assez réjouit comme à l’accoutumée et ne portait plus que de rare séquelle de leur combat contre les membres du Lion il y a de ça quelques semaines. Tout prés de lui, il y avait cette enseignante de la compagnie du Renard. Takeshi lui en avait déjà parlé et Kenji avait eu l’occasion de la voir lors du cours qu’avait donné la légende au ninja gradé de Konoha. Elle était habillé en tenue d’entrainement standard quoi qu’un peu moulante. Elle souriait à l’Uchiha dans une complicité qui ne semblait plus à prouver. Ils partaient surement s’entrainer, mais Kenji avait autre chose en tête et comme il n’avait pas de temps à perdre. Il en était désolé mais il allait réquisitionner Hakai.

[Kenji] – J’ai à te parler

Hakai savait très bien que si Kenji lui disait cela ce n’était pas pour rigoler. L’enfant prodige était sérieux et se passa doucement une main dans sa chevelure sombre pour accentuer son regard noir en direction de son partenaire du Cygne. Ce dernier acquiesça tandis que le chuunin l’invitait à le suivre, il stoppa son mouvement une demie seconde pour saluer rapidement Junko et il prit le chemin inverse en direction de la forêt interne.

Kenji était en tête de fils, silencieux et faisant comprendre par un air ambiant tendu qu’il ne voulait pas partager de simple rire avec son partenaire. Mais Junko ne semblait pas de cet avis là et activa le pas pour se mettre à la hauteur du chuunin.

[Junko] – Alors monsieur, on veut parler ? Je croyais que les sentiments et autres futilités étaient inutiles ?

Junko n’avait pas forcément choisi le bon jour pour se moquer de Kenji, encore fallait-il admettre qu’un bon jour existait pour cette action. L’Uchiha jeta un regard froid et assassin sur la jeune femme avant de détourner les yeux pour continuer à avancer en silence. Elle ne savait pas qui il était et ce qu’il allait faire, ce qu’il deviendrait. Elle ne savait rien de lui si ce n’était un stupide discours durant un cours. Elle ne rajouta rien et tourna un regard légèrement agacé en direction du genin tout en revenant à son niveau.

Tous les trois arrivèrent rapidement dans une clairière semblable à de nombreuse autre. C’était un coin où l’herbe se pavanait sous un soleil chaud. L’air était agréable avec une petite brise qui viendrait rafraichir une nuque en sueur lors d’un entrainement intensif. Quelques rondins de bois explosés sur la lisère opposée montraient que d’autres étaient venus par ici avant eux. C’était un site d’entrainement comme un autre, ils allaient en prendre possession en cette fin d’après-midi, mais avant cela Kenji devait se débarrasser de cette fille qu’il n’appréciait guère.

[Kenji] – Tu as une nouvelle enseignante Hakai ?

Kenji vit que Junko l'ignora. Elle se resta tout de même prés d'Hakai sans pour autant accorder une quelquonque attention au chuunin. Il semblait qu'elle voulait juste jouer un peu sur un ton moqueur, mais elle avait comprit que l'Uchiha n'était pas d'humeur à cela.

[Kenji] – Tu sais que je ne t’interromprais pas comme cela, si ce n’était pas véritablement important.

Kenji se passa doucement une main dans sa chevelure sombre et posa sa main droite sur son katana patientant. Il n’avait pas le pouvoir en ces lieux de repousser Junko et il ne pouvait se permettre de parler des affaires du clan en présence d’une inconnue. Hakai comprendrait, il n’était pas bête et avait grandi. Bientôt, il prendrait la place de l’enfant prodige pour réussir là où ce dernier avait échoué. Pour ne pas être un stupide pantin sans émotion, sans cœur et sans avenir. C’était lui le futur, ce n’était pas le fils du marionnettiste. Mais Hakai ne le savait pas encore.


Dernière édition par Uchiha Kenji le Sam 6 Mar - 1:00, édité 1 fois
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Un Renouveau   Ven 5 Fév - 0:24

Hakai insistait à un spectacle au quel il n’était habitué. Surtout venant de ces deux personnes. L’un préférait ignorer les provocations verbales en quittant purement et simplement les lieux. Alors que la seconde ne se laissait habituellement pas emporter ainsi. Il se sentait comme être prit au milieu d’un conflit qui avait presque lieu pour lui… A vrai dire il commençait à sourire de plus belle en les regardant se lancer des provocations verbales ou simplement du regard. Comme à son habitude, la jeune femme avait refusé la requête de l’Uchiha et les avait suivi. Ne comprenait elle pas que tout cela ne regardait que les deux hommes ? Que cela regardait un groupe important du village ? Que cela regardait un clan ? Non elle ne pouvait comprendre. Junko n’avait nullement grandi au village et ne devait rien connaître sur celui-ci. Les règles, elle s’en foutait. Tout comme Hakai il y a encore quelque mois. Mais dans un village militaire tout était différent. Il fallait être un model, être l’essence même du soldat. Analyser puis agir. Scruter puis bondir. Guetter puis tuer… Voici en quoi ce résume un ninja. Mais à côté de cela il y avait la vie humaine. Tout cela n’était qu’un métier. La moitié d’une vie. Il était tout à fait possible d’être un général d’armée, de devoir décider de qui vivra et qui mourra tout en étant un père admirable. C'était ce qu'Hakai s'efforçait d'être. Monter en grade le temps qu’il n’était attaché à aucune responsabilité familial. Puis lorsqu’un heureux événement arriverait, alors la, il déciderait de son avenir. Il se placera des limites pour maintenir un équilibre en les deux facettes de sa vie. Mais tout cela n’était qu’une autre histoire.

Ses pupilles reprirent leur noirceur habituelle. La petite querelle finissait enfin. Hakai se frotta légèrement l’arrière du crâne en pensant que c’est deux la se comportaient comme des gamins. Junko lui tournait le dos pour mieux arroser Kenji de son regard orageux. Le plus vieux des Uchiha effectua les quelques pas qui le séparaient de sa cible. D’une main ferme il tira sur le col de la représentante féminine et la ramena vers lui. Son bras vint s’enrouler autour de son coup dans une étreinte qui se voulait amical. Il porta ses lèvres à l’oreille de la jeune femme afin de lui souffler quelque mot.

[Hakai] « Laisse nous seul deux minutes. Ce que va dire Kenji pourrait bien être un secret du clan. Tu ne voudrais pas que la compagnie soit montrée du doigt par le clan le plus imposant du village ? »

Les pupilles vertes de la femme le fixèrent un long moment. Il avait le visage ferme mais à la fois serein montrant une facette que la renarde ne connaissait pas. Elle accepta finalement d’un léger mouvement de la tête. L’homme lâcha l’étreinte et lui offrit une bise sur le front. La même que la jeune femme lui offrait lorsqu’ils étaient plus jeunes. Il la repoussa légérement et suivi le mouvement. Elle recula légèrement de quelque pas tout en continuant de fixer son vieil ami. Il lui offrit un sourire puis se tourna vers son homologue en prenant la même mine sérieuse. Avec cette tête, ils se ressemblaient. On aurait presque pu croire des frères. Les gênes probablement.

[Kenji] – Tu sais que je ne t’interromprais pas comme cela, si ce n’était pas véritablement important.

Hakai tourna la tête sur le côté. Les yeux plissés, il essayait de discerner une parcelle de réponse dans les yeux du chuunin. Pourquoi était il différent aujourd’hui. La dernière ois qu’il s’était croisé, le plus jeune avait donné une leçon à l’aîné, créant ainsi une nouvelle période de trouble dans la vie du genin. Ne semblant rien avoir à cacher, le chuunin s’était présenté à lui avec une idée en tête. Restait à savoir laquelle.

[Hakai] « Oui et c’est justement cela qui m’interroge. »

Les deux hommes n’avaient jamais vraiment été sur la même longueur d’onde. L’un froid et distant, semblait connaître les règles du clan comme sa poche. Il les suivait toujours à la lettre sans jamais montrer une once d’hésitation. Tandis que son homologue Uchiha sembler être tout le contraire. Bouillonnant et téméraire. Il n’hésitait jamais à aider un étranger. Il rechignait les rêgles disant qu’elles étaient faite par des vieux croûtons. Enfin cela s’était avant. Car depuis quelque temps, les deux Uchiha se ressemblait de plus en plus. Les défauts d’Hakai semblaient s’effacer pour laisser place à une nouvelle sagesse. L’homme semblait enclin à passer le cap.

[Hakai] « Est bien, je t’écoute. Cela doit être important sinon tu n’aurais pas dérangé mon entraînement. »

Il se dirigea vers un arbre solide qui devait se trouver là depuis des siècles. Il tourna les talons pour se laisser glisser le long du tronc. Il regardait toujours le chuunin avec la même expression mais avec un petit geste de la main qui lui dit de poursuivre. Il se risqua après à jeter un coup d’œil vers son amie. Elle n’avait pas bougé même si l’attente commençait à l’agasser.

MessageSujet: Re: Un Renouveau   Sam 6 Fév - 0:36

Les liens, une notion que Kenji avait toujours refoulée. Il ne comprenait pas ce qui faisait que deux personnes s’entendent plutôt bien. Il avait pourtant vécu cela avec Taka. Mais c’était un évènement éphémère qui n’avait fait que renforcer sa théorie sur le fait que sans un intérêt personnel profond les liens n’existaient pas. Chaque amitié était régit par une envie de partage, tout du moins c’était ce qu’on essayait de nous faire croire. Kenji n’était pas dupe et voyait très bien dans le jeu des individus l’entourant. Tous ne recherchaient qu’une seule et unique chose, leur bien-être personnel. C’était une dure réalité que peu osait voir en face et pourtant c’était vrai. Lorsque l’Uchiha avait essayé de faire comprendre ce qu’il pensait, ce qui l’animait, il s’était fait honteusement rejeter. C’était peut-être à cause de cela qu’une étrange animosité l’animait dans les rapports qu’il avait avec les autres. Cette froideur et cet air dédaigneux sur son visage. Quand il voyait Hakai et Junko, s’embrasser comme des frères et sœurs alors qu’ils n’étaient pas du même monde, un sentiment d’incompréhension venait troubler son esprit. Pour cacher cette pensée, il ne sut que se passer une main dans sa chevelure noire.

Aujourd’hui, il avait besoin d’Hakai. Il n’avait jamais entretenu de véritable rapport d’amitié avec ce dernier, c’était une relation plutôt étrange et que le professionnel en taijutsu avait le mérite de supporter. Après toutes les misères qui lui étaient arrivées, il adressait encore la parole à Kenji comme un partenaire. Le chunnin avait pourtant prit de haut à nombreuse reprise son ainé. Mais Hakai ne tenait pas compte de cela, son esprit était loin de cette doctrine qui coulait dans les veines de Kenji jusqu’à lui ronger les os. L’avenir ne s’écrivait pas forcément dans une continuité, et c’était ce qu’il pensait avoir comprit lorsqu’il vit Junko s’éloigner pour les laisser parler seul.

Le genin prit alors une mine sérieuse qui ressemblait fortement à celle qu’affichait habituellement Kenji. Il attendit que son rival prenne la parole car il était effectivement d’une rareté extrême que l’enfant prodige intervienne pour changer le cours des choses, lui qui était si neutre sur ce qui l’entourait par habitude. Kenji inspira alors doucement, se rapprochant de quelques pas d’Hakai qui s’était assit contre le tronc d’un arbre. Il leva doucement son regard vers les cieux, cherchant par où commencer. Il ne voulait pas transformer ce qu’il allait dire en un interminable discours, mais il devait être assez précis pour qu’Hakai en comprenne la porté, une porté qui allait au de là des simples faits. Il laissa alors son regard noir et neutre plonger dans celui de son partenaire prés du sol tout en ouvrant les lèvres dans un ton presque mélancolique.

[Kenji] – Il était un petit garçon que je traitais de fou pour ses pensées. Il ne voyait que la portée humaine de ses mots et c’était tout à son honneur. Mais le monde qui l’entourait été cruel et je croyais qu’il était de mon devoir de lui apprendre ce qui l’attendait véritablement. C’était en effet mon devoir, mais ce que je ne savais pas, c’était que mes propres valeurs étaient faussées.

Kenji marqua une pause. Le petit garçon en question n’était autre qu’Hakai, et il savait que son opposant le comprenait. Après quelques secondes, il reprit sur un ton plus motivé.

[Kenji] – Les choses vont changer Hakai et sache qu’on ne se sert jamais deux fois du même moule pour créer une œuvre…

Le temps du pantin marchant dans l’ombre de son marionnettiste était révolu. Kenji n’était qu’une pâle copie défaillante dont il fallait se débarrasser. L’avenir ce n’était pas lui, cela ne l’avait jamais été. Il s’était tous trompé en regardant l’ombre de leur divin patriarche. Il s’était tous aveuglé fasse au soleil grandissant au dessus du lac des Cygnes. Kenji allait créer une nouvelle lumière qui les obligerait à détourner le regard pour voir véritablement ce qui les entoure, pour voir le chemin qu’il doive emprunter.

[Kenji] – Nous n’avons jamais été ami et pourtant tu as continué à me supporter… Aujourd’hui j’ai besoin de toi. Dans deux semaines, je passerais chez toi le matin pour te remettre un colis. J’aimerais que tu gardes cette boite comme si s’en était une parmi tant d’autre, sans pour autant l’ouvrir. Et le soir, avant de partir car tu partiras faire ton travail de ninja, tu laisseras cette boite dans ta cours sans que personne ne le sache.

Kenji soupira doucement. Il ne savait pas ce qu’allait répondre Hakai car ses paroles étaient des plus floues. Le professionnel en Taijutsu devait surement penser que son partenaire était devenu fou. Mais ce n’était pas le cas, il ne pouvait juste trop en dire au risque d’impliquer le genin un peu trop profondément dans l’enfer où il allait. Il fallait juste qu’il accepte sans poser de question et c’est pour cela que Kenji coupa cours dès qu’Hakai sembla ouvrir les lèvres.

[Kenji] – Il vaut mieux pour toi que tu ne poses pas de question.

Trop en savoir le mettrait plus en danger qu’il ne l’aiderait. Mais Hakai était quelqu’un de têtu, il ne restait donc plus qu’a espérer qu’il ait assez confiance en une personne qui l’avait longtemps snobé pour ne pas poser de question. C’était quasiment mission impossible et pourtant Kenji y croyait.

Ce dernier redressa légèrement le menton sous une petite bise venant de côté. Sa chevelure d’ébène se souleva tandis que son regard obscur se perdait dans une profusion de pensée qui ne cessait de le harceler depuis quelques jours. Il croisa les bras silencieusement, attendant que son compère assimile le discours loufoque qu’un individu habituellement sérieux venait de faire.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Un Renouveau   Sam 6 Fév - 1:49

Tout cela devenait de plus en plus étrange. Hakai se surprenait à écouter un Kenji totalement différent de son habitude. Que lui arrivait il ? Hakai ne le reconnaissait plus. IL restait flou et il commençait à parler de chose qu’Hakai ne se doutait même pas. Il s’était chargé de le guider ? Cela Hakai s’en doutait un peu. Mais avait il totalement faux ? Jusqu'à présent Hakai avait vu cette mentalité partout dans le domaine. Kenji n’était que le meilleur prêcheur c’est tout. Il était faussé ? Sur un point de vue humanité peu être bien. Mais n’essayait il pas de faire passer la doctrine du domaine ? Hakai ne comprenait plus rien. L’homme qui se trouvait devant lui paressait sur de lui mais à la fois fragile. Ces convictions n’étaient pas claires et les choses dont il était si sur auparavant ne semblaient qu’être un résidu de mensonge à ses yeux à présent.

Les choses allaient changer ? Oui peu être bien. Le chuunin semblait vouloir prendre du recul. IL en avait tant fait. C’était peu être mérité. Un homme devait parfois s’avoir faire une pause dans sa vie et se remettre au point. Hakai pensait que s’était de cela que l’Uchiha en face de lui voulait dire. La vérité était tout autre…

Son temps était révolu. Et Takeshi ? Etait ce à cause de cet homme que Kenji était dans cet état ? Qu’importe ce n’était pas les soucis du genin. Pour le moment il ne voyait qu’un ami en difficulté. Il essaierait de l’aider du mieux possible.

[Kenji] – Nous n’avons jamais été ami et pourtant tu as continué à me supporter… Aujourd’hui j’ai besoin de toi. Dans deux semaines, je passerais chez toi le matin pour te remettre un colis. J’aimerais que tu gardes cette boite comme si s’en était une parmi tant d’autre, sans pour autant l’ouvrir. Et le soir, avant de partir car tu partiras faire ton travail de ninja, tu laisseras cette boite dans ta cours sans que personne ne le sache.

Hakai eu comme premier réflexe de lever les sourcils. Tout cela était bien … mystérieux. Mais avec Kenji plus rien ne l’étonné, surtout en ce moment. IL demanderait quoi après ? De l’épouser ? Ce n’est pas que Hakai refuse ce geste banal mais que préparait l’homme ? Un paquet… Cela pouvait transporter tellement de chose. Alors que le genin allez bien évidemment demander que l’Uchiha éclaircisse le débat. Il fut presque brutalement coupé.

[Kenji] – Il vaut mieux pour toi que tu ne poses pas de question.

Assez contrarié, le genin se releva pour faire à présent face à son compatriote. Il essayait de lire dans son jeu mais rien ne pouvait troubler cette étendu sombre qui baiganit dans les globes oculaire de l’Uchiha. Rien sauf une chose. Le genjutsu… Heureusement pour Kenji, Hakai n’y connaissait rien sinon il s’en aurait probablement servi mais qu’importe. Hakai n’était pas contre qu’une personne garde ses petits secret. Il espérait juste qu’il ne viendrait à regretter la confiance qu’il plaçait au chuunin.

[Hakai] « Tu crois quoi ? Nous sommes Uchiha. Nous sommes du cygne. Tu es mon ami même si les liens entre nous son loin de ressembler a cela. Au départ j’exprimer de la rancœur envers toi. Mais s’était bien avant que je découvre mes origines et que tu me recueilles au sein du domaine. Même si tu trouves que l’amitié ne sert à rien, c’est ce que j’essaye d’établir entre nous deux. Je prendrais ton paquet. Je te fais confiance… »

Il fixa son opposant de longue seconde avant de tourner finalement la tête vers Junko. La relation qu’il avait avec la jeune femme ne ressemblait à rien d’autre. C’était une amitié qui avait débuté dés leur premier rencontre et qui continuera probablement au delà de la mort. Ils étaient comme frère et sœur. L’une protégeant l’autre bien souvent. Aujourd’hui leur niveau s’était rapproché mais s’était toujours la même qui donnait des cours à l’autre. Et cela Hakai ne pouvait l’oublier. Kenji avait lui aussi donne des leçons au genin. Pas de la même catégorie mais qui compter tout aussi. Sans lui Hakai aurait probablement quitter le domaine ou purement et simplement le village. Kenji lui avait permis de vivre au clan. Mais si celui-ci trouvait qu’il en avait assez fait.

[Hakai] « Tu sembles vouloir faire parti du passé. Alors je te garantie que je prendrais la relève. Dès lors où Takeshi aura fini de dominer le domaine je ferais tout ce que je peux pour avoir de l’influence au clan. Diriger le clan d’une main franche mais sincère. Contrairement à aujourd’hui… »

Il baissa le regard vers le sol. Même si Kenji lui avait demandé d’éviter de penser tout haut, il était clair qu’ils pensaient la même chose à présent. Le chuunin avait reçus son éducation du patriarche lui-même. S’il disait avoir tout faux c’est qu’il était à présent en désaccord avec son maître. Il posa sa main sur l’épaule du chuunin et la tapauta quelque seconde avec un sourire franc. Il pouvait compter sur lui.

Ayant aperçu un regard tourné vers elle, la jeune renarde pensait que leur petit entretien était terminé. Elle se dirigea alors doucement vers les deux garçons tout en observant la scène amicale qui se tournait devant elle. Comment Hakai pouvait il être ami avec ce type ? pensa t’elle. Mais qu’importe. Bientôt il partirait et ils pourront enfin être seul et passer à l’entraînement.

[Junko] « On va pouvoir commencer l’entrainement ? »

[Hakai] « Je pense que oui. »

Le genin acheva son geste et retourna vers sa sœur de fortune. Une idée vint lui effleurer l’esprit. Le chuunin était ici autant en profiter. Il se retourna vivement vers son homologue.

[Hakai] « Un combat d’entraînement ça te dit ? »

MessageSujet: Re: Un Renouveau   Dim 14 Fév - 18:11

Kenji avait obtenu ce qu’il souhaitait. Il connaissait maintenant très bien le genin qui se dressait devant lui. C’était comme s’il l’avait vu grandir, sans pour autant réussir à véritablement le façonner. Kenji n’était pas de cette branche là même si l’arbre sur lequel il vivait ne pensait qu’à cela. Il préférait laisser Hakai être ce qu’il était vraiment tout en restant dans une certaine maturité. C’était ce que le clan pouvait rêver de mieux pour l’avenir, ce n’était pas d’un pantin froid et sans saveur dont on avait besoin. Ce n’était pas d’une copie du tout puissant qu’il fallait, cet être dérangeant qui semblait avoir fait beaucoup pour les Uchiha et qui pourtant les faisait sombrer dans un fédéralisme trop important.

Hakai faisait aveuglement confiance en son compère. Kenji ne pouvait demander mieux, et inspira doucement sentant une légère pression s’échapper de son esprit. Le poids qui pesait sur ses épaules semblait bien plus supportable chaque jour qui l’approchait du dénouement final. Il s’autorisa même à esquisser un petit sourire en la ferveur d’Hakai avec une mine satisfaite. C’était devenu un bon ninja, et il ne cesserait de progresser.

Le professionnel en taijutsu reprit ses travers qui consistaient de penser à haute voix. Mais cette fois ci, Kenji, ne lui en teint pas compte. Il reprit une mine plutôt neutre laissant son esprit s’évaporer comme la rosée du matin dans un soleil naissant. Son visage restait bien souvent sans expression, il était dur de l’étonner ou de l’énerver, mais pourtant au fond de lui il ressentait cette chaleur, cette sensation qui le rendait vivant. Elle n’arrivait pas à faire son apparition dans ses yeux froids, c’était peut-être trop tard pour espérer modeler quelque chose de si surfait.

Peu à peu, la main qui avait une emprise sans précédent sur son cœur se retirait. Il pensait, vivait, respirait par lui-même, comme s’il réussissait à couper lui-même le cordon qui le reliait à son mentor. Mais il savait que cette déchirure passerait par ce que beaucoup prendrait pour un acte ignoble. Ce n’était pourtant pas comme cela qu’il fallait le voir, c’était une libération, le sacrifice nécessaire à un avenir sans nuage gris. Il posa alors sa main sur sa nuque et posa son regard vers les deux autres protagonistes, deux jeunes membres du renard. Eux aussi faisaient en quelque sorte partie d’un clan, c’était une école mais elle impliquait un savoir vivre et de nombreux mœurs. Il fallait s’y adapter, assimiler et comprendre.

Ils allaient s’entrainer ensemble. Kenji devait maintenant rentrer et continuer à se préparer, définir ses marges d’actions et assurer son propre avenir. Il entreprit alors de faire quelques pas en direction du cœur de la forêt pour se perdre dans l’étendu boiser comme dans son esprit lors d’un rêve aux saveurs particulières. Mais Hakai rompit cette idée en lui proposant un petit combat d’entrainement. Kenji se tourna vers lui, le regard vide encore légèrement perdu dans ses pensées. Il posa doucement sa main sur la garde de son katana tout en se passant son opposante dans sa chevelure d’ébène.

[Kenji] – On va voir si ton niveau a augmenté depuis la dernière fois.

Un petit clic se fit entendre. Ce son qui voulait dire beaucoup de chose, il était la réponse positive à la question d’Hakai, il était aussi le bruit de sa lame se dégageant un petit peu de son fourreau brillant sous un rayon de soleil et il était le clic du changement, aussi connu sous le nom de déclic.

[Junko] – Excellente idée ! J’arbitrerais pour éviter tout problème !

Kenji ne bougea pas et n’exprima rien envers l’enseignante du renard si ce n’est un regard froid. Il n’arrivait pas à cerner cette personne qui semblait être très proche d'Hakai. Elle était distante avec lui, mais jouait presque avec lui. Il se demandait s'il ne se faisait pas des idées. Il avait tenu un discours froid et cru durant le cour tactique avec la légende de Konoha mais ce n’était pas pour cela qu’on devait cataloguer toutes ses pensées en une simple opinion. Il réfléchissait alors sur quel adjectif pouvait bien s'arrêter la renarde pour le définir. Quelques secondes lui suffire pour se rendre compte que finalement, il n'en avait que faire.

Kenji fit quelques pas pour se mettre en face d’Hakai tandis que ce dernier faisait de même. Junko prit entre eux dans un léger décalage. Ils formaient un triangle presque parfait avant une petite bataille sans animosité. Une petite bise s’éleva comme avant chaque combat, les cheveux noirs du chuunin s’élevèrent doucement comme dans un doux stéréotype. Il ouvrit de quelques centimètres le col de sa veste noir et plissa les yeux.

Ce petit battement de tension précédent un combat était apprécié de différentes manières par les shinobis. Certains ne cessaient de penser à ce qui allait arriver, à la mort, à la vie. D’autre préférait avoir une vision de leur proche, de ce qu’ils aimaient. Et certains établissaient déjà une stratégie. Pour Kenji, c’était différent, il ne ressentait pas la peur, ni de colère ou de gentillesse. Son esprit était confiant, chacun de ses gestes sûrs et son regard ne tremblait pas. Il savait ce qu’il avait à faire et il ne pensait à rien d’autre. Il ne ferait pas le premier geste, le premier coup, il laissait toujours son adversaire le faire. Il se sentait fort et fier, il préférait agir en ayant fait croire à son opposant qu’il pouvait gagner. Mais ce sentiment était faux.


Dernière édition par Uchiha Kenji le Sam 6 Mar - 1:06, édité 2 fois
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Un Renouveau   Dim 14 Fév - 21:35

Une réponse favorable ne tarda pas à arriver. Un maigre sourire apparu sur les lèvres du genin. Son enthousiasme avait des limites. L'idée de se mesurer une nouvelle fois à son ami le réjouissait mais s'était également synonyme de blessure. Hakai n'avait jamais gagné contre Kenji et cela aurait peu de chance de changer aujourd'hui. Mais aujourd'hui ce n'était pas un combat pour l'honneur, le mépris ou toute autre chose. Un simple affrontement entre ami, une sorte de passage de flambeau allait avoir lieu, comme si le chuunin voulait vérifier le niveau de son remplaçant. Hakai fera honneur à son nom.

Les deux adversaires se firent face, se rapprochant de quelques pas. Tandis que le chuunin dégainait lentement son arme, laissant le bruit de l'acier retentir, son adversaire remettait tranquillement ses mitaines en place. Il marchait sur le côté tel un prédateur tournant autour de sa proie. Il commençait à connaitre la stratégie de Kenji. Après tout, il l'avait bien affronté une ou deux paires de fois. Hakai serait le premier à attaquer et cela n'était pas pour déplaire au genin.

Il regarda quelques instants sa compagne du renard. Il n'avait aucune crainte de ce côté. Elle fera un excellent arbitre, mais elle s'avançait un peu trop sur l'issu du combat. Kenji était d'un niveau au-dessus et sa spécialité lui donnait un avantage certain. Mais leur dernière rencontre remontait à pas mal de temps. Ils avaient appris des choses depuis. Le résultat de ce combat restait dans le flou.

Elle ne put s'empêcher de lancer une autre vanne à Kenji. Pourquoi se comportait elle ainsi avec le chuunin? Hakai était certain qu'ils n'avaient pu se rencontrer avant la classe spéciale et pourtant rien de spéciale ne s'en était tiré. Elle devait encore être dans une humeur massacrante et c'était ce pauvre Kenji qui en prenait plein sa tête. Le genin eu un mince sourire au coin des lèvres. Il savait qu'avoir Junko sur le dos n'était jamais de bon ogure. Elle avait le don pour énerver son monde. Le jeune disciple du renard en avait fait plusieurs fois l'expérience.

Son regard sombre vint se poser sur son adversaire. Il était prêt et son adversaire également. Alors qu'il prenait appuie sur sa jambe pour bondir rapidement, Junko vint le couper dans son engagement. Son regard émeraude baignait dans celui argenté du genin. Avant même de lui demander la raison de cette soudaine attitude, la jeune femme vint lui glisser quelques mots à l'oreille. Elle lui sourit et reprit son rôle au sérieux. L'Uchiha resta quelques instants abasourdis, essayant de comprendre les paroles entendues. Mais l'appelle du combat le résonna. Elle avait fait naître chez son camarade une envie de combattre pour apprendre...

Une couleur rouge vif vint illuminer les yeux du genin. Tout était prêt. Il bondit sur sa cible les poings en avant. L'homme enchaîna parfaitement les coups, mais son adversaire les esquivait sans mal. Mais tout cela n'était qu'un échauffement. Comme pour faire honneur à son clan, le jeune homme remit en place les quelques mèches rebelles puis prit le temps de remettre à sa place son bandeau. C'est d'instinct que le renard se plaqua au sol, esquivant l'attaque circulaire de la lame tranchante. Il usa ensuite d'une technique que la compagnie lui avait insufflé. Le genin se releva avec une vitesse prodigieuse. Il tourna suffisamment fort le poignet de son adversaire que celui-ci du lâcher son arme. Celle-ci atterri dans la seconde main de son assaillant. Tout en continuant le petit jeu, le spécialiste en taijutsu utilisa l'arme contre son propriétaire. N'étant nullement un expert en cet art, Hakai ne réussit qu'à écorcher la joue de Kenji. Une fois le tour de passe-passe terminé, l'homme planta l'arme au sol. En temps normal celui-ci aurait tout bonnement jeté l'arme au loin, mais cela aurait été un acte de non respect pour son ami.

A peine le genin avait il relevé la tête qu'il se retrouvait déjà sous le menton de son adversaire. Il lui envoya un violent coup de talon qui réussi à envoyer le chuunin en l'air. Hakai se téléporta alors dans le dos de son adversaire, utilisant à bonne escient son sharingan que son ami n'avait encore dévoilé. Mais alors que le sol trembla sous le dernier impact du genin, celui-ci n'eut la satisfaction de contempler le corps de Kenji. Il s'était esquivé laissant un objet sans vie encaisser le coup.

[Hakai]"On commence fort dit moi?" Dit-il avec un sourire.


Dernière édition par Hakai Uchiha le Sam 6 Mar - 1:09, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Un Renouveau   Mar 16 Fév - 15:55

Comme Kenji l’avait prédit Hakai se lança en trombe sur son opposant. Le chuunin n’était pas un spécialiste en taijutsu mais il possédait une agilité assez conséquente. Takeshi avait fait en sorte qu’il excelle dans tous les domaines et les heures passées à courir dans la forêt dans des parcours de combattant que lui avait façonné le patriarche prenaient une ampleur tout autre en combat. Il devinait les gestes d’Hakai juste en regardant l’inclinaison de son corps, la position de ses pieds et pouvait ainsi esquiver ses poings. Le pied gauche en retrait, un genou droit légèrement plié, les hanches inclinées, le direct du droit n’avait alors plus de secret pour lui. Il avait juste à bouger la tête en rythme comme un danseur. Cela dura encore quelques secondes avant qu’Hakai comprenne que Kenji n’avait pas besoin d’un tel échauffement et commence à prendre au sérieux les coups qu’il donnait en direction de son adversaire.

Kenji, peut-être avec trop de flegme, dégaina son katana. D’un demi-cercle, il continua son geste pour trancher Hakai. La lame brilla sous un rayon de soleil tout en s’approchant du genin qui se baissa pour esquiver l’attaque avec habilité. Il surprit même Kenji en lui attrapant le poigné avec force pour lui faire lâcher son arme. L’enfant prodige n’eu le temps de paraît le coup et n’arriva qu’à bouger légèrement le visage pour se faire taillader l’épaule comme un bleu. Il jura intérieurement tout en se passant une main dans sa chevelure sombre. Il ne prenait pas ce combat assez sérieusement tandis qu’Hakai était pleinement concentré pour en découdre.

Ce dernier planta la lame de Takeshi dans le sol tandis que Junko faisait encore et toujours dans la provocation. Hakai s’excusa pour elle, mais c’était inutile, Kenji l’ignorait tout simplement comme il faisait avec la plus part des gens. Ce n’était pas une enseignante du renard qui ne l’avait pas vu plus d’une fois qui allait révolutionner sa vie. Il posa doucement deux doigts sur sa joue ensanglanté et observa le sang le regard vide. C’était étrange, il se sentait déphasé de ce qui l’entourait, comme s’il n’était pas le même.

Hakai le sorti de sa réflexion en lui envoyant un coup de pied puissant sous le menton qui le fit s’élever de plusieurs mètres vers les cieux. Kenji voyait les nuages approcher avec un petit sourire sur le visage, son regard noir se perdit définitivement tandis qu’Hakai continuer son enchainement avec sérieux. Mais c’était déjà trop tard. Un rondin de bois avait prit la place de Kenji tandis que le genin l’explosait en de multiples copeaux sur le sol.

Le chuunin apparut dans le ciel sous un soleil éblouissant. On ne pouvait voir qu’une ombre au début, une tache grandissante dans laquelle se reflétait deux petits joyaux rouges, deux petits points précieux et puissant qui étaient toute la fierté d’un clan. Ses mains se confondirent et le souffle des Uchiha envahit ses poumons, la force du dragon alliée à celle de ses pupilles. Le feu du divin dragon du clan.

[Kenji] – Ryuuka !

Les flammes s’abattirent sur Hakai dans une fournaise contrôlée. Ce n’était pas pour sa puissance que cette technique était utilisée mais pour ses effets sur le corps de son utilisateur après l’avoir activée. Maintenant qu’il avait libéré le dragon Kenji savait que toutes les flammes qui sortiraient de son corps auraient une puissance démultipliée. Il effaça le tao du tigre qui flirtait avec ses lèvres tout en retombant avec souplesse sur le sol.

Il leva un regard étincelant sur la fumée noir qui s’échappait devant lui voyant la silhouette d’Hakai en sortir. Mais il n’était pas seul, il avait créé avec lui trois clones pour se fondre dans la masse. Un bise vint aider à faire s’estomper entièrement le nuage de cendre pour laisser le champ libre aux autres adversaires qui se présentaient à Kenji. Ce dernier esquissa un petit sourire tout en courbant l’échine. Main gauche dans le dos, le dernier coup, le plus fatal. Main droite tendue, la paume ouverte sur le monde. Ses mains rougirent durant une seconde de flottement où ses quatre adversaires lui faisaient faces. Et la danse du combattant commençait.

Kenji s’élançant pour arriver face à son premier opposant, il esquiva un coup de poing en pliant un genou pour se retrouver à la hauteur du thorax d’Hakai. Il colla avec force ses deux paumes de mains dessus et ce dernier explosa dans un nuage de fumée. Il continua son geste posant cette fois si ses mains sur le sol pour venir attraper la tête d’un autre Hakai avec ses pieds. Avec la force de ses jambes il l’envoya valser ce clone contre un arbre pour qu’il subisse le même sort que son feu frère. Kenji retomba sur ses deux jambes, il tendit une main en direction de l’Hakai le plus proche et une centaines d’aiguilles électriques vinrent le faire partir en fumée se figeant dans tous les recoins les plus fragiles de son armure.

Il n’en restait plus qu’un.

Le chuunin s’arrêta quelques instants. Il inspira doucement tout en se passant une main dans sa chevelure sombre. Il fit quelques pas en direction de son katana qu’Hakai avait laissé planté dans le sol. D’un geste sec il le retira et remit la lame dans son fourreau d’un mouvement souple. Il se tourna vers Hakai pour prendre la parole.

[Kenji] – Pas besoin d’aller plus loin pour voir que tu as progressé et le but n’est pas de se blesser. Ton amie te fera surement un débriefing convainquant, j’en suis sûr.

Kenji posa un sourire amusé sur la jeune fille qui lui rendit un regard furibond. Il posa doucement sa main sur la garde de son katana et reprit la parole sur une voix plus fuyante.

[Kenji] – Tu diras à Sakechi qu’il compte de véritable Uchiha dans sa famille.

Kenji salua d’un signe de tête Hakai et Junko puis partit. Il avait tant de chose à faire, tant de problème à résoudre et si peu de temps. Il leva les yeux vers le ciel, le soleil entamait une descente vers les montagnes pour finir sa journée. Encore une journée de passée qui le rapprochait du moment fatidique.

Un sourire illumina son visage.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Un Renouveau   Mar 16 Fév - 22:36

Un sourire franc était visible sur les lèvres du garçon. Celui ci venait de subir une attaque de plein fouet mais il souriait. Il venait de retrouver un plaisir qu'il n'avait ressenti depuis bien longtemps. Le plaisir de ce battre. C'était une vraie, qui n'avait nul autre prétendant. Pour un pro taijutsu tel qu'Hakai, le combat était synonyme de plaisir. Une chose qu'il avait apprise au prêt de la compagnie. Les défis lançaient dans tous le pays du feu contre cette bande, cette caravane... Ils répondaient à chaque fois et gagner très souvent. Ils prenaient cela comme un jeu. Après tout, ce battre en sachant qu'aucune vie n'était en danger... Pouvoir se défouler sans retenu... C'était un bien fou.

Il ne voyait plus rien. Un écran de fumé venait de l'entourer pour le plonger dans l'inconnue. Son adversaire ne devait rien voir lui aussi. C'était un avantage pour lui. L'occasion de préparer sa défense car il en était certain, Kenji continuerait son assaut. Il enchaina quelque signe et exécuta son ninjutsu, chose peu commune. Trois clones vinrent apparaître à ses côtés lorsque l'écran qui le protégeait disparaissait peu à peu. Ils s'observaient. Hakai connaissait les pouvoirs destructeur du ninjutsu et surtout ceux que possédait Kenji. En faite en terme de puissance pur, Hakai était largement dominé par son homologue. Son avantage était sa vitesse et son endurance. Il devait compter dessus pour vaincre se type d'adversaire. La meilleure solution était de harceler le spécialiste en ninjutsu, ne pas le lâcher, l'envoyer des coups et encaisser jusqu'à que l'un des deux s'écroule.

Le vrai Hakai recula de quelque pas discrètement. Laissant ses clones le protéger. Mais cela paraissait tellement simple... Kenji se douterait probablement que le vraie était le dernier mais qu'importe. Les clones feront perdre un temps précieux au chuunin. Hakai se concentrait préparant sa plus puissante technique. Celle ci l'avait blessé plusieurs fois auparavant mais aujourd'hui il était plus forte qu'elle. Son corps supportera aisément la douleur.

Une couleur vif jaillissait des mains du chuunin. Hakai regardait cela d'un œil connaisseur. Aillant déjà subi à plusieurs reprise cette technique, il connaissait sa puissance destructrice. C'est sans sourcillait qu'il vit l'un de ses clones éclater sous une déflagration. C'est plutôt la façon que Kenji détruit le second clone qui surprit le genin. Il vit son adversaire bondir dans les air et exécuter un mouvement gracieux avec ces jambes qui fit valdinguer la pal copie au sol. Hakai ignorait que le chuunin était capable d'un tel mouvement en taijutsu. Mais après tout, il était un Uchiha. Ils devaient être capable de tout faire...

Des centaines d'aiguilles vinrent perforer le dernier clone. Hakai se retrouvait à présent seul face à son adversaire mais celui ci avait eu assez de temps pour lancer son ultime technique. L'énergie était concentrait et il s'apprêtait à la libéré mais le chuunin en décida autrement. Il retira son arme du sol et la replaça dans son fourreau avant d'ouvrir la bouche.

[Kenji] – Pas besoin d’aller plus loin pour voir que tu as progressé et le but n’est pas de se blesser. Ton amie te fera surement un débriefing convainquant, j’en suis sûr.

L'homme comprit que le jeu prenait fin. Toute l'énergie qu'il avait alors emmagasiné se dissipa. Ses mèches retombèrent sur son front et c'est avec des yeux insatisfait qu'il regarda son ami. Il aurait aimé continuer mais celui ci devait avoir mieux à faire.

[Kenji] – Tu diras à Sakechi qu’il compte de véritable Uchiha dans sa famille.

Un léger soufflement vint apparaître qui avait attiré l'intention de sa sœur. On ne pouvait pas vraiment dire que cette famille était l'image même que le clan devait prendre. Hakai n'avait pas encore l'étoffe d'un vrai Uchiha d'ailleurs. Mais si Kenji lui faisait à présent confiance... Il se montra digne de cela. Il observa son ami s'éloigner avec la certitude que rien ne serait comme avant. L'impression de devoir s'entrainer lui paru évidente. Sa puissance serait fortement demandé dans les prochaines semaines. Il se tourna vers sa jeune amie, un sourire qui en disait long sur ses intentions.

[Hakai] « Alors prête pour l'entrainement? »

[Junko] « Toujours. Mais avant, que voulait il dire? »

[Hakai] «Ma famille est assez importante dans notre clan mais je ne crois pas que les descendants fasse vraiment honneur. Enfaite je dirais que c'est tout le contraire en ce moment. Une jeune sœur qui s'intéresse plus au garçon qu'à l'entrainement et un jeune rebelle qui veut progresser dans l'échelle... Non on ne peut pas dire que ce soit le top. Mais qui c'est... Peut être est ce d'un nouveau visage que le clan aura besoin bientôt... »


Dernière édition par Hakai Uchiha le Mar 23 Fév - 20:28, édité 2 fois
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Un Renouveau   Jeu 18 Fév - 0:51

Le combat était fini et Hakai s'en était sorti qu'avec de légère brûlure, rien qui ne pourrait reporter son entrainement. Il jeta un dernier coup d'œil vers la lisière de la forêt. Kenji était à présent bien partie. Le genin repensa à la requête du jeune homme. Ce n'était pas dans l'habitude du chuunin de demander de l'aide et surtout à Hakai. Son comportement l'avait également marqué. L'Uchiha avait semblé... soulagé. Hakai l'avait vu sourire chose tellement rare... Quelque chose avait changé en lui. Cela inquiétait un peu l'homme mais le résultat était plutôt agréable. Le genin sourit à son tour ce qui surprit la femme qui le regardait.

Un chapitre venait de se fermer. Un nouveau prendrait bientôt vie. Cela ne faisait à présent aucun doute. Rien ne semblait pourtant le montrer. Seul les paroles d'un jeune homme semblaient l'annoncer. Hakai avait toute confiance en cette parole pourtant. Kenji était le disciple du maitre. Il savait des choses qu'Hakai ne pouvait soupçonner. Aujourd'hui, le chuunin avait comme qui dirait annoncé son retrait. Étrange mais possible. Après tout, Hakai ignorait tout jusqu'à présent de la vie que menait « l'enfant prodige ». Il savait qu'il s'entrainait tout comme lui si ce n'est plus.

Ce retrait annoncé avait fait naître des ambitions chez le genin qui était jusqu'à lors incapable de prétendre à un tel but. Oh, il avait bien énoncé une ou deux fois son envie de voir un clan uni, mais jamais il n'aurait pensé vouloir être un acteur de cette réunification. Il cherchait la puissance, comme chaque shinobi en général. Mais lui c'était différent, il avait un clan, il avait sa chance. Prouver son pouvoir, son mental, sa maturité. Le prince des rues voulait aujourd'hui être le roi des élus de dieu.

Mais tout cela était bien beau. Au sein du village, il n'était qu'un genin certes puissant mais genin tout de même. Ce n'était pas pour rien. Quelque chose devait lui manquer. Quoi donc? Qu'est ce qui différencié un chuunin comme Taka ou Kenji à lui même? Taka avait effectué une mission, un échec d'ailleurs... Mais Kenji? A ça connaissance, le prodige n'avait jamais quitté le village. Était ce la l'influence de Takashi? Le comportement du genin était presque identique à celui de la jeune femme. Kenji était son opposé. Enfin avant...

[Junko] « Hakai? Tu vas bien? »

[Hakai] « Oui, je réfléchissais juste à... l'avenir. »

[Junko] « Je vois. Alors ne réfléchi pas trop, ça commence à chauffer la haut. »

Elle toqua avec son poing quelque coup sur le crâne de son jeune ami. Celui ci ne lui offrit qu'un sourire comme réaction, son esprit encore ailleurs.

[Hakai] « Bon reprenons l'entrainement. Je n'ai pas vraiment eu le temps de penser à ce que tu m'as dit lors du combat. »

La jeune femme allait prendre son air vexé comme à son habitude. Après tout il était plutôt facile en quelque seconde d'essayer un coup. Comme pour répondre à sa provocation, le genin bondit en sa direction le poing chargé en chakra. Il l'envoya dans l'estomac de la jeune femme. Elle resta plié sous l'impact du coup qui l'avait probablement surprit. Nombre de fois il avait combattu dans le passé. Aujourd'hui, Hakai voulait remettre cela. Jamais il n'avait gagné un combat contre un membre de la compagnie. C'était un bon moyen de ce juger.

Elle reprit enfin son rythme normal. Le poing du jeune homme était encore pressé contre elle. Sa réaction ne se ferait guerre attendre. Ayant anticipé l'attaque, Hakai permuta et laissa un tronc d'arbre se prendre la balayette. Le regard intretable de la jeune femme fixa le corps du garçon perché sur un arbre. Son instinc de prédateur prenait peu à peu le dessus.

[Hakai] « En colère? »

[Junko] « Tu as frappé sans prévenir. »

[Hakai] « J'ai frappé lorsque la proie ne si attendait pas. C'est bien comme cela que je suis censé opérer non? »

Un silence de mort régna après ces quelques mots échangé. Hakai ne se faisait aucun souci. La jeune femme était bel et bien en colère mais cela changera bien assez vite. Elle aimait beaucoup trop son jeune ami pour l'abandonner à son sort. Elle enverra quelque coup histoire de décompresser et ensuite elle reprendra son comportement normal.

Il était temps de reprendre. Hakai se laissa tomber et atterrit sur le sol. La jeune femme avait suivit tout cela d'un œil noir. Elle l'avait mauvaise et Hakai en subirait les conséquences. C'est vrai que cette rencontre avec Kenji l'avait déjà bien affecté alors être trahi ainsi par l'homme qui était comme un frère... Hakai comprenait mais c'était l'entrainement. Il devait devenir quelqu'un...
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Un Renouveau   Jeu 18 Fév - 1:46

Cette tension que faisait régner Junko sur les épaules du genin commençait sérieusement à lui déplaire. Elle faisait comme ci il n'était qu'un bandit osant attaquer la caravane. Pensait elle qu'il allait partir en courant ou les prier d'épargner sa misérable vie? Peut être croyait elle que le niveau de son ami n'avait pas évolué depuis toutes ces années? Il est vrai que son précédent coup se voulait faible. Qu'importe, elle verra vite la différence.

Tout cela devait cesser. Hakai porta sa main à sa sacoche. Il en sorti la boite en carton traditionnel sur lequel était noté « Fumer tue ». Il était rare qu'il sorte cette cartouche et qui l'enflamme mais bon... Sans doute voulait il encore montrer qu'il avait changé. Il enflamma le tabac puis en souffla la première bouffé. C'était toujours celle qui lui faisait le plus d'effet. Très légèrement, tous ses membres tremblaient. Il pouvait voir les yeux de sa « sœur » se raidir encore un peu plus.

[Junko] « Tu fumes maintenant? »

[Hakai] « Ca m'arrive. C'est surtout dans des moments ou je recherche un peu de plaisir. »

Frapper sur cette femme ne lui faisait guère plaisir. Un sacrifice qui sera payant. Il évitera le visage, maitre Nago pourrait fortement lui faire regretter si elle revenait auprès de lui avec des hématomes. Enfin, peut être ne s'intéressait t-il plus à elle. La réponse était flou. Un coup ensemble, le lendemain chacun de son côté. Les caprices de ces deux personnes avaient souvent exaspéré Hakai. Étant le disciple de Nago, les humeurs faisaient l'entrainement... Il avait maudit cette femme de l'avoir si souvent lâcher... Mais le contraire était également vrai. Étant constamment avec l'un ou l'autre, Hakai pouvait connaître le bonheur quand tout allait bien mais l'enfer lorsque c'est deux la commençaient à bécoter...

Elle lança un maigre sourire remarquant que l'enfant qu'elle avait connu jadis avait bien grandit mais ce moment de paix ne dura guère. Comme pour tromper son monde, la femme se propulsa en avant. Sa cible était toute trouvé. La vitesse d'exécution des deux spécialistes en taijutsu étaient impressionnante. Hakai faisait attention, coordonnant mouvement des jambes et de la tête car son adversaire cherchait désespérément à détruire ce tube blanc. Après plusieurs tentative échoué, la jeune stoppa son assaut regardant avec une hargne inexpliqué son adversaire prendre une nouvelle bouffé.

[Hakai] « Doucement. Je viens à peine de l'allumer. »

Devant tant d'arrogance, la femme laissa un petit cri sortir avant de reprendre de plus belle son assaut. Cette fois ci, la cigarette n'était pas sa seul cible, tout en essayant de happer la cigarette avec ses poings, la jeune femme laissait quelques coups de genou s'échappait. Ne pouvant résister bien longtemps à un tel traitement, l'homme s'éleva dans les airs, effectua une pirouette et se retrouva à distance de son adversaire. Le combat commençait à s'intensifier et très bientôt l'homme se retrouvera déborder par la femme.

Il profita encore une fois de son petit plaisir sachant qu'il ne pourrait très bientôt plus s'en occuper. Car en effet la furie repasser à l'attaque. Décidait cette fois à arracher une bonne fois pour toute ce tube de la bouche de l'homme. Elle n'y allait pas de main morte. D'un bond gracieux, elle atterrit sur la tête du jeune homme. Le coup de pied qu'il reçu le déboussola quelque instant. Alors lorsqu'elle retrouva le sol, elle amorça sa jambe qui vint heurter tout d'abord le crâne du genin puis le menton. L'homme, sous la puissance de l'impact, s'envola pour revenir chuter lourdement un mètre plus loin. La cigarette tomba sur le côté avant qu'un pied triompheur vint l'écraser.

A cet instant précis, la jeune femme prenait son air de conquérante. Elle pensait avoir triompher du genin et de sa clope. Grave erreur. Il fallait plus à l'Uchiha qu'un enchainement pour le mettre hors de combat. Il usait juste l'un des points fort du renard, la ruse. La proie prenait confiance devant la carcasse de la bête. Elle ne vérifiait même pas que celle ci était bien morte. Danse, danse petit oiseau car dans quelques instants le renard va te manger.

Les bras de l'Uchiha déployèrent toutes leurs puissances. Ils portaient le corps qui était il y a encore quelque instant inerte pour venir le soulever dans les airs. Le pied en avant il vint heurter les rein de la jeune femme, surprise par cette attaque. Les deux protagonistes s'écrasèrent sur le sol, épuisé par les efforts et coup reçu. Se fut tout de même Junko qui se releva en premier, un maigre sourire caché par les goutes de sueur qui avait imprégné son visage. Elle aida à relever son ami, un peu plus mal en point que cette dernière. Il avait tout de même reçu un dur coup sur la tête.

[Hakai] « Réfléchir comme un renard hein? »

[Junko] « Allons nous reposer. On l'a mérité. »

[HRP: Fin de session. Bonne lecture. Smile (demande XP+ validation technique Enchaînement : Hiden no Kitsune - Ichi (Arcane du Renard I))

MessageSujet: Re: Un Renouveau   Mer 26 Mai - 0:33

"La grandeur serait-elle de découvrir que l'essentiel est insaisissable ?"

La clairière éclairée par la lueur enflammée du soleil couchant, réfléchie par les rizières au loin offraient en spectacle magnifique, typique du pays du riz. Assis au bord de la rivière, un homme contemplait le paysage, accompagné de son jeune fils.

[Fils]"Papa, je crois que ça mord!"

L'enfant l'avait tiré de sa léthargie. Surpris, même si il n'avait pas sursauté, sa progéniture dût répéter la phrase afin qu'il puisse assimiler la situation correctement.

[Père]"Ah oui? Eh bien, tire d'un coup, et voyons ce que la ligne t'amènera!"

Le fils s'exécuta. Une truite arc-en-ciel avait mordu à l'hameçon. A présent, l'animal frétillait sur la berge.

[Père]"Que veux-tu en faire? Le manger pour ce soir, ou le ramener à la maison?"
[Fils]"Je voudrais le manger avec toi."
[Père]"Tu sais, il est trop petit deux, qui plus est, pour moi..."

Le père se figea. Quelqu'un les observait. Il tira un kunai de son étui, et le lança vers un buisson suspect. Un ombre s'en extirpa.

[Père]"Hideki, attention!!"

Tout ce déroula en un éclair. L'homme avait réalisé trois clones; deux d'entre eux allèrent lui prêter main forte pour affronter les trois nouveau arrivants. Le troisième prit Hideki sous le bras comme un paquet quelconque, et l'emporta loin du champ de bataille qui se profilait. Tout devint confus.


Hideki se réveilla. Encore le même cauchemar. Aujourd'hui, il irait à l'hôpital voir son père. Mais pour l'instant, il avait rendez vous avec Hakai. Il se débarbouilla sommairement, s'habilla, mangea, et quitta l'appartement qu'il partageait avec sa mère.

De toits en toits, il marcha, couru, vola jusqu'à devant le domicile de l'Uchiha. Il était en avance, mais apparemment pas assez. Le Genin l'attendait déjà. Ce dernier demeura silencieux, malgré les questions impatientes de l'étudiant qui s'écrasaient comme des mouches contre la muraille de son mutisme. Vexé, Hideki finit par perdre sa langue lui aussi.
Hakai le guidait simplement, sans un mot, en dehors de Konoha. Les gardes le lassèrent passer sans broncher. Ils marchèrent et s'enfoncèrent dans la forêt. Hideki se contentait de suivre sans réfléchir. Il fut presque surprit lorsque l'Uchiha s'arrêta net. Les explications allaient enfin débuter.


Si j'attaque de front, c'est parce que tu protèges ton dos...
Nom: Furosawa; Prénom: Hideki; Age: 13; Village: Konoha


Dernière édition par Hideki Furosawa le Lun 31 Mai - 13:01, édité 1 fois
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Un Renouveau   Jeu 27 Mai - 17:59

Le reste de la nuit se passa s'en encombre. Encore heureux... Habituellement le quartier était calme et reposant. C'était la première fois qu'un « intrus » venait perturbait son équilibre. Hakai avait bien agi en laissant partir ce gosse. Il allait même faire plus, l'encadrer. Une nouvelle fois, l'Uchiha allait faire preuve d'une bonté irréprochable après les derniers événements. La plupart des mortels auraient probablement infligé une correction monstre à ce vaurien pour ensuite l'abandonner comme un chien dans les poubelles, au milieu des détritus. Le genin n'était pas de cela. Les détritus, il connaissait. Il savait l'humiliation et la rage que cela causait. Rien de tel pour qu'un garnement pareille, déjà bien enfoncé dans la connerie, tourne mal.

Non Hakai allait le prendre sous son aile, ou plutôt allez le tirer de la connerie dans lequel il semblait s'engouffrait chaque jour un peu plus. Probablement n'était il pas le meilleur homme qualifié pour cela. Il n'était pas une légende, il n'était même pas chuunin, mais il avait le mérite de continuer. Chaque jour était une lutte que l'on se devait d'affronter. Inutile de rester une journée entière dans son lit à ne rien faire, le genin en avait déjà fait l'expérience et savait que cela ne permettait que de se remettre en question et pour finir de déprimer. Non le mieux était de sortir, se vider l'esprit. Certain allait à la rencontre de leur petite amie ou au fille de joie... D'autre sombrez dans l'alcool pour oublier ne serais ce qu'une journée tous les soucis de leur petite vie. Et d'autre comme Hakai s'entrainait. Hideki fera il pareil?

Après être passez sous la douche, de s'être correctement coiffé et après avoir enfilé des habits propre, l'homme était fin prêt. Il prit tout de même cinq minute pour boire un cocktail énergétique et enfin le voilà dehors. Et tout cela pour voir quoi? Une rue déserte encore éclairé par la faible lumière des lampadaires qui ne tarderaient à s'éteindre. Il était tôt mais pas trop non plus. Une grande partie des habitants étaient déjà debout et travaillaient tandis que d'autre, les chanceux, commençait tout doucement à émerger du monde des rêves. Ses gens allaient aujourd'hui profiter d'une belle journée à en croire mère nature. Hakai regardait paisiblement le soleil se levait, millimètre par millimètre, mais il arrivera finalement à son zénith, il y arrivait toujours. Le soleil était un gagnant.

Une ombre déambula des toits pour atterrir devant la silhouette impérial de l'Uchiha. Les traits du nouvel arrivant était encore frai dans l'esprit du genin. Celui ci le salua par un simple mouvement du couvre chef avant de lui faire signe. Aujourd'hui c'était lui le chef, il déciderait si oui ou non il deviendrait plus fort. Hakai n'était ici que pour le maintenir sur les bon rails. L'étudiant avait la chance d'être encadré par temps de personne, son ignorance en deviendrait presque une insulte vis-à-vis de ses professeurs. Alors qu'une petite fille de neuf ans était déjà genin... Mais va t-il en classe?

Inutile de lui demander cela, Hakai n'était la pour le juger mais pour lui enseigner une chose et il fera correctement son boulot. Pour l'heure il le guidait à travers la forêt interne du village. Par chance que le village possédait un lieu isolait pour l'apprentissage de ses shinobi. Le spectacle désolant d'arbre déraciné, calciné et d'autre brisé sauta au yeux de l'étudiant. Les voilà arrivaient sur l'air d'entrainement de l'Uchiha.

[Hakai] « Nous y sommes. »

Il posa son regard noir sur celui de son opposant. Il n'allait pas lui faire un discourt sur les fondements du taijutsu ou les principes, cela tout le monde en faisait ce qu'il en voulait. Seul les actes compte véritablement.

[Hakai] « Je ne vais pas t'assommer à coup de théorie. Le taijutsu est simple. Il faut un corps sain dans un esprit sain. Si ton corps n'est pas assez musclé pour un enchainement ou autre alors tu es bloqué. Si ton esprit est embrouillé par n'importe quoi, alors ton bras sera moins puissant. »

Simple mais efficace. C'était les bases du taijutsu.

[Hakai] « Ton physique est souple mais peu puissant à première vue. Ce n'est pas très grave mais il faudra développer la puissance de tes bras par la suite. Pour aujourd'hui tu vas simplement courir. »

MessageSujet: Re: Un Renouveau   Ven 28 Mai - 11:29

L'Uchiha le mena quelque part dans la forêt, mais Hideki n'avait pas fait trop fait attention pendant qu'on le guidait. A vrai dire, si Hakai le laissait là, il était perdu. Les deux gars se firent face et se regardaient, sans un mot. Ce silence, puant la testostérone, dura quelques instant, avant de devenir trop lourd; il devait être rompu. Hakai s'en charga.

[Hakai] « Je ne vais pas t'assommer à coup de théorie. Le taijutsu est simple. Il faut un corps sain dans un esprit sain. Si ton corps n'est pas assez musclé pour un enchainement ou autre alors tu es bloqué. Si ton esprit est embrouillé par n'importe quoi, alors ton bras sera moins puissant. »

Hideki sourit. Il n'en attendait pas moins de l'Uchiha. A l'académie, il avait suivit des cours théoriques sur le Taijutsu, rien de plus inutile. Impatient, il dévorait avec avidité le Genin du regard, l'aspirant voulait apprendre. Il voulait acquérir la force nécessaire à protéger sa famille la prochaine fois que son oncle referait surface. A cet instant, il lui rendrait la souffrance qu'avait enduré son père, au centuple.

[Hakai] « Ton physique est souple mais peu puissant à première vue. Ce n'est pas très grave mais il faudra développer la puissance de tes bras par la suite. Pour aujourd'hui tu vas simplement courir. »

[Hideki]"C'est tout? Et les techniques?"

Le Genin resta muet. L'aspirant se résigna à courir autour du l'aire d'entraînement, s'efforçant à garder l'Uchiha dans son champ de vision. Il enjambait ronces, souches d'arbres moisies par la pluie ou calcinées par les flammes, sautait par dessus les fourrés et les racines qui juchaient le sol. Il couru sans s'arrêter, sans broncher, sans même penser à se qu'il était en train de faire. A force de rencontrer les mêmes obstacles, au bout d'un moment, il ne les regardait même plus avant de les franchir. Son corps réagissait de lui même, bougeant sa tête pour éviter une branche, se faufilant pour passer outre les ronces. Lorsque que soudain, il trébucha sur une bûche. Cette dernière n'était pas là lors des premiers tours. Puis il comprit. Toujours au sol, il se tourna vers Hakai. Celui-ci ne semblait pas avoir bougé de sa place; mais Hideki savait que c'était lui qu'il l'avait lancé sur son chemin.

[Hideki] "Mais ça va pas?!!"

[Hakai] «Un shinobi se doit d'être paré à toute situation.»

C'est alors que l'Uchiha balança un nouveau projectile! L'aspirant dût rouler sur le côté pour éviter la pierre que le Genin lui lançait. Il se releva rapidement, mais une branche lui atterri en plein visage. Il tituba, et se rendit compte qu'il était sur la trajectoire d'une deuxième pierre. Il n'eut pas le temps d'esquiver, alors il se protégea tant bien que mal en couvrant son visage de ses deux bras. Il se mit à fuir, sans regarder où il allait. A présent, il sprintait à toutes jambes, car l'idée de prendre un objet divers en pleine tronche ne lui plaisait qu'a moitié. Bizarrement.

Il avait beau courir vite, l'Uchiha anticipait ses mouvements. Des objets hétéroclites vinrent trouver leur cible, laissant le corps de l'aspirant endolori. Hideki en prit alors conscience. Mais l'Uchiha stoppa net la pluie de buches, de pierres et de branches.

[Hakai] «Sois intouchable... comme le vent. Sens les projectiles arriver, et évite-les.»

Il ne fallait plus courir comme un lâche, non. Il fallait regarder le danger en face. Hakai reprit l'exercice. Hideki vit une branche arriver, mais il ne bougea pas d'un cil. Il comprit la trajectoire tournoyante de l'objet, devina le point d'impact avec son corps. La branche allait le toucher, mais Hideki prit le pas sur elle. Au dernier moment, il ses jambes se dérobèrent, et le projectile passa juste au dessus de son crâne. Alors qu'il se redressa, un second projectile allait à sa rencontre. Il n'avait pas le temps d'anticiper cette fois. D'un bond, il se déporta sur la droite, laissant la pierre s'éclater sur un chêne derrière lui.

______

Ce qui différait entre le Ninjutsu et le Taijutsu, c'est que lors de l'apprentissage, en Ninjutsu, on comprend avec son esprit. Ici, il venait de comprendre le principe avec son corps. Même si il ne maîtrisait pas encore totalement le principe d'esquive, Hideki se débrouilla pas trop mal. Il lui arrivait encore d'être touché, mais la différence avec le début de l'entraînement était nette.

*Le truc, c'est d'attendre le dernier moment pour esquiver. Il y a un double avantage à cela. D'une, on se fatigue moins vite. Deux, on est plus imprévisible aux yeux de l'adversaire.*

Cependant, il n'avaient pas fini. Quelques répétitions encore étaient nécessaires.


Si j'attaque de front, c'est parce que tu protèges ton dos...
Nom: Furosawa; Prénom: Hideki; Age: 13; Village: Konoha
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Un Renouveau   Ven 28 Mai - 20:09

*Encore une fois.*

L'homme regardait le projectile qu'il venait de lancer s'enfoncer dans boite crânienne de son élève avant de tomber au sol. Ce n'était pas bon du tout. Le garçon avait peur et ce concentrait sur une seul chose, ne pas avoir mal. S'il ne voulait avoir mal, la voie du taijutsu n'était pas fait pour lui. Ici les coups étaient le quotidien, en recevoir permettait d'augmenter sa constitution. De plus employer certain enchainement nous mettaient en danger. Lorsque Hakai utilisait le combo du Lion, il risquait à chaque fois de se briser le coup et pourtant il recommençait encore et toujours. C'était ainsi qu'était faite la vie d'un pro du corps à corps et Hideki devrait s'y plier s'il voulait continuer à l'étudier.

Alors il continua, encore et toujours à envoyer tout ce qui lui trainait sous la main. Branche, pierre, rocher... Tous y passaient, l'important était que le jeune garçon arrive à progresser son esquive. Peu à peu, les progrès se faisaient sentir mais c'était encore loin d'être au niveau. En combat à mort, le garçon serait déjà tombé depuis belle lurette. Mais le taijutsu ne s'apprenait pas en une journée. C'était un travail de tous les jours que l'on se devait d'entretenir.

Hakai laissa une nouvelle pause à son élève. Mais cette fois ci, il ne se contenta pas de le regarder au loin attendant que son souffle reprenne un rythme régulier. Non il se rendit à ses côtés.

[Hakai] « N'est pas peur du projectile. Regarde le en face, affronte le. Si tu gagnes tu l'esquive,si tu perds, alors arrange toi pour qu'il te touche à un endroit que tu peux te passer. »

Hakai montra du doigt les jambes et les bras. Même si une jambe handicapé pouvait très bien nous mener à la mort, c'était déjà mieux que dans la tête ou tout autre point vitaux. L'homme laissa souffler encore quelque minute et enfin il repartait. Le rythme était moins endiablé après les heures qu'il avait couru. Hakai n'était pas vache, il avait baissé le régime également.

De longue, non, de très longue minutes passèrent. Hakai n'avait rien changé à la formule miracle. Toujours les même projectiles avec des trajectoires différente pour forcer le garçon à se concentrer. Mais le jeu devenait un peu facile. Hakai changea les règles et sorti de sa sacoche son nunchaku.

[Hakai] « Hideki vient ici. »

Pas besoin de le répétait deux fois, le garçon avait probablement déjà comprit en voyant l'arme au main du genin. Plus besoin de courir, seul l'esquive comptait.

MessageSujet: Re: Un Renouveau   Mer 2 Juin - 15:20

[Hakai] « Hideki vient ici. »

Le Genin avait sorti une arme redoutable; un nunchaku. Difficile à manier dans un premier temps, cet outil agricole détourné de sa fonction première devenait mortel entre de bonnes mains. Hakai fit quelques moulinets, en fendant l'air. Hideki, effaré, ne parvint pas à percer à jour la trajectoire de l'arme. A ses yeux, Hakai jouait avec un tourbillon rouge. Il hésita avant de s'approcher.

Le vrai problème d'Hideki, c'est qu'il avait peur de prendre des coups. C'était contraire à l'esprit du Taijutsu. Un jour, après l'avoir sermonné sur une bagarre qu'il avait déclenché à l'école, son père lui avait enseigné: "Tout les coups que tu donnes dans la vie, sois prêt à les recevoir un jour. A toi de t'arranger pour que la réciproque soit vraie." . A cet instant, Hideki pouvait prédire qu'il paierait ses dettes. Et il n'avait aucune envie de payer les intérêt. Mais comment s'y prendre?

Le Genin resta immobile, invitant du regard l'étudiant à se mettre juste en face de lui. Un baptême du feu allait se dérouler dans quelques instants dans la forêt de Konoha. Finalement, Hideki se décida. Quitte à prendre des coups, autant faire en sorte que ça devienne rapidement un mauvais souvenir. Il prit place juste devant le Genin, le défiant du regard. Mais au fond, il avait peur du mauvais coup, de la salle blessure qui compromettrait son avenir de shinobi. Ce genre de problème l'affectait de trop près pour qu'il fasse abstraction de ces pensés négatives. Tout allait bien, avant que l'Uchiha commence à se mouvoir. Dès le premier moulinet, il se prit le nunchaku en pleine mâchoire. Le choc n'était pas véritablement violent, mais suffisant pour déstabiliser l'étudiant. Il tituba un peu, puis se remis en place. Ils ne faisaient que commencer.

C'est au bout du vingtième coup qu'il s'arrêta de compter. A ce stade, il parvenait à éviter un temps le nunchaku, mais il arrivait toujours un moment où Hideki revenait à contre temps. C'est alors qu'il se rendit compte que tout a un rythme. Malgré ça, il n'y eu pas de miracle. C'est à force de répétition qu'il s'améliorait. Pas comme en Ninjutsu, où un éclair de génie lui faisait apparaître la technique comme évidente. Rien de tout cela. Cette fois-ci, il comprenait cette leçon dans sa chair. Son corps était le cahier, et les hématomes qui se multipliaient, les notes prises lors du cours. L'étudiant n'aurait pas besoin de relire ses notes avant de se coucher ce soir.

Après un certain temps, il remarqua que l'exercice était continu; il n'y avait plus d'interruptions. Il ne se faisait plus toucher. Son esprit avait prit fermement la résolution de ne plus prendre de coup, et son corps obéissait; il avait comprit comment faire. Hakai accéléra le rythme pour s'assurer que le principe était bien acquis. Les moulinets ne fendaient que l'air, produisant un bruit qui n'avait plus rien d'effrayant pour l'étudiant. Au contraire, cela le rassurait. Il préférait largement ce bruit là à celui de ses os.

Le Genin rendit alors la tâche encore plus ardue. Il changeait à présent de rythme à sa guise. Hideki restait concentré, se maintenir intouchable devenait de plus en plus dur. Un instant d'inattention lui coûterait une blessure, il en était conscient. Même si il n'utilisait pas toutes ses capacités, Hakai maniait maintenant le nunchaku comme en situation de combat réel. L'étudiant fini par se prendre au jeu, esquivant les coups avec aisance.

Lorsqu'il commença à fatiguer réellement, il bougea le bas de son corps resté inactif tout le long du travail pour faire un pas en arrière.


[Hideki] "Je crois... Je crois que j'ai compris."


Si j'attaque de front, c'est parce que tu protèges ton dos...
Nom: Furosawa; Prénom: Hideki; Age: 13; Village: Konoha

MessageSujet: Re: Un Renouveau   Jeu 15 Juil - 13:12

Hakai - 58 XP - Technique validée
Hideki - 12 XP - Technique validée // J'ai bien reconnu Insaisissable Tel le vent \\
Kenji - 33 XP

MessageSujet: Re: Un Renouveau   Mer 28 Juil - 21:33

Je pense qu'il est nécessaire de remettre les points sur les "i".

Akogare avait lu ce RP et ne l'avait pas validé. Il avait prévenu Hakai et Kenji que Junko, une membre émérite des Renards, était très mal interprétée et avait demandé à ce que l'on effectue des changements.

Kenji a retiré les dialogues de Junko et nous a prévenu. Pas Hakai. Les modifications, s'il y en a eut, ne nous semblent pas du tout suffisantes.

Disons le clairement, le personnage est massacré sur l'autel de l'égo de ton personnage, Hakai. Cela m'ulcère, mais plus que tout, ce qui me dégoûte, c'est que tu es profité du fait qu'Oroken ne savait pas que nous n'avions pas validé ton RP et la cause de ce refus, et qu'il te l'ai validé, alors que tu savais sciemment que cela n'allait pas. Je ne mettrais pas de mot sur ton action, parce que je serais plus que grossier.

Saches pour ta gouverne que suite à ta première demande de validation, tout le staff a lu ton RP, et que notre avis a été unanime.

Nous ne parlons pas du niveau de français dans le texte, du scénario global, nous ne sommes juste pas d'accord avec ta façon de jouer avec Junko.

Junko a certainement plus vécu que toi, plus fumé, plus bu, plus forniqué, plus truandé, plus joué, plus parié que ton personnage ne le fera jamais. La remarque sur la cigarette est une blague à elle seule, d'autant plus que sa pseudo-défaite.

Au niveau auquel tu rédigeais ce RP, Junko te cassais avec deux doigts.

Si des descriptifs sont mis en place pour les personnages ce n'est pas pour faire joli. Si le Coin RP existe aussi. Et enfin en dernier recours, si tu n'es pas capable de trouver les informations sur le personnage ou de l'interpréter correctement, il reste ma messagerie.

Mais je te l'ai déjà dis, le fait de vouloir jouer un Renard, alors que tu as un comportement de "sombre ténébreux", est impossible, c'est un paradoxe extraordinairement abruti que tu essayes de faire là.

Mais au-delà de cette interprétation biaisée, c'est ton incorrection la plus totale envers nous, ce manque de respect dont parle si clairement Iki, qui transparait si clairement dans cette action. Oroken a validé ta demande, tu pensais que c'était bon ? Qu'est-ce que cela te coûtais de le signaler par un MP dans ma boîte ou plus simple encore, par un petit message dans le Coin RP, pour savoir si c'était OK ?

Tu n'as rien fait, trop content, trop satisfait de voir ta demande passée.

Et bien ça ne passe pas.

Ton expérience est actuellement de 155 / 250, elle passe à 97 / 250. Ta technique (Les Arcanes des Renards I) est à retirer de ta fiche.

Désormais toute validation d'XP et de technique concernant Hakai faite me sera envoyée par MP et je tiendrai à jour les comptes.

Voilà ce que tu as gagné, Hakai.

Je locke ce topic. S'il y a besoin, ma boîte MP est ouverte.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un Renouveau   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV]
» Geox, le renouveau
» Chaque jour est synonyme de renouveau
» - { Le renouveau de l'aigle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-