Partagez | 
 

 Armurerie de Kumo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Armurerie de Kumo   Dim 20 Mar - 20:57

Rappel du premier message :

Les Armes de Corps à Corps

Toutes les armes sont vendues à la qualité FQ.

Poing Kunai :
Prix : 50 £
Attaque : 15
Capacité spéciale : Transpercer
Votre Critique est augmenté de 5% lorsque vous frappez avec.

Yari (Épieu) :
Prix : 70 £
Attaque : 11
Capacité spéciale : Empalement
Lorsque vous attaquez avec, vous pouvez prendre en compte la FOR de votre adversaire (jusqu’à un maximum de votre FOR +10) et non la vôtre pour le calcul des dégâts.

Bo (Bâton) :
Prix : 70 £
Attaque : 15
Capacité spéciale : Enchaînement
Lorsque vous déclarez une attaque avec, vous avez 15% de chance de frapper une deuxième fois votre adversaire, durant la même action. Si vous réussissez, vous avez alors 10% de chance de frapper une troisième fois votre adversaire, durant la même action.

Tegaki (Griffes de Métal) :
Prix : 80 £
Attaque : 18
Capacité spéciale : Entaille
Si vous parvenez à blesser avec l'arme, l'Évasion adverse est réduite de 5% pour 2 actions.

Wakizashi :
Prix : 120 £
Attaque : 17
Capacité spéciale : Contre-attaque
Si lors d'une action au corps à corps avec votre adversaire où vous avez déclaré une attaque avec le wakizashi et que ce dernier vous attaque (attaque physique ou arcane), vous avez 15% de chance de contre-attaquer, c'est-à-dire d’effectuer une nouvelle attaque au wakizashi durant cette même action après la résolution de l'attaque adverse. Ce coup ne peut être un coup Critique.

Nunchaku :
Prix : 220 £
Attaque : 19
Capacité spéciale : Coups Rapides
Vous frappez rapidement tout autour de vous, avec vitesse et précision. Si plusieurs adversaires vous entouraient, ils sont tous touchés par vos coups. Pour chaque coup ainsi porté, les adversaires voient leur possibilité d'esquiver l'attaque augmentée : +10% en Évasion pour le deuxième, +20% en Évasion pour le troisième. Maximum : 3 adversaires.

Katana :
Prix : 300 £
Attaque : 22
Capacité spéciale : Contre-attaque
Si lors d'une action au corps à corps avec votre adversaire où vous avez déclaré une attaque avec le katana et que ce dernier vous attaque (attaque physique ou arcane), vous avez 10% de chance de contre-attaquer, c'est-à-dire d’effectuer une nouvelle attaque au katana durant cette même action après la résolution de l'attaque adverse. Ce coup ne peut être un coup Critique.

Les Armes de Jet

Petit Shuriken :
Prix : 30 £ (Prix d’un paquet de 3 unités, ne peut être acheté à l’unité)
Attaque : 12
Capacité spéciale : Multiples
Il est possible de lancer jusqu’à 12 Petit Shuriken en une action, au lieu de 8, selon votre Dextérité.

Kaginawa (Grappin) :
Prix : 30 £
Attaque : 14
Capacité spéciale : Harpon
Vous pouvez décider de ramener votre adversaire au corps à corps.
Spécial
- Lorsque vous utilisez le Kaginawa, il reste dans vos mains, toutefois, il vous faut dépenser une action pour rembobiner le grappin et pouvoir l'utiliser de nouveau, même si vous avez ramené votre adversaire au corps à corps.
- Vous devez spécifier dans votre déclaration si vous souhaitez amener votre adversaire au corps à corps ou non. Le déclenchement de cette capacité ne coûte aucun point d'action.

Shuriken :
Prix : 40 £
Attaque : 15
Capacité spéciale : aucune

Fuuma Shuriken :
Prix : 100 £
Attaque : 20
Capacité spéciale : aucune

Les Armes Mixtes

Senbon (Aiguilles) :
Prix : 50 £ (Prix d’un paquet de 5 unités, ne peut être achetée à l’unité)
Attaque : 9
Capacité spéciale : Coup fatal
Si une aiguille est lancée en Critique, elle inflige 10 dégâts supplémentaires.

Kunai :
Prix : 50 £
Attaque : 15
Capacité spéciale : Aucune

Bolas :
Prix : 90 £
Attaque : 18
Capacité spéciale : Entrave (uniquement à distance)
Si votre DEX est supérieure à l’AGI de votre cible, le bolas s’enroule autour de ses jambes et le fait tomber. L’adversaire ne peut plus effectuer d’esquive et son Evasion est réduite à 0. S’il avait déclaré une esquive après la résolution du bolas, cette action est perdue.

Bakuretsufuu (Note Explosive) :
Prix : 150 £
Attaque : 50 (bonus de 10 dégâts non prévenables)
Spécial : doit être collée sur l'adversaire, ou sur une surface du terrain. S'active après 2 points d’action, ou après avoir dépensé 20 MP auquel cas elle explosera immédiatement.
Capacité spéciale : Coup Double (uniquement à distance)
Vous pouvez attacher votre Note à un Kunai et l'envoyer à l'adversaire pour un seul point d’action. Les dégâts du Kunai seront pris en compte, il n'est pas détruit par l'explosion. Nécessite un Kunai. Usage unique par combat.

Kusarigama (Chaîne) :
Prix : 230 £
Attaque : 18 (24)
Capacité spéciale : Lacération (uniquement à distance)
L’attaque de votre chaîne augmente de 6. Il vous faudra toutefois passer une action à rembobiner votre chaîne pour pouvoir la réutiliser à distance.

Kyoketsu Shoge :
Prix : 400 £
Attaque : 21 (27)
Capacités spéciales : Frappe circulaire ou Frappe précise - Vous ne pouvez pas utiliser les deux en même temps. Les deux capacités ne peuvent être utilisées qu’à distance.
Frappe circulaire : Vous pouvez toucher jusqu’à deux cibles à distance. L’attaque de votre Kyoketsu Shoge augmente de 6.
Frappe précise : Votre critique est augmenté de 10%. L’attaque de votre Kyoketsu Shoge augmente de 6.


Armes Spéciales de Kumo


Faux : Les shinobi sont formés à la discrétion. Leur style de combat se doit de refléter cet aspect. Pourtant, certains d'entre eux sont si sûrs de leur force, si plein de confiance, qu'ils n'hésitent pas à mettre de côté cette règle de survie pour optimiser leur puissance d'attaque. Ainsi, il n'est pas rare de les voir se déplacer avec des armes beaucoup plus lourdes, moins aisées à manipuler, mais nettement plus mortelles, du moins, plus rapidement. La faux apporte une puissance d'attaque extraordinaire et les blessures si profondes qu'il faudra du temps pour qu'elle se referme.
Prix : 1000£
Attaque : 30
Prérequis : FOR 20
Capacités spéciales :
- Volumineuse : la chance de porter un coup critique avec cette arme est baissée de 20%. Annulé si FOR : 50.
- Plaie Béante : à la suite d'un coup, et ce pendant quatre actions, il est impossible de se soigner d'une quelconque manière (pilule, médecin).

Citation :
Améliorations :
Ajouter une lame - Prix : 1400£. Attaque +8
Ajouter deux lames - Prix : 1800£. Attaque +8

Nodachi : Les Nodachi sont de longs sabres, le plus souvent manipulés à deux mains. Cette arme est très difficile à manier, et de pénibles heures d'entraînement ne seront pas de trop pour la maîtriser. Mais quand il accepte finalement d'être utilisé, le Nodachi se transforme en une arme polyvalente, capable de s'adapter aux situations, pour peu que le shinobi qui le manie soit suffisamment rapide.
Prix : 900£
Attaque : 25
Prérequis : AGI 20
Capacités spéciales :
- Art de Combat : Vous pouvez choisir l'un des arts suivant au début de chaque tour. Si vous spécifiez un art dans votre déclaration, vous serez considéré comme ayant en main le Nodachi.
- Art de la Brise Hivernale : Vos attaques se jouent des gardes les plus abouties, vous parvenez à modifier la trajectoire de la lame de façon à toujours surprendre votre adversaire.
Il est considéré comme ayant -15% en Évasion (corps à corps uniquement).
- Art de la Branche de Saule : Votre corps se dérobe aux attaques adversaires, votre lame est toujours là pour dévier l'acier lorsqu'il se rapproche trop.
Vous êtes considéré comme ayant +15% en Évasion.
- Art de la Chute du Faucon : Vous concentrez votre puissance pour porter un coup plus puissant que les autres.
Votre attaque est considérée comme ayant +20 FOR.
- Art de la Tempête : Vous mettez à profit la vitesse de l'arme pour porter davantage d'attaque en un minimum de temps.
Vous pouvez porter une seconde attaque aussitôt après une attaque réussie et ce, gratuitement.

Citation :
Améliorations :
Lame Aiguisée - Prix : 800£. Attaque +6
Lame Affûtée - Prix : 1200£. Attaque +6
Lame Mortelle - Prix : 1600£. Attaque +6

Les Parchemins d'invocation


Les parchemins d'invocation servent à stocker des armes pour pouvoir lancer des techniques et des assauts dévastateurs. (voir Ninjutsu de Combat)

Citation :
Parchemin de Petite Taille
Prix : 100£
Stockage de 10 armes.

Parchemin de Moyenne Taille
Prix : 200£
Stockage de 20 armes.

Parchemin de Grande Taille
Prix : 300£
Stockage de 40 armes.


Équipements Divers


Le Fil ninja
Prix : 50 £
Utilisations :
- Vous pouvez l’attacher à une arme de jet ou un kunai. Il vous suffira alors d’une action pour ramener votre projectile à vous (à la place de deux, une pour le déplacement et une pour ramasser). Attention, vous devez déclarer lancer le projectile avec le fil ninja.
Spécial :
- Requis pour utiliser certaines techniques du Ninjutsu de Combat, ainsi que pour la Kekkai Genkai Iga.
- Seuls les projectiles suivants peuvent être utilisés avec du fil ninja : Petit Shuriken ; Shuriken ; Fuuma Shuriken ; Kunai ; Shaken

Les Poisons
Les poisons fonctionnent par dose, un flacon pouvant disposer de plusieurs doses. L’utilisation d'une dose de poison nécessite de dépenser un point d’action pour répandre ce dernier sur une arme blanche. Dès lors, si vous blessez avec cette arme (c’est-à-dire si l’adversaire perd au moins 1 HP), le poison l’affecte.

A l’air libre, le poison n’a plus qu’une durée de vie limitée, ainsi tant que ce dernier est actif sur votre lame (ligne Activité), il peut empoisonner une cible. Dès qu’il cesse d’être actif, les dégâts que vous infligerez avec l’arme n’empoisonneront plus la cible. Certaines techniques particulières peuvent permettre de déposer du poison avant un combat.

L'ensemble des antidotes du Domaine des Poisons sont accessibles aux personnages de Kumo pour les prix indiqués dans le Domaine

Premiers Soins


Attèle :
L’attèle est particulièrement utile pour maintenir un os blessé. Elle l’immobilisera et évitera que la fracture ne s’aggrave davantage.
Prix : 30 £.

Bandages :
Très largement utilisés, les bandages sont polyvalents. Ils permettent notamment d’éviter l’écoulement du sang sur de larges blessures.
Prix : 10 £.

Béquilles :
Les béquilles permettent de se tenir debout, mais empêchent d'utiliser des armes.
Prix : 40 £.

Compresse :
La compresse permet de dégonfler en douceur des endroits enflés.
Prix : 10 £.

Désinfectant :
Populaire, le désinfectant évite que les blessures ne favorisent la propagation de germes et ne fournissent un nouveau foyer de problèmes.
Prix : 5 £.

Onguent :
L’onguent s’utilise sur les brûlures. S’il ne peut rien faire contre les défigurations qu’elles occasionnent, il peut au moins apaiser la douleur, éviter qu’elle ne s’infecte et permettre à la peau de se reconstruire.
Prix : 5 £.
Spécial : soigner une Brûlure grâce à un Onguent permet d’annuler le malus à l’Emplacement des sceaux, comme indiqué ici. La Défiguration, elle, demeure.

Pansement :
Beaucoup plus petit que les bandages, le pansement est moins efficace mais très bon marché.
Prix : 3 £.

Plâtre :
Volumineux, le plâtre favorise grandement le repos.
Prix : 40 £.

Point de Suture :
Un fil, une aiguille... ce sera bien suffisant pour refermer une plaie béante.
Prix : 30 £.

Tissu :
Permet de nettoyer. N’importe quel vêtement fait aussi bien l’affaire.
Prix : 1 £.

Les Armures

Dès que vous rentrez à l'Académie, vous obtenez un Vêtement Léger FQ (Armure : 3)

Citation :
  • Armure Initiale - Vêtement Léger :
    Prix : Gratuite - La valeur de l’Armure est augmentée de +3

  • Amélioration N°1 - Vêtement Renforcé :
    Prix : 100£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3 (6)

  • Amélioration N°2 - Tenue de Combat :
    Prix: 250£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3 (9)

  • Amélioration N°3 - Combinaison Ninja :
    Prix : 375£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3 (12)

  • Amélioration N°4 - Cuirasse Ninja :
    Prix : 500£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3 (15)

  • Amélioration N°5 - Armure Ninja :
    Prix : 750£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3 (18)

Les améliorations doivent se faire les unes après les autres, en suivant l'ordre indiqué dans la grille.

Les Améliorations

Les améliorations de qualité seront conservées lors des nouveaux achats d’armure d'un modèle différent.

Pour les Armes :

Citation :
- MQ (Moyenne Qualité) :
Prix : 100£ - Les dégâts de l’arme sont augmentés de +3

- HQ (Haute Qualité) :
Prix : 300£ - Les dégâts de l’arme sont augmentés de +2

- CQ (Champion Qualité) :
Prix : 900£ - Les dégâts de l’arme sont augmentés de +3

- LQ (Légendaire Qualité) :
Prix : 2700£ - Les dégâts de l’arme sont augmentés de +4

- SQ (Sacrée Qualité) :
Prix : 8100£ - Les dégâts de l’arme sont augmentés de +4

Exemple : Un Fuuma Shuriken FQ (Faible Qualité) fait 20 de dégâts. Un Fuuma Shuriken HQ (Haute Qualité) fait 25 de dégâts.

Pour les Armures :

Citation :
- MQ (Moyenne Qualité) :
Prix : 250£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3

- HQ (Haute Qualité) :
Prix : 500£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +2

- CQ (Champion Qualité) :
Prix : 1500£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3

- LQ (Légendaire Qualité) :
Prix : 3500£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +4

- SQ (Sacrée Qualité) :
Prix : 10500£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +4

Exemple : Un Vêtement Léger HQ aura une résistance de 8

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Armurerie de Kumo   Mar 20 Sep - 13:16

Après avoir raccompagné Seiki, le genin s’excusa de devoir s’absenter de toute urgence. Il n’avait vraiment pas le temps pour des explications et aurait préféré s’occuper de cela dès la fin de la sélection, mais il lui devait bien la priorité au vu du choc qu’elle avait subi lors de son combat. Kitsuke la laissa donc là, un peu hébétée, devant la porte de la demeure Naru, et s’empressa de gagner le quartier marchand, aussi vite que son corps endolori le lui permettait. Là-bas, il savait pouvoir trouver une forge ou une armurerie assez compétente pour s’occuper des ses lames blessées. Quel fou il avait été de les éprouver ainsi face au feu, mais sans son geste, peut-être y aurait-il eu des blessés…

Il quitta l’artère principale du village pour en emprunter une autre, pas beaucoup moins large, coupant sur sa droite. Le quartier des commerçants. Des échoppes, boutiques et ateliers à perte de vue, et une foule abondante qui grouillait comme un essaim. D’aussi loin qu’il se souvienne, il n’avait jamais vu ces rues désertes. Il soupira quand la difficulté d’évoluer parmi cette masse dans son état actuel lui apparut. Résigné, il s’élança, acceptant son sort pour le bien de ses sabres. Pris dans une sorte de flux et de reflux dictés par les aléas des déplacements des villageois agglutinés, Kitsuke subissait tant bien que mal les courants au milieu desquels il était durement ballotté. Et comme s’il ne s’avérait pas assez difficile de supporter chaque contact qui lui rappelait ses blessures, il devait garder la tête levée en permanence dans l’espoir de trouver l’enseigne d’une forge ou d’une armurerie.

Comme une feuille au vent, il se laissa emporter par les mouvements de foule, gardant son attention fixés sur les panneaux suspendus qui encadraient la rue. Du monde, toujours plus de monde, et toujours pas d’établissement recherchés…Pourvu que cela ne l’amène à traverser toute l’avenue, il n’y survivrait pas. Il posa sa main droite sur son épaule opposée pour en protéger la cuisante brûlure qui consumait sa peau, et la marche repris de plus belle. Sans savoir pourquoi, l’allure s’était accélérée et Kitsuke dérivait malgré lui, de moins en moins capable de relever les indications qui pendaient devant la façade de chaque bâtiment. Là. Une armurerie. L’eisei-nin se retourna et lutta contre le courant des personnes qui défilaient vers lui. A droite, à gauche, les bousculades pleuvaient sur son corps, et lui serrait les dents en s’efforçant de mettre un pied devant l’autre. Enfin il parvint à s’extraire du flux et préféra ne pas penser au retour. Il essaya de se donner meilleur allure en rajustant son hakama en lambeaux et en redressant sa carcasse douloureuse avant de passer la porte de l’établissement.

C’était un lieu très bien agencé où l’on pouvait, d’un regard, apercevoir ce que l’on cherchait. Tout était de bois laqué, le sol, les murs et même le plafond. Kitsuke trouvait cela bien singulier mais le résultat n’en était pas désagréable, loin de là. Au milieu la pièce, on trouvait les différents vêtements que proposait l’établissement, des tenues shinobis fonctionnelles dont la qualité variait avec le prix, toutes passées sur des mannequins de bois. Ainsi chaque client avait la possibilité d’apprécier le rendu de l’équipement et d’envisager son achat selon les moyens dont il disposait. Le long des murs, il y avait les différentes armes qui composaient la panoplie meurtrière des ninjas ; des shurikens, des kunais, des yaris, et tellement d’autres encore dont Kitsuke avait entendu parler. Mais lui n’était pas là pour ça. Ils se faufila parmi les quelques amateurs présents pour venir se présenter devant l’homme qui paraissait gérer le commerce.

Celui-ci demeurait assis derrière son comptoir en arborant une mine faussement distraite. Pourtant Kitsuke l’avait remarqué dès qu’il avait pénétré dans l’établissement, l’homme surveillait discrètement chacun des clients. Malgré sa position, on devinait vite qu’il était grand, plus grand que le genin en tout cas, et sa carrure, puissante. Dans son dos, le mur supportaient une collection impressionnante de sabres, du wakizashi au nodachi, les lames géantes, en passant par le katana. Rassuré de voir que l’armurerie semblait à la hauteur de ses attentes, il aborda le gérant pour lui exposer sa situation.

[Kitsuke] – Bonjour. Je souhaitais savoir si votre établissement s’occupait de la restauration de sabre ?

Toujours empreint de son attitude distraite, l’homme grogna une réponse positive qui pouvait se traduire par un « oui », si ses oreilles ne lui avaient pas jouer de tour. Lentement, il se défit des deux kodachis attachés à sa ceinture, dans son dos, et les posa précautionneusement sur le comptoir dans une parallèle parfaite. D’un coup, l’attitude de son interlocuteur changea. Sur son visage, Kitsuke lut la surprise, puis l’incrédulité quand ses yeux passèrent du jeune homme aux armes devant lui.

[ ???] – Ce sont les vôtres ?

L’eisei-nin hocha la tête pour confirmer. L’homme se leva de sa chaise tout en posant sur son nez une paire de lunette discrète. Sa main caressa les sabres déposés sur le comptoir. Il se saisit de l’un deux, avec force d’attention, et esquissa l’intention de libérer la lame de son fourreau avant de jeter un regard au jeune homme de l’autre côté du mobilier.

[ ???] – Puis-je ?

Une nouvelle fois le genin hocha la tête, pour donner son accord. Il ne fallut pas le lui dire deux fois, sans pouvoir contenir plus longtemps son impatience, l’armurier laissa apparaître l’acier mortel au grand jour. Son visage se vida de ses couleurs quand il découvrit les kanjis inscrits sur la lame, proches de la garde. Il leva des yeux embués vers Kitsuke avant de lâcher un balbutiement enroué.

[ ???] – Ces sabres….

Il déglutit difficilement et s’essuya le front perlé d’une multitude de gouttelettes de sueur.

[ ???] - …sont très anciens...et très abimés...

Pour la troisième fois, le jeune homme acquiesça d’un mouvement de tête.

[Kitsuke] – Il se peut que je ne les ai pas traité avec la déférence qu'ils méritent... C'est d'ailleurs la raison de ma venue ici : pouvez-vous y remédier ?

L'armurier vissa sur son nez une petite pair de lunettes afin d'évaluer les dommages causés aux lames. Il les tourna et retourna encore, laissant ses doigts courir sur le fil de l'acier, comme si cela lui donnait un meilleur jugement que celui rendu par ses yeux. Il fit par se détacher des armes et reporta son attention sur le jeune homme qui attendait patiemment devant lui.

[???] - Eh bien... C'est pas irréparable, je dirais! Mais cela va prendre prendre du temps, jeune homme. La qualité de l'acier, la méthode de fonte, le trempage des feuilles, le fil... Il va en falloir du temps pour restaurer des armes de cette facture. Et ça va pas être donné, je te le garantis!! Enfin, petit mécréant, sais-tu au moins quels sabres tu as mis dans cet état ? Hein ?

Kitsuke ferma les yeux et inspira un long filet d'air. Ce n'était une leçon qu'il était venu chercher dans cette endroit, et la morale, il s'en voulait déjà bien assez lui-même pour les dégâts qu'il avait commis. Ne pouvait-il pas arrêter de le réprimander comme on le ferait avec un crétin ? Il connaissait la valeur de ses sabres, et c'était bien normal qu'un cœur de forgeron s'embrase à la vue d'un tel objet, mais pour lui ce n'était pas le plus important. Que ces lames soit de fine facture ou l'œuvre d'un paysan talentueux, il n'en avait cure. Pour lui, la valeur qu'il pouvait y accorder était une valeur sentimentale. Mais cette valeur, avait, dans son cœur, aucun prix estimable. Les deux kodachis qu'il possédait, il les avait hérité de son maître, son mentor...cette mère de substitution qui l'avait recueilli, soigné, et élevé toutes ces années. C'était son dernier cadeau avant qu'il ne lui fasse ses adieux et ne prenne la route de Kumogakure no Sato.

Lorsqu'il rouvrit les yeux, le chef de l'établissement avait fini sa logorrhée. Il le regardait maintenant d'un oeil qui exigeait une réponse. Mon dieu, que lui manquait le temps de ses longues marches dans les coteaux boisés des chaînes de montagnes kuméennes. Il était las de ces incessants conflits sans fondement, ni substance, et par-dessus tout, cette journée l'avait exténué au point qu'il ne désirait rien d'autre que s'allonger et se laisser sombrer dans les limbes de la fatigue. Malheureusement, l'homme en face de lui ne devait pas être le genre de personne à remarquer ces détails quand on lui amenait des sabres dans un tel état. Il chassa le voile d'épuisement qui le menaçait en passant sa main sur son visage. Le repos allait devoir attendre, il fallait d'abord qu'il en termine avec lui.

[Kitsuke] – Ce sont les Gardiens Célestes : Izanagi, dans la main gauche, et Izanami, dans la main droite. Ils ont été forgés il y a des siècles de cela par un maître artisan. Ses plus grands chefs d'œuvre, il les amena au Dojo Kusanagi, où le grand Kendoka, Aoi Kusanagi, perfectionnait son art. On dit encore qu'après avoir goûter aux créations du forgeron, Aoi n'a plus jamais utilisé d'autres lames que les siennes. Et quand on sait que ce fut le plus grand épéiste du monde, ce n'est pas peu dire. Voilà pour l'historique de ses épées. Maintenant, dites-moi seulement auprès duquel de vos forgerons je dois me présenter...s'il vous plaît...

S'il avait commencé à montrer un visage choqué par la condescendance du gamin, ses traits montraient maintenant un masque de surprise, avec ses sourcils froncés et ses yeux papillotant. Apparemment, quelque chose qu'avait dit Kitsuke le troublait.

[???] - ...quel forgeron il va aller voir...je comprends pas ce qu'il me raconte le blanc-bec...comment ça un autre forgeron...

C'était un étrange tableau qui se dessinait devant le garçon, perplexe. Lui qui recevait une soufflante, il n'y avait pas deux minutes, regardait maintenant l'homme maugréer sous sa moustache en tenant des propos qui lui restait, pour la plupart, incompréhensible.

[Kitsuke] – Monsieur ? Je ne veux pas paraître pressant mais j'aimerais bien le nom du forgeron qu'il me faut aller voir.

[???] - Mais enfin gamin,c'est moi qui vais retaper ces sabres. Qui d'autre voulais-tu que ce soit ? En plus, ça fait longtemps que je n'ai pas eu un tel défi à relever. Et puis, en tant que forgeron, quand je vois des œuvres de cette qualité, je ne peux pas les laisser entre d'autres mains que les miennes. Cela dit, nous autres artisans prions ne jamais voir revenir de telles créations, mais que voulez-vous, les gens ne partagent pas le même amour que nous pour les choses que nous créons.

Il attrapa l'arrête de ses lunettes et les déchaussa de son nez. Ses yeux clignèrent aussitôt comme pour se réhabitué à leur environnement sans leur soutien visuel. Il souffla sur la surface intérieur des verres jusqu'à ce qu'il y apparaisse un peu de buée. Un coup de chiffon plus tard, elles retrouvait leur place devant le regard trouble du forgeron.

[???] - Hein ?

Et voilà qu'il attendait une réponse à sa question maintenant. Mieux valait-il lui dire ce qu'il voulait entendre, cela abrégerait la conversation et lui permettrait de rentrer se reposer, enfin.

[Kitsuke] – Je suppose oui...

[???] - Et bien moi je te le dis. Les gens n'ont que très peu de considération pour notre travail, ils n'en voient le résultat que comme un simple objet. Peu importe qu'il y recherche la beauté ou l'utilité, ils ne regardent pas derrière la face des choses. Et ça, vois-tu, c'est notre plus grand malheur.

N'en pouvant plus d'écouter le propriétaire de l'armurerie se plaindre, Kitsuke décida d'écourter lui-même la discussion, car apparemment ce n'était pas ce dernier qui lui ferait ce plaisir.

[Kitsuke] – Écoutez, vous ne pouvez imaginer combien cela me pèse, ni la valeur que j'accorde à ces sabres. Ils sont pour moi un cadeau inestimable de la part d'une personne qui m'est le plus chère au monde. Alors bien que je reconnaisse la qualité du maître forgeron qui les a créés, j'y accorde un autre amour, bien plus personnel et bien plus profond.

Un sourire étira la bouche de l'homme derrière son comptoir.

[???] - Aah!!! Quelqu'un qui aime ses sabres. Cela se fait de plus en plus rare. C'est une bonne chose, petit, car les lames ont une essence, une âme, si je puis dire. Aime-les petit, car il n'est de plus belle communion que celle d'un homme et de son sabre. Comment t'appelles-tu gamin ?

[Kitsuke] – Kitsuke Raïto !

Le forgeron se passa une main sur le menton tandis que son regard se perdait dans des souvenirs que lui seul pouvait voir...

[???] - ...Raïto, hein?! Et bien le travail m'attends !! J'enverrai quelqu'un te faire savoir quand tu pourras venir récupérer tes lames, jeune Kitsuke.

Ce dernier inclina poliment la tête pour signifier sa gratitude à l'artisan.

[Kitsuke] - Elles semblent être entre de bonnes mains, je ne m'inquiète pas.

Ce compliment lui valut un rire franc de l'artisan, ainsi qu'un clin d'œil pour confirmer ses dires.

[???] - Les meilleures, gamin... Les meilleures !!

Ils se séparèrent sur ces paroles. A la sortie de l'établissement, Kitsuke s'immergea à nouveau dans la foule, malgré l'heure tardive maintenant, et se laissa porter en direction de la grande voie centrale du village, vers la demeure Naru, vers un repos qu'il n'en pouvait plus d'attendre.


***

Achat :
--> Katana
--> Amélioration n°1 : vêtement renforcé : 100£

530 - (300 +100) = 130 £


Dernière édition par Kitsuke Raïto le Dim 25 Sep - 21:40, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Armurerie de Kumo   Ven 23 Sep - 14:38

    Kitsuke ( Niveau 8 )
    : +0% Bonus Inclus
    : +17 XP

    : C'est rare de voir un RP dans ce topic, mais c'est toujours aussi agréable de te lire Wink continue comme ça ! Par contre les 2 Wakizashi ne servent à rien, on ne peut en tenir qu'un à la fois en combat Wink ne dépense pas pour rien, tu peux toutefois dire que tu en as deux en RP, aucun problème !

MessageSujet: Re: Armurerie de Kumo   Ven 3 Fév - 20:50

Achat d'une amélioration : Amélioration N°3 - Combinaison Ninja :
Prix : 375£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3 (12)

695 , reste 220


J'emmène au creux de mon ombre des poussières de toi. Le vent les portera.

MessageSujet: Re: Armurerie de Kumo   Sam 2 Juin - 14:24

Achat 1

1 Attèle :30 £.
3 Bandages - 30 £.
5 Compresses - 50 £.
5 Désinfectants - 25 £.

- 135 Ryos


J'emmène au creux de mon ombre des poussières de toi. Le vent les portera.

MessageSujet: Re: Armurerie de Kumo   Sam 30 Juin - 20:47

Aujourd'hui, le temps est au beau fixe dans le village caché de la foudre. La place du marché est bondée d'une foule compacte vaquant à diverses occupations. Il faut dire, c'est un peu le lieu, une place du marché morne serait le signe d'une économie qui vacille. Pas très bon signe en soit...

Revenons en au sujet principal car il est bien question de notre héroïne en la personne de Kaoru. La jeune fille âgée de 16 ans est vêtue d'une robe courte de couleur bleue lagon munie d'une ceinture de cuir noir à laquelle est accroché une sacoche. Ses sandales de kunoichi qu'elle porte aux pieds viennent compléter sa panoplie. Cette parenthèse étant faite recentrons nous sur le motif de sa présence dans le coin. En effet, Kaoru avait décidé d'aller faire quelques emplettes suite à sa dernière mission. Il faut dire qu'elle avait égaré son kunai fétiche dans un ravin suite à une escarmouche avec des bandits de grands chemin lors de sa dernière mission. Résultat de cette épopée : équipement à racheter, des plaies et hématomes en tout genre. Heureusement la mission a été un succès. Plutôt une réussite laborieuse mais au moins toute l'équipe 4 est revenue tant bien que mal.

Bref, Kaoru se dirigeait vers l'armurerie de Kumo dans laquelle elle espérait faire des achats intéressants. Finalement, elle arriva devant le magasin puis fit son entrée d'un pas tranquille. L'adolescente sentit tout de suite le changement de température entre l'extérieur et l'intérieur de la bâtisse.


* Ça fait du bien d'être un peu plus au frais... *

Cette pensée ayant traversé son esprit, elle poursuivit en direction des étals sur lesquels on pouvait trouver nombre d'armes en tout genre allant des armes de corps-à-corps aux armes de jets en passant par les armes mixte. Il y avait de quoi faire ! Cependant, à la vue des prix affichés, elle ne pût réprimer l'idée suivante.

* Hé ben, les prix sont pas donnés ! Et c'est pas avec mes maigres 100 £  que je vais pouvoir faire des folies... *

Ses pensées se figèrent un instant tout en s'accompagnant d'un sourire plein de malice.

* Je pourrais peut-être tenter de charmer ce nouveau vendeur pour avoir une ristourne. * Se dit-elle avec un brin d'espoir jusqu'à diriger son regard vers celui-ci. Cependant, elle se reprit aussitôt mentalement.

* Kaoru, ma pauvre fille, reprends toi ! Déjà, il te manque bien 2 à 4 ans pour que ça marche. Et puis, il doit avoir l'habitude de ce genre de manœuvres avec les femmes sans un rond... *

Elle laissa échapper un soupir de dépit puis se résolut dans une moue significative.

* Faisons avec les moyens du bord... *

La jeune femme fureta donc d'étal en étal jusqu'à s'arrêter sur un kunai qu'elle prit. Elle continua son chemin jusqu'à s'arrêter sur du fil ninja. A cet instant une idée lui vint à l'esprit pour tenter de faire des économies et peut-être ne plus perdre de kunai à l'avenir.

* Mais oui, je pourrais utiliser le Kunai avec ce fil ninja ! Comme ça je limite les risques de pertes du kunai. J'ai une arme de corps-à-corps et une arme de jet que je perdrai difficilement. Le tout en un du ninja ! J'aurais dû y penser plus tôt... *

Elle s'empara donc du fil ninja puis se dirigea vers le comptoir de l'armurerie et y posa les divers objets pris sur les étals. La jeune kunoichi s'adressa d'une voix calme au vendeur.

«  bonjour, vous êtes nouveau ? C'est la première fois que je vous vois. »

A ces mots, le vendeur âgé d'une vingtaine d'années bien sonnée lui répondit.

« Bonjour mademoiselle, je suis effectivement nouveau. J'ai été pris par le gérant il y a peu. C'est tout ce que vous allez prendre ? » Lui dit-il en souriant.

« Oui ça sera tout. » Ajouta-t-elle d'une voix calme.

« ça fera 100 £ mademoiselle. »

A peine ces mots prononcés, Kaoru lui tendit la rondelette petite somme pour son matériel. Dès qu'elle eut acquittée la somme, elle s'empara de ses objets puis les rangea dans sa sacoche. Peu après, elle salua le vendeur en s'inclinant légèrement tout en ajoutant.

« Merci pour tout monsieur. »

Ces mots achevés, Kaoru quitta le magasin pour une destination encore inconnue vu qu'elle n'avait rien prévu de particulier hormis ses emplettes de la journée. Sans oublier qu'elle ne pouvait prévoir aucun autre achat étant donné qu'elle était fauché comme les blés maintenant.


Achat :
  • Kunai : 50 £
  • fil ninja : 50 £
  • Total : 100 £


Dernière édition par Kaoru Kubo le Sam 30 Juin - 23:03, édité 2 fois
Daiisu Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Armurerie de Kumo   Sam 30 Juin - 22:59

Kaoru Kubo (Niveau 2)
: +0% Bonus inclus
: +6 XP

MessageSujet: Re: Armurerie de Kumo   Dim 26 Aoû - 20:33

Achat d'un poing kunai (50) et d'un paquet de senbon (50)

100-100 =0
Takuan
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Armurerie de Kumo   Mar 4 Sep - 22:10


Les échoppes du quartier des forgerons avait tout d'un parc d'attraction pour le grand dadet, qui se baladait d'une vitrine à l'autre avec des yeux d'enfant, happé par ces lames toutes aussi sublimes les unes que les autres. Takuan trouvait dans la contemplation des épées traditionnelles la source d'une quiétude qu'il aimait à cultiver quotidiennement. La perfection de la courbe, le froid du metal, le danger mais aussi la beauté de ces outils bien trop souvent dénigrés par leurs propriétaires. Son père, Hattori Genzô, lui avait appris dès ses premiers pas dans le dojo familial, que " bien que la lame soit un instrument de mort, seuls les impuissants s'en servent de la sorte ". Takuan n'avait pas compris le sens de cette phrase jusqu'au jour où armé d'un petit couteau d'acier, il prit la vie d'une araignée qui l'avait surpris. Il avait ôté la vie, non par plaisir, mais par peur pour sa propre sécurité. Sans cette peur, il aurait pu tout simplement déplacer l'insecte er poursuivre sa vie. Il semblait si facile, finalement, d'utiliser de tels instruments de la mauvaise manière que le garçon en éprouvait une admiration encore plus passionnée. Seules des oeuvres d'art pouvaient se permettre d'être aussi accessibles et aussi inatteignables à la fois. Depuis cet instant, il se promit qu'un jour, lorsqu'il serait prêt, il porterait lui aussi le katana. Mais qu'en retour de cet immense privilège, il ne l'utiliserait que si la situation l'exigerait et dans le contrôle de soi le plus total.

Depuis son arrivée à Kumo, Takuan n'avait cessé de pratiquer le Kendo, mais il n'avait voulu acheter une arme tout de suite. Il se contenta bien longtemps d'un simple sabre de bois, bien suffisant pour entraîner les mouvements d'estoc et de parade, ainsi que les bottes et les coupes. Un misérable bâton de bois, par ailleurs, lui aurait été suffisant pour coller une rouste à bien des shinobis orgueilleux, mais il sentit qu'il était temps, pour l'image et l'esprit, de posséder sa propre arme. Dans l'idéal, il aurait apprécié pouvoir retrouver la demeure de père et hériter enfin de ses pièces familiales. Il se contenterait, à titre de compensation, d'ouvrir la porte du forgeron le plus réputé de la ville. Ce matin là, Takuan en avait presque oublié de mettre ses sandales tant il trépignait d'impatience, comme un enfant devant un magasin de bonbons. La petite clochette retentit d'un tintement aigu, et presque aussitôt, un monsieur d'une quarantaine d'années surgit du dessous d'un comptoir de vieux bois qui sentait la cire. Partout sur les murs, dans la vitrine, des modèles d'exposition étincelaient à la lumière du jour qui luisait par delà les vitres impeccables. Quelques clients shinobis se baladaient devant des exemplaires de kunai de bonne facture, chuchotant des détails techniques parfois éronés dont Takuan s'amusait avec discrétion. Le marchand reconnut en quelques secondes cette carrure charpentée et ce sourire puéril mais bienveillant.


Marchand - Monsieur Genzô. Ponctuel à ce que je vois !

Takuan - Je n'aurais manqué cet instant pour rien au monde, Kenpaku-sama. Est-ce que ma commande est prête.

Aido Kenpaku - Bien entendu. Comme vous l'avez demandé, dans ses moindres détails. Un instant je vous prie.

Le Chuunin acquiesça d'un petit signe de tête, le forgeron se retira dans l'arrière boutique, pour en ressortir quelques minutes plus tard, en possession d'une longue lame recourbée protégée d'un étui de cerisier poli.

Aido Kenpaku - Je vous présente Sakaime

Il tendit l'écrin à Takuan qui en tremblait presque. Il saisit dans ces mains l'appareil, puis posa une main sur la garde argentée avant de faire fendre l'air pour la première fois à sa nouvelle alliée. Elle resplendissait d'une vigueur incroyable. Son métal immaculé reflétait la pureté du travail de son créateur. Sakaime, l'apogée, un nom parfait pour symboliser le dévouement de ce vieil homme qui ne vivait que pour contempler l'éclat de ses lames dans les yeux émus de ses clients.

Takuan - C'est un travail magnifique. Je vous la prends sans une seconde d'hésitation.

D'un air ravi, Kenpaku-san approuva d'un grand sourire et d'un regard satisfait derrière ses petites lunettes rondes qui le faisaient ressembler à un rat de bibliothèque. Il revint avec les papiers du contrat, que le Chuunin signa et accompagna d'une bourse bien garnie sans la moindre arrière pensée. Cette lame valait mille fois plus que son prix négocié, tant elle symbolisait l'amour d'un homme pour l'art qu'il pratique. Désarmé et nu comme un ver au lever, Takuan arborait maintenant à la taille cette sublime pièce de collection, sans pour autant oublier cette promesse faite à lui-même depuis tout petit : jamais Sakaime n'ôterait la vie.

Achat d'un Nodachi : - 900 Ryos
Solde : 62 Ryos
Takuan
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Armurerie de Kumo   Ven 5 Oct - 14:07

Achat d'un upgrade d'armure pour 100 Ryos

Solde : 2 Ryos

MessageSujet: Re: Armurerie de Kumo   Sam 3 Nov - 0:35

Takuan : +9 xp
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Armurerie de Kumo   

Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Armurerie de Kumo
» Armurerie de Kumo
» Armurerie.
» CK005 : Tournoi Chuunin, partie de Kumo
» Armurerie de Konoha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Place du Marché-