Partagez | 
 

 Une Nouvelle Lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Une Nouvelle Lumière   Sam 6 Mar - 14:09

Le soleil était levé depuis plusieurs heures sur le village caché de la feuille. Il se portait de manière assez habituelle, rayonnant d'une grâce qui lui était propre sur tous ses sujets. Il éclairait le monde durant de longues heures sans s'arrêter, jusqu'à ce qu'une autre lumière, plus fine, plus intime le remplace. Il n'était pas encore au de là de son zénith, mais il y approchait avec certitude, dans un mouvement que certain qualifié de fatalité, et d'autre de divin. Pour Kenji, ce n'était autre que la lumière qui lui donnait la vue en cette journée printanière.

Le jeune garçon était allongé sur les rives sur lac du quartier Uchiha. Les mains soulevent légèrement sa tête d'un contact avec l'herbe fraiche du sol. Un genou relevé tandis que l'autre se posait dessus, il observait le ciel aux couleurs de l'azur. Rares étaient les nuages, mais ils n'étaient pas inexistants pour autant. Certaines tâches blanches venaient par endroit annoncer les prémices des premiers orages d'été. Les oiseaux s'envolaient de temps à autre dans le ciel pour partir vers d'autres cieux plus agréables, s'il était possible de trouver plus apaisant qu'une belle journée dans le pays du feu.

Kenji était perdu dans ses pensées. Son regard comtemplait le ciel mais son esprit était ailleurs. Peu à peu, il organisait les semaines à venir dans sa vie. Il voyait que tout se dessinait comme il l'entendait, mais étrangement, ce matin, alors qu'il n'était éveillé que depuis quelques heures, une sorte de peur l'avait prit au ventre. Il ne ressentait que rarement de telles émotions, et lorsque celles-ci apparaissaient ce n'était pas en demie mesure. Se projeter dans le futur lui avait fait ressentir toutes les complications que cela allait entrainer. Il avait pourtant depuis longtemps accepté la fatalité de la chose, des évènements à venir mais malgré cela, son coeur c'était prit d'une crainte nouvelle. Il était alors reparti voir les grands oiseaux blancs du lac pour se calmer et retrouver la séreinité qui l'habitait quotidiennement.

[Taki] - On révasse ?

Kenji n'eut pas besoin de se redresser pour reconnaître la voix de Taki. Dans un enchainement de conséquence, les choses allaient changer pour lui aussi. C'était inévitable même si ce dernier ne le savait pas encore et le chuunin allait bien se garder de le lui dire. Taki vint alors s'assoir à côté de Kenji, jetant au passage un regard amusé sur les cygnes qui étaient l'attraction principale de l'enfant prodige.

[Taki] - Je me demande bien ce que tu trouves à ces oiseaux.

Il prit un petit caillou qui trainait dans l'herbe et le jeta dans le lac tout en tentant de faire des ricochés. Ce fut un fiasco qui fit sourire Kenji. Il se redressa doucement s'étirant au passaga la nuque avant de répondre à Taki.

[Kenji] - Ils sont reposant, et ils ne parlent pas.

Taki éclata de rire et reprit la parole d'un ton plus enjoué.

[Taki] - Entrainement aujourd'hui ?

[Kenji] - Comme d'habitude.

[Taki] - Tu vas être avec Takeshi et Shiba ?

Kenji détourna le regard sans répondre. Taki savait déjà que la réponse était négative, mais il semblait poser la question pour aborder un sujet important avec le chuunin. Ce n'était pourtant pas ses affaires, et Kenji comprit rapidement qu'il avait dû être envoyé par le patriarche pour sonder les pensées de son élève. C'était affligeant d'être reconnu et apprécié, mais de n'avoir aucun gage de confiance en retour. Il ferma alors son visage à tout émotion, et lança un regard froid à l'horizon.

[Kenji] - Je ne réussirais pas des missions pour Konoha avec la seule puissance de mes yeux.

Taki esquissa un sourire crispé avant de se relever en tapant sur l'épaule de Kenji.

[Taki] - Tu as tout à fait raison ! Mais l'ébruite pas trop, certains le prendraient mal.

Le professionnel en taijutsu lui lança un clin d'oeil et partit d'une téléportation de haute qualité vers des lieux que Kenji ne connaissait pas. L'Uchiha se redressa aussi de toute sa hauteur avant de se passer doucement une main dans sa chevelure sombre pour remettre en place quelques mèches rebelles. Sa main droite se replia légèrement sur elle-même ne laissant grandir que deux doigts et dans un petit "pop" entouré d'un nuage de fumée il se volatisa.

***

Quelques secondes plus tard, Kenji se trouvait à la lisière de la forêt interne de Konoha pour un cour particulier. C'était un après-midi assez spécial qu'allait vivre le jeune Uchiha car son professeur n'était pas quelqu'un de très ouvert socialement. Il était certes l'un dès plus puissant professeur de l'académie et son savoir sur le feu de Konoha était sans limite, mais sa réputation le précédait et peu osait l'aborder. Kenji avait pourtant oser franchir le pas. Il avait dû faire jouer ses relations auprés de Reiko mais il avait réussi finalement à obtenir ce cour particulier avec le maître des flammes. Ce n'était pas très glorieux de devoir utiliser de tels moyens pour arriver à ses fins mais Kenji savait que s'il voulait évoluer dans son affinité principale il devait avoir affaire au meilleur. Même si ce dernier n'aimait pas réellement donner la partie pratique des cours, il avait fait un effort lorsque la directrice de l'académie était venue, gentiment, le lui demander.

Kenji se demandait alors dans quel état d'esprit serait le professeur à son arrivée. Il allait peut-être en vouloir à l'Uchiha, ou maudirait-il Reiko. C'était encore trop tôt pour le savoir car Kenji ne voyait personne à la lisière de la forêt. Il décida alors de faire quelques pas en direction de la première rangée d'arbre et d'y poser avec souplesse son dos pour patienter. Il croisa les bras tout en scrutant l'horizon.

Il savait que même si le professeur venait lui faire cour à contre coeur, ce dernier ne négligerait pas ses qualités d'enseignants et lui préparerait une leçon à la hauteur de ses capacités. Qui plus est, Kenji était certain que tout ce qui touchait au feu avec cet individu, devrait le motiver pour aller au devant de ses pratiques habituelles. Il ne fallait pas oublier non plus que de nombreux professeurs souhaitaient voir ce que donnait des cours sur le feu de Konoha chez des individus possédant déjà des affinités particulières et poussées dans cette matière, comme les Uchiha ou encore les Senjago.

Kenji aperçut une ombre se dessiner à l'horizon. Il en était certain, Hiryuu Gesshoku arrivait.

MessageSujet: Re: Une Nouvelle Lumière   Sam 13 Mar - 14:19

Quelques minutes plus tard.

Les présentations avaient été rapide. Hiryuu était sauvagement resté froid devant le jeune garçon et lui avait indiqué d'un regard de le suivre. Kenji, en silence, c'était exécuté. Il savait qu'il avait faire à l'un des plus puissant maître du feu que le village possédait, et il savait tout aussi qu'avoir un cour avec lui suivit d'une partie théorique relevait du miracle. Il ne tenait alors pas compte de cette atmosphère pesante qui naissait. Il était certain qu'une fois que le professeur aurait vu ses capacités et ses talents, il se détendrait et prendrait cette session avec plus de philosophie. Mais pour le moment rien n'indiquait dans son allure et sur son visage qu'ils allaient passer un bon moment.

La forêt interne de Konoha n'était pas des plus originales une fois qu'on l'avait visité. C'était un lieu d'entrainement connu de la plus part des shinobi. Ils s'arrêtèrent dans une clairière assez commune pour ne pas dire banale. Le soleil inondait un étendu de terre et d'herbe encadré par quelques arbres portant les marques d'anciens entrainements. Leurs troncs étaient lacérés, brûlés ou explosés comme de vulgaires pantins pour s'exercer. Kenji avait vu cela tant de fois que cela ne l'étonnait plus. Il se passa doucement une main dans sa chevelure sombre voyant son enseignant se tourner vers lui le regard dur.

[Hiryuu] - A ce qui paraîtrait tu es un petit Uchiha qui maîtrise bien le feu...

[Kenji] - Il ne tient qu'à vous de penser que je suis insignifiant, mais vous allez changer rapidement d'avis.

Hiryuu esquissa un petit sourire avant de reprendre sur un ton moins cassant.

[Hiryuu] - Je ne sais pas ce que tu as fait à Reiko pour qu'elle insiste autant pour que je te donne un cour particulier.

[Kenji] - Rien de particulier, je cherche juste à m'améliorer.

[Hiryuu] - Rare sont ceux qui se satisfont du minimum. Mais je vois que tu as l'air de posséder plus de qualités politiques que physiques en commençant déjà à faire jouer tes relations pour progresser.

Kenji esquissa un sourire à son tour tout en redressant légèrement les épaules.

[Kenji] - Le feu est un élément dangereux et ardu à maîtriser, je voulais tout simplement le meilleur. Sans flatterie, il est difficile de ne pas connaître votre amour pour cette affinité.

[Hiryuu] - Et je donne des cours à l'académie pour transmettre ce savoir. Pourquoi n'as-tu pas assisté à un cour ? Tu aurais pu extraire de ce dernier ce qui t'intéressais sans moi.

[Kenji] - J'ai dépassé l'âge pour aller à l'académie, et pour assimiler les techniques qu'on y apprend.

[Hiryuu] - Tu te sens au dessus de tout cela ?

Kenji soupira doucement. Hiryuu semblait lui en voulait d'avoir demandé à Reiko qu'il l'entraine. Mais ce dernier était venu, cela voulait tout de même dire qu'il était intéressé par l'Uchiha, sinon plus rien n'avait de sens. Le chuunin prit un ton franc et légèrement froid pour répondre au maître du feu.

[Kenji] - Je suis sûr de mes capacités. Vous me faites des reproches, mais pourquoi êtes-vous venu sachant que cette idée ne semble guère vous contenter ?

Hiryuu sourit et une voix bien moins tranchante, cassante qu'habituellement sortie de ses lèvres. Il porta la main à sa poche pour en sortir un paquet de cigarette. Il tapa l'arrière de la boite et en sortie une, du bout des doigts il réussit à l'allumer pour ensuite tirer dessus. Il tendit le paquet au jeune garçon.

[Hiryuu] - Tu en veux une ?

Kenji répondit pas la négative d'un signe de tête et Hiryuu rangea le paquet pas étonné une seule seconde. Il laissa quelques secondes couler avant de reprendre sur un ton fuyant.

[Hiryuu] - Comme tu le sais, Reiko n'y est pas allé doucement avec les éloges sur toi. J'ai alors prit ton dossier pour voir un peu mieux qui tu étais, et j'ai vu que tu entretenais des relations particulières avec Takeshi Uchiha. Et là je me suis dit qu'il pouvait, c'est vrai, être intéressant de voir la maîtrise du feu d'un Uchiha de haut niveau dont l'enseignement fut sérieux. Je connais les méthodes du patriarche, qui ne les connait pas.

Il tira une nouvelle fois sur sa cigarette.

[Hiryuu] - Je t'accorde trois jours pour me prouver que tu te sers du feu comme d'une lumière pour lire un livre.

***

Les flammes sortaient de la bouche du jeune garçon comme le vent au travers des plaines de hautes montagnes. Le feu rougoyant venait lécher les écorces des arbres dans une danse presque insolite. Kenji portait à ses lèvres le signe suprême du village caché du feu, le signe qui faisait tout une réputation, le tigre. Entre ses deux doigts dépassé un léger souffle venant se perdre dans l'air ambiant pour créer cette fournaise hors normes qui faisait grimper de quelques degrés la température.

Hiryuu observait cela d'un oeil qu'il cherchait à rester sobre, mais il était ravi par la force du jeune garçon qu'il entrainait. Il était enchanté de voir à quel point le feu du village coulait en ses veines comme son sang. Il avait là le prototype même du shinobi donnant sa vie au katon. Inconsciement il remercia Reiko d'avoir autant insisté mais il ne laissa rien transparaître, ce n'était pas dans son attitude et surtout il ne voulait pas faire cette joie à son jeune élève.

[Kenji] - Youkourou !

***

[Kenji] - Vous croyez sincèrement que parce que je suis un Uchiha, je suis plus doué naturellement pour jouer avec le feu ?

Hiryuu se gratta légèrement la joue droite tout en posant son regard dans celui de Kenji.

[Hiryuu] - Effectivement. Les Senjago ont le feu dans le sang, les Aisu la glace dans les veines...

Kenji lui coupa la parole.

[Kenji] - Aisu ?

Hiryuu paru étonné.

[Hiryuu] - C'est un clan de Kiri maîtrisant la glace. Ils ont une réputation assez... Spéciale.

[Kenji] - Pourquoi ?

[Hiryuu] - Je ne suis pas là pour te faire un cour sur les clans des autres villages. Je te laisserais satisfaire ta curiosité par toi même. Revenons-en au sujet de départ, et dis moi un peu ce que tu ressens lorsque tu utilises une technique de Konoha.

Kenji était encore un petit peu intrigué par les "Aisu" dont avait parlé Hiryuu, ce dernier semblait en savoir bien plus qu'il ne le laissait paraître mais il n'était pas prêt à communiquer ce savoir à l'Uchiha. Ce dernier prit alors sur lui même tout en se passant une main dans sa chevelure sombre. Il essayerait de se renseigner d'une autre façon même s'il se doutait que la bibliothèque du village ne contiendrait pas d'information à ce sujet.

Maintenant, l'enseignant lui demandait ce qu'il ressentait quand son affinité primaire prenait le pas sur son chakra. C'était une sensation difficilement descriptible, il avait déjà du mal naturellement avec les émotions alors s'il devait mettre un mot dessus cela en devenait cornélien. Kenji ferma les yeux quelques instants essayant de se rapeller ce qui l'animait quand il crachait des flammes sur son adversaire. Il y avait cette sensation de puissance, de force déferlante sur l'opposant pour le réduire en cendre avec la force de son souffle. Cette vivacité dans le feu qu'on ne retrouvait pas dans les autres éléments. C'était presque déroutant.

[Kenji] - Je sais qu'on assimile souvent le feu à la colère, mais quand j'utilise une technique de ce type, je ressens plutôt de la puissance au travers d'un contrôle sans faille.

[Hiryuu] - Etrange... J'ai peur que tu confondes l'émotion du combat à celle que tu utilises pour tes affinités. Le feu c'est la force, la rage tandis que toi tu es le contrôle et la puissance. Crois-tu réellement qu'un aspirant usant d'un Katon se sentira en pleine maîtrise de son combat ?

[Kenji] - Mais la façon dont on ressent nos affinités n'est pas unique à chacun ?

Hiryuu tira sur une nouvelle cigarette qu'il venait d'allumer et souffla un nuage de fumée avant de reprendre la parole.

[Hiryuu] - Oui et non, bien sûr que chacun interprète son affinité comme il l'entend, mais au final, le feu restera toujours le feu. Il sera toujours ce synonyme de force déferlante et de rage de vaincre. Les Senjago sont très agressif et ce n'est pas pour rien. Je suis certain que dans ton clan certain le sont tout aussi ? Oui, je pense au domaine du Lion. Tu es arrivé à un niveau tel qui fait que lorsque tu utilises une arcane tu te sens en pleine maîtrise d'un combat, mais quand cette dernière est de type feu cela veut dire que tu deviens, agressif.

La maître du feu avait raison.

MessageSujet: Re: Une Nouvelle Lumière   Ven 19 Mar - 2:34

Les jours passaient avec lenteurs. Les deux ninjas se rencontraient chaque fois à la même heure, au même endroit. Finalement, Hiryuu avait débloqué tout une semaine pour le jeune Uchiha. Il avait décelé chez ce dernier cette flamme qu’il l’appréciait tant, cette passion du feu. Il aimait étudier cela dans les livres mais le voir en pratique était tout aussi plaisant. Il se délectait à venir chaque après-midi en apprendre encore un peu plus à un jeune garçon qu’il croyait prétentieux et sans intérêt. Peu à peu il voyait que ce n’était que des préjugés, que l’Uchiha était enfaite réfléchis et posé même s’il avait quelques tendances à l’ostension. Hiryuu ne lui en tenait pas rigueur et continuait à lui enseigner ce que les flammes de Konoha lui avaient révélé tout au long de sa jeune vie.

Rapidement, Kenji maîtrisa les arts enflammés avec aisance. Par le souffle ou par la force, ses sens étaient en ébullitions. Il semblait vivre le feu avec autant de passion qu’un Senjago sans pour autant amener avec lui ce caractère colérique qui les définissait. C’était peut-être pour cela qu’Hiryuu appréciait travaillait avec Kenji. Il ne savait pas vraiment pourquoi il ne s’ennuyait pas mais tant que c’était possible, il profitait de la situation. Il était toujours accoudé contre un tronc d’arbre, une cigarette à la bouche expliquant d’une voix forte ce que devait entreprendre l’Uchiha. Son caractère le faisait le réprimander froidement lorsque ce dernier échouait, mais Kenji avait l’habitude de part ses origines. Takeshi était aussi exigeant que le professeur maître du feu de l’académie. Pour lui ce n’était autre que la continuité de tout un entrainement.

Quelques fois, Hiryuu s’opposait à lui avec la grandeur du cœur ardent du village. Il lui montrait toute la puissance qu’il pourrait libérer le jour où il serait le maître de son affinité. Car plus que des nouvelles techniques, Kenji assimilait jour après jour l’essence même du feu. Il s’était aperçu qu’il n’en maîtrisait qu’une partie infime, presque inutile en combat. Lorsqu’il voyait le professeur s’exécuter il voyait une très large différence dans l’impact du souffle de feu. Il y avait un défi à relever par rapport à son niveau, mais c’était bien plus que cela. Par de là son potentiel, ses capacités, c’était tout une atmosphère qu’Hiryuu tentait de lui faire assimiler pas à pas.

Le pragmatisme de Kenji le quittait. C’était étrange mais plus son cœur se livrait au feu, plus il gagnait en agressivité comme le lui avait dit Hiryuu. Il s’entendait pousser des cris qui ne faisaient qu’effleurer son esprit par le passé. Il ressentait une rage qui lui permettait de souffler plus fort, plus longtemps. Il grandissait dans l’art des jutsu de Konoha grâce à l’enseignement du maître en la matière. Chaque jour, les flammes dansaient dans la petite clairière, chaque jour ce qu’il était hier se consumait pour laisser place à un autre individu.

[Hiryuu] – Ca sera tout pour aujourd’hui.

Kenji brisa le signe du tigre qui trônait sur ses lèvres depuis le début de l’après-midi et relâcha toute la pression accumulée de la journée. Sa main vint se perdre dans sa chevelure noir humide de sueur tandis qu’il se massait doucement la nuque avec sa sœur. Son regard d’ébène se pose sur un horizon orangé. Le soleil entamait sa dernière représentation de la journée, il se faisait de plus en plus faible, la fatigue le guettait tout comme Kenji. Quelques rayons subsistaient, comme pour annoncer une mort glorieuse. Une mort faite de duperie, il allait renaître le lendemain comme si de rien n’était. L’Uchiha fit alors quelques pas en direction du professeur qui tira sur sa cigarette expirant un petit nuage de fumée.

[Hiryuu] – Tu vas répondre à une question Kenji, mais réfléchis bien à la réponse. Je veux que tu sois sûr de tes propos et que tu les assumes.

Kenji, le regard légèrement fatigué, hocha la tête en signe d’affirmation.

[Hiryuu] – Qu’est-ce que le feu ?

Après des heures d’entrainements et de discussion avec un maître en la matière Kenji put répondre sans même réfléchir, sans même une once d’hésitation dans la voix ce qu’il pensait au plus profond de son être.

[Kenji] – Une émotion.

Hiryuu esquissa un petit sourire avant de se racler la gorge pour reprendre les leçons du jeune garçon.

[Hiryuu] – Bien…Bien. Nous avons vu le feu sous sa forme dirons-nous « physique ». Il sert à attaquer, à faire du mal, à exprimer ce que l’on ressent d’une façon étrange, je te l’accorde. Maintenant, imagine que le feu soit une inconnue pour toi et que les flammes qui le représentent n’existent pas. A quoi penserais-tu ?

Ce n’était pas forcément une question facile après un entrainement difficile. Kenji prit cette fois-ci le temps de la réflexion. Il inspira doucement à plusieurs reprises reprenant ainsi son souffle et s’éclaircissant les idées pour répondre de la meilleure façon à son sensei du jour. Son regard se perdit vers l’horizon. Le ciel orangé s’atténuait peu à peu pour se perdre dans des couleurs plus foncées… Pour lui, le feu avait toujours était un synonyme de dommage physique, que cela soit avec les brûlures ou ses attaques de ninjutsu. Si tout cela n’existait pas, il ne restait plus grand-chose de cette essence, de ce pouvoir. Le feu était agressif, mais aussi utile. C’était des flammes qui étaient utilisées pour faire un feu de camp, des flammes qui trônaient sur la pointe des bougies, des flammes qui permettaient chaque jour aux habitants du village de voir.

[Kenji] – La lumière…

[Hiryuu] – Bien avant de dompter les flammes pour s’en servir d’arme, l’homme a vécu avec le feu s’en servant comme d’un outil. Mais personne ne maîtrise les flammes du commencement de la vie, les flammes qui font que justement cette vie est possible. Pourquoi d’après toi Kenji ?

Kenji plongea un regard étonné en direction d’Hiryuu.

[Kenji] – Car c’est le… Le soleil.

[Hiryuu] – Certains le prennent pour une divinité, d’autres pour un simple phénomène naturel. Mais une chose est sûr, c’est là haut que les premières flammes ont vu le jour et personne jusqu’à présent n’a pu les maîtriser. On ne peut contenir le feu qui illumine nos vies. Tu comprends Kenji ?

[Kenji] – Le feu n’est pas seulement agressif, il possède une double facette.

Hiryuu tira longuement sur sa cigarette la mine satisfaite de la réponse de son élève. Il s’écarta du tronc d’arbre où il s’était adossé durant tout l’après-midi et prit la parole de ton sérieux.

[Hiryuu] – La volonté du feu de Konoha n’est pas qu’une flamme, c’est la lumière qui guide l’esprit des shinobi village. C’est ce qui te fera accomplir des actions avec déterminations, tout comme sauver un enfant d’un incendie.

Hiryuu faisait une petite référence au passé du jeune garçon. Cela c’était passé il y a quelques mois maintenant, un immeuble dans le quartier populaire avait prit feu et l’Uchiha y était entré avec détermination, courage et bravoure pour sauver un jeune aspirant et un bébé. Il était salué de toute part lorsqu’il se rendait dans cette partie là du village maintenant, même s’il n’y allait que très peu. Il continua alors à observait le professeur cherchant une pointe d’ironie dans son regard, mais rien ne ressorti mise à part cette expression sérieuse.

[Hiryuu] – La lumière est bien plus présente en toi que tu ne le penses Kenji.

MessageSujet: Re: Une Nouvelle Lumière   Ven 19 Mar - 16:17

Kenji était en sueur. Son front ruisselait d’un liquide cristallin qui venait lui piquer les yeux. Ce n’était pourtant pas de la fatigue qui tirait son visage, mais une expression de concentration extrême. L’envie de bien faire, de réussir ce qu’il entreprenait. Ses mains étaient posées sur le sol, un étrange signe noir s’était créé à la façon d’un sceau. Son corps se vida d’un seul coup, comme si a marque aspirait toute son énergie pour la transformer. Les muscles de son cou se tendirent alors qu’il plissait les yeux dans un effort de concentration. Devant lui, une petite boule lumineuse aussi grande qu’une balle à jouer pour un chaton apparue. Il l’observa sans se laisser distraire, il la défia du regard et cria. Un halo de chakra vint entourer son corps dans une bourrasque de vent densifiant son effort. La boule de lumière se mit à grandir, encore et encore. Elle brillait devant lui comme le soleil dans le ciel le bleu du chakra formant des nuages abstraits. Kenji ne relâcha pas son effort et hurla d’un ton sérieux.

[Kenji] – Invocation ! Taiyounise !

Un éclair de lumière blanc l’aveugla suivit d’une bourrasque de vent qui le fit décoller de plusieurs mètres pour venir s’arrêter net contre un arbre.

***

[Hiryuu] – Le feu sert à brûler, mais aussi à éclairer. Le soleil en est la preuve. Cela veut dire que la lumière et les flammes sont deux éléments très proches. Si tu te servais de la lumière pour attaquer que se passerait-il ?

C’était le début de l’après-midi. Le soleil venait de quitter son zénith depuis une petite heure et surplombait maintenant la clairière où les deux protagonistes se faisaient face. Kenji arborait une fraîcheur qui ne trahissait pas aucun symptôme de son entrainement de la veille. Sa chevelure sombre luisait sous les rayons du soleil tandis qu’il observait son maître. Hiryuu gardait une mine sérieuse, il savait qu’il entamait une étape importante dans l’entrainement du jeune garçon et surtout qu’il lui donnait accès à ce que peu maîtrisait. Mais aux cours de ces derniers jours, et tout au long de leurs rencontres passées, Hiryuu avait comprit qui était l’Uchiha. Ce n’était pas un personnage avide de pouvoir, il voulait juste s’améliorer et de par sa maîtrise du feu, l’enseignant accepta de lui ouvrir les portes de l’une des plus importantes connaissances de l’essence du village qu’il avait acquise après de longues cherches.

[Kenji] – Le feu brûle, c’est pour cela que l’on peut attaquer avec. Mais la lumière ne peut qu’éblouir, on ne peut pas être offensif avec cette partie là de notre affinité…

[Hiryuu] – En effet, mais je suis sûr que tu connais quelques techniques qui te sont inutiles pour attaquer et qui pourtant te permette d’être plus puissant. L’une d’elle est même héréditaire chez toi.

Kenji cligna de manière inconsciente des yeux. Le professeur faisait référence à ses yeux, ses sharingan. Ils étaient sa lumière, dans le sens qu’il ne pouvait pas s’en servir d’arme mais ils le rendaient bien plus puissant. Il laissa alors son visage afficher les traits de quelqu’un qui avait comprit les pensées de son opposant. Son sharingan était sa lumière. La lumière permettait donc au feu de devenir plus puissant, non pas dans son sens physique mais dans un sens plus métaphorique. Elle était une des caractéristiques qui faisait que le feu vivait, grandissait et éblouissait de toute sa classe une surface.

***

Un soleil au format miniature, c’était ce qui décrivait le mieux la boule d’énergie qui trônait au côté d’Hiryuu et de Kenji. Ce dernier avait la mine bien moins fatigué que lors de ses premiers coups d’essais. Il se tenait droit, presque indifférent face à ce qu’il venait de faire et son maître portait quasiment la même attitude sur son visage. Le fait d’avoir réussi à créer une nouvelle énergie ne semblait pas les impressionner plus que cela. L’utilisation de cette dernière allait changer les choses. Comme par défit, Kenji approcha doucement sa main de cette boule de feu mais il arrêta rapidement, la chaleur était aussi puissante que sur le soleil lui-même. C’était donc une véritable source d’énergie autonome qu’il venait de créer, qu’il venait d’invoquer.

[Hiryuu] – Le soleil n’appartient à personne, il est là haut, dans les cieux et éclaire tout une planète sans distinction. Comme je te l’ais dit, personne ne peut contrôler cette entité. Ce que tu as fait aujourd’hui, c’est en invoquer une partie. Mais son utilisation ne t’appartient pas, ou tout du moins, pas qu’à toi. Tous les utilisateurs du katon peuvent se servir de la lumière, que cela soit celle du soleil ou de Taiyounise.

[Kenji] – Tout semble si proche, le physique et le non-physique. Est-ce véritablement une partie du soleil que j’ai invoqué ?

Hiryuu tira doucement sur sa cigarette laissant un nuage de fumée venir alimenter la métaphore d’un soleil miniature entouré de nuage. Il esquissa un petit sourire avant de reprendre la parole sur un ton plus énigmatique.

[Hiryuu] – J’essaye de le savoir, mais la réponse ne m’a pas encore été donné… Ce qu’il faut que tu retiennes de cette semaine d’entrainement c’est que le feu n’est pas un simple élément qui te permet de maîtriser de nombreuses techniques. C’est une essence qui vit en toi et qui forge, sans que tu t’en rendes compte, ton caractère. Ce qui rejette les flammes qui vivent en eux, ou ceux chez qui le brasier ne grandit pas assez, s’en voient affecter même si ils ne s’en rendent pas compte non plus… Laisse libre ton agressivité durant ton utilisation d’une arcane de feu et tu verra que sa puissance en sera décuplé. Si tu assimiles que le feu ne sert pas qu’à brûler mais aussi à éclairer ton attaque gagnera encore en force et précision.

Kenji hocha la tête et commença à enchainer une série de taos pour porter celui du tigre à ses lèvres tout en observant son professeur. Hiryuu tira une dernière fois sur sa cigarette avant de la jeter sur le sol pour l’écraser d’un coup de pied assuré. Le dernier jour d’entrainement allait être intense, le juunin sourit.

[Hiryuu] – Il va falloir que j’aille m’excuser auprès de Reiko.

Spoiler:
 
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une Nouvelle Lumière   Ven 19 Mar - 19:53

Kenji : +54 XP - Techniques validées
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une Nouvelle Lumière   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-