Partagez | 
 

 [Mission D] Nettoyage de Printemps Administratif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission D] Nettoyage de Printemps Administratif   Jeu 18 Mar - 2:42

'~_¸.-´ °º¤ Spécial - Mission Rang D ¤º° ´-.¸_~'


Cela faisait déjà quelques heures que le Soleil s’était levé. Malheureusement, on ne pouvait voir à peine la luminosité qu’il donnait sous l’épaisse couche de brume qui couvrait Kiri. Sokka s’ennuyait ferme. Rien d’intéressant se passait sur le village caché de la brume. C’était dans cette idée qu’il se dirigea vers le centre de mission. C’était à cet endroit que toutes les missions de rang D étaient répertoriées, puis affiché sur un grand tableau. Si l’une nous intéressait réellement, il suffisait d’arracher le bout de papier de l’affiche et prévenir le responsable que la mission était prise. Le Kawaki arriva devant le bâtiment, poussa, nonchalant, la porte de la bâtisse. Cette fois, le responsable fumeur n’était pas là et son habituel nuage de fumée léchant le plafond de la pièce. Son remplaçant était assez petit et portait des lunettes du bout de son nez. Il devait avoir une vingtaine d’année. Lorsque le Kawaki était rentré, il s’était retiré de ses occupations, pour observer el nouvel arrivant. En effet, le lieu avait l’habitude pour être assez désert.

? – Je peux vous aider ?

Sokka – Euh, je viens juste chercher une mission. dit-il, tout en arrachant une feuille de la planche au hasard.

Le jeune homme au teint mat avait décidé de ne pas choisir réellement sa mission. Il voulait juste bouger, s’occuper. N’importe quelle mission fera l’affaire. Le problème serait qu’elle risquerait d’être un peu simple. Un Chuunin, c’était peut-être trop. Cependant il s’en fichait. Il se dirigea lentement vers le bureau posant la feuille dessus.

? – Vous êtes sûr de prendre celle-ci.

Sokka – Certain.

? – D’accord, nom et grade?

Sokka – Kawaki Sokka, Chuunin.

Son interlocuteur inscrit alors dans un carnet, dont de nombreuses feuilles volantes essayaient de s’échapper. Ce fut à ce moment que l’Eisei-Nin se décida enfin à regarder l’intitulé de la mission. Il lut rapidement, une première fois, puis une deuxième fois pour être sûr de n’avoir pas parcouru trop rapidement. Son moral se gorgea de désespoir. Il avait fallu qu’il tombe sur ce genre de mission. C’était bien sa veine. Il fallait qu’il aide les gardes chargés de contrôler les portes du village, au niveau administratif. En bref, il allait aider à classer de la paperasse. Ca l’apprendra. La prochaine fois, il regardera au lieu de faire l’idiot.

? – Bonne chance.

Sokka se dirigea d’un pas lourd vers la sortie. Il entendait qu’une fois arrivé à la porte que le responsable plongea sa tête dans une montagne de classeurs et dossiers. Dire qu’il allait entendre ce bruit toute la journée et y participer. Heureusement, ce n’était qu’une journée. Au dehors, le village peinait à se réveiller. Il y avait bien quelques passants que l’Eisei-Nin avait pu croiser, ou alors le manteau de brume l’empêchait de les voir tous. Quelques minutes plus tard, les portes n’étaient plus loin de lui, il pouvait voir l’annexe servant de refuge aux gardes quand le temps était mauvais. Il servait aussi à garder toute sortes de fiches concernant les entrées et les sorties, les observations. Des archives consultable à tout moment pour que la circulation au niveau des portes se fasse sans soucis.

Il pouvait voir deux gardes posté à chaque extrémité de l’ouverture vers l’extérieur. Arrivé à leur niveau, un des gardes prit la parole pour demander s’il comptait sortir du village. L’Eisei-Nin hocha la tête négativement, et présenta l’ordre de mission.

Garde– Tu peux rentrer dans le refuge. Daisuke te dira ce qu’il faudra faire.

Sokka fit donc marche arrière pour aller jusque devant la porte de l’annexe, il toqua trois coups pour signaler sa présence. Il n’eut pas longtemps à attendre qu’on lui ouvrit la porte. Derrière celle-ci se cacha un homme d’une vingtaine d’année, de courts cheveux noirs étaient minutieusement rangés en pétard. La tête fixé au sol, il dut la lever pour croiser son regard avec celui du Chuunin. L’Eisei-Nin put ainsi admirer un visage fatigué et pâle. De nombreux cernes alourdissaient ses yeux qui n’avaient qu’une faible lueur de vie. Vu son teint, cela faisait un moment qu’il n’avait pas respiré autre chose que l’air renfermé de la salle où il se trouvait. Pendant que Sokka se présenta, son interlocuteur se passa une main dans les cheveux tout en baillant allégrement. Puis, il finit par se frotter les yeux, avant de répondre au Chuunin.

Daisuke – Moi, c’est Daisuke. Je ne m’y attendais pas, que quelqu’un allait répondre à cette mission D. Surtout un Chuunin. Un jour de chance peut-être.

Il laissa pénétrer Sokka dans la pièce. Il n’y avait qu’une seule lumière établi dans un coin de la pièce. Sa faible lumière essayait de combattre les ténèbres de la pièce pour pouvoir l’éclairer, mais en vain. On ne pouvait qu’apercevoir qu’une partie du bureau ou la chandelle était posée. Le jeune homme au teint mat se demandait bien ce qu’il pouvait faire avec si peu de lumière. Malgré l’obscurité, L’Eisei-Nin devinait certaines formes, qui ressemblaient plus ou moins à des montagnes, cela lui était assez bizarre. Sokka se pencha et plissa des yeux pour tenter de découvrir la véritable identité de ses montagnes. En plein effort il fut interrompu par Daisuke.

Daisuke – Désolé, je n’ai pas l’habitude qu’on me rende visite. SI c’est si sombre, c’est que je déteste la lumière. Au bout d’un moment, j’attrape un mal de crâne avec une lumière trop forte. Je vais allumer la grande lampe pour toi. dit-il tout en appuyant sur un interrupteur se situant juste à coté de la porte.

Sokka se retourna vers Daisuke pour le remercier, avant de nouveau pivoter la tête vers le reste de la pièce. Cette fois, une lumière perçante traquait chaque recoin de la pièce pour s'y diffuser. Ainsi les monts fut découverts. Comme Sokka le craignait, ils étaient faits de papier, de dossier ou de classeurs, s’empilant les un au dessus des autres. Ils s’étaient défiés à celui qui atteindrait le plafond en premier. Au grand désespoir de Sokka, ils n’étaient pas loin de la ligne d’arrivée.

Sokka –Ah… soupira-t-il.

Daisuke – Ouais, c’est un peu le bordel. Devant le silence de Sokka il rectifia. Un peu beaucoup, même.

Le mot était encore trop faible. Sokka ne croyait pas ce qu’il voyait. Comment cela s’était passé pour qu’ils en arrivent à ce point. Par chance le responsable se mit à expliquer la raison de cet état, comme si il l’avait lu dans les pensées du Kawaki.

Daisuke – En fait, jusqu’à pas longtemps on gardait tout, mais absolument tout. Aussi bien le petit papier d’autorisation de sortie pour un jour, que certains dossiers plus épineux. Le problème, c’est que les gardes ne rangeaient pas le tout dans l’annexe, il posait. Ce qui fait qu’un jour ça a débordé. Je suis venu régler ce problème, mais le travail étant tellement long…

Sokka – que vous avez décidé d’appeler de l’aide. Et c’est là que j’interviens n’est-ce pas ? répondit-il en dirigeant à nouveau son regard vers l’interlocuteur.

Daisuke – Tout à fait. Après tout qui ne tente rien n’a rien. Mais je m’attendais pas vraiment à ce qu’on me réponde.

Sokka laissa fendre ses lèvres pour dévoiler un sourire figé. Cela ne l’enchantait pas de devoir faire ça. Il sentait déjà ses vertèbres souffrir à se courber le dos toute la journée. Et il n’était pas sûr que cela allait durer qu’une journée. Peut-être deux voire trois ? Il valait mieux commencer de suite. Plus tôt ça sera fait, plus rapidement, il pourra passer à autre chose de plus complaisant comme dormir dans son lit, par exemple. Sokka était devenu un peu flemmard ces temps-ci. Enfin, il devait y remédier, et la mission était censé le remettre d’à plomb.

Sokka – Bon on commence par quoi ?

Daisuke – Trier en deux tas : choses qu’on garde et choses qu’on jette. Il y a pas plus simple.

Sokka hocha la tête malgré le fait qu’il ne savait ce qu’il fallait conserver ou non. Daisuke lui montrerait bien.

¤.¤.¤

Le Soleil était déjà couché quand Sokka put enfin sortir de l’annexe où il avait passé sa journée. La fraicheur de la brise lui frappa les joues et celle-ci rougirent. Comme il le pressentait son dos lui faisait souffrir. Le Kawaki se disait qu’après une bonne nuit de sommeil, tout allait rentrer dans l’ordre. Tout du moins il l’espérait. Au moment où il allait partir, une main se posa sur son épaule. Surpris, il se retourna.

Daisuke – N’oublie pas ta paie. Ca serait dommage.

Sokka – Oui, merci.

D’un geste assuré, le Chuunin prit les billets que lui tendait le responsable. Il en avait pour vingt cinq ryos, qu’il fourra immédiatement dans sa poche.

Daisuke – Allez, bonne nuit.

Sokka – Bonne nuit à toi aussi.

A ces mots, Sokka se dirigea dans la rue, en direction de son appartement. Il leva les yeux au ciel. La nuit était noire. Pas une seule étoile ni même la Lune arrivait à illuminer les ruelles du village. Le vent se renforça, le jeune homme augmenta sa cadence de marche. La nuit allait être froide, très froide. Il valait mieux dormir au chaud, dans son lit.


Fin

Hrp : Une petite mission D, comme ça. Je n’ai pas jugé utile de montrer comment Sokka rangeait si bien les dossiers sur les étagères. C’est surtout un RP pour essayer de me faire retrouver l’inspiration. Comme on dit, l’appétit vient en mangeant. =)



MessageSujet: Re: [Mission D] Nettoyage de Printemps Administratif   Mar 30 Mar - 9:33



Mission de rang D : Nettoyage de printemps administratif - Succès

Sokka :
+ 23 XP
+ 25 £

Dommage que les missions de rang D ne rapportent plus de Prestige T_T

Petite mission sympathique qui contribue à la vie du village =)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission] C'est le Printemps ! [PV Allen] [Terminé]
» Grand nettoyage de Printemps - RECENSEMENT
» [Mission D] - Nettoyage... D'Automne ?
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Coeur du Village-