Partagez | 
 

 [Mission de rang D] Un retard en vaux deux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission de rang D] Un retard en vaux deux.   Sam 20 Mar - 18:57

Chapitre 12 à [Equipe 9] - Etat des Forces. Arrow

Tome 1

Chapitre 13
Un retard en vaux deux.

Le ciel était bleu aujourd’hui. Il est toujours bleu, ça, je le sais. Mais aujourd’hui, il était bleu ciel. Enfin, il n’y avait pas de nuages grisâtres survolant Konoha à la recherche de l’endroit idéal pour déverser son torrent de pluie. Aujourd’hui, le soleil régnait. Aujourd’hui, Azumi sortait.

C’est avec empressement qu’elle prit sa veste sans oublier sa jolie cravate verte à pois blanc qu’elle adorait et emprunta, cette fois, la porte de derrière. Les travaux de la demeure condamnaient malencontreusement l’accès principal. La famille Itô était contraint d’utiliser l’allé de derrière. Cela ne les incommodait pas, même si les rénovations commençaient à s’étirer un peu trop à leur goût. Mais pour l’instant, ils n’avaient qu’une chose en tête : le résultat final. En effet, la famille ne pouvait qu’en tirer profit. Ils auraient une maison et toute la nourriture nécessaire à leur subsistance. Et tout cela pour la modique somme de zéro ryos.

C’est avec un sourire radieux que la fillette emprunta une ruelle boueuse à la recherche de quelque chose qui pourrait l’aider à passer le temps. Elle avait passé une bonne partie de la semaine à s’entraîner avec Cathi sur les sceaux rouges. La fillette voulait donc gaspiller son énergie sur quelque chose d’autre.

Cela faisait un bon petit bout de temps qu’elle était au village, certes, elle n’avait toujours pas tout visité. La première idée qu’il lui venu en tête fût la bibliothèque. Ces recueils bourrés d’information, tous plus fascinant les uns que les autres, l’intriguaient à un tel point que vous ne pouvez l’imaginer. La collection de livres que possédait Mayo, son nouveau grand-père, ne lui suffisait plus. Si elle pouvait, en plus des nombreux renseignements qui étaient déjà en sa possession, élargir ses connaissances, pourquoi passerait-elle à côté d’une telle opportunité ?

Ce ne fût qu’en quelques minutes qu’elle se rendit aux grandes portes de la bibliothèque. Elle admira quelques instants les magnifiques structures de ce bâtiment avant d’entrer. La pièce était vaste. De nombreuses tables étaient posées au milieu de celles-ci et les murs étaient jouxtés par d’immenses bibliothèques remplient d’un or spécial. Des livres. Ces mêmes livres qui lui avaient permis de devenir Shinobi. Sans eux, elle serait aussi instruite qu’une oie sauvage. Inutile de vous précisez qu’une oie sauvage ne possède pas une très grande culture… Au fond de cette salle était appuyé le comptoir de la bibliothécaire. C’était elle qui avait comme mission de protéger cette richesse qu’elle sous-estimait plus qu’elle ne le pensait. Le conseil du village devait éprouver une très grande confiance envers cette femme puisqu’ils lui confiaient ce qu’ils avaient de plus cher. Azumi se demanda même si la responsable de la bibliothèque avait lu tous les livres de cette pièce. Ainsi, elle pourrait s’informer auprès d’elle pour savoir quels types de manuscrits étaient faits pour un Shinobi spécialiste en illusion.

Il y a environ un mois de cela, Azumi s’était entièrement consacrée à l’apprentissage de ses techniques de Genjutsu. Elle avait profité de la générosité de l’académie Ninja : les amphithéâtres. C’était sans doute l’un des moyens les plus faciles d’apprendre des techniques. Celles-ci étaient simples, certes, elles n’étaient pourtant pas à délaisser. Certainement, un entraînement privé était sans doute le mieux pour un académicien. Seulement, ce n’était pas donner à tout le monde de trouver un professeur apte à enseigner exactement ce qu’un élève voudrait apprendre. Ces derniers devaient donc consacrer leur temps à lire des livres pour apprendre leurs désires.

La fillette s’avança joyeusement dans la pièce, tout en faisant attention à ne pas faire trop de bruit. Elle était jeune, c’est vrai, mais elle savait qu’il ne fallait pas déranger lorsqu’on était dans une bibliothèque. C’est vers la bibliothécaire qu’elle s’avança avec la ferme intention de lui demander des renseignements.

La femme avait de petites lunettes qui lui donnaient un air d’intello. Vous savez, ces gens qui semblent tout savoir sur tout et n’importe quoi. Quelques mèches frisées descendaient le long de son visage aux traits fins. Elle n’était pas très grande et était habiller dans un style bien particulier. Azumi lui demanda :

Azumi - Je voudrais savoir où se trouve les livres Ninja. Vous savez… Les livres où on enseigne des Jutsus et des illusions qui mettent l’adversaire dans un état bizarre ?! Vous savez où c’est ? Par là ? Non… Pas là. Peut-être par là ?

La petite femme baissa les yeux sur l’étrange jeune fille qui se tenait devant elle. Une shinobi ? À cet âge là ? Comme c’est étrange. Le village n’avait donc aucune compassion ? Pourquoi entraîner une fillette à la guerre aussi tôt ?

Bibliothécaire - Tient, tient… Un Shinobi…

Azumi - Genin de Konoha, à votre service !

Bibliothécaire - Um, intéressant.

Elles se regardèrent pendant un long moment. Soudain, une idée traversa l’esprit de la femme.

Bibliothécaire - J’ai contacté un Shinobi pour qu’il me rende un petit service. Une mission de rang D, pour être plus précise. Et il aurait sans doute besoin de compagnie pour y arriver. Voudrais-tu l’aider à accomplir sa tâche ?

Azumi se mit un doigt sur le menton, fixant un point invisible, montrant ainsi qu’elle réfléchissait. Ce serait la troisième mission de rang D qu’elle ferait. Elle serait donc plus connue auprès du village et aurait plus de chance de passer Chuunin si elle la faisait. Elle aurait également la chance de rencontrer une nouvelle personne et de se faire un nouvel ami. Pourquoi passer à côté d’une telle occasion.

Azumi - Je suis d’accord ! Qui est mon coéquipier ?

Bibliothécaire - Oh, c’est une Hyuga… Elle a une dette envers la bibliothèque et cette mission de rang D sera sans doute la meilleure solution pour la régler. Je crois qu’elle se nomme Nara. Elle devrait arriver dans quelques minutes. Je l’ai déjà contacté. Tu peux l’attendre à côté.

Tient, une Hyuga. Azumi connaissait Shinjin, membre de l’équipe neuf, mais elle n’avait jamais rencontré une femme Hyuga. Sont-ils tous aussi intelligent que Jin’ ?

Azumi - Et en quoi consiste la mission ?

Bibliothécaire - Je t’en dirai plus lorsque ta coéquipière arrivera.

...


Dernière édition par Azumi le Sam 19 Juin - 20:06, édité 6 fois
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Un retard en vaux deux.   Mer 24 Mar - 5:55

La lune fit lentement place au soleil tandis que Nara était accoudé à la table de sa cuisine, un livre grand ouvert posé devant elle. Depuis qu'elle avait découvert la cachette de Takame trois jours plus tôt, Nara n'avait eu de cesse de lire les ouvrages qui jonchaient la bibliothèque de cette dernière. Après trois jours de lecture intensive, la jeune femme tourna enfin la dernière page du journal de Takame. En quelques jours, elle en avait appris plus sur sa mère qu'en dix années mais pourtant, Nara se doutais bien qu'elle ne savait encore rien sur cette dernière. Bientôt, un bruissement d’aile sortit Nara de ses pensées et tandis qu’elle levait les yeux pour remarquer avec stupéfaction un faucon, sur le dossier de la chaise qui lui faisait face. La kunoichi détacha le petit parchemin avant de le lire tandis que le faucon repartait d’où il était venu.

Citation :
« À Nara Hyuuga,
Il est temps de payé ses dettes, une mission vous attend pour le compte de la bibliothèque de Konoha, veuillez vous présentez a cette dernière aujourd’hui le plus tôt possible. »

Nara chiffonna le parchemin avant de le tiré plus loin et sortit de la maison.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bientôt, la kunoichi franchit le cadre de la porte de la bibliothèque et ce retrouva dans le hall d’entrée où l’attendait la bibliothécaire. Impatiente d’en finir, Nara se rapprocha d’elle et remarqua enfin la jeune aspirante qui se trouvait au côté de la bibliothécaire. Elle salua cette dernière d’un signe de tête avant de ce concentré sur sa principale interlocutrice.

Nara- Nara Hyuuga… Ont m’a demandé…

La kunoichi n’eut pas le temps de finir sa phrase que la femme l’interrompait.

Bibliothécaire – Oui, oui… C’est moi qui t’es demandé. Il n’y a pas si longtemps de cela, tu as réduit en miette le comptoir de l’entrée maintenant il est temps de payé tes dettes.

Nara regarda la femme d’un air exaspéré avant de lui rétorqué, une pointe de défi dans la voie.

Nara- Et quel est le sujet de la mission?

Nara croisa ses bras, lançant un petit clin d’œil à la jeune aspirante qui la regardais indifférente. Puis, après quelques secondes, durant lesquelles la bibliothécaire repris les quelques couleurs que son visage possédait, cette dernière parla enfin.

Bibliothécaire- La mission est for simple, tu va devoir te rendre chez un client récalcitrant qui n’a toujours pas ramené les livres qu’il a emprunté. Le but de la mission est de ramené ses dits livres qui sont d’une valeur inconcevable pour l’apprentissage des jeunes shinobis.

La femme regarda Nara quelques instants avant de lui tendre un bout de papier que la kunoichi fourra dans sa poche.

Bibliothécaire- Sur le bout de papier, j’y ais noté le nom du fautif, son adresse et les noms des volumes a ramené. Bonne chance.

Nara marmonna quelques phrase avant de faire signe a l’aspirante de la suivre et de sortir de la bibliothèque. Une fois a l’extérieur, la kunoichi pris une profonde inspiration avant de se tourner vers la jeune fille qui l’avait suivi. C’était la deuxième fois qu’ont lui collais un aspirant comme partenaire de mission mais Nara ne s’en plaignait pas trop car elle appréciait bien la compagnie de ses derniers qui avait toujours soif d’apprendre et n’avait pas l’orgueil déplacé de certain genin.

Nara- Bonjours, ont ne c’est pas présenté, moi c’est Nara.

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Un retard en vaux deux.   Dim 28 Mar - 0:00

Tome 1

Chapitre 13 - 2
Un retard en vaux deux.

Et sa coéquipière arriva. Cela faisait quelques minutes seulement qu'elle l'attendait dans un coin reculé de la pièce. Azumi fût heureuse de constater que cette grande Hyuuga était ponctuelle. Elle pût ainsi prendre le temps de l'examiner. La femme n'était ni très grand, ni très petite. Elle avait des yeux d'un blanc étourdissant. Même si elle était dans l'équipe d'un des membres de cet prestigieuse famille, la fillette n'avait jamais pût admirer une telle merveille. Jin' portait toujours un bandeau, puisqu'il était aveugle. C'était sans doute un moyen plus ou moins subtile de se moudre à la société. C'était aussi très classe, mais peu importe. Les yeux de Nara étaient les plus beaux qu'Azumi avait eu la chance de fixer. Dépourvu de pupille, l'orpheline ne savait pas vraiment si sa partenaire l'avait remarquer. Mais ce clan était réputer pour leur sens d'analyse plus aiguiser que quiconque. Elle le savait. Elle l'avait lu dans un livre. Et les livres ne mentent jamais.

Ses cheveux étaient bruns foncés. Une personne âgée aurait pût confondre cette couleur avec le noir, comme les mèches sombres de Kenji Sensei. Elle était également joliment vêtue tout en portant fièrement son bandeau de Shinobi. Assurément, Nara n'était pas une étudiante. Sans doute un Genin, puisqu'il est rare que le conseil du village exige à un Shinobi haut gradé de réaliser de telles missions. Enfin, elles ne connaissaient pas encore la tâche à faire. La bibliothécaire devait leur en dire plus bientôt.

La jolie fillette se leva et s'approcha d'un pas presque dansant vers les deux femmes et se posta près de la petite dame qui s'occupait de ce magnifique bâtiment. Elle souriait tout en regardant sa futur amie. C'est à ce moment que l'Hyuuga la remarqua. Son regard fit parcourir un frisson d'excitation dans le dos d'Azumi. Ces yeux, si chauds tout en étant si froids, que de bonnes sensations. Elle sourit de plus belle lorsque leur regard se croisa. Nara ne perdit pas plus de temps et demanda d'un ton presque cassant :

Nara - Nara Hyuuga… Ont m’a demandé…

Elle s'adressa à la petite dame. Pauvre petite... Devoir faire face à ce regard... Cela semblait être mission impossible. Mais la bibliothécaire lui tenait tête, n'osant dévier son regard vers une autre direction. Elle répondit purement et simplement, tout en empruntant le même ton que Nara :

Bibliothécaire - Oui, oui… C’est moi qui t’es demandé. Il n’y a pas si longtemps de cela, tu as réduit en miette le comptoir de l’entrée maintenant il est temps de payé tes dettes.

Réduit le comptoir en miette ? La fillette s'avança vers celui-ci pour vérifier sa solidité. Comme elle s'en doutait, il semblait très solide. La femme Hyuuga avait réussit à le mettre en miette !? Elle était donc super méga forte ! Azumi devrait donc la respecter comme elle se devait de respecter ses supérieurs.

Son attention se reporta sur les deux protagonistes qui ne semblaient pas s'aimer énormément. Nara prenait une moue exaspérer tendis que l'autre lui adressait un regard remplit de reproches et de haine. Que s'était-il passer pour que l'Hyuuga en vienne au vandalisme ? Elle garda cette question pour plus tard, puis écouta attentivement la suite sans un mot.

Nara - Et quel est le sujet de la mission?

Azumi attendait celui depuis tout à l'heure. Encore une fois, l'orpheline avait accepté une mission dont elle ne connaissait pas le but. Mais puisqu'elle allait faire la connaissance d'une nouvelle amie et ainsi en apprendre un peu plus sur la vie, elle n'allait pas s'en plaindre. Contre toute attente, Nara lui adressa un clin d'œil. La fillette décida de ne pas réagir à ce petit geste moqueur devant la bibliothécaire, ne voulant pas manquer de respect à celle qui occupait ce grand poste.

Bibliothécaire - La mission est for simple, tu vas devoir te rendre chez un client récalcitrant qui n’a toujours pas amené les livres qu’il a emprunté. Le but de la mission est de ramené ses dits livres qui sont d’une valeur inconcevable pour l’apprentissage des jeunes shinobis.

Fastoche ! Un seul Shinobi aurait suffit pour réaliser ce minuscule geste. C'était simple et elles en auraient finit en quelques minutes à peine. La femme tendit un bout de papier à l'Hyuuga et ajouta :

Bibliothécaire - Sur le bout de papier, j’y ais noté le nom du fautif, son adresse et les noms des volumes a ramené. Bonne chance.

Son interlocutrice marmonna quelques mots incompréhensibles et entraîna l'étudiante hors du bâtiment. Comment savait-elle qu'elle était sa coéquipière ? La bibliothécaire ne lui avait dit aucun mot à propos d'elle et Nara avait tout de suite compris qu'Azumi était là pour l'aider. Décidément, les Hyuuga sont des êtres exceptionnels. Une fois à l'extérieur, sa coéquipière lui adressa enfin la parole, optant pour la judicieuse option de se présenter. Mais l'orpheline savait déjà qui elle était.

Nara - Bonjours, ont ne c’est pas présenté, moi c’est Nara.

Itô lui sourit et tendis sa main vers sa nouvelle amie.

Azumi - Je suis Azumi Itô, étudiante à l'Académie Ninja de Konoha ! Je chui contente de te rencontrer, Nara. Je n'ai jamais vu de vrai Hyuuga. En fait, si, j'en ai vu un. Mais il porte toujours un bandeau, donc je n'ai pas pût voir ses yeux. Enfin, tu es Genin assurément ?

Elle lut sur les traits de la jeune femme qu'elle disait vrai. Bien.

Azumi - Voyons voir.

La fillette prit le bout de papier et le lu syllabe par syllabe à voix haute pour que Nara comprenne bien. Elle leva les yeux vers sa partenaire de mission et ajouta :

Azumi - Je sais où ça se trouve ! Ça se trouve dans un coin dans une rue là-bas, là. Han ? Toi tu sais c'est où ? Suis moi. C'est juste là. Près du coin là-bas.

L'impression de ne pas s'être fait comprendre se fit sentir. Mais bon, elle n'avait qu'à la suivre. Azumi savait où elle allait.

Elle prit la main de Nara et marcha d'un pas rapide dans les rues éclairées de cette magnifique journée. L'orpheline se hissa sur un banc qui jouxtait la ruelle et tenta de marcher en parfait équilibre sur son dossier. Tout en faisant cet exercice, elle continua de parler et de parler sans cesse.

Azumi - J'ai cru entendre la bibliothécaire dire que tu avais un compte à rendre à la bibliothèque... Tu as cassé leur comptoir ! Pourquoi tu as fais ça ? Ils ont été méchant ou c'était un accident ?

...


Dernière édition par Azumi Itô le Lun 3 Mai - 2:06, édité 3 fois
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Un retard en vaux deux.   Ven 2 Avr - 14:09

Nara suivit la fillette à travers les rues de Konoha. Cette dernière grimpa bientôt sur un banc, ce tenant en équilibre tout en continuant à parler. La hyuuga, mût par un sentiment maternel, ne put réprimer le réflexe de prendre la jeune aspirante et de la déposé sur le sol.

Azumi- J'ai cru entendre la bibliothécaire dire que tu avais un compte à rendre à la bibliothèque... Tu as cassé leur comptoir ! Pourquoi tu as fais ça ? Ils ont été méchants ou c'était un accident ?

Nara ne put s’empêcher de glousser, la naïveté enfantine d’Azumi lui rappelait son enfance. Même si la jeune orpheline qu’elle était a l’époque avait dû bien vite apprendre à se débrouiller seule pour survivre, la jeune femme se rappelait qu’elle avait gardé sa naïveté jusqu’à sa réintégration a l’académie de Konoha, quelques années plus tôt. La kunoichi s’était déjà prise d’affection pour l’aspirante.

Nara- Ont pourrait dire qu’ils ont été méchants.

Nara gloussa légèrement avant d’attraper la main de la fillette et de l’attirer en direction de la maison du fautif qui se trouvait rue plus loin. En chemin, Nara se replia une nouvelle fois a l’intérieur de ses pensées, choses de plus en plus fréquentes depuis qu’elle avait appris la désertion de Takame. Son esprit vagabonda quelques instant dans ses souvenirs d’enfances, elle se rappela le jour où elle avait décidé de volé cette pomme. Que ce serait-il passé si Nara ne s’était pas précipité dans cette ruelle ? Que ce serait-il passé si Takame n’était pas intervenu ? Sans doute ne serait-elle-même plus vivante. Après tout, c’était Takame qui l’avait sauver se jour la lorsqu’elle s’était retrouvé face a face avec ce bandit…

Nara- Si tu veux, après cette petite mission je pourrais te montrer une ou deux techniques, mais pour cela j’ai besoin de savoir ce que tu maîtrise. Moi, j’utilise le Taijutsu, l’art du corps a corps.

Nara souria en voyant le sourire qui fendit les lèvres de la gamine. Enfin, les deux kunoichi arrivèrent devant la portent du fautif. La jeune femme donna quelques petits coups à la porte. Puis, attendant que quelqu’un vint leurs ouvrir, Nara se tourna vers l’aspirante qui l’accompagnait.

Nara- Reste a quelques pas derrière moi.

La porte s’ouvrit et Nara eux a peine le temps de voir les boucles blondes du fautif avant que cette dernière ne se referment aussi rapidement qu’elle s’était ouverte. Visiblement, elles n’étaient pas les bienvenus. La kunoichi cogna de nouveau sur le bois massif.

Nara- Ouvrez, il serait dommage de gâcher une si belle porte.

N’obtenant aucune réponse, la kunoichi fit signe a Azumi de reculé tandis qu’elle levait son bras et que ce dernier se chargeait de Chakra. La jeune femme libère une lame d’énergie sur la porte, fendant cette dernière en deux, puis d’un coup de pied, Nara se débarrassa de ce qui restait de la porte avant d’entré dans la demeure. Le désordre qui y régnait était tout aussi épouventable que l’odeur de pourriture qui empestait la maison.

Nara- Ont ne veut que ramener les livres que vous avez empruntez a la bibliothèque.

Un shuriken vint se planter dans le mur qui se trouvait derrière Nara, à quelques centimètres de la tête de cette dernière. La kunoichi ne broncha pas, ce contentant d’activé son byakugan, révélant aussitôt la position de son assaillant, quelques mètres sur sa droite. Un autre shuriken siffla dans l’air, avant de venir se planter a quelques mètres de Nara, dans le plancher.

Nara- Décidément, tu ne veux rien comprendre. Ont ne veut que les livres. Si je voudrais un combat, il y a longtemps que tu ne respirerais plus.

Le ton de Nara était emplis de menace et tandis qu’elle avançait de sa démarche lente, en direction de la cachette de l’homme, ce dernier fonça vers elle, un katana en main.

Nara- Tu es têtu toi…

La kunoichi campa ses jambes dans le sol, concentrant son chakra au niveau de sa poitrine avant de l’éjecté dans une explosion qui propulsa son adversaire contre le mur. La jeune femme ce rapprocha, oubliant totalement la présence de la gamine qui l’accompagnait, les signes se composèrent d’eux même et le cri de milliers d’oiseaux emplit la pièce tandis que la foudre venait lécher la peau de Nara. D’une main, la kunoichi releva son adversaire à sa hauteur avant de levé son autre bras en signe d’avertissement.

Nara- Bon, maintenant… Tu va gentiment nous donner les livres...

Le jeune homme regarda Nara, une lueur de frayeur dans le regard.

Fautif- il… il est… Je ne sais pas il est où bon ! Tu es contente ! Oui j’ai perdu le livre et je n’ais pas d’argent pour le rembourser !

Nara regarda quelques instants le fautif avant de laisser partir le chakra de ses mains.

Nara- Voilà, notre mission est finit. Maintenant nous devons rapporter à la bibliothèque que tu as perdu le livre ensuite, nous devrons nous trouver un coin tranquille pour que je t’enseigne quelques techniques…

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Un retard en vaux deux.   Sam 10 Avr - 21:22

Tome 1

Chapitre 13 - 3
Un retard en vaux deux.

Elle ferma les yeux et mit ses bras à l'horizontale comme si elle déployait ses ailes pour planer dans le ciel tel un oiseau fendant le vent à une vitesse affolante. Cet exercice lui donna le vertige. Puis, elle sentit deux mains douces et réconfortantes empoigner sa petite taille pour la déposer sur le sol chaud de cette journée resplendissante. Azumi ouvrit les yeux et admira sa nouvelle amie ainsi que ses yeux blancs impressionnants. Le soleil l'aveugla quelques instants, la forçant à détourner le regard vers son perchoir. Le banc et son dossier. Celui où elle se tenait quelques instants plus tôt. L'orpheline mit une main sur le bois fraîchement verni, puis sourit à la jeune Nara Hyuuga en attendant sa réponse. Pourquoi avait-elle lever un tel geste de vandalisme dans un lieu aussi sacré qu'est la bibliothèque. Heureusement qu'elle tenait à excuser son geste en effectuant un petit service pour ce majestueux bâtiment.

Nara - On pourrait dire qu'ils ont été méchants.

La fillette perdit rapidement le sourire pour regarder sa coéquipière avec une moue qui démontrait toute sa compassion. Il semblerait que la bibliothèque n'était pas comme elle l'imaginait. Comment avait-ils pus faire de la peine à une jeune femme aussi gentille que Nara ? Non seulement cette dernière s'était défendue face à cette injustice, mais en plus elle devait payer pour cela. Le silence qui suivi lui démontra que la raison de leur méchanceté n'était pas de ses oignons. Et c'était compréhensible. Azumi n'avait que neuf ans. Que pouvait-elle comprendre du monde adulte dans lequel vivait sa jeune coéquipière.

Elle fut surprise de sentir la douce sensation que les mains la jeune femme lui faisaient ressentir. Un sentiment familier parcourait tout son corps, lui donnant quelques frissons le long de son dos et gonflant son coeur d'une chaleur particulière. L'Hyuuga la tirait vers une maison sombre qui ne la rassurait pas. La jeune fille n'avait jamais apprécié la noirceur, car elle avait lu dans un livre que les Dévoreurs d'Âmes, des esprits maléfiques, habitaient ce genre de coins reculés de la société.

Durant ce court trajet, les deux protagonistes n'échangèrent aucune parole. Nara semblait profondément enfoui dans ses pensées. À quoi songeait-elle ? Peut-être que la question de l'orpheline l'avait offusqué. Peu importe, Azumi se laissait guider par cette gentille femme qui lui proposa au bout d'un moment :

Nara - Si tu veux, après cette petite mission je pourrais te montrer une ou deux techniques, mais pour cela j'ai besoin de savoir ce que tu maîtrises. Moi, j'utilise le Taijutsu, l'art du corps a corps.

Son sourire revint rapidement. Elle savait qu'elle apprendrait de grandes choses en compagnie de cet Hyuuga. De plus, Nara venait de lui offrir ses connaissances sur un plateau d'argent. C'était encore mieux que de fouiller dans des livres pour apprendre une technique lambda. Maintenant elle pourrait tisser des liens avec cette personne tout en s'instruisant. C'était également une opportunité qu'elle ne pouvait pas refuser.

Azumi - Oh oui, ce serait génial ! Ma branche principale est plutôt le Genjutsu. Ensuite, j'apprends parfois du Ninjutsu et un peu de Ninjutsu non-élémentaire. Si tu connaissais des techniques dans ces domaines je serais heureuse de me les faire apprendre par toi.

Elle serra sa main légèrement plus fort pour ressentir encore la sensation qu'elle avait ressentit quelques instants plus tôt. C'était une émotion étrange qui ne la submergeait que très rarement. Était-ce un début d'amitié, de l'admiration ou seulement de la reconnaissance ? Malheureusement, la fillette ne pouvait en être persuadée. Mais elle était certaine que ce sentiment était positif et que cette jeune femme ne pouvait que lui apporter du bien dans ce monde de fous.

Elles souriaient tout en se fixant. Ensuite, elles lâchèrent cette position pour se concentrer sur leur objectif principal. Il ne restait que quelques pas avant de faire face à la petite porte en bois qui protégeait les intrusions. Malheureusement, celle-ci ne tiendrait pas très longtemps face à la colère de la grande Kunoichi. C'est sa coéquipière qui prit les devant en s'approchant de l'entrée. Elle tapota vivement la mince planche de bois, laissant la ruelle dans un silence trop profond pour être rassurant. Avait-il quelqu'un à l'intérieur de la demeure ? Azumi colla ses oreilles sur la porte et tenta de discerner un bruit lambda. Mais rien. Que le vide.

C'est Nara qui la tira de ses pensées en se tournant vers elle et en la poussant doucement derrière elle. Celle-ci voulait que la fillette reste derrière. C'était sans doute pour sa sécurité, mais l'orpheline ne pût ne pas être vexé face à cette réaction.

Nara - Reste a quelques pas derrière moi.

Itô hocha tout de même la tête et étira son cou pour voir qui vint ouvrir à la porte. Elle n'eut pas le temps de discerner les traits du retardataire, car ce dernier referma la porte aussi rapidement qu'il l'ouvrit. Sans perdre la tête face à ce défi, la jeune femme cogna à nouveau, espérant sans doute que le fautif baisse les armes et assume les conséquences de ce léger retard. Étrangement, Nara opta plutôt pour la provocation que pour la raison. Elle dit d'un ton presque moqueur :

Nara - Ouvrez, il serait dommage de gâcher une si belle porte.

Le silence demeura. Ensuite, Nara lui fit signe de la main de se reculer encore un peu. Azumi n'attendit pas plus d'information. Elle recula d'environ un mètre et regarda, intriguée, la suite des évènements. Elle savait que les menaces de la jeune Kunoichi n'étaient pas la bonne solution, mais ne voulant pas s'imposer, elle se tue et observa la scène tout en ressentant un suspens assez énervant. Sa coéquipière leva un bras et le chargea de chakra. Une sorte de lame bleutée se créa et cette dernière fendit la porte en deux tel une mie pain trempée dans de la soupe. D'un coup de pied, Nara fit tomber le vieux bout de bois maintenant réduit en bouilli. Celui-ci tomba par terre et un léger nuages de poussière se forma devant l'entrée. L'orpheline pût constater que la pièce était plongée dans l'obscurité. Le propriétaire avait sans doute fermé toutes les fenêtres et les lumières pour éviter de se faire voir. Azumi resta ébahit un long moment, la bouche ouverte, face à la force de cette technique. L'Hyuuga était encore plus forte que ce à quoi la jeune fille s'attendait. Pourquoi celle-ci était toujours Genin ? Elle aurait dû être Hokage depuis bien des années.

Ensuite, la femme aux yeux blancs perçant entra dans l'obscurité. Elle explora rapidement la pièce et l'analysa avec attention. Azumi, toujours derrière, observait chaque mouvement de sa nouvelle amie. Elle ajouta :

Nara - On ne veut que ramener les livres que vous avez empruntés à la bibliothèque.

Sans s'en rendre compte, l'orpheline se tenait déjà au côté de Nara. Pendant une seconde, Azumi entendit un petit sifflement et l'autre seconde d'après un Shuriken vint se planter derrière elle. La fillette se pencha et marcha à quatre pattes jusqu'à une table où elle se réfugia pour éviter les autres armes. Elle allait sortir de cette couverture, mais une étoile d'acier vint se planter juste devant sa cachette, après que Nara l'ait évité habilement. Elle opta pour le côté gauche de la table, là où rien ne pouvait l'atteindre. La fillette s'enfonça plus profondément dans la pièce tout en restant bien camouflée. Une mèche de cheveux vint lui chatouiller les lèvres et elle s'empressa de la retirer rapidement. Elle sortit son Kunai et se leva pour foncer sur son adversaire sans un bruit, mais celui-ci s'avança malencontreusement vers l'Hyuuga, un Katana à la main. L'attaque de la fillette fendit l'air et elle trébucha sur le sol. Elle roula jusqu'à un mur et ne tarda pas à se relever pour prêter main forte à son amie. Mais lorsqu'elle finit de repousser toutes les mèches folles qui s'étaient placées devant ses yeux, Nara avait déjà expulsé son ennemi loin d'elle grâce à une technique que l'orpheline ne connaissait pas. Elle plissa les yeux pour voir où le fautif était. Elle l'aperçue au fond de la pièce, coucher sur le sol. Sa coéquipière se tenait au-dessus de lui une lumière bleue et un sifflement épouvantable emplit la pièce dans laquelle ils se trouvaient. Une force inconnu vint lécher le bras de son amie, menaçant son assaillant avec cette attaque mortelle. Azumi, toute échevelée, resta coller au mur à regarder la scène avec étonnement.

Nara - Bon, maintenant... Tu vas gentiment nous donner les livres...

Les pieds de l'homme ne touchait plus le sol. Un seul geste et Nara le neutralisait. La fillette devait-elle intervenir avant que quelque chose de grave arrive ? Elle ne savait plus que faire et décida d'attendre sagement au fond de la pièce. Elle n'aurait pas dû ressentir une confiance aussi forte envers l'Hyuuga, mais le sentiment qu'elle avait ressentit quelques instants plus tôt lui avait obligé. Elle laissa donc sa coéquipière faire ce qu'elle croyait être bon de faire.

Le fautif balbutia :

Fautif - Il... Il est... Je ne sais pas où il est, bon ! Tu es contente ! Oui j'ai perdu le livre et je n'ai pas d'argent pour le rembourser !

L'étrange énergie qui émanait du bras de la Kunoichi disparut soudainement, laissant la maison dans une obscurité aussi profonde qu'au tout début. Le silence revint et Azumi soupira de soulagement. Elle se peigna rapidement avec une de ses mains et s'approcha des deux adversaires pour que l'homme puisse voir à qui il avait affaire. Nara le lâcha et il tomba lourdement sur le sol. Elle se tourna vers la fillette et dit :

Nara - Voilà, notre mission est fini. Maintenant nous devons rapporter à la bibliothèque que tu as perdu le livre ensuite, nous devrons nous trouver un coin tranquille pour que je t'enseigne quelques techniques...

Azumi sourit et emprunta la sortie en marchant les restes de l'ancienne porte. Elle fût heureuse de pouvoir admirer le ciel bleu et se tourna vers sa nouvelle amie tout en marchant d'un pas dansant.

Azumi - Qu'est-ce que tu crois qu'il va se passer avec cet homme ? Va-t-il rembourser sa dette ? En tout cas, ce qui est sûr, c'est que toi tu as remboursé ta dette.

Sa jeune amie lui répondit simplement :


Nara - Il va surement devoir faire des travaux pour la bibliothèques de façon a rembourser sa dette. Quand a moi, tu as raison ma dette est remboursé.

Azumi hocha vivement la tête, heureuse d'avoir fait la connaissance d'une Hyuuga qui n'était pas aveugle. Elles continuèrent leur chemin sans dire un mot, puis, une fois arrivées aux grandes portes de la bibliothèques, Azumi entra un peu trop rapidement. Ce qui eut pour effet de faire tourner toutes les têtes. Elle venait sans doute de tous les déranger. La fillette s'excusa doucement et s'avança vers le comptoir, Nara à ses talons. L'orpheline se mit sur la pointe des pieds pour que son interlocutrice puisse mieux la voir et dit :

Azumi - Nous avons remplit notre mission. Le retardataire a perdu le livre et il n'a pas d'argent pour le payer. À vous maintenant de lui donner du boulot pour qu'il rembourse sa dette.

Elle se tourna vers sa coéquipière et lui sourit, fière de comment elle avait parler. Elles saluèrent rapidement la bibliothécaire et sortirent. Maintenant, Azumi allait apprendre. Nara allait lui enseigner ce qu'elle savait.

Mission de rang D terminé.
Chapitre terminé.
Session terminé.

Chapitre 14 Un, deux, trois... Permutez ! Arrow
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Un retard en vaux deux.   Jeu 17 Juin - 15:45



Azumi :
+25 XP - RP
+10 XP - Mission
+25£ - Mission
+1 Réputation

Nara :
+15 XP - RP
+10 XP - Mission
+25£ - Mission
+1 Réputation
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Un retard en vaux deux.   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Mission de rang D: Examen Chuunin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Autres Lieux-