Partagez | 
 

 Pas de bonbons sans efforts !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Pas de bonbons sans efforts !   Jeu 8 Avr - 23:23

Le ciel est beau, aujourd'hui. Un peu couvert, oui. Mais les nuages ont leur charme ! Oui oui oui !
Regardez celui là ! Il ressemble à une fleur ! Et celui là, là bas ?! Un croissant, ou un pain au chocolat ! Et là un cheval !
Whouah, c'est trop beau ! Et puis c'est la classe quoi, je suis sûre que ça arrive pas souvent de voir des nuages aussi expressifs ! Et ceux qui ne les voient pas, bah, c'est juste des aveugles. Ou alors, ils n'ont la vision de déesse que je possède, moi, Uchiha Mina, reine parmi les reines, beauté céleste à la sagesse incommensurable.
Et ça me plait, ce que je vois. Pas qu'un peu, beaucoup ! Je regarderai les nuages des heures entières si je le pouvais ! Sauf que je le peux pas, mes obligations terrestres m'en empêchent ... Qu'il est difficile, d'être divine, parfaite, reine ...
Je n'arrête pas de le répéter, mais les gens semblent indifférents à mes tourments ! Égoïstes qu'ils sont ! Clémente que je suis !
Ils ne me méritent pas, nah. C'est tout, faut pas chercher plus loin ! Je suis divinement divine ! Et m'en fout si ça veut rien dire. Je me comprends, c'tout ce qui compte. Et d'ailleurs, je mange quoi ce soir moi ?
Mes pas me guidaient à travers les allées du marché, mon regard vaguant un peu partout sauf devant moi, je trébuche des gens, je lâche des petits mots d'excuse à droite à gauche, au hasard (que je suis clémente, de ne serait-ce que leur adresser la parole !), hop, un petit vieux renversé maintenant qui me maudit avec des termes que je comprends même pas, sûrement datant du siècle dernier, et que je pourrais prendre mal, mais non, il doit se rassurer, je ne peux le prendre mal !
Bref, je suis trop gentille, ça me perdra. Et j'ai toujours faim. Hmmm ... Dilemme ... Je reviens à la maison, au domaine, et je risque de me faire retenir pour des entraînements qui vont durer des heures ? Je les comprends même pas ! Je suis la meilleure shinobi que le monde a jamais connu ... J'ai pas besoin de m'entraîner ...
Je maudissais intérieurement toutes ces personnes qui doutaient de mon immense talent, tout en comprenant leurs craintes. Ils savent que je suis héraut des Dieux, et que ma perte (même si cette possibilité est tellement inexistante qu'on ne devrait même pas y penser) serait un désastre, une catastrophe, un cataclysme ! Le monde ne pourrait s'en remettre, c'est tout !
J'acquiesçais à ses pensées profondes. Je dois me préserver, pour le bien de mon peuple.
Et je heurtais de nouveau quelqu'un, car, aussi divine et parfaite que je suis, je me vois incapable de faire deux activités à la fois.


- Oups, désolée !

- Oh, mais il n'y a pas de quoi, demoiselle.

La voix était douce, et un peu bizarre. Y'avait un truc que j'arrivais pas à déterminer, mais pas grave. Cette voix me plait.
Je levais la tête pour voir son propriétaire, pour faire faire face à une cascade de boucles corbeaux, et des yeux d'une jolie couleur sombre.
Un fin sourire éclaira son visage, avant qu'il reprenne, tout aussi doucement.


- Qui sait, nous nous reverrons peut être, douce Uchiha ...


Un petit rire résonna, avant qu'il ne disparaisse dans la foule.
C'est qui ce mec ? Qu'est ce qu'il a voulu dire ? Encore quelqu'un qui a craqué devant mon charme ? Ça c'est sur et certain ! Mais il aurait pu quand même me laisser répondre. J'aurais pu vraiment mal le prendre, sauf que je ne le prendrai pas mal. Je suis trop gentille pour ça, d'abord.
Je reprenais ma route, toute contente de cette rencontre inattendue. J'adore cette journée et tout !
Je continue de marcher le long des allées, soleil au dos, toujours aussi enjouée, et me posant des questions hautement philosophiques.


- Où irais-je manger ce midi ?

Et à ce moment là, je sentais une main, là. Sur le bas de ma tunique.


- Kyaaaah ! Perveeeers !


J'abattais ma paume sur son épaule, violemment, puis ma main glissait sur son coude, le tordant aussitôt ma main-mise assurée, avant de le renverser d'un violent coup de pied. Le pervers s'écrasa au sol, assez pathétiquement. A moins qu'en fait, il a pas fait exprès. Et là, je passe juste pour quelqu'un de pas très fréquentable, alors que je suis l'incarnation de la bonté et de la gentillesse ! Ah non, je refuse ! Oui oui oui !

- Oups désolée !

Mais de toutes façons, c'est pas ma faute. Ils m'auraient pas tellement obligée à m'entraîner avec mes yeux, que je lui aurais rien fait. Bah oui, à forcer de copier les mouvements, c'est le drame ! Et les drames c'est pas bien. Sauf au théâtre.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Pas de bonbons sans efforts !   Ven 9 Avr - 2:08

C’était une journée comme seul le pays du feu pouvait proposer. Le soleil était au point le plus haut d’un ciel bleu. Le peu de nuage qui osait troubler ce paradis bleuté n’était nullement menaçant et laisser donc les paysans travailler tranquillement la terre. Il faisait bon vivre dans ce pays. Qui ne voudrait pas sortir d’un temps pareil ? Surtout pas Hakai. Dès lors ou les premiers rayon de soleil avait fait leur apparition à l’horizon, l’homme c’était levé, avait déjeuné, c’était lavé pour enfin être paré. Cette belle matinée lui avait redonné l’envie de s’entraîner. Vêtu d’une tenue de sport tout à fait respectable ; marcel, short, et le voila partie pour un jogging d’une durée de quatre heure. Il fit un détour par son appartement. En quelque minute, l’homme plaça des poids tout du long de son corps, jambes poignet, ceinture, aucun membre n’y échappa. Cet accoutrement pouvait paraître grotesque pour certain mais heureusement, les courageux étaient rares.

Et le voici, courant, enfin plutôt s’efforçant de courir dans les rues du village. La sueur ruisselait de tout son corps. L’homme pesait déjà prêt d’un quintal mais avec les poids rajoutaient, l’homme devait à présent porter une charge de prêt de deux cent kilos. Cela pouvait probablement paraître démesuré pour certain mais pour un spécialiste en taijutsu, chaque effort améliorait la force et la condition physique de l’artiste. Au fur et à mesure que les heures passaient, les rues se remplissaient. Les regards se faisaient oppressant. Tellement que l’homme préféra arrêter son entraînement plus tôt que prévu.

A nouveau dans son appartement du centre ville, l’homme se délaissa des poids qui s’effondrèrent bruyamment sur le sol. L’homme à bout de souffle avait la flemme de les retenir pendant leurs chutes. Assis sur le rebord de son lit, il regardait les gouttelettes s’écraser contre la paroi dure du sol. C’était une bonne fatigue qui saisissait ses muscles. Cela faisait bien trop longtemps qu’il n’avait pratiqué ce genre d’exercice à l’apparence futile mais primordial.

Il prit finalement son courage à deux mains. Il laissa ses affaires à même le sol pour allez prendre une douche relaxante. L’eau chaude qui ruisselait sur son corps détendait peu à peu ses muscles. L’air n’était que buée qui venait se coller au ver de la fenêtre et finir par se condenser et laisser place à de fine gouttelette. Les cheveux étaler sur le front, l’homme remit en place son cache œil. C’était à présent chaque petit instant pareil qui faisait de sa vie quotidienne une petite misère. La vie vue d’un seul œil était bien belle à partir du moment où le second ne vous fait pas souffrir.

L’entraînement était fini pour aujourd’hui. Il était non loin de midi. L’heure de déjeuner. L’homme ferma la porte à clef et entreprit calmement le chemin qui le séparait du domaine. Par hazard, ce chemin l’emmenait droit vers le marché de Konoha qui se dressait en ce jour. L’odeur suptile de certaine plante, la vision appétissante de certain aliment lui donna envie de s’approcher un peu plus prêt des étalages. Il ne pu résister à acheter un fruit et plus précisément une pomme verte. Le doux acide de se fruit fit danser les papilles du jeune homme qui se régalait tout en marchand droit devant.

Un peu devant lui, il ne pouvait voir une personne qu’il connaissait pourtant parfaitement bien. Il faut dire que le marché était bondé et que de nombreuse personne ne restait sur place à bloquer le chemin tout en observant les étalages mais c’était les joies de ces réunions. Alors il passa à ces côtés sans même la remarquer. Il faut dire que la jeune femme était assez petite. Habituellement, l’instinct d’homme aurait conduit les yeux du jeune homme droit devant la ravissante femme mais ce temps était révolu. Terminé les promenades en quête de jeune femme pour se rincer l’œil. Le clan primait sur tout désir futile.

Un cri strident retentit alors derrière l’homme qui manqua de s’étouffer avec un morceau de pomme. Il recracha tant bien que mal le morceau avant de faire volte face, le sharingan activé. Une agression venait d’avoir lieu ? Un homme venait d’être mis à terre par une femme. De dos, elle lui sembla quelconque même si les habits affichés étaient destinés au combat. Ce n’est que lorsque que l’éventail du clan flasha aux yeux du genin que l’homme cru reconnaître la femme. Il s’approcha rapidement en se faufilent entre la foule qui encerclé la scène.

L’homme n’avait eu aucune chance contre un membre du clan et plus précisément contre Mina. Hakai ne savait pas ce que l’homme avait tenté de faire mais celui venait de prendre une bonne correction. Hakai posa sa main sur l’épaule de la jeune femme pour indiquer sa présence. Mais dans un mouvement d’une rapidité hors norme, Mina se dégagea de cette main et envoya un coup destiné à l’épaule. Le Sharingan encore activé, le genin réussit à anticiper, il effectua une esquive parfaite en pivotant sur son appuie gauche, il effectua une rotation d’un tour complet pour se retrouver derrière la jeune femme. Le bras coller contre son coup, l’homme murmura quelque mot.

[Hakai] « C’est comme cela que tu accueilles celui que tu aimais ? »

Il desserra légèrement son emprise de façon à laisser la femme tourner la tête et fixer son opposant. Elle pu clairement voir le sourire d’Hakai. Il l’entraîna en dehors du cercle de la foule qui restait encore devant l’homme toujours au sol. S’éloignant de l’agitation, Hakai l’emmena jusqu’au coin de la rue pour faire oublié la présence de la jeune femme. Ce n’est que la qu’il la relâcha de son emprise.

[Hakai] « Comment tu vas ? »
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pas de bonbons sans efforts !   Jeu 24 Juin - 20:47

Mina : +7 XP
Hakai : +9 XP

Je pense qu'elle va bien Cool

MessageSujet: Re: Pas de bonbons sans efforts !   Ven 9 Juil - 4:13

Bon, il fallait le dire. Je suis trop fort quoi ! Oui oui oui ! Balayer comme une brindille, comme ça, juste avec deux coups et j'y étais même pas allée sérieusement, parce que sinon, d'abord, je l'aurais fais travers toute la place du marché et même qu'il se serait retrouver écrasé contre un mur, avec plein de béton et de poussière dans la bouche ! Mais comme je suis trop gentille, bah, je l'ai pas fait. Même que c'est parce que ça aurait pas été sympa avec ses os, ils ont rien fait après tout, je crois ?

Peut-être qu'il y en a des coupables, tout compte fait ! Mais je suis gentille, et comme je veux pas punir les os pas coupables, bah, j'en brise aucun. Même si y'a eu un bruit bizarre, mais je pense que ça doit venir du sol, il a craqué sous le poids du bonhomme ! Ce que je suis trop intelligente et géniale, je m'impressionnerais presque moi-même de mon génie intellectuellement supérieur ! Et c'est pas parce que je suis une déesse que je dis ça, non non non ! C'est juste parce que c'est la vérité vraie, aussi vraie que les poteaux abandonnés au sol qui ont besoin de compagnie ou le Chevalier Volant qui planait dans le ciel monté sur une céréale au chocolat. On ne peut plus vrai, c'est tout.

Mais voilà qu'une main volante et solitaire se pose sur mon épaule ! Et même que là, tout de suite, je me retourne comme la nymphe que je suis pour lui balancer un enchaînement de toute beauté qu'il s'en remettra même pas tellement je suis douée ! Et voilà que je tombe.
Oui, je tombe, dans le vide, mon coup aillant rencontré le néant, un ami que j'ai pas revu depuis longtemps et à qui j'avais promis un restaurant un de ces quatre. C'est fou comme le monde fait bien les choses !
Mais ça n'empêche que je me casse la gueule là, le sol poussiéreux et craquant est vraiment, mais vraiment vraiment proche, là.

Mais mon sauveur me rattrapa, digne des plus beaux, merveilleux et masqués contes de fées ! Il m'empêcha de me ramasser, de boire la poussière et abîmer mon magnifique visage de reine divine pour me stabiliser sur mes deux jambes ! Mais quel héros, quel champion, quel bel homme ! Je me retournais, pour le remercier tout de suite, après tout, plus vite c'était fait et mieux c'était, il y aurait plein de temps pour faire connaissance, qu'il me retournait pour que je regarde son visage idéalisé d'Apolon !

Mais mais mais ! Oui, c'était lui !

Le sauveur de poteaux en détresse, à la rescousse encore une fois !


- Hey coucou ! J'suis super heureuse de te voir ! Je vais trop bien sinon, mais, dis moi, t'aurais pas vu une main sans son propriétaire ? Commençais-je, surexcitée, avant qu'il m'interrompe en me traînant doucement hors du brouhaha ambiant.

C'est toujours de mieux de parler quand y'a moins de bruit ! Oui oui oui !


- Comment tu vas ? Me demanda-t-il, aussi charmeur que la dernière fois, je crois.

- Bah tu m'écoutes pas ?! Parce que moi je vais super bien, il m'est arrivé de ces trucs, j'te raconte même pas ! Heu, enfin, je vais te raconter ! Dis, t'aimes bien la couleur de mes cheveux ? Elle est jolie pas vraie ? Sinon fait trop chaud, et le ciel il est trop bleu, c'pas original. Tu as déjà vu un ciel bleu turquoise ? Non ? Bah moi non plus, mais ça serait trop bien. J'ai faim, t'as faim ? On va manger ?!

Je le fixais intensément, me dilatant les pupilles pour lui faire un regard de Chat Peauté. Qu'est-ce que ça fait maaaaaaaal !
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Pas de bonbons sans efforts !   Mer 14 Juil - 21:08

Toujours la même pensa l’homme. Et il fallait l’avouer, cela le rassurait un peu. Il en avait un peu marre des surprises et cette personne était un peu spéciale. Un jour elle était son bourreau et un autre son amie et il espérait que cela le reste. Avec le passé qu’il avait vécu, il était même étrange que l’homme ait ressenti des sentiments pour celle-ci. Quand était-il aujourd’hui ? Il n’en savait vraiment rien. Bien que Mina soit une femme tout à fait gentille et en plus de cela très belle, il était difficile de se projeter dans l’avenir avec elle. Mais bon, on s’en fou un peu de l’avenir, seul le présent compte.

Elle enchaînait les phrases, les mots tous plus fou les un que les autres. Hakai souriait légèrement gêné probablement. Il se frotta le couvre chef lorsque celle-ci eu enfin terminé. Toujours autant excité malgré les années. Par moment Hakai se demandait à quoi pouvait bien lui servir le domaine. Etait-il aveugle ou bien son véritable comportement n’apparaissait au grand jour que lorsqu’elle était en présence d’ami. Avait-elle d’autre ami qu’Hakai déjà ? Question pertinente dit donc… Pour calmer le rythme endiablé de la jeune femme, l’homme posa ses mains sur ses épaules, sourire charmeur sur les lèvres, il n’en fallait pas plus pour qu’elle la boucle hum… disons cinq seconde ?

[Hakai] « Oui c’est d’accord. »

Il n’en fallu pas plus pour que ce petit couple ce mette en marche. Hakai ignorait tout de l’endroit ou aller l’emmener la jeune femme. Habituellement, c’était lui qui ramener ses convives et l’endroit était tout trouvé. Mais cette fois, c’était elle qui invitait, encore une nouvelle chose pour l’homme qui payait toujours. Se laissant entraîné par la jeune femme qui pressait le pas, un sourire sur ses lèvres qui voulez dire « Tu es lent ». C’est que l’homme avait tout son temps ! Mais il voulait surtout profiter de cette belle journée. La dernière fois, il avait quitté la jeune femme dans son lit, l’aillant regardé dormir pendant de longue heure avant de s’échapper comme le voleur qu’il était. Au bien sûr il avait prit le temps de lui dire au revoir, mais pas comme il l’aurait souhaité probablement… Et puis c’était ce même jour qu’il fit la rencontre avec Azumi. Cette fillette qui était à présent comme sa fille. Beaucoup de chose avait changé de son côté alors que de celui de Mina, tout semblait comme avant. Les mêmes vêtements, la même voix, les mêmes cheveux magnifiques qu’elle le signala au passage. Bref toujours ce même corps magnifique qu’Hakai avait découvert un jour à présent bien loin aux sources chaudes.

Bras en avant, saisit par un délicat poignet qui possédait cependant une certaine force comme avait pu le constater le genin. A vrai dire, il sous-estimé cette femme qu’il affectionnait d’une façon assez étrange. Une fois elle était une amie, une autre fois une petite copine. Cette relation lui rappelait étrangement la relation qu’entretenait maître Nago avec Junko… Etait-ce vraiment cela qu’il souhaitait avec Mina ? Maître Nago était un voyageur, il rencontrait tellement de monde que Junko passait presque inaperçu par moment. Hakai lui était fixe, les relations qu’il entretenait avec les autres pouvaient changer rapidement. Et la seule femme qu’il était certain d’aimer été…

Bref pas la peine de penser à cela, après tout un couple était formé de deux personnes et donc de deux juge arbitre. L’homme se laissait inlassablement emporter vers une destination inconnu, mais qu’il espérait fantastique. A la hauteur de leur nom.

MessageSujet: Re: Pas de bonbons sans efforts !   Mer 22 Sep - 12:48

Hakai : + 5 XP
Azami : + 5 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pas de bonbons sans efforts !   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Quartier Populaire-