Partagez | 
 

 Appartement de Kabashi Uzukame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Appartement de Kabashi Uzukame   Jeu 22 Juil - 18:13

Première Partie


Kabashi ouvrit la porte et accrocha sa veste sur le porte-manteau, il jeta les clés sur la table et s’installa dans son canapé. Son esprit était tourmenté par les réminiscences de son passé, il s’allongea et le plafond semblait tourner autour de sa tête. Jamais il n’avait oublié le jour du départ de son père, cela faisait des mois qu’il n’avait dit le moindre mot et d’un coup il quitta le village. Qu’est-ce qui l’animait réellement ? C’était la question que se répétait sans cesse Kabashi ; voulait-il se venger de Konoha, du monde des shinobis ? Ou bien voulait-il fuir le regard que les autres portaient sur son bras disparu ? Nul ne le savait, pas même le sage Kanashi.

L’appartement de Kabashi était des plus sobres. On pouvait noter un souci important du détail, chaque objet semblait avoir une place définie de laquelle il ne fallait en aucun cas le déplacer. Il possédait une grande bibliothèque remplit de livres traitant des techniques de ninjas, seuls les livres du Maître Yokato étaient différents, c’étaient les seuls qui étaient des fictions. Au milieu de l’étagère trônait une photo de lui et de sa mère. Il chérissait beaucoup cette photo, elle signifiait à la fois le doux souvenir de son enfance et aussi le drame de sa vie. Les temps étaient durs pour lui, et son désir d’agir se faisait de plus en plus pressant, mais il ne pouvait pas sortir seul du village. Et même s’il sortait du village, comment pourrait-il espérer retrouver son père dans l’immensité du monde. Son grand-père lui disait toujours de se focaliser sur son apprentissage, et il avait acquis de nombreuses connaissances sur les techniques du ninja, sur la stratégie militaire mais aussi sur la politique du village de Konoha.

Il s’avait que sans l’appui de son village, il ne pourrait pas retrouver son père. Konoha était pleine de secrets, et elle cachait peut-être en ses murs, l’information qui lui permettrait de retrouver son père.

Toc, toc, toc…

Kabashi se leva et ouvrit, son grand-père apparu alors dans l’encablure de la porte.

[Kanashi] « Bonjour Kabashi, tu te portes bien ? »


[Kabashi] « Oui, et toi grand-père ? Tu as fait bon voyage ? »

[Kanashi] « Plutôt, oui, j’ai à te parler d’ailleurs »


[Kabashi] « Que se passe t-il ? »

[Kanashi] « Je t’avais dis que je partais voir un vieil ami dans le Pays de la Pluie. Il m’a révélé le lieu où se dissimule ton père. L’information a été difficile à obtenir, il ne voulait pas me le dire, car c’est un des amis de ton père aussi. Il m’a dis qu’il se cachait dans le Pays de l’Eau, mais il ne sait pas où exactement. Mais en faisant une enquête, il serait aisé de le retrouver, et puis peut-être que le village de Kiri connaît sa position»

[Kabashi] « Pourquoi me dire cela ? Je pensais que tu ne voulais pas que je poursuive mon père »

[Kanashi] « Tu as grandi, et tu n’es plus aussi inconscient qu’avant, je te donne cette information, mais je te demande de ne rien faire de stupide, c’est tout. Je sais que ta haine pour lui est grande, mais tu ne dois pas pour autant partir tête baissée, je pense que tu est assez adulte pour comprendre ça. Bon parlons d’autre chose, qu’a tu fais pendant mon absence ? »

Il avait changé de sujet comme si de rien était, Kabashi voulait continuer à parler de son père, mais il savait que ce ne serait ni bon pour lui ni pour son grand-père. Cela ne l’aiderait pas à avancer.

MessageSujet: Re: Appartement de Kabashi Uzukame   Sam 28 Aoû - 20:21

Deuxième Partie :


[Kabashi] « J’ai rejoins l’une des équipes de Konoha, celle de Uchiha Taka. »


[Kanashi] « Une Uchiha ? Je croyais que tu les détestais. »

[Kabashi] « J’avais pas vraiment le choix, l’occasion de rejoindre une équipe s’est présentée et je ne pouvais pas refuser. »

[Kanashi] « Enfin un raisonnement censé de ta part. Maintenant tu vas devoir surmonter les épreuves du travail en équipe, je sais que tu n’aimes pas ça. Mais tu devras t’y faire. »

[Kabashi] « J’ai déjà une mission demain, je vais devoir aider les marchands lors de la fête du saké. Je vais devoir m’habituer à subir le poids de mes coéquipiers. »

[Kanashi] « Tu parles comme ton père. Pourtant tu le détestes. »


[Kabashi] « Il faut croire que j’ai gardé son aversion du travail en équipe et des talents héréditaires. Mais je sais que je peux réussir seul, tu défends les valeurs du village de toute ton âme. Mais ce village fut et sera la cause de conflits, sa destruction n’apportera que du bien dans ce monde de violence. »

[Kanashi] « Tais-toi ! Tu ne connais rien du monde ninja ! Tu crois vraiment que tout le savoir est contenu dans les livres ? Si tu avais vu ce que fut ma vie, tu ne parlerais pas comme ça. Sans les villages, le pays du Feu serait déchiré par la guerre. Défendre ce pays est notre devoir, que ce soit des autres ou de lui-même. »


[Kabashi] « Les autres vivent comme si de rien était, ils sont égoïstes. Ils ne pensent qu’à leur petite vie tranquille. Et quand ils prétendent agir pour les autres ils ne font que se servir eux-mêmes. »

[Kanashi] « C’est faux ! Tu crois vraiment que les shinobis profitent du monde, qu’ils ne l’aident pas ? Je peux te dire que j’ai sacrifié bien des choses pour aider le pays du Feu. Tel que tu me vois je suis prêt à mourir pour le Pays du Feu ou le village de Konoha. Si ce n’est pour toi une preuve que les shinobis sont liés au Peuple et au village alors tu ne mérites pas d’en être un. »

[Kabashi] « Désolé, grand-père. Je ne voulais pas t’offenser, mais je reste persuadé que l’argent fait des hommes des êtres pervertis. Rare sont ceux qui croient encore en l’honneur, le courage, le devoir… »


[Kanashi] « C’est pour cela que j’ai passé tant de temps à te former, pour que tu ne deviennes pas comme certains ninjas du village qui ne voient leur avenir que par la gloire et l’argent. Pour en revenir à ton père, quelle décision vas-tu prendre à ce sujet ? Veux-tu continuer de le poursuivre ? »

[Kabashi] « Mon cœur me dit oui, mais ma raison me retient. Je ne pourrais pas vivre sereinement tant que je ne l’aurais pas retrouvé, mais je ne veux pas mettre en péril ma vie au sein du village pour un homme comme lui. Ce n’est plus mon père depuis longtemps, et je veux seulement que justice soit faite. Même si le village avait choisit d’abandonner la recherche car il ne semblait pas dangereux dans l’immédiat. »

[Kanashi] « C’est un bon choix. Bon maintenant que je suis rentré nous allons reprendre l’entraînement. Allons à mon terrain, je veux voir quels sont tes progrès. »

MessageSujet: Re: Appartement de Kabashi Uzukame   Mer 22 Sep - 12:50

Kabashi : + 9 XP

MessageSujet: Re: Appartement de Kabashi Uzukame   Jeu 11 Nov - 14:12

Genin ? Qu’est-ce que ça pouvait bien dire ? Qu’est-ce que ça pouvait bien faire ? You n’en avait que faire, il laissa son bandeau dans sa chambre au milieu des affaires sales.

Les mains dans les poches, le regard baissé, le jeune garçon passait inaperçu dans les rues. Au passage des marchands ambulants, crieurs, et autres annonciateurs de produits, You ne levait pas la tête, n’écoutait pas, ne s’intéressait pas. Après tout, dans sa masse compacte de personnes, jamais un individu n’avait levé les yeux sur lui, jamais on ne s’était demandé quelle était cet enfant, ou où étaient ses parents. Jamais personne…

Après cette tentative inavouable de se socialiser, et après donc un nouvel échec, You décida de se rendre dans le quartier résidentiel. Il s’ennuyait, il n’avait rien à faire, et pour s’occuper il valait mieux ne croiser personne.

Le ciel était clément même si les températures se faisaient plutôt fraîche. You s’emmitouflait dans sa capuche pour se protéger les oreilles. Ce n’est pas qu’il n’aimait pas le froid, mais il avait plus d’affinité avec le chaud et le sec. Et puis, il paraissait encore plus inaperçu comme ça. Ainsi, au chaud, au sec et seul, il avançait sans but, on aurait pu dire qu’il errait, cette image de fantôme ne le quittant désespérément pas. Il traînait les pieds aussi, sans réfléchir car il savait que ça viendrait tout seul.

Puis, après avoir creusé un sillon à force de traîner les pieds pendant 10 minutes, ça arriva. Il écarquilla les yeux, observant très précieusement ce qu’il venait de déterrer. Le jeu pouvait commencer. Il regarda devant lui, puis derrière. La rue semblait bien déserte, et même si elle ne l’était pas, personne ne le remarquait jamais. You allait leur apprendre à bien regarder la prochaine fois.

Il sortit les mains de ses poches, et se pencha doucement. Là, nonchalant et avec parcimonie, il choisit les plus grosses pierres qu’il avait déterré sur le chemin. Celles-là, il les gardait toujours dans ses poches, comme un cadeau surprise, ou une issue de secours selon les situations. La plupart du temps, elle finissait dans sa chambre car, à ce jeu, il n’avait jamais besoin d’issue de secours. Alors, comme d’habitude, il mit la pierre la plus grosse dans sa poche, et prit les plus petites dans ses mains, il y en avait bien une bonne dizaine.

Il lui fallait une cible maintenant, plutôt une grande, avec plein de fenêtres, et des petits éléments à dégommer. Pourtant, c’est sur une petite maison qu’il jeta son dévolu. A l’écart des autres, éloignée de la chaussée d’un petit jardin simple, elle ne payait pas de mine. Mais les habitants ne devaient pas être des plus sociables, ou alors c’était des personnes âgées. Dans tous les cas, même eux devraient bientôt savoir qui il est. La façade avant avait plusieurs fenêtres. Il choisit celle à sa droite. Il s’installa tranquillement commença à jeter les plus petits. Ce geste, il l’avait répété de temps en temps en cours, avec des shurikens.Ca ne lui plaisait pas plus que ça. Avec les cailloux, au moins, il y a un sens.

[You] « Je vise, je dégomme. Et je vise encore… »

Il s’attelait aux fenêtres et il ratait rarement sa cible. Les cailloux étaient encore trop petits pour faire des dégâts, mais l’impact résonnait et il aimait pinçait les plus ronds entre ses doigts avant de les lancer. Le bruit sourd régulier comme un métronome parlait à sa place. Il pouvait tout et rien dire à la fois, cela dépendait beaucoup du moment à vrai dire, de ses sentiments intérieurs. Aujourd’hui, ça voulait dire…

[Caillou] « Allo. J’existe ! Regarde-moi ! Je suis là ! Allo ! Tu ne veux pas me regarder ? Et bien prends ça ! »

Un bris de glace indiqua clairement que le dernier caillou était un peu plus lourd que les autres, un peu plus en colère aussi peut-être. You était condamné à faire parler ses cailloux à sa place.
Puis, sans rien changer, il recommença en visant la fenêtre d’à côté cette fois. Il était bien décidé à montrer aux habitants de Konoha qu’il existait, qu’ils le veuillent ou non.

MessageSujet: Re: Appartement de Kabashi Uzukame   Jeu 11 Nov - 16:34

Une belle journée de plus à Konoha, pas de mission, pas de Kanashi pour venir me déranger, je n’ai plus qu’à lire et à étudier. J’en suis déjà au tome 7 des histoires de Maître Yokâto, c’est vraiment un personnage étrange et intriguant.

Soudain, un bruit de verre cassé vint de la cuisine, je m’y dirige et découvre en y entrant la vitre brisée. Je regarde dehors, un gamin pas plus haut que trois pommes est en train de balancer des cailloux sur toutes les fenêtres à portée. Je m’empresse de mettre des chaussures et je sors de chez moi. Le gamin s’apprêtait à réduire en miettes la fenêtre de ma chambre, j’intercepte la pierre de justesse, le gamin semble un peu effrayé, il ne s’attendait s’en doute pas à trouver quelqu’un comme moi dans ce quartier paisible.

[Kabashi] « Je peux savoir ce qui te prend de péter mes vitres ? Je suis plutôt de bonne humeur, et toi tu viens pour essayer de gâcher ma journée ! Tu crois vraiment que je peux le tolérer ! »

Je n’ai pas le temps de m’occuper d’un gamin comme lui aujourd’hui, je veux juste me détendre un peu ! Je dois me calmer pour ne pas faire de connerie comme lui balancer une Katon à la figure, même si c’est tentant. Je n’ai pas l’habitude d’avoir la visite de gamin perturbateur, mais comme j’ai un peu d’expérience avec eux depuis la mission avec Mayokoto, si je lui propose de régler le problème à l’amiable, je pourrais sans doute éviter d’avoir à le poursuivre.

[Kabashi] « Ecoute, si tu rembourses ce que tu as cassé je veux bien te laisser tranquille. C’est une proposition qui devrait te convenir. »

Tout en disant cela je m’approchais de lui, s’il avait peur, il s’excuserait sans doute et me ferais parvenir de quoi payer les dégâts. Je me demande vraiment quels parents peuvent élever leur fils ainsi ? J’espère qu’il ne va pas avoir la bêtise de s’enfuir, je n’ai vraiment pas envie de lui courir après.


MessageSujet: Re: Appartement de Kabashi Uzukame   Jeu 11 Nov - 17:20

[Kabashi] « Je peux savoir ce qui te prend de péter mes vitres ? Je suis plutôt de bonne humeur, et toi tu viens pour essayer de gâcher ma journée ! Tu crois vraiment que je peux le tolérer ! »

L’adrénaline lui monta à la tête. Quelqu’un a enfin repéré You. Quelqu’un a vu qu’il était là, qu’il était nuisible, mais au moins il venait de passer de inexistant à existence emmerdante. On l’avait pris sur le fait à casser une vitre. Pis encore, c’était le propriétaire qui l’avait vu. You commença à songer à son issue de secours…

Mais, le propriétaire n’avait rien d‘une personne âgée, c’était juste encore une espèce d’enfoiré d’adultes qui va faire semblant de le regarder puis repartir s’enfermer dans sa maison. Peut-être qu’il le frappera un peu avant, quoique certains adultes n’en ont pas le cran. Frapper un enfant, c’est mal, alors que l’oublier n’a rien de barbare pour eux. Tu parles…

[Kabashi] « Ecoute, si tu rembourses ce que tu as cassé je veux bien te laisser tranquille. C’est une proposition qui devrait te convenir. »

Encore…

[You] « Ecoute, écoute. Encore un qui prend le droit de contrôler les autres ?! Encore un putain d’adultes qui croit savoir ce qui est bien ou pas ?! Lâche-moi. »

Il avait laché ça d’un trait et avec un automatisme déconcertant. Le peu de personnes qu’il avait vu avaient géré d’une manière catastrophique. Le mec en face était de ceux-là. Finalement, il avait bien choisi cette maison. Il allait payer en fenêtre meurs conneries. Ca lui fera du bien. Toute une crispation en un lancer…

Sa poche était lourde et il le savait. Mais elle ne suffirait sans doute pas pour un adulte. Par contre, pour une fenêtre, ça serait bien assez.

Puis voilà que l’autre avec ses cheveux en pétard qui s’approche. Il va sans doute essayer de l’attraper.

[You] « Oui, j’ai cassé ta fenêtre. Et alors ? Tu vas faire quoi ? Je n’ai pas d’argent, je ne suis qu’un gosse. »

Il restait là, les jambes bien crispées. SI l’autre continuait de s’approcher, il faudra s’enfuir très vite. En passant par les toits, ça pourrait le faire si l’autre n’était pas ninja. Mais à Konoha, c’est un pari risqué. Puis, cette pierre si lourde, c’était tentant de la balancer sur une deuxième fenêtre, juste pour lui faire comprendre que son avis ne comptait pas, qu’il n’était rien pour You autant que You n’était rien pour lui.

L’envie le prenait, il avait une main dans la poche déjà. Seulement il était plutôt concentré sur la fuite. Curieux dilemme, la fuite ou la provocation, dans tous les cas il n’était pas disposé à payer quoi que ce soit.

Son regard en disait long, lui qui était plutôt vide d’habitude était empli d’une étrange sensation de rancœur. Oh, oui, il allait prendre cher à cause des autres, pas de bol pour lui.

[You] « Hein alors ? tu vas faire quoi ? »

MessageSujet: Re: Appartement de Kabashi Uzukame   Jeu 11 Nov - 19:08

[You] « Ecoute, écoute. Encore un qui prend le droit de contrôler les autres ?! Encore un putain d’adultes qui croit savoir ce qui est bien ou pas ?! Lâche-moi. »

[Kabashi] « Je m’en moque de ton avis, je n’ai pas que ça à faire. Dépêche-toi de t’excuser et je te demande au moins de m’aider à réparer les dégâts par une petite compensation monétaire. »


[You] « Oui, j’ai cassé ta fenêtre. Et alors ? Tu vas faire quoi ? Je n’ai pas d’argent, je ne suis qu’un gosse. »

Vulgaire, méprisant et apeuré, l’archétype même du sale gamin. Incapable d’avoir la moindre once de jugeote.
Et en plus il me jette un sale regard prétentieux.

[You] « Hein alors ? Tu vas faire quoi ? »

[Kabashi] « Je vais rien faire, car tu as peur. »

Je le fixais droit dans ses petits yeux en disant ça, il a une main dans sa poche gauche, prêt à balancer un projectile dans ma direction.

[Kabashi] « J’enlèverais les mains de mes poches pour commencer, si j’étais toi. Tu pourrais regretter ton prochain mouvement. »

Il a peur, je le vois dans ses yeux et dans sa posture, ses mains tremblent ainsi que ses jambes. Il est crispé, je m’approche encore un peu plus. Je ne dois pas laisser place à mes doutes, je dois prendre la situation avec calme, mais ce gamin est tellement agaçant.

[Kabashi] « Tu pourrais me donner l’envie de me distraire si tu continues ta provocation. Tu devrais te dépêcher de t’excuser. Je suis impatient »

Mon regard est intense, il doit être très effrayé, et si je perds mes moyens ou qu’il fait le geste de trop, je ne pourrais pas m’en empêcher. J’avance encore, je tends le bras pour le lui poser sur son épaule, je tente de le rassurer lui, et moi à la fois.



MessageSujet: Re: Appartement de Kabashi Uzukame   Ven 12 Nov - 22:19

La peur ? Ca serait ça les jambes crispées et la montée d’adrénaline ? La peur serait à l’origine de cette sensation si étrangère, de cette réaction métabolique. Mais surtout, ça serait la peur qui le rendrait si … vivant ? Si c’est ça avoir peur, il aimerait que ça arrive plus souvent, bien plus souvent… You ne revenait pas d’avoir fait une telle découverte si inopportune.

[Kabashi] « J’enlèverais les mains de mes poches pour commencer, si j’étais toi. Tu pourrais regretter ton prochain mouvement. »

Un œil mi-clos, You eut du mal à cacher son dégoût. Quoi ? Une menace ? Déjà ?

[Kabashi] « Tu pourrais me donner l’envie de me distraire si tu continues ta provocation. Tu devrais te dépêcher de t’excuser. Je suis impatient »

Mais… pour qui se prend-il celui là ? Il est le bon et le mauvais flic en même temps ? Une petite touche de fausse sympathie enveloppée d’une panoplie de menaces nullement déguisée ? Se rendait-il compte que la moindre des paroles qu’il prononçait n’avaient d’abord aucun intérêt et surtout aucun sens ?

C’est vrai, réfléchissons. Si un enfant casse une vitre, c’est parce qu’il a envie de payer pour la réparer ! C’est évident ! Mais ça dépasse toutes les connaissances, ça va changer le monde. Encore un qui pète plus haut que son cul.

Il continuait d’avancer. Et plus il se rapprochait, plus You le trouvait quelconque. D’après ses dires, il était sans doute un ninja. Le doute n’était plus possible. Ce n’est pas pour autant qu’il paraissait impressionnant. You s’étonna de le trouver assez laid à vrai dire.

Il continuait de se rapprocher, il ne s’arrêtait plus…

[You] « Ne me touche pas. »

Il écarta la main de l’idiot et recula d’un pas, puis deux instinctivement. You souffla aussi, ce n’était pas vraiment de l’agacement, c’était pire que ça : du dégoût.

On essayait de le raisonner ? Mais You avait toute sa raison, et plus encore. Quelqu’un l’observait, il existait. La montée d’adrénaline de cet affrontement le rendait bien vivant, ses yeux pétillaient. Et même si le stress manquait de lui faire perdre son appui, il était en train de participer à la meilleure partie de casse casse fenêtre depuis qu’il avait inventé ce jeu. Alors pourquoi arrêter ? Il avait tout à continuer.

Et peut-être qu’il gagnerait encore autre chose…

[You] « Tu as vraiment rien compris toi. »

Il sortit son arme, le plus gros caillou qu’il avait trouvé, celui qu’il avait traîné depuis plus d’une centaine de mètre. Et c’est en évaluant, en mesurant et en appréciant les risques et les conséquences de son acte, qu’il le jeta sur la deuxième fenêtre.

Un soupir… Quel extase…

MessageSujet: Re: Appartement de Kabashi Uzukame   Mar 16 Nov - 1:49

[You] « Ne me touche pas. »

Sa réaction était prévisible, je n’ai jamais eu de tact que ce soit avec les enfants, ou les autres.
Je suis exaspéré, mais je ne dois pas perdre mon sang-froid. Ce sale gamin croit vraiment que la compassion est naturelle chez les humains. Moi je n’en ai pas, c’est inutile. Quand on me manque de respect, je punis, sans distinction.

[You] « Tu as vraiment rien compris toi. »

Encore de l’insolence, c’est lui qui n’a rien compris. Je vais vraiment finir par m’énerver.
Soudain il prit un gros caillou de sa poche et l’envoya droit dans la fenêtre de mon salon.
Je n’attendis pas sa réaction pour lui retourner une gifle en plein visage, rapide et précis.
Il est encore trop jeune pour comprendre la portée de ses actes, il veut se faire remarquer.

[Kabashi] « Je vois, tu essayes de te rendre intéressant. C’est inutile, tu n’es qu’un simple gamin sans intérêt, pour le moment. Si tu veux un jour que l’on te remarque, agis pour le bien des autres, aides-les, et tu deviendras peut-être un grand ninja, enfin…si c’est ce que tu veux. »


Juste après, il s’enfuyait laissant derrière les carreaux brisés tout le long de la façade.
Que dire de plus, il faut le temps qu’il se mette du plomb dans la tête. Plus jeune j’étais comme lui, avide de me faire remarquer j’agissais aussi à l’encontre des règles. Et je continuerai à les dépasser tant que mon corps me le permettra, et jusqu’à ce que j’arrive à me venger, une bonne fois pour toute.

Bon il va falloir réparer tout ça maintenant, voilà qui devrait m’occuper pour ce jour de congé, au moins je ne ruminerais pas mes idées noires comme d’habitude.

FIN

MessageSujet: Re: Appartement de Kabashi Uzukame   Jeu 2 Déc - 18:24

Kabashi : + 7 XP
You : + 15 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Appartement de Kabashi Uzukame   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kabashi Uzukame
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» Appartement de Naoki
» L'appartement de la tortionnaire [PV Clyde Waldan] [RP CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre du Village-