Partagez | 
 

 C’était hier, il y a quelques mois... [Hakai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: C’était hier, il y a quelques mois... [Hakai]   Mer 25 Aoû - 16:49

Malgré les doutes, malgré les craintes… Kinimo entrait une nouvelle fois à Konoha. L’endroit n’avait que peu changé depuis son dernier passage : que ce soit les commerçants, les passants ou le moindre coin de rue qu’elle avait parcouru, tout lui semblait avoir été complètement figé durant son absence. Malheureusement, le temps était bel et bien passé… de longs mois d’absence, mais rien ni personne n’avait dû s’en soucier dans ce village shinobi : après-tout, elle n’était qu’une simple voyageuse sans aucune réputation pour la précéder, comment pourrait-on remarquer sa disparition quelque part sur cette planète ? D’ailleurs, sans Sho, elle n’aurait peut-être jamais remis les pattes ici.
Quelles raisons avaient pu pousser la chienne à revenir en ce lieu qui lui rappelait pourtant le souvenir douloureux de son enlèvement ? Elle qui, il y a une semaine à peine, parlait de ne plus retourner dans un village shinobi avant d’avoir complètement résolu l’affaire de sa disparition, pourquoi avait-elle finalement changé d’avis ? Se mentant à elle-même, la chienne s’imaginait être entrée dans Konoha pour une raison des plus nobles : revoir Hakaï et s’excuser auprès de lui de ne pas être revenue à temps. Elle marchait donc en direction de l’appartement de cet homme qu’elle connaissait à peine, persuadée de pouvoir le retrouver là-bas. Même si elle n’avait passé que peu de temps à Konoha, il n’était pas dur pour elle de retrouver le chemin exact la menant à son objectif : en mêlant ses souvenirs à son flair, la chienne avait presque l’impression de suivre un léger fil odorant reliant sa position actuelle et celle où elle comptait revoir Hakaï.

Malgré toute sa bonne volonté, Kinimo n’arrivait pas à se débarrasser de ses sombres souvenirs. Etonnant, lorsque l’on sait le mal qu’elle avait eut à les récupérer ! D’ailleurs, rien de bien intéressant ne lui était revenu depuis ses retrouvailles avec Sho… elle s’était remémorée quelques discussions avec son ravisseur auxquelles elle n’avait pas pu prendre part puisqu’elle avait été muselée, une ou deux nuits qui lui avaient parues durer une éternité, et toujours ce remous incessant du bateau… aucune de ces visions ne lui expliquait la raison de cette agression.

La chienne releva la tête, finalement arrivée au bout de sa piste : devant son museau se trouvait la porte de chez Hakaï. Elle ne se rappelait pas particulièrement de l’extérieur tant elle était entrée rapidement la première fois, par contre la présence importante de l’odeur d’Hakaï autour d’elle confirmait qu’elle s’était rendue au bon endroit. Il n’y avait plus qu’à attendre… sans doute aurait-elle dû signaler sa présence d’une quelconque façon, que ce soit en grattant à la porte comme un chien perdu ou en aboyant sourdement quitte à inquiéter l’entourage, pourtant la chienne resta parfaitement silencieuse. Elle s’installa même à coté de la porte, roulée en boule comme si elle comptait s’endormir ici. Plusieurs personnes tournèrent la tête dans sa direction d’un air étonné, la plupart connaissant sans doute celui qui habitait l’appartement… néanmoins personne ne vint la déranger, au grand plaisir de Kinimo qui put profiter pleinement de ce léger repos : elle avait rencontré Sho lors d’une nuit plutôt agitée, après quoi ils avaient marché jusqu’à Konoha sans prendre le temps de se reposer… elle était donc complètement épuisée par son voyage. Au final, la chienne ne cherchait pas à appeler Hakaï pour plusieurs raisons : tout d’abord, il pouvait très bien ne pas être chez lui ; de plus, elle n’avait pas envie de le déranger s’il était occupé ; et pour finir, elle n’était pas spécialement pressée. Cette rencontre se ferait quoi qu’il arrive : que ce soit maintenant ou plus tard, cela lui importait peu.

Même si elle semblait dormir profondément, immobile comme elle était, la chienne était pourtant attentive à tout ce qui l’entourait. Garder les yeux fermés a toujours été un bon moyen de tromper les gens, leur laissant croire que l’on est inoffensif alors que tous nos autres sens sont en alerte. Mais aujourd’hui, Kinimo ne cherchait à tromper personne : elle attendait, tout simplement. Les rayons du soleil se reflétaient sur son corps, ajoutant à son doux pelage brun un aspect lumineux : la chienne avait pris le temps de nettoyer toute la crasse d’entre ses poils avant de venir, plus par habitude qu’autre chose. De toute façon, elle détestait se sentir sale en dehors de ses longues journées de marche. La fleur rose accrochée à son oreille était toujours présente, ainsi que le petit anneau brillant à la lumière sur son oreille gauche. Il y a bien longtemps qu’elle n’avait pas pu retrouver un aspect vraiment présentable, c’était un soulagement pour elle d’avoir enfin pu rendre à son pelage un aspect doux et soyeux comme auparavant…



[Prochain post : Hakaï]
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: C’était hier, il y a quelques mois... [Hakai]   Lun 8 Nov - 1:57

Il l'avait fait. Il avait enfin réussi. Le pouvoir de ce sceau était sien. Jamais il n'aurait pensé arriver à une telle maîtrise en si peu de temps. Cela était grâce au conseil de Kobito. En plus d'être un parfait shinobi de l'eisei, il connaissait quelque truc sur les sceaux et avait gentiment proposé de l'enseigner à Hakai, avec toutefois une petite intervention de Sakeshi. L'Uchiha ignorait jusque où s'étendait l'influence de son bienfaiteur, il en apprenait chaque jour un peu plus sur celui-ci, sur son passé qui semblait bien rempli. Hakai ignorait ce qu'il devait penser de toutes ces zones d'ombre qui régnait autour du chef de famille. Lorsqu'il avait questionné Nora, elle lui avait simplement demandé de mettre fin à sa curiosité en disant qu'il n'y avait rien de spéciale à y apprendre. Cependant, l'homme voyait cela sous un autre angle. Peut-être que Nora n'avait jamais bénéficié de pareil traitement venant de son père et ne s'était jamais posé autant de questions sur lui.

Les jours qui avaient passé avaient été épuisants. De mémoire, jamais Hakai n'avait pas eu à utiliser une aussi grande dose de chakra pour l'accomplissement d'une technique. Ce sceau l'avait complètement vidé de son énergie et Kobito avait dû chaque soir le ramener au domaine.

***

[Sakeshi] « Hakai, je te présente Kobito. C'est une vieille connaissance à qui j'ai demandé de te perfectionner sur les sceaux. »

Hakai se tenait droit au milieu de la pièce. Comme à l'accoutumé, Sakeshi se trouvait dans son siège avec en face un homme assez petit, mais possédant la robustesse d'un ours. Ne trouvant rien à redire devant cet ordre direct, Hakai se pencha respectueusement devant cet homme si souriant.

[Kobito] « Allons, allons ... Pas besoin de tout cela avec moi. »

Hakai ne manqua pas de remarquer l'énorme différence de comportement qui y avait entre cet homme et Teishi. L'un se tenait droit et fier, primant sur le respect et les traditions alors qu'à première vue, Kobito était plus simple... On se sentait tout de suite en confiance avec lui. Mais cela pouvait être trompeur, après tout il était un shinobi et Uchiha de surcroît. Ignorant encore de quoi l'entraînement allé être constitué, Hakai s'empara de sa veste, de quelque boisson qu'il enfila dans son sac et se dirigea vers la sortie de la demeure tout en jetant un regard vers le salon, les tasses étaient pratiquement vide, avec Sakeshi, impossible de quitter la conversation tant qu'il restera une goutte de thé.

Le dos collé au mûr, Hakai remontait ses lunettes de soleil sur son nez tout en observant le ciel d'un bleu beaucoup plus sombre à présent. Il tourna la tête sur sa droite lorsque la porte s'ouvrit. Kobito le scruta de la tête au pied, une expression de surprise s'était logée sur ses traits fins du visage.

[Kobito] « Tu m'attendais Hakai ? »

[Hakai] « Vous oubliez l'entraînement ? »

L'homme leva les sourcils, pour une raison qu'Hakai ignorait, cette réaction le fit souffler, comme une mauvaise blague qu'il venait de comprendre.

[Kobito] « Oh... Et bien je ne comptais pas commencer l'entraînement avant plusieurs jours... tu m'as l'air motivé, dit moi. »

Un rigolo... Hakai aura vraiment tout eut. Il se passa de tout commentaire avant de prendre un chemin opposé à celui de l'homme et sans se retourner laissa entendre ses quelques mots.

[Hakai] « Dans une heure à la lisière. »

***

Les paupières se levèrent pour laisser apparaître des iris d'un sombre pur et profond, puis elles se refermèrent quelque instant avant de se rouvrir. Ceci dura plusieurs minutes avant qu'enfin les deux orbites soient habitués à la lumière ambiantes. Hakai ne savait quelle heure il était et n'en avait que faire. Malgré ce sommeil qu'il trouvait trop court, il avait des besoins à entretenir. Après un petit stage dans les toilettes, il se rendit dans la cuisine ou une boisson l'y attendait à demi vide. Il n'avait vraiment pas le coeur à manger et pourtant son ventre criait famine. C'est d'une main faible qu'il porta la matière plastique à ses lèvres et qu'il put goûter au nectar si particulier de la mangue.

C'est d'instinct qu'il porta son regard en dehors. A l'extérieur, comme à son habitude le soleil offrait un temps magnifique pour tous les mioches qui s'échangeaient des balles dans la rue. Mais une tache sombre venait troubler cette harmonie. Par delà la fenêtre, Hakai observait une petite ombre, trop petite pour appartenir à un homme, sans doute un enfant en bas âge, mais alors celui-ci se trouvait collé à la porte. Curieux de connaître l'identité de celui ou celle qui prenait son paillasson pour un banc, l'homme entreprit le court chemin jusqu'à la porte et l'ouvrit pour découvrir une fourrure qu'il avait jadis eut l'occasion de croiser. Kinimo avait finalement réussi à retrouver le chemin de sa porte après tant de mois d'absence. Hakai l'avait presque oublié après tous les événements qui lui étaient arrivés. Il se souvenait d'une bref proposition qu'il avait jadis fait. Aujourd'hui il n'était plus certain de pouvoir tenir parole malgré le bol de la chienne encore présent dans le coin d'une pièce. Hakai posa ses yeux onyx sur la chienne qui s'était tourné pour l'observer. Il ne savait comment réagir devant elle. Il opta pour le naturel comme à son habitude.

[Hakai] « Tu es finalement revenu. »

Après un dernier échange, l’homme se retourna pour pénétrer un peu plus profondément dans son antre laissant la porte ouverte, comme une invitation à entrer.

MessageSujet: Re: C’était hier, il y a quelques mois... [Hakai]   Sam 8 Jan - 21:06

[Sincèrement désolé pour le temps de réponse ^^' et félicitation pour ton changement de grade !]


Les oreilles de la chienne se dressèrent subitement. Des bruits de pas provenaient de l’intérieur du bâtiment… Etait-ce Hakaï ? Sans aucun doute. Prête à retrouver cet homme de Konoha qu’elle avait laissé là il y a de nombreux mois, Kinimo redressa la tête. Puis elle attendit, patiemment, jusqu’à ce que la porte s’ouvre sous ses yeux pour laisser apparaitre cet homme aux yeux si sombres.

Sans doute avait-il changé depuis tout ce temps… et pourtant, la chienne était incapable de se rappeler de l’ancien Hakaï, maintenant qu’elle était face à celui d’aujourd’hui. Seul son instinct semblait percevoir une différence, sans pour autant lui crier cette révélation.
Kinimo se remémorait leur promesse. Elle, jouant le toutou auprès d’un shinobi durant plusieurs années… peut-être même jusqu’à sa mort. Cela pour espérer un jour obtenir une petite information déterminante dans ses recherches. Même aujourd’hui, elle aurait accepté de le faire. Malheureusement elle était parfaitement incapable de tenir le choc après ce qui venait de se passer. Et puis Hakaï… sans doute l’avait-il attendu. Une semaine, peut-être quelques jours supplémentaires… mais autant de mois ? Non. Contrairement à la chienne, sa vie ne s’était pas arrêtée. Le temps ne s’était figé que pour elle, l’humain ne pouvait peut-être même plus renouveler sa proposition désormais.

Immobile, La chienne salua le shinobi d’un sourire sincère. Hakaï prit la parole en premier, d’un ton naturel qui rassura Kinimo : au moins, il ne semblait pas lui en vouloir de n’être point revenue. La femelle ne mit pas longtemps à lui répondre, d’un air tout aussi naturel. Sa douce voix n’avait presque pas changée… peut-être quelqu’un d’attentif sentirait-il qu’elle était préoccupée, bien qu’elle n’en montrait rien aujourd’hui :


« Mon petit aller-retour a été plus compliqué que prévu… j’espère que je ne te dérange pas. »

Il semblerait que non, étant donné qu’Hakaï tourna les talons en laissant la porte ouverte. Kinimo se releva puis s’ébroua rapidement avant d’entrer à la suite de l’humain. Là encore, les choses ne semblaient pas si différentes de sa première visite… ou de ce qu’elle s’en rappelait. Elle posa d’ailleurs un regard amusé sur le bol qu’elle avait utilisé. Il trainait encore au même endroit, malgré tout ce temps. Mais sans doute était-ce plus de la négligence de la part d’Hakaï qu’autre chose.
Contrairement au jour de leur première rencontre, Kinimo ne se mit pas à ses aises une fois à l’intérieur. Elle se contenta d’un petit tour rapide de la pièce pour se remémorer quelques souvenirs, puis s’assit à même le sol non loin d’Hakaï. Le jeune homme n’avait aucune raison de l’aider, et elle le savait bien. Sans doute se demandait-il la raison de son retour… le mieux était encore de le lui expliquer.


« Je pense que depuis le temps, tu l’avais deviné… mais je ne peux pas te redemander ce que nous avions prévu l’autre jour. Pourtant, si j’avais pu revenir à temps… je suis certaine que nous aurions fait une bonne équipe. »

Autant être franche tout de suite. De toute façon, Hakaï ne la laisserait certainement pas tourner autour du pot comme elle avait l’habitude de le faire.
Kinimo parcourut une nouvelle fois la pièce de son regard océan. Le soleil s’engouffrait à l’intérieur, illuminant la pièce à l’endroit où elle se trouvait. La lueur de l’astre brulant lui plaisait… chaude, douce et rassurante. Pourtant, ce n’était pas grâce à elle que les choses avanceraient. Bien au contraire, pour le moment, c’était d’une nuit sombre et bien douloureuse que Kinimo allait avoir besoin. En espérant que les choses se passent comme prévues…


« Hakaï, j’aimerais simplement passer une nuit de plus chez toi. »

Voila qui pouvait être assez déboussolant pour le shinobi. Alors que Kinimo semblait avoir des millions de préoccupations, elle venait le voir, lui, uniquement pour demander un toit d’un soir ?
Se redressant sur ses quatre pattes, la chienne s’avança jusqu’à la fenêtre par laquelle entrait le soleil. Posant deux pattes sur le rebord, elle fixa l’extérieur, observant l’horizon avec insistance. Puis elle reprit, donnant enfin une explication crédible au Shinobi :


« Ma mémoire de ces derniers mois me fait défaut. Même si les faits que j’ai oubliés n’ont rien de plaisant, il faut que je m’en souvienne. Mes derniers souvenirs remontent aux alentours de notre rencontre. »

Quelques jours plus tard exactement. La veille de son retour, le jour de sa capture… voilà le dernier jour dont elle se souvenait et qui ne fut pas entouré d’un épais brouillard. Elle n’avait pas encore parlé à Hakaï de sa mésaventure. S’il accepterait, sans doute lui raconterait-elle, éveillant en elle d’autres souvenirs… mais ce qu’elle voulait réellement éveiller, c’était la douleur : cette brulure à l’oreille qu’elle avait ressentit chez Hakaï. Ce phénomène était peut-être le seul moyen pour elle d’enfin libérer sa mémoire.
Kinimo Tourna la tête vers l’homme en attendant une réponse. Son regard était sincère. Et même si elle semblait paisible, la chienne n’avait aucune autre idée si l’homme refusait.

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C’était hier, il y a quelques mois... [Hakai]   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CHARLAVAIL ? « J'ai mis tellement de crème anti-rides que quand j'me suis réveillé on était hier! »
» exclu de la saint modeste (c'était hier...)
» Tu avais pourtant dis que tu me faisais la gueule! Ah oui mais ça c'était hier! ? Valentina
» SDAO gratuit dans quelques mois ...
» Little Bad Girl [FB 1623, il y à quelques mois]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre du Village-