Partagez | 
 

 Rencontre avec une ombre. [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Rencontre avec une ombre. [solo]   Mer 8 Sep - 12:54

~Rencontre avec une ombre~

La surprise, mauvaise – cela va sans dire – m'arriva quelques jours à peine après que j'aie rencontré mon équipe. Le temps qu'elle prenait n'était pas suffisant pour m'empêcher de mener à bien mes tâches quotidiennes. Notamment la sieste, la cuisine et l'écriture. Le soleil qui se faisait de plus en plus rare brillait pour une fois sur les toits du village, et j'en profitais pour écrire à l'ombre de la galerie de bois, à la porte de mon appartement. C'est dans cette quiétude que le choc se produisit. Un autre aspirant de l'académie arriva à ma rencontre, troublant mes réflexions. Il s'avança dans le jardin sans dire un mot, puis tendit la main, me remettant une missive écrite sur un tout petit rouleau. Elle était encore scellée.

Ekei – Merci.

L'autre se fendit brièvement d'un léger hochement de tête, comme pour remercier à son tour, puis s'en fut rapidement. Lorsqu'il fut suffisamment éloigné, je pris un couteau sur la table de ma minuscule cuisine pour faire sauter le cachet qui maintenait les nouvelles prisonnières. Ma main ouvrit prestement le rouleau et mes yeux parcoururent l'unique ligne qui y était inscrite, d'une écriture que je mis quelques minutes à reconnaître. Puis, ma main trembla, et laissai choir le parchemin. Le laissant reposer au sol, je me mis à chercher frénétiquement ma veste puis mon court sabre, celui-là même que Takeshi m'avait forgé avant de disparaître de mon existence. Ce sabre était le compagnon d'un fantôme, et je l'emportais comme pour conjurer le sort. Car, lorsque je m'éloignais de mon chez-moi en courant, une seule phrase me traversait l'esprit, tentait de traverser mes lèvres, en m'obsédant comme un leitmotiv des plus engageants. Cette phrase, composée des mots propres à Kasuo.

"Il est de retour, il t'attend au terrain d'entraînement."

La nouvelle m'avait tellement bouleversé que je courus sans penser, sans réfléchir, aussi vite que je le pouvais, si bien que j'atteignis notre habituel terrain d'entraînement en moins de dix minutes. Je n'avais pas vu passer le sentier, ni les touffes d'herbe grasse qui le bordaient et le traversaient par endroits. Rien de tout ce paysage n'avait d'importance pour moi à l'instant présent, alors qu'il en avait tant, quelques mois auparavant! Lorsque j'arrivai en haut du petit chemin de terre battue qui descendait sur la petite plaine côtière où nous nous étions entraînés avec Kasuo, je ne vis rien d'anormal. Personne. Simplement le tronc de bois flotté qui était fidèle à son poste, pour nous assurer une assise confortable. La mer était plutôt calme, et les arbres qui se multipliaient de l'autre côté de la petite surface se balançaient doucement dans une légère brise, apportant un peu plus de fraîcheur à l'ensemble.

Ekei – Takeshi!

Mon cri s'était voulu impressionnant et déterminé. Il mua en une question à mi-voix. Savoir que les réponses à mes questions devaient se trouver à quelques mètres de moi, je descendis sur la plaine, bien déterminé à retrouver l'homme qui m'avait mené ici comme si j'étais une marionnette. Certes, je me sentais chez moi au village caché de Kiri no Satô. Toutefois, la manière dont Takeshi avait joué avec moi pour m'y attirer m'était plus que déplaisante. M'avançant sur ce coin de terre étrange, prisonnier, coincé entre la mer et les forêts luxuriantes, je bravai les interrogations qui restaient autour de ma vie, je niais la manipulation.

Takeshi – Je croyais que tu aurais plus changé que ça, mais tes années d'errance ne t'ont apparemment pas appris grand chose...

Un sursaut s'échappa de moi, sans que je pus rien faire pour le réprimer. L'angoisse l'avait emportée sur ma fierté, et Takeshi m'avait pris par surprise. Il émergeait de la forêt, dans laquelle il avait dû se dissimuler quelques instants auparavant, m'entendant arriver.

Ekei – Tu m'attendais ici?

Ma voix tremblait plus que de raison, et les questions pressaient à mes lèvres, m'empêchant presque de pouvoir parler, d'où la taille réduite de la phrase que j'avais prononcée.

Takeshi – En fait, je te suis depuis tout à l'heure. Kasuo m'avait passé ton adresse, et j'y ai attendu que tu reçoives sa lettre.

Cela aurait dû me surprendre, voire me menacer, me faire trembler un peu plus. Mais je ne l'écoutais plus. Mon esprit luttait âprement contre les vagues de colère qui s'élevaient. Des images se jetaient à l'assaut de la muraille – ma mère, mes combats avec Takeshi, les magouilles de mon père, toute ma vie à Hitsume – tandis que les interrogations qui me taraudaient depuis que j'avais été pris en main par Kasuo me torturaient, entrant en moi comme autant de couteaux acérés, et faisant couler le sang de mon imaginaire et de ma fierté blessés.

Ekei – Je crois que tu me dois des explications, Takeshi.

Ma voix était redevenue normale. Elle s'était même teintée de fermeté, ce qui fit sourire Takeshi.

[à suivre]

MessageSujet: Re: Rencontre avec une ombre. [solo]   Jeu 9 Sep - 12:22

L'homme devant moi se retenait de rire, je le voyais très bien. Son sourire écartelait un visage d'ange vieillissant. Il avait l'air bien plus fatigué que lorsqu'il vivait avec ma Mère et moi à Hitsume. Ce fut seulement maintenant que son apparence me frappa. Il avait toujours la même allure, mais ses cheveux étaient devenus plus longs, sa barbe avait poussé. Jusque là, rien d'anormal, si ce n'était la couleur de ses cheveux. Du blond le plus pur, qui évoquait ceux de ma mère et les miens, ils avaient viré au brun.

Ekei – Takeshi... Tes cheveux?

Mais peu à peu, le puzzle se mettait en place. Je commençais à comprendre les rouages de l'histoire dans laquelle j'étais emporté. Chaque petite pièce qui chutait venait se mettre à la place qui lui avait été préparée, et y entrait parfaitement. Tout se tenait, tout se suivait, et tout était crédible. Mon trop long silence avait dû être éloquent, ou bien Takeshi avait-il compris dès que j'avais parlé que je comprenais, que je faisais des recoupements. Toujours est-il qu'il prit la parole, d'un air toujours aussi amusé.

Takeshi – Ne t'en fais pas, je suis ton oncle tout de même. La sœur de ta mère est et sera toujours ma seule femme. Depuis de nombreuses années. Mais lorsque tu es né...

Il me raconta alors comment il avait choisi de faire de moi une future recrue de Kiri no Satô. Comment, toutes ces années durant, il m'avait surveillé de loin, entretenant une correspondance soutenue avec ma mère. Apparemment, ma mère se confiait à lui lorsque les actions de mon père pesaient trop lourd dans sa conscience. Elle avait trouvé en Takeshi le frère qu'elle n'avait jamais eu, et n'hésitait pas une seule seconde à tout lui raconter. Takeshi vit ainsi aisément comment l'inciter à me trouver un avenir meilleur que celui de contrebandier aux côtés de Yasuki Sui. Mais je ne l'écoutais que d'une oreille. Au fur et à mesure qu'il parlait, mes sentiments formaient un tourbillon complexe en mon âme. Que penser désormais? Je ne savais plus ce que je devais ressentir, et cela me blessait.

Je n'appréciais pas comme il avait procédé. Cette manière de faire me semblait révoltante, j'avais l'impression d'avoir été manipulé, à la manière d'un jouet entre ses mains. J'avais aussi celle que de multiples fils s'échappaient de mon corps, et étaient reliés, de manière invisible, à ses doigts. La manière dont il avait abusé de la détresse de ma mère, une femme forte au demeurant, me paraissait plus ignoble encore. Mon père n'avait été qu'un outil entre ses mains, mais pour lui, je ne ressentais plus rien.
D'un autre côté, un élan de gratitude pour l'homme qui se tenait en face de moi s'élevait dans ma poitrine, relativement fort et brillant. Car il m'avait réellement permis d'accéder à la vie la plus belle que je puisse imaginer. En me manipulant, mais tout de même, j'avais acquis des privilèges indéniables. Il m'avait ouvert les portes d'un nouveau monde, et m'avait évité l'errance, ce qui, à coup sûr, ne m'aurait apporté que des ennuis.

Ekei – Pourquoi ne pas m'avoir proposé directement de rejoindre Kiri?

Takeshi marqua une pause avant de reprendre, comme s'il cherchait ses mots avec soin, dans le but évident d'éviter de commettre un impair qui pourrait faire pencher la balance de mes sentiments du côté de la fureur.

Takeshi – Tout d'abord, j'avais peur que ton père s'y oppose. Malgré sa faiblesse apparente, il était parvenu à apprendre quelques choses sur mon but. Et je n'aurais pas aimé devoir l'exécuter. Aussi lui ais-je suggéré de t'emporter avec lui, sachant très bien que tu découvrirais le pot aux roses. En outre, si je te l'avais proposé, tu te serais probablement convaincu que cela te plairait. Au détriment de tes vrais sentiments.

Tout cela me paraissait tellement stupide! Pourquoi un shinobi de Kiri perdrait-il son temps à traîner dans un village perdu, dans le seul but de recruter un unique élément? Certes, il avait aussi accompli son travail de renouvellement de l'arsenal, et avait forgé une de ses plus belles créations, très probablement commandée par un haut gradé kiréen... Tout s'embrouillait. Je sentais qu'il me manquait une pièce pour comprendre. Une clef qui ouvrirait enfin mon esprit à la compréhension de mon histoire.

Ekei – Takeshi, quelque chose m'échappe encore.

Je lui fis part de ce problème qui m'empêchait d'arriver à la quiétude la plus agréable et la plus reposante. L'homme me répondit, abandonnant son sourire et redevenant sérieux.

Takeshi – Je suis le Chuunin Recruteur Toda Akita. Takeshi est mon nom d'emprunt, pour les missions, et pour ma vie dans le vaste monde.

Lorsque sa voix s'éteignit, une seule question me traversa l'esprit. De part en part, violemment, à l'instar de la lame la plus aiguisée qui soit. Ou du tetsubo le plus épais. Qu'avait il donc pensé lorsqu'il m'avait dit ça. Je ne sais quelle réaction il escomptait. Toujours est il que ce mensonge de plus pesa lourd dans la balance. Bien trop lourd, d'ailleurs. Laissant échapper un cri de rage, je portai la main à la saya de mon long wakizashi, appuyant mon pouce sur la tsuba. Takeshi – ou plutôt Akita – sourit en s'éloignant de quelques pas. Il sortit un rouleau de ses poches, puis l'ouvrit d'un geste rapide, faisant apparaître, à mon grand étonnement, un long katana, d'une beauté sans égales.

Takeshi – Montre moi, Ekei. Montre moi comme tu as changé, et tout ira mieux après.

Mais je ne l'écoutais pas. Je ne parvenais pas à me calmer. J'étais bien trop borné, la brume dans laquelle j'avais nagé pendant des années s'était dispersée, et la vérité me frappait. Rien ne justifiait réellement ma réaction, mais tous ces mensonges et les exactions de mon père avaient formé un cocktail explosif, détonnant. Takeshi reculait toujours plus et, désormais, marchait sur l'eau toujours calme. La brise qui soufflait était restée douce.

[suite et fin à venir]

MessageSujet: Re: Rencontre avec une ombre. [solo]   Sam 11 Sep - 21:22

Takeshi reculait de plus en plus, usant de son chakra comme d'un support tandis que ses pieds effleuraient l'eau calme du discret bras de mer. Il fallait que je le suive. La décision n'était en rien rationnelle, mais le sang qui battait à mes tempes rendait la chose inévitable. Il n'y avait aucune autre échappatoire pour apaiser ma colère. Commençant à m'avancer sur la berge, j'entendis la voix de Takeshi me rappeler sa présence. Comme si je pouvais l'oublier, ne serait-ce qu'une seule seconde.

Takeshi – Tu sais que ce que tu fais est stupide, et pourtant tu t'obstines! Je t'ai toujours connu aussi borné!

Le simple rappel qu'il avait fait des périodes de ma vie qu'il avait passées à mes côtés fit battre mon cœur plus vite. Il m'avait manipulé, et il osait jouer ainsi avec moi? Tentant de me concentrer malgré la colère qui me battait aux tempes, et la rage qui agitait mes muscles, je rassemblai un peu d'énergie, juste de quoi pouvoir marcher sur l'eau. Juste ce qu'il me fallait pour rattraper l'homme qui jouait avec moi. Je savais très bien que je n'avais aucune chance de le battre, mais une idée me traversait sans arrêt l'esprit, à l'instar d'un tisonnier chauffé à blanc. Lui faire le plus de mal possible.

Takeshi – Eh bien, tu en mets, du temps!

Le chuunin me faisait un signe de la main, un sourire aussi large que moqueur plaqué sur ses lèvres. Il avait déjà parcouru plusieurs dizaines de mètres. A y mieux regarder, il en avait même fait plusieurs centaines. Sa rapidité était stupéfiante. Celle d'un shinobi de haut niveau. Ma rage se tempéra quelque peu, alors que la raison tentait de reprendre le dessus. D'un autre côté, Takeshi ne me voulait aucun mal, j'étais le seul qui souhaitait en découdre. Et le chuunin savait très bien que je n'avais aucun moyen de prendre le dessus. Autant dire que ce que nous vivions à l'instant était un jeu à sens unique. J'étais enfin prêt. Mes pieds vibraient de l'énergie que j'y avais accumulé, de toute cette énergie que je voulais utiliser pour infliger à Takeshi, ou plutôt à Akita, le plus de blessures possibles.

Takeshi – Tu sais, ça ne sert à rien de t'énerver de la sorte. Cela va te perturber dans l'exécution de tes techniques plus qu'autre chose!

Son ton sarcastique me mettait les nerfs en pelote. Il prenait un ton suffisant, qui lui donnait l'air de tout savoir. Je ne pouvais pas le laisser continuer à jouer avec moi de la sorte. Me concentrant et rassemblant les conseils de Kasuo, je m'élançai sur l'eau tout en dégainant mon long wakizashi. Comme je m'y attendais, j'avais un peu de mal à assurer la course tout en tenant mon sabre à la main. Mais les progrès que j'avais réalisés depuis mon entraînement avec Kasuo étaient indéniables, et je pus arriver à la hauteur de Takeshi qui, d'ailleurs, s'était arrêté, pour m'attendre. Il avait l'air d'avoir abandonné la volonté de poursuivre une discussion à sens unique. Il m'observait sérieusement, désormais. Il me détaillait, centimètre par centimètre, et j'eus la désagréable impression qu'il me disséquait. Autant dire que j'étais un peu refroidi. Au bout d'une minute de scrutation intense, je ne pus réprimer un léger tremblement.

Ce fut le signe de l'attaque, que je ne vis pas venir. Un sabre s'arrêta à quelques centimètres de mon bras, avant que je puisse comprendre ce qui était en train de se passer. Puis il se retira, aussi vite qu'il était apparu. J'avais malgré tout tenté de contre-attaquer, mais Takeshi avait disparu sous l'eau. Pour en ressortir quelques mètres plus loin, trempé mais souriant. Il jouait négligemment avec la poignée de son sabre, qui était ornée d'un ruban bleu foncé aux inscriptions jaune d'or.

Takeshi – Il ne suffit pas d'un sabre et de savoir te servir d'un sabre pour suivre la voie du shinobi, tu le sais, ça?

Il continuait à jouer avec moi, me montrant l'étalage de ses techniques. Enfin, un début, parce que je me doutais qu'un chuunin recruteur comme lui devait avoir d'autres tours dans sa manche. Comme celui qu'il me joua à l'instant. Je sentis une main me tapoter l'épaule, alors que Takeshi était toujours en face de moi. Tournant la tête, je vis un deuxième exemplaire de l'individu que je combattais me sourire, puis m'administrer un violent coup de paume. Je perdis le contrôle de mon chakra, et m'enfonçai dans l'eau froide, coulant comme une masse, encore sous le choc. Une de mes mains s'agrippait fermement à mon sabre, tandis que la deuxième s'escrimait à battre l'eau, dans de grands mouvements aussi larges que futiles. Tentant de refaire surface, je m'aidai de mes pieds. Mais remonter sur l'eau sans remonter sur la berge était une chose impossible.

Je sentis soudain une main me saisir, puis me soulever hors de l'eau. Takeshi me regardait, avec le sourire du vainqueur. Il me remit sur pieds en m'aidant à me stabiliser. Ma colère contre lui s'affaiblissait. Mais elle était toujours là, comme une ombre qui planait sur nous deux. Profitant d'un moment d'inattention de la part du chuunin, je tentai de lui administrer un violent coup du plat de ma lame. S'il l'avait atteint, il aurait pu lui faire mal. Mais le moment d'inattention n'en avait jamais été un. Il avait été joué avec merveille. Un vrai talent de comédien.

Takeshi – Tu vois, Ekei, je t'ai longuement observé. Il te manque tes meilleurs atouts. Comme par exemple...

Disant cela, il recula si rapidement que je ne pus que le voir apparaître à trois mètres de moi.Il enchaîna une série de signes avant d'achever sa phrase.

Takeshi - … un dragon aqueux!

Lorsque j'ouvris les yeux, j'étais étendu sur la berge, trempé des pieds à la tête, et j'avais l'impression que chaque os de mon corps avait été retiré puis remis en place par un chirurgien particulièrement cruel. Takeshi faisait les cent pas à mes côtés. Je fus surpris lorsque je m'aperçus que tout était clair dans ma tête. Ma colère avait pris le large. Certes, je ressentais tout de même une légère rancœur envers l'homme, mais elle n'avait plus l'aspect de la colère dévorante d'il y a quelques heures. Lorsqu'il vit que j'étais réveillé, il s'assit sur la souche de bois flotté, puis me regarda d'un air cette fois plus appaisé.

Takeshi – C'est bien ce que je pensais. Tu serais bien meilleur si tu t'orientais vers des techniques issues du ninjutsu. Tu passeras le mot à Kasuo?

Je lui adressai un signe de tête, comme pour acquiescer. Mais il était si faible! J'avais le sentiment d'avoir été défait, et mon visage déconfit le montrait sûrement à Kasuo. Lorsque mes yeux se fermèrent à nouveau, Takeshi était en train de promener sa main au dessus de moi, un halo bleu et chaleureux, rassurant, l'entourant. Et lorsque je me réveillai le lendemain matin, allongé dans mon lit, j'étais persuadé de l'avoir entendu murmurer:

Takeshi – Désolé.

MessageSujet: Re: Rencontre avec une ombre. [solo]   Lun 22 Nov - 21:13

Pause XP au besoin ^^

Yasuki : +22 XP

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rencontre avec une ombre. [solo]   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Londres de l'Ombre - se repérer
» [Moyen]Un combat... avec une ombre et un chat...
» Qui veut des liens et des rps avec une Ombre ?
» Vous ne bégayez pas qu'avec les mots, vous bégayez aussi avec les sentiments |Solo
» Rendez vous galant avec un psychopathe (solo~)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Autres Lieux-