Partagez | 
 

 [Mission de Rang D] Un ingrédient ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission de Rang D] Un ingrédient ?    Ven 17 Sep - 20:24

Le chant des oiseaux ainsi que le bruit du vent qui frotte entre les nombreuses branches des arbres touffues, autour de lui, était comme une douce mélopée aux oreilles de notre jeune ninja. La respiration lente et régulière, le sommeil aussi léger qu’un brin d’herbe voletant dans l’immensité azur, Shinji tentait tant bien que mal de rattraper la nuit passer à s’entraîner. Un léger sourire sur les lèvres il se rappela malgré tout cette sensation de liberté qu’il l’avait prit alors que ses kunais faisaient mouches quasiment à chaque fois, au centre des cibles. Et après on le reprochait de trop se prendre au sérieux, de se voir toujours au dessus des autres. Quoi qu’il en soit, il c’était vite écroulé, le derrière enfoncé dans l’herbe verte et bien fraîche, le souffle rauque, le visage humide de sueur. Il ne lui avait fallut pas plus de cinq minutes pour s’allonger, avec un long soupir de bien être, le coup rafraîchit par l’humidité de l’herbe.

Le soleil montait donc doucement dans le ciel, montrant que la journée avançait gentiment. Mais ça n’avait pourtant pas l’air de gêner le jeune Shinji, qui lui continuait de roupiller comme tout c’est mammifère, fana de ce sport si fabuleux qu’est la paresse. Mais était ce seulement dû à de la fainéantise ou simplement à cette envie quasi obsessionnelle de vouloir toujours aller plus loin dans ses entraînements. Et ça depuis qu’il était devenu Genin, au sein de se charmant village ninja en pleine montagne. Là bas il avait rencontré des tonnes de jeune ninja comme lui, de son niveau, ou même beaucoup plus fort. C’est grâce à eux qu’il avait put persévérer, pour ainsi pouvoir trouver une solution pour réaliser sa promesse…

Un choc sur le sommet de son crâne... Une vive douleur dans toute sa tête. Surpris, glapissant de douleur, il ouvrit difficilement ses yeux, embué de larme. Etant aveugle, il ne pouvait pas voir la personne en face de lui. Pourtant il pouvait sentir sa présence, ainsi il pouvait en deviner les courbes. Un rude gaillard, très large d’épaule. Un frisson parcouru tout son dos, quand il reconnu cette personne, comme étant un des Juunin de Kumo. Il ne se souvenait plus du nom de la personne. À peine c’était il redressé en position assise, que la terre se mit à trembler sous les remontrances explosives du Juunin. En tout cas ça lui fit l’effet immédiat, le jeune ninja n’attendit pas une seule seconde avant de bondir sur ses jambes, le dos bien droit, le regard apeuré et les yeux baissé sur l’étendue verdoyante.

- Au lieu de roupiller, ça serait bien que tu passe par l’Académie ! On cherche des Genins pour exécuter une mission. Aller file dépêche toi !

Le visage tout pale par une terreur sans nom (qui d’ailleurs, me demande bien d’où elle vient Oo), il bondit directe récupérer ses kunais, n’attendant pas son reste. Mais comme il avait eu la géniale idée de les disperser sur toute la zone, il lui fallut un bon moment pour tout ramasser, ce qui n’arrangeait pas l’humeur de du ninja. Une fois que tous ses kunais on retrouvé les rangements qui se trouve sur les cuisses de notre jeune Eisei insouciant, il n’attendit pas que son supérieur le presse, il était déjà parti en direction du village. Son pas léger et rapide, ne faisait quasiment pas de bruit sur la route.

En arrivant dans le village il du ralentir, car la rue principale était bondait de monde. Donc pour se faufiler dans cette marée humaine il devait bougeait calmement, se concentrant sur les bruits et les mouvements d’air autour de lui. Il lui fallut pas plus de cinq minutes pour atteindre l’Académie. En arrivant devant il senti la présence de deux personnes. Puis une voix s’éleva devant lui, d’un homme d’âge mûr.

- Ah ! C’est pas trop tôt Shinji !


MessageSujet: Re: [Mission de Rang D] Un ingrédient ?    Lun 20 Sep - 1:01

.:: Un ingrédient ? ::.
Chapitre 4 : Missions
- Prologue -


Si nous avions à décrire l'implication de Seiki au sein de son village, il en serait ainsi : « Des tonnes de mission D. » C'était sa façon à elle pour se démarquer de la population. Bien entendu, elle n'avait pas l'expérience pour aller faire des missions plus gradées tel que les « C », les « B » et les « A ». Bien que l'idée de pouvoir sortir du village pour une mission l'enchantais énormément. Certaines personnes quant-à eux se démarquaient par des entrainements acharnés sur la maîtrise de leurs Chakra – Ayame par exemple- d'autres, par leurs recherches -tel que son père-, mais Seiki elle, c'est par l'exécution de diverses Missions.

Voilà ce qui l'avait amener à attendre encore une fois dans cette ligne pour la « Ixième » fois. En même temps, elle en trouvais une gratification personnelle, l'accomplissement de plusieurs années d'études et de travail acharné. La même ligne d'attente propre au début de journée. Les missions D disponibles étaient en quantités assez élevé passant par le ménage de l'académie à la recherche bien typique d'un petit minou. Selon Seiki, l'académie et les forces de Kumo devraient exiger un quota de missions D a effectuer par mois pour tous les aspirants et les Genins. Selon elle, les Chuunin, Juunin, anbu et plus ont beaucoup mieux à faire que de s'occuper de menu tâche, comme les missions plus élever, la traque de déserteur, de potentiel dangereux et autres.

Aujourd'hui encore Seiki se tenais dans les couleurs noirs. Ses cheveux étaient détaché et tombais dans le bas de son dos. Une simple broche côté gauche retenait ses cheveux derrière son oreille. Une longue robe de couleur noir lui arrivait au niveau des genoux. Deux personnes discutaient devant elle, deux être qui sortaient de la foule. L'un mesurai 5,10 pied, une musculature assez présente, non pas imposante, mais existante. Il avait les cheveux longs attaché vers l'arrière la lèvre inférieur percé vers le côté gauche. Il portait une espèce de veste très courte et très ouverte de couleur noir. Plusieurs fil rouge et vert la parcourait entourant ses bras. C'était probablement des vêtements de sa création pour sortir autant de l'ordinaire. Il avait aussi un tatouage très étrange. Le chiffre « 888 » Tatouer au centre d'une forme circulaire noir se prolongeant vers le haut et vers le bas. Le tout accompagner par des pantelons moulant de couleur toujours aussi sombre.

L'autre homme était mon extraverti, mais avait une maladie assez rare, voilà pourquoi il se faisait remarquer. Il devait mesurer 6,0 pied, il était légèrement plus grand que son ami et tous deux était plus grand que Seiki qui mesurait 5,7 pied. Il était vêtu en noir et blanc. Une chemise blanche sous un complet complètement noir. On savait qu'il était atteint d'une maladie parce qu'il avait le teint très pâle, les cheveux d'un blanc parfaitement inatteignable de façon chimique et avait les yeux aussi rouge que le sang. Cet homme n'avait aucune pigmentation ou que ce soit sur son corps. Ses yeux était rouge puisqu'en ayant un manque de pigmentation, la couleur était du aux vaisseaux sanguins de couleur rouge qui parcourait ses yeux.

Seiki était perdu dans ses pensées, elle ce demandait comment quelqu'un d'aussi excentrique que le premier homme pouvait faire partie des forces de Kumo ? Il était vrai qu'à l'intérieur des mur de Kumo, il n'y avait pas de code vestimentaire, mais Seiki l'imaginait mal aller faire une mission de diplomatie. Elle écoutait de façon inconsciente ce que les hommes disaient, mais n'y prétait pas tellement attention, jusqu'à ce que l'un des deux parle d'elle.

[Homme Étrange] – Hey Soru, tu crois que la fille derrière nous nous écoutes ?

Avait-il dit en ne prêtant pas attention au ton de sa voix. Voilà pourquoi Seiki l'avait entendu et cela avait piqué sa curiosité. En hausant le sourcil, son ami lui répondit :

[Soru] – Pourquoi tu dis cela ?

[Homme Étrange] – Parce qu'elle nous fixait quand je m'étais retourné.

Seiki n'avait même pas eu connaissance qu'il c'était retourné, elle était tellement concentrer sur ses pensée.


[Homme Étrange] – Tu crois qu'elle nous fixe encore ?


Laissant aller un long soupir suivi de la classique main dans la figure, le « Facepalm »


[Soru] – Comment veux-tu que je le saches ?


L'homme tatoué eut un léger rire


[Homme Étrange] – En te retournant pour regarder


Le coeur de Seiki battait de plus en plus vite. Elle était mal-alaise, comment allait-elle réagir s'il allait se retourner pour la regarder ? Elle détestait écouter les conversation des autres quand cela parlait d'elle.


[Soru] – Toi retourne toi, c'est pas moi qui veut savoir si elle nous regarde ou nous écoutes


Un petit « sauvé » parcourait son esprit. Pauvre de lui, il eut une vie assez courte et disparu de l'esprit de la Genin lorsqu'elle remarqua que l'homme tout tatoué commença à tourné sa tête pour regarder par dessus son épaule. Elle détourna rapidement le regard et eut quelques sueurs froides. La tenue vestimentaire du genin l'intimidait. N'ayant pas l'impression qu'il avait détourner le regard, Seiki décida de le regarder pour voir ce qui n'allait pas. Lorsqu'elle croisa le regard du tatoué celui-ci ce retourna assez rapidement.

[Homme Étrange] – Elle m'a fixé...


L'albinos laissa aller un autre soupir avant de regarder son ami l'air désespéré.


[Soru] – Shoujo, Comment voulais-tu qu'elle ne te regarde pas avec tout le cirque que tu crée ? Même les gens les plus loin dans la queue doivent t'entendre.


Il fallait avouer que le Chuunin avait raison, Shoujo parlait tellement fort que Seiki n'avait même pas à ce concentrer pour bien entendre leur conversation. Qu'allait-elle faire ? Ignorer le tout et faire comme si elle n'avait rien entendu … Comme s'ils allaient la croire. De plus, elle n'avait pas vraiment envie de s'incruster dans leur discutions à son sujet.


[Employé] – Suivant


Sauvé par le « gong ». Seiki n'avait pas remarqué que la foule de gens avait diminuer d'intensité et que c'était presque rendu à son tour. Voir les deux homme entré dans la grosse pièce où était distribué les missions l'avait sortie de sa « bulle ». Seiki du attendre quelques minutes avant que cela ne soit à son tour.

Malchance pour elle, elle du faire affaire avec la personne qu'elle détestait le plus. Une femme d'âge assez avancé qui détestait son travail et qui faisait tout pour que tous le monde soient au courant. Petite particularité cette fois-ci, elle c'était rasé les sourcils et les avaient remplacés par deux traits de crayons INNÉGALE. Cette image fit rire Seiki qui vexa la secrétaire. Ceci l'ayant rendu plus désagréable, elle lui lança une feuille de mission à la figure et lui dit très sèchement.

[Secrétaire] – Tiens ta mission, on n'est allé chercher ton partenaire, il ne devrait plus tarder, ils vont t'attendre dehors


Seiki haussa un sourcil

[Seiki] – ils vont ? Qui cela ILS ?

[Secrétaire] – Apprends à lire, maintenant vas-t'en, je n'ai pas que cela à faire

Il ne fallait pas lui demander cela deux fois, Seiki détestait tellement cette femme qu'elle sacrifierait un de ses orteils pour ne plus jamais la revoir. Sans perdre de temps, elle alla à l'extérieur à l'endroit indiqué sur le papier tout chiffonner par la rage. Un homme assez imposant lui fit signe de se rapprocher. Une fois à ses côtés, elle remarqua qu'un homme arrivait à taton. Il ne lui avait pas fallu beaucoup de temps pour voir qui c'était. Il s'agisait d'un frère d'arme du nom de Shinji avec qui elle avait déjà fait équipe pour une mission D. Par la suite, elle l'avait croisé dans un restaurant.

[Seiki] – Tiens, salut Shinji

MessageSujet: Re: [Mission de Rang D] Un ingrédient ?    Mar 21 Sep - 13:56

Quand il arriva enfin à leur hauteur, il s’inclina pour dire bonjour, un léger sourire aux lèvres. Enfin le sourire était plus timide qu’autre chose, car arriver en retard et se la jouer ce n’était pas vraiment la chose à faire. Quoi qu’il en soit il était enfin arrivé devant les futurs équipiers pour la mission, ou du moins il espérait. Après quelque soit son coéquipier il avait l’intention de réussir cette mission, car ça faisant longtemps qu’il n’avait pas était quémander pour en faire une. Ça prouverai qu’il est toujours là, prêt et dispo pour aider les ninjas du village. Bien qu’il ait sa cécité, il pouvait toujours participer à n’importe quelle tâche. Et puis il c’était entraîné dur depuis qu’il était tout petit pour savoir sentir quelqu’un au rythme de sa démarche, sentir les changements dans la direction du vent. Il en était venu à un niveau ou il pouvait sentir quand quelqu’un était proche de lui.

Par exemple, rien qu’en entendant l’homme parler, il avait put en déduire sa tranche d’âge. Car un homme entre trente et quarante ans avait une voix toujours plus grave et assurée qu’un jeune homme de vingt ans. Puis après il n’en restait pas moins qu’il avait trouvé également un petit truc pour reconnaître quelqu’un, déjà sa voix comme dit plus haut. Mais pas que… le rythme de la démarche d’une personne n’en restait pas moins une bonne carte d’identité pour notre jeune aveugle. D’ailleurs à ce moment là une voix bien familière atteignit ses oreilles. Il reconnu immédiatement le timbre de voix, pour l’avoir entendu plusieurs fois, et à deux reprises. C’était, s’il se souvenait bien, la Genin Seiki, une Eisei comme lui.

Shinji – Content de te revoir Seiki !

On pouvait voir sur le visage de notre jeune Eisei, un sourire éclatant, reflet de son humeur actuelle. Fallait dire que c’était surtout du à la présence de la jeune fille. Il préférait largement sa présence à un quelconque ninja inconnu. Et puis il appréciait la jeune Eisei, malgré un début haut en couleur, il avait fini par bien aimer son caractère spécial. Après il ne connaissait pas l’opinion de la jeune fille à son égard, et il s’en foutait. Après dans une mission on était obligé de laisser de côté nos ressentiment envers son équipier, car un ninja devait avant tout se concentrer sur la réussite de la mission, objectif primordial.

Se concentrant sur la raison de sa venue, il regarda tour à tour les deux personnes en face de lui, enfin faisant du moins, mine de les regarder. Attendant qu’ils se lancent. Mais comme personne était décidé il consenti à prendre la parole.

Shinji – Alors je suis venu, car on avait besoin de moi pour une mission. On peut m’expliquer en quoi elle consiste ?

Il s’avança et se posa sur le mur de l’Académie, les bras croisés. Il attendait donc patiemment que l’un des deux lui explique. Car c’était bien beau de lui demander de se dépêcher, pour rejoindre une équipe pour accomplir une mission. Mais si on ne lui expliquait pas, comment pouvait t-il aider et participer. Puis il réalisa un truc, devant lui se trouvait q’un Genin. L’autre étant sûrement un Chuunin, vu son âge. Donc ça voulait dire qu’il était là que pour l’accueillir et non pour participé. Une mission de rang D à deux, voulait dire qu’elle était très basique. Et puis toute façon, après la mission de rang C qu’il avait effectué avec Nagoshi-Sensei, ce n’était pas une mission de rang D qui l’inquiéterait. Il se tourna vers la présence du Chuunin.

Shinji – J’en déduis que votre présence en ce lieu n’est due que pour nous expliquer les tenant et les aboutissant de la mission, si j’ai bien compris ?

Il entendit le Chuunin rigolait, alors qu’il se mettait de manière à faire face aux deux Genin.

Chuunin – Effectivement, je suis venu pour expliquer en détail le but de la mission. Mais avant toute chose…

Il se tourna vers Seiki.

Chuunin – Donne moi le papier que le Secrétaire t’as donné. Ça sera plus simple pour vous expliquer. Vous êtes prêt ?

MessageSujet: Re: [Mission de Rang D] Un ingrédient ?    Mar 21 Sep - 16:42

.:: Ingrédient de cuisine. ::.
Chapitre 4 : Missions
- Explication -


Encore une fois, le coéquipier de Seiki serait ce jeune genin Shinji. Bien qu'elle le trouvait encore un peu enfantin dans ses comportements ; tel que son manque de colonne pour aller s'accoter à un mur, elle le trouvais tout de même sympathique.

[Chuunin] – Donne moi le papier que la Secrétaire t'as donné. Ça sera plus simple pour vous expliquer. Vous êtes prêt ?

Elle l'était, elle était prête à effectuer sa dixième mission. Est-ce que le nombre de missions réalisés par un shinobi étaient-ils si important ? Pour Seiki oui. C'était le genre de personne à toujours tout bien faire pour une simple et bonne raison : « Si une chose mérite d'être faite, elle mérite d'être bien faite. » Voilà l'idéologie familial que son père lui avait enseigner depuis toute petite. C'était cette façon de voir et de faire les choses qui l'avait poussé là où elle était présentement ; à sa dixième mission. Elle savait bien qu'elle était la seule genin de sa graduation à avoir effectuer autant de menue-tâche et elle comptait bien le conserver.


[Seiki] – Oui, je le suis !

Disait-elle en donnant le bout de papier tout chiffonner au Chuunin. Elle l'avait déjà croisé une fois, il sortait d'une pièce. Un grand gaillard tout vêtu de noir et à la crinière argenté. Elle ne connaissait pas son nom, mais il l'avait marqué. Allez savoir pourquoi. Peut-être qu'un jour elle le recroiserai qui sait ? Kumo n'était pas le village le plus peuplé au monde.

[Chuunin] – Voici le contexte. Il existe dans l'Asakura un restaurant très populaire du nom de : « Aux milles et un Ramen. »

Lorsqu'elle entendit le nom du restaurant, un frissons traversa le corps de notre Eisei. Seiki avait déjà fait une mission pour ce restaurant ; de la livraison pour être plus précise.


[Chuunin] – Depuis quelques jours, il ont ajouté à leur menu un nouveau type de Ramen qui est devenu rapidement très populaire. Ce type de Ramen demande un ingrédient spécial qui n'est trouvable que dans les montagnes. Le problème, c'est qu'il n'avait pas prévu cette grosse demande et vont bientôt être en rupture de stock. Nous vous demandons d'aller trouver ce type de plante pour qu'ils puissent terminer la semaine. De cette façon, ils pourront eux-même aller renouveler leur stock.

Le Chuunin sortie une feuille qu'il donna à Seiki. Il y avait une plante rouge dessiner dessus. Par la suite, il se déplaça vers Shinji.

[Chuunin] – Shinji, toi qui ne peut voir cette plante, tu pourra quand même les trouvés et c'est justement pour cela que nous t'avons appeler. Cette plante à une forte odeur qu'une personne voyant ne pourra détecter que s'ils ne sont que très prêt. Une personne aveugle de naissance développe ses autres sens pour palier à ce handicap et ton odora devrait pouvoir capter cette odeur si tu te trouve à proximité d'une.

Seiki haussa un sourcil, elle ne savait que Shinji était aveugle et elle ne s'attendait pas du tout à cela. Il se déplaçait d'une façon si normale.

[Chuunin] – Les propriétaires du restaurant ont estimées que vous allez devoir ramener entre quinze et vingt plantes. Des questions ?


Seiki se retourna vers Shinji pour voir s'il avait des questions, mais comme elle, il devait avoir bien comprit les exigences de cette mission.


[Seiki] – Non

***

Une fois les formalités faites, nos deux genins prirent le chemin des montagnes. Seiki c'était souvenu en avoir croisés quelques unes près de son terrain d'entrainement. Elle marchait donc en tête de queue pour guider son nouveau coéquipier. Tout le long du trajet elle se posait des questions sur la cécité de Shinji. C'était rare de croisé un aveugle dans les forces militaires d'un village. En même temps, s'il était capable de faire le travail pourquoi nous priver d'une main d'œuvre supplémentaire ?

MessageSujet: Re: [Mission de Rang D] Un ingrédient ?    Ven 24 Sep - 12:51

Il c’était donc remit debout, bien droit pour faire face à ses deux interlocuteurs. Alors que pendant ce temps le Chuunin c’était enfin décidé pour parler. Ses yeux vides comme tout aveugle, fixait maintenant d’une façon un peu vague le trou entre la Genin et le Chuunin. Bien que comme apparence extérieur ça montre un désintéressement total, il restait pourtant bien concentré sur les mots du Chuunin. C’est donc avec une voix motivé et un hochement de tête qu’il répondu à celui-ci.

Shinji – Oui je suis prêt.

Puis calmement il attendit que la jeune Genin donne le papier au Chuunin. Il restait calme, sans rien dire. Il réfléchissait beaucoup aussi. Il se rappelait que la dernière mission faite avec Seiki avait vraiment était dure au démarrage. Beaucoup de mot pour ne rien dire. Mais ça c’était arrangé au fil que la mission évolué. Il espérait que là ça se passerai bien, et qu’ils pourraient garder leurs caractères de cochon de côté. Mais il ne se faisait pas de soucis. Car maintenant il s’entendait plutôt bien.

Puis le Chuunin parla enfin. Il se concentra donc sur ce qu’il disait, mémorisant chaque donnée importante pour la mission. Il leva un sourcil en entendant le nom du restaurant. Effectivement qu’il était connu. Il servait de très bon ramen là-bas, et il le savait car il avait déjà goûté leur nourriture. Quoi qu’il en soit ils avaient une très grande clientèle et ça pouvait se comprendre qu’ils aient besoin d’aide. Maintenant il était bien curieux de savoir quel genre de boulot ils devaient faire. Car ils étaient avant tout des ninjas. Mais après les missions pouvaient être certes déshonorant ou ennuyeuse, ils n’en restaient pas moins des ninjas, et fallait qu’ils suivent les directives des hauts gradés.

Puis vient enfin le sujet principal, le but de la mission. Il tendit les oreilles, et s’ouvrit complètement à la voix du Chuunin. Ses yeux s’agrandirent un peu surpris. Ils devaient donc sortir chercher des ingrédients pour les aider à terminer la semaine. Dans un sens c’était normal car vu leur réputation, il avait une clientèle assez nombreuse. Personnellement Shinji ça ne le dérangeait pas, enfin jusqu’à un certain point. Apparemment ils avaient oublié qu’il était aveugle… C’était bien beau de chercher des ingrédients, mais comment faire si déjà à la base tu ne vois pas ? Puis le Chuunin se tourna vers lui, il pouvait sentir son regard peser sur lui.

Il leva un sourcil en entendant la révélation du Chuunin. Une odeur ? Il laissa échapper un sourire ironique sur ses lèvres. En clair il devait jouer les chiens. Mais déjà il ferait comment pour repérer la plante, il ne connaissait pas l’odeur de celle-ci… Mais au même moment, le Chuunin s’approcha de lui et lui glissa dans les mains un morceau justement de cette plante. Un sourire aux lèvres, plus narquois qu’autre chose bien sur il le monta à ses narines. « C’est ce que je pensais… Un vrai chien… » Pensa t-il alors qu’il sentait l’odeur et qu’il la mémorisait. Puis il redonna la plante au Chuunin et écouta ses dernières paroles. Entre quinze et vingt plantes c’était un nombre raisonnable quand on savait la popularité du restaurant, et toute façon il remplirait sa mission jusqu’au bout, même si le nombre était cent.

Shinji – Moi aussi ça va.

Puis il se tourna vers sa coéquipière, le regard sérieux, bien que vide. Puis d’un signe de tête il la laissa passer devant. C’est alors qu’ils marchaient en direction des montagnes de Kumo, le pas de Shinji claqué dans celui de Seiki, s’aidant du son qu’il entendait qu’en ses pieds tapaient le sol. Puis un long silence se forma entre eux deux. Shinji sentait bien que Seiki était surpris qu’il soit aveugle. D’ailleurs lui aussi il se demandait comment elle avait fait pour ne pas s’en rendre compte. Ils avaient déjà fait une mission ensemble, et ils s’étaient vus plusieurs fois. Curieux il augmenta sa propre allure et se posta à ses côtés, alors que maintenant il commençait l’ascension d’une pente. D’un ton des plus naturel il lui demanda pourquoi elle était comme ça.

Shinji – Qu’est ce qui va pas ? Tu es bien silencieuse d’un coup.

Alors qu’il atteignait enfin les montagnes, il se tourna vers sa coéquipière, marchant toujours cela va de soit.

Shinji - C’est ma cécité qui te surprend comme ça ? Je pensais que tu étais déjà au courant ?

En attendant la réponse de la jeune fille, il commença malgré tout à chercher. Se concentrant sur les odeurs qui remontaient vers lui, il fit le vide dans son esprit, oubliant ses autres sens, en dehors de l’ouie, si Seiki lui répondait.

MessageSujet: Re: [Mission de Rang D] Un ingrédient ?    Lun 4 Oct - 0:26

.:: Ingrédient de cuisine. ::.
Chapitre 4 : Missions
- Des plantes -

La situation venait de mal tournée pour Seiki et elle se sentait mal-alaise. Était-elle vraiment surprise d'apprendre que son coéquipier était aveugle ? Bien entendu, qui ne le serait pas ? Cela devait être assez rare de travailler dans un domaine militaire avec un aveugle. S'il était chercheur, stratège ou bien pousseur de crayons, cela ne changerait pas les choses. Le fait qu'il soit aveugle et sur le terrain -façon de parler- était bien plus inusité. Alors oui, Seiki était belle et bien surprise par cette révélation. Elle n'aurait jamais penser croisé un aveugle dans ce genre de profession – parce que cela en était bien une -.

Shinji attendais une réponse et notre petite genin ne savait pas trop quoi répondre. Elle ne voulait pas le blesser en lui disant qu'elle trouvait cela assez inusitée. Elle n'avait surtout pas envie de l'embêter avec quelque chose qu'il doit avoir entendu un million de fois auparavant. Elle tourna ses paroles plusieurs fois dans son esprit avant de les dires. Plusieurs minutes avaient passées et elle n'avait toujours pas ouvert la bouche. Elle voulait peser le pour et le contre de chaque paroles qu'elle allaient prononcer. Elle laissa aller un léger soupire d'inconfort, puis laissa aller ses cordes vocales.

[Seiki] – Si je suis surprise ? Bien entendu, mais pas dans le mauvais sens du terme.

Son corps battais à vive allure, elle n'avait vraiment pas envie de crée un froid entre eux-deux. Pas comme la dernière fois, elle commençait à le connaître un peu plus et elle ne voulais pas que tout s'arrête. Il était rare qu'elle s'entende bien avec des gens.

[Seiki] – Je veux dire, qui ne le serait pas ? Je présume que si tu fais partie des forces militaires du village c'est que tu dois être en mesure d'effectuer ce que tes supérieurs te demandent et cela me convient parfaitement. Dans la mesure où le travail est fait, je doute que le fait qu'une personne soit aveugle ou pas change quelque chose.

Sans le savoir, Seiki était entré dans ses mécanismes de défenses. Quelqu'un connaissant moindrement la psychologie l'aurait remarquer aussi tôt. Dans les situations stressantes, elle avait tendance à tout rationalisé pour se sécuriser et se dire que tout allait bien. Comme elle le faisait en ce moment-même.

Une question agaçait notre jeune eisei et elle ne savait pas si elle devait la lui poser. Dans un sens, ils étaient en mission et il ne devait pas y avoir place à ce genre de conversation, mais la curiosité qu'elle éprouvait était insoutenable. Toujours tout savoir, voilà pourquoi elle ne s'entendait pas bien avec les gens. Elle cherchait toujours à connaître les moindres choses chez une personne. On lui avait souvent répété que la curiosité était un vilain défaut, mais elle n'avait pas tendance à tenir compte de ce genre de critique.

[Seiki] – Es-tu né avec cette cécité ?

Bien entendu, Seiki avait des millions d'autres questions à lui poser. Est-ce que c'est difficile à vivre ? Distique-t-il des formes ou c'est le noir totale ? Que penses-t-il quand on parle de couleur ? Après tout c'était assez difficile à décrire du rouge, du violet ou du blanc. Elle savait très bien qu'elle ne devait pas entamer ce genre de discutions pour le moment ou elle en viendrait à oublier la mission elle-même. En plus de tout cela, ils approchèrent dangereusement du terrain d'entrainement.

[Shinji] – Oui.


Court, rapide et efficace voilà la réponse de Shinji. Un oui sec voulant tout dire. Après tout, Seiki n'avait pas poser de question ouverte, ce qu'elle avait demandé se répondait très bien par une simple oui. Bien entendu, Seiki ne l'avait pas pris de cette façon, elle croyais dure comme fer embêter Shinji avec cette question et avait choisi de ce taire et de ne pas en poser d'autres. Bien que curieuse, elle n'était pas stupide.

Une petite silhouette de couleur rouge dépassait du sol non loin d'un arbre. La vue de cette plante avait sortie Seiki de son infernal cercle vicieux. Cette toute petite chose lui avait rappeler ce pourquoi elle était là. Ramasser des plantes qu'elle ne connaissait pas pour un plat de ramen qu'elle n'avait jamais gouté. Plus elle y pensait et plus elle trouvait cela ridicule. Est-ce que lesdites plantes avait un véritable effet dans ce plat ? Comment pouvait-elle le savoir ? Elle n'était pas cuisinière. D'une violente claque mentale, elle se ramena à l'ordre se rappelant qu'elle n'était pas là pour poser des questions, mais pour exécuter.

[Seiki] – Regarde, il y en n'a par là-bas

Avait-elle dit en pointant du doigt. Elle avait dit cela de façon si spontané et irréfléchie qu'elle se sentait ridicule. Comment pouvait-il voir où les plantes étaient et encore plus, comment pouvait-il voir où elle pointait. Elle ramena très rapidement son bras sur son corps, le tenant avec son autre main. Elle commençait à rougir de honte

[Seiki] – Pardons, un réflexe.

Sans perdre plus de temps, elle couru en direction de l'objectif. Elle n'avait pas envie d'entendre un « cela ne fait rien » de la part de Shinji, ça ne ferait qu'accentuer sa culpabilité.


***

Une quinzaine de minutes avaient passées depuis la découverte de la première plante. Shinji était parvenu à trouver trois plantes. Seiki ne comprenait pas commence c'était possible. On lui avait très souvent dit que dans le cas d'une cécité, le corps apprends par lui même à développer ses autres sens dans le but de palier à celui qui manquait. Pour sentir l'odeur, elle devait tenir la plante à moins d'un mètre de son nez pour sentir les odeurs qu'il dégageait. Elle commençait à penser que Shinji était un chien.

Ils avaient en tout amasser plus de sept plante en si peu de temps. Seiki avait bien évidement plus de facilité à trouver les plantes. Contrairement à Shinji qui devait être moyennement proche, elle pouvait voir la couleur rougeâtre de loin. Elle avait remarqué qu'elle poussait toujours près d'un arbre ou d'une grosse roche et était très souvent dans son ombre. Rare était les plantes qui n'avait pas besoin d'une grande quantité de lumière pour subsister. Une trop grand exposition au rayons UV devait sans doute plus endommager la plante. Cela expliquait la couleur rougeâtre de ses feuilles.

[Shinji] – Nous avons presque terminé


Avait-il ajouter une autre plante dans les mains. Shinji n'avait pas encore remarquer que Seiki évitait les discutions. Elle se sentait mal d'avoir des affirmations qu'elle avait faite à l'égard de la cécité de Shinji et croyait qu'en parlant le moins possible, il y avait moins de chance pour que la discutions retombe dans la problématique de Shinji. Même s'il ne l'avait pas remarquer, il devait avoir quelques doutes puisqu'elle mettait toujours fin très rapidement aux échanges verbaux.

[Seiki] – Plus que sept. Cela irait plus vite si nous nous séparions. Disons qu'on doit en trouver quatre chacun, il y en aura une de trop, mais ce n'est pas très grave

C'était la plus longue phrase qu'elle avait dite depuis la découverte de l'état de son coéquipier. Bien entendu, ce n'était qu'une stratégie pour éviter le problème. Sans doute avait-elle raison au sujet de la vitesse de travail, mais elle ce n'était pas son idée première. C'était une sorte de : « dommage collatéral ».
***
Seiki trouvait bien étrange qu'on intègre ladite plante à un plat de ramen, mais elle n'était pas engagée pour poser des questions, mais pour agir. Triste était le sort d'un shinobi. Devoir obéir aux ordres sans broncher demandait un certain niveau de contrôle personnelle. Bien entendu, ce n'était pas le cas en ce moment, la chose était si minime, mais qu'arriverait-il si on donnait l'ordre à Seiki d'abandonner un malade qu'elle pourrait soigner ? Cette question ne l'avait jamais intriguer, mais aux vus des récents événements, elle commençait à s'inquiéter pour son avenir. Elle ne voulait pas quitter la profession et devait apprendre à fermer les yeux.

Une fois la tâche terminée, les deux genins se rendirent aux restaurant ou Chiizu les attendaient. Comme à son habitude, l'établissement était pleins de gens tous plus affamé les uns que les autres. Seiki remit les plantes que les deux genins venaient de cueillir. Avec un grand sourire, chiizu leurs tendit un bon de réduction utilisable en tout temps pour un repas gratuit dans ce restaurant.

[Chiizu] - Merci pour tout !

Seiki prit le ticket avant de partir. Elle ne voulait pas rester avec Shinji, elle préférait attendre un peu que le malaise dans laquelle elle c'était mise parte avant d'espérer le revoir. Elle l'avait éviter toute la mission durant, pourquoi faire autrement une fois celle-ci terminée ?


MessageSujet: Re: [Mission de Rang D] Un ingrédient ?    Lun 8 Nov - 18:23



Mission de rang D : Un ingrédient ? - SUCCES
    Shinji ( Niveau 12 )
    : +20% Bonus Inclus
    : +XP Succès Mission D
    : +28 XP - 25£
    : +1 Réputation

    Seiki ( Niveau 9 )
    : +0% Bonus Inclus
    : +XP Succès Mission D
    : +31 XP - 25£
    : +1 Réputation
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission de Rang D] Un ingrédient ?    

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Mission de rang D: Examen Chuunin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Kumo-