Partagez | 
 

 [Mission D] Intrusion nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission D] Intrusion nocturne   Dim 12 Déc - 16:45

C’était une mission de surveillance. Une aînée avait demandé l’aide des shinobis de Konoha pour mettre un terme aux agissements d'un voleur qui revenait presque toutes les nuits mais restait insaisissable. La mission ne semblait pas très périlleuse et Isae fût assignée seule pour, dans un premier temps, identifier le coupable voire l’arrêter s’il n’y avait pas besoin de renforts.

Isae se rendit dans le quartier populaire à la résidence de madame Kisara, une dame d’un certain âge et qui vivait seule. Elle avait rendez-vous en fin d’après-midi car l'intrus ne venait qu’une fois la nuit bien avancée. Elle arriva donc devant les ports de la résidence alors que le Soleil descendait sur l’horizon et que le ciel se teintait de pourpre. Des nuages pointaient néanmoins sur l’horizon, Isae pesta, elle n’aurait que peu de lumière cette nuit, si le ciel avait été dégagé, la Lune aurait fournit une lumière suffisante. Il lui faudrait faire sans.

La jeune Genin sonna à la porte et entendit des aboiements, il y avait donc un chien et à juger les aboiements, c’était un chien de garde ou du moins de taille suffisante pour l’être. Une voix se fit entendre derrière la porte :

[Voix âgée]- Qui est-ce ?

[Isae]- Bonsoir, je suis la shinobi que le village vous envoie pour votre problème d’intrusion nocturne. Je m’appelle Isae Ryoufuu.

La porte s’ouvrit lentement, tirée par une personne encore cachée par le battant, et le visage d’une femme âgée et inquiète apparut.

[Dame]- Entrez jeune kunoichi. Je suis heureuse de vous voir, si vous saviez ! Je n’en dors plus la nuit ! Mon docteur a dit que c’était mauvais pour ma tension. Mais entrez donc, vous voulez du thé ?

[Isae]- Euh merci mais non merci madame.

Entrant dans la cours de la maison, la Genin put voir la demeure de la commanditaire, ainsi que le jardin qui semblait l’entourer. Isae aperçu une niche avec un chien attaché par une laisse, sa gamelle trônant juste à côté. La kunoichi suivit la dame jusqu’à l’intérieur où cette dernière l’invita à s'asseoir à une table.

[Isae]- Si vous me racontiez comment ça se passe exactement lorsque l’intrus s’introduit chez vous ?

[Dame]- Oui bien sûr ! Alors presque toutes les nuits, pas toujours à la même heure mais toujours quand il fait nuit noire, je suis réveillée par Kumaru.

[Isae]- Kumaru ? C’est votre chien je suppose ?

[Dame]- Oui, c'est mon Kumaru chéri, c’est presque mon enfant vous savez ! Et il me protège, sans lui je ne sais pas ce que je ferais. C’est lui qui met le voleur en fuite ! Alors vous savez, je lui donne la meilleure viande pour qu’il soit en bonne santé.

[Isae]- Oui je comprend... ensuite ?

[Dame]- Eh bien je me lève mais en général lorsque j’arrive dehors je n’entend que des bruits dans les buisson… une fois j’ai vu une ombre s’enfuir mais je n’ai pas pu distinguer de qui il s’agissait.

[Isae]- Et il n’est jamais rentré dans votre maison ? A-t-il volé quelque chose ?

[Dame]- Non… pas que je sache… enfin non rien, j’ai toujours bien regardé après s’il ne me manquait rien et tout était là.

[Isae]- Sauf votre respect, est-ce que quelqu’un pourrait vous en vouloir ou chercher à vous nuire d’une certaine façon ?

[Dame]- Oh non vous savez… je ne suis qu’une vieille femme, je ne suis pas particulièrement riche, mes seuls biens de valeur sont cette maison et Kumaru…

[Isae]- Dormez en toute sérénité cette nuit madame, Kumaru et moi allons ouvrir l’oeil pour attraper celui qui vous harcèle. dit-elle avec un sourire bienveillant.

[Dame]- Oh merci jeune fille ! Je suis soulagée ! N’hésitez pas si vous voulez quelque chose pour la nuit...

[Isae]- Merci mais ne vous inquiétez pas, j'ai emmené de quoi tenir ma garde. répondit Isae en tapotant son sac à dos.

Après avoir remercié la dame, Isae décida de faire le tour de la propriété en prenant un peu de hauteur. Montant sur le toit de la demeure, Isae fit le tour, cherchant par quel côté pouvait arriver l'intrus, quels pouvaient être ses cachettes, les chemins qu’il emprunte, … Puis elle descendit au sol pour tenter de trouver des traces. Mais après une recherche méticuleuse, Isae resta bredouille. Il n’y avait aucune trace. Soit elles avaient été effacées volontairement ou non, soit il n’en avait pas fait ce qui était bien plus préoccupant.

Elle prit de nouveau position sur le toit et fit une synthèse mentale des éléments : quelqu’un s’introduit dans le jardin en pleine nuit, assez discret pour ne pas laisser de trace mais pas suffisamment pour que le chien ne le repère pas, il n’est pas rentré dans la maison ni n’a rien volé… alors pourquoi ?! Qu’est-ce qu’il peut bien venir chercher ici et pourquoi revenir si souvent alors que ses tentatives semblent vaines ?!

Plus Isae tournait le problème dans sa tête et moins elle trouvait une logique à ces agissements.

Avant que la nuit tombe, Isae sortit un en-cas de son sac, un pain à la viande et du jus de fruit, et prit un repas léger pour ne pas avoir de somnolence. La nuit serait certainement longue et il fallait croiser les doigts pour que ce ne soit pas l’une des rares nuits où l’intrus ne vient pas.

En tout cas une chose était sure, les nuages arrivaient effectivement ! Isae haussa les épaules, il faudrait faire avec…

La nuit commença à tomber. De sa position, Isae surveillait le jardin qui entourait la maison. Elle vit la vieille femme apporter la nourriture à son chien, et de là où elle était, Isae sentit la bonne odeur, on n’aurait pas fait mieux pour nourrir un hôte humain, elle en salivait presque. Ce chien devait vraiment être son compagnon.

Lorsque l’obscurité se fit sur Konoha, la jeune kunoichi redoubla d’attention et de discrétion pour surprendre l’intrus. Les nuages ne couvraient pas entièrement le ciel et par moment, la Lune donnait de la clarté sur le jardin. Le chien s’était endormi et tout était paisible. Pour se rassurer, Isae mit la main sur son kunai pour être sure qu’il serait à portée de main au besoin. Elle espérait bien ne pas avoir à s’en servir mais si elle devait maîtriser quelqu’un… elle repensa aux conseils de son frère, que si elle hésitait, l’ennemi la tuerait en premier. Mais ils étaient à Konoha même, serait-elle réellement obligée d’en venir à ces extrémités ?

La jeune Ryoufuu secoua la tête et chassa ses questions. Elle fit le vide dans son esprit pour se concentrer sur une chose : capter le moindre mouvement suspect.

De longues heures passèrent, mettant à mal la concentration de la jeune Genin. C’est alors qu’elle perçu quelque chose, un instant, au bord de son champ de vision, une ombre avait bougé, quelque part à proximité de l’entrée et… du chien ?!

Quel intrus récurant n’aurait pas compris que c’était là le pire endroit pour s’introduire dans la propriété ? Le chien aurait tôt fait de se réveiller et de donner l’alerte !

Isae, toujours perchée sur le toit, se glissa discrètement pour avoir une vue direct sur la niche et ses environs quand le chien se réveilla et se mit à aboyer férocement.

[Isae]- Trop tard ! Il va chercher à s’enfuir ! pesta la kunoichi.

Effectivement, elle perçut un mouvement rapide vers les buissons et un bruissement dans les branches. Aussitôt, Isae sauta à la poursuite de l‘intrus. Elle n’avait pas pu discerner sa silhouette mais dans sa fuite irraisonnée il ne prenait pas la peine d’éviter de faire du bruit.

Isae s’élança dans les ruelles de Konoha, cherchant à couper la route du fuyard qui se déplaçait rapidement mais bruyamment et qu’elle n’arrivait pas à voir, d’autant qu’un nuage bloquait la lumière de la Lune. Parfois il lui semblait apercevoir une ombre fuyante au coin d’une rue mais jamais assez pour distinguer la corpulence.

Lorsqu’elle l’entendit prendre une ruelle qu’elle savait être un cul-de-sac, Isae eut un léger sourire victorieux et se lança à sa suite.

L’impasse était sombre et Isae ne distinguait pas clairement le fond mais elle entendait du bruit, comme si le fuyard essayait désespérément de trouver une issue.

[Isae]- Rendez-vous ! lança Isae en mettant la main sur son kunai.

Elle se mit en position de défense et avança prudemment dans l’impasse, plissant les yeux, cherchant à distinguer l’individu dans l’obscurité. Ce dernier, au lieu de chercher à se dissimuler pour la prendre par surprise et tenter de revenir sur ses pas pour s’échapper, semblait s’affoler et renverser tout ce qui encombrait le fond de l’impasse. Isae n’était plus qu’à une dizaine de mètres du fond de l’impasse quand la Lune se décida à faire son apparition.

Isae faillit tomber sur les fesses en voyant qui était l’intrus tant redouté : elle faisait face à un chaton ! Celui-ci fixait de ses yeux luisant la jeune Genin et se mit en position de menace, sifflant et crachant, le dos rond et le poil hérissé. Regardant de plus près, Isae constata que l’animal semblait bien maigre, on pouvait voir presque distinctement certains os par-dessous son pelage.

La kunoichi compris soudain le fin mot de l’histoire. Elle se redressa, chercha dans son sac un pain à la viande et l’ouvrit en deux. Elle s’approcha doucement en tendant une moitié vers le chaton, la viande du pain visible pour l’animal.

[Isae]- Tu as fin n’est-ce pas ?! dit-elle d’une voix douce.
- Et c’est pour ça que tu t’intéressais à la gamelle du chien !…

Elle s’arrêta non loin du chaton pour le laisser approcher. Celui-ci cracha encore quelques instants puis s’arrêta, fixant la Genin et le bout de pain avec sa viande visible. Se baissant sur ses pattes, le chaton avança lentement, museau en avant, reniflant la viande appétissante. Il continuait à fixer Isae et, prudemment, commença à goûter la viande. Les premières bouchées passées, le chaton dévora avidement la viande, en toute confiance.

Une fois rassasié, le chaton frotta sa tête contre la main de la jeune Genin, semblant la remercier de son attention.

[Isae]- Tu aurais pu éviter de faire peur à cette pauvre dame… Tu ne recommenceras plus, hein ?! dit-elle affectueusement.

Isae retourna à la demeure de la vieille femme pour s’assurer que rien d’autre n’arrivait pendant la nuit, et la nuit fut calme. Lorsque la vieille femme sortit de sa maison, Isae la rejoignit et lui raconta :

[Isae]- Je pense que l’intrus était un animal errant, je vous conseille de ne pas laisser la gamelle de votre chien dehors pendant la nuit, c’est la raison pour laquelle l’animal venait. Si toutefois cela se reproduisait n’hésitez pas à me recontacter.

[Dame]- Merci jeune fille ! Je vais enfin pouvoir dormir tranquille.

Après des remerciements, Isae laissa la vieille dame et rentrait chez elle, d’instinct elle se retourna et vit un chaton tigré la suivre d’un pas sautillant. S’arrêtant, elle se retourna et s’accroupit, il galopa vers elle et sauta dans ses bras.

[Isae]- Alors comme ça c’est toi qui me poursuis maintenant ?! T’es mignon, et je suppose que tu es tout seul… Et si tu venais avec moi ? Après tout, t’es un vrai chat-shinobi toi ! Je t’appellerai… Torafu ! Ca te va ?!

Isae repartit, un nouveau compagnon à quatre pattes dans les bras…


Sur le chemin, je ne regrette rien car même si le destin m'a contraint
J'ai le coeur chaud, les poings serrés et je regarde au loin l'horizon.


Age: 17 ans Taille: 1M67 Poids: 52Kg Village: Konoha Grade: Genin

MessageSujet: Re: [Mission D] Intrusion nocturne   Ven 17 Déc - 17:53

Isae : +23 XP / + 1 Réputation / +25£

Petite mission sympathique, continue sur ta lancée =)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission D] Intrusion nocturne
» Intrusion nocturne ? Laïla ? Elada ? Romain
» Intrusion nocturne (part II)
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Quartier Populaire-