Partagez | 
 

 Koda Hayashi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Koda Hayashi   Lun 20 Déc - 15:23

Nom : Hayashi

Prénom : Koda

Âge : 11 ans

Village : Kirikagure

Affinité : Suiton

Grade Envisagé : Genin

Kekkai Genkai Souhaitée : N/A

Description Physique & Mentale :

Koda est un jeune homme de taille et de corpulence normale, dont les traits les plus mémorables sont sans aucuns doutes sa couleur de peau bronzée et sa coupe de cheveux particulière. Ses yeux resplendissent du plus beau de tout les bleus, perçant n’importe quelle armure de leurs rayons couleur glace. Son nez large lui donne un air vagabond, ce qui se mari pour le mieux avec sa mâchoire particulièrement carrée pour un gamin de si jeune âge. Pour ce qui en est de ses vêtements, le jeune Hayashi se montre des plus radicales, portant un prêt-au-corps, une tunique, et un manteau de fourrure aux couleurs de Kiri.

Bien ses aires niais, le Genin de Kiri semble être un garçon réfléchi et intelligent. Son QI pourrait bien s’arrondir à 160, et il se montre avoir autant de cœur que de matière grise. C’est un enfant qui n’a peur de presque rien, et dont la bravoure le fait surmonter n’importe quel obstacle sur son chemin. Bien qu’étant un élève de génie, Koda reste un enfant quelque peu vulgaire et paresseux. On le trouve plutôt timide et silencieux, mais c’est dans ce même silence que ce dernier évolue pour le meilleur.

Histoire :

Introduction


Le cirque nomade Hayashi était reconnu dans les pays du Sud-ouest comme étant fort en talents, aussi bien acrobatique que de dressage. La troupe voyageait de long en large, passant parfois par l’archipel du Pays de l’Eau, parfois sur l’ile Nagi, parfois même par la court du Daimyo du Pays du Thé. Bien qu’étant de réputation humble, elle ne valait pas l’Ecole de Taijutsu, Kitsune no Aite, n’ayant rien de Ninjas.nLeurs prouesses en était tel qu’un beau jour, ils furent invité à Kirigakure, jouer devant les milliers d’habitants.

Le voyage fut long et périlleux, car il est bien connu que pirates et brigands rodent les routent du Pays de l’Eau, mais en moins d’une poigné de semaines, ils arrivèrent a bon port. Le spectacle fut magnifique, et la tirelire de la bande se remplissait à rebord. Quelques rumeurs vinrent même à traverser les terres du Pays du Feu, sans non plus étendre leur ombre sur la population mondiale.

Le jeune fils du propriétaire se maria avec une jeunette de Kiri, qui les accompagna au travers des landes. Bientôt, elle lui fournit un fils, qu’il nomma Koda, mais là, le drame se passa.

Alors qu’ils prenaient le bateau pour se rendre sur Nami no Kuni, ils furent attaqués par une bande de pirate. Leur navire fut piller et mis à feu, laissant sur un canot de sauvetage la mère blessée et l’enfant.

Le bateau, tirer par les courants, s’échoua non loin de Kirigakure. On pressa la femme à l’hôpital, mais cette dernière mourut de par une infection pulmonaire. L’enfant, toujours jeune, fut confier à sa grand-mère, ou il restera jusqu'à son entrée à l’académie.


Chapitre Premier : Ricochet

Huit ans plus tard.

Koda et sa grand-mère vivent dans un appartement sur les toits de Kiri. De la haut, le jeune Shinobi peut voir la totalité de la cité portuaire, qui bien que s’étendant sur plusieurs miles, l’enfant y connait chaque ruelle, chaque quartier, chaque coin.

Les deux individus se trouvent sur leur terrasse, d’une vingtaine de mètres carrés. Miyuki est assise sur une chaise à bascule d’orme, qui bien qu’ancienne, se trouve en un fabuleux état. Son petit fils lui, est au bord d’un bassin artificiel, peuplé de poissons chat, nénuphars et lotus.

Koda enlève alors ses chaussons, qu’il dépose au près du rebord d’acre, sa grand-mère le regardant d’un aire amical. Le jeune shinobi fait une grimace, langue pendante, en essayant de se concentrer. Ses mains entrelouées, forme le sigle du bœuf, et c’est sans trop de mal que le Kiréen pose pied sur l’eau vaseuse. Il va sans un mot jusqu’au milieu de l’étang, avant de s’arrêter.

Soudainement, ses yeux se rouvrent, et comme un enfant devant un présent, Koda sourit bêtement, abasourdit. Il s’apprête à célébrer l’occasion, mais ayant perdu concentration, il se retrouve à mi-taille dans l’eau.

Son sourire se transforme alors en mélancolie, et il sort du bassin, trempé.

[Koda] : J’y arriverai jamais grand-mère, c’est beaucoup trop dure !
[Miyuki] : Avec patience viens grandeur, allé, viens que je te prépare un bon thé chaud.

La petite famille rentre dans l’appartement, où ils vont s’installer dans la petite salle à manger. Miyuki pose alors la bouilloire sur le poêle à bois, avant d’apporter une serviette propre au jeune garçon.

[Miyuki] : Il te faut être plus concentré, Koda, mais sinon, c’est dans la poche !

Koda, enrobé dans sa serviette, fait mine de bouder. Sa grand-mère lui apporte alors une tasse en porcelaine, du set de mariage de ses parents. En sirotant le thé vert, le jeune garçon s’évade dans ses songes, regardant pensivement le ciel gris par la fenêtre.

Si ses parents étaient toujours auprès de lui, serait-il fier de lui ? Si ses parents ne l’avaient pas quitté, serait-il sur le point de devenir Shinobi ? Tant de questions sans réponse.

Le petit Koda s’endormis sur la table ce jour la, songeant aux nombreux événements qui l’ont menés jusqu’ici. Cette nuit fut une nuit sans étoiles, et dont même les reflets de la lune furent rare. Kiri était si calme, et on pouvait entendre au lointain le son des grenouilles croasser.

[Incomplet, je finirai dans la semaine]


Dernière édition par Koda Hayashi le Lun 3 Jan - 21:20, édité 3 fois

MessageSujet: Re: Koda Hayashi   Mer 29 Déc - 20:15

Chapitre Second : What Goes Around Comes Around


La ménagerie de verre de la cuisine abrite de nombreux vestiges et artefacts. On y trouvera des osselets, sculptés dans de l’ivoire, une collection de piécettes d’ambre ancestrale, quelques bibelots attachés à la famille de par quelconque lien, et un set d’argenterie. Sinon, au plus haut étage de cette même commode se trouve une boite triangulaire de forme, qui bien que hors de portée des mains du jeune Koda, ne fait que l’attirer de par les contes de sa grand-mère. C’est sans doute l’un de ses récits favori, que la vieille dame s’empresse de lui raconter avant d’aller dormir.

Debout sur son siège, Koda regarde la boite triangulaire avec grande envie et impatience. Mais il sait qu’il n’est pas prêt, de révéler son contenu. Il lui faudra d’abord devenir Genin, une tache qu’il entreprend depuis maintenant quelques mois.

[Koda] : Mamie, tu peux me raconter l’histoire de grand-père encore une fois s’il te plait ?
[Miyuki] : Tu l’as déjà entendu hier, et le jour d’avant !

Koda baisse alors la tête, mécontent d’entendre Miyuki lui renier l’une de ses histoires favorites. Il se dirige alors vers sa chambre, rêveur, voulant se rappeler de la magnifique histoire de son ancêtre maternel.

Miyuki, en voyant le départ si prompt de son petit-fils, le suit alors dans sa chambre. Elle ne peut voir son bout de choux triste ; c’est assez difficile déjà avec la mort de ses parents.

Koda rentre alors dans son lit, tirant la couverture de laine au dessus de ses yeux. Miyuki passe alors sa mains sur son épaule, le voyant se retourner, et commence son histoire.

Elle raconte la vie, et la mort de Yasashi Umagai, son grand père. Un shinobi qui combattu durant les Grandes Guerres, et qui se faisait craindre sur le champ de bataille de par son contrôle imposant du Suiton, et de sa maitrise des armes ; d’une main il tenait une lance sculptée dans la colonne vertébrale d’une baleine, de l’autre, un boomerang aux reflets argentés, qui sifflait aux oreilles de ses ennemies tel la vipère avant sa morsure. Elle racontait ses batailles contres les géants de Konoha, son apprivoisement des Kuchiyose Morses, et sa chute dans l’océan.

Il ne fallut pas longtemps pour que l’enfant se soit endormit, et Miyuki s’arrêta alors de conter. Elle toucha son pendentif, laissant couler une seule larme le long de ses joues osseuses, avant de souffler la bougie. Elle se dirige alors vers la ménagère de verre, descendant la boite de son piédestal. Elle y défait son ruban, le laissant flotter jusqu'à terre, avant d’enlever le couvercle du récipient. Là sur son coussin sin trouve le boomerang, aussi brillant que jamais. Son rasoir semble aussi coupant qu’il ne l’était vingt ans auparavant, et ses gravures ne montrent aucun signe de vieillesse. L’arme est comme neuve.

MessageSujet: Re: Koda Hayashi   Ven 31 Déc - 18:24

Chapitre Troisième : Why Do We Fall ?


A ce jour, Koda n’était jamais parti à la pêche. Au dépit de tout, son oncle Kenta lui avait proposé, à lui et à sa grand-mère de le rejoindre, ce samedi là, de le rejoindre au bord d’un lac, en campagne Kiréene.

Les adultes s’occupèrent du pique-nique, pendant que les garçons ; Koda et son cousin Matsuro, partirent chercher des brindilles. Bien sur, il est bien connu que seul le bois sec soit capable de commencer un feu, mais en saison de mousson, tel ressource se trouve peu abondant. Cependant, aussi curieux que brave, les deux compères se rendirent en direction de la canopée, là où même lumière ne touche le sol.

Dans la forêt, Koda et son cousin restèrent proche l’un de l’autre, quelque peu effrayés de leur situation actuel. Le silence était sans doute leur pire ennemie, car bien qu’insonore, le moindre son venant d’une biche environnante les effraya. Ramassant le plus rapidement quelques brindilles, Matsuro fut le premier à vouloir rentrer au campement. Hors, Koda voulait montrer sa supériorité sur son cousin, et le força à rester à ses cotés.

A quelques mètres au dessus d’eux, planté contre un tronc d’arbre, se trouvait un kunai assez particulier. Recourbé d’un côté, l’arme semblait être plus adapté pour poignarder et déchirer, et son placement aussi haut perché ne faisait bien étrange ; sans doute signe d’une bataille passée. Bien sûr, sans aucune interférence, les deux enfants n’auraient sans doute jamais vu l’objet. Mais le destin en voulait autrement.

Une buse, posée sur la plus haute branche du chêne, qui servait de rocher à notre Excalibur, pris son départ. Dans son envol, elle brisa une brindille, qui, bien que plutôt petite, logea un son capable de retourner le plus brave en un poltron.

Les deux compères se virent alors sursautés, au point même où ils allaient s’enlacer de peur. Levant la tête, l’un vit la branche tomber à terre. L’autre, resta fixer sur le kunai, sans mêmes cligner des yeux.

[Matsuro] : Je l’ai vu en premier, il est à moi !
[Koda] : De quoi…

Koda venait tout juste d’apercevoir l’arme de jet, planté dans l’arbre creux. Ils se demandèrent comment atteindre l’objet, mais seul l’apprenti Shinobi n’en eut la capacité. Matsuro était fils de marchand, et ne connaissait rien dans l’art du Ninjutsu. C’est pour cela que Koda s’empressa de vouloir lui montrer sa maitrise du chakra, en allant chercher le kunai.

Prenant son élan, Koda s’apprêta à marcher sur le tronc. Il se délaissa de ses chaussures, pour mieux munir de chakra la plante de ses pieds. Bientôt, se sentant prêt, il s’élança contre l’arbre. Les premiers pas à la verticale ne furent pas bien compliqués, mais au fur et à mesure qu’il s’éloignait du sol, le poids de la gravitée se faisait sentir.

Bien évidement, Koda réussit à grimper jusqu’au kunai, et alla un peu plus loin, se percher sur une branche. Ce qu’il n’avait pas calculé, serai sa descente. Assis à califourchon sur son perchoir, à une dizaine de mètres du sol, le jeune Shinobi ne mit à réfléchir. Il n’eut pas terminé, que la branche céda sous son poids, et il chuta à terre.

La descente fut rapide, mais étouffé par ses cris, elle lui sembla une éternité. Il se fracassa contre la boue, et sentit alors une douleur vive au niveau de son bras gauche. On apprit par la suite qu’il se l’était brisé à quatre endroits. Mais ce qui était le plus inquiétant pour lui et son cousin, c’était l’imparable coulé de sang qui abondait d’une plaie qu’il avait sur la tête.

Paniquant, Matsuro laissa son cousin sur place, et partit en courant vers le campement de ses parents.

Seul dans la forêt sombre, Koda s’inquiéta. Entre deux sanglots, il se déchira un morceau de sa tunique pour s’en faire un bandage autour du front, cessant ainsi l’hémorragie. Il s’adossa contre l’arbre, et patienta, sentant la douleur augmenter petit à petit. Se sentant abandonné, il s’endormit, agrippant le kunai fermement dans ses mains.

Plusieurs heures passèrent avant que des secouristes n’arrivent, et sa dernière mémoire fut celle d’un homme au bandeau de Kiri, le porter jusqu'à l’hôpital.

[ ???] : Pourquoi tombons-nous Koda ? Pour apprendre à mieux nous relever.

MessageSujet: Re: Koda Hayashi   Lun 3 Jan - 19:28

Chapitre Quatrième : When Boys Become Men


Assis sur les bancs de l’Académie, Koda fait parti d’une bonne centaine de jeunes aspirants à passer son examen Genin aujourd’hui. Inquiet et quelque peux réserver, le garçon ne dit pas un seul mot. Il faut bien le dire, il n’a pas beaucoup d’amis ; les seuls étant de sa famille proche. Son voisin de droite semble être, lui aussi peu bavard. La salle se vide petit-à-petit, ne laissant qu’une poigné de jeunes Shinobi dans la pièce, s’obscurcissant au fur et à mesure des heures passantes.

[Chuunin] : Aspirant matricule 6-102 ?

Koda se lève alors, approchant d’un pas extrêmement lent, le comptoir du Chuunin. Ce dernier le regarde, souriant, et lui tend un ticket, auquel un numéro lui indique l’en auquel se présenter, ainsi que sa matricule d’identification.

En se dirigeant vers l’une des salles d’entrainements, Koda croise deux, voir trois de ses camarades, sangloter dans leurs coins. Son anxiété ne fait qu’alourdir ses pas, en se voyant se rapprocher de la poignée. Sa respiration devient irrégulière, mais, par quelque sorte de mysticisme, il trouve la force de frapper trois fois sur la porte en bois.

Le silence qu’à apporté la nuit ne fait qu’intensifier son désarroi, mais il n’en faudra pas longtemps pour que l’on entende des bruits de pas se rapprocher de l’intérieur de la salle. Une figure, aussi noire que les ténèbres, se forme à travers le cadre de porte ouverte, son grand construit étonnant le petit Koda.

Il faudra peu de temps pour que les yeux de Koda s’adaptent à l'obscurité, mais une fois qu'ils l’ont fait, l'ombre disparaît, dévoilant un massif Shinobi, une bête d'un homme, dont le sourire rassure quelque peu le jeune Kiréen. Ce dernier lui faisant signe d’entrer, fermant immédiatement la porte derrière le jeune garçon, qui va se placer sous les projecteurs. Il lui est impossible de voir le visage de ses trois inspecteurs, mais il savait que leurs décisions changeront son futur.

[Liori] : Hayashi Koda, c’est bien ça ?
[Koda] : Oui monsieur.
[Liori] : Koda, tu es ici aujourd’hui pour nous montrer tes talents, qui décideront de si oui, ou non, tu es prêt pour porter le bandeau de Kiri.

Le Chuunin instructeur pris une pause, discutant, silencieusement, avec ses deux collègues. Koda, sous les lumières meurtrières, n’arrivait pas à se concentrer. Bientôt, on lui apporta un baquet d’eau, d’une superficie de dix mètres cube.

[Liori] : Tes notes en cours de Ninjutsu sont excellentes, aurais-tu l’amabilité de nous montrer cela ?

Koda ne savait pas quoi dire, et hésitait à répondre. Il ne voulait pas se vanter, ni sembler arrogant. La confusion le prenait. Sa respiration devint de nouveau irrégulière, et il ferma les yeux.

[Liori] : Du calme, prends tout ton temps.

Dans sa tête, Koda se passait en boucle des mémoires qui lui étaient plaisantes, et il se rappela alors, d’un vieux proverbe que lui racontait sa grand-mère.

Citation :
« Notre peur la plus profonde n'est pas que nous sommes inadéquats. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de la mesure. C'est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie. Et en laissant briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment la permission à d'autres personnes de faire de même. Nous sommes libérés de notre propre peur. Nous sommes libérés de notre insuffisance. »


Koda posa un premier pied sur l’eau de la bassine, se stabilisant correctement, usant de son chakra. Il pose alors son second pied, restant en équilibre sur le liquide, une légère aura bleuâtre émanant de ses chaussures. Toujours les yeux fermés, il détacha ses mains, jusque là entrecollées, et les laissent pendre à ses côtés. Il releva alors sa main gauche, dévoilant une action similaire de la part de l’eau, qui s’en va jusqu'à se courber à sa volonté. Il joua pendant quelques minutes avec cette coulée artificielle, la laissant flotter et danser autour de lui.

[Liori] : Impressionnant, un Suimen Hokouno Waza, suivit d’une Hydrolyse.

Les Chuunins instructeurs éteignirent alors la lumière, dévoilant ainsi leurs visages. Ils le félicitent, lui remettant ainsi son bandeau de Genin, le signe de sa formation Shinobi. Il sourît, sautant de joie, et s’éclipse de la salle d’entretien à la vitesse d’un éclair.

Le voila enfin Ninja.

MessageSujet: Re: Koda Hayashi   Lun 3 Jan - 21:09

Donc soit le bienvenue Koda ^^

Je viens de terminer la lecture de ta fiche et je trouve qu'elle correspond assez bien à ce qu'on peut attendre d'un nouvel arrivant. Il y a sans doute quelques passages compliquées. Non pas par leur construction, mais sans doute l'usage de la troisième personne du singulier et du présent à certain moment qui à mon goût, brouille un peu la progression narrative. Mais ce n'est que mon avis et d'autres pourront apprécier sans doute ^^

L'histoire est sans prétention et c'est pour ça qu'elle me parait bien =) il faudra peut-être revoir la réputation des Hayashi après ta validation, car à lire le début j'avais l'impression d'être face à l'école de Taijutsu, Kitsune no Aite, aussi bien dans le fond que dans la forme. Or, si possible, nous aimerions qu'elle ne soit pas égalée dans sa réputation. Tu pourras dire que la troupe Hayashi avait une petite réputation dans le sud-ouest du monde, par exemple, réduire son champ d'action donc.

En tout cas, je te valide donc au rang de Genin à Kiri et t'encourage à contacter les kiréens validés pour tes premiers RP ( une demande de RP est disponible : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] )

Amuse-toi bien parmi nous !

Koda : +15 XP

Sho : +10 XP Lecteur

MessageSujet: Re: Koda Hayashi   Lun 3 Jan - 21:11

Je change ca tout de suite alors. Smile

MessageSujet: Re: Koda Hayashi   Lun 3 Jan - 21:14

Fait donc Smile

MessageSujet: Re: Koda Hayashi   Lun 3 Jan - 21:21

Voila. Merci pour le bandeau Smile
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Koda Hayashi   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» moi koda
» Les Hayashi en mission [B - Raito]
» Besoins de quelques conseils [ PV Shizuka N. Hayashi]
» Germignon ami de koda
» Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-