Partagez | 
 

 Un petit blond à Jardiland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Un petit blond à Jardiland   Ven 31 Déc - 4:02

Nom : Yamanaka

Prénom : Ryu

Âge : 17 ans

Village : Konoha

Affinité : Suiton

Grade Envisagé : Genin

Kekkai Genkai Souhaitée : Yamanaka


Histoire :


La naissance de Ryu réjouit la famille car il était le premier fils de Yamanaka Akinoru, frère de Yamanaka Nobu. Les deux frères étaient connus pour la sagesse de l'un et la puissance de l'autre qui s'équilibraient parfaitement. Ryu naquis donc en portant l'espoir de la famille d'avoir un membre du clan possédant les qualités de l'un et de l'autre. Cependant si sa naissance fit la joie des membres du clan, elle ne restait qu'une naissance parmi d'autres dans une famille sous-estimée dans ses compétences. Une famille dont on pensait les dons trop limités et l'utilité inconnue. Pourquoi aurait-on besoin de fleurs dans un village caché où la priorité était donnée à la survie ?

La réponse à cette question fut donnée à Ryu plus tard, par son père, tandis qu'ils s'occupaient du jardin familial.

Akinoru Yamanaka : "Connais-tu, Ryu, la raison d'être des fleurs?"

Ryu : " Non... être belle?"

Akinoru : "La raison d'être d'une fleur ne se limite pas á l'esthétisme. Elles provoquent des sentiments et les véhiculent. Quand quelqu'un voit une fleur, elle doit lui rappeler un être aimé, lui faire ressentir sa présence."

Ryu : " Mais père, cela reviendrait a rappeler les morts aux vivants ."

Akinoru : " Bien vu, fils, mais ce n'est pas tout a fait la même chose. Notre famille apporte du réconfort. Elle fait sentir aux gens qu'ils sont aimés et chéris. Or, dans notre monde, exprimer ses pensées est dangereux, il incombe donc de laisser cette tâche à un intermédiaire."

Ryu : " Donc quand on offre une fleur, on offre une pensée ou un sentiment. En suivant ce raisonnement, nous faisons commerce des émotions."

Akinoru : " Il ne faut pas voir les choses de cette façon, pense plutôt que tu offres la possibilité aux shinobis de s'exprimer sans crainte."

Ryu médita longuement sur ces paroles. Un fleuriste avait donc la même importance qu'un médecin? si ce dernier gardait le corps du shinobi sain, le fleuriste lui permettait de soigner son esprit... La philosophie de la chose attirait le jeune gamin qui entra alors dans des méditation quotidiennes pour pousser ces réflexions.
L'apprentissage du genjutsu perturba grandement ces méditations et il en sortait de plus en plus couvert de sueur et effrayé. L'idée que l'on puisse manipuler les sens et les souvenirs remit en question la réalité des choses et il apprit qu'il ne pouvait se fier a rien mais, dans ce cas pourquoi agir? Pourquoi agir pour le compte d'un village qui n'est peut-être qu'illusion. Le paradoxe était qu'il créait ses propres illusions en refusant la réalité mais qu'il était impossible de la retrouver. Plus il s'enfonçait dans ses études métaphysiques, plus il s'embourbait dans les méandres de son esprit. la réalité était impossible a discerner, l'illusion était partout. Rien ne semblait réel. Les sourires était faux, les visages masqués. Pourquoi fallait-il que le monde s'effondre ainsi devant les yeux de celui qui le regardait?
Une fois encore son père le tira de sa torpeur philosophique.

Akinoru : " Sais-tu de quoi se compose le monde réel?"

Ryu : " De rien. Le monde n'est pas réel et objectif: Il est changeant et subjectif."

Akinoru : " Voila une vérité indéniable. Ce que je vois diffère évidement de ce que tu vois en ce moment. Pourtant une chose nous rapproche : le lien que nous avons. Lorsque je te regarde, je sais que l'amour que j'ai pour toi est réel car il ne dépend pas de toi ni de moi. Il existe sur un autre plan que nous ne pouvons changer et qui lui, ne varie pas."

Ryu : " Il n'en reste pas moins que l'illusion de cet amour peut être crée. comment ne pas se méprendre?"

Akinoru : " L'illusion manipule ce qui t'entoure. Elle dépeint une réalité altérée, plus belle, mais imparfaite. La plus grande différence entre l'illusion et le réel est dans les autres. Ils constituent ton monde et ne font pas partit de l'illusion. Ainsi tu ne peux te perdre dans l'illusion si tu ne perds pas la vision des autres et de ce qu'ils t'apportent. Les Yamanaka côtoient cette frontière constamment et l'envie de passer de l'autre côté nous a tous effleuré plus d'une fois. C'est pour cela que nous vivons tous ensemble dans une maison et non pas un domaine et aussi pour cette raison que nous cultivons ce jardin. L'horticulture est la plus grande défense contre le genjutsu car chaque fleur représente un être qui cessera d'exister si tu restes hors de ce monde."

La sagesse de ces paroles toucha Ryu. Son père était plein de bon sens et de poésie et l'intelligence dont il faisait preuve étaient les seules choses qui restaient immaculée même après une analyse approfondie. La solution afin de ne pas succomber à l'illusion était donc la proximité et l'union. La décision de faire vivre tous les Yamanaka ensemble prenait tout son sens. étant les plus apte a sombre dans la sur-utilisation de leurs pouvoirs, ils étaient constamment rappelés a l'ordre par les membres de leur propre clan.
A partir de ce jour, Ryu ne sombra plus dans ses méditation et il accepta peu a peu qu'il n'existait a ses yeux que sa réalité. Ce faisant il put se concentrer sur les taches les plus importante, non pas les missions malheureusement, mais le jardinage et la tenue de la boutique. S'il se trouvait exceller dans le maintien du jardin, le commerce n'était pas son fort. Il respectait beaucoup trop les fleurs pour mettre un prix sur elles et refusait un peu trop souvent que les clients paye si leurs intentions étaient de faire plaisir a quelqu'un. Ses actions avaient le mérite d'accroître encore la popularité de la boutique par la qualité du produit et la générosité des tenant de la boutique, mais l'argent entrait trop peu dans les caisses quand Ryu se trouvait derrière le comptoir. La décision fut donc de l'écarter du commerce pour le moment, en espérant qu'il se focaliserait sur ses études.

A 16 ans, Ryu était toujours genin et ne montrait que peu d'intérêt à monter en grade. On lui avait expliqué que le rang imposait le respect et qu'il était impératif qu'il pense a sa carrière mais ,même la réputation de son clan et la possibilité de devenir un souffleur de vide le laissait de marbre. L'important était pour lui de préserver ses camarades du danger et de limiter au maximum les blessés. Il eut donc une réputation de trouillard aux premiers abords, dégageant une issue pour ses alliés à la première occasion, et se focalisant sur les moyens d'éviter un affrontement direct plutôt que de chercher à gagner. Sa peur de perdre quelqu'un limitait ses possibilités en mission et il refusait que qui que se soit parte en mission de reconnaissance seul, au point qu'il se maudissait de ne pas encore maîtriser les techniques du clan Yamanaka de reconnaissance. Son enseignement se poursuivit donc avec cette réputation de poule mouillée jusqu'à ce qu'un autre genin se retrouve cerné par une meute de loup durant une mission. Ryu était intervenu et avait tenter de repousser les loups quand, par désespoir de ces incessants assauts il se lança dans une possession. Le loup se figea mais la force mentale du Yamanaka n'était pas encore suffisante pour prendre le contrôle et il se retrouva dans une position de vulnérabilité extrême. Son chakra se drainait en continu dans une possession incomplète qui ne lui laissait pas la possibilité de reprendre son corps sans l'avoir vraiment quitté. Peu a peu il défaillait et sombra sans pouvoir résister dans l'inconscience.
A son réveil, il se trouvait a Konoha où on lui apprit que le loup possédé l'avait protégé, sûrement par un instinct de conservation laissé par la possession. Le genin attaqué avait donc profité de la situation pour fuir. Un échec pour Ryu. La possession avait échouée et un allié avait été blessé: De plus il n'avait pas put se sortir de la situation sans aide. Une preuve de sa faiblesse.

Le ciel semblait clément. Ensoleillé et humide, permettant une croissance parfaite des fleurs que Ryu cultivait. La paix qui reignait dans ce jardin l'aidait à se concentrer sur les fautes qu'il avait commises et comment ne plus les reproduire. Une pratique a laquelle il s'adonnait constamment. L'analyse de sa situation le répugnait, mais semblait nécessaire. Il était maintenant âgé 17 ans et sa famille avait encore un espoir de le voir devenir un souffleur de vide grâce à ses capacités en genjutsu. Ce art l'attirait et l'attristait. Un art d'illusion compliquée et qu'on ne pouvait ni utiliser pour provoquer des dégâts aux adversaires ni pour aider ses allies, mais pour entraver les ennemis. Un art passif donc qui se révélait être sous-estimé tout comme ses traits héréditaires. Cependant, cet art avait ses atouts. On pouvait handicaper les ennemis et laisser la partie d'affrontement directe a d'autre et cela convenait parfaitement à Ryu. Depuis l'incident déclaré un an plus tôt, il révéla une répugnance à se salir les mains hors du jardinage, mais ses qualités de planificateur et de soutien furent apprécies. Il comparait souvent le combat à l'horticulture : Ryu plantait la graine de la défaite dans l'adversaire, ses compagnons s'occupaient de la faire germer. Mais malgré ses talents requérant un allié a proximité, il n'avait aucune amitié fixe, préférant se montrer poli et agréable avec tout le monde pour peu que l'on respecte son clan, ses fleurs et sa volonté de ne pas mettre la main à la patte.
Il y eu une fois où on l'y obligea pourtant. Un ami voulait de l'aide pour une mission, il s'agissait de repérer et capturer un chien errant qui gênait dans les environs, le chien montra malheureusement une vivacité hors norme et exigeait une stratégie que Ryu dicta. Il était question d'attirer le chien dans un piège tendu grâce à une clôture, une cage en fer et quelques bouts de viande. Le plan dérapa et la situation se renversa de sorte que le chien s'échappa en sautant par-dessus la clôture et courut en direction de Ryu. Son ami lui cria de l'attraper, mais ce dernier ne fit rien et s'écarta même pour laisser le chien passer. Cet incident fut la source de plusieurs conflits et la justification de Ryu n'apaisait en rien la colère de l'autre ninja. Un combat n'aurait rien résolut? Il ne pouvait se permettre de se blesser pour une mission d'aussi peu d'importance? Des arguments difficiles à avaler. La colère était justifiée, mais Ryu préférait se concentrer sur ce qu'il y avait à retenir. Il avait échoué car il avait sous-estimé l'adversaire. De plus il s'était mis en danger et donc les fleurs qui dépendaient de lui. Une blessure à la main signifiait la mort de ces êtres et ceci était une chose qu'il n'était pas près à accepter.

L'acte d'abandon de son ami fut très mal prit au village et pendant un moment Ryu se trouva assigné a domicile implicitement, car plus personne ne souhaitait partager de missions avec lui. La sanction lui paraissait juste selon les règles des shinobis et il trouva de quoi s'occuper chez lui d'autant plus que son cousin venait de rejoindre l'appartement familial. Un orphelin du nom de Minoru dont la beauté ne provenait pas seulement de sa lignée Yamanaka mais aussi de ses manière et de sa grâce personnelle. Il était drôle de voir que la timidité de Ryu trouvait écho dans celle du jeune orphelin on pourrait croire à un trait de famille. Les deux jeunes shinobis ne s'adressaient que peu la parole mais le plus âgé des deux passait une partie de son temps a observer le second. Sa force de caractère était indéniable et sa manière de surpasser sa situation impressionnait Ryu. Ainsi, voila ce qu'était la véritable force? La raison de l'orphelinat de Minoru était restée secrète mais, les échos des bruits de couloirs se manifestent toujours à un moment où à un autre. Ryu put ainsi comprendre que Nobu, son oncle, avait fais quelque chose d'impardonnable et que la famille avait tenté de le raisonner. Malheureusement rien n'y fit et il provoqua deux morts inutiles et honteuses. D'un point de vue objectif tout cela était intolérable. La famille Yamanaka avait pour mission de veiller sur le hokage et elle n'était même pas capable de veiller sur l'un des siens. Quelle déchéance...
L'esprit de Ryu s'illumina cette nuit là alors qu'il ruminait encore une fois l'histoire de son oncle. On dit que le beauté naît de la laideur, alors le courage de Ryu naquis de la douleur de son cousin. L'existence des souffleur de vide prit tout un coup tout son sens au yeux du genin. Ils ne se contentaient pas seulement de protéger le hokage, mais aussi leurs familles, leurs amis, anticipaient la tristesse et les actions désespérées. Un souffleur de vide était inestimable et trop rare. Ce jours là, Ryu s'engagea vers la voie vers laquelle on l'avait poussé, mais de son propre grès. Redoublant d'effort pour maîtriser le genjutsu familial, exploitant son intelligence en mission, on remarqua rapidement le changement dans sa personnalité et, malgré la réticence de certains, on l'affecta a une équipe qui était déjà complète.
Cette équipe se trouvait être la seule en mesure de le faire évoluer ou la seule à vouloir de lui. Mais peu importait tout cela car la vraie puissance d'un Yamanaka se trouvaient dans sa capacité à aider ses alliés selon les circonstance et une fois intégré, le potentiel qu'on attribuait a Ryu se révéla sous-estimé. S'il n'excellait pas en duel, il s'arrangeait pour que chaque allié puisse exploiter au mieux ses capacités et s'il n'attaquait que très peu, ses stratégies se révélèrent déterminantes. Un nouveau Ryu entra à Konoha avec l'intention de surpasser tous les gardiens et devenir la plus grande force de protection du pays du feu.

MessageSujet: Re: Un petit blond à Jardiland   Ven 31 Déc - 11:50

Soit le bienvenue parmi nous Ryu =)

Je trouve la psychologie du post très intéressante pour une présentation. On sent, sans trop de peine, que tu as lu le BG du clan Yamanaka et que tu t'en es servi pour te forger une vision bien à toi. Une vision comme je le disais intéressante. L'histoire est simple, ne s'entache d'aucune complication qui aurait pu te pousser trop loin. Et en plus de quoi elle recoupe celle d'un autre membre récemment validé. Bref, je ne vois pas grand chose à redire. Il y a peut-être quelques fautes d'inattention et la mise en page pourrait être un peu revisitée, mais rien de bien méchant à mon sens.

Je te valide donc au rang de Genin et te souhaite de bien t'amuser parmi nous. N'hésite pas à contacter par Message Privé les konohéens connectés pour mettre en place tes premiers RP.

Ryu : +12 XP

Sho : +10 XP Lecteur

MessageSujet: Re: Un petit blond à Jardiland   Ven 31 Déc - 12:32

Bon maintenant que j'ai floodé un peu je peut te répondre. Merci pour la validation rapide et claire (oui je suis mal organisé et ca se ressent T-T)
power a la force tranquille oh grand modo!
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un petit blond à Jardiland   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un petit blond à Jardiland
» Un petit blond et le géant ... [PV Naruto]
» Alors, un petit blond et une grande borgne arrivent dans une ferme...
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-