Partagez | 
 

 l Classe l Salle B-112

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: l Classe l Salle B-112   Dim 2 Jan - 20:58

Il avait retenu trois noms : Jin Hyuuga, Azumi et Ryu Yamanaka, mais les derniers faits l'ont fait agir autrement. Si tout ce passait correctement, il se retrouverai bientôt entourait de trois jeunes gens avide d'apprendre. La coutume voulait qu'une équipe soit constituée de quatre membres y compris le chef d'équipe. Ici, ils étaient cinq... Une erreur ? Non, simplement qu'Hakai avait écouté son instinct en invitant un « quatrième shinobi » à son petit camp d'entraînement. Ils allaient être en perpétuelle rivalité tout en devant coopérer, c'était une idée assez malsaine, mais l'Uchiha adorait. Ceci allait lui permettre de juger la force de caractère de chacun, leur potentiel collectif et individuel. La suite sera décidée selon pas mal d'événement, mais si tout va bien...

Cela faisait deux jours qu'Hakai avait répondu au formulaire et enfin il avait reçu l'autorisation de l'ouvrir. On lui avait fourni la salle B-112, une petite salle habituellement utilisée pour les réunions profs élèves, ce qui était bien suffisant pour ce qu'il y comptait faire. En fait... il ne resterait pas plus de deux minutes dans celle-ci, uniquement le temps pour lui d'écrire un message à ses trois (ou quatre) élèves. La véritable présentation se passera sur le terrain.

Il était 14H30. Hakai avait donné rendez-vous à ses élèves potentiels à 15H. C'est à cette heure bien précise que le test commencera. Il se prolongera alors sur une période indéterminé. Hakai attendra qu'un ou une abandonne, une mort ou une blessure ou tout simplement qu'il est la certitude que cette équipe fonctionnait parfaitement. Bien sûr, avoir un mort dans son équipe n'était pas la meilleure solution... mais avec leur métier, c'était un risque à ne pas écarter. Il s'agissait simplement pour lui de savoir analyser les forces de son équipe et de ne pas les mettre en danger.

L'Uchiha pénétra à l'intérieur de l'immense édifice. Sans perdre une seconde, il se dirigea vers l'escalier, il monta une marche, puis une seconde, ainsi de suite jusqu'à arriver au premier étage. Les couloirs n'avaient pas changé depuis qu'il avait quitté l'académie. Il s'agissait toujours d'un long et étroit couloir ou d'innombrable porte venait s'offrir au plus téméraire ou au plus assoiffé. Hakai marchait lentement, prenant le temps de regarder le numéro de chaque porte. B-110 ; B-111 et... B-112. L'homme porta la main à la poignée et fit coulisser la porte. L'intérieur était plutôt sombre, les rideaux orange donnant un petit côté couché de soleil à la pièce. Mais cette pénombre pourrait cacher son message aux yeux les moins attentifs, il décida alors d'ouvrir en grand les rideaux faisant pénétrer la clarté du soleil dans la pièce.

[Hakai] « C'est beaucoup mieux ainsi. »

L'homme se dirigea alors vers un imposant tableau noir, celui-ci prenait pratiquement tout le mur de long en large, il n'osait même pas imaginer ce que les professeurs devaient écrire sur pareille chose. Il s'empara d'une craie blanche et écrit quelques mots :

Citation :
« Team 9 ! Direction la forêt interdite ! 15H15 maxi ! »

Clair net précis... Il n'avait rien d'autre à ajouter sauf peut-être de demander à la secrétaire de guider ses élèves vers la forêt si un fait imprévu venait à se produire.

[HRP=Donc comme dit par mp, j'attends de vous un court rp pour indiquer votre participation aux modo/admin. Ensuite c'est direction la forêt]

MessageSujet: Re: l Classe l Salle B-112   Lun 3 Jan - 0:48

Il faisait noir, noir et chaud exactement, et c’est à peu près tout. L’unique chaleur qu’il ressentait suffisait à l’accrocher au monde des vivants. Ni une pensée, ni un sentiment ne le guidait et le monde des rêves était bien loin. You dormait d’un sommeil neutre et sans rêve.

[You] « Yah !! »

Mais quelques heures plus tard, ce n’était pas la même histoire. Le garçon avait passé la nuit à l’hôpital sans qu’il n’en sache rien. Au petit matin, quand ses batteries furent bien rechargées. Il s’était réveillé naturellement avec les rayons du Soleil. Seulement, entre les brûlures aux mains, les hématomes aux jambes et les quelques plaies au visage, le réveil fût un brin piquant.

Mais au moins, il était bel et bien réveillé, aucun doute n’était permis. D’abord surpris, You avait tout simplement regardé les différentes bandelettes. Il les touchait avec soin car le moindre geste réveillé un peu plus le feu vif qui coulait sous sa peau. Puis, quelques secondes seulement à vrai dire, il regarda autour de lui. Des draps blancs et propres, des murs lumineux, quelques éléments de mobiliers, cette pièce était sans aucun doute une des nombreuses chambres d’hôpital.

Sans demander son reste, il se leva et prît la porte.

[Docteur Sien] « Ho ho ho. Tu vas où comme ça ? »

Un homme, blouse blanche sur le dos et bandeau dans les cheveux, barrait le passage au jeune garçon. Ce n’était juste qu’un adulte de plus, You préféra écarter la porte et passer sur le côté en l’ignorant.

[You] « Aie ! »

Il se crispa naturellement, la paume de sa main n’avait pas supporté le contact avec la surface solide de la porte. Il ne put se défendre lorsque le docteur le porta jusqu’à son lit et le força à entrer dans ses draps. On lui prit d’ailleurs aussitôt la main.

[Docteur Sien] « Ceci devrait te soulager un peu. »

Les mains du docteur luirent aussitôt d’une légère teinte verte brillante. You se crispa lorsque le docteur voulut poser sa main sur la sienne, il fit d’ailleurs un coup violent en arrière pour espérer faire glisser son membre dans sa direction. Mais impossible, il dut se résigner. Ca piquait un peu, c’était aussi tantôt chaud, tantôt froid, mais au final, ça le soulageait vraiment.

Le docteur s’arrêta et le regarda un instant. Il s’attendait sans doute à un remerciement. Il était hors de question que You lui en donne un. Il prit une mine boudeuse.

[You] « Qu’est-ce que ça vous rapporte de m’aider ? On vous a bien payé pour ça je suis sûr… »

[Docteur Sien] « Oui, exactement. »

La réponse eut le don de le surprendre. Une telle franchise aussi rapide pour une chose plutôt inavouable était rare. Tous les autres adultes auraient sans doute nié et seraient parti dans un long discours moralisateur.

[Docteur Sien] « Je ne le fais pas pour l’argent à dire vrai, mais je ne le fais pas non plus pour toi. C’est pour moi que je le fais, et rien d’autre. »

Tandis que le visage du docteur affichait un sourire légèrement dessiné, You, quant à lui, désormais recroquevillé sur le lit pour se mettre le plus loin possible de l’adulte, le regardait avec la bouche grande ouverte et des yeux bien suspicieux. Puis, il se mit à crier.

[You] « Qu’est-ce que vous allez me faire ?! »

[Docteur Sien] « Rien. C’est déjà fait. »

Le garçon était interloqué, il ne comprenait plus rien. Quel but suivait cet adulte bizarroïde ?

[Docteur Sien] « J’ai soigné ta brûlure, je me suis prouvé que je servais à quelque chose aujourd’hui. Je vais pouvoir rentrer chez moi sans me poser de questions. » Il se redressa, et fit mine de partir, avant de faire demi-tour une dernière fois. « Tiens, au fait, on a laissé ça pour toi. C’est le chuunin qui t’a déposé ici qui te l’a laissé. Si j’étais toi, je ne le jetterai pas tout de suite. » Et il sortit, levant à peine la main en signe de petite politesse obligée.

You, allongé sur son lit, les mains cramponnées à ce petit bout de parchemin, ne comprenait plus rien.

***

Deux jours plus tard, You réussit enfin à s’échapper de l’hôpital. Après avoir tenté de sauter par la fenêtre et s’être à moitié suicidé avant qu’une infirmière le sorte de ce mauvais pas, il avait tout simplement passé par la porte principale au moment de la pause déjeuner. Il était donc un peu plus de 14H selon son hypothèse.

Il avait passé ses deux jours, d’abord à se reposer, ensuite à recevoir les soins de différents médecins ninja, et enfin à lire et relire encore la note griffonnée qu’on avait pu lui laisser. L’homme qui l’avait surpris travaillait à l’Académie apparemment et sa note mystérieuse était très suspecte.

[You] « La salle 105… »

On lui donnait rendez-vous là-bas. You s’était imaginé tous les scénarios possibles dans sa tête. Etait-ce pourle punir ? Ou encore pour l’emprisonner ? En tout cas, You était convaincu que ça ne pouvait être qu’un piège. On l’enfermerait sûrement pour les dégradations commises sur la façade du bâtiment. C’était certain.

En temps normal, You aurait tout fait pour éviter d’aller à l’Académie, encore plus d’y entrer. Mais là, il était bel et bien devant le bâtiment. Les tâches rouges sèches lui mit le sourire aux lèvres. La preuve de son existence était toujours là. Ca le rassurait, il n’avait pas disparu, il était toujours de ce monde. En fait, il avait fait de l’Académie sans doute, sa première amie. Bizarre sachant que c’était aussi son ennemie jurée.
Il entra et emprunta tout de suite les couloirs du premier étage. La salle 105 serait bientôt là. Il ne savait toujours pas si on allait le frapper, lui faire copier des lignes ou tout simplement lui faire la moral, avec un ou plusieurs adultes. Mais on serait venu le chercher à l’hôpital de toute façon. Puis, c’était la seule animation de sa vie pour le moment. Il serait trop bête de rater son premier rendez-vous. Il s’en serait mordu les doigts pour le reste de sa courte vie.

Puis il était tout simplement curieux.

Il entra, sans toquer d’ailleurs. Il était attendu, il n’en voyait donc pas l’utilité. Mais la salle était vide. You, bien déçu que son effet de désobéissance tombe à plat, partit simplement s’asseoir sur une des tables de devant. Il n’avait plus qu’à attendre en balançant les pieds pendant quelques minutes.

***

Après quelques minutes,où You s’était adonné à faire la marque de chaussures la plus haute sur le mur du fond, à dessiner sur le tableau ou encore à siffler une aire totalement inventé, commençait à perdre patience.

Il avait laissé sa marque, cette salle était désormais baptisée de sa présence et elle était le deuxième monument voué au culte de l’existence de You. Mais là, maintenant,il avait fini.

[You] « Il m’a juste lâché, comme les autres. Bon…»

Tant pis, il faudrait trouvé autre chose à faire pour le reste de la journée. Il sortit de la salle, ferma bien la porte pour que ses « marques » soient cachées le plus longtemps possibles. Il entreprit ensuite de sortir d’ici le plus rapidement possible. Il n’avait plus qu’à traverser le hall d’entrée.

[Secrétaire] « Jeune homme ! Oui, vous. » You, d’abord surpris, s’approcha en se méfiant tout de même. « Vous aviez rendez-vous avec Uchiha hakaï n’est-ce pas ? Il a déplacé le lieu de rendez-vous. Il vous attend à la lisière de la forêt interne. La réunion a lieu là-bas. »

[You] * Une réunion ? Qu’est-ce que ça pourrait bien être ? *

Et il sortit doucement, tournant le dos à la vieille secrétaire qui attendait, elle aussi, un remerciement. Une petite victoire dans le cœur, You entreprit de se rendre donc dans la forêt interne, un lieu qu’il n’avait encore jamais visité.

MessageSujet: Re: l Classe l Salle B-112   Mar 4 Jan - 4:26

Cela faisait un bout de temps que l'équipe neuf ne s'était pas rassemblée puisqu'il ne restait d'elle que très peu de membres. Il ne restait plus que deux morceaux. Rien que deux.. Deux fragments de ce que Kenji Sensei avait bâtit, de ce qu'il avait tant affectionné sans trop le laisser paraitre. Azumi et Jin' était tout ce qu'il restait de l'équipe neuf et même s'ils ne s'étaient pas fréquentés énormément depuis ces derniers mois, aucun d'eux n'avait tenté de se séparer. L'Uchiha ne donnait plus de nouvelles, tout comme l'ancienne meilleure amie de la jeune fille, Ying Niwa.

Hakai décida donc de prendre en charge l'équipe de sa fille et, témoin de ce que préparait son père, Azumi dut regarder le dévouement qu'il avait pour son nouveau job de loin. Le chuunin ne voulait rien lui révéler sur ce qu'il leur préparait et ce même si la jeune fille se donna comme défi, un soir, de le harceler jusqu'à ce qu'il lui donne un indice. Mais il était tenace et Azumi n'apprit pas plus qu'elle n'en savait à la base. C'est pourquoi, le matin où elle devait rencontrer les nouveaux membres de l'équipe, elle s'assit sur le sofa, les pieds croisés, à regarder Hakai, son papa chérie, se préparer pour l'exercice qu'il leur avait préparer. Quelqu'un qui ne la connaissait pas aurait put croire qu'elle boudait, mais l'Uchiha était habitué et savait pertinemment que c'était une ruse pour tenter d'en savoir plus. C'est lorsqu'elle entendit la porte d'entrée se refermer derrière son père qu'elle perdit tout espoir et se prépara pour la journée.

Azumi prit une douche, se brossa les dents, mangea des céréales nutritives et rassembla son matériel de combat au fond d'un sac. Avant de partir à son tour, elle s'arrêta devant un miroir et tenta de placer ses cheveux convenablement, même s'ils étaient impeccablement bien peignés. Un sourire resplendissant pendouillant à ses lèvres, elle sortit. La température était agréable malgré une légère brise agaçante. Toutefois, la jeune fille s'y habitua rapidement.

Sur le chemin, elle s'amusa à s'imaginer les nouveaux membres de son équipe. Peut-être y aurait-il une fille avait qui elle pourrait sympathiser comme elle l'avait fait avec Ying. Non pas qu'elle détestait les garçons, mais à son âge, c'était toujours agréable d'avoir un ami du même sexe avec qui parler ou à qui se confier. Et puis la jeune fille n'aimait pas trop l'attitude viril des mâles ou de leur orgueil mal placé. Ils détestaient se faire battre pas une fille et, malheureusement, avec Azumi comme rivale, c'était souvent le cas. Les garçons avaient donc tendance à l'éviter et elle les comprenait très bien.

Car oui elle était très forte et elle le savait. Toutefois, ce n'était pas dans sa nature de rabaisser les faibles. Elle préférait les aider pour qu'ils puissent atteindre la même perfection qu'elle. Malgré sa gentillesse et sa joie de vive, nombreux étaient ceux qui n'arrivait pas à supporter sa force et le fait qu'elle soit bien plus intelligente qu'eux. Du moins, c'est ce qu'elle pensait.

En effet, elle avait acquit son intelligence en empruntant la moitié des livres de la bibliothèque de Konoha. Depuis ses neufs ans, elle se jetait sur tous les nouveaux manuscrits que le village achetait et elle les dévorait en seulement quelques heures. Azumi passait beaucoup plus de temps dans les livres que sur le terrain d'entraînement.

Sans s'en rendre compte, elle marcha jusqu'à l'académie, bien trop occupé à penser et à se faire des films bizarroïde. La jeune fille entra dans le bâtiment qu'elle fréquentait depuis bientôt trois ans et se dirigea vers la secrétaire pour qu'elle puise lui indiquait dans quelle classe Hakai Uchiha les attendant. Elle lui répondit qu'il avait laisser un message dans la salle B-112. C'est donc en sautillant qu'elle rejoignit la pièce assigné en saluant quelques étudiants qu'elle connaissait bien au passage. Dans un vieux bureau ombragé par un rideau orange était écrit sur un tableau noir que le lieu de rendez-vous avait été déplacé dans la forêt interne. Connaissant bien son père, la jeune fille n'avait pas songé une seule seconde que la rencontre se ferait dans une salle de classe à discuter des passions de l'un et des points faibles de l'autre. L'Uchiha leur avait sans doute réservé un exercice à la hauteur de l'équipe neuf.

C'est donc sans hésiter qu'Azumi rebroussa chemin et emprunta le chemin qui menait à la forêt en se posant mille et une questions sur la tournure des futurs évènements. Plus les arbres majestueux qui bordaient une route en terre battue se rapprochaient, plus l'anxiété envahissait son être. Elle était impatiente de rencontrer ses nouveaux compagnons de mission et de leur montrer à quel point ils étaient chanceux de travailler avec une fille aussi douée.


Dernière édition par Azumi le Lun 15 Aoû - 1:11, édité 1 fois

MessageSujet: Re: l Classe l Salle B-112   Ven 7 Jan - 2:32

Les missions d’un genin étaient finalement bien moins impressionnantes que Ryu l’aurait pensé. Trouver le chat d’une vielle dame, espionner discrètement la fille d’un membre éminent du village. Il semblait à de nombreux ninjas que les missions étaient indignes d’eux. Pourtant le Yamanaka n’était pas de ceux là. Les shinobis voyaient le superflu partout. Que ce soit l’art, le jeu ou même la culture de fleur. Pour eux tout ne servait à rien. Alors ces missions que certains considéraient humiliantes révélaient un tout autre caractère au Yamanaka. Il appréciait le sourire soulagé des clients, le défi étrange de certaines missions, et l’utilité relative qu’il prouvait durant cet entrainement à la vie de shinobi. Le confort de sa situation lui laissait pleinement le temps de se consacrer a l’étude de l’horticulture et de l’herborisme, rendant difficile ce qu’on lui annonça peu de temps après. Il était intégré dans une équipe. Il serait donc accompagné de deux autres genins et d’un sensei lors de ses prochaines missions. Cela impliquait des horaires fixes et une mise en danger. De plus, comment savoir s’il s’entendrait bien avec ses camarades ? Cependant il était évident que c’était un passage obligé et un pas en avant vers son objectif. Il évoluerait ainsi plus rapidement et pourrait enfin montrer ce qu’il valait réellement.

Le jour de sa rencontre avec son équipe arriva bien plus vite que le jardinier ne l’aurait pensé. On l’affectait à l’équipe 9 et un rendez-vous avait été planifié. Restait encore à arriver à l’heure. Chose peu aisée quand on vit dans une maison avec un grand nombre de cousins/cousines qui rendait la vie très peu prévisible. Ainsi, alors qu’il enfilait sa combinaison bleue en réfléchissant au moyen de combiner ses nouveaux horaires avec les horaires d’arrosage de son jardin personnel, sa cousine, une femme de peu de retenue, débarqua dans « l’espace » privé de Ryu

Rinoa : « Hey Ryu, le rosier au fond du jardin, c’est le tien pas vrai ? »

Chaque membre de la famille avait le droit de se déclarer propriétaire d’un certain nombre de plantes du jardin afin de prouver leur talent de jardinier et de leur donner le sens des responsabilités.

Ryu : « Effectivement, pourquoi ? »

Rinoa : « Parce qu’un chien tente de se faire la malle avec. »

Juste après avoir lâché cette information, elle s’enfuit, laissant le shinobi devant un dilemme dont la solution était toute trouvée : S’il courrait rattraper le chien avant la mort du rosier, il arrivait peut-être en retard à son rendez-vous. Mais s’il ne le faisait pas, un des plus beaux biens de la famille Yamanaka disparaissait. Un rosier rouge dont les roses étaient les plus demandée à la boutique. Un rosier dont Ryu avait la charge et qu’on ne pouvait remplacer en un claquement de doigts. Comme dit précédemment, la décision du Yamanaka était déjà prise. Il attrapa se sandales et se jeta par la fenêtre. Sa « chambre » donnait directement sur le jardin et il courut sur le toit en repérant le rosier. Rinoa avait vu juste et l’avait prévenu à temps. Le chien tentait toujours d’arracher les racines réticentes à l’idée de voir le jour. La cousine avait vu la scène sans intervenir. Elle préférait gâcher la journée de son cousin adoré… Eh oui, tous les Yamanaka n’avaient pas la volonté altruiste familiale.
Ryu sauta dans le jardin et courut à toute vitesse sur le chien. Ce dernier prit peur et s’écarta, emportant les dernières racines avec lui. Le canidé se révéla plus rapide que le ninja et plusieurs fois Ryu faillit perdre sa trace dans un dédale de ruelles. Finalement, lassé de la course poursuite, le Yamanaka croisa les doigts et se stoppa.

Ryu : « Possession ! »

Le chien prit peur en entendant le poursuivant crier et s’écarta. Ryu s’écroula, dos a terre, fermant les yeux dans un ultime soubresaut de conscience. Le chien regarda avec curiosité le corps sans âme et s’en approcha pour le renifler. Il plaça sa truffe sur les cheveux blonds du ninja et un peur subite le prit quand deux yeux d’un bleu profond se fixèrent sur les siens.
L’avant-bras de ryu se glissa dans la gueule de l’animal tandis que son autre main retira doucement le rosier. Le chien referma sa mâchoire fortement sur l’avant-bras du ninja et le sang fusa. Les yeux bleus observaient toujours les dorés, brillant d’intelligence.

Ryu : « tu aime les fleurs hein ? »

Le chien desserra un peu son étreinte mais la maintint tout de même fermement.

Ryu : « je peut t’en offrir. Tout un tas. Tu pourras même vivre entouré de fleurs. »

Le canidé lâcha un lapement excité tandis que Ryu retirai doucement son bras ensanglanté.

Ryu : « Mais j’ai besoin de quelque chose en échange. Ramène ce rosier là où tu l’a prit et, si possible, donne le à Akinoru. Tu le trouveras dans le jardin surement. Ensuite tu m’attendra là bas »

La réponse fut un hochement de tête et l’animal repartit, le rosier dans la gueule.
Simuler une technique difficile. Pour se laisser prendre à ce piège l’animal montrait une conscience développée. Il serait idiot de ne pas le récompenser… Mais pour le moment Ryu n’avait pas le temps de s’occuper de ça. Il devait se rendre sans plus tarder à l’académie. Il avait prévu d’y aller en avance mais maintenant, être à l’heure serait un défi et y être en avance, une folie. Enfin bon, tenter le coup ne coutait pas grand-chose et le Yamanaka s’engagea donc sur la route vers l’académie.

************

L’académie. Un endroit comme aucun autre où les enfants devenaient des shinobis et où les shinobis devenaient des légendes. Elle rappelait à Ryu toutes ses années en tant qu’étudiant et ses raisons de s’entrainer. Venir ici pour se remémorer tout cela ne serait pas mauvais une fois de temps en temps. Mais pour le moment son équipe l’attendait.
Ryu courut vers la salle en espérant être à l’heure pour n’y découvrir personne. Un message avait été laissé sur le tableau.
Foret interdite hein ? 15h15 maxi… peu de temps…
Ryu enleva sa veste et la mit dans son sac. La foret ne pardonnait pas et la veste aurait put le gêner dans ses mouvements. C’est donc préparé qu’il se jeta vers l’endroit où on l’attendait.

Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: l Classe l Salle B-112   Mer 11 Juil - 1:53

Tsuki Senjago: +14 Exp

Azumi: +14 Exp

Hakai Uchiha: +12 Exp
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: l Classe l Salle B-112   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP] La salle de classe
» Salle d'opération section civile
» Salle de classe à côté de la bibliothèque
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» La Salle du Feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Konoha-