Partagez | 
 

 Uematsu Hashigara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Uematsu Hashigara   Mer 6 Avr - 9:27

Nom : Uematsu

Prénom : Hashigara

Âge : 15 ans

Village : Konoha

Affinité : Suiton

Grade Envisagé : Aspirant

Kekkai Genkai Souhaitée : Aucun

HRP: La présentation sera évolutive, l'histoire est en cours et j'aimerais la finir avant de la poster. /HRP


Dernière édition par Uematsu Hashigara le Jeu 7 Avr - 10:18, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Uematsu Hashigara   Jeu 7 Avr - 7:07

[Uematsu]AAAAAAAAAHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!

La porte de la chambre s’ouvrit brutalement, laissant apparaître la lumière du couloir. Alertée par le cri horrifié de son fils, la mère surgit dans la pièce étroite où il dormait. Un lit juste assez grand pour accueillir une personne était placé dans un coin de mur, il était positionné face à une armoire des plus poussiéreuses.

[La mère] Uematsu ! C’est bon, tout va bien !

Le jeune garçon se réveilla brutalement, il se redressa appuyant s’appuyant sur le dossier du lit, le front dégoulinant de sueur, les mains agrippées au drap de coton trempé, il semblait terrorisé. Essoufflé, les yeux écarquillés, il laissa sortir quelques mots à peine audibles :

[Uematsu] Ca va !...Ce n’est…rien ! Encore ce…cauchemar.

[La mère]Celui où tu tombes de la falaise ?

Il mit un temps à répondre, la scène dont il venait de faire l’objet tournait en boucle dans sa tête…

[La mère]Uematsu ? Ce rêve ? C’est encore celui où tu tombes d’une falaise ?

[Uematsu]Oui…mais il y avait autre chose cette fois…c’était si…enfin…ça avait l’air tellement réel… il y avait un homme et une femme…ils étaient poursuivis ! C’était horrible, j’entendais des cris...et…et des arbres , beaucoup d’arbres, et une rivière aussi…j’entendais le bruit de l’eau…

Il pencha la tête, ses mains en tremblaient encore...

[La mère]Allons ! C’est fini, tu le vois bien, ce n’était qu’un mauvais rêve, il fait encore nuit tu devrais te rendormir, nous en rediscuterons demain matin.

Uematsu leva la tête vers sa mère, elle s’approcha du lit, prit le temps de s’asseoir pour lui faire un câlin, le borda et sortit de la chambre. Après avoir fermé la porte son visage s’assombrit, elle retourna se coucher dans sa chambre à l’autre bout du couloir, la pièce était plus grande que celle de fils, en plus d'une armoire et d'un lit deux places, on pouvait y noter la présence d'une petite table de chevet qui accueillait un vase vide et une petite lampe. Mayami Hashigara était une jeune femme de 33 ans, elle travaillait avec son mari, Mizuki Hashigara âgé de 35 ans, dans un petit restaurant de sushi près du mur nord-est de Konoha. En pénétrant dans la pièce elle vit Mizuki éveillé :

[Le père]Encore son stupide cauchemar ?

[La mère]Mizu…

[Le père]C’est qu’un chialeur bon à rien ! J’l’ai su dès l’premier jour ! Y’a rien à en tirer ! il ferma les yeux et tourna le dos à sa femme prenant soin au passage de prendre l’ensemble du drap pour se couvrir, Bon recouchons-nous, et ferme c’te putain de porte !

Mizuki contrairement à sa femme, était un personnage grossier, il ne passait pas inaperçu, aussi bien dans sa façon de causer que dans sa façon de s’habiller. Alcoolique, au boulot comme au repos, il passait le plus clair de son temps libre sur un banc dans la rue à se plaindre de choses et d’autres. Mayami, elle, préférait marcher dans les rues de la ville. Elle avait souvent l’air à côté de la plaque, pour ne pas dire totalement absente. Les quelques personnes qui l’auront remarquée ne vous dirons pas grand-chose si ce n’était qu’elle est vraiment bizarre…
Les Hashigara ne vivaient pas depuis bien longtemps à Konoha, les rumeurs disaient qu’ils avaient emménagés suite la perte totale de leurs biens dans le village Kiri, un incendie accidentel.

Un nouveau jour se leva sur Konoha, Monsieur Hashigara s’adonna à son passe-temps favoris, le saké. Madame Hashigara commença la journée par le ménage. Uematsu quand à lui se précipita dehors afin d’aller retrouver son amie et confidente, Ayumi Toyoguchi. Ayumi et Uematsu avait le même âge, ils sont nés le même jour, du même mois de la même année. Ils étaient presque inséparable, le lien qui les unissaient était quasi le même que celui qui unissait des jumeaux.


[Ayumi]Tu es déjà là ? Tu es tombé du lit ?

la jeune blondinette vêtue d’une tunique bleue turquoise fit son apparition. Elle se jeta sur le dos du jeune adolescent.

[Uematsu]C’est peu de le dire…

[Ayumi]Oh ! Qu’est-ce qui ne va pas ?

Ayumi le lâcha, elle se plaça devant lui avant de mettre la main dans sa poche arrière. Uematsu semblait hésitant, ce qui n’allait pas dépassait l’entendement, il ne savait pas quoi faire, il ne savait pas quoi penser. Elle sortit une petite boîte et lui présenta :

[Ayumi]Joyeux anniversaire gros nigaud ! T’as quand même pas cru que j’allais oublier?

C’était aujourd’hui, leur quinzième anniversaire, elle y avait pensé, et elle lui avait même fait un cadeau…

[Uematsu]Ayu…mi…je…j’ai…mais…

Il avait complètement oublié tant il était perdu, honteux, il n’osait pas affronter son regard…cela faisait des jours qu’il y pensait, et lui aussi avait prévu une surprise, mais ce matin il était totalement ailleurs…

[Ayumi]Tu as oublié ! Uematsu ! Qu’est-ce qui ne va pas ? Tu me fais peur ! Dis-moi !

Des larmes firent leur apparition dans le coin de ses yeux, il lui prit la main et la tira jusqu’au parc en courant. Surprise par comportement étrange de celui-ci, la jeune fille n'eut pas le temps de protester et se laissa faire. Une fois arrivé, ils prirent possession du premier banc de libre, essoufflée par le rythme effréné de la course elle haussa le ton :

[Ayumi] Bon! Tu m’expliques ?

[Uematsu]Cette nuit, j’ai encore fait ce cauchemar.

Bien que la patience était une qualité chez Ayumi, à ce moment précis elle commença à perdre son sang-froid

[Ayumi]De quoi ? Tout ce cinéma c’est pour ça ? Pour un cauchemar que tu fais deux à trois fois par semaine ? Tu te moques de moi là Uematsu ?

[Uematsu]Mais non, mais c’était différent cette fois ! Je ne faisais pas que tomber de la falaise…enfin…comment te l’expliquer…bah voilà…Je vois un homme et une femme qui courent, la femme me tient la main elle ne cesse de me dire « T’en fais pas mon chéri court ! On va s’en sortir ! ». Je ne comprends pas très bien ça va trop vite, mais en gros on est poursuivis mais je n’arrive pas à voir par qui. Et ensuite on arrive au bord de la falaise, là nos poursuivants arrive la femme se met bien devant moi et leur dit, « il s’appelle Uematsu, ne lui fait pas de mal je vous en prie c’est notre seul enfant !!! » et d’un seul coup elle s’écroule en arrière ce qui me fait tomber de la falaise !

La réaction d’Ayumi se fit attendre, mais la jeune fille garda la tête sur les épaules, elle posa sa main sur le front de son ami cherchant à vérifier s’il ne faisait pas de la température, et en voyant que non elle lui dit :

[Ayumi]Tu en a parler à ta mère ?

Uematsu y avait déjà pensé, mais il savait pertinemment qu’il ne pouvait pas, depuis l’incendie elle était mentalement instable, et son père n’était lui était devenu l'ombre de lui-même, un humain dont le sang avait été remplacé par du saké.

[Uematsu]Surtout pas ! Imagines dans quel état elle se mettrait ? « Maman, cette nuit j’ai rêvé que mes parents ce n’était ni toi ni papa ! » je t’interdis de lui dire quoi que ce soit ! Tu gardes ça pour toi !

[Ayumi]Ok, très bien, mais…

[Uematsu]Jures-le moi! Jures-moi que tu ne diras rien!

[Ayumi]Promis!

[Uematsu]Jures-le!

[Ayumi]C’est bon je le jure! Ça te va ?

Bien qu’un peu estomaquée par son histoire, Ayumi se leva :

[Ayumi]Il faut que j’y aille je suis déjà en retard, je dois m’entraîner avec mon père aujourd’hui, je pars en mission demain ! Bisous !

Il n’eut pas le temps de lui répondre qu’elle repartit en courant, il prit le paquet qu’elle lui avait offert et essaya de deviner ce qui pouvait y avoir dedans, le cadeau était plutôt plat et de forme rectangulaire avec une légère épaisseur, il le déballa et esquissa un sourire en voyant ce que c’était.

[Uematsu]Ayumi…merci!

Il décida de rentrer chez lui, une journée de libre ce ne veut pas dire qu’il faut chômer, il décida donc d’aller chercher ses kunaïs pour s’entraîner au lancé ! En rentrant il s’arrêta acheter des boulettes de viande, n’ayant pas pris le temps de déjeuner le matin son estomac criait famine.
En entrant chez lui il entendit sa mère crier :


[Mayami]Comment ne pas s’inquiéter ? C’est facile pour toi, tu noies tes journées dans l’alcool, mais qu’est-ce qu’on fait si la mémoire lui revient ?

C’était la première fois qu’il entendait sa mère hurler, en temps normal il serait allé directement dans sa chambre, mais étrangement il resta à l’entrée pour entendre la suite.

[Mizuki]Arrêtes ton cirque, et n’hurles pas comme ça, quelqu’un pourrait t’entendre ! Tu l’sais aussi bien qu’moi ! il a tout oublié !

[Mayami]Oui mais jusqu’à maintenant il ne rêvait que de sa chute, cette nuit c’est allé plus loin ! On fait quoi si la mémoire lui revient ? On le tue ? Lui aussi ? Ou on lui dit la vérité, « Désolé Uematsu ! On ne voulait pas tuer tes parents ! C’était un accident ! » Et encore là aussi on mentirait !

De quoi parlaient-ils ? La confusion dans l’esprit de Uematsu se raviva, ces cauchemars, serait-ce des bribes de son passé ? Ses parents lui auraient mentis jusqu’à maintenant ? Mais pourquoi ? Que s’est-il vraiment passé ? Tant de questions sans réponse…à y réfléchir maintenant il était vrai qu’il ne se rappelait pas vraiment de son enfance. Que s’était-il passé ? Puis soudain des flashs de son rêves lui revinrent…

[Uematsu]Non! Ce n’est pas possible ! Ce n’est pas vrai ! C’est le fruit de mon imagination ! Les parents que j’ai toujours connu jusqu’à maintenant seraient les meurtriers de mes véritables parents ?

Une image se figea dans son esprit celle de Mizuki lançant un kunaï à la mère de son rêve, tout lui apparut plus clair, ses parents biologiques étaient poursuivis par Mizuki et Mayami, une fois coincés, au bord de la falaise sa mère les avaient suppliés « il s’appelle Uematsu, ne lui fait pas de mal je vous en prie c’est notre seul enfant !!! » quand le kunaï se planta dans sa poitrine elle tomba en arrière, bousculant Uematsu dans le vide…son père, lui, avait dû subir le même traitement que sa mère…Horrifié, il ne comprenait pas ce qui se passait, c’était comme si tout s’écroulait autour de lui, il lâcha le cadeau d’Ayumi qui s’éclata dans un bruit de bris de verre qui résonna jusqu’au salon, les faux parents se précipitèrent, affolés, à l’entrée, ils virent la porte ouverte, au sol un cadre avec une photo d’Ayumi et Uematsu à l’académie ninja…

[Mizuki]Putain ! C’est pas possib’ ! Tu vois quand j'te dis de fermer ta grande gueule? Grouilles-toi faut l’rattrapper !

Sous l’effet de l’alcool Mizuki entra dans une colère folle allant même jusqu’à pousser sa femme dehors d’un geste d’une rare violence, Mayami se releva et sortit un kunaï…

[Mayami]Non! Tu ne passeras pas ! Je te l’interdit ! On n'a pas eu le choix pour ce couple et j’en pleur tous les soirs, mais là il s’agit d’un gosse, un gosse que j’ai essayé d’élever et d’aimer comme mon fils ! Tu ne toucheras pas à un de ses cheveux !

[Mizuki]P’tite conne t’as pas compris qu’on est grillé s’il ouvre sa gueule le môme ! Qu’est-ce que tu cherches ? Tu veux te rach’ter ? Il est un peu tard pour ça, ma vieille ! Ouvres les yeux ! On est mort si on n’fait rien !

Mayami baissa son kunaï laissant Mizuki partir à la poursuite de celui qu’elle considérait désormais comme son fils…elle tomba à genoux, pleurant toutes les larmes de son corps, elle se demandait ce qui allait lui arriver, allait-elle finir en prison ? Ou allait-elle subir la peine de mort…dans un ultime geste de désespoir elle se trancha la gorge…

Uematsu courut, il ne savait plus quoi faire…ni où aller, d’instinct il se rendit chez Ayumi, il se disait que peut-être là il serait en sécurité…sans penser qu’il pourrait la mettre en danger…cette dernière s’entraînait avec son père devant la maison, elle le vit arriver tout paniqué elle se précipita vers lui :


[Ayumi]Uematsu! Qu’est-ce qu’il y a ? Dis-moi ? Qu’est-ce qui se passe ?

A la fois essoufflé et perturbé il lui répondit :

[Uematsu]Faux…parents…tués…vrais…

Le père d’Ayumi se rapprocha, on entendait au loin Mizuki hurler :

[Mizuki]Sale p’tit bâtard! Reviens là! Ou j’te jure qu’tu vas passer un sale quart d’heure !

[Fuji]Ayumi! fait le rentrer ! Le père Hashigara arrive et il semble encore saoul, je ne sais pas ce qui s’est passé mais mets-le en sécurité dans la maison et va vite chercher les forces de l’ordres au commissariat !

[Ayumi]Oui papa !

Ayumi s’exécuta, elle fit monter Uematsu dans sa chambre, puis se dépêcha d’aller au commissariat, Mizuki arriva chez les Toyoguchi, Fuji, le père d’Ayumi l’attendait

[Mizuki]Où il est ?

[Fuji]A l’interieur, il ne va pas bien !

[Mizuki]Rhô ta gueule ! je vais le ramener à la maison, faut’ qu’il d’vienne un homme le môme !

[Fuji]Il peut passer la nuit ici, il rentrera demain !

[Mizuki]Mais de quoi tu t’mêles ducon ! C’est MON fils je le ramène à la maison

Mizuki avança, il poussa Fuji mais ce dernier l'avait attrapé par l’épaule

[Fuji]Il est mon invité, ce qui n’est pas ton cas ! Rentres chez toi et calmes le saké !

[Mizuki]Connard ! Laisses-moi passer !

Mizuki sortit un shuriken de sa sacoche, il s’apprêtait à le planter dans le bras de Fuji, mais ce dernier riposta et avant même d’être touché il lui planta son kunaï en plein cœur !
Les forces de l’ordre arrivèrent quelques minutes trop tard, ils découvrirent le corps de Mizuki sans vie, et plus tard celui de sa femme…quelques jours plus tard Uematsu fit da déposition auprès des autorités compétentes. Il était désormais seul et sans représentant légal. Il devait en parler à quelqu'un.



Dernière édition par Uematsu Hashigara le Ven 8 Avr - 14:50, édité 6 fois

MessageSujet: Re: Uematsu Hashigara   Jeu 7 Avr - 8:42

Uematsu, avançait droit devant lui à la seule force de ses jambes, sans savoir où aller, une âme errante, une ombre. Il était vide de tout sentiment, son énergie et sa vitalité l'avaient abandonné...chancelant comme un arbre par vents forts, il finit par arriver devant l'académie, des enfants jouaient aux policiers et aux bandits, d'autres préféraient la balançoire...

[Uematsu]Et moi! à quoi je jouais quand j'étais enfant?

En tuant ses vrais parents, Mizuki et Mayami l'avaient privé de beaucoup de choses, mais plus important encore, il avait grandi dans un mensonge...il se remit à marcher, sans but, sans objectif, il était seul, il se sentait délaissé...

[Ayumi]Uematsu!! c'était Ayumi, elle venait à sa rencontre, les deux protagonistes restèrent un moment figés face à face, lui avait le regard vide, elle semblait profondément attristé, son père lui avait raconté toute l'histoire et elle avait compris que son ami avait besoin d'elle plus que jamais, Viens à la maison! Papa et maman son d'accord pour t'héberger le temps qu'il faudra!

Uematsu leva les yeux:

[Uematsu]C'est gentil, mais ce n'est pas possible, je ne souhaite plus vivre comme ça, j'ai besoin d'être seul, de faire le point, je dois...trouver ma voie...

Au fond ce qu'il souhaitait par-dessus tout, c'était de se trouver, c'était de se souvenir, comprendre d'où il venait, savoir qui étaient ses véritables parents...

[Uematsu]Il faut que je sache!

[Ayumi]Que tu saches quoi? elle ne comprenait pas ce qu'il voulait dire, Expliques-toi! Que vas-tu faire?

[Uematsu]Je vais finir mon apprentissage à l'académie, et ensuite je quitterai Konoha, tous mes souvenirs les plus précieux sont ici, mais au fond je ne sais pas d'où je viens, je dois retrouver qui étaient mes parents, j'ai peut-être encore de la famille quelque part, je trouverai surement des gens qui les connaissaient, des gens qui pourront me dire qui ils étaient! il marqua un temps d'arrêt, puis reprit, Je veux savoir qui je suis!

Il reprit son chemin, laissant Ayumi derrière lui, cette dernière se sentait larguée, voir inutile, elle se demandait si elle devait l'accompagner ou non...Uematsu...

Uematsu s'arrêta près d'un court d'eau qui traversait le village, il regardait son reflet dans l'eau, soudain la surface se troubla et l'image de ses vrais parents apparut derrière lui, comme si l'eau réagissait en sa présence, il les contempla, ne pouvant s'empêcher de se demander si ils étaient bons ou méchants, papa,...maman,...que dois-je faire?...l'eau se troubla à nouveau, et une scène différente lui apparut, il y voyait sa mère réaliser une technique, une technique qui consistait à créer un clone, puis le clone éclata pour ne laisser place qu'à une flaque d'eau..., Un clone aqueux?...cela renforça encore plus sa décision de finir ce qu'il avait commencé à l'académie, avant de partir...


Dernière édition par Uematsu Hashigara le Ven 8 Avr - 14:55, édité 4 fois

MessageSujet: Re: Uematsu Hashigara   Jeu 7 Avr - 9:24

Après avoir lu pal mal de présentations, je peux dire qu'on vous a habitué à mieux, je sais que je manque encore de "technique d'écriture", c'est pour cela que j'attends avec impatience toutes vos remarques!

Bonne lecture!

MessageSujet: Re: Uematsu Hashigara   Jeu 7 Avr - 13:58

Bienvenu sur Ryoma.

Après lecture de ton BG, j'ai quelques remarque à faire. La première concerne l'écriture en elle même. Tu as tendance à mélanger tout les temps de narration. Donc on y voit du présent et du passé simple. Fais un choix et assume !
Il y a aussi quelques faute, de frappe et d'inattention, stupide par exemple prend un "e".

Concernant l'histoire, j'ai là encore quelques remarque. Actuellement, Konoha n'est dirigé par aucun Kage, mais par un Haut Conseil. Je t'invite à lire le BG du village pour plus d'information à ce sujet. Du coup, ton personnage aurait du mal à être convoqué par l'Hokage pour discuter du meurtre de ta famille.
L'autre remarque concerne d'ailleurs le meurtre. J'ai du mal à voir comment un meurtre ayant eut lieu à Kiri aurait pu parvenir jusqu'aux dirigeant de Konoha. D'autant plus que je vois mal comment les assassins ont fait pour survivre après leur actes, vu qu'ils n'ont pas l'air particulièrement doués. A plus forte raison si le meurtre a bien été effectué dans Kiri.
A ce niveau là je te conseillerais de rester vague sur la localisation, et parler simplement du pays de l'eau. Rien n'empêchera ton personnage d'aller enquêter à Kiri, lorsqu'il en obtiendra l'autorisation, s'il pense que ses parents étaient des shinobis.

Je te laisse donc modifier ta fiche en tenant compte de ces quelques indications.

Si tu as des questions etc, n'hésite pas à m'envoyer un message, je t'aiderais du mieux que je peux.

MessageSujet: Re: Uematsu Hashigara   Jeu 7 Avr - 14:15

Encore merci^^

Voilà j'ai fais au mieux, j'ai corrigé du mieux que j'ai pu.

Le temps de narration c'est fait, les incohérence avec le BG c'est fait.

Vous me direz peut-être que je ne détaille pas suffisament, finalement on ne sait pas grand chose de Uematsu, à quoi il ressemble? Quels sont ses défauts? ses qualités? a t-il des croyances?...etc c'est intentionnel cela viendra avec la suite des aventures de Uematsu.

Si il y a d'autres recommandations je suis open et connecté pour les 6 prochaines heures



MessageSujet: Re: Uematsu Hashigara   Ven 8 Avr - 20:07

Après quelques discutions et mises au points via les messages privé, je valide ta présentation.
Toutefois, fais très attention à ton orthographe et autre joyeuseté du genre et n'hésite pas à te faire aider par les joueurs et les divers logiciels et texte trainant sur le net pour améliorer ton écriture.
Tu t'amélioreras à force d'écrire.

Uematsu Hashigara : +18xp BG
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Uematsu Hashigara   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Uematsu Hashigara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-