Partagez | 
 

 Temple Impérial du Raikage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Ven 17 Mar - 20:50

Le Raikage accueillit la vision de son bureau poussiéreux avec un brun dégoût. Pourquoi donc n’existait-il pas à Kumo des ninja ménagers dignes de confiance, au même titre que les ninja cuisiniers qui vouent leur existence à préparer des mets de qualité aux shinobi afin de leur redonner des forces lors de leurs périlleuses missions. Il soupira. Son souffle ne manqua pas d’atteindre l’épaisse couche poussiéreuse qui gisait sur le bureau. Un fin nuage grisâtre se forma à sa surface, puis s’évapora dans l’air suffoquant de renfermé qui habitait la pièce. C’est donc tout naturellement que Kimimaro se dirigea vers la grande fenêtre donnant une vue panoramique sur l’ensemble du village. Etant donnée la lourdeur qui régnait à l’extérieur, il n’avait pas l’intention de rafraîchir l’atmosphère de la pièce. Il souhaitait juste renouveler le peu d’oxygène qui régnait afin que la respiration y soit plus aisée.

Le Raikage remarqua ensuite de vieux documents, pour la plupart tirés d’anciens livres qu’il avait emprunté à la bibliothèque de la ville dans le but de mener quelques études sur ces forces occultes qui l’avaient inquiétées avant son départ.

* Nous reprendrons cela plus tard. Il est évident qu’une telle menace ne doit pas être négligée. *

La carte que Shisui avait lui-même découverte quelques mois plus tôt était elle aussi présente sur un coin du bureau. La croix rouge figurant sur cette dernière semblait le narguer. Il n’avait toujours pas trouvé la réponse à la question qu’il se posait, à savoir, quel endroit précis elle indiquait… Il faudra résoudre ces quelques énigmes qu’il avait laissé de côté le temps d’un long voyage. Mais les menaces étaient toujours là, rampant dans la pénombre tel un serpent distordant ses anneaux avant de happer énergiquement sa proie impuissante. Et il n’était donc pas question de les oublier ou de les négliger sous peine d’en subir le contrecoup un jour ou l’autre.

« … Prenez place, reposez vos jambes, soufflez un peu. » Souffla Shisui aux oreilles de Kimimaro.

Non. Il ne fallait pas exagérer. Le Raikage était peut être exténué par le long périple qu’il avait entrepris, mais ce n’était pas une raison pour qu’il soit traité comme l’aurait été Sarutobi [ Paix à son Âme… :prie: ], à l’apogée de son grand âge. Kimimaro préféra se tenir debout derrière son bureau à faire les cent pas. Shisui avait l’air pour le moins très motivé à l’idée d’énoncer son rapport, ce qui ne manqua pas de faire sourire Kimimaro. L’éclair pourpre de Kumo, comme il aimait à se surnommait, n’avait pas remarqué que le Kaguya aurait souhaité rester un peu longtemps au sein du grand auditorium qu’ils avaient traversé avant de se rendre dans le bureau. Qu’importe, ce ne sera que partie remise. La spontanéité du Jounin l’amenait à se concentrer davantage sur le contenu du rapport qu’il était sur le point d’énoncer.
Kimimaro stoppa ses allers et venus et se tenait tout ouï quant aux futurs paroles du Hyuuga. L’impatience le rongeait presque. Mais avec le temps, il avait appris, à maîtriser cette volonté de hâte propre à la jeunesse.


* Voyons donc ce que ce brave garçon a à nous raconter … *

« Vas-y Shisui, je t’écoute. »

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Dim 19 Mar - 22:04

Le pauvre Raikage était a peine rentré d’une mission certainement terrible et fatigante, qu’il croulait déjà sous la paperasse. Shisui le voyait bien, notamment quand ses yeux se posèrent sur cette carte, que lui-même avait ramené des catacombes du Temple. Il se souvint du bilan humain de la mission, et des pièges subits… Les évènements principaux à relater dans le rapport se rattachaient d’ailleurs à cette mission.
Il partit donc de cette idée, car il ne voyait pas par quel bout prendre ce rapport.

Il regarda alors Kimimaro et entama sa tâche.

« Je vous rassure tout d’abord sur la situation du village qui n’est pas catastrophique, malgré votre absence, ainsi que celle des jounins Kuroro et Shosuki. Un certain nombre de recrues sont arrivées, et en particulier deux d’Iwa. »

Peut être que le chef du village était déjà au courant, mais le premier gros évènement rapporté par le Hyuuga était le suivant.

« Vous avez pu faire d’ailleurs connaissance avec Shiryu, aux portes, un Uchiha privé de son pouvoir… »

Cette précision rappela à Shisui le douloureux passage de Zakeru, mais il n’était pas question de s’embrouiller, et il continua son discours de la manière la plus sensée possible.

« Itori est l’autre, et ces deux garçons mon clairement dit que le village de la roche était mort… Tout le monde aurait déserté, on ne sait pour quelle raison. Je n’ai malheureusement pas plus d’informations à ce propos. »

Deuxième évènement des plus important, seul Shisui et Alucard étaient au courant.

« Le Mizukage est venu au village un jour, alors que je n’étais encore que chunin. Je l’ai accueilli étant le seul gradé de Kumo. Il m’a demandé de vous faire passer deux informations capitales… »

Voilà maintenant deux mois que cela restait enfoui dans sa mémoire, il fut soulagé de pouvoir se lester cette responsabilité.

« L’étudiante Chihiro Sanada, qui faisait parti du bilan de perte humaines dans la mission dans les catacombe de ce bâtiment et maintenant à Kiri… Vivante. »
« Ensuite, il m’a informé sur le prochain examen chunin, qui se déroulerait dans son village. »
« Je fut ensuite nommé jounin. »


Sans intonations, avec une voix monotone, Shisui enchaînait les faits, droit devant Kimimaro, les mains croisées dans le dos.
Le plus triste des évènements à citer dans le résumé des deux derniers mois était imminent.


« En ce qui concerne ce mystérieux Karan, il n’est apparemment pas revenu ici, Cependant… »

Et le jounin dégluti, il allait se cafeter lui-même, raconter sa plus grosse erreur au Raikage.

« … La visite d’un autre homme, Zakeru, sema le trouble à proximité des portes du village. Kak’shi Uchiha perdit la vie au cour du combat, Shiryu devint aveugle, je me suis fait terrasser sans n’avoir rien pu faire. »
« Je n’ai aucune informations sur les desseins de cet homme, mais il semblait intéressé par les sharingan… »


Il omit volontairement de préciser la raison pour laquelle des étudiants étaient en dehors des murs du village. Il pensait prendre un risque énorme.
Il attendit les réactions du Raikage avec une certainement appréhension et un visage neutre.


NIV:12 EXP:107/120 pts de stat:0
HP: 142/142 MP: 238/238
FOR:14 AGI:27 VIT:11 DEX:12 INT:11 SAG:2
TAÏ:21 MED:13 NIN:12 GEN:7
Techniques,Armes&Armure:voir fiche
Argent:900£
¤[ Bad Bone team]¤

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Lun 20 Mar - 21:40

Shisui aborda d’emblée la question de l’effectif du village. Un élément lui sembla louche lorsque le Jounin relia le village d’Iwa à celui de Kumo. Le spectre d’un personnage qui ne l’avait pas laissé indifférent lui revint subitement en tête. Il avait en effet croisé le regard du Tsuchikage lorsqu’il faisait encore parti intégrante du village de Suna, mais ne saurait en dire plus sur cet homme dont il ignorait tout.

« Le village d’Iwa mort ? » s’interloqua Kimimaro.
« C’est en effet très étrange qu’un village caché puisse être démantelé de la sorte. J’ose espérer que les conséquences de sa chute n’ont aucun rapport avec Asahi, auquel cas la puissance de cette organisation apparaîtrait comme incommensurable de par son ordre de grandeur. »

Le Raikage avait en effet croisé un jeune homme borgne lors de son arrivée au village. Il ne fut guère surpris d’apprendre que l’ex étudiant d’Iwa était en fait un membre du clan Uchiha. Plus rien ne semblait l’étonner sur le monde shinobi, si cruel et gouverné par les volontés de puissance de chacun.

* Quel est donc cette nouvelle forme de barbarisme ? Voilà donc que la collecte de Sharingan est dans l’air du temps… Serait-ce la saison ? *
* Une chance que mes os ne rencontrent pas le même succès. *


Kimimaro soupira puis prit finalement le temps de s’asseoir et de noter sur un morceau de papier l’information que son interlocuteur venait de lui dévoiler. Ses pensées se perdaient dans les chemins tortueux de son esprit… Notamment dans la manière dont un ninja pouvait utiliser des yeux de Uchiha. Peut être qu’une science de la médecine bien maîtrisée pouvait permettre de réaliser des greffes, qui sait… Alucard possédait bien un bras de métal.

Il prêta une oreille plus qu’attentive lorsque les mots « Mizukage » et « informations capitales » sortirent de la bouche de Shisui. La présence d’un tournoi Chuunin lui évoqua le souvenir de l’examen qu’il eut lui aussi à passer il fut un temps. Il savait qu’il fallait être vigilant durant ce genre d’événement. L’ego de tout un chacun étant sur le vif, la moindre étincelle pouvait provoquer un désastre géopolitique.

Puis vint le nom de l’ex-étudiante de Kumo, Chihiro Sahada. Celle qu’on laissait pour morte renforçait dorénavant les rangs de Kiri. Il ne pipa mot mais n’en pensait pas moins. Cette disparition après la désertion de Shikaku avait le don de ne pas le rendre de très bonne humeur. Quoiqu’il en soit, ces genres de personnalités étaient bien là où elle étaient car peu ou pas imprégnées de l’esprit de Kumo.

C’était maintenant au tour du nom de Karan de raisonner dans l’oreille interne du Raikage. Et puis d’un autre Zakeru, qui apparut quant à lui, comme inconnu au bataillon dans les registres de sa mémoire. Shisui conta son récit avec plus de difficultés cette fois-ci… Il était clair qu’il avait subi un choc durant l’affrontement qu’il tentait de décrire. Il apprit ensuite avec tristesse la disparition au combat d’un des étudiants de Kumo, Kak’shi…
Il était maintenant temps d’évoquer la raison pour laquelle des étudiants s’étaient malencontreusement trouvés hors des murs du village. Le Raikage quitta nonchalamment son siège pour se rapprocher du Jounin. Le verdict allait tomber…
Il le dévisagea de son regard las et translucide.


« Je suis sincèrement désolé Shisui. »
Il fronça les sourcils, puis apposa sa main sur l’épaule du Hyuuga.
« Je pensais pouvoir revenir plus tôt pour régler ces quelques problèmes… Malheureusement pour Kumo, j’ai payé de ma personne en m’éloignant du village. Beaucoup plus que je ne l’aurais cru d’ailleurs. Si j’avais été là, peut être que les choses se seraient déroulées autrement. Peut être qu’il n’y aurait pas eu de victimes dans nos rangs… »

Un petit moment de silence envahit la pièce. Le Kaguya rejoignit la fenêtre et fixa le paysage sans rien ajouter.

« Soit. Ce qui est fait est fait, et je n’ai pas à regretter ce périple, bien loin de là… »
« Maintenant que tu m’as livré ton récit, c’est à moi de te dévoiler mes aventures. »


Il se munit du rouleau à taille humaine qu’il souleva et déposa en bandoulière sur ses épaules.

« Si tu veux bien me suivre, Shisui… »

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Mer 22 Mar - 3:27

« Je pensais pouvoir revenir plus tôt pour régler ces quelques problèmes… Malheureusement pour Kumo, j’ai payé de ma personne en m’éloignant du village. Beaucoup plus que je ne l’aurais cru d’ailleurs. Si j’avais été là, peut être que les choses se seraient déroulées autrement. Peut être qu’il n’y aurait pas eu de victimes dans nos rangs… »

L’immense poids qui paralysait l’âme de Shisui disparu, il revivait. L’effet ressentit allait même un cran au dessus, supprimant les lois de la physique concernant l’interaction gravitationnelle.
Pas une pointe de reproche dans les cinq phrases du Raikage. L’erreur du jounin avait eu raison d’un étudiant et avait rendu aveugle un autre, mais Kimimaro préféra translater le fardeau sur son dos. Il avait toujours les mots justes pour toucher le Hyuuga, et parfois, ce dernier se demandait même s’il ne le faisait pas exprès.


« Soit. Ce qui est fait est fait, et je n’ai pas à regretter ce périple, bien loin de là… »
« Maintenant que tu m’as livré ton récit, c’est à moi de te dévoiler mes aventures. »

Voilà maintenant que Kimimaro allait se confesser à Shisui. Il n’en revenait pas, il allait être le premier à être au courant, et peut être même le seul. Cette confiance que Kimimaro accordait à son ancien élève le touchait… Et après tout, est ce que ce n’était pas Shisui qui prenait trop à cœur les faits et geste du Raikage ?

« Si tu veux bien me suivre, Shisui… »

Il ne fallut pas une demi seconde pour qu’il réponde présent, il s’avança d’un pas et dit.

« Je vous suis ! »

A quoi pouvait bien servir ce rouleau, pourquoi aller autre part que dans le bureau, qu’avait fais Kimimaro durant ces deux longs derniers mois ?
Shisui passa outre ces questions et c’est en totale confiance qu’il suivit son supérieur.


NIV:12 EXP:107/120 pts de stat:0
HP: 142/142 MP: 238/238
FOR:14 AGI:27 VIT:11 DEX:12 INT:11 SAG:2
TAÏ:21 MED:13 NIN:12 GEN:7
Techniques,Armes&Armure:voir fiche
Argent:900£
¤[ Bad Bone team]¤

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Jeu 23 Mar - 3:05

Shisui emboîta le pas à Kimimaro qui se dirigeait vers la porte scellant l’entrée du bureau. Pour maintenant, les paperasses attendront bien, il y avait bien plus important à faire. Une fois la porte d’entrée de l’auditorium franchie, il fit un pas en arrière. Son visage ne laissait deviner pas la moindre de ses pensées, alors que ses yeux balayaient le plafond de la pièce.

* Non… Ce serait bien trop risqué, il faudrait être inconscient… *

Les deux compagnons de route traversèrent l’amphithéâtre. Shisui suivait toujours les pas du Raikage, quand celui-ci marqua à nouveau un temps d’arrêt, puis s’adressa à lui sans se retourner.

« Plutôt que des paroles, j’en viendrai directement au fait, car ceux-ci seront bien plus parlant. »
« Mais, à y réfléchir, je crois qu’il nous faudra nous éloigner un peu du centre ville si nous ne voulons pas avoir de sérieux problèmes. »


Le Kaguya emprunta la route qui semblait bien être celle qui menait au rocher de Kumo.

[ Kimimaro : + 7EXP pour Role Play (post du "Boulevard" inclus) ]
[ Shisui : + 5EXP pour Role Play ]

[ Arrow La suite ne va pas tarder au "Rocher de Kumo" ]

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Mer 2 Aoû - 19:31

Le Raikage traversa précipitamment la longue allée menant à l’amphithéâtre, puis pénétra dans la pièce qui lui servait de bureau. L'agencement des lieux démontrait bien que le Raikage possédait une méthode de travail qui se trouvait aux antipodes de ce que la bureaucratie classique exigeait de l’aménagement d’un bureau. Un désordre apparent dans lequel il était bien le seul à s’y retrouver. Il s’assit sur son siège, et vida l’air de ses poumons en un profond soupir, comme pour extérioriser les quelques préoccupations qui l’envahissaient ces derniers jours.

La petite mise au point qu’il avait eu récemment avec l’un des Genin du village avait finit de le convaincre de la nécessité du lancement de l’opération à laquelle il songeait depuis quelques jours. Le regard dans le vide, il égrainait une à une les possibilités qui s’offraient à lui.


* Nous avons assez perdu de temps comme ça. *
* Il devient maintenant indispensable de découvrir ce qui se trame aux abords même de Kumo. Shisui a réalisé un excellent travail en mettant la main sur cette fameuse carte, qui nous a permis d’y voir un peu plus clair. *


Ses pensées se tournèrent à nouveau vers l’Eclair pourpre de Kumo.

* Espérons que son séjour à l’hôpital ne se prolongera pas éternellement… *

Le Raikage se leva soudainement et se dirigea à grands pas vers la gigantesque armoire boisée, qui occupait la majorité de l’espace du mur droit de la pièce. Cette armoire même où il avait mis la main sur la Lame des Cieux il y a maintenant quelques temps de cela.

Il ouvrit énergiquement les battants du haut du meuble et fouilla quelques instants son contenu, avant d’y dénicher un vieux parchemin jauni par le temps, sur lequel était dessinée à l’encre de Chine ce qui semblait bien être une carte. Sur celle-ci, une croix rouge doté de la mention « Inferno » adossée à un pentagramme.


En se concentrant sur la carte, un autre morceau de papier entra dans son champ de vision… Celui-ci était plus classique néanmoins puisqu’il s’agissait bêtement d’un calendrier. Une date apparut en rouge aux yeux du Raikage… C’était bien celle du tournoi majeur inter-village qui se rapprochait à grand pas.

* Hummm, voilà qui complique les choses. *

Trois coups secs provenant de la porte d’entrée raisonnèrent dans la pièce.

* Probablement Shosuki… *

« Entrez donc !! »

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Jeu 3 Aoû - 18:41

La porte s’ouvrit et ce fut bien en effet le Jounin spécialisé dans le Taijutsu apparut. Il arborait comme à son habitude une sobre panoplie de vêtements noirs, recouverte d’une longue tunique de la même couleur. Shosuki prit place aux côtés du Raikage, non sans l’avoir préalablement salué.

¤Shosuki¤
« Tu voulais me voir Kimimaro ? »

Cette phrase pourrait paraître surprenante, voire choquante vis-à-vis du vouvoiement qu’exigent les règles de bonne conduite de la hiérarchie venant de la part d’un Jounin s’adressant à son supérieur. Mais il n’en était rien tant Shosuki et Kimimaro entretenaient des rapports complices. Fidèles lieutenant du Raikage depuis son arrivée, c’est lui qui l’avait accueilli et guidé à travers le village lorsqu’il débarqua, venant de nulle part, dans le Pays de la Foudre. Kimimaro trouvaiti bien plus qu’un bras droit en sa personne. C’était tout simplement un homme d’honneur expérimenté en qui il pouvait investir toute sa confiance, et dont il savait qu’il était prêt à réaliser l’irréalisable au prix de sa vie pour Kumo.

« Oui, en effet. J’aurais souhaité aborder quelques points avec toi. »

Etant avisé que Shosuki était un fin amateur de sakhé, le Kaguya se saisit de la bouteille qu’il conservait toujours dans son bureau, au cas où une grande occasion se présentait. Un sourire de remerciement fit son apparition sur les lèvres de Shosuki et s’élargissait à mesure que le précieux jus remplissait son verre.

« Tout d’abord celui de notre recrutement… »
« Tu as été spécialement assigné pour accueillir et sonder quelques-unes de nos recrues potentielles se présentant aux portes du village. Comme tu le sais, le rôle que tu as à jouer est primordial… Kumo a assez connu de tourments vis-à-vis de son recrutement antérieur. L’écrémage des mauvais éléments s’est réalisé de manière naturelle, et nous pouvons considérer cela comme une chance. »

Le Raikage marqua une petite pause dans son discours, puis reprit de plus bel, les yeux tournés vers Shosuki.
« Mais il est maintenant venu le temps de ne plus céder aux hésitations, pour ne laisser passer que le meilleur du meilleur. Seules les personnes capables de se vouer corps et âme à la protection du village devront renforcer nos rangs. Etant donné ton expérience et ton sens de la psychologie, tu es l’homme qu’il nous faut. »
Le Jounin acquiesça silencieusement.

« Dernière chose sur laquelle j’aimerais insister : Je veillerai à partir de maintenant à rencontrer personnellement chacune de nos nouvelles recrues. Tu en comprends aisément la raison… »

Kimimaro se leva et marcha jusqu’à la grande baie vitrée ayant vue sur l’ensemble du village.

« Tu as donc entre tes mains la clé de notre future génération de shinobi, Shosuki. Je compte sur toi pour relayer à tes hommes ainsi qu’à Zenko ces quelques informations. »

¤Shosuki¤
« Tu peux compter sur moi Kimimaro. Je suis bien placé pour savoir que le recrutement est un élément clé dans l’organisation d’un village. »

C’en était fini du premier point.

« Le deuxième point que je souhaitais concerne directement le premier. »
« Tu seras en effet vraisemblablement épaulé dans ta tâche par Alucard. Son accession au poste de Jounin n’est plus qu’une question de minutes. Je compte le recevoir ici-même après notre entrevue. »
« Tu trouveras en lui un soutien précieux… Enfin je pense que je n’ai pas besoin de te le signaler. »


¤Shosuki¤
« Sa connaissance de Kumo ainsi que son dynamisme ne seront pas de trop… »

Shosuki engloutit son verre de sakhé avant de s’extirper de son fauteuil.

« Je prends donc acte de tes dires. »
« Sur ce, je laisse donc ma place à Alucard. »


Shosuki salua le Raikage avant de quitter la pièce. Alucard devait le suivre selon toute vraisemblance…

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Dim 6 Aoû - 19:44

Alucard marchait aux côtés majestueux du Raikage. Ils venaient de quitter Kempachi et son attitude étrange. Alucard qui était encore sous le choc ne parla pas durant la marche, Kimimaro menait les pas des deux ninjas jusqu'au Temple Impérial.
Ils y arrivèrent que peu de temps après, le Boulevard y menant principalement. Kimimaro monta les escaliers avec droiture et élégance, tandis que les pas du chuunin étaient hésitants et perturbés. Le Raikage, une fois en haut des marches, adressa la parole à son disciple:


"J'ai à faire avec Shosuki, attends moi à l'intérieure."

"Très bien Raikage-sama."

Alucard continua alors la montée des marches derrière Kimimaro qui disparu dans le Temple. Le chuunin passa la grande double porte de bois, magnifiquement ornée, et s'installa à l'entrée, assis sur un banc.
Il y attendit quelques minutes, avant de voir Shosuki passer. Ce dernier semblait trempé:


"Bonjour Shosuki-senseï. Je crois que notre Raikage vous attend."

"Merci Alu-kun. Si tu dois sortir, hâte toi ou prend un parapluie."

Le Juunin rentra alors dans le bureau du Raikage. Alucard essaya d'entendre ce qui se tramait dans la salle, mais les murs semblaient avoir été construits pour éviter ce genre d'espionnage.
Ce n'est qu'une dizaine de minutes plus tard que Shosuki sortit de la pièce, le sourire aux lèvres il déclara:


"Alucard, je crois que c'est à toi..."
"Sur ce, bonne fin de journée, et Toutes mes Félicitations!"


"Oui, à bientôt."

*Comment? Je n'ai rien fais... peut-être me félicite-t-il pour ma nouvelle coupe de cheveux, bien qu'elle ne soit pas flagrante... Mystérieux comme toujours celui-là.*

Alucard se leva alors de son siège, pour ensuite se diriger vers la porte du bureau. Sa main tremblait, et il n'en connaissait pas la cause. Cependant Kimimaro l'attendait derrière, il se devait de franchir le seuil.
Le Raikage se tenait assis sur un fauteuil qui semblait d'un confort sans égal. Une once d'envie parcoura l'esprit du chuunin. Ce dernier referma la porte derrière lui, puis, se mettant face à son supérieur:


"Shosuki-senseï m'a demandé d'entrer à mon tour. Qu'attendez-vous de moi, Kimimaro-sama?"

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Lun 7 Aoû - 17:18

Shosuki avait à peine quitté le bureau du Raikage qu’un nouvel interlocuteur se présenta en la personne d’Alucard. Kimimaro l’invita à prendre place à ses côtés avant que le Chuunin ne s’intéresse aux raisons de sa convocation.

¤Alucard¤
« Shosuki-senseï m'a demandé d'entrer à mon tour. Qu'attendez-vous de moi, Kimimaro-sama? »

* Es-tu prêt à voler de tes propres ailes Alucard ? *

Le Raikage inspira profondément, remplissant d’air la presque totalité de ses poumons, puis souffla à Alucard dans ce qui semblait être un profond soupir de désespoir.

« Je n’attends rien de toi Alucard… »

Son sang ne fit qu’un tour. Les pupilles blanches du Chuunin se dilatèrent, laissant entrapercevoir toute la détresse qui l’envahissait en ce moment de disgrâce.

Comme à l’accoutumée, Alucard avait l’habitude de prendre chaque parole du Raikage tel un couperet, n’attendant pas que ce dernier mette fin à son discours. S’il avait attendu quelques secondes supplémentaires avant de réagir au quart de tour, il aurait vraisemblablement pu passer à côté de la montée d’adrénaline qui continuer de faire tambouriner son cœur. Kimimaro le savait et ne manquait pas de s’en amuser. Il poursuivit :

« … Si ce n’est que tu ne t’atèles à d’autres missions que je te confirai par la suite. »
« Elles pourront ainsi prendre plusieurs comme par exemple la direction d’une équipe de Genin lors d’une mission à l’extérieur du village, la gestion de l’apprentissage d’un groupe d’étudiant-Genin, une participation plus soutenue dans le recrutement du village qui n’est pas encore bouclé, et j’en passe. »


Le regard de Kimimaro se fixa dans les yeux du Chuunin.

« Pour mener à bien tous ces projets, tu obtiens dès maintenant le statut de Jounin de Kumo. »
« Si j’ai fait ce choix, ce n’est pas uniquement en raison de la prolongation de la convalescence de Shisui. Depuis ton arrivée dans le village, tu as fait preuve d’un certains nombres de qualités dont Kumo a besoin : régularité, abnégation, courage, honneur,… Tu m’as surtout montré que tu possèdes une ligne de conduite digne d’un grand ninja. C’est pour toutes ces raisons que je fonde de grands espoirs en toi Alucard, et que je te donne toute ma confiance. »

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Lun 7 Aoû - 19:30

« Je n’attends rien de toi Alucard… »

Le Chuunin attrapa ces mots au vol, les mâcha avec conscience et les digéra avec difficulté. Ce mot, "rien", était là tout ce qu'Alucard redoutait. Ce mot qui le qualifiait parfois à merveilles, ce mot qui le suivait partout... C'était bien plus qu'un mot, une notion, c'était une réalité.
Les battements de coeur du médecin s'accélérèrent. Il n'aurait jamais pensé qu'un jour, son Raikage lui annoncerait quelque chose de tel. Pourquoi ? Ce genre de questions arrivait par centaines dans l'esprit d'Alucard. Le Chuunin avait toujours cru qu'il faisait ce qu'il pouvait pour le village, mais peut-être que "ce qu'il pouvait" n'était pas "ce qu'il fallait"...
La tension montait, Alucard se sentait envahit d'un désespoir que son Raikage trouvait amusant... L'homme de haut Rang continua son discours, préférant éviter à Alucard de sombrer plus profond qu'il n'était déjà tombé.


« … Si ce n’est que tu ne t’atèles à d’autres missions que je te confirai par la suite. »
« Elles pourront ainsi prendre plusieurs comme par exemple la direction d’une équipe de Genin lors d’une mission à l’extérieur du village, la gestion de l’apprentissage d’un groupe d’étudiant-Genin, une participation plus soutenue dans le recrutement du village qui n’est pas encore bouclé, et j’en passe. »


Là, Alucard ne comprit plus rien... Le changement de discours, qui n'en était pas un, le pertuba. Toutes ces précédentes sensations n'étaient là que parce que le Raikage trouvait cela amusant. L'humour de Kimimaro était toujours à sens unique, à croire qu'un esprit sadique habitait son être et son esprit...

« Pour mener à bien tous ces projets, tu obtiens dès maintenant le statut de Jounin de Kumo. »
« Si j’ai fait ce choix, ce n’est pas uniquement en raison de la prolongation de la convalescence de Shisui. Depuis ton arrivée dans le village, tu as fait preuve d’un certains nombres de qualités dont Kumo a besoin : régularité, abnégation, courage, honneur,… Tu m’as surtout montré que tu possèdes une ligne de conduite digne d’un grand ninja. C’est pour toutes ces raisons que je fonde de grands espoirs en toi Alucard, et que je te donne toute ma confiance. »


*Juunin de Kumo...*

Un silence s'installa dans la pièce. Alucard tentait de dénouer le surplus d'informations qui lui tombèrent dessus comme le mot destructeur qui manqua de l'anéantir trente secondes plus tôt.

*Qualités... Régularité, abnégation, courage, honneur... Ai-je vraiment le droit à cette description ? Ou plutôt, me correspond-elle réellement?*
*Et puis, je ne me suis jamais vu "grand ninja"... *


"Je ne comprend pas... Je... Enfin. Vous me donnez votre confiance à tort... Je n'ai que de mal à comprendre votre décision. En quelle honneur m'accordez vous votre confiance? Pour mes dites qualités? Vous me trouvez réellement courageux et plein d'Honneur? Je doute que ce genre de mots me conviennent parfaitement. La preuve est là, je n'ai pas pu placer un mot devant Kempachi et son insolence, vous avez du vous y frotter vous même. Vous qui avez bien plus important à faire. Cela devrait-être moi. Oui c'est à moi de m'occuper de toutes ces choses..."

La respiration d'Alucard se coupa net. Il sufoqua un instant, la main sur les poumons, l'autre devant la bouche. Quelques larmes perlèrent sur le bord de ses yeux et accompagnèrent sa chute sur le tapis de la pièce. Le chuunin s'effondra sur le sol, la respiration hâletante. Un drôle de choc venait de lui frapper les organes, et Alucard étant quelqu'un d'émotif et de sensible, ne résista pas à tout ce remue-ménage.
Puis il se souvînt où il se trouvait. Il ne pouvait pas continuer ce spectacle devant son supérieur. Il se devait de se relever et il le fit.

Le Chuunin était de nouveau debout et face au Raikage. Comment voulait-il que les mots de Kimimaro deviennent vrai s'il se rabaissait constemment ? Alucard prit alors son dit courage à deux mains, s'avança vers son interlocuteur et lui adressa:


"Votre confiance vous dîtes ? Je l'accepte."

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Jeu 10 Aoû - 19:26

La nomination annoncée d’Alucard au poste de Jounin ne provoqua en lui que confusion et balbutiements. Kimimaro ne s’amusait guère à l’idée que son compagnon lui fasse l’étalage de ses émotions, et qu’il se situait à l’extrême limite de la crise d’anxiété. Mais, cela faisait parti de la personnalité d’Alucard, et il savait pertinemment qu’il ne pourrait avoir de prise là-dessus. Il fallait l’accepter tel quel.

¤Alucard¤
« Je ne comprend pas... Je... Enfin. Vous me donnez votre confiance à tort... Je n'ai que de mal à comprendre votre décision. En quelle honneur m'accordez vous votre confiance ? Pour mes dites qualités ? Vous me trouvez réellement courageux et plein d’Honneur ? Je doute que ce genre de mots me conviennent parfaitement. La preuve est là, je n'ai pas pu placer un mot devant Kempachi et son insolence, vous avez du vous y frotter vous même. Vous qui avez bien plus important à faire. Cela devrait être moi. Oui c'est à moi de m'occuper de toutes ces choses... »

Malgré la détresse exprimée par Alucard, Kimimaro ne se découragea pas et tenta de convaincre ce dernier que sa nomination était tout sauf un hasard.

« En l’honneur que tu es la personne la mieux placée pour assurer ces fonctions… Je t’ai à mes côtés depuis un bon moment déjà, et je crois être en mesure de discerner quelles sont tes forces et tes faiblesses. »
« Me crois-tu capable de prendre une décision nécessitant autant de jugement et impliquant autant l’organisation de notre village ? Ou alors, peut être doutes-tu de la pertinence de mes choix ? »


Malgré le discours du Raikage, Alucard se perdit en pantomimes plus ou moins exagérées.

« Tu fais référence à l’ altercation avec Kempachi. Avec le recul, je ne vois pas ce que tu as à te reprocher. »
« Tu crois en certaines valeurs comme le respect qu’un homme doit avoir envers l’Autre. Celles-ci t’ont permis de nouer de solides liens avec Kempachi. Tu n’as tout simplement pas pu résister à sa conduite déplorable, sous l’emprise de son côté sombre. Tu apprendras avec le temps à faire abstraction de nombreuses choses. »
« Je ne peux pas tout t’enseigner, toi seul doit être confronté à ce genre de situation. Tes nouvelles fonctions t’y aideront probablement… »


Au prix de quelques efforts, Alucard parvint à reprendre contenance.

¤Alucard¤
« Votre confiance vous dîtes ? Je l'accepte. »

« Voilà ce que je veux entendre… »

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Lun 14 Aoû - 13:56

[ Alucard: +4EXP Role Play ]

[ Kimimaro: +8EXP Role Play ]

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Mar 15 Aoû - 23:42

J’arriva en hâte au temple impérial, les bras chargés de parchemins. Je demandai à Shinrei de m’attendre juste devant le temple pendant que je demanderais l’autorisation au Raikage de sortir du village un étudiant. J’entrai dans le hall où la secrétaire me demanda l’origine de ma visite.

« Je voudrais rencontrer le Raikage afin de lui demander une requête… »

¤ Secrétaire ¤
« Un instant je vous prie… »

Elle appuya sur le bouton d’un interphone et m’annonça au Raikage. Je n’entendis pas la réponse et scrutai son regard.

¤ Secrétaire ¤
« Vous pouvez entrer Kimimaro Sama vous attend. »

Je ne perdis pas un instant et entra dans son bureau. En y repensant, c’était bien la première fois que je venais ici. Le bureau était recouvert de parchemin et Kimimaro semblait en plein travail. Une grande fenêtre à carreaux éclairait très bien la pièce qui n’était pas très grande. Il y avait pas mal d’œuvre d’art sûrement en rapport avec Kumo. Lorsque soudain, il leva son regard vers moi.

« Oui… Heu…Excusez-moi de vous déranger, je suis ici pour une requête. »

Je lui tendis le parchemin sur lequel le poème était écrit, puis l’ouvrage qui faisait référence de Heiachi.

« Voyez-vous, j’ai trouvé ce parchemin au cours d’une recherche en bibliothèque et après une analyse plus approfondie, j’ai la preuve de l’existence d’un Katana d’un des Shinobis les plus dangereux de tous les temps… Selon la légende, le meurtrier en question aurait été désintégré par le Chidori du Sanin Heiachi, ne laissant que cette lame étincelante… J’aimerais retrouver cette relique pour mon usage personnelle… »

Je marquai un temps d’arrêt afin de voir la tête de Kimimaro qui ne me rassura pas du tout.

« Pour ceci, Shinrei Araya a voulu m’accompagner et c’est vrai qu’une aide ne serait pas de refus. Ayant une formation accomplie, je suis sûr qu’il pourrait se montrer utile pour cette quête. Je compte partir vers la contrée de Kawaga, où un des derniers néophytes de la Sainte-Rose est mort. Celui-ci, était quêteur du trésor. Je suis persuadé que là-bas nous trouverons d’autres indices nous menant au Katana. »

* Le problème, c’est que tout ceci s’est déroulé, il y a 120 ans… Mais ça, il ne le sait pas… *

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Mer 16 Aoû - 22:53

Une dépêche venait juste d’arriver, et elle était de taille. De quoi tarir l’insatiable curiosité du Raikage sur les évènements se déroulant à l’extérieur des murs de Kumo. Aussitôt délivrée, il s’en empara et s’enferma à double tour dans son bureau. Il rejoignit prestement le coussin confortable de son fauteuil avant de se plonger dans les écrits à proprement parler. Un rictus marqua l’expression de son visage lorsqu’il en lut les premières lignes. La tournure des événements ne lui plaisait pas du tout, au point de l’inquiéter au plus haut point. Il faut dire que l’avenir de notre monde était en jeu…

* Bon sang… Tsukimaru a donc prit les rennes de Satsushiki. Cela devait arriver un jour ou l’autre, et la guerre contre Kiri n’a fait qu’accélérer les choses. *

Le récit était imparfait, et les informations filtraient au compte goutte. Il était clair que l'auteur avait éprouvé de réelles difficultés pour rassembler et synthétiser les données intéressantes dans un Pays en pareil état de crise…
Une voie chuchota doucement quelques mots à l’interphone intégré au bois du bureau.


¤Sécrétaire¤ « Le Genin Kempachi souhaiterait vous rencontrer Raikage-sama ? »
¤Kimimaro¤ « Et ça ne peut pas attendre ? »
¤Sécrétaire¤ « Il n’en aura vraisemblablement pas pour longtemps… »

Kimimaro garda le silence. La secrétaire, habituée à communiquer avec le Raikage même si cela n’était pas toujours évident, comprit par là que Kempachi pouvait désormais se risquer dans le bureau.

Avant que le Genin ne se mette en route, la secrétaire posa sa main sur son épaule, le stoppant net dans son élan.
¤Sécrétaire¤ « Tu as de la chance, il n’était en rien disposé à recevoir qui que ce soit. »

Kempachi toqua au moyen de trois coups secs à la porte du bureau, auquel Kimimaro répondit positivement. Voyant la mine renfermé du Raikage, il ne se perdit pas en détails et aborda le sujet principal.

¤Kemachi¤
« Voyez-vous, j’ai trouvé ce parchemin au cours d’une recherche en bibliothèque et après une analyse plus approfondie, j’ai la preuve de l’existence d’un Katana d’un des Shinobis les plus dangereux de tous les temps… Selon la légende, le meurtrier en question aurait été désintégré par le Chidori du Sanin Heiachi, ne laissant que cette lame étincelante… J’aimerais retrouver cette relique pour mon usage personnelle… »

Kimimaro paraissait totalement détaché de tout ce que lui racontait Kempachi. Son esprit était davantage tourné vers ce qu’il venait de lire à l’instant. Cela n’échappait pas à Kempachi, qui fut néanmoins tout surpris de se voir adressé une réponse.

« Usage personnel ? Une telle relique si elle existe trouverait plutôt sa place dans notre musée… »
« De plus, je suis loin d’être sûr qu’une telle arme soit encore en état de fonctionner, le temps étant passé par là. Comptes-tu t’y rendre seul ? »


¤Kempachi¤
« Pour ceci, Shinrei Araya a voulu m’accompagner et c’est vrai qu’une aide ne serait pas de refus. Ayant une formation accomplie, je suis sûr qu’il pourrait se montrer utile pour cette quête. Je compte partir vers la contrée de Kawaga, où un des derniers néophytes de la Sainte-Rose est mort. Celui-ci, était quêteur du trésor. Je suis persuadé que là-bas nous trouverons d’autres indices nous menant au Katana. »

Kimimaro soupira longuement. Shinrei Araya… Il y avait bien longtemps qu’il n’en avait pas entendu parler de ce jeune étudiant. Le voici qui se présentait maintenant prêt à accompagner Kempachi en dehors du village. Mais après tout, si cela pouvait l’affûter pour la suite.

« Tout ceci entrera donc dans le cadre d’une mission de rang D. Nous devons prendre nos précautions étant donné le lieu présumé de votre destination. »
« Une équipe de trois serait donc nécessaire. Pour cela, Nakato ou Kaito pourrait vous accompagner. Kaito ne dispose peut être pas de l’entraînement nécessaire, mais cela lui permettra de découvrir en quoi consiste une expédition supposée tranquille en dehors du village. »


Il navigua dans la pièce, prenant soin de replier la missive qu’il venait de lire, et de la classer soigneusement dans un des dossiers garnissant son bureau. Puis il considéra à nouveau le Genin.

« J’exigerai également une chose : je souhaite que vous soyez encadrés par l’un de nos Jounin. Il me semble que Shosuki pourrait être disposé à vous accompagner. Vous pourrez partir aussitôt qu’il vous en donnera l’ordre. »

Avant que Kempachi ne puisse répondre, il tenait à ajouter une dernière chose.

« A ce propos, si je n'en ai pas l'occasion avant toi, tu remercieras Yoroichi pour son travail… »

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Jeu 17 Aoû - 12:53

Kimimaro décida d’officialiser la chose et d'en faire une mission de rang D. Il me conseilla de prendre également un autre élément que Shinrei mais aussi un Jounin. Sur le coup, cela me sembla un peu gros quant à une mission de si petite envergure. Néanmoins, connaissant un peu mieux le fin stratège que j’avais en face de moi, je me doutais qu’il avait de bonne raison de faire ça. Il semblait bien connaître le lieu ou l’expédition aurait lieu ce qui peut sembler logique pour le chef du village caché de Kumo. Je ne m’opposais pas à ce qu’il y est donc plus de monde autour de moi, mais je n’en comprenais pas pour l’instant l’utilité. Il me parla d’un certain Kaito, qui dans mes souvenirs ne me disait rien. Quant à Nakato, j’avais entendu dire qu’il était également un Kaguya comme ce très cher Kimimaro. Avant que je puisse dire le moindre mot, il rajouta une phrase qui me fit clouer le bec.

« A ce propos, si je n'en ai pas l'occasion avant toi, tu remercieras Yoruichi pour son travail… »

*Yoruichi! Elle serait revenue ?*

Je sentis mon cœur tressaillir rien qu’à l’énonciation de son nom.

* Et dire que je vais devoir partir en mission… Je me demande si j’ai le temps de la voir… Vite. *

Je savais que le seul endroit où je pouvais la voir était bien la cascade. Je ne perdis pas de temps et salua Kimimaro.

« Très bien Kimimaro Sama. Nous partirons demain matin à l’aube. »

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Jeu 24 Aoû - 2:12

[ Kempachi: +3EXP pour RP ]

[ Kimimaro: +2EXP pour RP ]

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Mar 29 Aoû - 14:39

Riku se baladait dans ce village au creux de la montagne. Il venait d’être admis à l’académie et ça, il en était fier. Son rêve de devenir ninja commençait à prendre forme, les échelons ne demandaient plus qu’à être gravis un à un.

*Ninja, je vais enfin devenir un ninja !! Bon, qu’est-ce que je dois faire maintenant ? Ah oui, je vais aller me présenter au Raikage. Rien que d’imaginer comment il doit être balèze, j’en suis tout excité !!*

Le jeune étudiant se dirigea donc vers le temple impérial du Raikage. Riku n’avait pas prêté attention au fait que Sieg le suivait… Il marchait, le regard droit devant lui, pressant le pas à chaque seconde sous l’effet de l’euphorie.

*Ahhh !! Voilà, c’est là…*

Se présentant face à la garde du temple, il donna le laissez-passer signé et tamponné par la secrétaire de l’académie.

[Garde 1]
« Hum fais-moi voir ça… Riku Saruwatari ? »

« Oui, c’est moi.»

[Garde 2]
« Tu penses que c’est bien lui ? Fais voir ta main ? »

*Mais ils me veulent quoi ces deux là ?!*

L’un des gardes mit sa main sur sa lance et la pointa vers Riku.

[Garde 1]
« Hey, je suis sûr que c’est un imposteur venu assassiner le Raikage !! »

La consternation pouvait se lire sur le visage de l’étudiant, surtout que l’autre garde renchérit :

[Garde 2]
« Mais oui, tu dois avoir raison !! Rends-toi tu es fais… »

*C’est donc ça la garde du Raikage ? Heu… Les autres sont en vacances ou quoi ?!... *

« Heu les gars, vous êtes gentils mais vous risqueriez de me blesser avec votre truc pointu. »

Ce faisant, il dégagea de sa main les lances pointées dans sa direction :

« Et puis réfléchissez, si j’avais voulu assassiner le Raikage, je serai passé par le toit, comme tout bon assassin, non ? »

[Garde 1]
« Il n’a pas tort… Et puis je pense que… »

Les deux gardes entamèrent un long débat alors sur la véracité des propos de Riku, celui-ci en, profita pour passer derrière eux, les laissant à leur délire.

*Pff quelle bande de boulets !! Ils ne se sont même pas aperçus que je n’étais plus là. Bon, trouvons le Raikage maintenant…*

Riku déambula dans les couloirs et monta étage après étage. Soudain il s’arrêta devant un écriteau :

Citation :
Bureau du Raikage.

Il frappa trois coups et entra. Un homme était là, un homme plutôt jeune, ce qui surpris Riku.

« Bon…Bonjour, vous êtes le Raikage ? »

[Kimimaro]
« Oui, c’est bien moi et tu es ? »

Riku s’agenouilla alors et baissa la tête :

« Pardonnez-moi, je suis Riku Saruwatari, nouvel étudiant de Kumo, je venais me présenter à vous et vous dire combien je comptais aider Kumo… »

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Mer 30 Aoû - 23:16

Dès que Riku pénétra dans le bureau, il y aperçut le Raikage, figé devant une fenêtre donnant vue sur Kumo tout entier. Il s’avança timidement, ne souhaitant pas d’emblée empiéter sur le territoire du maître du village. Kimimaro détourna son regard du paysage pour l’orienter vers ce nouvel inconnu. Ce statut ne fut qu’éphémère puisque Riku se présenta instantanément.

¤Riku¤
« Pardonnez-moi, je suis Riku Saruwatari, nouvel étudiant de Kumo, je venais me présenter à vous et vous dire combien je comptais aider Kumo… »

Sieg profita de l’entrouverture de la porte pour se glisser lui aussi à l’intérieur de la pièce. Kimimaro s’étonna en premier lieu de la visite de cet intrus animal, mais le petit bandeau bleu qu’il arborait autour de l’une de ses pattes avant lui fit comprendre instantanément qui était le maître de ce beau canidé.

* Shosuki, tu me cachais bien quelque chose… * Pensa-t-il, amusé.

Sieg s’accroupit puis se laissa tomber lourdement sur le tapis, sombrant dans un sommeil plus ou moins feint. L’attention du Raikage se reporta donc sur Riku. Il se détourna de la fenêtre pour se rapprocher ensuite du nouvel étudiant.

« J’imagine que tu as donc rencontré Shosuki lors de ton arrivée. »

La mine de Kimimaro s’avérait décontractée, et il s’exprimait avec un entrain plutôt inhabituel pour lui. Bien que le Raikage n’évoqua pas son prénom, Riku put s’en informer en jetant un coup d’œil rapide sur le bureau où se tassaient quelques dossiers nominatif.

« S’il a jugé bon de te laisser venir jusqu’ici, c’est bien tu dois avoir un très bon potentiel Riku. J’ai pu d’ailleurs constaté qu’il souhaitait encadré ton entraînement, et je dois dire que tu as en lui un excellent professeur. »
« Il est également bon que ta motivation soit inébranlable, car la vie de ninja, ô combien excitante fut-elle, n’est pas de tout repos. »
« Aide donc Kumo, et Kumo t’aidera. »
Conclut-il en arborant un sourire malicieux.

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Jeu 31 Aoû - 11:13

Riku, la tête baissée, entendit des bruits de pas derrière lui. Tournant la tête, il se rendit compte que Sieg l’avait suivi jusqu’ici, il lui fit un regard complice et un léger sourire. Puis ce fut le tour de Kimimaro, qui s’adressa à Riku, sur un ton quelque peu amusé :

[Kimimaro]
« J’imagine que tu as donc rencontré Shosuki lors de ton arrivée. »

Le jeune étudiant fit un large sourire avant de donner sa réponse :

« Oh oui, c’est d’ailleurs un peu grâce à lui si j’ai pu m’inscrire à l’académie… »

Riku remarqua alors sur le bureau, une pile de document, à côté, un petit écriteau où était annoté « Kimimaro, Raikage » faisait office de présentoir. Désormais il connaissait son prénom, mais la marque de respect qu’il lui portait, l’empêcherait de le nommer ainsi. Le rang de Kage est un synonyme de puissance, d’intelligence mais surtout de sagesse et même si Kimimaro paraissait jeune, il ne faisait aucun doute qu’il remplissait toutes les conditions.
Le Raikage aborda ensuite le sujet de l’enseignement, il nota le fait que si Shosuki avait envoyé Riku au temple, le potentiel de ce dernier était sûrement élevé. Le jeune étudiant rougit alors légèrement sous le regard amusé de son interlocuteur :


« Merci, grand Raikage, c’est un honneur pour moi de recevoir de si gros compliments de votre part… »

[Kimimaro]
« Il est également bon que ta motivation soit inébranlable, car la vie de ninja, ô combien excitante fut-elle, n’est pas de tout repos. Aide donc Kumo, et Kumo t’aidera. »

C’était donc cela la devise du village, la solidarité, voilà quelque chose de fort. Réussir à plusieurs là où chacun échouerait, telle était la signification de ce proverbe.

« Merci Raikage, je vous promet que ma détermination restera sans faille, oh ça oui, et je ferais tout pour devenir un grand ninja, capable de protéger Kumo, même si cela me coute la vie !! »

Les propos de Riku étaient celui d’un jeune plein d’ambition, mais surtout les propos de quelqu’un qui n’avait jamais frôlé la mort. En effet, beaucoup sont ceux qui, déjouant les plans de la Grande Faucheuse, une fois, abandonne cette vie dangereuse pour se tourner vers une carrière beaucoup plus calme et paisible…

Riku salua le Kage et sortit, Sieg sur ses talons…

En repassant devant les gardes, il ne put que sourire en les voyant toujours se chamailler et n’ayant pas remarqué la disparition du jeune homme. Celui-ci reprit alors sa place discrètement et s’adressa aux gardes :


« Vous savez quoi ? Ce n’est pas grave, je comprends vos doutes et afin de ne pas vous obliger à vous disputer, je vais m’en aller… »

[Garde 1]
« Heu, ouais, je crois que c’est le mieux, gamin, on ne veut pas prendre de risques. Notre boulot c’est de protéger le Raikage, j’espère que tu comprends ? »

Riku, l’air amusé :

« Oh oui, oui, bien sûr… Au revoir messieurs… »

Le jeune promu tourna les talons et quitta le temple, puis il baissa les yeux vers Sieg :

« Je crois que tu m’as adopté toi, hein ? Dis, ça te dirait une promenade vers le parc ? On est passé devant tout à l’heure et il avait l’air chouette… »

Sieg aboya deux fois en guise de réponse, le mouvement de la queue du chien conforta Riku dans l’idée de la réponse qu’il avait pu comprendre…

« Bon, ben allons-y !! »

Direction [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Jeu 31 Aoû - 12:00

Riku ne manquait pas de tempérament, et il ne ratait pas une occasion de démontrer sa foi envers le destin qu’il s’était choisi au Raikage.

¤Riku¤
« Merci Raikage, je vous promets que ma détermination restera sans faille, oh ça oui, et je ferai tout pour devenir un grand ninja, capable de protéger Kumo, même si cela me coûte la vie !! »

Kimimaro accueillit les paroles de l’étudiant avec un petit sourire. La fougue et l’envie, caractéristiques répertoriées principalement chez les jeunes recrues prometteuses, étaient deux choses qu’ils considéraient comme primordiales, avant même le talent.

« Bien… Voilà des paroles qui plaisent généralement à un Raikage… »

Maintenant que Riku avait fait acte de présence à la plus grande instance administrative du village, il pouvait découvrir son nouveau lieu de résidence. C’est d’un pas décidé qu’il quitta le bureau, toujours accompagné de son compagnon à quatre pattes. Avant qu’il n’eut fini de refermer la porte, Kimimaro en profita pour lâcher quelques dernières paroles :

« Si tu éprouves la moindre difficulté, tu sais où me trouver maintenant… »

Riku acquiesça et poursuivit sa route. Le Kaguya reclassa rapidement quelques dossiers avant de se décider lui aussi à prendre l’air.

* Le nouveau cru d’étudiant semble d’excellente qualité cette année. Peut être qu’ainsi notre nombre de Genin augmentera significativement lui aussi… *

Il ne tira point de plan sur la comète et quitta son bureau d’un pas pressé. Arrivant discrètement au niveau de l’entrée du Temple, il nota que les deux gardes chargés de sa surveillance n’étaient pas visiblement tout à fait impliqués dans leur tâche. D’un ton sec, il n’hésita pas à le leur faire remarquer.

« Allez donc prévenir Zenko que je désire que de nouvelles sentinelles plus expérimentées prennent votre relais… pendant que vous deux vous occupez de l’entretien du Temple… »

¤Garde 1¤
« Mais… Raikage-Sama, c’est ce gamin qui… »

« Tout de suite… »

Etrange que Kimimaro fasse référence à l’ « entretien du Temple »… Et bien finalement pas tant que cela. Lui aussi agacé par le comportement candide des deux gardes, Sieg en avait profité pour faire part de son mécontentement en déposant une petite défection sur le tapis mauve se déroulant une fois les portes franchis.
Pris de panique, les deux gardes s’exécutèrent instanément…


[ Riku: +4EXP Role Play ]
[ Kimimaro: +3EXP Role Play ]

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Lun 4 Sep - 11:56

Après avoir traversé tout Kumo, Shosuki, Riku et Sieg arrivèrent aux portes du Palais Impérial du Raikage. Le bâtiment était impressionnant ; les grandes baies vitrées laissaient filtrer la lumière, ce qui donnait un éclairage naturel et chaleureux à l'édifice. C'était sans nul doute l'oeuvre d'un grand artiste.

Le Jounin serra le médaillon qu'il gardait dans sa poche et fit un signe de tête aux gardes du palais. Ces derniers le reconnurent aussitôt et laissèrent passer le trio. Shosuki se dirigea vers l'accueil et s'adressa à la secrétaire de service :


"Yo ! Je viens voir Kimimaro-sama !"

[Secrétaire]
"Soshuki-sama, le Raikage n'est pas disponible actuellement, il vous faudra repasser plus tard."

"Ah mais ça ne va pas être possible ! C'est trèèèèèèès urgent, ça concerne un objet très rare qui a été volé récemment et que j'ai récupéré !"

[Secrétaire]
"Je suis désolée, mais j'ai des consignes, Shosuki-sama."

"Allez, je suis sûr que la plus jolie femme de ce bâtiment peut faire un bon geste pour le meilleur Jounin de Kumo..."

Shosuki agrémenta cette dernière réplique d'un petit clin d'oeil qui fit monter le rouge aux joues de la fonctionnaire. Sieg secoua la tête d'un air désespéré et se coucha aux pieds de Riku.

[Secrétaire]
"Je vais voir ce que je peux faire..."

Le Jounin lui fit un clin d'oeil et lui souffla un baiser de la main, puis alla s'asseoir sur un des bancs du hall principal, faisant signe à son élève de le rejoindre.

"Tu vois, c'est comme ça qu'il faut parler aux femmes ^____^"

*Si Tia m'entendait, elle m'arracherait les yeux, et les ongles aussi, et peut être aussi même... Brrrrrrrrr, mieux vaux ne pas y penser...*

Un frisson parcourut l'échine de Shosuki alors que Riku et lui attendaient le Raikage.


[Riku, Kimi, je vous laisse poursuivre ^^]

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Lun 4 Sep - 13:30

Le Jounin et Riku arrivèrent au temple du Raikage, domaine du Shinobi le plus fort, le plus sage du village de Kumo, capitale du pays des Nuages. Les gardes reconnurent le jeune garçon immédiatement, mais accompagné de Shosuki, ils se contentèrent de baisser la tête et de les laisser entrer.

Le hall était toujours aussi impressionnant et cette fois ci Shosuki décida de suivre la procédure et de demander le Raikage à la secrétaire. Habituée à repousser tout envahisseur de l’administration et autres publicitaires, elle ne se laissa pas embêter par ces deux troubles faits. Elle se contenta de dire qu’il n’était pas disponible, mais c’est sans compter sur un numéro de charme du Jounin que la situation s’inversa.


[Shosuki]
«Tu vois, c'est comme ça qu'il faut parler aux femmes !!»

Riku laissa échapper un léger rire puis glissa aux oreilles de son senseï :

« Vous êtes vraiment incroyable, senseï, un vrai homme à femmes… »

Puis il remarqua la mine effrayée de Shosuki alors qu’il regardait en l’air :

« Ca va, senseï ? On dirait que vous avez vu un monstre… »

Riku s’assit et caressa Sieg, attendant patiemment la venue du Kage…

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Mar 5 Sep - 1:25

Une charmante voix suave et ondulante traversa la porte du bureau et parvint jusqu’aux oreilles de Kimimaro.

¤La secrétaire¤
« Kimimaro-Sama, Shosuki-San vous demande à l’accueil ! Dois-je lui dire d’avancer jusqu’ici ? »

Un des sourcils du Raikage se dressa en pointe.

« Shosuki ?! Mais pourquoi use-t-il donc des formalités pour me rendre visite. »

¤La secrétaire¤
« Je l’ignore bien, il est accompagné par le jeune étudiant que vous aviez reçu tout à l’heure. Mais moi, ça ne me dérange pas le moins du monde qu’il procède ainsi ! Hihi » Répondit aussi vite la jeune fille, toute chose.

* Ah oui, c’est donc cela… *

A peine eut-elle le temps de s’enivrer, s’imaginant pléthore de mots doux et de promenades interminables que la porte s’ouvrit lentement au nez de la secrétaire, laissant apparaître un Kimimaro désabusé, la fixant d’un air laconique au possible. S’extirpant de ses pensées oniriques et tentant de reprendre constance, elle fit un bond avant de se confondre en excuses et de s’enquérir de la réception des visiteurs.

¤La secrétaire¤
« Veuillez m’excuser Kimimaro-Sama !! »

Riku et Shosuki, sourire aux lèvres, virent réapparaître la secrétaire du fin fond du couloir. La jolie jeune femme fit face à Shosuki, complètement à bout de souffle, ce qui ne manquait pas de gonfler sa poitrine généreuse, trop serrée par le corset qui la maintenait qui plus est. Sous la douceur des caresses de Riku, Sieg leva subitement la tête vers son maître et grogna, lui signalant qu’il n’hésiterait pas à intervenir si ce dernier ne renonçait pas à son pêcher mignon immédiatement.

¤Shosuki¤
* Oulah, voilà qui prend des proportions démesurées… dans tous les sens du terme. Bref, ne pas y songer une seule seconde, Kimimaro nous attend… *

¤La secrétaire¤
« Shosuki-San… Le Raikage vous attend. »

¤Shosuki¤
« Mais nous y allons de ce pas Mademoiselle !! »

N’en rajoutant pas, elle regagna sobrement son poste de travail, tandis que Shosuki, Riku et Sieg se dirigèrent d’un pas pressé vers le bureau de Kimimaro. Le Raikage les reçut avec grand plaisir, jusqu’à ce qu’il devina l’objet de leur visite, qui se matérialisait par le petit médaillon que Shosuki sortit tranquillement de sa poche. Riku prit l’initiative et explicita la situation…

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Mar 5 Sep - 10:01

[Riku]
"Et voilà toute l'histoire, Raikage-sama."

Pendant tout le récit de l'Etudiant, Shosuki avait passé son temps à jouer avec le médaillon, l'accrochant au bout de son doigt et le faisant tournoyer légérement. Sieg était couché au pied de son maître et baillait de plus belle.

[Kimimaro]
"Je vois... Avant toute chose, je tenais à vous féliciter tous les deux pour la récupération de cet objet précieux et la mise sous verrous d'un dangereux criminel. Puis-je à présent savoir pourquoi vous êtes venus me voir avant de le remettre aux Anbu chargés de le rapporter à ses propriétaires ?"

Shosuki était tellement absorbé par l'observation de l'objet qu'il ne répondit pas. Sieg tira sur le bas de son pantalon pour le ramener à la réalité, mais rien n'y fit. Riku, voulant sauver les apparences reprit :

[Riku]
"Shosuki-sensei pense que le médaillon pourrait avoir des pouvoirs particuliers. C'est pour ça qu'il a dit qu'il fallait vous l'apporter de toute urgence..."

"Mais je me suis trompé !" affirma le Jounin, un large sourire sur le visage. Kimimaro le lui rendit, se doutant que Shosuki venait de faire une découverte de premier ordre.

[Kimimaro]
"Et qu'as-tu donc trouvé alors, Shosuki ?"

Le Jounin tendit la paume de sa main, dans laquelle reposait l'objet, en direction du Raikage, et passa le pouce le long de l'arrondi. Le médaillon s'ouvrit en deux, laissant apparaître un bout de papier, que Kimimaro prit alors et déplia. Un silence respecteux régna sur la pièce alors qu'il prenait connaissance de son contenu. Pendant ce temps, Shosuki mit une cigarette à sa bouche.

[Kimimaro]
"On ne fume pas dans mon bureau, Jounin Shosuki."

Le Raikage avait prononcé cette phrase sans même regarder son agent. Ce dernier se ravisa et remit son briquet dans sa poche, tout en calant la cigarette contre son oreille.

"Veuillez m'excuser, Raikage-sama. Les vieilles habitudes..."

[Kimimaro]
"Tu devrais arrêter, depuis le temps que je te le dis. D'ailleurs, j'ai encore reçu un courrier du Médecin en charge des agents qui me rappelle que tu te ne t'es pas présenté à sa convocation pour la huitième fois ce trimestre..."

"Ah ! Mais vous savez, Kimimaro-sama, le boulot, toujours le boulot ; à force on en oublie les choses sans importance !"

[Kimimaro]
"A ce compte là tu as quartier libre aujourd'hui, comme ça tu pourras y aller."

"Bien, Raikage-sama !"

*Hééééééééé merdeeeeeeeeeeeeee... Il m'a bien eu sur ce coup là...*

Kimimaro posa le papier sur la table et leva les yeux en direction de ses deux shinobi. Riku était raide comme un piquet, impressionné par la présence du maître de Kumo. Shosuki arborait une moue boudeuse, à laquelle Sieg répondit par un grognement moqueur.

[Kimimaro]
"Bien, on dirait une carte..."


[Kimi, à toi ^^]

MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   Ven 8 Sep - 2:00

« Bien, on dirait une carte... »

Bien que l’encre n’était pas rendue très lisible car altérée par de nombreux plis sur le papier, il était clair que les traits courbes du dessin dessinaient une sorte de plan. La question était maintenant de savoir ce que cela représentait exactement. Riku laissait volontiers au Raikage le soin de l’éclairer sur ce sujet, l’observant patiemment raisonner à haute voix, pendant que Shosuki tapotait nerveusement le paquet de cigarettes qu’il gardait précieusement dans sa poche.

¤Riku¤
* Peut-être ma première mission à Kumo… *

¤Shosuki¤
* Quartier libre, ça me laissera le temps d’en griller pas mal ça, héhé *

« Mmmh Il ne faut pas être géographe ni Raikage pour s’apercevoir que l’auteur a voulu représenter un plan de Kumo et de ses alentours. Même si les traits de la carte ne sont plus très clairs, il a fait preuve d’une application extrême pour représenter les moindres dét… »

Les yeux de Kimimaro s’écarquillèrent dénotant la stupéfaction qui l’envahissait. De leur côté, Shosuki et Riku s’inquiétaient de l’agitation soudaine de Kimimaro, jusqu’alors impassible.

« Non, tout cela ne peut pas avoir de rapport… »

Il se dirigea promptement vers l’armoire jouxtant le mur droit et y fouilla quelques instants avant d’en retirer un dossier. Il l’ouvrit avec précaution et se saisit d’un vieux parchemin jauni qu’il apposa aux côtés de la carte retrouvée dans le médaillon.

« Incroyable… »

Riku et Shosuki observèrent tout d’abord les faits et gestes de Kimimaro avec recul puis, pris par la curiosité, ils se penchèrent à leur tour sur les deux schémas, l’air de rien.

¤Shosuki¤
« Ca alors… Les deux cartes, bien que dessinées de deux façons différentes, semblent indiquer le même point de ralliement. Ce n’est certainement pas un hasard. »

Il pointait alors les deux croix rouges figurant sur chacune des cartes à l’aide de ses deux index. Epaté par cette découverte, Riku se contenta quant à lui de garder le silence, jusqu’à ce qu’il juge que la chose qui le tracassait méritait d’être mise au clair.

¤Riku¤
« Excusez-moi pour cette question Raikage-Sama, mais puis-je connaître la provenance de la carte que vous venez de sortir de votre armoire ? Peut-être qu’il serait alors possible d’établir un lien… »

« J’avoue que je n’en vois pas pour l’instant. Cette carte a été récupérée par Shisui à l’occasion de la mise à jour d’une cave secrète jusqu’alors dans les catacombes du temple dans lequel tu te trouves actuellement. »
« Il s’avérait que Karan, général d’Asahi s’il en est, n’était pas étranger à l’affaire. »


¤Shosuki¤
« Dans quel but ces mecs voulaient récupérer le médaillon alors ? Pour chercher quoi exactement ? Je paierai cher pour savoir ce qui se cache sous cette croix rouge. »

« Le seul moyen serait d’aller vérifier sur place… »
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Temple Impérial du Raikage   

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Calendrier Impérial
» Le culte impérial devlan
» [Guerrier]Commissaire impérial (réserver au membre de l'empire de sun wood)
» Demande de partenariat avec Le 68ème Impérial
» Comment devenir Sénateur Galactique ou Impérial?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-