Partagez | 
 

 [Mission de Rang D]Un commerce lucratif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission de Rang D]Un commerce lucratif   Jeu 30 Juin - 3:33

Kabashi avait été appelé pour régler un problème de voyeurisme dans les quartiers pauvres, tout ce qu'on lui avait dit c'était qu'il devait rencontrer une certaine Eriko Tokugawa qui avait demandé à ce qu'on la débarrasse d'un voyeur qui s'amusait à la prendre en photo le soir lorsqu'elle rentre du travail.

Kabashi se rendit à l'adresse qu'on lui avait donné, il s'agissait d'un immeuble de six étages en piteuse état, des salissures sur les murs et des fenêtres cassées à plusieurs endroits, c'était la première visite du genin dans le quartier populaire, et le contraste avec la maison de Chuiko au centre du village était important. Il arriva à l'interphone et chercha le nom de celle qu'il devait rencontrer, n°9, Tokugawa Eriko, il sonna.

[Kabashi]"Bonjour, je suis Kabashi Uzukame, le genin envoyé pour votre problème de voyeur."

Pas de réponse, mais la porte se déverrouilla, il entra et découvrit le dépotoir qu'était l'entrée, un tas de poubelles dans un coin et des graffitis sur les murs, pas de doute, il était bien dans le quartier le plus pauvre et insalubre de Konoha. Il voulu prendre l'ascenseur, mais un panneau "En Panne" gisait devant la double porte, il monta par les escaliers, l'appartement était au quatrième étage. Il était maintenant face à la porte, il commença par sonner, personne ne répondit, puis il entendit le bruit de plusieurs verrous et serrures qui s'ouvraient, puis un visage apparu dans le coin de la porte.

[Eriko]"Bonjour, vous voulez quoi"


Il s'agissait d'une jeune femme qui devait avoir à peine vingt ans, soit l'âge de Kabashi, elle avait de longs cheveux bruns et de petits yeux verts, son visage était doux et elle semblait dégager beaucoup de bienveillance.

[Kabashi]"Hum, bonjour je suis Kabashi Uzukame, je vous ai appelé par l'interphone."

[Eriko]"Vous êtes le ninja que j'ai fais appeler, parfait, entrez."

Elle lui ouvrit la porte et Kabashi entra dans ce qu'il pouvait appeler un vaste chantier, des murs jusqu'à la moquette tout était partiellement sale ou recouvert de détritus. Des canettes, des vêtements et divers objets non-identifiés jonchaient le sol du salon et il y avait des traces étranges sur le papier peint.

[Eriko]"Asseyez-vous là, je vais vous apporter quelque chose à boire."


La jeune femme enleva la pile de vêtements du fauteuil qu'elle lui proposa, et tapa un coup sur le coussin, un épais nuage de poussière en sortit, visiblement l'appartement n'avait pas été rangé depuis longtemps. Kabashi prit soin d'éviter les détritus les plus répugnants et s'assit dans le fauteuil, une odeur de moisi semblait s'en dégager.

[Kabashi]"Je prendrais bien un saké si vous avez."


[Eriko]"Je vous apporte ça tout de suite."

Kabashi n'avait pas pour habitude de boire de l'alcool en mission, mais il avait besoin de nettoyer sa gorge de tous ce qu'il avait sentit jusque là, l'odeur était vraiment insupportable pour le jeune homme qui vivait dans le centre du village. Elle lui déposa une petite coupelle de saké ainsi qu'un pichet sur la petite table, Kabashi avala la première gorger d'un coup sec.

[Kabashi]"Merci, j'aimerai maintenant que vous me parliez de votre problème de voyeur, depuis quand vous êtes dans cette situation ?"

Eriko Tokugawa semblait gênée, apparemment elle n'appréciait pas du tout qu'on parle de son problème.

[Eriko]"Je suis arrivée ici il y a environ deux mois, et j'ai remarqué le voyeur il y a environ deux semaines, mais je pense qu'il a commencé bien avant. Comme je n'ai que peu d'argent je n'ai pas les moyens de faire réparer les volets aux fenêtres, du coup je ne peux pas me cacher complètement."

[Kabashi]"D'accord. Vous savez donc où il se place pour vous observer."


[Eriko]"Il est sur le toit d'en face, il ne sait pas que je l'ai vue, mais vous pourriez aisément aller lui faire peur en allant sur le toit d'en face cette nuit."


[Kabashi]"Ça parait simple."

La jeune femme semblait cacher quelque chose, mais Kabashi préféra ne pas trop en demander maintenant, il irait d'abord voir de lui même ce qu'il en retourne.

[Kabashi]"J'irai me placer sur le bâtiment d'en face ce soir en attendant je ne dois pas me faire remarquer, je ne connais personne dans ce quartier, je vais donc faire un petit repérage dans les environs, pour mieux m'imprégner de...l'ambiance."

Il quitta l'appartement de la jeune femme, et commença alors son petit tour du quartier, il ne se sentait pas à l'aise, comme si il était un étranger, pourtant il était toujours à Konoha, comme quoi la vie n'est pas du tout la même d'un quartier à l'autre. Ici on alternait entre ensembles d'immeubles pourris et petits pavillons qui étaient plutôt en bonne état. Kabashi n'imaginait pas vivre ici, pourtant les gens les plus pauvres de Konoha étaient forcés d'y vivre, il pensait alors qu'il avait de la chance de faire parti d'une famille aisée. Il prit bien le temps d'observer le quartier et notamment l'immeuble qui faisait face à celui d'Eriko, afin de trouver une bonne cachette afin de surprendre le voyeur. Il trouvait particulièrement honteux d'avoir un tel comportement, abusé ainsi d'une femme sans défense, Kabashi se demandait bien ce que pouvait chercher un voyeur, c'était de l’égoïsme pur et un manque total de respect.

La nuit venue, le genin s'installa sur le toit de l'immeuble d'en face, il se cacha derrière une cheminée qui devait desservir tout le bâtiment. Après une heure d'attente, un homme seul se montra sur le toit, il regarda attentivement s'il n'y avait personne, puis il déplia une chaise sur le rebord du bâtiment et saisit un appareil photo muni d'un objectif longue distance.
Kabashi s'approcha discrètement de l'homme, une fois derrière lui, il lui empoigna l'épaule pour l’empêcher de s'échapper.

[Kabashi]"Alors on s'amuse bien ?"

Kabashi sentit que l'homme était tétanisé entre ses doigts, il n'aurait pas besoin de grand chose pour l'effrayer et lui faire définitivement stopper ses activités.

[Homme]"Prenez mon appareil photo, je ne veux pas d'ennui avec les shinobis."

[Kabashi]"C'est judicieux, mais d'abord nous allons faire un petit tour chez vous, histoire de voir si vous êtes en règle."


[Homme]"Je vous jure que je ne fais que regarder, s'il vous plait, ne me faites pas de mal"

[Kabashi]"Cela dépendra de vous."

L'homme le conduit alors à son appartement, il semblait très nerveux lorsqu'il déverrouilla la porte de son appartement. Et lorsque Kabashi entra il comprit rapidement pourquoi, les murs étaient couverts de photos de jeunes femmes nues mais aussi de couples qui étaient en plein ébat. Comment pouvait-on être un simple pervers et posséder une quantité aussi importante de photos chez soi.

[Kabashi]"N'allez pas me faire croire que ces photos sont à votre usage personnel. Répondez-moi, que faites-vous de ces photos ?"


La technique d'intimidation de Kabashi avait bien fonctionné et l'homme lui expliqua le but de toutes ces photos.

[Homme]"Je vends ces photos, je suis sur la paille et on m'a proposé ce boulot facile, j'ai tout de suite accepté."

[Kabashi]"Sans penser aux conséquences ?"

[Homme]"C'est tellement facile, et je n'ai qu'à m'installer tranquillement et à prendre des photos."


Kabashi savait qu'il ne pouvait pas simplement faire cesser les agissements de cet homme, il faudrait qu'il démantèle le réseau de photos.

MessageSujet: Re: [Mission de Rang D]Un commerce lucratif   Jeu 30 Juin - 21:58

Kabashi demanda son identité au vendeur de photos, il s'appelait Danzou Takamura, un chômeur âgé de 34 ans, il semblait inoffensif, ce n'était pas le peine d'user de violence contre lui. Kabashi entama alors l'inspection complète des lieux, fouillant chaque recoin et récupérant les photos, il voulait les détruire au plus vite, mais il pourrait en avoir besoin s'il voulait espérer retrouver le receleur qui achetait ces images. Il pensait se servir de Takamura pour infiltrer le réseau et le détruire de l'intérieur, mais ce ne serait pas une mince à faire. Dans le tas de photos qu'il ramassa il trouva celles d'Eriko, il hésitait à lui rendre visite pour lui expliquer la situation, la jeune femme devait déjà être suffisamment troublée.

[Kabashi]"Quand est prévu votre prochain rendez-vous avec votre acheteur ?"


Il tremblait comme une feuille, de grosses gouttes de sueurs coulaient le long de son front, il avait peur.

[Takamura]"Le prochain échange est prévu dans une semaine, vous n'allez pas me faire de mal ?"

[Kabashi]"Non je ne vous ferais rien si vous coopérez, par contre j'aimerai que vous avanciez le rendez-vous le plus tôt possible, vous pensez que c'est possible ?"

[Takamura]"Je peux essayer de m'arranger, mais je ne pense pas qu'il va apprécier."


Kabashi réfléchissait, s'il lui demandait d'avancer la date, vu son état de panique, l'autre se douterait forcément de quelque chose et couperait tout contact et ce serait un échec complet, non Kabashi devait agir de lui-même, peut-être pourrait-il se faire passer pour un photographe.

[Kabashi]"Laissez tomber, je vais me débrouiller, par contre je garde ces photos, et qu'on ne vous reprenne pas à photographier les filles sur le toit, sinon je vous éclate."


Il n'avait pas l'habitude d'user d'un tel ton, mais il n'avait encore jamais enquêté sur une affaire similaire auparavant. Il décida de se rendre chez Eriko, pour lui donner des détails sur l'avancement de l'enquête.

...

Toc, toc, toc

[Eriko]"Qui est là ?"

[Kabashi]"Kabashi, j'ai eu votre voyeur."

Elle ouvrit la porte et le laissa prendre place dans le même fauteuil que ce matin.

[Eriko]"Alors que s'est-il passé ?"

[Kabashi]"Ce fut facile, il était tranquillement assis sur le bâtiment d'en face, et il semblait craindre les ninjas. J'ai récupéré les photos qu'il a prise de vous, j'imagine que vous voudrez les détruire vous-même."

Le shinobi prit le paquet de photos qu'il avait récupéré, et lui donna celles qui la concernait. Elle les regarda avec un air de dégoût, puis les posa sur la petite table.

[Eriko]"Et les autres, c'est quoi ?"


Et voilà, il en était arrivé au point sensible, il devait maintenant tout lui expliquer, c'était mieux pour elle, et cela pourrait lui être utile.

[Kabashi]"Ce sont d'autres femmes et des couples. En réalité ce n'est pas un voyeur, il faisait ces photos pour l'argent. Je suis désolé de vous l'annoncé comme ça, mais c'est la triste vérité."

[Eriko]"Vraiment. Et à quoi servent ces photos ?"

Kabashi ne répondit pas, la jeune femme devait bien comprendre qu'elles étaient destinées à être répandu un peu partout, que ce soit sur Internet ou dans des magasines pornographiques.

[Kabashi]"Je vais faire mon enquête, demain je tenterai de trouver celui qui les achète et je finirai bien par tomber sur ceux qui s'en servent. Bon je vous laisse, je reviendrai vous voir si l'enquête progresse."

[Eriko]"Merci"

...

Takamura lui avait donné l'adresse d'un des lieux où l'on pouvait rencontrer un acheteur de photos, il s'agissait d'un bar réputé du coin, le Shinjiki, du nom de son propriétaire. Quand Kabashi arriva devant l'entrée il ne fut que peu étonné de découvrir l'enseigne aguicheuse qui vantait les mérites des hôtesses présentent dans le bar. A l'intérieur l'ambiance était...rose, les néons lui flashaient les yeux et l'odeur de la cigarette vint lui irriter les bronches. Il s'assit au bar et commanda un verre de whisky, il en profita pour demander au barman qui était celui qui achetait des photos. Il lui montra un homme au fond de la salle, assis à une table en compagnie de deux demoiselles dénudées.

Il alla à sa rencontre, l'homme ne semblait pas se douter de ce qu'il voulait.

[Inconnu]"Tu veux quoi gamin ?"


[Kabashi]"Il parait que vous achetez des photos à un bon prix."

[Inconnu]"Assis toi, fais lui une place chérie."


Kabashi s'assit en face de lui, il prit les photos et les posa sur la table, il semblait satisfait. Il saisit le paquet et inspecta chacune des photos.

[Inconnu]"Elles sont pas mal, vraiment pas mal. Je te les prends pour deux cents ryos, c'est convenable ?"


[Kabashi]"Ça me va."

Kabashi avait oublié de demander ce détail à Takamura, le prix de vente des photos, si le type en face bluffait s'en était fini de lui.

[Inconnu]"Qui t'as donné l'adresse ?"


[Kabashi]"Un ami, il m'a dit que ça payait bien."


[Inconnu]"Vraiment ? Alors il a sans doute du te dire que le tarif est de cinquante ryos les dix photos et pas cent."


Kabashi commençait à s'inquiéter, il l'avait piégé, et s'attendait à devoir se battre. L'homme ne tarda pas à se lever et à sortir un couteau, le genin se dépêcha d'utiliser un genjutsu afin de le désarmer, mais il était trop tard, l'un de ses hommes de main l'avait déjà assommé par derrière, il s'écroula inconscient sur le sol.



Dernière édition par Kabashi Uzukame le Ven 1 Juil - 18:07, édité 2 fois

MessageSujet: Re: [Mission de Rang D]Un commerce lucratif   Ven 1 Juil - 1:22

Kabashi se réveilla avec la plus grosse migraine de sa vie, il ouvrit doucement les yeux, il mit un bon moment avant de retrouver le sens de la vue et à comprendre sa situation, il était assis sur une chaise et ses mains étaient ligotées ainsi que ses pieds. Puis, il entendit la voix de celui qu'il avait rencontré au bar.

[Inconnu]"J'espère que tu es en forme, on a plein de questions à te poser"


Un coup de poing d'une violence inouïe vint lui entailler la lèvre inférieure, il tomba lourdement sur le sol,en temps normal il aurait essayé de se dégager, mais il était incapable de bouger ni même de penser dans son état actuel. Un mastodonte le releva sur sa chaise, il sentit l'énorme poigne lui tirer son épaisse tignasse de cheveux.

[Inconnu]"Dis-moi, qui est ton informateur, j'aimerai bien savoir qui t'a donné l'adresse du bar."

Kabashi rétorqua en le fixant le sourire aux lèvres, dans un ton de défi. Un autre coup encore plus violent que le premier lui atteignit le visage, il avait l'impression qu'on essayait de le décapiter avec un marteau.

[Inconnu]"Attention, je pourrais finir par perdre patience."

Kabashi était dans une impasse, tant qu'il aurait les mains liées il ne pourrait ni se battre, ni composer le moindre signe, mais il devait tenir, les shinobis avait aussi pour mission de ne pas compromettre des innocents, il tiendrait là, jusqu'à ce qu'il meurt.

[Inconnu]"Enlève lui sa chemise, je vais m'amuser un peu."

Il sortit le même canif que l'autre fois, il s'approcha de lui et vint lui taillader le torse avec sa lame, la douleur était insupportable, mais Kabashi tenait le coup, il devait s’accrocher, jusqu’à trouver un moyen de s'en sortir. Le sang coulait le long de son corps, très vite le sentiment qu'il connaissait si bien commençait à l'envahir, sa deuxième personnalité voulait se montrer, mais Kabashi fit tout son possible pour la retenir, il s'était juré de rester lui-même, pour le bien des autres.
L'homme continuait de le questionner, mais il resta de marbre, les coups entamaient peu à peu sa capacité de réflexion, il toucha de nouveau le sol, face contre terre, il avait le nez cassé. Ses mains était moites, si bien qu'il sentait qu'il pourrait retirer ses liens, ceux-ci n'étaient pas très serrés et ses mains étaient fines. Discrètement il se détacha, il n'avait plus qu'à composer quelques signes pour lancer un katon et créer la confusion. Les deux hommes furent repoussés en arrière, Kabashi en profita pour détacher aussi ses pieds, il avait maintenant le choix entre les combattre ou s'enfuir, son instinct lui disait de partir mais il resta et fit face à ses adversaires. Bien qu'énorme, celui qui l'avait tabassé ne réfléchit pas lorsqu'il se jeta sur lui, le genjutsu eu raison de lui, il se tenait la tête à genou. Il ne restait plus qu'à arrêter l'autre, qui s'était lui aussi jeté sur lui, il esquiva un coup de couteau qui passa à quelques centimètres de son abdomen, puis il lança de nouveau une katon, ce qui mit son adversaire au tapis. La douleur le transperçait, mais il récupéra tant bien que mal ses affaires, il ligota tant bien que mal les deux hommes, mais ne pouvant les transporter il n'eut d'autre choix que de quitter les lieux en espérant revenir plus tard avec du renfort.

Il déboula dans une ruelle déserte, il se dirigea vers la rue, il ne connaissait pas l'endroit mais il pouvait distinguer les lumières de ce qui ressemblait à un bar, il y entra et utilisa un des téléphones publiques qui était à l'intérieur. Il appela chez Chuiko, après un plusieurs sonnerie, elle finit par répondre.

[Chuiko]"C'est qui le taré qui me téléphone en pleine nuit"

[Kabashi]"C'est Kabashi, j'ai besoin de ton aide d'urgence, tu peux venir dans le quartier populaire, je suis au Gunnie's Bar ?"

[Chuiko]"Tu fous quoi là bas, t'es pas censé être en mission ?"

[Kabashi]"Si justement, c'est pour ça que j'appelle."

[Chuiko]"Bon j'arrive, disons dans dix minutes"

La kunoichi connaissait parfaitement la ville, elle ne mit pas longtemps pour arriver au bar, là Kabashi lui demanda de le suivre pour l'emmener là ou il avait ligoté les deux hommes, par chance ils étaient toujours là, il avait fait de bons noeuds avec les cordes.

[Chuiko]"Maintenant racontes moi ce qui s'est passé, qui sont ces deux types ?"

Mais Kabashi n'avait plus la force de tenir debout, les coups qu'il avait encaissés et le combat qu'il avait mené eurent raison de son endurance, Chuiko le rattrapa avant qu'il ne touche le sol, il était inconscient.


MessageSujet: Re: [Mission de Rang D]Un commerce lucratif   Sam 2 Juil - 2:39

Kabashi ouvrait de nouveau les yeux, son visage le tiraillait comme jamais, et son torse le faisait souffrir, il était installé dans un lit de draps blancs, il était probablement à l'hôpital. Il tourna alors la tête sur la droite, il distingua la silhouette fine de Chuiko, elle était assise auprès de lui. Il se rappelait maintenant pourquoi il était là, le bar, et les deux malfrats, il avait vraiment passé un sale quart d'heure.

[Kabashi]"Je suis là depuis combien de temps ?"


Sa lèvre le faisait encore souffrir, il grimaça légèrement.

[Chuiko]"Deux jours, tu as été salement amoché"

[Kabashi]"Vous avez tiré quoi des deux gars que j'ai arrêté."

[Chuiko]"Ils nous ont balancé des noms, il ne reste plus qu'à faire le ménage. Tu as mis au jour un sacré réseau de distribution de photos pornographiques, personne ne se serait douté qu'une telle chose pouvait se tramer à Konoha."

[Kabashi]"Bien, enfin une bonne nouvelle. Mais je mérite pas les honneurs, je n'ai eu affaire qu'à des petites frappes."


[Chuiko]"Tu as eu de la chance de t'en sortir, tout seul, tu aurais pu te faire tuer."

[Kabashi]"On me dit si souvent que j'ai de la chance en ce moment, je vais finir par croire que c'est vrai."


Il devait rester quatre jours de plus à l'hôpital avant de sortir, il pensait en profiter pour lire un peu, puis quand il irait mieux il rendrait visite à Eriko pour lui parler de l'enquête, comme il lui avait promit. Le quartier populaire n'avait pas changé visuellement, mais Kabashi savait que toute une branche de criminels y avait été arrêté. Pour la troisième fois Kabashi se présenta à la porte d'Eriko, elle semblait heureuse de le revoir sain et sauf, en effet, cela faisait près d'une semaine qu'il lui avait dit qu'il viendrait la voir pour lui parler de l'avancement de l'enquête. Il lui expliqua tout de A à Z, de son entrée dans le bar à son réveil à l'hôpital.

[Eriko]"Je n'aurai jamais pensé vous faire prendre autant de risques."

[Kabashi]"Je n'ai fais que mon devoir de ninja."

[Eriko]"Le monde des shinobis est cruel. Vous êtes encore jeune et vous êtes passé si proche de la mort."


[Kabashi]"C'est nécessaire, mais je vous remercie de vous inquiéter."

[Eriko]"J'aimerai pouvoir vous remercier moi aussi, que diriez-vous d'un verre ?"

[Kabashi]"Pourquoi pas, je suis en repos de toute façon."

Eriko le conduisit dans un petit bar du quartier populaire, ils s'installèrent sur la terrasse, il commanda un saké et elle prit un verre de Martini. Le Soleil cognait fort, Kabashi n'aimait pas trop la chaleur, alors il posa sa veste et s'installa confortablement dans sa chaise afin d'être à l'ombre du parasol. Elle buvait son Martini tranquillement, il la regarda en détail, elle était belle et son visage inspirait confiance, il n'avait pas l'habitude d'exposer ses sentiments, mais il était heureux ce jour-là, il sentait qu'il pouvait changer et devenir un bon ninja. La jeune femme lui expliqua qu'elle était vendeuse dans une petite boutique de vêtements du coin, le job lui plaisait mais elle avait un salaire de misère.

[Kabashi]"Pas facile de vivre avec si peu d'argent, vos parents ne peuvent pas vous aider ?"

[Eriko]"Ils sont morts."

[Kabashi]"Désolé, je suis maladroit. Mes parents aussi sont morts."

Il n'évoqua pas la désertion de son père, et puis dans son esprit il n'était plus de sa famille depuis que sa mère était morte, seulement une cible importante.

[Eriko]"Les miens ont péri dans un incendie, j'étais à l'école à ce moment là, c'était il y a six ans maintenant. Et vous ?"

[Kabashi]"Et si on parlait d'autre chose ?"

Il esquissa un sourire nerveux, se rappeler de tous ces évènements ne lui apportait que du désespoir. Il se sentait un peu impoli de cacher ainsi son histoire, mais il ne pouvait pas en parler, pas encore. La conversation se dirigea alors vers la vie des Shinobis, elle lui demanda tout ce qu'il faisait et pourquoi, il n'avait pas l'habitude de parler ainsi, mais il se sentait bien en sa compagnie. Elle insista pour lui laisser son numéro, il ne comptait pas rappeler mais le geste lui faisait plaisir, il rentra tranquillement chez lui, il se sentait satisfait d'avoir accompli sa mission, plus qu'auparavant il avait l'impression d'être utile au village.



MessageSujet: Re: [Mission de Rang D]Un commerce lucratif   Ven 5 Aoû - 20:49



MISSION DE RANG D : Un Commerce Lucratif - SUCCES

Kabashi : (Niveau 8)
: +0 % Bonus Inclus
: +24 XP
: +25 £ - +1 réputation

: Petite mission qui se lit facilement. Il y a par contre quelques incohérences au niveau des technologies (internet, téléphone, ascenseur, interphone etc.) qui, je crois, n'ont pas vraiment leur place dans l'univers de Ryoma. À part cela, ce fut une mission vite fait bien fait.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission de Rang D]Un commerce lucratif   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission de Rang D]Un commerce lucratif
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Quartier Populaire-