Partagez | 
 

 Team Shinjin : acte I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Team Shinjin : acte I   Lun 26 Sep - 21:41

[Jin'] - Bonsoir, Reiko-sama, je reviens vous demander des élèves.

Cela faisait un mois à peine que j'avais été promu, mais durant ce mois, beaucoup de choses s'étaient passées. Pour les classer du plus important au moins important, il y avait Etsuko... à qui j'allais envoyer autant de lettres que l'on peut et que l'on me permet. Puis le temple du Châtaigner, dans lequel je continue d'y apprendre les fondements d'une nouvelle philosophie, moins imprégnée du côté martial de l'éducation Hyuuga, qui, elle, se personnifie très bien en la personne de maître Higaï. En un sens, j'avais peut-être mûri plus en un mois qu'en 16 ans d'existence. Et puis je n'étais pas le seul à changer, il y avait cette rumeur, qui pourtant n'en était plus une. Car oui, j'ai entièrement confiance en ma mère et ses sources. Une nouvelle Kage, et une nouvelle ligne de conduite pour le village. Les temps étaient au changement, à l'échelle du village ou la mienne. Et justement, s'il y avait un moment où on allait devoir prendre parti - cela n'allait pas tarder - si je voulais que mon choix ait un quelconque poids, il faut que je me rende important, et fonder une nouvelle équipe me paraît un bon moyen d'arriver à mes fins. De plus, à part quelques rares expériences, Azumi, Ying et moi ne sommes pas restés longtemps en équipe. Kenji disparu, l'équipe s'est ensuite définitivement fermée le jour où deux des nôtres sont passés chuunin. Il faut que j'apprenne à gérer des personnes, avec toutes les composantes que cela impliquent. Dans la précédente mission au temple du feu, j'avais pu voir que les différents membres développent des affinités et des relations. Le facteur principal qui opère et souvent le temps qu'ils passent ensembles, ainsi que la tâche qu'ils ont à effectuer (les épreuves passées à plusieurs rapprochent).

Reiko-sama, assise derrière son bureau en cette heure tardive (j'avais vue de la lumière en sortir, aussi me suis-je permis de la déranger), semblait plus vieille, dans cette pénombre. Sur son bureau s'entasse de la paperasse, et elle en a encore visiblement beaucoup à remplir, à en juger la taille des piles à chaque extrémité du meuble. Même si mon intrusion est la plus impolie du monde, je ne doute plus qu'elle ait au moins eu le mérite de la divertir quand elle s'aperçut de qui la dérangeait et de pourquoi. Son visage sorti de la pénombre, je comprends maintenant que la vieillesse attribuée précédemment n'est en fait que du à son état de fatigue.
Il y a un mois, j'étais dans ce même bureau, osant refuser à cette haute bureaucrate (qui a sans doute fait ses preuves pour se retrouver à ce poste clé) une équipe. Ce soir, je suis plus mûre, et je comprends que bien que je sois un Hyuuga, cela ne fait pas de moi quelqu'un de respectable tant que je ne me serais pas montré digne de ce respect. Travailler dans les vignes, ou s'entraîner comme l'entend maître Higaï, ça fait réfléchir à ce genre de chose. Et surtout, l'état d'Etsuko devant lequel je me suis retrouvé le plus impuissant du monde. Quand on me met le nez dans l'incompétence, en général, j'en tire des conclusions.

[Reiko] – Shinjin. Bonsoir. Quel revirement d'opinion. Qu'est-ce qui en est à l'origine?

[Jin'] – Une envie de former des gens à un art oublié du respect et de la politesse.

Tout était dit, même si cette phrase, elle devait d'habitude l'entendre avec des shinobis de trente à quarante ans plus vieux que moi. Ce que je ne dis pas, par contre, c'est que j'avais autant à leur apprendre qu'ils avaient à m'apprendre.

[Reiko] – Tu vises une équipe en particulier?

Le tutoiement me fait un peu bizarre, parce qu'avec le temps, j'ai été amené à être vouvoyé par pas mal de personne. Mais c'est vrai que je ne suis encore qu'un enfant.

[Jin'] – J'ai effectivement sélectionné trois genins. Kabashi, Ceto et Akito.

[Keira] – Akito a déjà une équipe il me semble.

S'ensuivit un blanc. À mon avis, l'air grave qu'elle adopte n'est pas du au simple fait qu'Akito ait déjà une équipe. Elle doit buter sur Ceto. Ceto Hyuuga. Peut-être que deux Hyuuga dans une même équipe, ça a tendance à déséquilibrer les choses. Mais après tout, on trouve de même, des équipes qui rassemblent deux Uchiha. Surtout qu'en plus de cela, je suis dans la lignée principale, et Ceto dans la secondaire. Accepter cette équipe, c'est un peu accepter que Ceto me protège moi, et donc approuver les anciennes traditions de notre clan. Or, d'après ce que j'ai cru comprendre, le village, dans les prochains temps, ne sera pas très porté sur lesdites traditions.

[Jin'] – Ceto et moi partageons beaucoup d'affinité. Et cela pourrait montrer que même avec les problèmes qui peuvent parfois secouer notre clan, cela n'entache en aucune manière notre travail sur le terrain. Elle m'obéit en mission, et dans le dernière que nous avons effectué, aucun problème familial n'a...

[Keira] – Kabashi est sous tutelle pour tentative de désertion. Pourquoi veux-tu le prendre dans ton équipe?

Pour désertion, je n'étais pas au courant. De plus, je n'en avais rien vu. Peut-être, lors des tâches que nous devions accomplir au maître Browly, une petite résistance vis à vis de leur inutilité pour le village, ce qui démontre une réflexion... une réflexion que la plupart des autres genins n'ont pas. Et cette façon de penser, qui n'est pas la mienne, est très profitable. Je ne pense pas que ce serait avec moi qu'il déserterait. Je ne pense... auquel cas, je ferais en sorte qu'il ne nuise pas à la mission en cours, ou l'en empêcherai tout bonnement.

[Jin'] – Je le prends seul, ou pas du tout.

Si Kabashi a vraiment déserté, le fait qu'un chuunin veuille effectivement assumer la responsabilité de le prendre va se faire très très rare. C'est une opportunité de le remettre sur le droit chemin, et mon interlocutrice le sait tout autant que moi, c'est la dessus que je compte. C'est un risque, que je suis prêt à prendre. De plus, il restera sous tutelle en dehors des heures passées dans ma team, je lui demanderai, voire ordonnerai. Il va falloir que j'aille même, peut-être, jouer les diplomates avec sa famille.

[Keira] – Il faudra que tu voies avec son clan.

Et donc décharger le village d'une partie des responsabilités en cas d'échec.

[Keira] – Pour Ceto, c'est non. La village n'a pas à s'impliquer dans le clan Hyuuga.

Elle me tend trois dossiers.

[Keira] – Akito n'a pas d'équipe. Ainsi que deux Aburame...

Je vois, ne pas s'impliquer dans le clan Hyuuga, c'est ne pas prendre part à leur guéguerre entre les deux lignées. Je lis le dossier des deux Aburame. C'est un autre clan de Konoha, celui de Hokage. Les deux sont des filles. Le choix entre deux garçons, deux filles. Quatre personnes pour trois places, il va falloir que je choisisse. Déjà, Kabashi et Akito, avec qui j'ai fait une mission, sont pris d'office. Il ne reste donc plus qu'à départager les deux Aburame.

[Jin'] – Suis-je vraiment obligé de les départager?

[Reiko] – Les rencontrer et les tester serait une bonne chose avant tout.

Il est vrai qu'en ce moment, je change beaucoup. Et changer d'avis en fait partie. Belle anticipation, professeur Reiko. Nous nous quittons en politesses, et je pars avec les trois dossiers. Elle ne m'a pas donné celui de Kabashi. C'est sans doute volontaire, et son dossier est un peu trop sensible pour un jeune chuunin comme moi, tout Hyuuga que je suis. Reiko sait à qui elle a à faire, mais elle ne privilégie pas les Kekaï Genkaï. Donc, trois shinobis auxquels j'enverrai une simple demande. Pour Kabashi, je vais devoir rpendre rendez-vous avec sa famille.

***

Les deux personnes en face de moi se ressemblent, mais même si je peux présumer que le premier, assez mature, est Akikazu Mirate, chef du clan de Kabashi, je n'arrive pas à savoir qui est la jeune fille à ces côtés. Elle est trop jeune pour être la mère de Kabashi. Est-ce l'héritière du clan? Est-il en train de la former? Néanmoins, il me semble l'avoir déjà vu sur le tableau des shinobis plus gradés que moi. Je lui témoigne donc le respect qui lui ai dû, en les saluant de façon distinguée. Ils m'invitent à m'assoir autour de la traditionnelle cérémonie du thé, ce qui présage une longue conversation. Je n'en veux pas. Ce que je veux, c'est avoir Kabashi comme élève, et à partir du moment où il s'est engagé sur sa voix de shinobi, ce n'est plus à eux de décider s'il va oui ou non intégrer la team Shinjin, c'est à moi que revient le choix. Avec, ou sans leur bénédiction. Mais tant qu'à faire, autant essayer de ne pas se les mettre à dos.

[Jin] – J'ai indiqué le but de ma visite, et je n'ai pas pour habitude, quand il s'agit de shinobis, de tergiverser. J'ai récemment appris les antécédents de Kabashi, et cela rentre dans ma ligne de compte, mais n'altère en rien mon choix. Je pense même, qu'au contraire, cela ne peut que l'aider à s'épanouir.

[Chuiko] – Vous ne savez pas de quoi il en retourne.

C'est habituellement le chef de famille qui prend la parole. En tout cas, dans les hauts clans.

[Jin'] – Et c'est ici une des raisons de ma venue.

[Akikazu] – Quelles sont les autres raisons?

La question manque de peu de me prendre au dépourvu.

[Jin'] – Deux autres. Me présenter à vous, pour que voyiez qui va être le supérieur de Kabashi. Ensuite, la recherche de votre approbation dans l'intégration de Kabashi dans mon équipe.

[Akikazu] – Chuiko, je pense que vous pouvez partager ce que nous savons sur l'intéressé.

[Chuiko] – Kabashi a une double personnalité. Il est évident que vous ne devez pas encore avoir vu la deuxième, mais elle est froide, cruelle, peut-être sociopathe. Nous travaillons à essayer de l'endiguer.

[Jin'] – Prévenu, je suis tout à fait apte à mater cette personnalité. Et je me dois de vous avertir également qu'en cas d'échec, je préférerai la mort de Kabashi à l'insécurité de mon équipe.

S'ensuit une pause dans la conversation. Mais au moins, j'ai dit ce que j'avais sur le cœur. Peut-être que Kabashi fait, lui aussi, parti de l'équipe, mais en mission, je suis rationnel (plus qu'autre part). Et c'est donc la loi du nombre qui l'emporte.
L'entretient prend fin, ils me saluent, je leur retourne, mais même si je n'ai pas leur approbation, ils n'ont pas dit qu'ils étaient contre mon projet. Je considère donc cela comme fait, et leur transmet le message pour Kabashi, également remis aux autres :

Citation :

Rendez-vous à six heures aux portes nord, avec vos affaires de missions, pour un départ sur une durée encore indéterminée.

Shinjin Hyuuga,
Chuunin de Konoha.




La faim justifie les moyens...
Kuroko Hokufû
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Mer 28 Sep - 20:17

- Frères -
"Team Shinjin : Acte I" - I

Akito - Et puis yavait aussi le gros Oonoki, il était immense mais super sympa. Il m'a même montré comment il s'y prenait pour battre le fer de manière optimale, et puis...

La nouvelle année était déjà largement passée, mais chaque jour depuis mon retour je ne cessais de raconter les merveilles que j'avais vu au large du pays du feu. J'allais puiser toujours un peu plus dans mes souvenirs pour raconter des anecdotes aussi futiles eussent-elles été, juste pour faire ressentir à chacun combien ce voyage avait été merveilleux. J'avais l'impression d'en avoir plus appris sur le monde en quatre petits jours que durant les treize années qui les avaient précédés.

Et puis tout s'était enchainé si vite depuis mon retour. On m'avait proposé de rejoindre une première équipe, puis on m'avait donné mon bandeau. Encore maintenant, quelques semaines après, je n'arrivais pas encore à me faire à cette idée. Je ne savais pas exactement ce que je devais faire, si ma vie de shinobi avait réellement changé. Devrais-je prendre par de moi-même à des missions, devrais-je demander à intégrer une équipe, devrais-je demander à être payé plus? Tout ceci était complètement nouveau. La vie active. Quels mystères me réserverait-elle?

Le premier mystère qui se présenta à moi fut une lettre de la part de Jin'. J'avais déjà eu l'occasion de faire une mission avec lui, peut après sa promotion en tant que Chuunin. Une mission qui m'en avait apprit bien plus que ce que je n'en savait du travail d'équipe. Enfin, le souvenir principal que j'en garde, c'est la température glaciale que nous avons du affronter. Plus jamais je ne remettrais les pieds là-bas sans une triple couche de vêtement. Pour revenir à cette lettre, elle était concise, comme l'unique autre invitation à une mission que j'avais reçu de la part de Shinjin.

Citation :
Rendez-vous à six heures aux portes nord, avec vos affaires de missions, pour un départ sur une durée encore indéterminée.

Shinjin Hyuuga,
Chuunin de Konoha.

Demain matin six heures, me laissant juste suffisamment de temps pour prévenir chacun de mon départ prématuré : mes parents, Sasaku avec qui je m'entraine chaque matin, Yoko qui semblait triste de perdre momentanément son larbin et mes amis de toujours Yuki et Tôki. Cette convocation les intriguaient autant que moi. Il était plutôt rare d'être appelé en dernière minute sans avoir la moindre indication sur l'endroit où nous allions. Mais on nous avait enseignés à ne pas poser de question superflues, et à toujours répondre aux ordres de nos supérieurs, et ce dès les premières années de l'académie. Aussi, bien que particulièrement suspicieux, j'allais tout de même me présenter à ce rendez-vous improvisé. Après tout, c'était une convocation de Jin'. Je l'avais vu à l’œuvre lors de notre précédente mission, je pouvais avoir confiance en lui.

Comme d'habitude je me lève tôt, prends un déjeuné rapide mais consistant, avant de m'attaquer à la difficile tache du sac-à-dos. Ne sachant pas vraiment ce à quoi je devrais m'attendre, je remplis mon paquetage avec des objets variés. Un manuel de survie, des vêtements de rechange, une cape hydrophobe et quelques ustensile indispensables comme un briquet ou des baguettes. J'enfile mon armure presque neuve parce que trop peu utilisée, puis après m'être rapidement débarbouillé puis habillé, je prends la direction des portes de Konoha. Sur le chemin les vitres s'ouvrent lentement, quelques échoppes ouvrent leurs portes. J'en profite pour saluer rapidement mon père et mon frère qui sont déjà en train de battre le fer à la forge du village, puis j'arrive enfin aux portes. J'étais visiblement le seul sur place avec Jin' qui attendait patiemment.

Akito - Salut Shinjin-sempai.

Jin' - Tu as l'air beaucoup plus matinal que la dernière fois que je t'ai croisé.

Akito - Il faut croire que mon diplôme m'a mit sur le droit chemin... Je suppose que je suis pas le seul convoqué, qui d'autre doit venir?

Sans laisser le temps au Chuunin de répondre, un shinobi arrive, puis deux autres. Nous serions donc cinq.


Dernière édition par Hokufû Akito le Mer 26 Oct - 20:21, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Mer 28 Sep - 23:44

Team Shinjin Acte I , Chapitre 1


Après avoir était forcé par sa mère pendant deux longues semaines à se reposer, il était enfin grand temps pour Satochi de reprendre du service, après n'avoir rien fait de sa matinée pour éviter quelconques remarques de la part de sa mère, il était enfin décidé à aller chercher une petite mission cet après-midi.
Il partit donc chercher sa mission en milieu d'après-midi afin qu'il puisse digérer son repas fort copieux du midi.
Sur le chemin, il se demandait ce que Reiko-sama allait bien pouvoir lui attribuer comme mission...
Lorsqu'il fut dans le bureau, il put constater avec horreur la pile de paperasse qui commençait à s'empiler... Il venait de comprendre qu'il n'aurait pas du venir, elle allait lui ordonner de remplir tout cela à sa place,quelles malchance ... Reiko elle se tenait debout les mains dans le dos, elle regardait à travers la fenêtre qui donnait vue sur le village tout entier.
Le Genin entama alors la conversation.


[Satochi] - Hum... Bonjour Reiko-Sama .

La jeune femme venait de se tourner elle regardait à présent le fils Ryokai...

[Reiko] - Tiens, Bonjour Satochi, cela faisait longtemps.

[Satochi] - Oui ... Un petit soucis familial avait-il dit en se grattant sa tempe avec son index.
Mais tout vas bien je vous s'assure.

[Reiko] - Je vois tu veux une Mission c'est cela ?

C'est à ce moment là que le garçon déglutit, il ne voulait pas remplir sa fichue paperasse, dans son dos il croisa les doigts... dans le but que Reiko-sama lui donne une bonne mission à effectuer. Durant tout le temps où elle consultait ses fiches la pression en lui montait.

[Reiko] - Désolé, je n'ai rien en réserve mon p'tit gars.

C'était une blague ? Aucune mission ? Et bien il n'y avait plus qu'à rentrer chez sois. Mais brusquement la porte du bureau s'ouvrit bruyamment.

[???] - Reiko-same, Setsu Aburame est tombée malade... Mais rien de grave je vous rassure.

[Reiko] - Bien Merci de votre information, Satochi reste ici tu veux, car demain tu parts en Mission !

[Satochi] - Trop Coool ! Merci Reiko-sama !

[Reiko] - Bien prend ceci avec toi, tu le montrera au Chuunin chargé de l'équipe.

[Satochi] - Et de quoi s'agit-il comme mission ?

[Reiko] - Il te donnera tout les détails... Maintenant file et prépare toi.

Sur ses paroles, il lui adressa ses respects puis quitta le bureau, il s'empressa de se rendre à l'armurerie afin d'affuter un peu son équipement avant de partir en mission. Un poing Kunai et des Shurikens, cela devrait faire l'affaire.

Citation :
"Rendez-vous à six heures aux portes nord, avec vos affaires de missions, pour un départ sur une durée encore indéterminée.

Shinjin Hyuuga,
Chuunin de Konoha."

Durant tout le trajet du retour, il regarda avec joie l'un des papiers que lui avait donné Reiko un peu plus tôt et il rentra chez lui en criant.

[Satochi] - Maman, Maman !! Je part en Mission !!

[Rinako] - Oh c'est bien que dois tu faire ?

[Satochi] - Et bien je ne sais pas, je part pour une durée indéterminée...

[Rinako]-Ah ... Je vois ... Tu as à manger sur la table de la cuisine je me coucher.

Sans doute que la crainte c'était emparée d'elle, la dernière fois que quelqu'un lui avait dit qu'il quittait le village était mon père et celui-ci n'était jamais rentré.Alors sans doute qu'elle était un peu crispée. Rapidement, il engloutit son repas et monta rapidement se coucher, il se devait en temps que remplacent d'être à l'heure pour la mission. Il passa une bonne nuit et dormit profondément si bien qu'il en avait presque oublié l'heure du rendez-vous, 5h45 !!
Il se leva en sursaut et enfila sa tenue ainsi que ses sandales noire, Il attrapa en haut de son armoire un sac à dos , sa pochette ainsi que son Étuits à Kunai qu'il accrocha à sa cuisse droite.
Rapidement il plaça ses shurikens ainsi que ses poings Kunai dans sa pochette, dans son sac à dos il mit une serviette, des vêtements de rechange, enfin en sortant de sa chambre il attrapa son Kunai porte bonheur qui appartenait à son père.
Enfin prêt, il était déjà en retard 5h58 quelle poisse, enfin il descendit en courant les escaliers et attrapa au passage son bandeau frontal, dès qu'il en fut capable il grimpa sur un toit et parcourut le chemin sur les toits du village, il y avait moins d'encombrement bien qu'à cette heure matinale il ne devait pas y avoir grand monde.
Enfin il arriva à la porte nord il sauta du haut du toi et atterrit à quelques mètres des deux ninjas déjà présent. Alors qu'il regardait encore le sol il attacha son bandeau et se releva enfin.


[Satochi] -Pardon pour mon entrée fracassante Shinjin-Sensei.

Il salua d'un geste amical l'autre jeune garçon déjà présent.

[Satochi] -Oupss, désolé je ne me suis pas présenté, Satochi Ryokai, j'ai un mot de la part de Reiko-sama.

Il tendit la papier qui était encore dans sa poche plié soigneusement.

Citation :
" Shinjin,

Malheureusement, la jeune Setsu Aburame est tombée malade, j'ai prit le libre choix de lui choisir un remplaçant, Satochi .

Sur ce, Bonne Mission ! "

[Satochi] - Si on doit faire équipe vous pouvez, m’appeler Sato c'est plus court.

Il manquait encore deux personnes, mais celle-ci approchait,le départ approchait...


[HJ: Enjoy ^^ ]

MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Jeu 29 Sep - 0:52

Aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres.

Même, à ce qu'il paraît, aujourd'hui est un jour important pour moi. C'est Papa et Maman qui me l'ont dit, alors ils doivent quand même avoir raison ! D'ailleurs, je vous l'avais dit qu'ils étaient revenus ces deux là ? Nan ? Bah vous le savez maintenant ! La reconnaissance n'a pas été aussi fructueuse qu'ils l'auraient souhaités. Ils en ont pas parlé beaucoup, juste quelques mots à droite et à gauche. Ils laissaient entendre que la responsable des incendies, la Senjago déserteuse, n'avait laissée aucune trace de sonpassage, et qu'à l'heure actuelle il était probable qu'elle se trouve ... Bah justement, on ne savait pas tout où elle se trouvait, tiens. Quand je leur ai demandé, d'ailleurs, comment ils étaient aussi sûrs que c'était elle la responsable (parce que bon, moi aussi je suis capable de foutre le feu et j'suis pas Senjago pour deux sous hein !), ils m'ont dit qu'ils le savaient, c'tout. Sans plus, sans explications. Je me suis sentie un peu bête je dois avouer, mais bon, si Papa et Maman en disent pas plus c'est qu'il y a une raison. Ils ont pas l'habitude de nous mentir, alors ça doit être important. Important pour eux, pour le village ? C'est sur cela que reposait le mystère.

Pas grave, si je dois le savoir un jour, je le saurais ! A quoi bon se compliquer la vie, là maintenant tout de suite et que voilà, là ? Et bah à rien !

Aujourd'hui, c'est pas un jour comme les autres !

J'ai été convoquée aux portes nord pour un drôle de voyage avec un Hyuuga (vous savez, ces gens avec de drôles d'yeux un peu hautains), Chuunin (comme Reitan), et d'après ce que je lisais entre les lignes, avec d'autres gens que moi. Papa m'a dit que c'était important, que c'était sûrement pour que je fasse mes preuves et qu'on me trouve une place dans une équipe. Alors, il a dit tout simplement que je devais faire de mon mieux, que je devais faire honneur au clan, mais que si jamais mon supérieur allait sur le mauvais chemin, je devais être là pour le ramener sur la bonne route. Whah ! Je crois que là, je deviens grande, j'ai des res ... des responsabilités, ouay ! Comme quoi, c'est vraiment pas un jour commun, croyez moi ! Mais ce discours il l'a fait aussi à grande soeur Setsu, on était ensemble au moment de recevoir la missive ! Un voyage, toutes les deux, ensemble, quoi de plus beau ?

Ah oui, qu'il y ait Mana ! Mais si ça se trouve elle aussi elle y ait invitée, whah !
Je suis toute chose tellement ça m'enthousiasme ! Un voyage avec les personnes que j'apprécie le plus ! Et avec un Hyuuga, mais bon, ça aurait pu être un Senjago, je vais pas me plaindre ! Au fond, j'suis sûre qu'ils sont un peu comme nous, jugés à cause de leurs pupilles chelous ! Et ils se cachent derrière l'arrogance, voilà ! Bon, chacun son truc, nous les vêtements. Et une cagoule, ça doit être très cool, je le concède, donc je les comprends un peu. Mais voilà quoi ! C'est un jour important pour nous deux, oui, pour nous deux, voir nous trois !

Mais en fin de compte, au mieux, ça serait juste pour deux d'entre nous.

Ma sœurette Setsu elle est tombée malade, mais genre violemment. Elle m'a dit au début que c'était rien, que ça allait aller, qu'elle me laisserait pas seule, mais le lendemain elle était clouée au lit, la fièvre la tourmentant. Une grosse grippe comme j'en avais rarement vu, même mes tiques refusaient de s'approcher tellement la maladie semblait forte ! Alors ben, finalement, j'étais la seule de nous deux à y aller. Ça m'a fait très bizarre, je me sentais même mal à l'aise. Avant, c'était de l'appréhension, maintenant une certaine forme d’inquiétude. Si ça se trouve, Mana nan plus n'y serait pas là bas, et je serais avec plein d'inconnus et un Hyuuga arrogant qui va me regarder de travers, han ! Définitivement, l'envie de partir me tentait de moins en moins. J'avais même envie de me faire passer malade, ça serait pas si bizarre en plus vu comment Setsu était ! Mais Papa et Maman le sauraient, et ils seraient déçus. Y'a plus que moi pour faire honneur au clan, oui ! Je dois y aller, montrer que je suis une digne représentante et que tous les Aburame qu'on est on est des gens honorables, cools, brillants et indispensables ! Voilà, j'aurais pas pu mieux dire ! Je me trouve assez géniale sur le coup, mais faut pas le dire. Après tout, je suis modeste, rappelons le.

Il était déjà le matin du départ.

Toutes mes affaires étaient emballées, rangées, et mise dans mon sac à dos qui connaissait à avoir besoin d'un petit lavage. Des tâches de boue le parsemaient ici et là, contrastant désagréablement avec le tissu rouge. Dedans, le nécessaire ! A savoir un sac de couchage, un coussin, des ustensiles de cuisine, de la nourriture à cuisiner, un petit couteau, et un briquet pour faire du feu si jamais il fait trop froid et qu'on campe à la belle étoile. Finissant de remplir ma gourde avec de l'eau, je quittais ma demeure toujours plongée dans le sommeil. Papa et Maman dormaient toujours, ils dormaient toujours après de longues périodes à l'étranger, c'était un peu leurs vacances à eux. Le village, quand à lui, peinait à s'éveiller. On pouvait voir ici et là un début d'activité, mais rien de très sérieux. Un chat vagabond s'échappa à vive allure alors que j'approchais, découvrant ses fouilles. Une petite mamie ratissait les feuilles de son jardin, ensommeillée. L'automne était là, et tout était empreint de son triste toucher. Les couleurs étaient belles, mais tristes. Le rouge, le jaune, l'orange. Tout cela avait un quelque chose de déclin.

Je traçais ma route, sans beaucoup d'entrain. A part celui de retrouver Mana !

Et j'arrivais comme une fleur, sur les lieux du rendez-vous. Il y avait là trois personnes, dont deux plus jeunes que moi. Je supposais que c'était avec elles que je ferai le voyage. Pis, à leurs cotés, un garçon plus âgé. Mais pas plus vieux que moi, j'en avais la conviction. Ça devait être le présumé Shinjin, que je détaillais un petit moment durant. Un petit sourire se dessina sur mes lèvres, avant que je me tourne à nouveau vers mes compagnons. Un blond et un brun. J'étais satisfaite de ma teinte particulièrement voyante, je prenais plaisir à penser que j'étais la tagada sur le gâteau, la fashion, l'originale. Ou encore l'excentrique, même si moi je me trouve très normale. Cependant, quelque chose clochait ...

- Minute, mais elle est où Mana ?


La question fut posée à haute voix, histoire de savoir si quelqu'un pourrait me répondre. Après tout, j'avais pris pour acquis qu'elle serait là, qu'elle ferait cette route à mes cotés. Mon visage refléta mon doute, mon hésitation soudaine. C'était une chose que grande sœur ne soit pas là, mais qu'en plus ma meilleure amie m'abandonne ? Le supporterai-je ? Je me mordais la lèvre inférieure, avant de me retourner à nouveau vers celui qui était désormais mon supérieur. Lui aurait des réponses en tout cas. Mais avant tout, présentons nous, et expliquons lui le pourquoi de l'absence de ma familière !

- Ah heu, désolée pour la politesse ! Moi c'est Umi, et ma sœur Setsu est trop malade pour venir, disolée !


Oui, le fait est que je n'ai pas cité mon clan est intentionnel ! Je ne savais pas si je pouvais supporter des regards de travers. Bon, cela dit, ce n'était pas sûr qu'ils m'en lancent, mais c'était la force de l'habitude qu'on dira. Croisant mes bras sous ma poitrine (ou ce qui le serait un jour, parce que c'était pas encore ça on va dire !), j'attendais avec une certaine impatience une réponse. Ou quelque chose d'amusant, oui, oui, oui !

MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Sam 1 Oct - 17:10

Lorsque Kabashi rentra de l'entraînement, il faisait déjà nuit, les rues étaient quasi désertes, seul les bars et quelques commerces étaient encore ouvert. Il avait hâte de rentrer, ses muscles étaient lourds, et son niveau de chakra était bas, encore aujourd'hui il avait repoussé ses limites, pour devenir plus fort, afin de maîtriser son art, le genjutsu. Cet art que tous les Mirate désiraient contrôler et sublimer, cela n'aidait pas à améliorer leurs relations avec le reste du village, l'utilisation du genjutsu avait toujours été considéré comme dérangeant, ils étaient la seule famille à en faire leur atout majeur, tous les Mirate qu'il avait rencontré jusqu'à maintenant étaient des illusionnistes de talent.

Lorsqu'il franchit la petite porte en bois de la maison de Chuiko, une odeur incroyablement agréable vint lui caresser les narines, il libéra ses pieds de ses chaussures et se rendit directement dans la cuisine, là Chuiko était face à une grande casserole, d'où semblait émaner la douce odeur qu'il avait sentit en entrant.

[Chuiko]"Tu es enfin rentré, je t'attendais, j'ai quelque chose pour toi. Ouvre cette enveloppe sur la table."

Kabashi s'exécuta, il découvrit alors le message.
Citation :

Rendez-vous à six heures aux portes nord, avec vos affaires de missions, pour un départ sur une durée encore indéterminée.

Shinjin Hyuuga,
Chuunin de Konoha.

Il reconnu l'écriture du Hyuuga, il avait besoin de lui, encore une mission de plus, mais pourquoi ne lui avait-il pas donné en mains propres.

[Kabashi]"Je peux avoir des détails ?"

[Chuiko]"Tu seras membre de son équipe, avec l'accord d'Akikazu et le mien. Je pense que tu es prêt à reprendre le service actif."

Il ne le montra pas, mais le genin était heureux d'être de nouveau considéré comme un ninja loyal, et de pouvoir rejoindre l'équipe de Jin, il admirait tant la sagesse de son jeune ami, ils avaient accomplis plusieurs missions ensemble, et il était un bon tacticien, malgré son manque d'expérience. Il se doutait aussi qu'il serait sans doute le doyen de son équipe, étant donné la jeunesse du chuunin, ils ne lui auraient pas confié une équipe trop âgée.

[Kabashi]"Comment vous a t-il convaincu de me laisser partir ?"

[Chuiko]"Il nous a simplement dit qu'il se sentait apte pour te commander"

[Kabashi]"C'est tout ?"

[Chuiko]"Oui, Akikazu semblait avoir confiance en lui, et je ne me suis pas opposé au fait que tu rejoignes une équipe. Et puis tu as déjà fais plusieurs missions avec lui."

Il se contenta d’acquiescer, la perspective de faire partie d'une équipe lui donnait un peu d'espoir, même si d'un autre côté il commençait déjà à s'inquiéter de son intégration au sein d'un groupe, il n'aimait pas vraiment le contact humain, même s'il avait déjà accompli plusieurs missions sans trop d'accros.

Après leur repas, il prit soin de préparer ses affaires, comme à son habitude il porta une attention toute particulière aux tonfas que Chuiko lui avait offert, ils étaient encore en bon état, et il était persuadé qu'ils lui seraient très utiles.


Le réveil sonna, venant lui titiller les tympans, une nouvelle journée commençait, et il allait rejoindre la team de Shinjin. Il se dépêcha de prendre sa douche et d'enfiler ses vêtements, Chuiko était en bas, elle l'attendait.

[Chuiko]"Salut. Je voulais te parler avant que tu partes. Fais attention, et ne te trompes pas dans tes choix. Protège les faibles. Tu y penseras ?"

[Kabashi]"Oui, je ferais mon possible, j'ai besoin de me racheter."


Il partit en direction de la porte Nord, il était un peu en avance, il prit donc son temps pour traverser le village. Une fois arrivé au lieu du rendez-vous, Jin attendait déjà ses élèves.

[Kabashi]"Salut Jin. Merci d'avoir pensé à moi pour l'équipe."


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Mar 4 Oct - 13:55

En tant que chuunin, je suis arrivé le premier sur les lieux du rendez-vous. C'était mieux ainsi, leur montrer une note de respect, qui j'espère, ils me rendront. Ils étaient tous différents, je le savais en ayant lu leur dossier, mais leur arrivée confirme ce qui était dit. Tout d'abord, Akito, en avance, contrairement à la dernière fois. On y trouve déjà du progrès. C'est bien que ce soit lui qui soit arrivé en premier. Sur mes quatre recrues, il y en a deux que je ne connais pas, et c'est justement avec eux que je vais devoir travailler le plus aujourd'hui. Enfin... nous verrons comment s'amène la journée.
Le deuxième à arriver sur place est un imprévu. Le remplaçant de Setsu Aburame, qui ne peut pas venir. Un genin dont je ne sais rien, et dont je n'ai même pas eu le temps de lire le dossier. Il fait une entrée fracassante, peut-être trop. Oui, j'ai l'impression qu'il en fait trop. Et si Reiko ne m'en a pas fait part hier soir, c'est peut-être à cause de son niveau, ou de sa maturité. Nous verrons, je ne prends pas la peine de lui répondre. J'exposerai ce qui doit être dit quand tout le monde sera là, car je n'aime pas me répéter inutilement. Pas encore six heures. En y repensant, Akito est vraiment arrivé tôt, il aurait même pu arriver avant moi.
Si l'entrée de Satochi avait était fracassante, celle du troisième ne l'était pas. Elle était presque poétique, sortant de la brume du petit matin. Arrivée jusqu'à nous, Umi commence d'emblée par une question. Mana? Je ne connais aucune Mana, mais on peut penser que c'est une genin de son rang, avec qui elle a l'habitude de faire des missions. Elle vient également confirmer ce que Satochi avait annoncé : Setsu ne pourra pas venir. Elle ne mentionne pas que c'est une Aburame. Ce sera pour plus tard, autant qu'ils apprennent à se jauger tels qu'ils sont.

[Jin'] – Il n'y aura pas de Mana.

Il n'y aucune raison pour que je me justifie. Il n'est pas encore six heures, et on attend le dernier : Kabashi. Maintenant que j'y pense, c'est lui le doyen de l'équipe, mais il ne devrait pas me poser de soucis d'autorité. C'est également lui qui sera mon second quand je ne serais pas là. Là aussi, ce sera dit en temps et en heure. Il arrivait, de la même façon que Umi, pour finalement être devant nous à six heures moins cinq, et encore. Une équipe ponctuelle. Espérons qu'ils le resteront. J'ai un peu tendance à me faire du soucis pour rien en ce moment.

[Jin'] – Bonjour. Pour Umi et Satochi, je suis Shinjin. Akito, Kabashi, heureux de vous revoir. Nous partons pour quelques jours. Quand nous rentrerons, vous ferez partie de la team Shinjin. En route.

Alors que je fais volte face, sans vérifier s'ils me suivront ou pas et en commençant la course, mon haori blanc vole dans le vent, et j'imagine bien la vision clair et nette qu'ils ont pu apercevoir du ying et du yang apparaissant dessus. Pour ce voyage, ou nous ne sommes pas en mission, je n'ai pas sorti la tenue du parfait petit chuunin, mais suis resté classique : un kimono noir, dans un haori blanc, avec un chapeau en osier (comme ceux utilisés dans les rizières) sur la tête, car le brouillard de ce début de journée indique une journée chaude. Un kimono avec des manches assez amples pour pouvoir y cacher mon saï, et mes maigres armes. En dessous, et on peut le voir dans mon col, mon armure de ninja – sait-on jamais sur qui l'on peut tomber. Notre première destination serait à dix-huit heures de marche. C'est pour ça que j'entame de suite sur un rythme soutenu, si on divise la distance par deux, ce serait parfait, on arriverait avant que la nuit ne retombe. Je fais exprès de me démarquer de l'équipe, devant. S'il y en a un qui tente quoi que ce soit pour se rapprocher, j'accélère pour qu'il comprenne. Il ne tient qu'à eux de parler durant le trajet. Développez vos relations, vos affinités, ce voyage sert à ça.

Malgré le rythme, le temps ne sera pas assez court à mon goût. À midi, nous sommes qu'à un peu plus de la moitié du chemin. Une clairière qui m'a l'air assez agréable fera l'affaire pour le déjeuner. Une pause d'une demi heure devrait suffire. Bien synchronisé, ils s'arrêtent aussi à côté de moi. Akito et Kabashi supportent mieux la course que les deux autres – ils l'ont déjà testé lors de notre mission dans les montagnes de Konoha. Là, nous n'avons survolé que du plat. Je déballe de quoi me restaurer, et les invite à en faire autant.

[Jin'] – Bon... Je vous invite à faire un rapide tour des présentations. Il faudrait dire de quel clan vous venez, quels-sont vos affinités – par exemple moi, je manie surtout le non jutsu non élémentaire. Je vous demande également pourquoi vous avez choisi la voix du shinobi, et si vous avez un nindo, partagez le.


La faim justifie les moyens...
Kuroko Hokufû
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Mar 4 Oct - 19:33

- Frères -
"Team Shinjin : Acte I" - II


Le groupe de shinobi qu'avait appelé Shinjin fut rapidement rassemblé, le tout avant l'heure prévue. Le premier personnage qui nous a rejoint s'est présenté sous le nom de Satochi, et s'est offert une entrée plutôt... Théâtrale. Visiblement c'était une de ces piles électriques sur patte, le genre de personne que l'on doit surveiller parce qu'ils sont souvent les premiers à se jeter à corps perdus dans des combats à sens uniques. J'étais certes appelé en mission en qualité d'Eisei-nin, mais si je pouvais éviter d'avoir à éponger les restes de mes camarades ruinés par des efforts vains, tout serait pour le mieux. Mais laissons lui le bénéfice du doute. Au vue de nos sacs respectifs, le voyage allait être long, et j'aurais tout le temps de trouver des bons points à ce Satochi. La seule chose que je savais vraiment de lui pour le moment, c'était sont statut de remplaçant de Setsu, ma "coéquipière de toujours". Nous avions vu passer pas mal d'évènements successifs tous les deux, nous avons même été abordé ensemble plusieurs fois par des Chuunin en mal d'élève. Hakai, Azumi et aujourd'hui Shinjin. A croire que le destin voulait tout le temps nous rapprocher.

La second shinobi qui nous avait rejoint était en fait une kunoïchi. Une certaine Umi. Outre le fait qu'elle semblait à peine plus vieille que moi, peut-être une année voire deux, c'était aussi et surtout la sœur de Setsu. J'avais probablement déjà entendu parlé d'elle très anecdotiquement par Setsu - nous parlions plus volontiers d'autre sujet que la famille -, mais même que ce soit sa tête où son attitude, rien ne rappelait l'Aburame que je côtoyais presque chaque jours. Cheveux aux vents, un grand sourire collé sur le visage - un sourire qui s'effaça bien vite d'ailleurs - et un style plutôt décontracté. Tout le contraire de sa sœur.

Enfin le troisième et dernier shinobi arrivé était Kabashi. Une figure que je commençais à connaitre, pour avoir fait une mission avec lui, aux côtés de Shinjin d'ailleurs. Rien de plus à dire sur lui, si ce n'est qu'il n'a pas grandement changé depuis la dernière fois.

Il est temps de partir, notre chef d'équipe nous fait un topo rapide - très très rapide même, nous ne savons ni où nous allons ni pourquoi. On se croirait dans un polar - puis chacun ramasse ses affaires et nous prenons la route. Naturellement c'est le Chuunin qui prend la tête du groupe. D'abord parce qu'il est le chef, et ensuite et surtout parce qu'il est le seul à savoir où nous allons. J'aurais bien essayé de me rapprocher de Shinjin pour faire la conversation - je n'ai jamais aimé marcher en silence - mais je voulais en savoir plus sur la maladie qui avait obligé Setsu à rester cloitrée à Konoha. Aussi je m'adresse à celle qui doit certainement être la dernière à l'avoir vue, Umi.

Akito - Umi, c'est ça? Tu as dis que Setsu est malade. Rien de grave j'espère, se serait trop stupide d'être clouée au lit après avoir reçu son bandeau, non?

Umi - Bah ça va. Je crois... Mais t'es qui? Tu connais Setsu? Jamais entendu parler d'un "Akimachin"... Mais t'as pas l'air méchant, c'est déjà ça!

Akito - Décidément, vous êtes vraiment à l'opposée l'une de l'autre...

[S'tu veux continuer ou si ce que j'ai écris correspond pas à Umi, dis le moi. J'corrigerais]

***

La conversation ne dura pas bien longtemps, d'une part parce qu'Umi et Satochi ne semblaient pas tenir aussi bien le rythme de marche que Kabashi, Shinjin et moi même, et d'autre part parce que malgré le fait que j'aime voyager en discutant, je restais quelqu'un de timide et quelque peu renfermé avec les inconnus. Néanmoins j'allais rapidement devoir oublier ces traits de caractère. En effet, à peine la pause entamée, Shinjin proposa à chacun de se présenter au autre. Une manière élégante de briser la glace. Je m'attendais à ce qu'il se prête à l'exercice le premier, mais face à son silence, je me suis résolu à prendre la parole.

Akito - Je m'appelle donc, pour ceux qui ne le savent pas, Hokufû Akito. Ma famille est rattachée à une lignée de forgeron dispatchée un peu partout alors je sais pas si on peut parler de clan... Je suis un Eisei-nin en cours de formation, aussi évitez de vous arracher des membres et de pisser le sang comme des porcs. C'est pas encore tout à fait mon domaine.

Je marque une courte pause dans ma présentation pour reprendre mon souffle - et me donner un effet mystérieux relativement peu concluant -.

Akito - Et puis pourquoi j'ai choisis de devenir shinobi? Au départ parce que je voulais pouvoir découvrir une partie du monde que je n'aurais pas pu découvrir sans cela, et puis pour d'autre raisons familiales... Maintenant, je ne sais plus trop pourquoi je fais ça. J'ai vraiment besoin d'une raison pour soigner des camarades? Je veux dire... Je soigne les gens - ou j'essaye- c'est déjà pas mal.


Dernière édition par Hokufû Akito le Mer 26 Oct - 20:22, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Ven 7 Oct - 10:03

Rapidement après l'arrivée du jeune Satochi, une silhouette se dessina dans la brume, elle semblait s'approchait du groupe de Shinobi,peu de temps après elle se présenta comme étant Umi, elle était la soeur de la Kunoichi que remplaçait Satochi.
Quelques minutes plus tard un garçon plus âgé se présenta, une certain Kabashi disait-il, il était à peine plus petit de taille que Satochi mais était visiblement plus vieux, peut-être même et surement le plus vieux du groupe.
Une fois que le groupe fut au grand complet, il regarda brièvement avec qui il allait faire équipe, ils paraissaient tous fort sympathiques.
C'était un groupe Shinobi relativement jeune, le jeune garçon aux cheveux blancs semblait être le plus jeune suivit part Satochi et le chef de l'équipe Shinjin , puis ensuite il y avait Umi à peine plus âgé et puis Kabashi le plus vieux.
Cette équipe allait faire des étincelles...
Comme chaque membres avaient été à l'heure et même en avance le capitaine se présenta et décida de partir sur le champ:


[Jin'] – Bonjour. Pour Umi et Satochi, je suis Shinjin. Akito, Kabashi, heureux de vous revoir. Nous partons pour quelques jours. Quand nous rentrerons, vous ferez partie de la team Shinjin. En route.

Il engagea le mouvement dans un rythme convenable, avec ce que Shigeki lui avait fait courir en vue de l’obtention de son bandeau il se sentait bien, il allait devoir cependant tenir, car comme il aurait du s'en douter le voyage n'était pas ce que l'on peut appeler de "court" au contraire, pendant le voyage,il regardait fréquemment le ciel pour s'informer de la position du soleil.
Lorsqu'il était partit de Konoha il faisait bon, très bon même pas trop chaud, pas trop froid, l'idéal pour courir mais après plusieurs heures de routes, la chaleur avait prit le dessus sur la fraicheur et les premiers signes de fatigues de se faisaient sentir.
Tandis que Kabashi et Akito semblaient tenir le choc, bien que Akito reste en retrait afin de parler avec Umi de sa frangine. Qui n'était pas en forme mais dont les jours n'étaient pas comptés d'après ce qu'avait pu entendre le brun.
Peu de temps après sous les ordres de Shinjin, ils stoppèrent leurs marches. Le premier réflexe de Sato fut de regarder le ciel, le soleil était à son zénith, il était donc l'heure de manger. C'était un moment de repos fort bien venu car l'endurance du garçon était sérieusement entamé, quelques bentos et tout rentrerait dans l'ordre.
Alors qu'ils s'installèrent tous prêt du Hyuuga, celui-ci leur demanda à tour de rôle de parler un peu de eux, ce qu'il fit en premier pour montrer l'exemple, il ne parla pas de son clan ce qui était tout à fait normal, les Hyuuga n'avaient plus leurs preuves à faire au sein du village, c'était une famille noble de Shinobi, être dans l'équipe d'un Hyuuga était une chance, un privilège même, un honneur.
Ensuite ce fut le garçon à la capuche qui parla:


[Akito] - Je m'appelle donc, pour ceux qui ne le savent pas, Hokufû Akito. Ma famille est rattachée à une lignée de forgeron dispatchée un peu partout alors je sais pas si on peut parler de clan... Je suis un Eisei-nin en cours de formation, aussi évitez de vous arracher des membres et de pisser le sang comme des porcs. C'est pas encore tout à fait mon domaine.
Et puis pourquoi j'ai choisis de devenir shinobi? Au départ parce que je voulais pouvoir découvrir une partie du monde que je n'aurais pas pu découvrir sans cela, et puis pour d'autre raisons familiales... Maintenant, je ne sais plus trop pourquoi je fais ça. J'ai vraiment besoin d'une raison pour soigner des camarades? Je veux dire... Je soigne les gens - ou j'essaye- c'est déjà pas mal.


A présent c'était au tour de Satochi de parler de lui, chose qu'il n'avait jamais faite auparavant mais il fallait bien un début à tout c'est donc ainsi qu'il se lança...

[Satochi] - Et bien, tout d'abord bonjour à tous,je suis content de vous rencontrer, Je m'appelle Satochi Ryokai, est ce qu'on peut dire que ma famille est un clan ? Tout simplement non étant donné qu'il ne reste plus que ma mère et moi depuis que mon père à perdu la vie pour Konoha lorsque j'avais cinq ans.

Le brun marqua une pause ,il se demandait s'il avait déjà entendu parler de Masatoo Ryokai, cela était fort peu probable vue l'âge qu'avait les membres de l'équipe...Il repartit alors dans sa description.

[Satochi] - Pour l'instant je débute mon apprentissage avec des techniques de bases non élémentaire, mais j'ai récement débuté des recherches afin de découvrir la nature de mon chakra afin de commencer à m'améliorer sérieusement en Ninjutsu.
Pourquoi suis-je devenu ninja, et bien c'était un rêve quand j'étais petit, à l'âge de trois ans je m'entrainais déjà avec des petits Shuriken que m'avait offert mon père peu de temps avant son départ en mission. Ensuite... Mon nindo, Protéger quoi qu'il advienne les êtres qui me sont cher ainsi que mon Village ainsi que de ne jamais abandonner .
Pour finir j'ai un objectif, retrouver celui qui m'a privé de nombreuses années que j'aurais pu passer avec mon père et le ramener à Konoha afin qu'il soit juger ou bien tout simplement le tuer si la première version est impossible.


Il avait donner à ses camarades le maximum de choses afin qu'ils puissent bien le comprendre et le connaître, la cohésion d'une équipe était la clefs du succès. C'était ce lien qu'ils allaient probablement décupler durant ce périple à travers le Pays du Feu...

MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Mar 11 Oct - 16:47

Première déception de la journée, que j'accueillais avec la moue.

Pas de Mana dans l'équipe, pas de copine avec qui délirer et passer un excellent moment. Pis, elle m'en voudra ! Je pars là, je pars même pour un voyage dans le Pays du Feu ! Whah ! Comment elle va être trop jalouse Mana, elle va vouloir que je lui raconte tout et un peu plus encore, parce que c'est très stylé un voyage en dehors du voyage ! Whah, mon second ! Mon second en quelques mois ! Ma vie prend une tournure intéressante, mais ça c'est parce que je fais des rencontres intéressantes ! Enfin, je crois, ça doit venir de là ... Mais j'ai rencontré qui ces derniers temps ?
Enfin, j'en sais rien. Mais j'ai dû le faire sans m'en rendre compte, voilà ! Whah, Mana elle va être trop jalouseeee ! Hihihi, un voyage quoi ! Avec des gens que je connais pas ! Et avec un chuunin qui s'appelle Jin et qui est Hyuuga !
Bon, le fait qu'il nous dise juste qu'on part pour une destination inconnue ne me dérange pas plus que ça. Moi, je l'aime le pas connu ! Celui que tu découvres ! Ce chemin la nuit, où tu vois juste devant tout, à quelques centimètres, juste ce que ta lanterne te permet d'entrevoir ! Quelle métaphore, quelle beauté ! C'est la vie avec un grand V ! La vie que t'as envie de vivre à fond et jusqu'au fond !

Et ainsi, nous quittions ce village tant familier pour aller ... Vers l'aventure.

La route se fit dans le calme, nul ne parlait. Mes coéquipiers étaient calmes, notre cheftaine devant. J'essayais de le rattraper pour taper la discute, après tout j'suis sûre qu'il est intrigant, c'est un Hyuuga quoi ! Mais à chaque fois que j'essaye, il se met à tracer et à mettre de la distance ! Han, l'impoli ! Genre j'suis pas assez bien pour lui ! Sale petit arrogant, t'vas voir quand j'serais plus grande, t'vas pas apprécier j'te l'assure !
Alors pour la seconde fois dans la même journée, je faisais à nouveau la moue, bras croisés sous ma poitrine, un brin boudeuse. Mais là, quelque chose vient égayer ! Là, y'a le petit blond, pas le brun, le blond, qui vient se mettre à coté de moi, et qui commence à me poser une question innocente.

- Umi, c'est ça? Tu as dis que Setsu est malade. Rien de grave j'espère, se serait trop stupide d'être clouée au lit après avoir reçu son bandeau, non?

Reçue son bandeau ... Han oui ! C'est vrai, elle est Genin, comme moi grande soeur Setsu ! Elle a gérée, il faut le dire, et pas qu'un peu. Elle a toujours été douée, elle le mérite ..! Mais minute ! Comment il sait ça lui ! Genre je me souviens même pas de son nom et lui il se souvient de celui de ma soeur ?! C'est louche, très louche ! Moi j'dis que ça cache un truc ! Et même que je lui réponds en vrac plein de trucs qui expriment ma méfiance !

- Bah ça va. Je crois... Mais t'es qui? Tu connais Setsu? Jamais entendu parler d'un "Akimachin"... Mais t'as pas l'air méchant, c'est déjà ça!

- Décidément, vous êtes vraiment à l'opposée l'une de l'autre...

- Je me trouve plus joli aussi, c'est de ça que tu parles ?!

Akimachin soupira, visiblement las. Je penchais la tête sur le coté, perplexe, ne sachant pas comment interpréter sa réaction. N'empêche, je devais lui parler plus ! Savoir ce qu'il savait, et si c'était quelqu'un de bien pour Setsu ! Après tout, si jamais elle doit sortir avec lui, autant qu'elle sache tout de tout, alors moi comme je suis une sœur attentionnée bah je vais le faire à sa place, genre je suis un peu l'éclaireur ! Je vais au devant du danger pour apporter l'information vitale ! Ah ! Une mission pour l'héroïne Umi ! Je ne peux me désister, on compte sur moi !

- Et sinon, c'est quoi ton genre de filles ?

Finalement, après une longue marche qui m'a fait mal aux pieds, et quelques paroles échangées avec Akimachin, nous faisions une pause sous l'ordre du Hyuuga pas très social. Je manquais un peu de souffle, mais il faut dire que courir comme ça, c'était pas permis ! Genre je pensais que ça serait tranquille, qu'on marcherait ! Et bah nan ! On trace, zouh, comme le vent ! Mais moi je suis pas le vent, alors je galère et pas qu'un peu ! Et bref, je décide de m'assoir à terre, histoire de reprendre des forces. Après tout, l'endroit il est pas mal ! Une clairière plutôt belle, genre qu'on pourrait s'y installer pour vivre en toute quiétude ! Mais moi j'aime pas trop la quiétude, c'est ennuyant ! J'aime quand y'a de l'agitation, plein de trucs qui se déroulent ! Peut-être que Mana elle aimerait ? J'sais pas, p't'être ... Pas sûre. Bref, on doit se présenter à ce qu'il parait ? Bah moi j'ai un peu la flemme, alors je décide d'attendre que tout le monde le fasse avant moi, histoire de pas devoir reprendre mon souffle toutes les trente secondes.

Akito est d'une famille de forgerons, et il étudie la médecine ! Han comme moi ! Copain d'amphi' ! Mais, comment ça se fait que je l'ai jamais croisé alors ?! Louche, il est louche oui ! Tout ça pour dire qu'on devrait peut-être prendre des cours ensemble, avec Mana, ça serait sympa. On pourrait délirer, ouiiii ! Enfin, pas trop, faut être sérieux. Mais est-ce qu'il est sérieux Hakito ? Je sais pas du tout, je me le demande. Peut-être que je pourrais lui prendre ses notes, si notes il a. Et peut-être même qu'il pourrait me faire une arme ! Enfin, sa famille c'est des forgerons ! J'aimerai trop avoir un acier entre les mains ! Ah zut, en fait, c'est interdit maintenant que j'y pense ... N'empêche que ça serait trop bien !
Sûrement parce que c'est interdit ... Je sens mes tiques s'agitaient. Coïncidence ? Ou juste sont-elles épuisées ? Ou réceptives à quelque chose qui m'échappe ? Aucune idée ...

Maintenant c'est Satochi qui parle de lui, et même que lui il s'étend beaucoup sur le sujet. Il dit qu'il vient d'un clan mais qu'en fait c'est pas un clan. Il nous parle de ses rêves et de son nindô, de ses apprentissages et recherches. Bref, je sais pas, il m'inspire pas grand chose. Je me contente de le contempler, neutre, peut-être un brin curieuse. J'suis sûre qu'il y a quelque chose d'intrigant à son sujet, un truc qu'il veut pas dire. Mais un truc intéressant.

Puis y'a le dernier, mais lui il dit rien. Et vu qu'il dit rien, je sens que je devrais dire quelque chose. Un quelque chose pour que lui dise quelque chose.

- Dis machin, je crois que c'est à ton tour, tu sais ?

Bon, d'accord ... Machin, ça peut être tout et n'importe qui. Mais mon regard était lourd de sens. Mais vu qu'il ne semble pas décider à me faire plaisir, et que je sens désormais les regards posés sur moi, bah ... J'ai l'impression qu'il faudrait peut-être que je déclare un truc impressionnant, qui permet de ... Faire diversion ! Ou sinon je pouvais me présenter.
C'était une possibilité pas à exclure, et même que j'allais embrasser.

- Heu bah, heu ? Z'êtes sûrs que c'est mon tour ? Ah d'accord ... Bah moi c'est Umi, et je suis une Aburame, comme Setsu qu'est pas venue aujourd'hui car elle est malade. Bah heu ? Comme vous le savez, j'ai plein d'insectes dans mon corps, trash nan ? Moi je le trouve, mais vous savez, on s'y fait vite. Tout ça pour dire que j'étudie la médecine à l'Académie, j'aime bien réparer les bobos. Mes rêves pour plus tard ? J'sais pas ... Et pour ma vocation, ça vient de famille, tout le monde faisait ça alors pour pas être originale j'ai fait pareil ... Mais pâtissière ça doit être cool aussi.

MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Mar 25 Oct - 18:49

Ils étaient prêts à partir, Jin prit la tête, Kabashi n'avait pas de mal à le suivre, Akito avait lui aussi prit le rythme du chuunin, pour les deux autres, c'était un peu plus dur, mais ils arrivaient à suivre. Il avait déjà plusieurs fois laissé les portes du village derrière lui, à la recherche de vengeance, ou pour accomplir son devoir. Le village lui avait tant donné, et il n'en avait pas conscience il y a quelques mois encore. Nul doute qu'il saurait payer le prix de son retour et de la bonté du village, lui qui aurait pu finir comme trophée pour l'oi nin qui l'avait arrêté.

Kabashi ne les connaissait pas encore, ils étaient jeunes et plein d'enthousiasme, soit complètement différents de lui. L'un sortait directement d'une bande dessinée comique, et l'autre avait la tête dans les nuages, ou ailleurs. Il savait que les premières impressions ne sont pas toujours les bonnes, mais il se faisait déjà malgré lui un avis sur ces coéquipiers.

Jin leva la main pour stopper le petit groupe, il sortit une ration de son sac et invita tout le monde à faire de même. Kabashi prit le bento que lui avait préparé Chuiko, juste de quoi reprendre des forces. Jin leur demanda de se présenter, Kabashi n'était pas adepte de ce type de présentation, mais ils en auraient tous besoin plus tard.

Akito commença, Kabashi le connaissait déjà un peu, mais il ignorait tout de ses origines. Une présentation sobre et claire. Ensuite ce fut Satochi qui prit la parole, Kabashi se reconnut un peu dans son discours, lui aussi recherche la vengeance, mais contrairement à lui il ne cherche pas à tuer son propre père. Il ne reste plus que Kabashi et la jeune Umi, il n'a pas vraiment envie de prendre la parole, mais la jeune fille ne semblait pas être du même avis.

- Dis machin, je crois que c'est à ton tour, tu sais ?


Kabashi fit non de la tête, en effet tous les regards étaient tournées vers elle. La jeune aspirant prit alors la parole un peu confuse, c'était la soeur de Setsu Aburame, pourtant elles avaient l'air si différentes, aussi bien d'un point de vue moral que physique. Elle avait du mal à trouver ses mots, et elle dégageait une telle naïveté face au monde, jeune pousse encore insouciante et dont la vie se résume à jouer et à s'amuser. Il ne savait pas grand chose des Aburame, seulement qu'ils hébergeaient des insectes dans leur corps, c'était le clan le plus discret du village, mais pas pour autant inefficace, beaucoup d'entre eux sont devenus de grands ninjas qui ont toujours défendus le village avec bravoure.

Finalement c'était son tour, il décida qu'il ferait concis et classique, il ne voulait pas aborder sa désertion, c'était le passé, il avait changé, et il comptait bien le faire savoir.

[Kabashi]"Mon nom est Kabashi Uzukame, et j'appartiens au clan Mirate par ma mère. Je suis orphelin depuis l'âge de huit ans. Je suis compétent en Genjutsu en techniques de feu. A la base je suis devenu ninja pour une question de vengeance et de revanche, mais le temps m'a changé, je me suis dévoué à la protection du peuple. Voilà, j'ai rien à ajouter."


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Mar 25 Oct - 19:52

Ils s’étaient exécutés. Peut-être un peu mal à l’aise au début, mais j’attribue cela à la nouveauté de la chose. De nouvelles personnes, avec qui ils vont vivre, et parfois défier la mort. Peut-on parler d’affinité ? Non. Les affinités, c’est encore un autre domaine. Tandis que je mangeais, ils décidèrent d’éluder la question. Je leur demandais, pour une première fois, de se mettre à nu, mais peu jouèrent le jeu, essayant de garder un artefact de barrière mental vis-à-vis de leurs futurs coéquipiers, et donc, de moi. Le premier fut Akito. J’avais posé des question bien précises, il y répond aussi bien qu’il peut. Car il me connaît.

[Akito] – Je m'appelle donc, pour ceux qui ne le savent pas, Hokufû Akito. Ma famille est rattachée à une lignée de forgeron dispatchée un peu partout alors je sais pas si on peut parler de clan... Je suis un Eisei-nin en cours de formation, aussi évitez de vous arracher des membres et de pisser le sang comme des porcs. C'est pas encore tout à fait mon domaine.Une petite pause, en bon orateur.[color:1b86=brown2] Et puis pourquoi j'ai choisis de devenir shinobi? Au départ parce que je voulais pouvoir découvrir une partie du monde que je n'aurais pas pu découvrir sans cela, et puis pour d'autre raisons familiales... Maintenant, je ne sais plus trop pourquoi je fais ça. J'ai vraiment besoin d'une raison pour soigner des camarades? Je veux dire... Je soigne les gens - ou j'essaye- c'est déjà pas mal.

Une touche d’humour qui m’arrache un sourire, éviter la question de la famille, ce que je ne lui ai pas demandé. Avec du recul, il est vrai que nous sommes des coéquipiers, pas des amis, il est bon de savoir certaines choses, tout comme il est bon de ne pas en savoir d’autres. Je savais déjà qu’il était médecin, pour avoir requis ses compétences lors de notre mission, mais il a su s’introduire en tant que tel. Se cataloguer ? Nous verrons cela plus tard. La deuxième présentation arrive déjà, suivant l’exemple qu’Akito a fait le choix de donner.

[Satochi] – Et bien, tout d'abord bonjour à tous, je suis content de vous rencontrer, Je m'appelle Satochi Ryokai, est ce qu'on peut dire que ma famille est un clan ? Tout simplement non, étant donné qu'il ne reste plus que ma mère et moi depuis que mon père à perdu la vie pour Konoha lorsque j'avais cinq ans. Pour l'instant je débute mon apprentissage avec des techniques de bases non élémentaires, mais j'ai récemment débuté des recherches afin de découvrir la nature de mon chakra, afin de commencer à m'améliorer sérieusement en Ninjutsu.
Pourquoi suis-je devenu ninja, et bien c'était un rêve quand j'étais petit, à l'âge de trois ans je m'entrainais déjà avec des petits Shuriken que m'avait offert mon père peu de temps avant son départ en mission. Ensuite... Mon nindo, Protéger quoi qu'il advienne les êtres qui me sont cher ainsi que mon Village, ainsi que de ne jamais abandonner. Pour finir j'ai un objectif, retrouver celui qui m'a privé de nombreuses années que j'aurais pu passer avec mon père et le ramener à Konoha afin qu'il soit juger ou bien tout simplement le tuer si la première version est impossible.


Satochi a joué le jeu plus que ce à quoi je m’attendais. C’est une décision lourde à porter, que de s’ouvrir à nous d’emblée, mais il a décidé de sauter le pas. Et même si ce n’est peut-être pas la chose à laquelle il a pensé, il vient de produire un gain de temps énorme vis-à-vis de l’équipe. C’est pour le moment le garçon qui s’est le plus rapproché de nous. Son arrivée rocambolesque, sa tirade à cœur ouvert… les préjugés qu’il nous a fait avoir, ce sont des sentiments. Et c’est donc le garçon sur lequel ce sont dirigés le plus de sentiments. Habiles, peut-être sans le vouloir, et c’est ça qui est un plus. Un pouvoir dont il ne doit pas avoir conscience, une force qu’il me sera aisé de placer, de manipuler, mais qui lui servira partout où il ira. Ce Satochi s’avère être un coéquipier de premier ordre on dirait.
Il en reste donc deux, et la Aburame n’a pas l’air de vouloir passer devant. Cela aussi me fait sourire. Mais je crains que Kabashi parle de sa désertion. Je ne lui donne aucune consigne, c’est à lui de faire le choix. La réaction de ses coéquipiers aura un rôle à tenir. Mais non, il tient tête à la petite Umi, et c’est donc elle qui prend son tour de parole.

[Umi] – Heu bah, heu ? Z'êtes sûrs que c'est mon tour ? Ah d'accord ... Bah moi c'est Umi, et je suis une Aburame, comme Setsu qu'est pas venue aujourd'hui car elle est malade. Bah heu ? Comme vous le savez, j'ai plein d'insectes dans mon corps, trash nan ? Moi je le trouve, mais vous savez, on s'y fait vite. Tout ça pour dire que j'étudie la médecine à l'Académie, j'aime bien réparer les bobos. Mes rêves pour plus tard ? J'sais pas ... Et pour ma vocation, ça vient de famille, tout le monde faisait ça alors pour pas être originale j'ai fait pareil ... Mais pâtissière ça doit être cool aussi.

Et notre deuxième médecin. Une doctoresse, qui se révèle aussi en tant que telle. Mais ce n’est pas tant ce qu’elle dit qui est intéressant, mais plus comment elle le dit. Cette énergie gonflée à bloc de bonne humeur, qui sera sans doute capable de motiver, de ranimer, de voler rire et sourire. Umi Aburame, bienvenue dans la team Shinjin, et c’est un plaisir de vivre à tes côtés. Je souris, elle communique sa bonne humeur, mais mon sérieux revient. C’est au tour de Kabashi, avec la grande question.

[Kabashi] – Mon nom est Kabashi Uzukame, et j'appartiens au clan Mirate par ma mère. Je suis orphelin depuis l'âge de huit ans. Je suis compétent en Genjutsu en techniques de feu. A la base je suis devenu ninja pour une question de vengeance et de revanche, mais le temps m'a changé, je me suis dévoué à la protection du peuple. Voilà, j'ai rien à ajouter.

Et voilà, tout le monde s’est présenté. S’ensuit un petit silence, et je mets un certain temps à comprendre qu’il y en a qui attende de moi que je fasse ce que je leur ai demandé. Non. Ils vont également apprendre que si je suis chuunin, cela a certains avantages. Notamment le « faîtes ce que je dis mais ne faîtes pas ce que je fais », pour dire ça grossièrement. Je n’ai aucune intention de me dévoiler, et de plus, ça garde le petit prestige du chuunin instructeur d’une équipe. Je range mes affaires à peu près quand ils ont fini de manger.

[Jin’] – Pour ma part, vous aurez juste besoin de que ce qui rapproche le plus de mon nindô, c’est la perpetuelle évolution. Ils nous reste du chemin.

Il nous en reste, mais pas énormément. Nous arrivons vite à la frontière avec le pays de l’herbe. Le décor change. La forêt à perte de vue laisse place à la plaine, herbacée à hauteur d’hommes (donc plus hautes que moi – je ralentis le pas pour qu’ils ne me perdent pas de vue). Finalement, nous arrivons à notre destination : souin’Kappa, ou le temple de Kappa. Toujours aussi majestueux que la dernière fois que je l’ai vu. Déjà de loin, dans la plaine, on pouvait repérer cette haute falaise de quelques dizaines de mètres, qui a cet endroit, à fait la parfaite frontière entre le pays de l’herbe et le pays du feu. A l’intérieur de cette paroi rocheuse a été façonné les entrailles du temple, un peu enfoncé. Un passant aguerri l’aurait peut-être vue, mais peu probable, car aucune route ne passe à proximité. Immense et bien caché. D’autant que les constructeur ne se sont pas arrêtés là, mais ont pris soin de sculpter chaque figure de leur culte sur la paroi. Et une fois que toutes leurs figures étaient représentées, alors ils se mirent aux Daimyo, puis ensuite, aux Kage. En tout, pas loin de deux cent statuts, sur cinq étages, faisant toutes la totalité d’un étage du temple, soit sept à dix mètres. Un travail de titan, que soixante moines entretiennent constamment. Et le plus magnifique, c’est que bien que la falaise soit en granit, solide, mais peu esthétique, tous les ouvrages (qui ne se limitent pas qu’aux statuts, mais également à des effets de style, d’architecture, des fioritures en tout genre) sont en pierre blanche : du marbre, et parfois du jade. Je m’arrête, et ils s’arrêtent également derrière moi, également bluffé par ce spectacle extraordinaire. Cependant, c’est là la première étape de notre voyage.

[Jin’] – Voilà où nous dormirons ce soir. Mais en échange de leur hospitalité, allez à la rencontre des moines et demandez leur à quoi vous pouvez servir.

Les ordres sont donnés, et je m’en vais. Je les laisse. Direction l’intérieur du temple. L’immense porche fait rentrer la lumière dans la première salle, soutenue par d’énormes piliers sculptés, eux aussi. Les moines voient à quel clan j’appartiens, et me sourient. Ceux qui ont fait vœux de silence résident au troisième étage, ou alors dans l’arrière du temple. Ils n’ont donc pas souvent accès à la lumière, mais peuvent librement circuler dans le cœur, interdit au public. Je me dirige vers l’autel, juste avant les quartiers interdit. Deux autres pèlerins sont déjà en train de méditer. Je pose mon paquetage à côté de moi, me mets en tailleur. Une longue séance devant Bouddha.


La faim justifie les moyens...

MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Mer 26 Oct - 18:46

Les quatre shinobis reprennent leur route derrière leur chef, leur rythme est bon et les deux nouveaux commencent à s'habituer à la marche. Kabashi est concentré, il ne sait pas encore ou Jin va les mener, étant donné la direction qu'ils ont pris, ils se dirigent vraisemblablement vers le pays de l'Herbe. Soudain, le Hyuuga ralentit et s'arrête, il leur montre alors le plus grand temple que Kabashi ait jamais vu, sur le moment il ne l'avait pas remarqué, mais il leur faisait face, au milieu d'une énorme masse rocheuse qui surplombait la grande plaine. Le tempe était d'une richesse architecturale impressionnante, à se demander si c'était des hommes qui l'avaient construit. Tout semblait avoir été façonné avec précision, chaque statut était parfaite, on pouvait facilement reconnaître les visages des kage qui étaient encore plus vrais que sur la falaise de Konoha, le temple dégageait une richesse incroyable, Kabashi ignorait que la religion pouvait conduire à la construction de tels édifices. En plus de sa beauté, le temple se fondait parfaitement dans le décor, sculpté dans la falaise et dissimulé au milieu d'une végétation dense. Si proche de Konoha et pourtant si différent de par son style et sa grandeur.


[Jin’] – Voilà où nous dormirons ce soir. Mais en échange de leur hospitalité, allez à la rencontre des moines et demandez leur à quoi vous pouvez servir.


Kabashi n'avait encore jamais approché de près la religion, il savait seulement qu'il s'agissait d'un refuge pour les hommes à la recherche de paix. C'était peut-être ce dont il avait besoin, la religion pourrait-elle le rendre meilleure ? Il retourna la question dans tous les sens, nul doute qu'il ne changerait pas, mais peut-être deviendrait-il plus sage. Il partit alors à la rencontre des moines sans dire un mot, laissant ses trois compagnons seuls. Il voulait découvrir lui même le temple, et s'imprégner de l'ambiance d'un lieu aussi spirituel.

Il commença alors à explorer les lieux, sans se soucier tout de suite de la mission que lui avait confié Jin. Chacun des moines semblait avoir une tâche à accomplir, certains s'occupait du linge, d'autres d'entretenir les lieux, il vit les plus belles calligraphies qu'un moine était en train de réaliser, il y avait aussi des moines pratiquant ce qui ressemblait à des arts-martiaux, et tout ceci dans un silence de cathédrale. Jamais il n'aurait pensé trouver un lieu aussi paisible et beau à la fois, non contaminé par la société commerciale.

Tandis qu'il déambulait un peu partout dans le temple, un des moines vint l'aborder, visiblement il avait passé un peu trop de temps à flâner.

[Moine]"Mon garçon, tes camarades ont déjà des tâches qui leurs sont assignées, toi aussi tu dois participer."

[Kabashi]"Bien sur, excusez-moi. Que puis-je faire pour vous ?"

[Moine]Tu m'as l'air intéressé par les arts-martiaux. Tu pourrais leur apporter de l'eau leur ration de pain. Le puits est dans la cour derrière toi, tu leur emmèneras dix sceaux. Je vais t'emmener à la réserve, pour te donner les pains."

Kabashi suivit le moine qui le conduisit à l'intérieur de la bâtisse, il l'emmena dans ce qui ressemblait à une boulangerie, ils fabriquaient eux-même leur pain. Il lui montra la réserve et lui demanda de prendre cinquante pains, il s’exécuta et les mit dans un sac, ce dernier pesait plutôt lourd, il devait maintenant les porter à l'autre bout du temple.

[Moine]"Bon, je te laisse te débrouiller, tu sais où est le puits."

Kabashi se retrouvait seul avec l'énorme sac sur le dos en plus de son équipement, il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour atteindre l'endroit où s'entrainaient les moines, il déposa le sac à proximité. Il se rendait maintenant dans la petite cour que lui avait indiqué le moine, il y trouva les sceaux, mais pas de puits. Il vit un grand escalier qui descendait en bas de la falaise, il emprunta la descente, le puits était en bas, les sceaux en haut, et il fallait les remonter deux par deux. Il remonta les marches quatre à quatre pour ne pas perdre de temps et prit deux sceaux qu'il descendit.

Étant donné la hauteur du temple, les moines auraient été obligés de creuser un puits très profond pour trouver de l'eau, voilà pourquoi ils avaient creusé au niveau le plus bas. La tâche ne serait pas aisée, loin de là. A vide chacun des sceaux pesaient déjà cinq kilos, alors pleins ils devaient bien atteindre les quinze kilos chacun, ce qui était déjà beaucoup pour lui.

Il remplit les sceaux à ras bord, il remonta les marches aisément, à la troisième remontée, il n'en pouvait presque plus, ses mollets étaient en feu et ses bras le faisaient souffrir. Il descendit de nouveaux, avec beaucoup moins d'assurance qu'au départ, il n'en pouvait plus de porter ces sceaux. Finalement arriva le dernier voyage, il empoigna les deux sceaux, il lui fallut un effort surhumain pour ne pas les échapper et pour ne pas tomber avec. Il s'assit, les mains endoloris et le souffle court, il devait encore les emmener auprès des moines.





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Kabashi Uzukame le Jeu 2 Fév - 18:38, édité 2 fois
Kuroko Hokufû
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Dim 6 Nov - 17:06

- Frères -
"Team Shinjin : Acte I" - III

Citation :
Tâche 7, suivra avec la Tâche 6 en commun avec Umi.

Jin’ – Voilà où nous dormirons ce soir. Mais en échange de leur hospitalité, allez à la rencontre des moines et demandez leur à quoi vous pouvez servir.

Nous y voilà, notre premier arrêt. Je n'arrivais pas à savoir si l'édifice de pierre qui se présentait devant nous était réel. Un temple qui jaillissait de la roche, qui n'était que le continument des falaises que nous pouvions voir plus tôt. Cela semblait irréel, des moines qui sculptent leurs temples à travers la montagne elle-même, qui y sculptent les figures de leurs dogmes, les daimyo et même les Kage. Tous immortalisés dans le marbre et le jade... Sublime... Mais je n'avais gère le temps de l'admirer, il fallait se mettre au travail. Je me foutais un peu de dormir dehors, la saison était plutôt clémente, mais je ne voulais pas manquer l’opportunité de manger un repas chaud. Kabashi s'est déjà éloigné du groupe en nous laissant, Satochi, Umi et moi, derrière. Les deux sembles s'être habitué au rythme de marche de Shinjin, et sont donc apte à travailler. Restait à savoir si nous allions travailler de concert où non.

Akito - Je pars devant, je trouverais bien quelque chose à faire. Si vous avez besoin d'un coup de main pour quelque chose, je serais certainement à l'affut prêt des cuisines... J'ai la dalle...

Sans plus attendre je franchis la porte du temple. Quelques couloirs s'offrent à moi, mais je continus tout droit jusqu'à tomber sur un cul de sac. Je tombe sur un premier moine qui sort d'une pièce plus lumineuse que les autres, et d'où s’échappent des odeurs d'épices qui torturent mon estomac affamé.

La cuisine était à deux pas, j'allais certainement y trouver de quoi faire. Avant d'être un shinobi - et avant qu'il ne devienne forgeron -, j'étais un fils de restaurateur. Aussi, s'il y avait une chose que j'avais appris, c'était que les cuisines demandaient toujours de la main-d’œuvre. Les cuistots ne refusaient jamais un coup de main, que ce soit pour cuisiner ou pour laver ce qu'il y a à laver.

Dès mon entrée dans la sale, je tombe nez-à-nez avec un moine bourru et particulièrement grand. A croire que tous les cuisiniers étaient soit enveloppé, soit immense.

Akito - Bonjour

Moine cuistot - Ha! Tu es un des shinobis qui veut passer la nuit ici? On nous a prévenu que vous passeriez. Moi c'est Nedar!

Akito - Enchanté, je suis Akito... En fait, pour être honnête, j'aimerais gagner mon droit à manger un repas chaud et une petite place pour dormir ce soir. Je suppose que vous avez du boulot en trop, non?

Nedar - Et bien, pour le moment on se débrouille pas trop mal en cuisine, mais si tu pouvais passer voir le Kino au potager pour nous ramener de quoi cuisiner, ce serait gentil.

Akito - J'y vais de ce pas

Je fais directement demi-tour sans attendre d'autres indications sur l'emplacement du potager. Tant pis, j’interpelle un moine sur mon chemin qui m'indique qu'il faut ressortir, depuis là le potager n'est plus très loin à l'ouest. Je ressors donc du temple où je croise Kabashi, assit sur des marches et visiblement les mains tremblantes de douleur. L'espace d'un instant je me demande si je ne ferais pas mieux de l'aider à terminer ce qu'il a commencé - quoi que cela puisse être - mais je n’oublie pas Nedar, j'avais mon propre boulot. Je reviendrais l'aider s'il est encore là à mon retour.

A la sortie du temple, j'ai regardé à l'ouest... Rien, juste de l'herbe... Je demande à un moine à l'entrée s'il sait où se trouve le potager, il m'indique une petite parcelle de terre à l'abri des regards, suite à quoi il me demande si je n'ai pas quelques bonnes minutes à lui accorder pour chasser le gibier.

Akito - Je dois déjà rapidement rapporter à Nedar quelques légumes. Si je termine rapidement avec lui, je vous aiderais avec plaisir.

Je m'engage à droite et à gauche, tant pis. Je suis le roi de l'excuse foireuse, j'arriverais bien à trouver une porte de sortie. Sans plus attendre, je rejoins le potager tant désiré. Il s'y trouve un moine relativement âgé, mais qui se tient pourtant bien droit. A croire que le jardinage permet de bien conserver le corps. Ce doit être le fameux Kino, celui à qui je dois m'annoncer pour obtenir les légumes à transporter jusqu'à la cuisine. Après m'être introduit, je lui demande poliment où sont les vivres que je dois transporter. Le vieil homme me demande d'abord de l'aide pour prendre soin de son jardin, mais cette fois-ci je refuse - il allait être plus difficile d'esquiver la tache, et si je devais la faire seul, j'en avais pour la nuit entière -.

Kino - Ah... Quel dommage, je n'aurais pas rechigné contre un peu d'aide. Mais si tu changes d'avis, tu sais où me trouver. Il n'y a pas grand chose à porter, même pour tes petits bras - jolie pique vieux singe - , par contre je te conseille de courrir jusqu'au temple. Tu comprendras quand le moment viendra.

Drôle d'avertissement, mais je n'en prends pas vraiment note. Après tout, j'étais un shinobi plutôt résistant, il faudrait un sacré coup pour me faire chuter. Je prends les quelques choux, daikons et autres légumes que le vieil homme me tend dans un lourd panier, puis je me mes en marche. Tout va bien, puis soudainement un bruit de sabot attire mon attention. Finalement, j'ai courus. J'ai courus parce qu'un sanglier, ça n'est généralement pas très gentil, d'autant moins quand sa cible se balade avec suffisamment de nourriture pour lui retendre la peau du ventre.

Quand on est dans une situation stressante comme celle-ci, on se rappelle systématiquement des moments étranges de notre vie. Moi, je me suis rappelé la fois où j'ai courus à travers tout Konoha en espérant ne pas me faire rattraper par cet épicier à qui j'avais volé quelques bonbons. C'était le même sentiment de peur qui m'avais pris, sauf que cette fois-ci, je pouvais réellement être embroché par le sanglier. Heureusement pour moi - et pour mes poumons souffrant de l’essoufflement prolongé de mon effort - j'ai réussis à rejoindre la porte du temple où le sanglier décida de rebrousser chemin, il devait se savoir menacé s'il allait plus loin. Dans un effort particulièrement éprouvant, je traine mon paquetage de légumes jusqu'à l'endroit où se trouvait Kabashi à mon premier passage.

Akito - ... Piouf...

[Satochi, je cherche encore une tâche pour nous deux, ou plus si d'autre veulent se joindre à nous. J'ai utilisé la couleur "darkcyan" pour Nedar et "cadetblue" pour Kino.]

MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Dim 20 Nov - 15:06

Le temple était majestueux. De ce que je pouvais observer (et j'observais beaucoup croyez-moi même si j'suis petite !), bah il avait l'air quand même de pas dater d'hier, ni même du jour avant et de tous les jours remontant genre à un peu plus de ... quelques années ? La structure semblait avoir endurer nombre d'intempéries et d'usures de Dame Temps. Mais restait droite et adroite, stoïque. Un petit whah s'échappa de mes lèvres, contemplative. Malgré mon âge, j'avais une certaine conscience du temps et des choses. Il y avait quelque chose d'immuable qui émanait de la structure, une sérénité. Était-ce l'architecture en soi, ou bien ce qu'il représentait qui donnait cette sensation ? Nul ne saurait le dire, ou en tout cas pas moi. J'étais tentée de demander à Aki-machin, mais je n'étais pas sûre qu'il comprenne le sens de ma question. Même pour moi, ça me semblait assez tordu, flou. Qu'en était-il du reste de mes compagnons ? Le Hyuuga arrogant c'tait pas la peine, je le boudais. L'homme au clan sans clan ? Intrigant, et ma question était intrigante ! Les deux iraient de pair, enfin j'crois ! Quoi que ... Quelle genre de réponse j'aurai ? Une réponse intrigante bien sûr ! Et est-ce que ça m'avancerai, moi ? Moi je veux un truc qui dissipe mes doutes, pas qui les amplifie ! Donc je devais me tourner vers ...

Le dernier de la troupe. Mais en fait non, il a l'air tordu, je lui fais pas confiance, et même qu'il aime pas les papillons.
Comment je le sais ? Intuition féminine, ça ne trompe jamais ! Puis j'ai pas trop aimée comment il m'a laissée me présenter avec lui, puis il fait du Genjutsu et les gens qui font du Genjutsu ils sont tous tordus. Sauf Mana, mais Mana c'est Mana ! Bref, je me recentre, alors que nous nous avançons plus profondément au sein du bâtiment. Une véritable merveille, comme je n'en ai jamais vu avant, whah ! Konoha a coté ça fait trop banal et pas beau, whah ! J'veux vivre ici ! Quoi que ... Si il faut pour ça avoir le crâne rasé, je crois que ça va pas le faire ! Les rares gens qu'on croise ils l'ont ! Et ils nous regardent, sans mot dire, l'expression à moitié curieuse à moitié indifférente ! Ca me ferait bizarre de vivre avec eux, et eux aussi je pense que ça serait la même. Après tout, moi j'ai plein de tiques, et genre si y'a des câlins ils vont pas aimer ! Et oui, même si je peux interdire à mes insectes de se montrer, ça n'empêche que sous mes vêtements, ils restent, immuables, sentinelles inflexibles.

Et là ? On s'arrête, notre capitaine se stoppant net, juste pour nous dire ...

- Voilà où nous dormirons ce soir. Mais en échange de leur hospitalité, allez à la rencontre des moines et demandez leur à quoi vous pouvez servir.


Je cligne des yeux deux fois. Puis une troisième fois, juste pour me rendre compte qu'il nous laisse derrière sans un mot de plus, s'avançant vers on ne sait où. Première envie ? Le suivre bah tiens ! Genre il nous abandonne à notre sort et tout ! Même que je fais un pas en avant, histoire d'y aller, qu'une conclusion rapide s'impose à mon esprit. Minute, il a dit qu'on devait servir les moines pour pouvoir dormir ici ... Mais lui dans tout ça ?!
Je gonfle mes joues sous l'effet de l'indignation, avant de maugréer, dans un ton à mi-chemin entre le boudeur et l'agacé.

- Vive l'exploitation !


Voilà un truc de plus que je note dans mon carnet à son sujet ! C'est pas joli joli hein hein hein ?!

_______________________________

Un certain temps était passé depuis que nous nous étions séparés, histoire de faire genre qu'on travaillait (en tout cas pour ma part). J'ai exploré tous les couloirs du rez-de-chaussée et du premier étage, mais pas grand chose d'intéressant. Juste des moines qui me regardent, un peu surpris, mais qui ne semblent pas oser m'arrêter dans mes vagabondages. Il fallait l'avouer en tout cas, c'était pas mal. Mais tout le temps pareil, sûrement qu'ils devaient s'ennuyer à rester ici toute la journée ! Quoi que, en fait, si ça se trouve ils passent leur journée dehors, avec tous les trucs géniaux qu'il y a ! Han, ça se tient ! Mais comment ils peuvent ? Ils ont genre des chaises, des tables, des lits dehors, histoire d'être bien installés pendant leurs contemplations ? Parce que Papa il m'a dit que, justement, les moines ils *méditent*, j'sais pas trop ce que c'est par contre. *Mais dites ?* peut-être ? Bizarre en tout cas, ils sont pas bavards ... Ça doit être autre chose à coup sûr ! Hmm ... Ça a peut-être à voir avec ... Bah avec la contemplation. J'suis parfois un peu bête ... Hmm, bah oui ! Donc en fait, ils s'installent dehors, dans un jardin qu'on peut pas voir (parce que, d'après ce que j'ai compris, ils aiment pas être observés, ils sont timides), et ils regardent leur bâtiment qu'est trop beau vu de dehors !

Quand même, je me trouve trop intelligente des fois.

Puis là, la menace ! Je me stoppe nette, en alerte ! Même mes tiques se tiennent en garde, face au danger imminent !
Celui d'un ventre affamé. Moi, morfale ? Trop pas ! Nan, c'est juste qu'on a beaucoup marché, et que j'ai beaucoup exploré, et que j'ai un caillou dans ma chaussure, et tout ça qui fait que voilà ! Je me suis dépensée, j'ai droit à un peu de repos. Et surtout à de la nourriture ! Alors on décide de vagabonder, enfin, je sais pas si on peut dire un tel mot ! Après tout, vagabonder, c'est quand on se balade sans but ! Là j'en ai un, un fixe, un bien, un qui mérite la peine qu'on se batte pour ! Alors on va plutôt dire que je me dirige d'un pas sur et assuré vers le lieu béni où je me sustenterai. Sitôt dit, sitôt fait, une odeur agréable m'attire inlassablement vers le rez-de-chaussée, avant de finalement arriver dans un ... cul de sac. Enfin, ça l'aurait été si sur le coté il n'y avait pas eu une porte entrouverte ! Et c'est dedans que je m'engouffre, qu'importe si un dragon m'attend et qu'il me mange. Parce que déjà, les dragons ça existe pas, et que si ça existe, je serai capable de le manger tellement que j'ai faim.

- Bah que voilà ! Une p'tite demoiselle !

Moment de surprise passé, ma respiration décide de reprendre. J'ai pas eu peur hein si c'est ce que vous croyez ! C'est juste que que ... bah je m'entraîne à l'arrêter en présence d'étrangers, nah ! Bref, je décide de lever le regard vers mon interlocuteur. C'était peut-être pas un dragon, mais en tout cas c'était très grand ! Huhu, cet endroit m'a l'air trop intrigant, tellement que je sais pas trop quoi en penser ! Ah si, que j'ai faim. Les relents épicés sont forts ici, si bien que je n'arrive pas trop à réfléchir. Alors, réflexe de survie, je m'exclame !

- D'abord ! Ca sent trop bon ici, c'est vous qui vous occupez de l'endroit ?! Puis, bien plus rapidement, avec un peu de chance il ne capterait pas. Sinan, j'peux avoir un truc à manger, histoire de vérifier que c'est aussi délicieux que ça sent ?!

Le moine géant éclate d'un rire bourru, profond. Je penche la tête sur le coté, perplexe. Qu'est-ce que j'ai dit de drôle ?! Il se moque de moi, han ! C'est ça, je le sais ! Mais pourquoi ? Un truc sur mon visage ? Je passe ma main sur mes joues, histoire de vérifier, mais je ne sens rien. Bien envie d'un miroir, mais juste le temps d'exprimer cette pensée que le titan reprend la parole, amusé.

- Faisons d'abord les présentations. Moi c'est Nedar, je m'occupe de nourrir tout ce petit monde.

- Moi c'est Umi, et même que je suis kunoichi !

- Hélàs. Un p'tit bout comme toi ne devrait pas se mêler à ça.

- Ah.

- Qu'importe ! L'heure du dîner approche, on a besoin d'une paire de bras supplémentaires. Si tu nous aides bien, tu auras droit à un repas. Un des p'tits amis devrait bientôt revenir, en attendant, commence à peler des pommes.

Je hochais la tête avec énergie, en signe d'assentiment. Me retournant vivement, me dirigeant au petit trot, je ne réussis pas à capter l'expression navrée logée sur le visage du cuistot. Qu'importe ! J'ai faim, j'ai faim, j'ai faim ! Et les pommes c'est bon, on peut en faire des gâteaux.
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Ven 3 Fév - 18:40

Il y avait une présence que je ne connaissais que trop bien, en dehors. Mais c'était dérangeant. La sensation de savoir que c'était bien elle, mais quelque chose d'autre s'en dégageait, une aura quasi imperceptible, qui se plaçait devant l'autre. Si je ne l'avais pas côtoyé aussi souvent, je ne l'aurait sans doute même pas remarqué. Je m'excusai auprès du Second Moine, et sortait du temple pour aller rejoindre Shizaké. Elle se tenait à l'orée de bois. Enfin elle y était, car même avec la Byakugan, je n'arrive rien à distinguer. Soudain, je sens une présence derrière moi. C'est elle, aussi je ne réagis pas.

[Shizaké] – Tu serais mort depuis longtemps?

[Jin'] – J'ose espérer qu'en cas de dérive, le clan n'enverrait pas ma mère pour me supprimer. Salut.

[Shizaké] – Bonsoir Jin'.

Elle était en tenue des forces spéciales, arborant son masque de blanc, sans aucun relief, sans aucun dessin. Le Fantôme Blanc de Konoha. On m'en avait déjà parlé, mais malgré ça, on avait omis de me préciser qu'il s'agissait de Shizaké. Sa tenue était réglementaire, et elle arborait deux saïs, qui ressemblaient aux miens, mais de bien meilleure facture. Se posait maintenant la question de savoir ce qu'elle venait faire ici. La question était simple, elle nous surveillait probablement. Ce n'était pas première escapade en tant que chef d'équipe, mais c'était la première fois que je sortais sans que ce soit dans le cadre d'une mission ou d'une recherche.

[Jin'] – Comment tu trouves que je me comporte avec eux?

[Shizaké] – Il n'y a pas de comportement standard, Shinjin. Sinon, ce serait beaucoup trop facile. C'est à toi de voir, et personne ne peut te conseiller, crois moi. Tu es bien trop... toi. Mais je ne suis pas là pour te surveiller.

Le fait qu'elle me nomme par mon prénom complet et non par mon diminutif, maintenant, veut effectivement dire qu'elle va rentrer dans la procédure. J'ai p'tet du me tromper quelque part. Ou non. J'avais rempli tous les papiers nécessaires à cette sortie, en indiquant très clairement ou nous nous trouverions, et quand nous y serions. C'est d'ailleurs comme ça que Shizaké a pu nous retrouver. Aujourd'hui, nous n'étions pas le seul départ... il devait y en avoir deux autres, avec la même composition. C'est aussi pour ça que j'ai choisi ce jour. Intraçable vis à vis de quelqu'un de l'extérieur. Si elle ne me surveille pas, elle me rappelle sans doute.

[Jin'] – J'ai bien commencé à les pousser. Le premier entraînement était la marche forcée. Ils ne pourront pas rentrer dans la nuit. Enfin si, deux le peuvent. Mais je ne pense pas que tu sois accrédité pour les supporter. On rentre demain, à la première heure?

[Shizaké] – Merci.

Sa voix était quelque peu masqué par le masque devant sa bouche. Elle disparut. Je ne voulais même pas savoir si elle utilisait une technique de transportation où si elle se déplaçait trop vite pour mes yeux. Je retournai au temple, et prévint le second que j'aiderai dans les tâches. Deux clones s'y mirent aussi, et en une heure, elles furent faîtes pour la plupart. Ensuite, avant de passer à table avec eux, je réuni mon équipe pour leur annoncer que le voyage allait être écourté.

[Jin'] – Il y a du changement. Le village souhaite nous voir demain, au plus tard. Nous partons à la première heure, au même rythme. Bon appétit.

Le repas commença. Il se passait généralement dans le silence, mais Umi et Satochi surtout, brûlaient d'envie de savoir le pourquoi du comment. La curiosité est une chose admirable, surtout à cet âge, ce n'est pas dans le but d'être irrespectueux. La table d'ecclésiastiques le savait très bien, et ils répondirent aux questions. C'est l'entrain d'Umi, surtout, qui les conquit les uns après les autres. Le ton monta, et des discussion se déclenchèrent de part et d'autre de la table. Je n'avais jamais vu ça.

Héhé. Tes élèves ont bien été choisi Shinjin. Quoique toi, tu savais à quel moment tu pouvais poser tes questions, et tu réfléchissais avant de les poser. C'est d'ailleurs là un trait très apprécié chez les chefs.

C'était un compliment, je le remerciai, et continuai la discussion en lui demandant ce qu'il pensait de mes élèves. Nous avions la même opinion. Akito était volontaire, peut-être un peu ingénue, mais il n'était pas dangereux pour ses coéquipiers. Kabashi était renfermé, mais le Second avait vu du bon en lui, au delà de cette carapace. Un danger potentiel, qu'il pensait que je saurais gérer. Du côté de Satochi, nous étions d'accord. Son caractère ne correspondait pas au mien. J'aimais savoir que mes élèves ne mettraient pas l'équipe dans des situations embarrassantes, ce qui était son cas. Il avait donc échoué le teste, et ne serait pas pris dans ma team. Pour Umi, c'est plus délicat. Le deuxième médecin de l'équipe, cela déséquilibrait cette même équipe. Mais un pouvoir extraordinaire, comme de réussir à faire vivre une table muette. Elle serait acceptée, et cela donnerait l'ébauche d'une équipe que je devrai souder.

La nuit fut rapide et courte. Déjà, le dîner avait duré plus longtemps que prévu. Je les avais laisser faire comme il l'entendait, s'ils voulaient se couchait tard ou non, continuer de discuter, aller méditer. Ce qui était mon cas. Étonnamment, j'avais du mal à dormir. Comme à chaque fois que quelque chose me tracassait. J'étais dans les bras d'une statue de la façade, regardant la forêt au loin, sous une nuit étoilée dominée par la mère Lune. Je ne peux pas dormir pour plusieurs raison, en fait. Ne pas endormir ma surveillance. Ce n'est pas comme si j'étais seul, là, j'ai plusieurs élèves sous ma responsabilité. C'est ça, le malheur du chuunin instructeur. Et puis ce retour inopiné, commandé par le village. Peut-être qu'ils avaient besoin d'eux, ou d'un de mes élèves en particulier pour une mission. C'est mal foutu... j'avais prévu cette sortie depuis longtemps, ils auraient pu me prévenir. Oui. Je peux le dire, j'ai un mauvais pressentiment qui plane au dessus de moi. Mon instinct ne présage rien de bon.

Je n'avais effectivement pas dormi. Mais c'est et ce ne sera pas la dernière fois que je fais une nuit blanche. Ça a le côté pratique de ne pas habitué mon corps à un cycle régulier, ou au contraire d'élargir ce cycle sur plusieurs jours au lieu d'un. Aussi eu de fatigue, et encore une bonne capacité de raisonnement. Ils étaient tous debout, mais je soupçonné l'un d'avoir réveillé les autres, vue les cernes sous certains yeux. Je vérifié discrètement que c'était bien eux, et non un clone quelconque, et on repart d'où on vient, avec quelques moines qui saluent. Je reviendrait travailler chez eux une semaine, histoire de pardonner le dérangement. Le voyage fut instructif. Je demandai à chacun, tout à tour, de prendre la tête et de remonter notre propre piste, histoire de continuer de leur apprendre des choses. C'était Kabashi qui avait le créneau de la pause déjeuner. Du coup, on mangea en courant. Et moi qui me croyait dur.

Arrivé à Konoha, à peine passé la porte, je les libère. Quartiers libres. Sans les remercier. Et je m'éclipse. Dans ma famille, on n'aime pas trop les au revoir trop longs. Shizaké m'attend à la maison.

[Shizaké] – Je m'attendais à ce que vous rentriez plus tôt.

[Jin] – Je leur ai fait remonter notre propre piste.

[Shizaké] – Ah. Des traces à moi?

[Jin'] – À part le bête coup de kunaï dans un arbre, bien en évidence sur notre piste, non.

C'était un code, qui signifie qu'on veut me voir, et vite. Elle se retourna en quittant sa cuisine... cela lui arrivait peu de cuisiner, pour me regarder dans les yeux. Elle était sérieuse, beaucoup trop sérieuse.

[Shizaké] – Es-tu sure d'être prêt pour une équipe?

Beaucoup trop sérieuse. Et quand elle vit que je soupçonnai quelque chose, elle détourna la tête. Je redoutais déjà la réponse à mes soupçons. Mettez ça, plus l'absence de plusieurs mois de mon père, et c'était tout bon. Je pris ma mère dans mes bras, et elle pleura. Sans aucun mot, j'avais réussi à comprendre. Les mauvais côté d'un rationalisme trop extrême. Tandis que elle savait très bien que j'avais compris.


La faim justifie les moyens...
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   Lun 5 Mar - 18:32

Distribution des xp (bonus inclus)

Ayame : + 24 xp
Akito : + 14 xp
Kabashi : + 12 xp
Jin' : + 42 xp

J'ai beaucoup aimé le passage du temple Mr. Green


La faim justifie les moyens...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Team Shinjin : acte I   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Prospect & Farm team NYI
» Les "Team Trophée" à Neerpelt
» Landbouwkrediet Cycling Team

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-