Partagez | 
 

 Kin Saitô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Kin Saitô   Mar 3 Jan - 18:56

Nom : Saitô

Prénom : Kin

Âge : 22 ans

Village : Konoha

Affinité : Katon

Grade Envisagé : Genin

Kekkai Genkai Souhaitée : /

Description mentale :

Kin est une jeune femme mystérieuse. Elle n'est pas bavarde mais, dans son cas, on ne peut pas parler de timidité mais de prétention. Elle a également une très haute opinion d'elle même et s'attend toujours au pire du comportement des autres. Par conséquent elle n'a pas d'amis et ne fait confiance en personne. Seulement, elle déteste être seule car elle est avide de compliments mais ne l'avouera jamais. Réfléchie et prudente elle ne fait jamais preuve de spontanéité. Son sens de l'humour est très incisif et la plupart du temps, incompris. Sa cupidité est exacerbée. Elle aime l'argent et serait prête à tout pour en obtenir beaucoup. Son rêve est de nager dans l'opulence. D'ailleurs c'est ce à quoi elle pense quand elle à l'air absent.
Impatiente et ambitieuse elle a un don pour énerver les autres.
Son caractère froid est bien sur une carapace qui cache un grand cœur même si elle affirme le contraire.

Description Physique:

De taille moyenne, Kin à ce charme discret qui provient d'on ne sait où. Peut être émane-t-il de ses formes voluptueuses, de sa longue crinière brune ou de la paire de lunettes (qu'elle machouille sans arrêt) qu'elle porte sur le bout de son nez. Malgré son apparence féminine à souhait, il se dégage d'elle une impression de vigueur, d'énergie et de force. Ses yeux marrons et en amandes sont mis en valeur par le teint clair de sa peau et le grain de beauté discret qui trône sur le haut de sa pommette droite. Ses lèvres rosées sont plutôt fines. D'ailleurs elle ne sourit pratiquement jamais. Seulement, lorsqu'elle est plongée dans ses pensées elle affiche une mine boudeuse qui la rend irrésistible. Enfin, c'est ce qu'elle croit.
Elle porte, le plus souvent, une tunique simple, ample et noire sur un débardeur blanc. Ses chaussures plates noires mettent en valeur le galbe discret de ses jambes.
Ce qui marque le plus les gens lorsqu'ils croisent Kin, c'est son parfum. Il émane d'elle des effluves sucrées rappelant la vanille, comme si elle venait de faire cuire des gâteaux.

Histoire :

Un bruit léger et désagréable résonnait dans la grande pièce presque vide. Son père lui disait tout les jours d'arrêter de mâchouiller les branches de ses lunettes... Malgré ses brimades, elle ne pouvait réprimer ce geste qui la calmait mais qui énervait tout le monde.

«Arrête Kin!»

Fit une voix grave et monocorde. C'était son père. Du haut de son mètre quatre-vingts-dix il dominait bon nombre des ninjas de Konoha. Mais malgré son physique massif et son air sauvage, il était tendre. Du moins, il l'était avec sa fille.
Malgré l'avertissement, le bruit persistait. Le regard dans le vague, la fillette semblait ailleurs. D'épaisses mèches brunes tombaient sur son visage poupin.

«Kin? Tu m'entends?»

Le bruit cessa brusquement. La jeune fille leva la tête, ses petits yeux marrons se posèrent sur son père debout devant elle. Ils échangèrent un regard complice. Un sourire franc se dessina sur le visage de Kin.

«Pardon, je réfléchissais...»

Il lui rendit son sourire et la prit dans ses bras. Il lui confia:

«Ne réfléchit pas trop, sinon ta tête va...EXPLOSER!»


Il fit tournoyer sa fille dans les airs et ils éclatèrent de rire. Elle posa ses bras autour du cou de son père et l'enlaça tellement fort que ses yeux se plissèrent.

Quelqu'un toussait dans la pièce d'à côté. Saturo reposa sa fille. Et lui ébouriffa les cheveux.

«Je vais voir comment va ta mère...»

Kin prit la main de son père pour lui faire comprendre qu'elle voulait l'accompagner.
Ensemble, ils pénétrèrent dans cette pièce sombre et s'approchèrent du futon qui trônait au centre. Une femme au teint pâle y était allongée. Sa maigreur était frappante et sa toux semblait la faire souffrir.

«Akane... Ca va aller. Je suis là, ta fille aussi...»

Murmura Saturo. Il lâcha la main de sa fille pour prendre celle de son épouse. Son souffle était faible. La présence de la mort était palpable dans la pièce.
Akane était malade depuis longtemps. Il y a trois mois, les médecins disaient qu'elle ne passerait pas la nuit. Son état s'était pourtant amélioré. Mais à présent il était clair que son combat pour la vie prenait fin. Elle était à bout de forces. Tout ce que pouvaient faire son mari et sa fille, c'était d'être avec elle au moment où elle succomberait.
Soudain, de violentes convulsions tordirent le corps de la mourante. Malgré les tentatives de Saturo pour la maintenir immobile, ses convulsions persistèrent. Puis elles cessèrent brusquement.
Le corps raidi, le visage déformé par la douleur, Akane était morte.

Saturo posa doucement sa tête sur la poitrine de sa défunte épouse. Des sanglots le secouèrent. Kin quitta la pièce en courant pour se réfugier dans sa chambre. Elle se cacha sous son lit et attendit de nombreuses heures avant que son père ne vienne la chercher et la consoler.


***


«Arrête de faire ca Kin c'est désagréable!»

Malgré les années, la jeune femme n'avait pas perdu cette mauvaise habitude. Elle continuait de mâchouiller les branches de ses lunettes.
Saturo commença:

«Tu réfléchis encore? Arrête sinon...»

«Je vais exploser je sais!»

Dit Kin d'une voix tranchante et sèche. La mine joviale du chef de famille disparu en un éclair.
La tirade de sa fille l'avait blessé. Mais il commençait a en avoir l'habitude. A 20 ans, Kin n'était plus une petite fille: son caractère devenait de plus en plus...sauvage. Son apparence était bel et bien celle d'une femme. Ses courbes étaient harmonieuses, sa longue chevelure brune encadrait un visage aux traits fins et sous son œil droit était apparu un grain de beauté qui mettait en valeur son teint. Son père était fier d'elle.
Elle avait brillamment passer l'examen des Genins grâce à un travail sérieux et constant.
Il aimait se rappeler le jour où sa fille lui avait raconter comment c'était passé sa journée d'examen:


*** Ce jour là, Kin c'était levée en avance. En fait, elle ne s'était même pas couché de peur de ne pas se réveiller. Elle quitta la maison de bon matin, l'air décidé. Elle fût la première arrivée à l'académie.
Lorsqu'on l'appela, le stress l'envahie soudainement. Durant un instant, elle douta d'elle même. Etait elle à la hauteur? Elle secoua la tête et se reprit rapidement. Elle s'avança puis s'immobilisa devant les examinateurs.
C'étaient des chunins. A vrai dire, elle était jalouse, elle voulait tellement avoir un bandeau elle aussi...
L'un d'eux dit:

«Tu vas devoir exécuter devant nous la technique suivante: Katon Goukakyuu no Jutsu. Nous l'avons choisie suivant ton affinité et sachant que tu es censée la connaître et la maîtriser... Bien, à toi de jouer maintenant...»

Kin se courba devant ses senpaïs en signe de respect.
Elle se recula et se concentra. Elle ferma les yeux un instant pour malaxer son chakra. Lentement et en s'appliquant elle exécuta les mudras nécessaires à l'accomplissement de cette technique. Elle inspira profondément et bomba la poitrine avant de tout relâcher. Une boule de feu de taille moyenne apparue. La jeune femme fit tout pour la tenir le plus longtemps possible. Lorsqu'elle n'en pût plus, le brasier s'éteignit. Elle était à bout de souffle. Mais c'était une réussite!
Elle tenta de percer à jour les pensées des chunins mais n'y parvenant pas, elle attendit tout simplement leur verdict.

«C'était suffisant... Voilà ton bandeau...»

Kin se retenait pour ne pas laisser exploser sa joie. Elle se courba de nouveau pour remercier les chunins et sortit de l'académie en courant pour rentrer chez elle et tout raconter à son père.***



***


Le temps qui passe n'avait pas épargné Saturo qui avait très mal vieilli. Son visage carré était marqué et son regard jadis perçant était devenu plus terne. Il accomplissait de moins en moins de missions. Rapidement, la pauvreté s'abattit sur la famille Saitô si bien que l'argent devînt une obsession pour Kin, qui fêtait ses 22 ans.
Un jour, il fût confier à Saturo une mission. Il lui était demandé d'aider à la plantation de pousses de riz dans une rizière de la région.
Il se prépara dans le silence absolu de sa maison. Sa fille était sortie, comme d'habitude. Ils ne communiquaient presque plus. Tout les deux vivaient dans leurs souvenirs. En parler aurait été trop difficile...
Une fois sa tenue enfilée, Saturo sortit de chez lui. Il quitta le village et tranquillement, se rendit sur son lieu de travail.
Le soleil se reflétait dans l'eau stagnante. Ce n'était qu'une petite exploitation mais pour le vieux Saturo, la tâche lui coûterait deux journées de dur labeur. Ne voulant pas perdre de temps, il commença.
Dans sa jeunesse, il avait accompli bon nombre de missions plus périlleuses les unes que les autres, mais c'est bien celle-ci qui lui coûterait la vie.
Etrangement et sans signe avant coureur il fît un malaise. Il porta sa main à sa poitrine, il ne parvenait plus à respirer. Ses yeux écarquillés à l'extrême lui donnaient un air surpris et de sa bouche grande ouverte ne sortait aucun son. Son visage se déforma sous la douleur et il s'effondra dans l'eau sans un bruit. Il mourut noyé.

Lorsque Kin fut mise au courant, elle n'eut aucune expression. Elle retira ses lunettes et porta une des branches de celles-ci à sa bouche. Et elle la mâchouilla.


"Les branches des arbres trop chargés se rompent."


Dernière édition par Kin Saitô le Mer 4 Jan - 19:12, édité 5 fois
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Kin Saitô   Mer 4 Jan - 14:47

Bonjour bonjour!

Alors tout d'abord, j'ai beaucoup aimé ton histoire. Sympas, agréable. On ne mettra pas de note, paraît que c'est impoli. Par contre, une petite incohérence : le katon à Kumo... tu risques d'éprouver quelques difficultés à l'apprendre à Kumo.

Ensuite, il y ce qui me plaît beaucoup, mais dont on demande un peu plus : ton personnage. Au cours de ta présentation, tu nous la fais voir comme une étrangère, un figurant. J'adore. Mais pour le forum, et aussi pour aider un p'tit peu tes prochains partenaires, une description mentale ou psychologique (ou si tu trouves un autre moyen) serait la bienvenue. Après cela, ta fiche sera complète.


La faim justifie les moyens...

MessageSujet: Re: Kin Saitô   Mer 4 Jan - 20:04

Bonjour et merci beaucoup. J'ai édité ma présentation en prenant en compte vos suggestions...


"Les branches des arbres trop chargés se rompent."
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Kin Saitô   Jeu 5 Jan - 9:21

Ok, ça me va.

Je te valide donc en tant que genin de Konoha. Ta couleur ne devrait pas trop se faire tarder.

Kin Saitô : + 11 xp


La faim justifie les moyens...

MessageSujet: Re: Kin Saitô   Jeu 5 Jan - 16:40

Merci beaucoup!


"Les branches des arbres trop chargés se rompent."
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Kin Saitô   Jeu 5 Jan - 19:32

Dans l'attente de ta couleur, tu peux déjà commencer à rp.


La faim justifie les moyens...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kin Saitô   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-