Partagez | 
 

 Entraînement 2/3 : "Suiton !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hana Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Entraînement 2/3 : "Suiton !"   Ven 4 Mai - 15:06

Spoiler:
 


Prologue : Courbatures et hallucinations

Village de Kiri, Appartement de Kaede

Lorsque Kaede revint enfin à son appartement, il faisait nuit depuis plusieurs heures déjà. Elle était épuisée. Combien de temps avait-elle passée dans cette pièce à s’entraîner ? Elle ne savait pas… Elle ne saurait même pas donner une estimation. La seule chose qu’elle pouvait affirmer avec certitude, c’est qu’elle n’avait jamais été aussi fatiguée de sa vie… Elle gravit lentement les marches de la cage d’escalier et ne put s’empêcher de rire étrangement.

« Y a pas à dire ! Je suis quand même un ninja hallucinant ! Trois coup de pied et je peux plus monter un escalier ! »


La porte, enfin. Elle se dépêcha de sortir ses clefs pour déverrouiller la serrure tant elle était convaincue qu’elle allait s’endormir debout si elle ne s’allongeait pas immédiatement. Elle traversa son appartement d’un pas rapide, et s’effondra sur son matelas. Elle ne prit même pas la peine de quitter ses vêtements sales. Enfin... dormir… Elle se blottit dans un coin du lit, évitant autant que possible de maintenir son poids sur ses côtes endolories.

« La vache… Oda n’y est pas allé de main morte… Il aurait pu me blesser vraiment si ça se trouve ! D’ailleurs… Il l’aurait fait… »


Sans qu’elle ne puisse dire pourquoi, elle fut soudain persuadée que si elle n’avait pas réussi à esquiver autant qu’elle l’avait fait, Oda l’aurait réellement blessé… Evidemment, elle avait tort, et était loin de se doute d’à quel point son maître avait retenu ses coups. Dehors elle entendait du bruit. Quelqu’un marchait. Kaede ne s’y intéressa pas, et laissa à nouveau son esprit divaguer.

« Je ne dors pas », songea-t-elle alors. « Merde, j’ai faillit m’endormir en marchant il y a dix minutes, et maintenant que je suis là, allongée confortablement, pas moyen ? … Misère… ». L’adolescente se redressa. Il n’y avait qu’une seule chose à faire dans ces cas là : prendre une douche bien chaude. En soupirant, elle se dirigea vers la salle de bain. Elle plia approximativement ses vêtement à même le sol, et se glissa sous le jet fort et bouillant. L’eau était légèrement trop chaude, juste ce qu’il fallait. Kaede fit basculer sa tête en arrière et laissa l’eau couler sur son visage. L’eau.

Sans vraiment savoir pourquoi, elle avait toujours été à l’aise avec l’eau. Elle aimait le bruit assourdissant des cascades, le martèlement sans fin d’une averse sur un toit et le roulement relaxant des galets valsant dans les vagues. Elle supposait auparavant que tout cela lui venait de son appartenance à Kiri, mais elle savait maintenant que ce n’était pas ça.

« Mais qu’est-ce que je suis en train de raconter moi ? Je suis vraiment pas fraîche » ne put-elle s’empêcher de murmurer.

« Non… Tu peux sourire en secouant la tête autant de fois que tu le veux, tu sais profondément au fond de toi que tout ça n’est pas le fruit de ton imagination ».

Elle sentit quelque chose changer. C’était indéfinissable. Comme un ralentissement du temps. Elle sentait le rythme grave et lourd de son sang battant dans ses temps. Elle ressentait chaque goutte d’eau tombant sur ses épaules endolories. Elle pouvait même suivre mentalement le trajet de chacune de ses bouffées d’oxygène à travers son organisme. Si elle fut en premier lieu tentée de comparer cette sensation à un « sixième sens », elle changea bien vite d’avis. Ce n’était pas un sixième sens, c’était la… comme la maturation de son ouïe, son goût, son toucher et son odorat qui rattrapait enfin la vue sur laquelle les humains se reposaient bien trop.

Lorsque, une demi heure plus tard, Kaede fut à nouveau allongée dans son lit, les cheveux détrempés et le corps détendu, elle repensa à ce qui lui était arrivé sous la douche. Elle n’avait ressenti cette sensation qu’une seule fois – et encore, à une échelle bien moindre – le jour où elle avait appris pour la première fois à utiliser son chakra.

« C’est l’eau qui met dans cet état ? Ca ne va pas être triste » voulut murmurer l’adolescente. Elle dormait déjà à « eau ».

***

Le lendemain matin, Kaede se sentait plus en forme que jamais. Cherchant à se remémorer l’épisode de la veille, elle ne put en saisir qu’un souvenir diffus, et bientôt, il lui sembla évident qu’elle avait rêvé. Comment le seul fait de prendre une douche aurait pu conduire à une expérience sensorielle aussi étrange ? Non elle avait rêvé, c’était sûr.

« Je me suis allongée dès que je suis arrivée à l’appartement, j’ai du m’endormir à se moment là, et rêver que je me relevais, ce ne serait pas la première fois que ça m’arrive ! Maintenant arrête de délirer, et prépare toi ! » S’ordonna-t-elle mentalement.

Elle se dirigea machinalement vers la salle de bain et s’y doucha – vraiment cette fois – sans subir pour autant un quelconque effet psychédélique. Rassurée, elle sortit de la douche, et tendit la main vers la serviette. Tout en se séchant, son regard tomba vers un coin de la pièce.

Pliés grossièrement et posés sur le sol, ses vêtements de la veille formaient un petit tas de tissu. Elle n’avait pas rêvé.


Première Partie : « Larmes et Puissance »

Village de Kiri, Académie ninja, le soir venu

« Bien ! Je vais aller m’occuper de remplir tous les papiers nécessaires ! Vous n’imaginez même pas toutes la bureaucratie qui régit les missions ! Même pour une simple mission de rang D comme celle que l’on a fait aujourd’hui, j’ai un bon paquet de formulaire en tous genres à remplir. Yahei, Hisa, vous pouvez y aller. Kaede, j’aimerais bien que ce soir on recommence l’exercice d’hier si tu tiens encore sur tes jambes » déclara Oda, le chuunin instructeur de l’équipe.

Yahi et hissa saluèrent d’un mouvement de tête, et se retirèrent, laissant Kaede et Oda seuls devant l’Académie.

« J’en ai pour un petit moment pour tout remplir comme je l’ai dis, alors… Tu fais comme tu veux. Sois tu restes à l’académie et tu ballades un peu dans le coin en m’attendant, soit on se rejoint plus tard à la salle d’entraînement. »

« Je vais vous attendre à la bibliothèque, j’aimerais bien me renseigner sur quelques éléments … »

« C’est tout à ton honneur ! Je passerais te chercher là bas d’ici une heure, ok ? »

« D’accord. A tout à l’heure ! »


Oda sourit et tourna les talons, se dirigeant vers le quartier général. Kaede, elle, prit la direction inverse. La bibliothèque ! Depuis ce matin elle attendait le moment où elle pourrait enfin s’y glisser pour y chercher une réponse à ses questions. D’ailleurs, elle n’avait pas été très concentré pendant la mission cette après midi. Oda allait sûrement lui faire la remarque ce soir… Bon… Trop tard de toutes manières ! La kunoichi pénétra dans l’édifice, salua respectueusement le bibliothécaire et se mit à arpenter les rayons. Elle n’avait pas vraiment d’idée précise quant au genre d’ouvrage qu’elle devait chercher… Pour être honnête, elle n’avait jamais été très attentive aux cours théorique sur le chakra et son maniement durant sa scolarité. Elle le regrettait maintenant. Elle était intimement persuadé que ses sensations de la veille étaient dues – bien qu’elle ne sache pas à quel point – à une manifestation de son chakra. Les rouleaux présentaient aux visiteurs des titres plus ou moins explicites. « Traité sur le chakra », « L’acier pour défendre, la lame pour abattre : généralités du Ninjutsu appliqué au combat », « Du combat de Kagetsu : mieux se défendre pour mieux combattre ».

« Ce n’est pas du tout ce que je cherche… »
jura intérieurement Kaede.

Ses yeux tombèrent finalement sur un ouvrage. « Larmes et puissance, Théorie du Ninjutsu de Kiri ». Le Ninjutsu de Kiri ? Davantage motivée par la curiosité que par le réel espoir d’y trouver ce qu’elle cherchait, elle prit le rouleau et alla s’installer à une table quelques mètres plus loin.

« L’eau, élément indispensable à la vie. L’eau, pourtant si destructrice. » lut-elle sur la première page. Le bibliothécaire toussota pour lui rappeler que le sens était de mise. L’adolescente s’excuse d’un sourire et repris silencieusement sa lecture.

Elle lut sans interruption. L’ouvrage était bien trop technique pour elle, et elle était globalement un peu perdue, mais sa lecture provoqua en elle un intense enthousiasme.

« Qu’est-ce que tu lis de beau ? »


« Maître Oda ! Je ne vous ai pas vu arriver ! »


« Visiblement pas… Tu étais très concentrée sur ta lecture. »
dit le jeune homme avec un sourire. « Tu lis « larmes et puissance » ? Tu t’intéresses au maniement des eaux ? »

« Je… Je crois que mon affinité est le suiton… »


Oda haussa les sourcils.

« Tu as fait des tests ou des choses comme ça ? »

Kaede fit signe que non, puis lui raconta sa mésaventure de la veille.

« En effet… Au vu de ce que tu me racontes... Ca pourrait être du suiton… On va vérifier ça ce soir ! Allez viens ! »



Deuxième Partie : "Marche ou rêve"

Comme la veille, Oda laissa à Kaede un moment pour se préparer tandis qu’il allumait les bougies. La kunoichi retira sa veste afin de garder autant de liberté de mouvement que possible. Et se prépara mentalement à subir une nouvelle séance éprouvante.

« Hier soir, j’y suis allé plutôt doucement. Si tu t’en sors bien ce soir, j’augmenterai le niveau. Tu es prête ? »


Kaede eut un sourire. Se rappelant de ce qui était arrivé la veille, elle se prépara à bloquer une attaque.

« Et combien de temps va… »

Comme la veille, Oda l’interrompit en lui portant une attaque, mais Kaede avait anticipé. Elle para le poing de Oda et profita de l’ouverture pour tenter de lui porter un coup. Trop lente, elle le manqua, mais Oda recula un instant.

« C’est bien. Tu progresses. »


***
Ce fut plus simple que la veille. Oda ne cherchait pas à être si méchant que ça visiblement. En fait, il attaquait selon quatre ou cinq schémas d’attaque qu’il alternait. Une fois qu’on avait compris ça, il devenait beaucoup plus simple d’anticiper et de réagir en conséquence. Evidemment, elle ne parvint pas à esquiver indéfiniment, et toutes les bougies finirent par être éteintes par Oda, mais à la fin de la séance, elle était bien plus en forme que la veille, bien que la session d’entraînement ai, dans les faits, duré nettement plus longtemps.

« Demain, nous recommencerons, déclara Oda. Mais avant de nous quitter, j’aimerais que l’on parle un peu du suiton. »

« Enfin » songea Kaede en allant s’asseoir face à son maître.

« Je n’ai pas le matériel sur moi pour te faire subir les tests. Ca, nous le ferons dans la semaine. Mais au vu de ce que tu m’as raconté, je pense en effet que tu dois être une suiton. Les suiton sont très particuliers dans leur style de combat. Il y a une vraie notion de dépendance envers le terrain. Il te sera nécessaire d’en extraire jusqu’à la moindre goutte d’eau pour t’en servir comme arme. Tu pourras ensuite la sculpter pour en faire une arme dévastatrice, des boucliers, ou toutes sortes d’attaque handicapantes. A la façon dont j’en parle, ça doit te sembler idéal. Ca l’est, vraiment. Mais il faut que tu te prépares : tu vas avoir énormément de travail pour les prochains mois. Il faudra également que je te présente à d’autres maîtres, plus à l’aise que moi avec cet élément. Mais je t’enseignerai moi même quelques techniques, je suis assez doué pour ça. »

« Vous... Vous êtes suiton vous aussi ? »


« Pas vraiment… Je manie la foudre principalement. Mais avec l’expérience, j’ai pu développer un peu mon répertoire. Ce qui inclut du Suiton. »


Ils discutèrent encore quelques instants, Kaede tentant de graver à jamais chaque mot de son maître jusqu’au plus profond d’elle. Finalement, ce fut Oda qui l’obligea à aller se reposer.

« Demain, nous avons un entrainement en équipe. Je ne veux pas que tu soies à la traîne ! »


Kaede sourit, s’inclina, et quitta la salle d’entraînement. Elle était consciente du chemin qui lui restait à parcourir, mais l’impression salvatrice d’avoir fait le premier pas lui fit ressentir pour la première fois une inébranlable foi en ses capacités.

« J’y arriverai. »




MessageSujet: Re: Entraînement 2/3 : "Suiton !"   Ven 4 Mai - 16:17

Kaede: +16 Exp

Session intéressante, continue comme cela Smile



\\\"La mort n\\\'est que le visage caché de l\\\'Homme\\\"
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Académie de Kiri-