Partagez | 
 

 Sur le toit avec Hasuno Tsubaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Sur le toit avec Hasuno Tsubaki   Ven 1 Juin - 17:48

Takuro est introuvable, que ce soit à l’hôpital de Konoha ou à l’académie. Cela lui est déjà arrivé et lui arrivera encore, j’en suis consciente, il a des responsabilités qui vont au-delà de s’occuper de malades ou de la formation de genins. Mais cela m’énerve, alors que je suis là, les bras croisés au-dessus de la rambarde bordant le toit de l’académie. Cela m’énerve parce que j’ai besoin de lui parler, mais surtout parce qu’il est la seule personne à qui je peux en parler. Je suis certaine que les autres personnes, ceux qui marchent dans la rue en contrebas, n’ont pas qu’une personne à qui parler quand ils en ont besoin et j’en ai vraiment besoin en ce moment.

Je reste sur ce toit un bon moment, seule avec mes pensées, toujours aussi morose. Mon ninjutsu n’est pas brillant, mais il m’a au moins permis de passer l’examen pour passer genin. Peut-être faudrait-il que je retravaille les bases pour reprendre un peu confiance. Je n’ai utilisé aucun jutsu depuis que j’ai reçu mon bandeau frontal, c’est surement pour cela que je n’ai rien pu faire lors de ma dernière mission. Si un vrai ennemi c’était présenté, je n’aurais rien pu faire avec mon niveau actuel. Oui, c’est ça, retravailler les bases et ne plus hésiter quand le moment sera venu.

Je me mets en position et malaxe mon chakra. Tout se passe bien. Maintenant, je dois composer les signes, mais de qui prendre l’apparence? Pourquoi pas ce garde stupide qui c’était moqué de moi l’autre jour. Oui, il fera l’affaire et servira à quelque chose, ce qui ne doit pas lui arriver souvent. En composant les signes, je sens le chakra affluer sur mon corps, la technique doit avoir réussi. J’enlève mon bandeau frontal pour admirer le résultat, en m’en servant comme d’un miroir. Le résultat de ma métamorphose, vu à dans le reflet du bandeau me semble déformé, surement à cause de la courbure de la plaque de métal. Alors que j’essais d’évaluer le résultat, une voix féminine se fait entendre dans mon dos.

[Hasuno Tsubaki]-À moins que tu n’essais de ressembler à un monstre, je crois que c’est raté.

Je sursaute, moi qui croyais être seul sur le toit. Quand cette personne a-t-elle bien pu arriver et qui est-elle? Elle me semble familière, je crois que c’est une des enseignantes de l’académie.

-Attrape!

Elle vient de me lancer un petit miroir de poche que j’attrape au vol. En me regardant dans le reflet de cette surface parfaitement lisse, je ne peux que me ranger de son avis. Mon visage d’emprunt est étrangement déformé et mes vêtements ne ressemblent en rien au tenu des chunins de Konoha. Bien que cela m’énerve au plus haut point, je dois bien avouer que le résultat que j’ai obtenu m’aurait fait perdre la vie si j’avais été infiltré chez un ennemi.

-Petit, tu n’es vraiment pas doué.

Petit, elle s’adresse à moi comme ça? Elle me prend pour un garçon? J’annule ma technique pour reprendre ma véritable apparence. Maintenant, toute mon attention se porte sur elle. Il me semble vraiment la reconnaitre. Ces cheveux blonds, une revue à la main et des jambes magnifiques que dévoile une jupe tellement courte qu’on en verrait presque sa culotte. Oui, c’est cette enseignante de ninjutsu devant qui tous les garçons bavaient. Je crois bien que j’avais un cours avec elle, mais je n’assistais jamais au cours de ninjutsu. Je passais plutôt ce temps à étudier l’eisei et les sciences du corps, alors si j’avais un cours avec elle, elle ne doit pas s’en souvenir.

-He ho. Petit, je te parle. Tous les mêmes, ces gamins, ils ne peuvent pas voir une belle femme sans perdre la tête.

-Je suis une fille, m’écriais-je.

Elle semble surprise et me tourne autour en m’étudiant dans tout les sens, pour finalement me dire.

-Ha oui, peut-être que sous ces cheveux de garçon et derrière cette petite poitrine, il y a une fille, mais il y a surtout quelqu’un qui a besoin d’un sérieux rattrapage en ninjutsu. Tu as de la chance, mon rencard m’a posé un lapin et j’ai besoin de me passer les nerfs sur quelqu’un.

Elle me dit cela avec un sourire qui n’a rien pour me rassurer et qui m’inquiète même.

-Non, non. Ce ne sera pas néce…

Je voudrais lui dire que ce ne sera pas nécessaire, mais elle pose un index sur ma bouche pour m’empêcher de finir ma phrase.

-Pas de mais, tu vas commencer par malaxer ton chakra à nouveau et cette fois, tu va te concentrer d’avantage sur la formation des signes. Au moment où tu sens le chakra entourer ton corps, tu te focalises sur l’image de la personne dont tu veux prendre l’apparence. Tu formes une image mentale de ta cible, que tu superposeras à la tienne. C’est très simple, même le plus simplet des shinobis devrait y arriver.

Son explication est claire et concise, mais la dernière phrase me vexe. Je suis certaine qu’elle s’adresse à moi en particulier. Malgré la pique, je ne relève pas et commence à malaxer mon chakra afin d’exécuter la technique. Je sens que le chakra afflue, je suis maintenant prête à composer les signes.

-Bien, tu va prendre mon apparence et je ne tolèrerai que la perfection. C’est le minimum exigé pour espérer me ressembler.

Je me demande comment quelqu’un avec un tel égo a pu devenir enseignant. Le son de son poing qu’elle fait craquer n’est pas pour me rassurer. Quand elle dit qu’elle ne n’acceptera que la perfection, je suis bien obligé de penser qu’elle sanctionnera la moindre erreur. Particulièrement celles relative à sa sois disant perfection. Je me concentre comme elle me l’a expliqué, au moment de composer les signes, je me focalise sur la création d’une image mentale de cette enseignante aux allures de bimbo. La technique est achevée. Il ne me reste qu’à admirer le résultat, mais une violente douleur vient m’atteindre à l’arrière de la tête et met fin à la technique. C’est elle qui vient de me frapper violement.

-Bon, je comprends qu’être belle ne fasse pas partie de tes habitudes, mais il va falloir faire un effort. C’est insultant pour celles qui en font et c’est une jupe que je porte, pas un drap.

Elle est folle. Comment veut-elle que je me corrige si je ne peux pas voir ce que j’ai fait comme erreur. J’en viens à me demander comment elle a pu enseigner quoi que ce soit à un étudiant avec de telles méthodes.

-Bon, tu va recommencer. Cette fois, le mot clé est «belle».

-Mais c’est quoi cette méthode d’enseignement? Comment je peux apprendre quelque chose si on me frappe avant que j’ai pu voir le résultat de la technique?

-Hum… C’est plus fort que moi, je ne peux pas supporter de voir une mauvaise imitation de moi.

Quoi, elle ne supporte pas une mauvaise imitation d’elle. C’est tout, il doit y avoir un sérieux problème dans sa tête ou alors, elle a une très haute opinion de son physique. Dans tout les cas, il faut que je m’éloigne d’ici rapidement avant qu’elle ne m’oblige à recommencer l’exercice.

-Ho, juste pour te prévenir, je suis une experte des barrières katon, un sourire sadique aux lèvres.


***


C’est au bout de plusieurs tentatives que je réussi enfin à réaliser une métamorphose qu’elle qualifie de correct. Je pense que c’est bien le minimum qu’elle puisse dire suite au prix que j’ai paillé en effort et en bleu sur mon corps.

-Bien, je crois que nous pouvons passer à la suite. Pourquoi pas la création d’un bushin?

Non pas ça, je suis trop faible pour opposer la moindre résistance face à cette entrainement forcé.


***

C’est de retour chez moi, que je m’effondre sur mon futon. Complètement courbaturé, je ressens des douleurs dans des endroits de mon corps dont j’ignorais l’existence, jusqu'à maintenant. Ichi, mon petit serpent, vient se poser sur mon dos. Ses déplacement sur mon corps me font un mal de chien, mais je suis trop épuisé pour faire quoi que ce soit pour l’en empêcher. Cette journée me rappel pourquoi je détestais le ninjutsu et pourquoi je séchais ce genre de cours.



Demande de validation de techniques :
-Métamorphose
-Clonage
Daiisu Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Sur le toit avec Hasuno Tsubaki   Lun 4 Juin - 22:05

Fuki (Niveau 3)
: +0% Bonus Inclus
: +11 XP, Techniques validées

Comme je l'avais dit. En temps normal, nous aurions demander plus pour deux techniques, mais étant donné que le chuunin approche et qu'il s'agit de technique utile et bas niveau, je laisse passer. Le RP était sympa par contre Smile
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Konoha-