Partagez | 
 

 [Event Uchiha] Le retour de l'oiseau blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Event Uchiha] Le retour de l'oiseau blanc   Lun 25 Juin - 4:43

Le soleil se levait doucement sur Konoha. Les rayons venaient lécher les feuilles des arbres de manière suaves. Une petite brise matinale parcourait les allées du village caché de la feuille. Des ruelles encore vides de tout visiteurs. Seul quelques marchands, se levant aux première lueur disposaient leur étale ou quelques tables pour accueillir les futurs clients. Le ciel était dégagé, coloré d'une teinte orangée qui n'était pas sans rappeler la flamme qui animait chaque habitant de ce pays. Le silence faisait sa loi, seul le bruit des bâillements matinaux pouvait transgresser cet interdit. C'était tout un rituel qui prenait place, une minutie presque ancestrale dans laquelle chacun trouvait sa place un jour ou l'autre. La vue de cette toile quotidienne formait la vie, l'âme de tout un ensemble. Une cohérence qui permettait à chacun de se retrouver et de s'identifier à ce qu'il faisait de mieux. Accepter une raison d'être pour ne pas finir fou, à déambuler sans but. C'est une danse que l'homme apprenait tout au long de sa vie. Des pas qu'il répétait avec tact et avec lesquels il tentait d'approcher la perfection.

Une grande silhouette sombre remontait les ruelles pas à pas. Sa démarche était lente mais sûr. Une capuche ne permettait pas de distinguer son visage dont le regard tendait plus à flirter avec le sol. Un long sabre lui parcourant le dos faisait de lui un marginal du rituel matinal de Konoha. Il n'était pas à sa place à cette heure ci de la journée. La seule chose qui pouvait laisser croire à une certaine cohérence était le grand éventail rouge qui ornait le dos de son grand manteau. Un symbole. Une entité qui le liait plus que tout à ce village, qui le liait à un destin incertain. Le signe qu'il ne pouvait pas être libre, qu'il ne pouvait pas vivre une vie lambda. Il avait ce village dans le sang, gravé sur chaque brin de son ADN. Il lui devait tout, car pour le moment il ne lui avait rien apporté de concret. Ce n'était qu'un instructeur raté à la méthode d'enseignement présomptueuse et inadapté à de jeunes élèves. C'était un Uchiha.

Le soleil gagnait peu à peu en hauteur tandis que la silhouette se rapprochait du quartier qui l'avait vu grandir. La grande muraille qui marquait la séparation avec le reste du village se faisait de plus en plus nette. Un rideau de brique solennel et qui ne marquait qu'une séparation physique. Car malgré toute la volonté des Uchiha de se démarquer de Konoha, leur destin était commun. Lié pour l'éternité. La silhouette commença à ralentir alors qu'elle s'approchait de l'entrée. Deux gardes y étaient postées. Par garde, il fallait entendre des Uchiha prétentieux qui ne voyaient que la cause de leur domaine à servir. C'était un passage obligatoire et le début d'une très longue journée pour l'individu vêtu de noir. Il s'arrêta alors devant les deux gardes, sans dire un mot.

[Garde Uchiha] – Où vas-tu comme ça ?

La silhouette sombre redressa légèrement les épaules, un rayon de soleil vint alors éclairer le bas de son visage pour laisser apparaître ses lèvres.

[Silhouette Sombre] – Je rentre chez moi.

L'un des deux gardes se mit alors à rire. Tandis que son comparse prenait à nouveau la parole.

[Garde Uchiha] – Je crois que tu t'es trompés de ruelle garçon ! Il y avait un virage à prendre et tu as du le louper.

Tous deux continuèrent de rigoler. La silhouette sombre se rapprocha alors de quelques pas et redressa complètement les épaules. Le soleil fouetta son visage avec vigueur tandis que les deux gardes devinrent blêmes. Trois ans avait passé, trois ans qu'il n'avait pas vu ce visage, trois ans qu'il n'avait plus entendu son nom, trois ans qu'il pensait que cet enfant c'était perdu en mission. Ces cheveux d'ébène brillant au soleil, ce regard noir et perçant et surtout cette expression presque froide et menaçante. Il ne pouvait faire aucun doute sur son identité. Et même au de là de l'oiseau blanc son nom était connu. Le quartier n'était pas aussi grand qu'on le prêtait à le croire. Il suffisait d'avoir quelques bons contacts et votre nom venait à vivre sur toutes les lèvres.

[Garde Uchiha] – Uchiha... Kenji !

L'étonnement pouvait se lire sur le visage des gardes. Kenji n'y prêta pas attention et passa devant sans un regard. Il sentit leur yeux se poser sur lui jusqu'à ce qu'il prenne le premier virage du quartier. Il rentrait chez lui, dans sa demeure. Mais une maison vide. Takeshi avait été assassiné, Shiori s'était suicidé et Hakai... Il restait Nara, mais trois ans c'était long et il ne se faisait gère d'illusion sur le destin d'une aussi jolie jeune fille. L'Uchiha se passa doucement une main dans sa chevelure sombre et continua son chemin. Il arpentait à nouveau des ruelles qu'il connaissait sur le bout des doigts. Il passait devant des magasins qu'il avait aidé à construire. Il s'avançait sur une terre qu'il aimait plus que tout. Soudainement, il sentit une pression sur sa manche. Il tourna le regard et vit quelques jeunes pousses du clan lui faire un grand sourire. Kenji le leur rendit. Il avait l'impression de n'être jamais vraiment partit.

[Enfant] – Kenji ! Kenji !

[Enfant] – T'étais où ? Les autres disaient que t'étais parti là haut !

La jeune fille montra le ciel avec excitation. Kenji suivit du regard son geste dans un soupire.

[Enfant] – Tu vas rester ? Tu dois repartir ? Tu redeviens notre sensei ?!

Kenji esquissa un sourire, tout en hochant la tête.

[Kenji] – Savez vous si quelqu'un est resté dans ma maison durant mon absence ?

Les enfants baissèrent alors les yeux et restèrent silencieux. Le changement d'attitude était radical. Kenji fronça les sourcils.

[Kenji] – Que c'est-il passé ?

[Enfant] – On... Enfin...

[Enfant] – Les Cygnes c'est le mal ! C'est mon père qui l'a dit la dernière fois ! On ne doit plus y mettre les pieds !

Kenji écarquilla grands les yeux. Que c'était-il passé pour que le Cygne soit rejeté par des enfants. Ces derniers venaient du domaine du Dragon. Mais c'était un domaine sans histoire, où plutôt avec un passé si profond qu'il ne pouvait se permettre des prises de position aussi importante. Mais Kenji comprit qu'en trois ans de nombreuses choses avaient pu se dérouler. Ne serait-ce qu'en une nuit. Il soupira et fit signe aux enfants de partir. Son chemin était encore long pour retrouver sa demeure, et peut être laver l'affront qu'avait pu subir son domaine. Quelques minutes de marche supplémentaire le fit arriver sous la grand arche blanche qui marquait l'entrée du domaine de l'oiseau blanc. Kenji s'arrêta quelques instants, le visage blême par ce qu'il voyage. Devant lui une grande allée, symbole de la magnificence du Cygne par le passé. Mais les choses devaient avoir changée. La route de terre n'était plus aussi plate qu'avant et de nombreux trou la jonchait. Kenji remarqua que la plus part des demeures avaient perdu de leur brillance et certaines mêmes étaient dans un état inquiétant. Les murs de bois étaient effrités, les rambardes cassées et une cheminée c'était écroulée au milieu de la route. Le jeune garçon se croyait en plein cauchemar. Il jurait intérieurement face à l'état du domaine. Mais ce ne fut rien lorsqu'il leva les yeux à l'horizon. La grande villa familiale, celle qui l'avait vu grandir, celle de son maître Takeshi, avait été fortement amochée. Kenji prit de colère se mit à courir en sa direction. Il jurait à tout va, la voix roque et nerveuse. Il ne se contrôlait plus. En quelques secondes il arriva devant la villa et tomba dénue. Genoux à terre il ne comprenait pas ce qui avait pu se passer. Le blanc éclatant des murs n'étaient plus, d'ailleurs toute la cloison ouest s'était écroulée. Mais c'était toujours mieux que l'ignoble tague brûlé sur la façade est : « Cygne Assassin ! ». Kenji n'en croyait pas ses yeux. Ses entrailles se resserrent d'un seul coup. Son cœur s'arrêta de battre, tandis qu'il retenait en lui un mélange de rage et de profonde tristesse. Que c'était-il passé pour en arriver là. Le jeune garçon n'osait même pas rentrer dans la demeure, il n'en avait pas le courage ni la force. Toute vitalité l'avait quitté.

[ ? ] - Kenji ?!

[ ? ] - Kenji ?!

[ ? ] - C'est Kenji ?!

L'Uchiha tourna alors la tête et fit face à une petite foule qui s'était attroupée derrière lui. Ses cris avaient fait sortir de leur maison les habitants du domaines. Le jeune garçon prit sur lui et se redressa doucement pour leur faire face. Il les connaissait tous. Il pouvait mettre un nom sur chaque visage qui l'observait d'un air curieux. Certains étaient étonnées, d'autres ne comprenaient pas très bien ce qu'il faisait ici. Et milles questions devaient exploser dans leur esprit. Ce fut l'ancienne petite amie de Kenji qui prit la parole en première. La jeune fille à la chevelure violette transperça la foule pour attirer l'attention du jeune garçon. Elle était toujours aussi belle avec un visage angélique. Mais Kenji savait qu'il cachait de nombreuse fourberie. Laly était une petite garce qui pouvait obtenir ce qu'elle voulait, en manipulant les gens.

[Laly] – Kenji, on te croyait tous mort !

Elle fit un grand geste du bras en visant les autres.

[Laly] – Que c'est-il passé ?

Kenji faisait maintenant face au regard inquisiteur d'une foule qui ne demandait que des réponses. Il prit alors le temps de soutenir chaque regard, de se remémorer les personnalités de chacun avant de répondre. Car à cet instant, tout n'était que folie. Il ne reconnaissait plus son domaine et malgré ces visages familiers, il ne se sentait pas chez lui. Il pesa ses mots. Ce qui c'était passé, il ne pouvait en parler aujourd'hui, il ne pouvait expliquer la situation en quelques phrases. C'était une épopée importante qu'il ne pouvait décrire en cet instant. Même en le voulant, il n'aurait pas su trouver les mots. Il se passa alors doucement une main dans sa chevelure sombre.

[Kenji] – Je ne peux vous expliquer mon départ aujourd'hui. Je pense avoir été assez sincère avec chacun de vous pour que vous ne me reprochiez pas cela. Je suis ici à cet instant, et je peux juste vous dire que je vais le rester. Mais j'aimerais savoir, pourquoi ma maison est dans cet état, et pourquoi la rage entre les domaines sembles avoir repris position ?

La plus part des regards dans la foule se baissèrent. Seul Laly resta droite, mais son regard se tendit. Elle se crispa et ses mots résonnèrent comme le coup d'un fouet.

[Laly] – Les nuits ont été sanglantes en ce moment.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Event Uchiha] L'avènement du Dragon
» Event VI - Le Retour du Clown
» Un oiseau qui chante....
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre du Village-