Partagez | 
 

 Présentation d'Akimitsu Sasmiza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Présentation d'Akimitsu Sasmiza   Lun 9 Juil - 13:51

Nom : Sasmiza

Prénom : Akimitsu

Âge : 23 ans

Village : Kumo, le village caché des nuages

Affinité : Raiton

Grade Envisagé : Aspirant ninja

Kekkai Genkai Souhaitée : Aucun

Comment avez vous connu Ryoma? Top liste

Techniques gratuites choisies : Hashidori, Colibri

Histoire :

~~ Une naissance & l'accomplissement d'un destin ~~


Comme chaque jour, le soleil faisait son apparition sur le sommet des montagnes. Ces montagnes qui ont toujours attiré la curiosité d'Akara Sasmiza. Ce jeune homme était un ninja du village caché de Konoha. Il s'était épris d'un amour inconditionnel pour une jeune femme, Azima Tachima. Cet demoiselle vivait une semaine sur deux dans le village caché de la feuille. Durant l'autre semaine, elle vivait chez ses parents dans un petit village frontalier avec le pays Sawa. Chaque fois qu'il le pouvait le ninja faisait le mur pour la rejoindre à la frontière, bravant tous les interdits. Leur amour ne semblait subir d'aucune limite et le mariage semblait devenir une évidence pour tout le monde. Ce fut donc avec logique qu'ils se marièrent trois ans après leur première rencontre.

Cette rencontre.... Peut-on imaginer plus belle rencontre ? Le ninja revenait d'un entraînement intensif dans les forêts du pays du feu. Il était au bord de ses limites. Il ne lui restait que peu de force pour rentrer se coucher et prendre un repos plus que mérité. Akara marchait dans les rues de Konoha avec une détermination sans faille mais malgré cela son corps le lâcha. Il s'écroula devant une échoppe qui proposait toute sorte de produit alimentaire. La caissière et responsable de l'établissement aperçus avec effroi la scène. Azima se précipita vers le jeune homme inconscient afin de lui venir en aide. Naturellement, le corps du garçon était bien trop lourd pour elle. Elle ne parvenue qu'à le tirer vers l'intérieure du magasin. La jeune femme prit alors sa température et l'observa brièvement. Est-il nécessaire de préciser qu'elle le trouva tout simplement charmant ? Azima comprit rapidement qu'il était à bout de force. Le magasin ferma ses portes quelque minute après les résultats de la premières observation. La jeune caissière installa aussitôt un futon (un matelas traditionnel japonais) au centre de l'échoppe. Elle prit la peine de réunir toutes ses forces et fit glisser le jeune ninja sur le matelas. C'est durant deux jours et deux nuits qu'Akara dormit au centre de l'échoppe. Curieusement personne ne s'étonna de la fermeture durant deux jours d'un des magasins les plus prisés de Konoha. Après un aussi long sommeil, Akara se réveilla et la première chose qu'il vu était les yeux d'Azima. Un sourire vint alors s'afficher très nettement sur les lèvres du shinobis. Les deux jeunes gens restèrent de longue seconde à ne rien dire et se regarder droit dans les yeux. Ces seconde étaient très certainement des heures pour les deux futurs amants. Dans l'esprit d'Akara il s'agissait de la plus belle chose qu'il ait vu de sa vie. Il ne pouvait pas imaginer qu'il existait cela sur terre. Pour Azima, c'était plutôt le sentiment d’inquiétude qui dominait. Elle avait eu largement le temps de se faire au visage du shinobis. La jeune femme n'attendait qu'une chose c'est qu'il prononce un mot. Le temps s'était littéralement arrêter dans le magasin des Tachima. Et ce qui devait arriver arriva... Akara ouvrit enfin la bouche non sans douleur.

Akara : Suis-je au paradis ? Déclara-t-il d'une voix douce.

Inutile de préciser que la phrase eu un impact indéniable sur la jeune femme qui en fut véritablement troublée. Elle ne cacha pas un large sourire puis aida le jeune homme à se lever. C'est une véritable histoire d'amour qui démarra à partir de cette rencontre. Le temps et le pays suivait son cours. Nous arrivâmes très rapidement au plus beau jour de leur vie. Le mariage se déroulait dans le village natale d'Azima au bord de la frontière. Pour la cérémonie, le couple avait prévu une petite fête en toute intimité. Il n'y avait que quelque amis et collègue d'Akara, les parents d'Azima et quelques une de ses amies les plus fidèles. Ils se dirent oui pour la vie. Il ne semblait y avoir aucun doute, aucune retenue dans leur regard. Après tout, ils étaient fait l'un pour l'autre.

Pour chaque bonne nouvelle, une autre suivait de près. Azima apprit un mois après leur mariage qu'elle était enceinte. Le couple n'espérait qu'une chose que leur enfant soit en bonne santés. Le sexe n'avait aucune importance pour eux. Durant les premiers mois de grossesse, leur vie n'en fut pas troublée. Ils continuaient à faire leur devoir. Azima continuait à ce faire du soucis pour Akara lorsqu'il partait en mission et le shinobis continuait à faire son devoir pour la toute puissance du pays du feu, une famille normal dans un monde en paix. C'est lors du premier jours du neuvième mois que les choses se compliquèrent. En effet, chez les Tachima la tradition exigeait que le couple soit à la maison et prêt pour la naissance de l'enfant. La sphère hiérarchique de Konoha accepta avec réticence que leur shinobis prenne congé pour deux mois. Après avoir remercier ses chefs, Akara et Azima partirent pour le village frontalier là où il y a quelque mois ils s'étaient mariés. Sans le savoir, le jeune couple voyait Konoha pour la dernière fois. Le voyage ne fut pas du tout mouvementé après tout personne n'osa attaquer ou même ennuyer un convoie qui était protégé par quatre shinobis du village de Konoha. Ses quatre ninjas étaient des amis à Akara qui lui avait promis de l'escorter afin qu'il n'y ait aucun problème. Même si le pays n'était pas en guerre, un couple seul avec une femme enceinte était une cible plus que facile pour n'importe quel brigand. Les amis laissèrent le couple au porte du village puis rentrèrent chez eux. Sans le savoir, Akara voyait ses amis pour la dernière fois. La vingtaine de jour qui les séparait de l'accouchement passa extrêmement rapidement. Le couple était heureux et ne voyait aucun problème à l'horizon.

Comme une prédiction, Akimitsu décida de venir causé problème au milieu de la nuit. Azima eut ses premières contractions au alentours d'une heure du matin. L'enfant arriva six heures plus tard afin de faire la fierté de ses parents. Akara prit son fils dans ses bras et se dirigea vers sa mère afin de lui montrer son visage. Le père prit place sur le lit au côté d'Azima. La scène était idyllique et rien de semblait pouvoir briser leur bonheur. Il s'agissait de la famille idéal ! Akara était un shinobis de haut rang, Azima était à la tête d'un magasin florissant et leur couple était enrichis d'un enfant. Le village accueillit l'enfant comme une célébrité. Tout le monde voyait un enfant comme la récompense ultime pour le mariage d'un amour sincère. Les deux parents restèrent encore quelque jours dans le village mais espérait rentrer à Konoha le plus vite possible.

~~ Trouble dans la forêt ~~


Un long mois de détente avait passé depuis la naissance d'Akimitsu la perle des Tashimas. Le jeune couple était heureux et ne voyait aucune ombre au tableau. Après tout, ils avaient tout pour eux : une situation financière stable voir même assez aisée, une relation amoureuse sans le moindre problème, une famille présente sans être envahissante et des amis fidèles qui n'hésiteraient pas à risquer leur vie pour eux. Pour conclure, le couple avait la famille idéal dans un monde idéal à leur yeux. Le jeune garçon avait maintenant un mois et demi approximativement. Akara avait obtenu de sa hiérarchie une permission supplémentaire afin de consacrer un peu plus de temps à sa belle famille. Azima avait recruté avant de partie une jeune femme afin de tenir le magasin et donc éviter une fermeture qui aurait pu être catastrophique pour l'avenir de son commerce. Malgré tout cela, un problème survenu lors des préparatifs pour le retour vers Konoha. Les amis d'Akara et shinobis de l'état du feu avaient été envoyé en mission pour une durée relativement longue. Il était évident que le jeune Sasmiza n'avait pas plus d'information sur la nature de cette mission. La seul chose qu'il avait pu connaître était que cette mission se déroulait dans un pays étranger loin de Konoha et de la frontière entre le pays du feu et le pays de Sawa. Le village proposa au jeune couple de recruter des mercenaires afin de les escorter jusque le village caché des feuilles. Akara, par fierté ou pour éviter que les villageois n'usent leur argent pour rien, refusa la proposition. Il s'agissait d'une erreur qu'il ne comprendra qu'après sa mort. Le village avait déjà pris contact avec un groupe de mercenaire du pays de Sawa. Ces hommes avaient abandonné une mission assez bien rémunérée pour prendre en charge la mission d'escorte. Lorsqu'ils arrivèrent dans le village, ils furent donc très surpris d'apprendre que les villageois n'avait plus besoin d'eux et qu'ils ne comptaient pas les dédommager. Les mercenaires mirent en garde les villageois, l'affront qu'ils venaient de leur faire sera payer dans le sang. Malheureusement, Akara n'avait pas assisté à la scène puisqu'il était déjà partis vers Konoha avec sa femme et son enfant, Akimitsu. Ils étaient accompagnés d'une charrette de commerce qui allaient vendre leur produit dans une ville non loin du village ninja. Il ne s'agissait donc pas d'une escorte militaire mais des brigands n'attaqueraient pas un convoie pareil qui d'ordinaire est extrêmement défendu. Durant ce temps, les mercenaires exécutèrent leur menace et rasèrent littéralement le village des Tashimas. Le pays du feu venait de perdre une centaine de citoyen fidèle. Akimitsu venait de perdre ses grands parents et toutes traces de la famille du côté de sa mère. Les guerriers décidèrent de ne pas en rester là et pourchassèrent Akara et sa famille sur la route de Konoha. Cette mission était devenu une question d'honneur pour les brigands de grand chemin. Dans leur esprit, l'affront était impardonnable, on ne pouvait pas se moquer d'eux comme cela.

Les mercenaires rattrapèrent rapidement la famille Sasmiza et attendu la nuit pour intervenir. Ils les suivirent donc pendant toute l'après midi afin d'évaluer les défenses du convoie. Akara ne mit pas plus de deux minutes pour comprendre qu'ils étaient suivis. Un conflit de solution s'imposa à lui dès ce moment. S'il quittait le convoie et éliminait les poursuivants rien ne prouvait que le convoie serait en sécurité puisqu'après tout il y avait peut être un second groupe un peu plus loin. S'il restait, Akara courrait peut être droit dans un piège. Devant un tel dilemme, il décida de rester avec sa famille mais informa tout de même son épouse du problème qui se posait. Comme prévu, le convoie s'arrêta au bord d'une clairière afin d'y passer la nuit. Les commerçants déployèrent leur matériel et installèrent leur tente. La famille d'Akimitsu fit de même pour ne pas paraître suspecte. Les mercenaires se placèrent en formation tout au tour du campement et se préparèrent à l'assaut. Ils avaient une pièce maîtresse dans leur jeu : un ninja renégat qui cumulait les cinq défauts du ninja. Avec cet atout, les mercenaires se pensaient imbattable et se lancèrent à l'assaut sans la moindre retenue. Ce groupe de brigand était tout de même bien fleuris puisqu'il comptaient une trentaine de criminel de force et de talent très différent des uns des autres. La première vague était constituée des éléments les plus faibles du groupe. Akara ne dormait pas bien sur et les entendus approcher. Le shinobis aussi s'était préparer à la rencontre. Lorsque l'ennemi arriva au alentour du campement il mit le feu à de l'huile qu'il avait rependu en cercle au tour des tentes. La première vague en fut surprise mais pas mise en déroute pour au tant. Akara sortit trois shaken pour ensuite les multipliés comme pour les clones. Il se retrouvait donc avec six shaken qu'il envoya sur la première vague. Les clones au niveau du torse de ses opposants et les vrais au niveau de la gorge afin qu'il déchire les artères pour poursuivre leur route et revenir dans ses mains. C'est exactement ce qui se produisit. La première vague de six hommes furent anéantis en une salve de shaken. Malgré cela, les brigands n'en furent pas apeuré. La première vague n'était rien... inutile... Elle ne servait cas une seul chose connaître l'adversaire qu'ils allaient devoir affronter.


Akara : JE SUIS AKARA SASMIZA, NINJA DU VILLAGE DE KONOHA ! Je vous suggère de partir avant de vous faire mal. J'ai encore été gentil avec ceux-ci. S'exclama-t-il d'un ton franc sans le moindre sentiment.

La réponse de l'ennemi fut prompt et sans la moindre pitié. Il envoyèrent une pluie de flèche sur le campement mais ce fut sans prévoir la réaction du ninja de Konoha. Il prit de la distance et fit une série de symbole afin de traiter son chakra, une énorme vague de flamme sortis ensuite de sa bouche. Le but était très clair, il devait détruire toutes les flèches avant qu'elle ne blesse quelqu'un. Akara était prêt à tout pour protéger sa famille et le reste du convoie.

La deuxième vague arriva après que le shinobis ait éclairé la nuit de feu ardent qui brûle en lui. La seconde vague étaient constituée de guerrier relativement compétent. Bien sur en un contre un face à un shinobis, ils n'avaient aucune chance mais ici leur force était bien leur nombre. Une quinze de soldat armé jusqu'au dent se lancèrent sur le ninja sans que celui-ci ne pu rien faire pour les raisonner. Il n'avait plus le choix, il devait utiliser des techniques de ninjutsus offensifs pour essayer de leur faire comprendre qu'ils n'avaient aucune chance. Akara prit alors un peu plus de distance pour éviter que le campement ne soit touché. Il s'était avancé au plus près de l'ennemi et ne disposait que d'un très court créneau pour exécuter sa technique. Le ninja de Konoha se mit à enchaîner les signes de la technique de façon magistrale. Une fraction plus tard, il crachait une trentaine de boule de boue sur ses adversaires.


Akara : Katon : Karyuudan !

Akara cracha ensuite une grande vague de flamme sur tous ses adversaires. La boue qui couvrait leur corps commença elle aussi à rentrer en combustion ce qui faisait augmenter considérablement la douleur ressentie pas les soldats. Ils moururent quelques instants plus tard. Cependant, Akara Sasmiza s'était totalement concentré sur cette vague de guerrier qui constituait une grave menace pour sa famille et les personnes qu'il escortait. Il en oublia même de surveiller ses arrière et alors qu'il eut terminé de cracher les flammes de son Katon un katana lui transperça le cœur de part en part. Il s'agissait de la carte maîtresse des brigands ce shinobis de pacotille mais qui disposait d'une vitesse assez importante.

Akara comprit immédiatement son erreur et tomba au sol en s'exclamant :
Mon Dieu protégez les.

Shinobis ennemi : Rien ne pourra les protéger de moi ! Ils vont bientôt te rejoindre ! Dit-il en rigolant brièvement.

Le brigand arracha le katana du corps d'Akara et se retourna vers le campement qui était d'or et déjà entouré par le reste des mercenaires. Plus rien ne pouvait sauvé ces citoyens désespérés. Le ninja entra tout d'abord dans la tente du commerçant. La toile de cet tente passa en un éclair du blanc au rouge vif. La peur gagnait Azima, la mère d'Akimitsu. Après en avoir finis avec le commerçant et sa fille, le shinobis s'approcha de la jeune maman et se pencha au creux de son oreille.

Je vais faire de ton fils un ninja ! Je lui apprendrai à détester Konoha et tout ceux que vous aimez. S'écria le ninja ennemi.

La mère d'Akimitsu s'effondra en pleur ne voyant aucune alternative à la mort. Dans un dernier élan, elle essaya de tuer son fils nouveau né afin qu'il ne vive pas dans le déshonneur. Malheureusement, il fut plus rapide qu'elle. Le ninja arracha l'enfant des bras de sa mère et le confia à l'un des mercenaires qui attendait à l'entrée de la tente. Dans un rire diabolique, le nukenin décapita la mère d'un coup vif et précis. En sortant, il attrapa l'enfant et repartis en direction de Sawa avec le reste de son groupe. Ils prirent bien entendu soin de tout détruire sur leur passage. Akimitsu était enroulé dans un linge où il était écris « Akimitsu Sasmiza ». L'enfant découvrira des dizaines d'année plus tard un symbole tout à faire étrange sur ce linge, le symbole des ninjas de Konoha, mais cela est une autre histoire (évolue in game).

~~Une enfance unique ~~

Les criminels parcouraient le territoire du pays du feu sans se reposer et surtout sans s'arrêter une seul seconde. Les plus faibles qui s'arrêtèrent étaient abattus sans la moindre émotion. Les hommes du nukenin ne représentaient rien du tout pour lui. Il ne s'agissait que de vulgaire pion crée pour épuiser l'ennemi avant son intervention comme lors du combat contre le père d'Akimitsu. Le petit contingent traversa la frontière sans le moindre problème, il ne rencontrèrent aucune patrouille aucun convoie marchand. Leur repaire était situé dans le nord de Sawa au plus près de la frontière avec le pays de la foudre. Personne mise à part les hommes du nukenin connaissait ce lieu. Il était jalousement gardé par une dizaine de mercenaire 24h sur 24h. Les problèmes arrivèrent une cinquantaine de kilomètre avant leur repaire dans un grand canyon. Le convoie avançait lentement afin de pouvoir parer à toute éventualité. En effet, le seul danger n'était pas les éboulements mais également les embuscades qui pouvaient être très efficace avec un minimum de moyen dans ce genre de relief. En tête de convoie se trouvait le nukenin lui même. Par un curieux hasard, ce fut lui qui les vu pour la première fois. Au milieu du canyon se trouvait trois loups qui semblaient attendre quelque chose. En quelque seconde, plusieurs autres loups firent leur apparition sur les flancs du canyon mais également à l'arrière du convoie criminel. Attendaient-ils des proies pour se nourrir ? Avaient-ils été attiré par la soif de sang du nukenin ? Ces questions resteront toujours sans la moindre réponse. Il était en tout cas certain qu'ils n'étaient pas là pour jouer à lancer le bâton. Dans un récital sans précédent pour les humains du convoie, les loups se mirent à hurler pendant plusieurs dizaine de seconde. Un des lieutenants du nukenin commença à prendre peur et s'en fuit vers l'arrière du convoie avant de s'en détacher. A peine eut-il le temps de prendre un peu de distance avec le reste des humains qu'un des loups lui sauta à la gorge et le neutralisa en un éclair.

Cet acte fut le point de départ du combat et comme pour un signal tous les autres loups se lancèrent à l'assaut. La trentaine de mercenaires furent neutraliser en quelque instant mais le nukenin avait bien l'intention de se défendre le plus longtemps possible. Il ne parvenait même pas à toucher les loups lorsqu'ils lançaient une attaque. Le ninja comprit rapidement qu'il ne s'agissait pas de loups normaux. Ils avaient quelque chose de particulier... Malgré le fait d'être un shinobis de bon niveau, il n'avait pas du tout le dessus sur ce qu'il qualifiait de chien mouillé. Il prit donc la décision de ce défaire de l'enfant en le jetant comme on jetterait un sac en rentrant chez soi après une dur journée de travail. Par chance, Akimitsu tomba pile poil entre deux mercenaires morts le choc ne fut donc pas très rude et pour preuve il ne se réveilla même pas. Le sang des deux mercenaires ne rentra pas en contact le linge de l'enfant.

C'est alors que le combat pris une tout autre tournure. Le ninja allait pouvoir se défendre beaucoup plus facilement. Il dégaina un katana et commença à ce battre réellement. Les loups se jetaient au combat comme de véritable guerrier et avec une organisation des plus stupéfiantes. Le shinobis parvint tout de même à blesser plusieurs loups dans son combat mais sans jamais causé une blessure mortel. Malgré tout, il n'était vraiment pas de taille pour se battre contre la meute en son entier. Il ne pouvait pas malaxer son chakra, il n'en avait pas le temps. Il esquivait l'attaque d'un loup un autre se lançait à l'assaut. C'est dans un balais incessant que le shinobis fit un acte extrêmement surprenant. Peut être se savait-il condamné ? Le nukenin planta son katana en plein cœur comme pour mettre fin à un combat des plus éreintants. Il tomba à genou et la meute le dévora en un éclair. C'est dans les cris de douleurs du ninja qui avait tuer ses parents qu'Akimitsu se réveilla. Le jeune bébé commença à son tour à pleurer et crier. Les loups commencèrent à l'entourer marchant au tour de lui en faisant une cercle qui grandissait à mesure que des loups s'y intégrait. Un des loups qui semblait être le leader sauta au dessus de ses congénères et marcha vers l'enfant. Il le regarda un instant comme lorsque l'on regarde une bonne petite barre de chocolat avant de la manger sans en laisser une miette. Le chef de la meute fit à son tour un chef tout à fait surprenant. Il attrapa le linge qui enroulait Akimitsu et le porta vers la sortie du canyon. La meute, elle, se chargea de transporter toute la nourriture vers le terrier afin de nourrir les louveteaux qui venait de naître. Le terrier de la meute se trouvait dans le territoire du pays de foudre assez proche d'un petit village de fermier. Les loups ne mirent pas longtemps pour le rejoindre. Il commencèrent immédiatement après être arriver à nourrir les louveteaux. Akimitsu, lui, fut placer parmi les nouveaux nés mais il était évident que des morceaux de viande crue ne lui conviendrait pas. Les loups en prirent conscience très rapidement et ce fut à ce moment là qu'ils se firent remarquer par les humains. Ils volèrent des provisions dans le village tout proche. Malheureusement pour les villageois, dans cette région les loups étaient sacré et on ne pouvait pas les toucher.

Akimitsu grandit donc parmi les loups. Il était tout à fait accepter dans la meute et chacun des membres mettrait sa vie en péril pour le protéger. Cette union était tout à fait surprenante et il semblerait qu'aucun autre cas fut référencé dans le monde ninja. Il y avait tout de même un autre loup plus proche de l'enfant que les autres, un jeune louveteau mâle. Pour décrire leur relation, on pourrait la comparer à une relation entre deux frères jumeaux. Chacun sachant ce que pense l'autre à chaque moment de la journée. La meute commença à lui enseigner la chasse très tôt afin qu'il puisse se débrouiller seul comme chaque loup. C'est ainsi qu'il acquit la faculté de survivre dans n'importe quelle situation. Akimitsu était capable de s'orienter très facilement dans le pays de la foudre. Il marcha très tôt mais jusque l'âge de 13 ans il ne parla pas un mot humain. Il hurlait comme les loups.

~~ La vie continue ~~

Le jeune Sasmiza a grandi avec un loup qu'il considérait comme son frère. Ce loup portait un nom bien singulier qui traduit en langue humaine pouvait donner quelque chose comme : Toboe. Les deux compagnons ont toujours tout fait ensemble que ce soit la chasse ou les jeux. La meute n'avait encore jamais vu une tel union et ce même entre une mère et son fils. C'était tout à fait surprenant. C'est peut être pour ce fait étonnant que le maître de la meute décida un jour de tester la loyauté du jeune Akimitsu. Il l'envoya dans le village humain qui se trouvait non loin du terrier de la meute. Sa mission était de sauver un louveteau qui s'y était perdu. Pour la première fois depuis sa naissance, Akimitsu allait rentrer en contact avec des humains. Il avait maintenant une dizaine d'année. Il était habillé de façon très particulière. Ses vêtements avaient été volés par la meute dans différent village pour ne pas éveiller les soupçons. Il était donc évident qu'il était d'un goût assez particulier mais la crasse et les déchirures dans les vêtements en faisaient de véritable loque. Le jeune garçon n'allait pas pouvoir se faire passer pour un enfant comme les autres dans le village et pire que tout il ne parlais même pas la langue des humains. Le jeune garçon se dirigea avec un pas déterminé vers le village humain. Il était rempli de détermination et savait qu'il allait remplir sa mission sans le moindre problème. Alors qu'il approchait de l'entrée du village, la meute commença à hurler afin de lui donner du courage mais aussi pour le prévenir qu'ils seront toujours là pour lui si sa tourne mal. Seul le maître ne hurla pas, il était remplis de doute sur ce membre de la meute pas vraiment comme les autres. Akimitsu entra dans le village sous le regard surpris des villageois. Ils n'avaient jamais vu un enfant comme lui. Pour le moment, les villageois préféraient ce tenir à l’écart de cet étranger. Le garçon arriva au centre du village et commença ses recherches passant dans chacun des rues. Tous ses sens étaient en éveil à la recherche de la moindre trace, de la moindre odeur et du moindre murmure. Personne n'avait encore osé interpeller le jeune garçon. Les villageois durent attendre qu'Akimitsu passe devant le cabinet du docteur du village pour que quelqu'un le prenne en charge. Il fut donc attendre le docteur du village, un certain Toshima Uzi. Le docteur sortit de son cabinet et commença à observer l'enfant sous toute les coutures. Il lui apparut évident que le garçon cherchait quelque chose en particulier. Ce n'était pas la bagarre, pas l'argent et même pas de la nourriture. La chose qu'il cherchait était tout à fait différente. Le médecin ne découvrira jamais ce qu'Akimitsu était venu chercher ce jour là. Il allait par contre découvrir l'histoire de cette enfant où tout du moins ce qui s'était passer durant toute son enfance. C'est peut être pour cela qu'il allait prendre une tel décision. Remplis de courage, le docteur interpella le garçon.

Toshima : Jeune homme ? Répéta-t-il plusieurs fois.

Akimitsu ne ralentit même pas. Il ne comprenait rien à ce que pouvait lui dire le médecin du village. La seul chose qu'il avait en tête était de retrouver le petit louveteau qui s'était perdu dans le village. Ces deux rues plus loin après que le médecin ait répété une dizaine de fois la même chose qu'Akimitsu découvrit pour la première fois une piste. Il y avait des traces de pattes près d'une fenêtre qui donnait sur la cave d'une des maisons du village. Selon les traces, le louveteau serait tombé à l'intérieure de la cave sans pouvoir sortir. La fenêtre s'était sans doute refermée derrière lui. Akimitsu se pencha pour regarder à travers la vitre. C'est à ce moment là que Toshima décida d'attraper le jeune garçon par l'épaule. Il le tira légèrement en arrière mais c'était sans prévoir la réaction du Sasmiza. Akimitsu s'accrocha à la fenêtre de toute ses forces. Pour finir, Toshima le relâcha. Il ne voulait pas lui faire mal il n'était pas là pour ça. Sa vocation était de soigner les blessure pas de la créer. Le louveteau commença à gémir et essaya remonter par la fenêtre. Il avait bien sur reconnu le frère de Toboe. Akimitsu s'avança pour ouvrir la vitre mais le problème étant que le médecin se montrait de plus en plus curieux de la situation et l'impatience prit le pas cette fois-ci. Il prit l'enfant loups par le bras et le força cette fois ci à le suivre. La réaction d'Akimitsu ne se fit pas attendre. Il commença à hurler à la mort et en un éclair le village fut envahis par la meute de loups. Ils étaient partout, sur les toits des maisons, dans les rues, dans les champs entourant le villages mais surtout au tour de la maison où ce trouvait le louveteau. Le maître Uzi comprit rapidement qu'il avait mis les mains dans un problème inédit. Le maître loup qui avait pourtant des crainte sur la fidélité de l'humain s'interposa entre le médecin et le garçon. Il avait été tout à fait rassuré par la réaction de l'enfant dans cette affaire. Il avait retrouvé la trace du louveteau et garder secret sa présence. De plus, il avait justifié l'intervention des loups même s'il n'était pas du tout en danger dans les mains délicates du médecin. En apparence, Akimitsu était en danger. Le maître loup avait poussé le docteur qui était maintenant coucher à terre. Son visage était à moins de cinq centimètre d'un loup énorme en train de lui grogner dessus. On peut dire qu'il tel situation est relativement stressante. Pendant ce temps, le jeune enfant-loup rentra dans la cave et fit passer le louveteau pour la fenêtre qui partit immédiatement dans la forêt non loin. Le village commençait à se vider de ses nouveaux occupant à quatre pattes. Il ne restait plus que le maître et Toboe accompagné d'Akimitsu même si le reste de la meut attendait tranquillement dans la forêt. Toshima se releva après que le loup se soit retirer. Il observa l'enfant partir avec les loups et ce fut à ce moment qu'il comprit deux chose. Il avait trouvé ce qu'il cherchait et cet enfant vivait avec les loups sacrés de la région. Le docteur se mit alors à supposer des milliers de chose mais toutes restaient des suppositions. La médecin se mit alors à courir pour revenir à portée de voix avec l'enfant et les deux loups.


Toshima : Reviens me voir ! Je t'attendrai ! S'exclama-t-il.

Malgré qu'il ne comprenait pas un mot de ce que pouvait dire le médecin, Akimitsu se retourna et afficha un large sourire à cet humain. Pour le garçon s'était le premier humain qui s'était intéresser à lui. Pour des raisons qu'il ne s'expliqua jamais le jeune enfant loup retourna voir le docteur à de mainte occasion. Il apprit peu à peu à parler la langue humaine. A l'âge de 13 ans et demi, il maîtrisait une large partie de cette langue. Plus le temps passait et plus il restait de longue période dans le cabinet du docteur. Jusqu'au jour où la décision fut prise. Le docteur proposa à Akimitsu de rester au cabinet pour y vivre définitivement. Il se proposait également de l'adopter et ainsi de devenir son père. Le garçon avait besoin de ce père humain même s'il n'était pas réellement son père. Il en avait le besoin vitale. Par contre, Akimitsu avait besoin de deux choses son doudou qui était en réalité le linge dans le quel il était enveloppé étant enfant et son frère jumeau Toboe. Son frère n'avait même pas réfléchis à la question pour lui il s'agissait d'une aventure qu'il ne pouvait pas rater. La seule chose qui pouvait bloquer tout cette aventure était le maître Loups et c'est contre toute attente qu'il accepta la proposition. Toboe et Akimitsu partirent vivre chez le docteur Toshima Uzi.

~~ La découverte d'un nouveau destin ~~

Les deux compagnons ne mirent pas bien longtemps pour se faire accepter dans le village même si pour Toboe se fut plus compliqué et un peu plus long. Il n'était pas évident d'ouvrir la porte à un Loup même si celui-ci était sacré dans la région. Akimitsu prenait de plus en plus une attitude d'humain au détriment de celle qu'il avait adopter lorsqu'il était toujours avec la meute. Ils vivaient paisiblement sans le moindre problème. Ils jouaient toujours au tant l'un avec l'autre. La seule différence étant que Toboe ne mangeait plus de viande crue mais cuite comme tout le reste de sa « famille ». Le docteur n'avait pas eu de mal à ouvrir son cœur et accepter le loup dans sa maison. Il continuait à avoir au tant de patient qu'avant même si ceux-ci étaient relativement perturber par la présence d'un loup dans la salle d'attente. Akimitsu avait décidé de faire comme son père adoptif. Il voulait devenir médecin pour soigner et aider les gens qui en avait besoin. C'est pour cela que le Docteur Uzi s'était installé dans un petit village loin de tout. Il voulait lui aussi aider les gens plutôt que gagner énormément d'argent ce qu'il aurait pu faire en s'installant dans une grande ville. Pour réaliser son rêve, Akimitsu étudiait tout les jour la médecine dans le laboratoire de la maison. C'était là bas que Toshima réalisait les médicaments du village, les ingrédient étant récolter par les villageois eux même. Pendant que le jeune garçon passait ses matinée et parfois son après midi à travailler, Toboe lui dormait paisiblement où continuait à pratiquer la chasse dans les vert pâturage de la contrée. Ainsi les deux compagnons se spécialisaient tout deux dans un domaine bien particulier ce qui complétait très bien leur duo éternelle. Le plus surprenant dans tout cela, c'est qu'Akimitsu parvint à apprendre à lire et à écrire assez rapidement. C'est pour cela qu'il avait accès à la médecine et pouvait étudier tous les jours sans la moindre exception. Il avait une très bonne capacité à assimiler les choses. C'est de cette manière qu'il obtenu d'excellente base en médecine mais particulièrement dans les secours rapides et l'anatomie. L'anatomie était une véritable passion pour lui et sa capacité à faire plusieurs chose en même temps le conduisit à secourir les gens rapidement. Les jours se multipliaient et se ressemblaient pour les deux compagnons. La situation n'était plus du tout sous le contrôle de Toshima qui perdait peu à peu son cabinet. En effet, au fur et à mesure, Akimitsu gagnait en connaissance. Il prenait de plus en plus d'initiative et soignait les patient à la place de Toshima. Le docteur n'avait quasiment plus aucun patient. Le cabinet était entièrement géré par le jeune garçon qui allaient maintenant sur ses 23 ans.

Tout se déroulait sans le moindre accrocs jusqu'au jour où la bande de mercenaire qui avaient tuer ses parents arrièrent au village. Les loups n'avaient pas pu éliminer toutes les traces de la bataille du canyon. Depuis ce jour, le frère du nukenin est à la recherche des animaux qui avaient fait ça. La bande s'étaient agrandie et les mercenaires étaient maintenant très nombreux. Ils avaient entendu parler d'un jeune docteur qui soignait ses patient avec la présences d'un loups dans le cabinet. Ce genre de nouvelle n'était pas banal et avait fait le tour des villages à la vitesse de l'éclair. Le frère du criminel avait toujours soupçonner une meute de loup ou de chien d'avoir fait le coup. Cette conclusion avait été donnée après la découverte de nombreuse empreintes de pattes sur le lieu du combat. Les guerrier commencèrent à mettre le village à feu et à sang sans la moindre retenue. Il détruire maison après maison ne cherchant qu'une chose la maison du jeune docteur. Ils abattaient tous les villageois sans poser de questions. Ils n'étaient pas là pour négocier mais pour trouver le coupable d'un crime. Akimitsu ignorait tout de son passé et on l'avait toujours appelé Akimitsu Uzi en référence à Toshima Uzi son père adoptif. Il en avait même oublié son doudou où il était inscrit son véritable nom : Sasmiza. Les mercenaires faisait énormément de bruit, ils voulaient faire peur au villageois avant de les anéantir. Le jeune docteur a donc été mis au courant de leur attaque dès le début de celle-ci. Il avait naturellement envoyé Toboe chercher la meute de loup pour tuer les bandits qui s'en prenaient au village. Il ne fallut guère longtemps à la meut pour arriver mais les criminels eurent tout de même le temps rasé une grande partie du village. Les loups arrivèrent à la clairière qui entourait les maison et commencèrent à hurler pour détourner l'attention des mercenaire du massacre et se concentrer sur eux. Ils se lancèrent ensuite à la charge fonçant droit vers leur ennemis. Ils avaient pour instruction de ne faire aucun prisonnier, aucun quartier avec les criminels mais de sauver un maximum de villageois. Ils ne devaient pas se mettre en danger non plus, s'ils étaient blessés, il devaient aller voir Akimitsu qui s'était mis en alerte dans son cabinet. Il avait préparer tout le nécessaire pour faire fasse à une vague de blessé sans précédent. Toboe, quand à lui, avait pour instruction de veiller sur l'entrée du cabinet et plus particulièrement sur Akimitsu et Toshima Uzi. Les loups semblaient avoir le dessus sur les mercenaires mais certain d'entre eux finissaient tout de même blessé. Ils allaient donc au cabinet pour recevoir du secours. Toshima s'occupait activement des villageois pendant qu'Akimitsu prenait en charge les loups qui venaient au cabinet. Ils étaient totalement débordés, le combat faisait rage dehors et Toshima était de plus en plus inquiet. Akimitsu, lui, était en total frénésie. Il ne savait plus qu'il était et où il était tout ce qu'il voyait était des plaie ouverte ou des fractures, tout ce qu'il pensait était à des notions de médecine. Il enchaînait patient sur patient, loups sur loups. Aussi bien qu'à peine arrivé les loups avec les blessures les moins grave pouvaient repartir au combat.

Akimitsu était dans un tel dépense d'énergie physique qu'il sentit peu à peu une force montée en lui. Il ne l'avait jamais remarquer avant. Une force tel qu'il décida d'essayer une technique qu'il avait lu dans un livre un jour. Il s'agissait d'une vieille technique dont les origines n'avaient pas été indiquée. Il apprit bien plus tard que cette technique se nommait « Hashidori » et qu'il s'agissait d'une technique de shinobis maîtrisant le Eisei. C'est après avoir essayer cette technique qu'un colibri apparut sous forme de chakra et puis un autre suivis d'un troisième. Les trois oiseaux se posèrent sur des patient de Toshima qui était totalement débordé et ne suivait plus du tout contrairement à Akimitsu. En ce qui le concerne, il pensait que la technique avait échoué mais il sentait une force moins importante en lui. Peu importe, il se relança immédiatement dans le travail.

En moins de cinq heure, la bande de mercenaire fut anéanti à jamais. Les patient du cabinet avait tous été sauvé du moins ceux qui avait pu se présenter dans l'établissement. Les loups ne comptaient que six pertes mais qui était à chaque fois une tragédie. Les loups furent enterrés dans le village afin d’honorer leur combat et leur sacrifice. La meute repartis dans les bois laissant les villageois seul face à la reconstruction de leur village mais maintenant ils avaient leur héros. Akimitsu avait enchaîné les patients, les six enterrements et le départ des loups sans se reposer une seul seconde. Le soir venu, il s'écroula dans un fauteuil. Toboe vint se coucher sur ses jambes et Toshima prit place dans le fauteuil d'en face.

Toshima : Tu n'as cessé de me surprendre ses dernières années et maintenant je me sens un peu coupable de ne t'avoir jamais expliquer qui tu étais vraiment.

Akimitsu : Que voulez vous dire père ?

Toshima : Tu te rappelles quand tu parlais de ces moments où tu sentais une force incroyable en toi comme tu la ressentis tout à l'heure. Est-ce que tu t'en rappelle ?

Akimitsu : Bien sur, vous me disiez que je n'en avais pas à m'en faire et que c'était normal pour un garçon de mon âge.

Toshima : En effet, c'est normal mais pas parce que tu es jeune. Tu peux utiliser le chakra qui est en toi de manière innée. Le chakra est un mélange d'énergie spirituel et d'énergie physique. Je ne sais pas si c'est parce que tu as vaincu avec la meute de Toboe pendant toute ton enfance. Mais je sais que ta place est parmi les ninjas. Tu les as toujours admirer et particulièrement les ninjas médecins. Que penses-tu d'essayer d'intégrer le village caché des nuages ? J'ai un contact qui ma confier ceci.
* donne un document à Akimitsu * C'est un plan qui te permettra de t'y rendre en toute sécurité. Tu peux leur dire que tu as maîtrisé le Hashidori seul !

Akimitsu : Je serais capable de devenir un ninja ? C'est génial !


Le jeune homme se leva et fila dans sa chambre. Il commença à préparer un sac de voyage. Il était pret pour cette épreuve. Depuis toujours, il le savait au fond de lui. Son destin était de devenir un shinobis. Un ninja qui protégera les autres et permettra à ses amis de vivre avec une santé impeccable. En un instant, Akimitsu fut près et Toboe était déjà dehors en train d'attendre, lui aussi était super excité à cette idée.

Toshima : Akimitsu ! N'oublie pas ceci. * lui lance un linge rouge marqué d'un symbole étrange et d'Akimitsu Sasmiza * Tu en oublierais ton doudou ?

Akimitsu : Papa ! J'ai plus 8 ans maintenant les doudous je n'en ai plus besoin.

Toshima : Ce linge n'est pas seulement un doudou que tu as depuis toujours. Il est également le symbole de ta véritable identité. Ton vrai nom est Akimitsu Sasmiza et non Uzi. Tu m'as fais honneur pendant toutes ces années. Fais moi a nouveau honneur en retrouvant toute ton histoire. Ne montre ce linge à personne ! Mais n'oublie pas ton véritable nom. Maintenant pars accomplir ton destin. Toboe prend soin de lui !


Les deux compagnons partirent pour le village caché des nuages. Akimitsu était maintenant ronger par les questions et les doutes. Allait-il être accepter dans le village ? Pourra t il un jour connaître sa véritable identité ? Ces questions le hantaient mais il y en avait bien d'autre encore. Le doute s'afficha sur son visage pour la première fois de sa vie mais comme toujours son fidèle compagnon était là pour lui. Il grogna un coup et les doutes disparurent du visage d'Akimitsu.

Akimitsu : Tu as raison ! Ensemble on ne peut pas échoué !


Dernière édition par Akimitsu Sasmiza le Dim 22 Juil - 20:34, édité 10 fois

MessageSujet:    Ven 13 Juil - 22:09

[Désoler pour la durée de présentation, j'ai mis longtemps à me décider pour le style de jeu et je ne trouve pas beaucoup de temps pour écrire le rp. Si ca ne dérange pas, pourriez vous laisser la présentation ? (Théoriquement, je pourrais tenter de la finir demain)]
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Présentation d'Akimitsu Sasmiza   Sam 14 Juil - 0:10

Ne t'inquiète pas pour ça. nous n'avons jamais mangé qui que ce soit parce qu'il a mis quelques jours de plus pour faire un RP. Wink Et nous relançons toujours avant de classer sans suite. Prends ton temps et fait quelque chose qui te plaît.

MessageSujet:    Dim 22 Juil - 20:31

Ma présentation est terminée. Merci pour votre patience Smile
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Présentation d'Akimitsu Sasmiza   Dim 22 Juil - 23:44

Félicitations, t es désormais un aspirant ninja de Kumo. Pour le loulou, tu vas pouvoir bientôt l'utiliser ailleurs qu'en RP, ne t'inquiète pas.

+22XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Présentation d'Akimitsu Sasmiza   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-