Partagez | 
 

 Bibliothèque Ninja de Konoha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

MessageSujet: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mer 16 Mar - 0:52

Rappel du premier message :

livre de base ninja : livre nécéssaire pour l'académie 50ryos
livre des éléments : livre nécéssaire pour l'académie 25ryos
livre d'hypnose : livre non obligatoire pour l'académie 150ryos
livre des projectiles : non obligatoire pour l'académie 100ryos

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mer 5 Aoû - 4:34

Kenji sembla penser quelques instants, assez longtemps pour permettre a Nara d'analyser son ami. Il avait bien changé, maintenant il possédait cette assurance des membres du clan Uchiha, plus Nara le regardait et plus elle regrettait de ne pas avoir eu la même chance que lui et d'avoir trouvé une famille. Elle avait Takame, mais ce n'était pas vraiment quelqu'un de sa famille. Enfin, c'est ce que pensais Nara. La kunoichi se fit arracher a ses pensés par le bruit d'un livre que l'ont dépose sur une table de bois et en baissant le regard vers le livre rouge foncé qui était maintenant devant Kenji, Nara souria. Elle n'eut même pas besoin de la précision de son ami pour comprendre a quoi servait le livre.

Kenji- On cherche tous à s'améliorer...

Nara regarda plus intensément qu'à l'habitude son ami. Un sentiment étrange lui tenaillait le ventre, un sentiment inconnu. La kunoichi rapprochais inconsciemment ses mains de celle de l'Uchiha.

Kenji- Je n'ai jamais tué. Personne n'a le droit de décider de la mort d'autrui. C'est sûr que sur un coup de tête, bien souvent, on souhaite la mort de quelqu'un. La vengeance est l'une des principales causes.

Pourtant Nara l'avait fait, elle avait décidé de la mort d'autrui même si elle n'en n'avait pas eu le choix. C'était lui ou elle.

Kenji- Tu peux désirer le trépas d'un homme, mais je suis sûr quand y réfléchissant tu verras que ce n'est pas la meilleur solution... Il y a une différence entre avoir envie de tuer et réellement passer à l'acte. Le pas à faire est important. La justice existe Nara, je ne pense pas que tu sois une tueuse...

Les yeux de Kenji pénétraient les siens et cela augmenta la sensation de démangeaison qui la tenaillait au niveau du ventre. Les mains de Nara rencontraient enfin celle de Kenji. La kunoichi sursauta légèrement au contact de la peau de son ami et bien vite elle retira ses mains de celle de Kenji tandis que ses joues prenaient une couleur pourpre.

Nara- Désolé.

Les yeux de Nara se replongèrent dans ceux de l'Uchiha.

Nara- Kenji. Tu te souviens de mon état misérable lors de notre dernière rencontre d'équipe?

La kunoichi laissa le temps à son ami de se remémorer le souvenir avant de continuer.

Nara- Trois semaine auparavant, lorsque le village avait été attaquer, un chuunin fuyait le village. J’étais sur sa route et il a essayé de me tuer mais... Le sort qu'il me réservait, lui est arrivé. C'est après cet événement, que j'ai appris le chidori.

Nara marqua une pause avant de continuer. Laissant le temps à l'Uchiha de comprendre l'ampleur des paroles qu'elle lui confiait.

Nara- Lorsque mon père a été assassiner, j'ai jurer de tuer celui qui l'avait tuer. Mais lorsque pour la première fois, j'ai enlevé la vie a quelqu'un, j'ai ressentit tellement de dégoût envers moi même, que plus jamais je ne tuerai et ce même si je dois faire a nouveau un choix entre ma vie ou celle de mon adversaire. Je préférerais mourir plutôt que de redonner la mort.

Des larmes s'échappaient des yeux de la Hyuuga avant de glisser sur sa peau et d'aller s'écrasé sur le bois de la table. D'une main, Nara essuya ces dernières. Avant de se plonger dans des pensées de son enfance. L'homme qui l'avait privé de sa seule famille était mort maintenant. Elle devait passer a autre choses mais pour l'instant, personne n'avait encore réussit a créer se changement...

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Dim 9 Aoû - 1:30

Une observation intense. Kenji se tenait devant elle, grand, majestueux dans une posture charismatique habituelle. Son regard sombre ne lâchait pas une seconde celui de sa vis à vis. Un œil noir dans un œil blanc. Il connaissait les traits de son visage sur le bout des doigts après tant d'années passées ensembles. Ses yeux clos, il aurait pu redessiner chacune de ses courbes sans se tromper une seul fois. La longueur de ses cheveux entourant son visage angélique d'une courte ombre grisée, des yeux scintillants de pureté sous un soleil de feu et cette énergie qui ressortait à chacun de ses mouvements avec une touche de timidité.

Après tout ce qu'ils avaient vécu ensembles il arrivait à discerner n'importe qu'elle angoisse et suspicion sur son visage. Et depuis de longues minutes il voyait que tout ne se déroulait pas suivant l'enchainement logique qu'avait souhaité la jeune Hyûuga. Il voyait qu'elle essayait de lui faire comprendre quelques choses qu'elle n'osait pas avouer elle-même.

Soudainement il sentit un contact étranger au niveau des mains. Une fraîcheur agréable auprès de sa peau d'Uchiha emplit de chaleur. Il baissa rapidement les yeux et vit les mains de Nara toutes proches des siennes. Il ne tressaillit pas, ne cilla pas des yeux. Bien au contraire il plongea encore plus intensément son regard sombre dans celui de la jeune fille avec un visage d'une neutralité affligeante.

[Nara] – Désolé.

Elle se retira à une vitesse créant des soupçons dans l'esprit du jeune garçon. Il sourit intérieurement en la voyant aussi hésitante. Tout devenait un peu plus clair à chaque minute. Il se passa doucement une main dans les cheveux et comme par enchantement un rayon de soleil traversa une petite fenêtre pour venir illuminer son visage.

[Nara] – Kenji. Tu te souviens de mon état misérable lors de notre dernière rencontre d'équipe ?

S'il s'en souvenait ? Bien sûr. Elle boitait et s'écroulait sur le sol de tout son poids. Quelque chose c'était produit mais Kenji n'y avait jamais prêté attention car il n'avait, à l'époque, des comptes à rendre qu'à lui même. Alors voir sa partenaire, une Hyûuga, mal en point était le dernier de ses soucis. En plus il y avait eu ce prof, Ras, des plus bizarre. Il voulait les faire fumer, de la folie.

[Nara] – Trois semaine auparavant, lorsque le village avait été attaquer, un chuunin fuyait le village. J’étais sur sa route et il a essayé de me tuer mais... Le sort qu'il me réservait, lui est arrivé. C'est après cet évènement, que j'ai appris le chidori.

*...*

Un petit discours qui était fort dans son contenu. Nara c'était battu là où Takeshi lui avait dit de se mettre à l'abri. Elle avait usé de son courage pour déchirer son âme et tuer. La jeune Kunoichi possédait des ressources mentales encore inexploités et inconnues à l'Uchiha.

Sous un autre angle, Kenji était un peu admirateur de la force dont faisait part Nara. Voir jaloux du fait qu'elle se soit battu et pas lui. Mais il avait écouté les ordres de son maître, ce qu'il ferait toujours.

On ne pouvait dire qu'elle était une meurtrière. Elle n'avait pas eu le choix et ni la force de pouvoir gérer le combat. Ses solutions étaient minimes, mourir ou survivre. C'était cruel d'imposer un tel choix à une jeune fille de cet âge. C'était ignoble que des gens souhaitent la mort d'autres individus. Le monde des shinobi est une horreur en soi.

Il ressentait la tristesse de la jeune fille mais il ne fit rien. Il pouvait lire sur son visage qu'elle n'avait pas fini et que cette prise de parole lui libérait l'esprit. Le meilleur des soins est de parler et il faut alors savoir écouter sans être pressé. Kenji ne faisait pas ça car il le devait mais parce qu'il en avait envie. Nara tenait à lui tout comme il tenait à elle, une petite sœur ou bien plus...

[Nara] – Lorsque mon père a été assassiner, j'ai juré de tuer celui qui l'avait tué. Mais lorsque pour la première fois, j'ai enlevé la vie à quelqu'un, j'ai ressentit tellement de dégout envers moi même, que plus jamais je ne tuerai et ce même si je dois faire à nouveau un choix entre ma vie ou celle de mon adversaire. Je préférerais mourir plutôt que de redonner la mort.

C'était une belle tirade. Des paroles pleines de vies et d'ambitions. Mais malheureusement quasiment impossible à réaliser. Il ne fallait pas attendre grand chose de ces mots lorsqu'elle se retrouverait en mission. Il lui faudrait alors faire preuve d'une détermination de fer et à toutes épreuves sinon, elle échouerait.

Kenji se perdit dans ses pensées. Ce que venait de dire Nara était emplit de sincérité mais pour lui cela n'avait pas vraiment de sens. Il avait juste tué un cochon il y a des années, depuis mis à part quelques mouches il n'en était rien. Une force tranquille, on l'observe, on l'envie et surtout on la craint.

Mais à vrai dire, Kenji n'avait jamais réellement eu l'occasion de tuer et il s'en félicitait inconsciemment. Ce jour là, il ferait un grand pas dans sa vie de ninja et il ne savait pas encore s'il était prêt à assumer un statut qui vaudrait le prix d'une âme liquéfiée. C'était une question existentielle qu'il n'avait pas fini de se poser.

Alors que ses yeux obscures se posaient à nouveau sur la jeune et jolie jeune fille il vit quelque chose d'étonnant. Une goutte du liquide salé qui remplit nos yeux vint se perdre sur la table devant elle. Une larme, une émotion qui se trahit tout comme un sourire et pourtant ces deux sensations sont si lointaine.

Mais maintenant il savait ce qu'il fallait faire.

*Nara...*

Avec l'agilité d'un félin il fit le tour de la table sans même s'en apercevoir. Il était maintenant à côté de Nara qui ne devait pas avoir remarqué son geste. Il inspira profondément ne sachant trop quoi faire. Il n'était pas asocial mais il avait vraiment du mal à exprimer ses émotions, certains le trouvait froid mais des personnes, comme cette jeune fille, qui le connaissaient bien savaient qu'il était juste enfermé avec lui-même.

Il posa doucement sa main sur l'épaule de Nara pour qu'elle comprenne qu'il était toujours présent. Ses yeux l'observaient toujours comme de petits rayons intenses en énergie.

[Kenji] – Nara...

Il l'incita à se lever prés de lui. Ils étaient maintenant face à face, les yeux plongeaient l'un dans l'autre. Une petite alchimie se créa entre eux comme aspirés dans un tourbillon d'émotion qui permettait de quitter ce monde durant un instant éternel et inoubliable.

Il l'a prit d'un geste vif dans ses bras sentant la tête de la jeune fille se poser dans le creux de son épaule. Son doux parfum vint caresser ses narines, la fraicheur de son être enfiévrer ses sens peu à peu. Une main posée sur l'omoplate, l'autre rêvassant dans le bas de son dos il lui murmura quelques mots à l'oreille. Seul elle pouvait les entendre.

[Kenji] – Tu es quelqu'un d'honnête et de courageux. Malgré tout ce que la vie te fait subir tu continues à avancer grâce à une force mental exceptionnelle... Je t'apprendrais Nara...

Il la repoussa pour l'avoir en face de lui, avec, encore et toujours, ce jeu de regard entre un œil blanc et un œil noir. Et dans un soupçon de poésie et un voix sincère il continua.

[Kenji] – Je t'apprendrais à être forte Nara. A l'avenir c'est toi qui décidera de l'issue d'un combat et je suis sûr que tu feras toujours le bon choix.

Il la relâcha complètement et reprit un ton un peu plus solennel mais qui était toujours en provenance de son cœur.

[Kenji] – Mes erreurs passés ne se répèteront plus, je serais toujours là pour toi Nara.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Lun 10 Aoû - 9:05

Une présence familière au côté de Nara la fit lever les yeux et c'est avec un certain étonnement qu'elle vis que Kenji était maintenant au côté d'elle. Le sentiment que Nara ressentait envers lui, commencais a se clarifier de plus en plus dans sa tête. Cette drôle de sensation au niveau du bas ventre, les petits rougissement qui attaquais ses joues de temps a autre, cette envie irrésistible de se blottir dans les bras du Uchiha. Qu'est ce que cela pouvait-il être d'autre?

Kenji- Nara...

D'une main, le genin incita la jeune femme a se lever puis quelques seconde ensuite, les deux anciens coéquipiers était face a face. Les yeux dans les yeux, une alchimie se créais lentement entre les deux genins. Puis, d'un geste vif, Kenji pris la Kunoichi dans ses bras. Cette dernière s'y blotit avec empressement. L'envie de pleurer l'avais totalement quitter. Maintenant, tout ce qu'elle voulais c'était que ce moment ne s'arrête pas.

Kenji- tu es quelqu'un d'honnête et de courageux. Malgré tout ce que la vie te fait subir tu continues à avancer grâce à une force mental exceptionnelle... Je t'apprendrais Nara...

Puis, le moment redouté arriva et les corps des deux genins se séparèrent. Puis, arriva le moment du jeu de regard entre un oeil blanc et son antagoniste noir. Les contraires s'attirent.

Kenji- Je t'apprendrais à être forte Nara. A l'avenir c'est toi qui décidera de l'issue d'un combat et je suis sûr que tu feras toujours le bon choix.

L'étreinte s'arrêta finalement et avec un certain regret, Nara s'éloigna de Kenji.

Kenji- Mes erreurs passés ne se répèteront plus, je serais toujours là pour toi Nara.

Nara souria timidement en regardant Kenji. Ce que venir de dire l'Uchiha provenait du coeur. Des paroles pures.

Nara- Kenji...

Elle pris son temps pour chercher des mots inutiles. Elle aurait voulu lui dire ce qu'elle ressentait, mais aucun mots aurait réussi a décrire le flot d'émotion qu'elle avait ressentit en entendant les paroles de Kenji. Un flot qui se clarifiait de plus en plus. Nara se raprocha vers Kenji avant de déposé un doux baiser sur les lèvres humides de son compagnon. À ce moment, la sensation de bourdonnement au niveau du bas ventre que Nara ressentait depuis quelques minutes déjà, emplit son corps au complet. Engourdissant la totalité de ses muscles. Une sensation qui n'était pas désagréable. Puis, la Kunoichi éloigna doucement ses lèvres de celle de l'Uchiha. Elle espérait qu'il avait compris que ce qu'elle ressentait pour lui était bien plus que de l'amitié. Puis les joues rougissante, Nara reprit la parole.

Nara- Désolé...

Les mots étaient inutiles. Pour le moment, seul comptais ce que ressentait réellement les personnes. Et un sentiment commun semblait les unirs l'un a l'autre. Un sentiment nouveau, un étincelle avait été fait et le feu avait pris. Un feu pour le moment encore hésitant mais qui peut-être bientôt deviendrais brasier...

Nara ouvrit son étuit a shuriken et en sortit un petit contenant que Takame lui avait remis. La kunoichi déposa ce dernier sur le bois de la table et l'ouvrit tranquillement. Révéllant deux petites lentilles couleures émeraude. Elle ne pu s'empéché de pensé que si elle décidait de les portés en permanence, sa vie pourait-être bien moin tourmenté et surtout, sans personne pour venir attenter a sa vie. Mais elle s'y refusais. Son byakugan était l'héritage que ses parents lui avait légué. Elle ne pouvais se résoudre a les camouflés comme s'y elle avait honte de se don. Mais, par moment, elle pourait les portés. Car dans certain village, les dojutsu ne sont pas les bienvenu et cela allait surement lui servir... Laissant la boîte ouverte, la Kunoichi s'adressa a l'Uchiha.

Nara- Je pourais les portés en présence de ton clan. Je sais que ses derniers n'aime pas vraiment les membres du clan Hyuuga...

La kunoichi se plongea dans ses souvenirs concernant le moment ou elle avait recu les lentilles et le moment ou elle avait appris qui était sa véritable mère...

-----------------------------------------------------------

Takame et Nara était assis sur un banc dans le parc seibutsu au centre du village. Des oiseaux chantaient tout autour d'eux et un petit écureuil sautais de branche en branche. Le soleil levant ajoutais a ce décors une touche d'iréel. C'était une magnifique journée comme ils en avaient souvent a Konoha le pays du feu.

Takame- Nara, il est temps que tu sache la vérité.

Quelques secondes s'écoulérent. Nara ne sachant quoi dire attendit que Takame continue.

Takame- La relation qui unissait ton père et moi, était bien plus que de l'amitié. Nous étions amoureux l'un de l'autre.

Nara ne comprenais pas où voulais en venir Takame. Ce que la Anbu venait de lui dire, elle l'avais deviné depuis longtemps. Uniquement grâce a la façon dont en parlait Takame.

Takame- Nous avons eu un enfant ensemble. Cet enfant, c'est toi Nara.

La genin ne broncha pas. Ce que venait de dire Takame n'était qu'une formalité car depuis longtemps, Nara la considérait comme sa mère. La Anbu sortit un petit contenant de son étuit a shuriken et l'offrit a Nara.

Takame- Ceci va te permettre de caché ton Byakugan lorsque cela sera nécessaire...

------------------------------------------------------------

... Nara sortit de ses souvenirs et se reconcentra sur le moment présent. Kenji était toujours debout devant elle. La kunoichi ressentait une irrésistible envis de se blottir dans les musculeux bras de l'Uchiha, de laisser ses yeux blanc ce perdre dans ceux de son antagoniste noir. Mais elle n'en fit rien. Le courage manquais...

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mer 12 Aoû - 15:43

Un jeu de regard, un jeu de l'amour. Des antagonistes sur le plan physique mais en pleine alchimie psychologique. Des yeux qui s'enlacent, des esprits qui s'embrassent. Une chaleur qui hante peu à peu la matière grise pour créer tout une brume autour de nous. Les entrailles se resserrent et une bête semble rugir à chaque fois que les lèvres s'ouvrent pour prononcer quelques mots. Une symbiose née entre les deux êtres qui sont sous un charme encore inconnu de leur propre pensée.

La réalité d'un rêve. Illusion.

Ivre de son parfum, ses sens sont en émois. Son esprits ne semble plus aussi sage et clair qu'il y a quelques minutes. Des milliers de questions fusent dans tous les sens cherchant une réponse encore inconnue. Ses membres ne répondent plus véritablement à ses ordres. Il veut mais ne peut. La détermination n'est plus, il ne reste que l'envie. Une envie incontrôlable et incompréhensible. Elle surgit d'on ne sait où pour saisir le cœur jusqu'à ses sentiments les plus profonds et enfouis. Elle le sert pour le faire exploser sous une pluie de sentiment qui se doit de naître sur le visage de son détenteur.

La beauté d'une émotion.

Ils étaient tout proche et Kenji percevait le feu d'artifice d'émotion qui explosait dans l'esprit de la jeune fille. Il comprenait bien avant le moindre de ses gestes que ses intentions n'étaient pas forcément celle d'une sœur. Elle voulait plutôt être sa sœur d'âme. Deux esprits réunis dans une parfaite osmose créant un sentiment de joie intense et fusionnel.

Elle sourit timidement essayant de cacher ses pensées mais elle s'était trahis. Tel un meurtrier venant à son procès les vêtements pleins de sang. Des preuves parmi déjà de nombreux indices. La culpabilité se lisait dans ses yeux blanc qui se voulaient pourtant neutre. Des reflets de l'âme invisibles mais pas pour l'Uchiha.

[Nara] – Kenji...

Un prénom qui sonnait creux. Ce n'était pas vraiment ce qu'elle voulait dire, cela se ressentait, il le savait. D'ailleurs, elle n'arrivait pas à ressortir ce qu'elle voulait dire car tout semblait si compliqué.

Une profusion de confusion dans un tourbillon d'émotion.

Elle se rapprocha, encore et encore, toujours plus prés de Kenji. Si proche qu'il pouvait ressentir son souffle contre sa joue, la tiédeur de ses mains dans les siennes, le parfum de sa peau caressant avec douceur ses sens en effervescences. Ses lèvres entrèrent en contact avec les siennes dans une douce chansons mélancolique emplit de douceur. Il n'y avait plus personne, plus de bibliothèque, plus d'Uchiha, plus de Hyûuga, plus qu'eux...

L'agitation sentimentale se calma. Les deux êtres se séparèrent d'un geste commun et le jeu des regards reprit. Personne ne pouvait savoir ce que ressentait Kenji, on ne pouvait lire dans ses yeux sombres, neutres et si dérangeant. Un regard perçant qui en ennuyait plus d'un. Et il ne changea pas pour autant d'attitude après ce qu'il venait de vivre. Ce n'était pas la première fois mais une étrange sensation avait été créé aujourd'hui. Quelque chose qu'il n'avait pas prévu et qu'il ne comprenait pas. Ce manque de contrôle le dérangeait et faisait qu'il n'était pas tranquille.

[Nara] – Désolé...

Avaient-ils franchis un interdit ? Seraient-ils pourchassé ? Non, non ce n'était pas ça. Il fallait voir plus simple et ne pas se compliquer l'esprit dans un vaste jeu de sentiment. Il fallait voir là où il y avait de la lumière et ne pas chercher à éclairer les zones d'ombres. Alors, pourquoi cette sensation si étrangère d'avoir commis un acte qu'il n'aurait pas du. Tout était si flou.

*...*

Elle semblait comprendre des choses qu'il ignorait lui même. Plus ouverte et extravertie elle arrivait tout de même à lire en lui. Son cœur froid et hostile avait l'air de n'être plus qu'une simple lettre à ouvrir pour la lire. Ce n'était pas lui... Si ? Qui sait …

Sa main vint flirter délicatement dans ses cheveux dans une habitude qu'il ne perdait pas dans n'importe qu'elle situation. Il ne savait d'où cela venait et n'y avait jamais véritablement prêté attention même si certains devaient bien se moquer de lui à le voir s'arranger comme cela. Mais on ne le lui avait jamais dit en face alors pourquoi s'embêter à en prendre conscience. Était-il naît avec ? Les trois poils qui poussaient déjà sur sa tête ronde se redressaient peut être grâce à l'aide de la main d'une mère généreuse...

Il vit que Nara sortait un étrange étui de bois. Des rayures qui lui étaient inconnues ornaient ses bords. La délicatesse dont usait la jeune fille pour poser l'objet sur la table de la bibliothèque montra qu'il était précieux à ses yeux. Un cadeau familiale important ou une autre babiole censée représenter des sentiments inconscients. Elle ouvrit avec précaution la petite boite et laissa le choix au jeune garçon de regarder ce qui s'y trouvait à l'intérieur. Il y vit deux petites lentilles d'un magnifique vert émeraude.

[Nara] – Je pourrais les porter en présence de ton clan. Je sais que ces derniers n'aiment pas vraiment les membres du clan Hyûuga...

Kenji leva son regard profond vers Nara sans dire un mot. Il laissa un silence assez spécial s'installer entre eux. Elle était prête à cacher le fait qu'elle soit une Hyûuga à sa famille pour être accepté. Sa noblesse d'esprit n'était donc plus à prouver. Mais jamais il ne lui demanderait une telle chose. Il n'était pas une marionnette et faisait donc ce qu'il entendait. Tout du moins il l'espérait... Personne ne pouvait savoir ce que cachait les recoins de l'esprit de Takeshi et ce qu'il pouvait réserver à son élève pour le lendemain.

Il prit Nara par les épaules et la fixa d'un œil sérieux car il voulait que ce qu'il allait dire ne soit pas prit à la légère. Ses paroles seraient courtes mais percutantes.

[Kenji] – Jamais je ne te ferais porter de telles choses.

Il voyait que cela n'allait pas. Les joues blanches de la jeune fille se mirent à rougir d'émotions comme à l'accoutumée. Il la prit alors dans ses bras et continua à lui murmurer quelques mots.

[Kenji] – Tu fais encore preuve de noblesse... Je sais ce que beaucoup de gens disent sur moi... Sans cœur, sans émotion et orgueilleux. Mais je ne te ferais pas l'affront de te demander de te cacher, on se connait depuis assez longtemps pour que tu comprennes qui je suis Nara ? …

Il la garda encore un petit moment dans ses bras le temps que ses paroles percutent l'esprit de la jeune fille. Il la sentait vivre à travers lui une sensation bien étrange. Finalement, il la délaissa dans une douceur de félin. Il prit le livre qu'il était venu chercher sur la table et adressa un dernier regard à la jeune fille.

Il n'arrivait pas à exprimer ses sentiments mais il ne savait pas vraiment si d'ailleurs il en ressentait. Juste qu'il était bien lorsque sa peau touchait la sienne dans un élan de générosité qui lui était encore inconnu.

Il partit sans se retourner, c'était bien Kenji.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mer 26 Aoû - 3:53

Kenji- Jamais je ne te ferais porter de telles choses.

Une phrase qui voulais tout dire. Un jeu de regard, un jeu de contraste entre deux regards au antagoniste. L'un d'une couleure blanche acre et l'autre d'un noir Cassis. Le jeu de regard pris fin, le rouge monta sur les joue de Nara leurs donnant une jolie couleur rougeâtre. Le corps de Kenji et le sien s'étreignirent. La passion était palbable. Nara regardait Kenji droit dans les yeux. Souhaitant se perdre dans se regard si mystérieux et si commun a la fois.

Kenji- Tu fais encore preuve de noblesse... Je sais ce que beaucoup de gens disent sur moi... Sans cœur, sans émotion et orgueilleux. Mais je ne te ferais pas l'affront de te demander de te cacher, on se connait depuis assez longtemps pour que tu comprennes qui je suis Nara ? …

De noblesse... Pourquoi ses mots sonnais bizarres aux oreilles de Nara... Peut-être parce que jamais auparavant ont ne les lui avait dit. Tout le monde semblais la considéré comme une moin que rien. Sauf Youso et Kenji. Mais il avait raison, Nara le comprennais et ainssi, elle fit duré leurs étreintes le plus longtemps possible. Mais le moment redouté arrivé, avec douceur, les deux corps se séparèrent et Kenji ramassa son livre avant de partir, sans se retourner. Nara courut vers lui, posant sa amin sur son épaule pour le faire s'arrêté.

Nara- Attend.

Nara se placa face a Kenji avant de coller ses lèvres sur celles de l'Uchiha. Un ouragan d'émotion parcoura son corps tout entier durant les quelques secondes que durèrent le baiser.

Nara- demain dans le parc a 12h00.

Quelques mots chuchoté, un dernier baiser puis, Nara laissa enfin Kenji partir. Allant a son tour cherché les livres qu'elle avait décidé d'emporté. Celui traitant du chidori et celui qui parlais du ninjutsu non-élémentaire. Puis enfin, la kunoichi se dirigea vers la bibliothéquaire qui ne semblais pas du tout vouloir être ici. Elle aurait pu aussi bien partir comme sa. Mais un code qui lui était encore secret le lui interdisais. Alors elle se présenta au contour. Ses deux bouquins a la main.

Nara- Bonjours madame, je voudrais emprunter ses deux livres.

La bibliothéquaire lui jetait un regard offusqué. Nara avait-elle fait quelques choses de mal?

Bibliothéquaire- Non mais pour qui tu te prend. Venir faire ses amourettes dans une bibliothéque faut pas être géné!

Nara ne laissa rien paraitre de son offusquation et répondit a la vieille dame qui se trouvais devant elle d'une voix sans émotion.

Nara- Désolé, mais ce que je fait ne vous regarde pas.

La vieille dame ce leva offusqué de son siège pointant un doigt sur le nez de Nara.

Bibliothéquaire- Non mais pour qui tu te prend! C'est ma bibliothéque ici!

Nara gloussa un peu ajoutant encore plus a la colère de la pauvre dame.

Bibliothéquaire- Non m...

Nara fracassa le beau bureau en bois d'un petit coup avant de lancer un regard réprobateur a la vieille dame qui s'adressais a Nara comme si cette dernière lui était inférieure.

Nara- Je vous conseillerais d'arrêté votre phrase la. Avant que je reproduise ceci dans votre figure.

Puis Nara sortit de la bibliothéque. Laissant quelques ryos sur le bureau en piece. Mais avant de franchir le cadre certainement centenaire de la bibliothéque, Nara laissa un dernier regard a l'intérieur de celle-ci. Espérant voir Kenji. Mais ce dernier avait déjà quitter le bâtiment. Enfin, Nara se dirigea vers la maison de Takame, la joie au coeur.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Lun 7 Sep - 11:26

Nara : +26 XP
Kenji : +38 XP

Une série intéressante et agréable à lire, mais attention aux fautes =)

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Sam 10 Oct - 0:46

Rencontre loufoque (partie 1)


Cela faisait peu de temps que le soleil s'était lever, il était encore très tôt. Les oiseaux chantaient, le vent soufflait calmement et la douce fraîcheur du matin commençait à entrer dans les maisons. Ying était déjà debout depuis un bon moment. Plus tôt, elle avait aperçu une mince lumière bleue traverser sous sa porte de chambre. "Qui peut bien être réveillé à cette heure ? " avait-elle pensé. Curieuse, la jeune fille décida d'aller voir... De toute façon, elle n'avait rien à perdre et une fois réveillé il est parfois compliqué de se rendormir.


L'aspirante ninja commença tranquillement à se lever. Une fois assise sur le bord de son lit, elle mit ses pantoufles et s'étira un peu en bayant. Par la suite, Ying avait regardé à droite et à gauche. D'un coter Loraz dormait toujours et de l'autre les rideaux bougeaient furtivement à la manière du vent. Elle s'avança vers la porte d'un pas lent et endormie. Au moment où celle-ci alla ouvrir la porte elle entendue un cour cillement d'animal. Elle pivota légèrement la tête pour regarder la petite boule de poile qui était sur son lit.


[Ying] T'es réveillé, alors.


Loraz sauta du lit et s'avança vers Ying, celle-ci ce pencha attendant qu'il dise quelques choses...


[Loraz] Où vas tu ? Je peux venir ? S'il te plaît...


[Ying] Je vais nulle part, en particulier, mais si tu veux me suivre... C'est ton choix.


Elle lui sourit puis, ce leva. Rendu devant les marches Ying remarqua que la lumière provenait de la cuisine, c'était Daiku qui jouait au échec japonais, seul.


[Ying] Alors, qui a l'avantage ? Ça ne doit pas être marrant jouer à ce jeu seul.


Le jeune garçon sursauta avant de se tourner vers sa sœur adoptive. Il la regarda un moment avant de lui répondre.

[Daiku] oui, mais au moins je suis de ne pas perdre.

La blague du garçon la fit sourir et Daiku l'imita.


***



Cela faisait déjà une heure que Ying jouait au échec avec Daiku. Bien sûr, ils avaient fait quelque pause ici et là... Ce qui avait donné la chance à Ying d'aller prendre une bonne douche, déjeuner, se brosser les dents... Se préparer, quoi ! Au tout début l'aspirante ne savait pas jouer à ce jeu, mais Daiku lui avait montré les base et elle ne se débrouillait pas si mal. Ying avait même réussi à gagner une partie.


C'était un matin des plus palpitant, Loraz dormait sur la table, Logitomaru était encore couché et un silence assomment régnait dans la cuisine, seul le bruit des pièces d'échec se faisaient entendre. Un peu tanné de tout cela Ying décida de commencer une banale conversation.


[Ying] Depuis quand est-ce que tu joues au échec ? Ça ne te ressemble pas.

Il leva le regard, il avait l'air surpris d'une question comme celle-là. Pourtant, aucun mot compliqué comme "acousmatique" avait été nommé. Même la race de bestiole qu'appartenait Loraz était plus compliqué. Le jeune garçon ce gratta la tête puis, ce décida enfin à répondre.

[Daiku] J'ai entendu dire que... Que ce jeu pouvait aider à développer ses stratégies au combat.


[Ying] Et tu y crois ?

Lui dit-elle en riant. C'était un étrange raisonnement, mais peut-être réelle qui sait ?

[Daiku] Je ne sais pas... Mais... Sérieusement, je n'ai pas envie de ressembler à mon père !

Dit-il en baissant les yeux vers la gauche. Ying, de son coter, ne comprenait pas vraiment ce qu'il voulait dire. Pourquoi disait-il cela ? Ils ont tout de même le même sang. Il est vrai que Logitomaru commençait à avoir quelques cheveux blanc, mais ce n'était pas une raison pour vouloir le renier.


[Ying] Tu le trouves laid ?


[Daiku] Non ! Ce n'est pas ce que j'essaye de dire... C'est juste que mentalement il est un peu "dérangé"... il a trente et un an et fait des fausse crise cardiaque devant le miroir, lance des champignons sur les visiteurs, croit qu'avoir des rats et des insectes dans le salon soit normal, lance des trucs à ta boule de poile, fait peur aux personnes âgé et aux enfants... Mais les autres aussi l'évite, même s'ils n'ont pas peur, mais bon... Tout ça pour dire qu'il est complètement débile parfois et même souvent !


[Ying] Tu y vas un peu fort je trouve... C'est quand même ton père, non ?


Un cours silence apparu, puis, Ying continua.


[Ying ] Hier à peine, tu te plaignais de toute sorte de maladie et toi aussi faisait des fausse crise cardiaque. Avec tous les trucs que tu fais... On pourrait dire la même chose de toi. Tu es d'autant plus immature que ton père.


[Daiku] Je sais tout ça ! Mais tu n'es pas mieux ! Tu ne t'es jamais demandé pourquoi tu n'avais pas d'amis, Ying ? Si je me souviens bien avant d'arriver ici ta famille était des hystériques compulsifs, donc tu as eu deux familles qui ne ton pas montré un très bon exemple...


Ying lui coupa ensuite la parole :


[Ying] Oui ma mère était comme ça ! Elle a tout fait pour me gâcher la vie j'ai l'impression, mais mon père avait toujours été là pour moi. Il n'était pas comme ça ! C'était un grand ninja...


*Maintenant, par contre, il n'est plus celui j'ai connu... Comment a-t-il pu changer aussi rapidement. Ça ne peut pas être à cause de sa transformation ?*


[Daiku] Bon d'accord si tu le dis. [il attendit quelques secondes] je te propose un truc : essaye de ne plus comporté en idiote, même avec t'es origines hystériques compulsifs. J'essayerai de faire pareil de mon coter, mais si tu échoues ou si moi j'échoue, ça prouvera que des gens comme nous ne peuvent pas changer !


[Ying] Tu es déprimant...


[Daiku] Alors tu acceptes ? C'est comme un... Un... Défi perdu d'avance.


[Ying ] J'accepte. Je vais te prouver que n'importe qui, avec quelconque origine, peut faire ce qu'il veut de sa vie !


Le soleil éclairait de plus en plus par la fenêtre et à en voir cette clarté il devait être sept heures du matin environ. Ying commençait à en avoir assez de jouer au échec japonais. Elle avait gagné seulement une partie sur dix et toujours perdre, comme ça, n'est pas très amusant. L'étudiante décida ainsi, d'entreprendre une défaite, plausible, qui lui permettrait d'arrêter de jouer.


Après deux minutes de réflexion, qui n'avait rien donné, la chance tourna vers Ying. Logitomaru venait de se lever. La jeune fille avait alors dit à Daiku qu'elle avait des trucs à faire et qu'il avait qua demander à son père à la remplacer. Sans poser plus de questions le garçon lui fit un signe de tête affirmatif. Ensuite, Ying avait amené Loraz, son rongeur, dans sa chambre en lui disant qu'elle allait à la bibliothèque et donc celui-ci ne pouvait pas venir, car les animaux sont sans doute pas admit.


Ying sortie quelques minutes plus tard dans l'intention de se rendre à la bibliothèque et trouver un bon livre à lire. Mais plus le temps passait et plus elle commençait à regretter son paris ridicule qu'elle avait fait. Non, mais pourquoi avait-elle accepter ? Surement la fatigue qui agissait comme de l'alcool. De toute façon, Ying n'avait pas l'intention de revenir sur sa parole sinon son orgueil en prendrait un coup.


Dernière édition par Ying Niwa le Lun 19 Oct - 2:01, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Lun 12 Oct - 5:54

Rencontre loufoque (partie 2)


Cela faisait déjà dix minutes que Ying marchait vers sa destination. C'était la première fois que l'aspirante allait à la bibliothèque, mais pour aucune raison l'envie lui avait foncé droit dessus ! Cependant, il faut admettre qu'un peu de lecture lui fera le plus grand bien. Éventuellement, un tour à l'académie n'aurait pas fait de mal non plus.


Les gens commençaient à sortir de plus en plus de leurs maisons et déjà plusieurs enfants jouaient dehors. C'était surprenant de voir le nombre de villageois qu'il avait si tôt le matin. Malgré tout cela, tout étaient bien trop calme et ça devenait énervant avec le temps alors, la jeune fille décida d'accélérer le pas. Quelques secondes plus tard elle activa encore la cadence, puis encore un peu...


* Et pourquoi pas une petite course à pied ? *


Ying commença donc à sprinté dans la rue. Un ninja se doit de s'entraîner et améliorer son cardiaux fait partie des bases du taijutsu ! Même si celle-ci a choisi le genjutsu comme vois principale. L'illusion est un art des plus étonnant qu'est créer ce monde et Ying a bien l'intention de s'en servir à son plein potentiel. Même si cela devait prendre des années d'entrainement interminable. Dans une simple réflexion inutile, un rêve venait de naître.


Après une longue course l'adolescente arriva enfin à la bibliothèque de Konoha. Cet établissement était bien plus grand qu'elle ne l'aurait imaginé. Une fois à l'intérieur elle salua d'un geste de la main, la dame derrière le comptoir qui lui souriait sans aucune raison. En fait, cette vielle femme était la bibliothécaire alors, si elle voulait sa paye il fallait qu'elle est l'aire gentille. Peut-être même qu'au plus profond d'elle, celle-ci avait seulement envie de frapper tout ce qui bougeait, chialer sûr les sales mômes qui touchaient ses livres ou bien faire son imitation gueule de bois à tous les passants.


La rangée des "A" étaient au fond. Ying ne savait pas quoi lire alors elle cherchait un truc du genre : "Comment survivre aux rongeurs ?", "Après combien de temps un rongeur meurt-il ?" Ou "Pourquoi les rongeurs existe-t-il ?". Mais malheureusement elle ne trouva aucun livre de ce type. Cependant, le rat bibliothèque du comptoir s'approcha de Ying en lui demandant "est-ce que je peux vous aider ?". La jeune fille avait qu'une envie : lui dire d'aller faire chier une autre personne ! Mais bien sûr, elle ne l'a pas fait. L'étudiante se contenta de lui sourire et lui expliquer le genre de livre qu'elle cherchait.


[bibliothécaire] Sur quel rongeur cherchez-vous ?


[Ying] Et bien, en fait... c'est assez compliqué. Loraz est un mélange de hamster nain mélangé avec du rat mutant et peut-être un peu d'écureuil d'une race quelconque. Il me l'avait déjà dit, mais je m'en rappelle plus... Glukirulus, garikou ou bien gluricus japonicus. En tout cas, c'est un rongeur.


[Bibliothécaire] Est-ce un Glirulus Japiricus ?


[Ying] Oui c'est ça ! Mais vous n'avez pas de livres sur les rats ?


La femme regarda sur les étagères et pris un livre dans ses mains. Elle le tendit vers Ying qui l'empoigna et partie comme si de rien était. Quelle impolie celle-là ! Sûr son visage on apercevait très bien que s'était un sourire forcé. Est-ce qu'elle était toujours comme cela ou s'était pour l'occasion ? Une chose est sur... La kunoichi ne l'aimait pas le moindrement !


Le livre s'intitulait « comment se trouver un hamster pas cher ? » Hein ? Mais pourquoi lui avait-elle donner un livre comme ça ? C'est exactement le contraire de ce que Ying cherchait. Puisque sa recherche sur les rongeurs n'avaient rien donné l'étudiante décida de se trouver un livre sur le ninjutsu non-élémentaire où elle pourrait apprendre de nouvelles techniques.


Une fois rendu dans la bonne rangée Ying trouva un joli bouquin vert sur le ninjutsu non-élémentaire. Après un léger survole de page elle en conclue que cela avait l'air bien à lire.


* Où sont les tables ? Ah, je les vois. *


En moins d'une minute Ying était rendu près d'une table où elle si assied confortablement. Elle commença tout de suite après à lire. Dans la première page, il était écrit comment utiliser le ninjutsu non-élémentaire. Tous étaient bien détaillés, mais pour résumer cette première partie : pour utiliser une technique il faut du chakra.


[???] Hey, salut ! Ça faisait longtemps.


L'aspirante remonta alors la tête pour constater qu'il y avait quelqu'un devant elle. C'était garçon qui devait avoir le même âge que Ying ou peut-être un an de plus, il était blond, les yeux bleus et avait un air très sympathique.


[Ying] Euh....Salut, est-ce qu'on se connaîtrait par hasard ?


[Akiharu] C’est moi, Akiharu !


Ying ne savait pas du tout quoi dire puisqu'elle n'avait jamais vue ce gars de toute sa vie. Lorsque Akiharu vit qu'aucune réponse n'arrivait il décida de continuer.


[Akiharu] Tu es bien Ying Niwa ?



[Ying] Oui.


Elle tenta de se rappeler où elle aurait pu rencontrer ce type, mais rien.... Aucun souvenir. Son nom et son visage ne lui disait rien du tout.


[Akiharu] On vient du même village. J'étais venu t'aider lorsque tu t'occupais du jardin chez toi. Mais après une courte présentation tu es allé chercher ta mère en lui disant que le livreur était arrivé et ta mère, une vraie hystérique, c'est mis à me courir après. J'ai eu peur pour ma vie ce jour-là...


Elle se gratta la tête puis d'un ton faussement surpris elle lui dit :


[Ying] Oh, oui ! Je me rappelle. C’est toi, le livreur. Mais bien sûr comment j’aurais fait pour oublier ce jour ! Ça fait un baille, quoi neuf depuis ?


[Akiharu] Tu ne te rappelles pas vraiment, non ?


Elle baissa les yeux et lui répondit déçu :


[Ying] Non...


Ying le regarda et lui fit un sourire désolé.


[Ying] Mais cette fois je t’oublierais pas c’est promis.


Le garçon lui fit un sourire et ce tira une chaise pour s'asseoir avec Ying. Il n'avait pas l'air fâcher, mais qui sait le nombre d'année que cette seul et unique rencontre avait eu lieu alors c'était difficile de s'en souvenir.


Dernière édition par Ying Niwa le Lun 19 Oct - 2:01, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Jeu 15 Oct - 2:49

Rencontre loufoque (partie 3)


Akiharu est un garçon qui a vécu dans le même village que Ying. Il y était née et passer la majeure partie de sa vie. Son père, Hitovo, était un agriculteur et à cette époque c'était celui qui possédait les plus grosses terres du village. Par contre, il n'était pas riche pour autant, mais arrivait à avoir le strict minimum c'est-à-dire de la nourriture, l'équipement pour les récoltes et tout ce qui venait à la survit de la petite famille. Sa mère, Rin, faisait toutes les tâches ménagères de la maison et les repas. Elle ne pouvait pas travailler à cosse de ses deux enfants, Akiharu et Tania, la sœur de ce dernier. Elle ne pouvait pas les laisser seuls car, ils étaient trop jeunes et le village n'était pas sûr. Il y avait souvent des brigands dans les alentours qui venaient voler les villageois. Peu de personnes savaient se défendre donc, s'était l'endroit idéale.


Vers l'âge de quatre ans le petit enfant avait dû commencer à apprendre à travailler. Les jours étaient dur et son enfance pénible, il n'avait pas d'ami puisqu'il devait rester chez lui pour aider ses parents et n'avait presque pas de liberté. Toute sa vie tournait autour des champs de récolte cependant, le jeune garçon n'arrivait pas à s'imaginer une autre vie. Malgré tout cela, Akiharu était bien heureux et sans doute l'un des plus souriant du village. Rien ne pouvait lui faire perdre sa bonne humeur.


Tina était âgé de six ans, elle aidait beaucoup plus sa mère que son père. Tout ce qui tournait autour de la récolte ne l'intéressait pas et puisque c'était l'aîné Rin et Hitovo, lui avait donné le choix de s'occuper de la maison ou des champs. Pour cette jeune fille attentionné rien ne comptait plus que son petit frère. Elle voulait que même avec toute cette souffrance, il puise avoir une belle vie et profiter de chaque moment car, la vie est courte.


Rendu vers l'âge de sept ans Akiharu avait beaucoup plus de droit ses parents le laissait sortir dans le village et jouer avec les autres enfants. La première fois qu'il sortie seul dans le village il avait rencontré Ying qui lui avait donné le gout de rester chez lui pour travailler. Tout ce qu'il cherchait s'était : avoir la chance de connaître de nouvelles personnes et faire autre chose que son métier d'agriculteur. Tina, elle, s'était développé un gout particulier pour l'art du ninja. Elle avait donc, proposé de s'inscrire à l'académie pour amasser quelques fonds qui aideraient financièrement la famille. Après un an Rin avait décidé que sa fille réaliserait son rêve : devenir une kunoichi. L'argent manquai à l'appelle et s'était leur dernière chance. Depuis le départ de sa sœur aînée, Akiharu n'a plus jamais entendu parler d'elle... Il ne savait pas dans quel village elle était partie. Il avait entendu dire qu'elle était partie vivre chez sa tante au village de Kiri, mais rien n'était sûr.


Deux ans plus tard, la mère de famille appris que son mari était alcoolique et que leur manque d'argent venait de là. Chaque soir au lieu d'aller voir sa grand-mère, comme il le prétendait, il allait dépenser la moitié de ses profits amassés durant la journée. Quelques temps après cette horrible nouvelle Rin tomba dans l'enfer de la dépression... Et ce suicida deux mois plus tard. Hitovo, t'en qua lui, était déménagé chez sa mère qui vivait à Konoha. Ils étaient censés déménager là-bas seulement pour quelques mois le temps que les choses s'arrangent, mais malheureusement la vieille dame décéda quatre jours plus tard et il avait donc hérité de la maison.


Ensuite, Akiharu s'était inscrit à l'académie pour devenir un ninja tout comme sa sœur. Son père était devenu vendeur de ramen et avait complètement oublié qu'il avait une fille et avait déjà eu une femme. Il n'avait pas oublié son fils, par chance, mais il n'arrivait jamais à se souvenir de son nom au complet... Tout ce qu'Hitovo savait, c'était que le nom de son fils commençait par "Aki".


***



Ying lisait depuis déjà quelques instants la base pour apprendre le clonage. Youso lui avait expliqué comment l'utilisé, mais elle n'avait jamais terminé son apprentissage car, il lui restait l'étape : réussir. Alors, pour y arriver elle regardait s'il existait un truc facile pour mieux y arriver. Elle avait aussi l'intention de se rendre à l'académie dans les jours avenir pour s'entraîner et par la suite réussir !


[Ying] Je crois que j'ai compris. Je vais essayer...


L'étudiante ce leva puis se rappela ce qu'elle devait faire, visualiser son image, malaxa son chakra et...

[Akiharu] Tu t'exerces dans la bibliothèque même ?


Ying ne prit pas compte du commentaire d'Akiharu et ferma les yeux pour mieux se concentrer. Elle fit quelques signes avec ses mains puis, malaxa son chakra toute en s'imaginant sa propre image. Peu à peu elle commença à extraire l'énergie de son corps pour l'envoyer à coter d'elle dans sa " bulle imaginaire" et une fumée blanche apparue... La jeune fille ouvrit les yeux pour constater qu'elle avait échoué. Son résulta n'était pas aussi pire que la dernière fois. Cette fois, au moins quelque chose d'un peu humain avait été créé. On pouvait voir que c'était Ying, mais avec une face qui fondait et un corps de mutant.


En moins de temps qu'il en faut pour le dire, Ying avait déjà annulé la technique. Elle regarda ensuite à droite, à gauche et puis derrière... Par chance la bibliothécaire n'était pas dans les environs.


[Ying] Si tu aperçois que quelqu'un arrive ou regarde par ici, tu pourrais me le faire savoir ?


[Akiharu] Oui, bien sûr... Mais en ce qui concerne ta technique tu utilises beaucoup trop de chakra pour rien.


L'aspirante le remercia du conseille et continua de s'exercer. Le deuxième essaie fut pire que tout, on aurait dit une boette multicolore. Elle réessaya encore avec le même processus, mais en changeant sa dose de chakra et le résulta fus bien mieux. Après une onzième tentative Ying commençais à s'épuiser, mais la technique y était presque. Il lui restait seulement à réussir à égaliser ses bras et ses jambes.


*J'en es mare de jamais réussir ! Cette fois sera la bonne ! Je l'espère...*


Elle soupira puis, regarda son nouvel ami complètement découragé. Sans savoir comment quoi dire Akiharu se contenta de lui faire un sourire de compassion. Elle commença par faire le signe de la chèvre, du cochon, du buffle et du chien. Son chakra se mélangeait et après peu de temps une fumée apparu. Enfin elle avait réussi à faire un clone parfait.


Ying annula son clone. Par la suite, elle tira sur la chaise pour s'asseoir et se reposer. Après avoir reprit suffisamment son souffle la jeune fille referma son livre qui était sur la table devant elle.


[Ying] J'ai enfin réussi... C'est super !


[Akiharu] Oui, mais il faut admettre que c'est une technique assez facile.


[Ying] tu sais le faire, toi ?



Il lui sourit puis, se leva. Le garçon fit quelque signe avec ses mains et une fumée apparue aussitôt. Lorsqu'elle eut terminer de si dissiper on put apercevoir trois Akiharu. ses deux clone était parfaitement identique au vrai. Il les avait créés sans aucune difficulté, cela devait faire un bon moment qu'il connaissait cette technique.


Dernière édition par Ying Niwa le Lun 19 Oct - 2:00, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Lun 19 Oct - 2:00

Rencontre loufoque (partie 4)


[Ying] Wow ! Tu sais utiliser cette technique aussi facilement. C'est super ! Mais pourquoi ne pas l'avoir dit plutôt ? Ça m'aurait évité d'avoir à lire ce livre.


[Akiharu] Il ne faut pas toujours ce fié aux autres. Si tu veux réussir dans le monde des shinobis il te faut apprendre à compter que sûr toi. Je parle seulement des techniques. Si tu n'arrives pas à utiliser le clonage, une technique de base, seul que feras-tu dans une véritable mission ?


Ying le regarda bizarrement un moment sans trop savoir de quoi il parla. Puisqu'il fut normal qu'elle ne puisse arriver à utiliser cette technique de Ninjutsu car, elle ne la connaissait pas. De plus, elle n'ait qu'une simple étudiante. Sans savoir trop quoi dire l'aspirante lui répondit :


[Ying] Si tu le dis...


Elle soupira puis, prit le livre sur la table. Par la suite elle fit signe à son nouvel ami qu'elle revenait dans une minute et ce dirigea vers la rangée où celle-ci avait trouvé son livre sur le Ninjutsu non-élémentaire. La jeune fille du chercher un court moment avant de voir un livret vert avec une petite bordure doré. Elle se rappela que le livre qu'elle avait emprunté était situé juste à coter.



Ying regarda les autres livres, mais aucun n'avait l'air très intéressant. Elle tourna ensuite la tête vers les tables et un peu plus haut, accrocher au mur il y avait une horloge qui indiquait midi et quart. Le temps avait passé si vite... Ça devait être pour cette raison que Ying commença à avoir faim.



La jeune fille ce dirigea alors vers Akiharu, qui l'attendait toujours au même endroit. Derrière, la bibliothécaire parla avec des gens qui venaient tous juste d'entrée. Rendu à la table, elle fut à quelques pas de leurs discutions. Sans subtilité elle regarda la vieille dame qui donna des titres de livres, des rangés où comportait des livres de tel et tel sorte, etc. En gros elle essaya de les aidées en leurs donnant des conseilles de livres. Ying regarda la femme avec un léger air de dégout. Elle repensa au livre qu'elle lui avait conseillé.


* Elle joue bien son jeu cette nulle ! *


La jeune fille ne sut pas ce qui la retenait pour lui sauter au visage. Puis, plus le temps passa plus elle la détesta de lui avoir fait cette idiotie ! Mais cela faisait déjà trente secondes que la tentation était trop forte ... Elle ne put s'empêcher de dire :


[Ying] À votre place je ne l'écouterais pas... Sinon vous allez vous retrouver avec un livre de hamster à vendre.


Les gens se retourna alors et Ying réalisa qu’elle avait parlé tout haut.


[Bibliothécaire] De quoi te mêles-tu gamine ?!


[Ying] C’est de votre conversation, ça ne se voit pas la vieille ?


Les deux ce regarda avec un regard de tueuse. C’est alors que la libraire continua, décidément très fâché...


[Bibliothécaire] Ta mère ne t'apprend pas les bonnes manières ou quoi ?! Je paris que c'est une sale peste comme toi !


La réponse de Ying fut instantané.


[Ying] Ma mère est morte vieille sotte et je t'interdis de parler d'elle ainsi. Sinon je te tue ! Et croit-moi je vais te faire souffrir avant que tu reçoives le coup final !


Sans rien ajouter l'étudiante partie de la bibliothèque en claquant la porte avec rage. Elle avança jusqu'au magasin de gauche puis ce tourna vers Akiharu qui l'avait suivi.


[Akiharu] Tu y as été un peu fort, non ?


Elle soupira.


[Ying] J’en sais rien...


Quelques secondes de silence apparu avant que Ying continu.


[Ying] Elle a insulté ma mère... Alors, cela m'a fâché et j'ai parlé sans réfléchir. Mais bon tout ça n'est pas grave.


[Akiharu] Bon d'accord. Il soupira puis, lui sourit. Par contre, il est l'heure que je parte. J'espère qu'on ce reverra bientôt.


Il commença à s'éloigner un peu.


[Ying] D'accord. À plus, Aki.


Akiharu lui fit un signe de main et parti... L'aspirante décida aussi de rentrer chez elle de toute façon elle n'avait plus rien à faire ici. Elle rentra tranquillement sans se presser. Elle prenait le temps d'observer les oiseaux, le village et de respirer l'air frais de l'après-midi. L'hiver se rapprochait alors l'air frais allait bientôt se transformer en froid insupportable, mais pour l'instant rien de cela ne l'inquiétait.

Session RP terminer.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mer 28 Oct - 13:52

Ying : +25 XP
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mar 8 Juin - 19:10

N’était-il pas rentré à Konoha ? N’était-il pas sein et sauf ? Si, certes. Seulement, quelque chose clochait sans qu’il puisse se l’expliquer.

Yosuke ne voulait pas retourner chez lui. En fait, il ne pouvait pas. Quelque chose, ou quelqu’un, faisait qu’il n’y arrivait pas physiquement. Son corps s’y refusait et son âme était mal à l’aise.

Il préférait dormir à l’hôtel depuis. Même si le quartier ne valait pas les jardins du quartier Nord, il ne s’y déplaisait pas. Au moins ici, il avait tout à portée de main et une vie d’adulte qui commençait. La petite chambrette avec un grand lit était à peine plus grande que son ancienne chambre chez ses parents, mais au moins la pièce donnait directement sur une salle de bain personnelle et la femme de chambre passait pendant la journée. En somme, la vie qu’il menait était un vrai petit paradis pour toute personne de son âge. Il mangeait au restaurant tous les jours et passait le reste du temps libre qui lui restait dans la bibliothèque ou dans la forêt pour s’entraîner.

Aujourd’hui, il avait choisi la bibliothèque. Devenue minuscule, voir même minable diront certains, depuis sa visite à la bibliothèque de Taki, Yosuke considérait tout de même toute la valeur qu’avaient ces ouvrages et le savoir qu’ils contenaient.

Bien décidé à devenir plus fort aujourd’hui qu’il ne l’était hier, il avait l’intention de prendre des livres, beaucoup de livres.

[Yosuke] « Combien de livres puis-je emprunter à la fois ? »

Il avait dit cela en tapant sur la table de la réceptionniste. Celle-ci fit un bond de surprise, lacha un petit cri ridicule qui fit tourner quelques têtes, avant de s’énerver sur le shinobi.

[Réceptionniste] « Pour vous ? Pas grand-chose. »

[Yosuke] « Je suis sûr que je peux mettre un bon paquet de livres sur le compte de l’Académie. »

Et il avança dans les rayons sans prêter attention aux hurlements à demi-mots de la vieille pie qui s’esclaffait d’avoir été outragé par un de ces petits voyous qu’on engageait au village. Yosuke, lui, s’en fichait comme de sa première chemise, et les têtes qui se retournaient à son passage, c’était la même chose.

Il passa devant les rayons, un doigt sur chacune des devantures en épelant les titres à voix haute.

[Yosuke] « Taijutsu… Genjutsu… Médecin. Ah ! Ninjutsu. ». Inconscient du bruit et de la gêne qu’il créait, il s’aventura dans les allés les plus longues du bâtiment.

Qu’est-ce qu’il cherchait ? Et bien… a peu près tout.

[Yosuke] * Si je dois partir pour un long voyage, très long voyage, il vaut mieux que je prenne avec moi de quoi m’améliorer pour les longues heures d’hiver au coin du feu.*

Bien sûr, il était hors de questions d’emporter des rouleaux de techniques très rares, même s’ils étaient beaucoup plus intéressants. Mais Yosuke ne voulait pas attirer l’attention, enfin, pas une vraie attention des autorités.

Il arriva dans les allés du ninjutsu de feu. Le tome qu’il avait déjà en sa possession lui suffisait emplement. Mais, il était à la recherche de quelque chose d’un peu plus « exotique ».

[Yosuke] « Ah ! Les sceaux. » Il se retourna, sentant la pression du monde tomber sur ses épaules. Plusieurs yeux accusateurs s’étaient retournés sur lui au même instant. « Est-ce que j’ai pensé tout haut ? Héhé, désolé. »

Depuis son éveil, il avait du mal à faire la différence entre ses pensées et ses mots, à contenir ses émotions aussi. Enfin, tout s’était passé comme prévu.

Il sortit un volume, puis un autre. Rapidement il prit toute une étagère de livres et la laca bruyamment sur une table libérée.

[Yosuke] * Poua plein de bouquins. J’en ai pour des heures.*

Il se contenta donc dans un premier temps de jeter uniquement un œil sur les premières pages de chaque ouvrage. Ca lui permet de faire un tri rapide et surtout de voir qu’il existait plusieurs types de sceaux. Maintenant, il suffisait juste de décider ce qu’il voudrait apprendre à faire.

Le violet, c’était une couleur intéressante. L’utilisation de ce type de sceau permettant d’offrir des capacités d’attaque impressionnantes. Un texte bien particulier désignait l’utilisation jadis de ce type de sceau par un démon. Celui-ci, par l’apposition de sa marque sur ses serviteurs, leur garantissait un pouvoir immense en échange de leur âme.

Si Yosuke avait appris à lire et interpréter les légendes du passé, les sceaux violets cachaient un pouvoir fascinant. Malheureusement, cet ouvrage ne comportait pas ce genre de techniques.

[Yosuke] * Bah, je le prends quand même. Cette technique de destruction de bâtiment pourra toujours servir. *

A cela, il ajouta une livre sur les sceaux bleus et rouges, ce qui faisait trois ouvrages en tout. La réceptionniste, trop déçue de ne pas pouvoir lui dire qu’il avait dépassé le quotat limite, lui jeta ses ouvrages en même temps que toute sa haine. Yosuke lui renvoya son amour par un geste obscène avant de filer bon train.

Dehors et à l’abri sur un toit, il raisonna encore une fois tout haut.

[Yosuke] « Si je veux avoir une technique comme celle-là, je pense qu’il me faudra beaucoup d’argent. Je dois bine pouvoir réaliser une mission de rang faible avant d’être jeter en patûres aux lions par Tago. »



MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mer 21 Sep - 13:51

Lorsque l’on a pas le choix…

Satochi avait horreur de la bibliothèque, il aimait pas, tout ces livres rangés côté à côté, ils avaient el don de l’énervé violement, pourtant il avait dut accepter à cause d’une condition qu’il avait trouvé juste d’accompagner sa meilleur amie…

---------------
Flash Back:

Satochi avait réussi sa première mission, alors qu’il était sur le chemin du retour, direction sa maison, il fut interpelé par une voix amicale.

[Fujiko] - Satochi ! Satochi ! Attends moi.

C’était Fujiko, sa meilleur amie, celle-ci accourait afin de le rattraper , elle agitant en l’air ses petits bras.

[Satochi] -Fujiko-san, …

[Fujiko] - Satochi , d’où viens-tu comme ça ? Tu m’accompagne à la bibliothèque ?

La jeune fille était rapide, elle n’ouvrait jamais la bouche pour dire qu’une seule chose, le jeune Shinobi, ne savait pas trop quoi répondre, il état fatigué et n’aimait pas les livres, sa réponse allait probablement décevoir sa camarade, mais la bibliothèque est lui c’était un mélange à ne pas faire.

[Satochi] - Je rentre de mission… Où est Kinsue ?

[Fujiko] - Il se baigne près du pont, il m’énerve ! Il glande rien depuis qu’il a obtenu son bandeau , et en plus il proclame haut et fort que c’est un ninja !…Mais tu m’as pas répondu, tu viens avec moi à la biblithèque ?

[Satochi] - Je rentre de mission… Je suis fatigué , une prochaine fois peut-être …

----------------

Après tout qu’est qu’un garçon en pleine croissance pouvait faire afin d’obtenir un bol de ramen de chez
Ichiraku ? Fujiko était maline et cette condition était la preuve qu’elle connaissait par cœur le petit Ryokai.
Seulement contrairement à celui-ci, elle, elle aimait les livres, et le jeune garçon la regardait, voyager entre les rayons, avec un air de désolation sans précédent.
Enfin quelques dizaines de minutes plus tard, elle le réveilla d’un violent coup de livre sur la tête.


[Fujiko] - On de dort pas à la bibliothèque !!

[Satochi] - Hein ? Quoi ? Comment ? Ou suis-je ? Qui êtes-vous ?

[Fujiko] - Crétins ! Regarde ça plutôt que de t’assoupir !

Elle déposa alors une petit livre de couleur bleu devant les yeux du brun au cheveux long, et avant qu’il est pu dire quoi que ce soit, elle ajouta:

[Fujiko] -Lit le ! Si tu veux ton bol de ramen !

Résigné, le Shinobi commença sa lecture du livre intitulé « Chakra, Secret et Maîtrise »

Chapitre 1: Le Chakra c’est quoi ?


Pour résumer, le terme "Chakra" désigne l'énergie intérieure de tout ninja. Elle leur est indispensable à l'execution de leurs techniques (jutsus). Le chakra est composé à la base par l'énergie "spirituelle" produite par l'experience et l'entraînement ainsi que l'énergie "corporelle" produite par les cellules du corps. Lorsque l'on veux utiliser du chakra pour un jutsu par exemple, il faut le malaxer, c'est à dire mélanger une dose bien précise d'énergie de chaque type. Si la dose d'énergie n'est pas la bonne, alors on passe à coté du résultat escompté. De plus, pour exécuter un jutsu, il ne s'agit pas seulement de malaxer une certaine quantité de chakra, il faut aussi exécuter certains signes avec les mains. De plus, l'ordre et le nombre de sceaux incantatoires diffère selon le jutsu employé !
Le schéma ci-dessous illustre assez bien ce qui vient d'être dit:


Chapitre 2 : Rotation du Chakra


Le chakra s'obtient par mélange d'énergie. Inconsciemment, pendant que le ninja le fait tourner dans l'organisme... et le sens de la rotation se fait alors vers la droite ou la gauche selon les personnes. Lorsque l'on essai pour un Jutsu de faire tournoyer le Chakra (comme pour le Rasengan) si l'on tente de le faire tourner dans le sens contraire de la rotation de son propre chakra... le flux du chakra est contrarié, sans force, par conséquent, la rotation manquede puissance. Pour déterminer le sens de rotation du chakra d'un ninja il faut suivre le sens de l'implantation capilaire, c'est le chakra qui le détermine.


Chapitre 3: Comment contrôler son Chakra ?


Le chakra est indispensable au Ninja il sert à executer ses sorts et si il veut les éviter d'épuisement et parvenir à un dosage correct, il lui faut impérativement apprendre à le conrôler. Pour celà, il y a plusieurs méthodes:

Grimper aux Arbres :

L'objectif de cet entraînement est premièrement d'habituer à contrôler son chakra. Le ninja doit apprendre à concentrer uniquement la bonne quantité de chakra exactement au bon endroit. Ceci est primordial pour utiliser les différents jutsus, fournir la quantité correcte de chakra pour grimper aux arbres est un travail très subtil. Il faut être très précis dans le dosage. De plus, la plante des pieds est la zone où il est le plus difficile à concentrer !

Le deuxième objectif est d'entraîner le Ninja à maintenir son chakra concentré en un point précis, dans ce cas: à la plante des pieds. Pour chacune des différents Jutsus employés il faut répartir le chakra d'une manière différente à l'intérieur du corps. Maintenir toute cette énergie en équilibre requiert beaucoup d'efforts, d'autant plus qu'en général, c'est pendant les combats qu'un ninja doit malaxer son chakra. Il faut alors se déplacer, courir, bondir sans cesse. Contrôler et maintenir son chakra dans de pareilles conditions est un exercice extrêment difficile.

Marcher sur l'eau :

Lorsque l'on grimpe aux arbres, il suffit de maintenir la bonne dose de chakra nécéssaireau bon endroit. L'arbre étant une surface solide et stable, on assure son équilibre en adhérentau tronc. C'est un bon exercice pour apprendre à produire une dose fixe de chakra. Mais pour flottersur l'eau, il faut continuellement libérer la dose adéquatede chakra dans l'eau par la plante du pied. C'est autrement plus complexe quede maintenir la même dose. C'est excellent pour apprendre la gestion du chakra...



D’un geste ferme, il referma le livre et se leva .

[Fujiko] - Où tu vas comme ça ? Pense à ton bol de Ichiraku !

[Satochi] - Je vais m’entraîner près du Lac, Parfois Fujiko tu es vraiment lourde.

Puis il quitta furieux la bibliothèque en saluant respectueusement la bibliothécaire.
Direction le Parc !


[HJ: Pour la suite Rendez vous au parc =) ]
Daiisu Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Jeu 22 Sep - 23:00

Satochi Ryokai (Niveau 3)
: +0% Bonus Inclus
: +6 XP

Sympa Smile Bien hate de lire la suite
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   

Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» Bibliothèque Ninja de Konoha
» Ninja de Konoha
» nouveau ninja de konoha cherche clan
» Cerisier & Ramen
» Armurerie de Konoha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Quartiers Nord-