Partagez | 
 

 Bibliothèque Ninja de Konoha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

MessageSujet: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mer 16 Mar - 0:52

Rappel du premier message :

livre de base ninja : livre nécéssaire pour l'académie 50ryos
livre des éléments : livre nécéssaire pour l'académie 25ryos
livre d'hypnose : livre non obligatoire pour l'académie 150ryos
livre des projectiles : non obligatoire pour l'académie 100ryos

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mer 16 Avr - 22:56

Riku : +8XP RP

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Jeu 22 Mai - 18:04

Les rues étaient chaudes. De vie. De bonheur. Tous marchaient le sourire en bouche, l’envie pesante. Seul, Sabi, le regard toujours lointain, la mine contractée. Il avait squatté ces rues durant tout sa jeune vie. Aujourd’hui il avait foyer et famille. Mais devait-il oublier hier ? Considérer que ce passé pourtant si amusant devait rester derrière lui ? Non, cette rencoeur qu’il avait contre sa propre famille ne pouvait s’atténuer. Un jour, il se le jugerai, il se ferait juge et les têtes tomberaient. Son unique but semblait être la suppression de ces imbéciles qui avaient osés laissés un Uchiha nourrisson dans la nature. Il avait battu ce pavé pendant treize années… Une grande ombre recouvrit rapidement le trottoir. Contrarié, Sabi leva les yeux pour voir qui, une nouvelle fois, venait l’offenser en le protégeant des rayons du soleil. Une imposante porte. Impossible à détruire, évidemment. De grandes passerelles de bois attirèrent sa curiosité, et le jeune garçon se détourna vers celles-ci. Sur le grand rebord de pierre était inscrit dans une calligraphie si spéciale « Bibliothèque de Konoha ». Il repensa alors à sa carte d’étudiant et, lâchant un léger sourire, s’enfonça dans l’antre de la culture du monde.

[Secrétaire] « Hola ! J’ai l’impression qu’on rentre dans ce lieu comme l’eau dans un moulin ! C’est pas la crèche ici ! »

Etonné, le gamin se tourné vers la jeune femme qui semblait surtout sous les nerfs. Et la pile de livres et de dossiers qui la cachaient presque entièrement des yeux de l’aspirant ne dénantissait pas. Pourtant, Sabi, dans son éternel orgueil lui lança un regard noir.

« Vous parlez trop… »
[Secrétaire] « Non mais je rêve ! Tu vas dégag… »
[Kari] « Calmez-vous, Souchiro-chan ! Voyons, ce n’est pas ainsi que l’on reçoit les futurs ninja… »

La secrétaire devenait verte. Puis rouge. Elle tourna finalement au jaune. L’homme qui arrivait vers eux, ignorant avec superbe les passants était bien formé, la cinquantaine peut-être. Il était tout ce que détestait Sabi : bon-vivant, souriant. Il émanait du personnage une confiance et une joie de vivre presque affligeante. Mais lui, quelques livres dans la main, ne semblait pas s’en plaindre. Pire, il s’en foutait. Ce gars-là était exceptionnel. D’ailleurs il avait très vitre remarqué que le jeune homme qui venait de passer le palier de la bibliothèque n’était pas un môme ordinaire, en considérant que le mot ordinaire puisse convenir à un être humain, mais bien un étudiant de l’Académie de Konoha. Son âge exprimait l’expérience, et dans ses yeux, chacun pouvait lire que le bonhomme en avait vécu des vertes et de pas mûres.

« Viens ! Viens mon garçon ! Les Aspirants sont et seront toujours les bienvenues ici. »
« Comment vous avez fait pour savoir monsieur… »
« Kari ! Bibliothécaire et amoureux des mots. Les enfants comme toi, ne savent jamais où aller. Je les trouve dès qu’ils passent la première marche, décrivant de grands yeux devant l’immensité du lieu. C’est beau hein !»

Il lui lâcha une petite tape dans le dos, et un sourire ravageur finit de rabaisser Sabi qui acquiesça.. Cette situation était pire que toute. C’en devenait presque amusant. Le garçon laissa son expression d’être supérieur, et fit la moue devant l’indiscrétion du bonhomme. Le mode furtif ne pouvait fonctionner avec un gars comme ça. Dans son grand manteau noir, Sabi préférait se profiler entre les ombres, choisir, analyser, puis repartir, une fois qu’il en avait fini. Mais non, là, c’était impossible, et le pire, c’est qu’il ne pouvait rien y faire. L’homme l’emmena dans d’immenses rayons, débitant une dizaine de mots à la seconde. Il lui donnait des chiffres qui n’avaient ni queue ni tête. Comment il fallait parfois utiliser des échelles tellement les étagères étaient hautes, ou des sacs si les livres étaient trop lourds. Il y avait également de grandes salles calmes, pour lire, avec des bureaux. D’autres plus petites. Il lui indiquait des sciences dont il ne connaît ni le nom ni l’objet. Mais Kari semblait si heureux de dévoiler tant de science à un inculte comme lui, qu’il le laissa faire, un petit sourire se dessinant en réaction à la personnalité du bonhomme.

« Là ! Regarde ! Ce document a été livré par un très vieux monsieur de Kiri. Comment s’appelait-il déjà… Kokoso ? Kokaso ? Kosako ?… Je t’embêtes peut-être ? Je suis bête ! C’est toujours pareil ! »
« Non non, j’ai… tout mon temps. »
« Qu’est-ce que tu cherches alors ? J’imagine que tu veux accéder à la partie sur les Jutsus non ? »
« Si je peux… »

Kari rigola grossièrement. Il tourna les épaules de l’étudiant, le dirigeant vers le fond du grand bâtiment.

« Avec ta carte, tu peux y accéder. Ne la perds pas hein… »

Il lui sourit une nouvelle fois et lui envoya un grand coup sur l’épaule. Burlesque, brutal, mais pas bien méchant. Bien au contraire. Il pénétra dans le lieu-dit et découvrit d’autres rangées de livres, toutes plus imposantes les unes que les autres.

« Vala, tu es libre ! »

Kari s’écarta, et laissa Sabi a ses pensées. Il avait une idée très précise de ce qu’il désirait trouver. Peut-être même pourrait-il emprunter ces trouvailles. Il resta une ou deux heures à fouiner dans tous les rayons, passer entre les divertissement du Katon, ou l’impacte de l’érotique dans un combat. Bref, du tout au n’importe quoi. Il avait eu honte d’avoir voulu s’arrêter devant ce dernier, à la couverture pour le moins explicite… Kari, surveillant d’un œil paternel le jeune aspirant, comprit rapidement qu’il ne trouvait rien. Il vint une nouvelle fois à sa rencontre, l’air plus sérieux. Il était bibliothécaire avant d’être clown…

« Tu ne trouves pas ? »
« … Non… »
« Qu’est-ce que tu cherches. Je peux peut-être t’aider ! »
« Un bouquin sur … Le Sharingan. »

Le visage de Kari se décomposa. Il avait sûrement remarqué que le garçon menait une vie de compétition et d’entraînement, ce qui faisait de lui un futur ninja, un aspirant, un étudiant, l’avenir de Konoha. Mais il n’avait jamais pu imaginer qu’il avait affaire à un Uchiha. Son regard changea, puis, restant quelques secondes à l’observer, il trouva ça finalement ridicule. Bien sûr, Uchiha ou pas, cela changeait quoi ? Pour lui absolument rien.

« Il y a un problème… »

Sabi leva les yeux vers le bonhomme qui semblait peiné.

« L’histoire des Uchiha est complexe. Tous ce qui concerne leur techniques est gardé en lieu secret. Avec beaucoup d’autres. Il y a des choses qu’un étudiant ne doit pas savoir. Cela ne vient pas de moi. Je suis désolé. »
« Kari-san, je dois savoir… »

Il déposa son regard amical sur le môme. Il avait l’air sûr de lui. S’il ressentait de la colère, il savait que c’était surtout du à l’éducation des jeunes pousses du clan. Ils étaient souvent moulés à souhaits, pour former de belles bêtes de combat.

« Bien, suis-moi. »

Ils passèrent une nouvelle porte, qui se referma derrière eux, et débouchèrent dans une troisième salle. Les étagères étaient moins hautes et moins profondes. Sur chacune d’elle, les livres et documents étaient triés par famille.

« Tu devras rester ici pour les étudier. Fais attention à ce que tu découvre gamin… »

Il le laissa seul. Evidemment, il connaissait beaucoup de choses sur les clans de Konoha. Il était bibliothécaire, il avait lu énormément de livres. Cet recherche était surtout émotionnel. Ils avaient tous à passer par une étape qui fait souvent mal. Sabi en était là. Il ne connaissait rien des pouvoirs que lui conférait le gêne qui faisait de lui un Uchiha. Il flâna dans les rayons et trouva enfin la rangée Uchiha. « Sharingan ». Un nom, unique. Comme si cela ne suffisait pas. Il l’attrapa par l’encolure puis s’installa sur une table, à l’écart, espérant qu’on ne le dérange pas.

~ D’où vient-il ? Quelle est la raison de sa réelle puissance ? Personne ne le sait, même si de nombreuses théories ont été développée. Elles sont toutes aussi fausses. Aussi nous ne nous attarderons pas sur ce sujet si délicat. Ce document présente les diverses expressions du Sharingan, et l’émotion qu’il fait ressentir. ~

~ Le sharingan est considéré comme un Dôjutsu : c’est à dire que c’est une pupille qui va profiter à son porteur. Si elle est basée sur une amélioration de la vision du Genjutsu, elle permet principale de décomposer les images, pour faire apparaître les actions plus lentement. Pourtant, bien que déjà d’une aide grandissante à mesure que les tomoe apparaissent, sa puissance réside dans une autre base, tout aussi intéressante : la possibilité d’intégrer partiellement, puis totalement une technique pourtant inconnue.

Qu’est-ce qu’un Tomoe ? Lorsque l’Uchiha active son Sharingan, sa pupille vire au rouge. Un rouge foncé, sensible à la couleur du sang, et remonté d’une touche de noir, qui lui donne un aspect mystérieux et profond. Quel qu’il soit, le Sharingan ce calque sur ce schéma-là. On notera également, que plus le dôjutsu prend de la puissance et de l’assurance, plus la pupille vire au noir. Mais la caractéristique première, la marque ultime de l’œil de la Lune est le Tomoe : une virgule qui tourne sur un cercle entourant la pupille centrale de l’œil. Au stade basique du développement de l’Uchiha, le shinobi en possède une. Au fur et à mesure de l’entraînement, une deuxième apparaît. Puis une troisième. Le Tomoe est donc le signe significatif de l’évolution de l’Uchiha. En réalité, le Tomoe est une pupi

Quels sont ses atouts ? Comme nous l’avons annoncé en introduction, en mise en bouche, le Sharingan permet une décomposition de l’espace temps. A sa plus faible apparition, le jeune Uchiha ressent à peine les distractions de la dimension si particulière et encore inconnu de l’homme. On compte cette différence de l’ordre de quelques dixièmes de secondes. A mesure que le ninja appréhende et comprend son pouvoir, c’est un véritable avantage qu’il tire : développement du corps, prenant un ascendant net et souvent inéluctable sur l’adversaire. Cette évolution est du à la détection des points de forces de l’adversaire et donc à une expression bien plus nette et visible du champ de bataille.
Il est dit que l’activation du Sharingan rend l’utilisation et la compréhension du Genjutsu plus aisée. Il ne semble pourtant pas que le clan est développé des techniques qui utilisent ce genre d’arts du combat. Dans tous les cas, ce point-là rejoint le fait que le Sharingan est un impact net sur le chakra et sur ses atouts.
Enfin, le point le plus important, et surtout unique ou propre au clan, qu’aucune n’a réussi à reproduire ou à imiter, même en infime puissance : la copie de jutsu. La compréhension de ce système reste encore aujourd’hui [Il y a quinze ans que ce livre fut écrit]. ~


Sabi lut et relu les apostrophes, les remarques, qui bordaient ça et là la marge, se reportant aux astérisques où aux pages recommandés. Bien sûr, tout cela l’enrichissait, pour la suite. Mais son but était précis…

~ Comment apparaît-il ? Là aussi cela reste un mystère. La combinaison générique et génétique de son hérédité est bien sûr connue, et incopiable, d’ailleurs. Cependant, l’histoire a fait remarqué que le Sharingan n’était pas quelque chose d’automatique. Aussi s’il était innée, il pouvait rester durant de nombreuses années caché, discret, bref, il ne s’exprime pas. Si nous ne pouvons généraliser sur la situation de son apparition, il reste un point commun à tous les Uchiha : un moment de colère, un instant d’insécurité, intense, presque inconnu jusque là. Développé par une colère rugueuse, ou à l’aube de la mort, il arrive sans même l’avoir appelé. Il découle d’une situation de stress ou d’intense émotions, et surtout d’une haine engrangée depuis la toute jeunesse. Celle que le clan partage avec tous ses enfants…~

Il s’arrêta. Plongeant sa tête entre ses mains il relut avec amertume les dernières lignes. Voilà. Il avait trouvé. Fermant doucement le livre, il se remémorait ses mots, n’en oubliant aucun. Il était déçu. Il n’y avait ni technique ni conseil. Le Sharingan viendrait… lorsqu’il voudrait. Ou lorsqu’il serait prêt .Cela semblait plus réaliste, plus logique. Il remit le livre à sa place, laissant ses yeux se disperser sur ceux qui l’entouraient. Il n’avait pas le temps de tout lire maintenant, mais c’était très intéressant. Il reviendrait. En sortant, il adressa un succin coup de tête à Kari, qui affichait un grand sourire et qui espérait le revoir bientôt. La journée démarrait intensément…

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Ven 23 Mai - 11:21

Sabi: +11 XP RP
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Ven 6 Juin - 17:34

[mission rang C: J-2 ]

Naoki avait besoin d’entraînement, maintenant qu’il savait qu’il partait en mission plus que jamais. Grace à Yosuke, il avait put rencontre Oroken, un Chunin qui maîtrisait la même branche que le Genin. Et pourtant Yosuke lui avait promit un nouvel entraînement ce jour même en lui donnant rendez-vous à la bibliothèque. Deux jours avant la mission, le garçon espérait toujours autant maîtriser cette technique de perfectionnement de l’esquive. Deux jours de préparation, c’était peu mais il fallait faire avec. Un programme très stricte avait été mit en place, aujourd’hui il devait finaliser la maîtrise de la technique et le lendemain il ferait uniquement un entraînement physique matinale, puis une après-midi détente, pour rester en pleine forme le jour J.

Cependant, il n’avait pas prévu que la soirée d’hier se serait terminée aussi tard. Il avait eu du mal à se lever se matin, les pattes de velours d’Akasan n’avait pas suffit, il avait fallut les crocs de Kuroichi et les griffes d’Aoni pour que le garçon se motive à se lever. Mais il était là, à l’heure, devant le bâtiment avec Akasan sur ses talons.

Yoshi – Eh ! Naoki, quelle surprise.

Nana – Salut, Naoki.

Le Genin se retourna et découvrit sa sœur et son cousin. Le chat courut en direction de la jeune fille et sauta dans ses bras pour se faire caresser le museau. Le garçon était à peine surprit de retrouver le Chunin du clan Hyuga ici, le lieu de leur première rencontre.

Naoki – Salut. Ca n’est pas vraiment étonnant, tu es soit à la bibliothèque soit aux bains thermaux.

Yoshi – Tu rigoles, je ne suis pas si prévisible.

Nana – Oh que si, il a raison.

Naoki – Eh ouaih. Pourquoi crois-tu que je sois allé aux bains quand je te cherchais. Mais tu tombes toujours bien, j’aurais un petit service à te demander. Il s’agit de retrouver une fille qui m’espionne depuis quelques temps.

Yoshi – D’accord, je suis libre mais à charge de revanche. On peut se charger de ça ce matin, après je pars en mission.

Naoki – Bien sûr, je te revaudrai ça. J’attendais quelqu’un pour faire un entraînement mais je pense qu’il comprendra si on reporte.

Les trois adolescents attendirent l’arrivée de Yosuke Hiromida en discutant gentiment. Naoki s’en voulait un peu de lui poser un lapin après tant insister pour obtenir cet entraînement. Il songea à son planing de préparation qui allait se retrouver complètement chamboulé mais il espérait surtout que Yosuke ne lui en voudrait pas de le laisser ne plan comme ça, il était surement le seul à comprendre à quel point c’était important pour Naoki de retrouver la fille qui a fouillé son appartement.
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Lun 9 Juin - 18:31

[Venant de la forêt interne ]

Il était encore sonné de l’entraînement d’hier… Saiko avait été particulièrement dur et son comportement ne présageait rien de bon. Il avait réussi à le soigner et son sommeil avait été réparateur. Selon il n’était pas sûr d’être en meilleur forme pour pouvoir aider Naoki…

D’après son maître, il avait repoussé ses limites, vaincu son corps en quelque sorte et puisait dans une nouvelle ressource d’énergie qui pourrait dans l’avenir lui sauvait la vie. Mais Yosuke la trouvait malsaine et il n’était pas vraiment fier de sa nouvelle technique.

Pendant la nuit il refit le même rêve, toujours Kumo, toujours ce toit et ces étoiles. Il aimait ce paysage et il se surprenait à reconnaître les lieux avec autant de détails. Son voyage le manquait, il espérait en refaire bientôt un nouveau.

Il était donc de bon humeur. Il avait sauté le petit déjeuner et s’était rendu directement à la bibliothèque de la ville. Trop crevé, il avait décidé de rester sur la route, les toits lui paraissaient beaucoup trop hauts aujourd’hui.

C’est pourquoi il arriva avec un peu de retard. Il aperçut Naoki de loin et visiblement il n’était pas seul. Il leva la main pour que le genin le voit arrivé, trop peur de squatter le groupe sans être vu.

[Yosuke] « Euh… Salut Naoki. Désolé pour le retard. »

Il ne connaissait personne et tous ces gens le fixaient désormais. Il y en avait même avec des yeux bien étranges, des yeux déjà familiers. Ca le rendait mal à l’aise. Ce stress réveilla en plus sa douleur à la main droite, qu’il serra machinalement. Il attendait tranquillement que Naoki fasse les présentations.

[Yosuke] * Est-ce que tous ces gens vont venir à l’entraînement ? *


Dernière édition par Yosuke le Mer 11 Juin - 18:31, édité 3 fois
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Lun 9 Juin - 20:27

Alors que le quatuor discutait tranquillement, une voix se fit entendre. C’était Yosuke qui venait d’arriver. Il était légèrement en retard et visiblement ça le génait.

[Yosuke] « Euh… Salut Naoki. Désolé pour le retard. »

Naoki – Ce n’est rien. Je te présente Hyuga Nana, une amie et son cousin Hyuga Yoshi, un ami aussi. Et puis tu te rappelle d’Akasan, j’imagine.

C’était encore un mensonge mais Naoki n’avait pas le choix. Il lui était interdit de dire : Nana, ma sœur, Yoshi, notre cousin. Et pourtant à chaque fois, ça lui brulait les lèvres de dire la vérité, mais à chaque fois il mentait, par survie. Naoki était encore plus gêné que Yosuke qui arrivait en retard, il fallait annoncer qu’il ne pourrait pas aller s’entraîner. Il avait quelque chose de bien plus important à réaliser.

Naoki – Euh, Yosuke… Je suis désolé mais… J’aimerai qu’on reporte cet entraînement à un autre jour… Si c’est possible et si tu veux bien. En fait, tu te rappelle de la fille qui est rentré chez moi par effraction ? Eh ben, Yoshi veux bien m’aider à la retrouver. Si tu veux tu peux venir avec nous mais je ne veux pas te forcer.

Au moins, maintenant tout était dit. Naoki sentit un profond soulagement. Ca n’était pas si facile d’avouer à quelqu’un qu’il était venu pour rien. Le Genin espérait que son ami Chunin comprendrait l’importance qu’avait la recherche de cette mystérieuse fille. Il ressentait la nécessité de régler cette affaire avant qu’il ne parte en mission. Il ne pouvait se permettre de la laisser roder autour de chez lui en son absence ou pire, de disparaître.
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mar 10 Juin - 12:56

Sa main picotait et ses yeux aussi. Ils étaient impressioné par tout ce petit monde et il n'aurait pas pu dire pourquoi. Une voix dans sa tête lui disait de refuser, de ne pas rester là et juste partir. Mais une autre plus puissante, sans doute accoutumée à son nouveau devoir de chuunin, lui imposait d'accepter. Naoki n'était pas vraiment n'importe qui. Ils avaient un entraînement à faire ensemble, à la place il lui donnerait un coup de main pour cette voleuse. Ce n'était pas si différent.

Il avait déjà refusé une première, recommençait devant autant de monde paraîtrait impoli. Cette voix avait tous les arguments valables.

[Yosuke] " D'accord. "

Cette réponse mit fin une bonne fois pour toute à ce débat intérieur. Il avait accepté, il n'y avait plus de retour arrière possible. on lui fît instinctivement une place dans ce cercle. Très vite il se rendît compte qu'il ne s'était pas présenté. Quel malpoli il faisait. Il s'adressa donc aux deux autres personnes présentes. Aucun doute, ils étaient ninja. Ce blanc infini le piquait comme un abeille à chaque fois qu'il les regardait. Avaient-ils le pouvoir de provoquer des rougeurs ? Super technique...

[Yosuke] " Je suis Yosuke Hiromida, chuunin de Konoha. "


Et voilà il paraissait encore plus gêné qu'avant. Il essaya de le cacher au mieux.

[Yosuke] " Je vous en prie. Continuez comme si je n'étais pas là. Je vous écoute. "

Il n'avait pas idée dans quelle galère il venait de se fourrer.

[ Arrow Chez Naoki]


Dernière édition par Yosuke le Mer 11 Juin - 18:17, édité 1 fois
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mar 10 Juin - 17:41

Naoki se sentit gêné lorsque son camarade Chunin se présenta lui-même. C’était un grave oubli de sa part. Déjà que Yosuke ne se sentait pas très à l’aise parmi ce groupe d’amis très unis, le Genin n’avait pas vraiment œuvré à faciliter son intégration. Mais il avait pour excuse des soucis relativement important. Il voulait à tout prix tirer cette histoire au clair.

Naoki – Excuse moi Yosuke, j’ai oublié de te présenter. Mais ça me fait vraiment plaisir que tu veuille bien m’aider.

Il était vraiment content, du coin de l’œil, il voyait Akasan s’agiter dans les bras de Nana, une attitude qui ne ressemblait pas au chat d’habitude si calme. Maintenant qu’ils étaient tous prêt, il fallait leur expliquer qui chercher, comment et où.

Naoki – Eh bien… J’en avais déjà un peu parlé, une fille s’est infiltrée chez moi l’autre jour. Yosuke était avec moi quand elle s’est enfuit. En réalité je l’avais déjà repérée quelques jours plus tôt à roder autour de chez moi. C’est une fille qui a à peu prêt l’âge de Nana. Elle est blonde, habillé en blanc avec un bonnet blanc et il y a deux pompons rouges pendant du bonnet. Si vous le voyez vous le reconnaitrez, il est très original.

Elle Shirohime, elle a vieillit de 10 ans en 1 an, et le chat que tu tiens dans tes bras, Nana, est son chat à elle, ça il ne leur dirait pas. Il avait le sentiment que ça devait rester secret, comme pour ses yeux.

Naoki – Comme elle tourne autour de chez moi, on devrait commencer par chercher par la. D’ailleurs, elle y est peut-être en ce moment. Avec vos yeux, on aura beaucoup plus de chance de la trouver.

Et dire qu’il aurait put faire tout ça lui-même s’il ‘n’avait pas été un bâtard caché loin des yeux de Konoha. Il aurait put utiliser son propre Byakugan, traverser la ville dans tout les sens, à toutes heures, et personne n’aurait jamais trouvé ça suspect. Mais c’était impossible, du coup il était obliger de confier cette tâche à un autre Hyuga, quelqu’un qui ne se doutait même pas de ses liens de parenté avec le Genin. Akasan s’agitait de plus en plus dans les bras de Nana. Il avait sûrement envie de rentrer à l’appartement pour aller dormir sur un des cousins qu’il s’attribuait. Naoki le remarqua et décida d’exaucer son souhait au plus vite.

Naoki – Bon et ben allons-y. Une fois chez moi, on avisera si on ne la retrouve pas.

[ Arrow Appartement de Naoki]


Dernière édition par Heionkemono Naoki le Mer 11 Juin - 17:21, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Mer 11 Juin - 13:29

Naoki : +13 XP RP
Yosuke : +8 XP RP
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Ven 13 Juin - 14:06

S’entraîner, toujours, sans cesse, perfectionner sa musculature, améliorer sa force, voilà qu’elle avait été la plus grosse erreur de Naoki. Il avait cru pouvoir s’en sortir grâce à la puissance de ses poings mais ça ne suffisait pas. Les pansements sur ses brulures étaient là pour le lui rappeler.

Il était peut-être très fort, mais à ce stade, il ne valait guère mieux qu’un vulgaire boxeur. Et pourtant, il était un véritable ninja, qui avait apprit à maîtriser le chakra. Il n’avait plus le choix, il devait s’instruire, apprendre les techniques que ces prédécesseur avait eut tant de mal à mettre au point.

Mais avant toute tentative, Naoki devait se renseigner et pour cela, il n’y avait que les innombrables livres de la boutique qui pouvaient contenir les informations recherchés à coups sûr. Il se rappelait de la première fois qu’il était venu, il avait alors rencontré un Hyuga qui s’avéra être son cousin. Yoshi lui avait foutu une peur bleue mais maintenant, il s’entendait plutôt bien avec lui.

Le garçon rentra dans le bâtiment, la bibliothécaire l’observa un instant puis retourna à sa lecture. Le garçon devait avoir le bon profil pour pouvoir rentrer, malgré tous ses bandages. Un léger gloussement lui fit mal au ventre, la bibliothécaire qui jouait le videur, voilà une situation comique. Le videur qui faisait la bibliothécaire, c’était encore plus drôle. Naoki prit quelques secondes pour laisser ses yeux s’acclimater à l’obscurité apparente.

Le garçon traversa les rayons d’étagère remplit de livre plus ou moins anciens, il savait exactement l’endroit où il voulait aller. Il passa devant le coin des livres traitant des arts ninja mais il continua. Ce n’est pas qu’il n’avait pas vu, c’est qu’en fasse de lui, il y avait le coin des mangas. Le garçon en saisit un et se mit à le lire. Ca n’était pas très sérieux mais il falalit savoir se détendre de temps en temps.

Une fois son manga terminé, il alla chercher un autre livre, plus sérieux cette fois. Le livre avait l’air assez récent et traitait des techniques originales des maîtres en Taijutsu de Konoha.

Le garçon le feuilleta avec attention et y découvrit deux techniques extrêmement intéressantes. Il regretta de ne pas s’y être intéressé plus tôt car il était persuader que ces deux techniques aurait changé le cours du combat. Il avait vraiment misé sur le mauvais cheval en privilégiant uniquement l’entraînement physique.

Des hommes bien plus doués que lui avaient trouvés des solutions aux problèmes que rencontrent tous les spécialiste Taijutsu. La moindre des choses était d’apprendre ce qu’ils avaient cherché à transmettre et les remercier pour cela. Naoki étudia attentivement le livre qu’il avait entre les mains mais il ne comprenait pas tout les concepts, c’était assez compliqué comme texte pour lui.

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Sam 14 Juin - 19:27

Des écouteurs sur les oreilles, une paire de lunette de soleil, oui, c'était une journée tranquille. Akogare avait presque un congé, si une telle chose existait. Les autorités lui avaient plus ou moins accordé de se reposer, après une mission qui s'était avérée beaucoup plus ardue qu'ils ne l'avaient prévu. De B, on était passé un bon A, en à peine quelques secondes. Ten était toujours à l'hôpital.

Akogare en revenait. Elle allait croire qu'il s'ennuyait sans elle. Pas le moins du monde ! Depuis hier, Akogare goûtait un aliment de choix : le calme. Même : le calme absolu. C'était reposant, et après deux semaines dans la boue il en fallait, du repos.

Cela faisait des décennies qu'il n'avait pas mis les pieds dans la bibliothèque. Il ne se souvenait même plus de cette ambiance nocturne, somme toute peu commode pour lire.

Il s'arrêta à l'accueil, et finit par retirer ses lunettes.

[Akogare] - Dites-moi, c'est ici que vous vendez les lampes de poches ?

L'homme qui s'occupait de l'accueil leva de grands yeux écarquillés, mais avant qu'il ne puisse répondre - ce qui n'aurait pas été intéressant, de toute manière - Akogare enchaîna.

[Akogare] - Plus sérieusement, vous avez des livres de Tsukarame ?

[Accueil] - Le Maître Tsukarame ? Vous allez dans cette direction, troisième étagère, je crois.

Akogare le remercia et repartit dans la direction indiquée. Il y avait fort à parier que cette lecture ne soit pas exactement distrayante, mais peut-être y trouverait-il se qu'il cherchait. Ou un indice de ce qu'il cherchait. Ce devait être possible.

Il n'y avait pas énormément de monde. Rien de surprenant, même lorsqu'il s'y rendait étudiant, la bibliothèque n'était pas l'endroit le plus animé du village. Le Hyuuga trouva la bonne partie. Il n'y avait que trois ouvrages de Tsukarame, et pas vraiment celui qu'il cherchait. Il parcourut rapidement des yeux les couvertures. Celui-ci ferait bien l'affaire.

De toute façon, Tsukarame n'avait jamais étudié que deux concepts dans sa vie : la mort et la tromperie. Un homme sinistre, de toute évidence.

Il y avait un jeune homme, également. Moins de quinze ans, quoique puissamment bâti, pour son âge. Intéressant qu'un shinobi - il en avait le bandeau - s'intéresse à l'art du Taijutsu. Surtout à travers des livres. De ce qu'il avait pu observer, les personnes qui s'intéressaient au Taijutsu n'étaient pas vraiment celles qui fréquentaient les bibliothèques. Ils préféraient apprendre par la pratique. Leur méthode avait ses limites, mais Akogare était mal placé pour les juger : cela faisait longtemps qu'il n'avait pas même entrepris d'apprendre quelque chose de nouveau.

Akogare retira ses écouteurs.

[Akogare] - Lecture enrichissante ? Je me suis toujours demandé de quoi pouvait bien parler un livre sur le Taijutsu.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Sam 14 Juin - 21:55

Bon sang que tout ces mots était incompréhensible. D’une lecture attentive Naoki était passé à un survol des mots. Il voyait simplement un livre remplit de mot compliqué, il ne cherchait plus à le regarder, et encore moins à le lire. Le type qui avait écrit ce bouquin devait être un incroyable savant. Naoki était en plein dans un chapitre qui démontrait pourquoi exécuter la technique à une certaine hauteur pour la rendre optimales. De longs chapitres de physiques et de mathématiques, voilà ce qui défilait sous ses yeux.

Très vite, il tourna les pages à intervalle de temps régulier et se mit à imaginer la suite de l’histoire du manga qu’il lisait juste avant. Il était persuadé que Haiba allait relâcher son gardien intérieur pour vaincre son pire ennemi Dark Phoegoya. C’était la possibilité la plus probable, sauf bien sûr si Dark Phoegoya décidait de sacrifier son otage pour obtenir la Death Sword. Si jamais cela arrivait, Haiba n’aurait plus qu’à espérer que son maître vienne le sortir de là.

[Akogare] - Lecture enrichissante ? Je me suis toujours demandé de quoi pouvait bien parler un livre sur le Taijutsu.

Le garçon fut surprit qu’on l’interroge comme cela. Prit au dépourvu, il répondit rapidement, sans prendre le temps de réfléchir ni de voir qui lui parlait.

Naoki – Très enrichissant ! On y apprend qu’il existe des types assez fous pour mettre des chiffres sur une technique de Taijutsu. ‘Parait que les mathématiques sont une langue universelle, et bien je suis heureux d’apprendre que je ne suis pas originaire de cet univers.

Naoki sortit enfin son nez du bouquin qu’il tenait seulement devant lui pour se donner une excuse pour rester là. Il regarda la personne qui s’adressait à lui mais il n’eut pas le temps de beaucoup l’observer. Il remarqua à peine les lunettes de soleil dans les cheveux et les écouteurs qui pendaient à son cou ni même le bandeau de Konoha qu’il portait. Les yeux du Genin s’étaient bloqués sur ceux de son interlocuteur. C’était des yeux qu’il connaissait bien et il ne pensait qu’il en aurait encore peur. Mais ces yeux blancs n’appartenait ni à Nana ni à Yoshi, ni même à Yume, bien qu’effrayante en elle-même. C’était une nouvelle paire d’œil, un nouveau danger pour le Genin.

Le Garçon remarqua qu’il devait paraître légèrement surprit, voire même paniqué. Ses yeux étaient écarquillés sur l’autre Hyuga, inutile de faire comme si de rien n’était désormais. Naoki écarquilla un peu plus les yeux dans une caricature de lui-même. Il montra le livre qu’il avait entre les mains.

Naoki – C’est tellement savant que ça peur…

Au moins maintenant la panique avait laissé place à la honte. C’était un sentiment plus avouable, surtout après ce qu’il venait de dire. Et ça lui permettait de vraiment regarder la personne à qui il parlait. Un grand type beaucoup plus âgé que le Genin, plus âgé que Yoshi. La bibliothèque lui portait vraiment la poisse, à chaque fois il y avait fait une rencontre malvenue. Il ne se sentait vraiment pas à sa place dans ce bâtiment.

C’est seulement à cet instant qu’il remarqua le bandeau du village. Ca expliquait tout, les yeux des Hyuga jusqu’à la musculature imposante de cet homme. C’était encore plus la honte pour lui, il venait de se ridiculiser devant un puissant Shinobi. Un Hyuga de cet âge était assurément quelqu’un de puissant, bien plus qu’un gamin de 13 ans pouvait l’être, car il avait finit de voir son corps modifier.

Naoki – Heionkemono Naoki. Enchanté de faire votre connaissance.

Mais pourquoi avait-il à chaque fois le réflexe idiot de se présenter, à croire qu’il cherchait à prouver qu’il ne faisait pas partit de ce clan de Konoha, qu’il craignait qu’on voit sous ses lentilles. Et pourtant, c’était impossible, personne n’était capable de voir qu’il portait des lentilles bleuess, du moins il l’éspérait.

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Lun 16 Juin - 13:38

Ah... Akogare sourit. Ce regard. Cela faisait un moment qu'il ne l'avait plus vu, ce regard qui avait hanté sa jeunesse. Toujours la même expression, les mêmes traits brusquement plus rigides, comme si le blanc de ses yeux avait des propriétés anesthésiantes. La dernière fois, c'était à Kumo, avec l'autre Hyuuga... Il ne se souvenait plus de son nom, il ne l'avait finalement pas revu.

Il y avait les mêmes nuances dans les pupilles de ce garçon.

Une espèce de peur qui brillait, incompréhensible, mais Akogare ne détestait pas les mystères.

[Akogare] - Akogare Hyuuga, Jounin.

Il avait précisé son grade, non par vanité mais parce qu'il sentait que c'était un élément de réponse nécessaire au jeune homme. Cela avait d'ordinaire le don de mettre des écrans entre lui et ses interlocuteurs, comme s'il devenait une entité étrangère, quelque chose de presque saint. Il n'aimait pas cette impression. Le jeune homme s'était repris, comme tous avant lui, pour ne pas manquer de respect ou n'importe quoi... Akogare n'était plus gêné par ce regard, même s'il l'avait traqué et, oui, mis à terre quand il était enfant.

Il vivait avec. Il ne voulait pas cacher ses yeux. Mettre des lunettes était pour lui une coquetterie, pas une protection. Il n'avait peur de personne, et ce n'était pas sa force qui parlait pour lui. Il n'en avait simplement rien à faire.

De la même façon, il était considéré comme un Jounin lorsqu'il ne portait pas son masque. Il ne devenait Anbu puis Oi-nin que quand il se cachait le visage, les yeux, tout. C'était philosophiquement passionnant, comme processus. Psychologiquement aussi, sans doute, mais la psychologie ne l'intéressait pas tant.

[Akogare] - Mais j'imagine que tu connaissais au moins mon nom de famille. Qu'est-ce que tu veux, ce n'est pas comme si je pouvais le cacher.

Il sourit à nouveau. Il aurait beaucoup aimé avant. Pouvoir lui aussi oublier qu'il était Hyuuga, qu'il portait ce sang et ces capacités en lui. Fermer les yeux dessus, ironiquement.

[Akogare] - Ces yeux m'auront apporté quelques désagréments, c'est certain.

Il avait dit cela presque pour lui-même.

[Akogare] - De ce que j'en sais, le Taijutsu est plus une histoire de sensations. Je ne sais pas si on peut mettre un chiffre sur une sensation. Je ne suis pas sûr que calculer l'amplitude de ton coup à quelques degrés près permette de rester en vie plus longtemps.

Ainsi, il y avait des théoriciens même dans le Taijutsu ? C'était prévisible, et intéressant en soi. Peu probable qu'un jour Akogare écrive un tel ouvrage. Frapper, tout le monde peut le faire. Le Taijutsu, c'était beaucoup de répétition. Une certaine forme d'art, pour les plus doués, un moyen de gagner pour les autres. Akogare sourit à nouveau, et indiqua de la main les sièges confortables qui récompensaient ceux qui restaient en ce lieu. Il y avait au moins un avantage à demeurer ici.

Sans attendre, il entreprit de remonter l'allée.

[Akogare] - Dis-moi Naoki, est-ce que tu recherches la puissance ? C'est quelque chose qui m'intéresse.

Comme Oroken ? Comme moi à ton âge ? Est-ce que c'est une nécessité de l'adolescence, une fin en soi, ou une passade qui doit, justement, être dépassée ? C'était l'une des questions qui revenait souvent, sans qu'une réponse claire ne soit jamais apportée. Et pourtant... elle méritait beaucoup d'attention. Comprendre la mécanique du monde des shinobi, ça, il ne l'avait jamais lu dans un livre.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Ven 4 Juil - 14:41

Naoki avait vraiment le don de se mettre dans des situations difficiles, à croire qu’il attire les pires personnes comme du miel attire les mouches. Cette fois ci, il se fourrait dans la gueule d’un Jounin Hyuga, une personne de plus qu’il aurait aimé ne jamais rencontrer. Pourtant il se rappelait de la manière dont il avait rencontré son cousin pour la première fois. Yoshi lui avait fait peur dans un premier, rendant le garçon peu naturel, mais par la suite, ils s’étaient découvert des atomes crochus.

Evidemment, qu’il savait son nom, dés l’instant où il avait vu ses yeux, bien sûr qu’il ne pouvait pas le cacher, du moins c’était difficile à réaliser et Naoki en savait quelque chose, mais jamais le Genin pouvait imaginer qu’être un vrai Hyuga puisse avoir des désagréments. Le jeune garçon se demandait jusqu’où ses lentilles pourraient le protéger, elles le protégeaient seulement du simple badaud incapable de voir la grossière mascarade mais un Shinobi plus doué ne se laisserait sûrement pas bluffer, un jour il faudra faire tomber le masque. Tout serait tellement plus simple s’il était né de la bonne mère. Bien sûr il ne reniait pas sa mère, il l’aimait énormément, seulement il aurait préféré qu’elle fasse partie du clan et qu’elle fut la femme de son père. Ceci dit, ça voudrai dire qu’il laisserait sa place à Nana et il ne voulait pour rien au monde lui infliger une pareille épreuve. Finalement les choses était très bien comme cela, il faut apprécier ce qu’on a puisque une autre situation serait inimaginable, la théorie du chaos, ça n’est pas rien.

Le garçon écouta attentivement l’explication que son supérieur lui faisait du Taijutsu et il lui sembla partager le même point de vue. A quoi bon calculer un mouvement, seul le résultat importe.

Naoki – Je suis d’accord. Peu importe comment on agit, l’important c’est l’ardeur que l’on met dans le combat. C’est ça qui fait la différence, dans une certaine mesure bien sûr…

Il est clair qu’un Genin comme lui était très limité face à un adversaire comme Akogare, peu importe l’ardeur qu’il puisse mettre à se battre, il y a des écarts infranchissables pour qui que se soit. C’est sans doute à cause de cet état d’esprit que le jeune garçon était incapable de comprendre quoique soit au chiffre qu’on essayait de lui faire comprendre. Comme pour le libérer de ce livre trop mathématique pour lui, Akogare l’invita à aller s’asseoir dans un des confortables fauteuils. Naoki acceuilla l’idée avec enthousiasme et se dirigea vers l’un d’entre eux lorsqu’il entendit une question, mais il n’était pas sûr qu’elle fut réelle ou que ce fut un souvenir.

Akogare - Dis-moi Naoki, est-ce que tu recherches la puissance ? C'est quelque chose qui m'intéresse.

On aurait dit la parole de Tainoka-sensei et pourtant c’était bien Akogare qui venait de poser cette question si familière. L’occasion ou jamais de réfléchir sur la réponse qu’il avait donné à son sensei et pour la modifier au cas où.

Naoki – Eh ben… Que peut bien rechercher un Shinobi ? Tout se rapporte à une recherche de puissance, non ? A part ça je vois peut-être la recherche d’un savoir ? Il y a ceux qui aspirent à la puissance pour réaliser un de leur souhait : une vengeance, une renommée, une fortune... Tout cela se bâtit avec une certaine puissance, je crois. Et à côté il y a ceux qui veulent savoir, tout savoir, découvrir ou bien comprendre, il n’y a que ça qui ne semble pas demander une certaine puissance.

Le Genin sembla réfléchir quelques instants, il ne voyait pas d’autre motivation que la puissance et le savoir. Et parmis ces deux là il savait exactement de quel côté il était.

Naoki – Donc, Oui, je recherche la puissance, mais pas pour me sentir puissant en soi. Pourquoi ? Tu fais un sondage ? Et toi c’est quoi ta réponse ?

Le garçon était maintenant confortablement assis dans un des fauteuils. Il était curieux d’en apprendre plus sur son camarade de lecture.

Naoki – C’est quoi exactement ton travail pour Konoha, tu gère une équipe ou tu réalise juste des missions. Et tes yeux, jusqu’où peuvent-ils aller ? J’en ai beaucoup entendu parler. Est-ce que tu peux distinguer chaque fourmi d’une fourmilière ? Est-ce que tu peux lire chaque page d’un livre fermé ?

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Ven 18 Juil - 16:33

Moi... ? Akogare sourit. Il laissa aller sa tête contre le rebord du fauteuil, et son regard se perdit au plafond. Il n'arrivait même pas à le distinguer, avec cette espèce d'obscurité factice. Ses yeux ? Ah, ils pouvaient voir loin ! Il ouvrit la bouche.

[Akogare] - Quand j'avais ton âge, je cherchais la puissance aussi. Pour... avoir un certain sentiment d'utilité. De mériter l'admiration que je suscitais.

Il lança un regard à Naoki.

[Akogare] - Mais j'ai compris. Peu importent ce que les autres espèrent, ou voudraient qu'on soit. Au final, la décision - toute la décision - nous appartient. Il n'y à rien à attendre du regard de l'autre.

Son sourire se renouvela.

[Akogare] - Ironiquement, c'est quand j'ai compris cela que je suis devenu puissant et que j'ai été reconnu comme tel, mais qu'est-ce que tu veux...

Cela le faisait sourire. Avant d'être Akogare, il était Hyuuga. Avec tout ce que cela impliquait. Un certain respect gênant, comme si Akogare avait rendu un fier service par le passé, ou était une espèce de légende vivante. Une... résignation inexplicable, aussi, qu'il ressentait bien trop souvent à son goût. Mais cela avait changé avec le temps : maintenant, il était Akogare avant d'être Hyuuga. Les gens le connaissaient pour ce qu'il était, et ils se permettaient même d'avoir une opinion ouvertement négative sur lui. Beaucoup de mieux !

[Akogare] - J'avais posé la même question à un gars, Oroken, je sais pas si tu connais. Il cherchait la puissance pour la puissance, lui. Il avait beau se cacher derrière des idéaux chevaleresque. Mais je crois qu'il a beaucoup, beaucoup changé. J'en suis très heureux.

Quand il l'a vu la première fois, il n'aurait pas cru cela possible. Le garçon était buté à devenir plus puissant, comme s'il suffisait de maîtriser un grand nombre de technique, ou se déplacer un peu plus vite, ou baisser son chrono d'un centième. C'était des futilités, tout ça. Visiblement, Oroken l'avait compris, même s'il n'avait pas eu le temps de lui reparler depuis son Tournoi.

[Akogare] - Maintenant je veux juste comprendre les motivations de chacun. La vie de shinobi a... si peu d'avantages que la question se pose, qu'on le veuille ou non.

Les autorités du village, principalement, ne voulaient pas que la question se pose. Mais Akogare n'aimait pas beaucoup cette façon de faire : les choses étaient comme elles étaient. Si la machine arrêtait de tourner à cause d'une prise de conscience soudaine, eh bien c'est qu'elle méritait de s'arrêter. Si ceux qui la font tourner sont des esclaves décérébrés, aucune chance qu'ils sauvent quoi que ce soit. Ni le monde, ni eux-mêmes. Quel dommage que tout ce beau monde soit rassemblé autour de mensonges trop gros pour eux...

[Akogare] - Mais sinon je n'ai pas d'équipe. Je fais partie de l'Anbu, ça me prend pas mal de temps. Et je n'aime pas enseigner, ou alors on ne veut pas que j'enseigne, je ne sais pas bien mais on ne m'a jamais proposé d'essayer.

Il s'interrompit, puis reprit d'un timbre de voix amusé.

[Akogare] - Mes yeux ? Oh, tu devrais le savoir !

Il sourit largement et ajouta, à brûle-pourpoint.

[Akogare] - Si tu lis des livres. Je n'ai jamais calculé, mais je crois que j'ai deux ou trois kilomètres. Je peux pousser plus loin, mais je perds en lisibilité rapidement.

Il se tût, regarda son interlocuteur et se pencha en avant.

[Akogare] - J'ai bien une ou deux histoires où mes yeux m'ont sauvé la vie mais... c'est pas super intéressant. Tu as déjà fait quelques missions ? Chef d'équipe ?
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Dim 20 Juil - 11:35

Naoki écoutait son aîné attentivement. Une certaine mélancolie semblait être véhiculée par sa voie malgré tout les sourires qu’il jetait au Genin. L’évocation d’Oroken attira son attention comme pour dire : « Moi aussi je le connais ! » C’est vrai qu’il ne reconnaissait pas cette description de cet ancien Oroken. Il ne le connaissait pas beaucoup mais lorsqu’il l’avait rencontré à cet entraînement, Oroken avait semblé être quelqu’un qui se souciait bien plus d’aider les autres que de sa propre puissance. Il devait avoir beaucoup changé vu ce qu’Akogare disait de lui.

[Akogare] - Maintenant je veux juste comprendre les motivations de chacun. La vie de shinobi a... si peu d'avantages que la question se pose, qu'on le veuille ou non.

Le Genin ne comprenait pas ce qu’il voulait dire. Pour lui, il y avait beaucoup d’avantage à être un Shinobi. En être un, c’était avoir plus de liberté, voyager… La preuve, c’est qu’il allait bientôt traverser plusieurs fois le pays du feu dans le cadre d’une mission avec son équipe.

Et puis la conversation dériva sur la puissance des yeux Hyuga. La réponse d’Akogare lui glaça le sang, il aurait du le savoir… Le Jounin était-il au courant du secret de Naoki ? Vu ce qu’il venait de dire, c’était plus que probable. Le garçon voulait savoir pourquoi il venait de dire cela, sans pour ôtant risquer d’éveiller plus els soupçons.

Naoki – Comment ça je devrai le savoir ? C’est pas moi qui ait ces yeux là !

Akogare lui expliqua alors la puissance du Byakugan, c’était effrayant. Etre capable de lire un livre à plusieurs kilomètres de distance. Du coup, Naoki avait l’intime conviction que n’importe quel Hyuga était de voir la surépaisseur qui recouvrait ses yeux. S’ils étaient capables de voir des lettres posées sur une page recouverte, il ne devait pas être difficile de voir qu’il portait des lentilles. Encore fallait-il qu’ils en aient l’idée, c’était le dernier espoir de Naoki, sans cela, son secret aurait déjà été révélé depuis longtemps.

Naoki – C’est pratique si tu perds ta carte de bibliothèque.

[Akogare] - J'ai bien une ou deux histoires où mes yeux m'ont sauvé la vie mais... c'est pas super intéressant. Tu as déjà fait quelques missions ? Chef d'équipe ?

Naoki – J’ai déjà fait une mission de rang C. Et je vais bientôt partir avec mon équipe pour une autre mission. Le chef d’équipe est Syo Tainoka, on est la team N°2. Je dois me préparer à fond pour cette mission, j’ai besoin d’apprendre de nouvelle technique. Mais bon… Ces bouquins écrits par des théoriciens ne sont pas simples à comprendre. Je devrai peut-être essayer d’apprendre quelque chose de plus basique.

Il se rappelait de la raison pour laquelle il avait décidé d’apprendre de nouveaux Jutsu. Le combat contre Yosuke avait été très douloureux, le garçon avait plus subit les assauts du Chunin qu’il en s’était battu. Les techniques de feu étaient vraiment douloureuses, il lui faudrait peut-être mieux trouver une parade à ce genre de technique.

Naoki – J’ai fait un combat d’entraînement contre Yosuke et on peut dire que j’ai eu chaud. J’aimerai connaître une technique qui me permettrait d’éviter des Ninjutsu élémentaire comme les Katon qu’il m’a balancés.

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Dim 20 Juil - 14:22

Syo Tainoka et Yosuke. Il avait vaguement entendu parler du premier, et avait notamment assisté à l'un de ses combats... où il défiait justement Yosuke. Le pauvre Yosuke avait été brinquebalé de fausses équipes en fausses équipes. Il avait même manqué faire partie de celle du Hyuuga, mais cela ne s'était finalement pas fait. D'après ce qu'Akogare avait entendu du dernier conseil, il aurait bientôt son équipe à lui. Cela lui ferait sans doute plaisir de voir un achèvement sur ce côté-là de sa vie.

Akogare l'avait également croisé à Kumo, et plus ou moins dépanné au sujet d'un livre à emprunter. Une historie de bibliothèque. Décidément...

[Akogare] - En voyant mes yeux, au fil des années, les gens autour de moi ont eu des quantités de réactions différentes. Le respect, la crainte, la colère...

Il haussa doucement les épaules.

[Akogare] - Toi c'est quelque chose d'autre. Mais tu as le droit d'avoir tes secrets, je ne déteste pas ça. Et on est souvent un peu déçu de la réponse.

Il changea radicalement de sujet la seconde d'après, comme s'il ne souhaitait pas s'appesantir là-dessus.

[Akogare] - Je crois que Yosuke est devenu quelqu'un de fort. C'est bien, même si lui m'a plutôt l'air branché connaissances, pour reprendre ta classification.

Akogare devait être un peu plus vieux que lui. Pas de beaucoup toutefois, une ou deux années, environ. Mais l'un et l'autre avaient semble-t-il prit des routes résolument opposées, ou du moins différentes, pour au final ne pas être arrivé à la même destination.

[Akogare] - Battre Yosuke est ton rêve ? A moyen terme, je veux dire. Je ne crois pas que tu trouveras des réponses dans un livre, mais si tu veux un jour, tu peux venir t'entraîner avec moi et ma coéquipière. On s'entraîne tous les matins, sauf quand un des deux ne se réveille pas.

Ce qui sous-entendait qu'ils ne s'entraînaient pas si souvent que ça, le matin. La plupart du temps, Akogare dormait jusqu'aux alentours de midi, puis déjeunait sur sa terrasse, tranquillement avant de daigner s'habiller et retrouver Ten. Mais il avait aussi des exemples de fois où c'était Ten qui avait oublié ! Ah oui ! Au moins.... Euh... Deux fois. Au moins de fois, Ten avait oublié de se lever.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Lun 21 Juil - 11:58

Naoki – Oki, c’est noté. Ceci dit, battre Yosuke, ce n’est pas un rêve. Juste que c’est un bon entraînement lorsqu’on se bat ensemble et puis que j’ai presque réussit à le battre me donne confiance en moi. Avant ce combat, je ne pensais pas mériter mon grade de Genin…

Le jeune garçon prit une pause. Il était conscient de tous les avantages d’une confrontation amicale avec Yosuke, ça les renforçait tout les deux mais pas seulement. Il avait acquis quelque chose de plus à la fin de ce combat.

Naoki - … Tu as raison. J’aimerai beaucoup battre Yosuke en fait.

Ca faisait déjà longtemps qu’il était dans la bibliothèque et il n’avait pas que ça à faire de sa journée. Il était temps pour lui de s’en aller, non sans quelques emprunts pour avoir de la lecture de chevet. Naoki alla ranger tous les livres qu’il avait prit sur le Taijutsu et en garda un dont le titre était « Techniques basiques du Shinobi de base ».

Naoki – A une prochaine fois, Akogare. Je n’oublie pas ta proposition pour s’entraîner ensemble.

Il s’en alla en adressant un dernier salut de la main et traversa le rayon de bibliothèque regroupant les livres sur l’histoire du village. Il y en eut un qu’il vit par hasard et qui retint son attention : « Légendes oubliées du pays du feu ». Naoki décida de le prendre également, ça lui ferait de la lecture pour ses longues soirées en solitaire. Il devait y avoir une information importante dans ce livre, ça ne pouvait pas être qu’une simple coïncidence.

La bibliothécaire releva les livres avant de le laisser sortir. Il n’y avait plus qu’à lire ça, l’esprit tranquille et pour cela, quoi de mieux que son paisible appartement ?

[ Arrow Appartement de Naoki]

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Ven 25 Juil - 19:22

Naoki : +24 XP RP
Akogare: +31 XP RP
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Dim 27 Juil - 13:04

L'entraînement au chidori avait été dur, pesant et pas vraiment une promenade de santé. La technique leur avait résisté pendant plusieurs jours, avait dilapidé énormément de chakra, sans compter l'entrapinement physique que Yosuke avait du s'imposer. D'ailleurs ça ne serait pas une mauvaise idée de le poursuivre, même si maintenant le chidori est maîtrisé.

Sa main était de temps à autre convulsée. La quantité d'électricité qui avait du la traverser ces derniers temps devait être faramineuse. Il ne pouvait rien y faire, juste appuyer avec son autre main le temps que ça passe. Il regardait sa perle blanche nacrée brillait...

D'ailleurs qu'est-ce que c'était cette perle ? Il se souvenait à peine du jour où elle était venue se greffer à sa paume, dans le fond de la remise. Puis ce sceau bizarre, il n'avait jamais trouvé ce qu'il signifiait. Mais il ne s'inquiètait pas, après tout c'était grâce à cette perle qu'il avait trouvé Saïko-sensei.

Il était exténué, pourtant l'après-midi venait à peine de commencer. Seul dans la cuisine, il vouolait rester assis quelques instants. Un verre d'eau à la main, il était comme en mode automatique. Peut-être devrait-il mettre un bandeau à sa main, le temps qu'elle se calme.

[???] " Il est temps de se mettre au travail... "


***


[Receptionniste] " C'est à rendre pour dans deux semaines. "

[Yosuke] " Très bien, merci. "

Il se retourna, une pile de livre dans les bras. Où était-il ? Il ne lui fallut pas longtemps pour reconnaître la bibliothèque. Mais où était son verre d'eau ? Et la cuisine ? Il était assis il y a dix secondes non ? Il trouva une table tout prêt, il y posa ses livres et s'assit rapidement.

[Yosuke] * C'est quoi ce bordel ? * Il toucha la table de la main fermement. Oui, ce n'était pas une illusion. * Je suis venu ici en me téléportant ? *

Il n'arrivait pas à trouver un raisonnement logique à tout ça. Il était certain que ce n'était pas un genjutsu... la fatigue peut-être ? Sa tête tournait, il avait des vertiges. Le chidori l'avait donc bien diminué, il pensait avoir une plus grande réserve de chakra que ça.

Toujours perdu entre illusion et fatigue, il tomba sur sa pile de livre dont la moitié tomba au sol. Rien de plus efficace pour attirer l'attention dans la bibliothèque, la receptionniste paraissait furieuse. Yosuke ne la remarqua même pas, s'afferant à ramasser le plus vite possible les livres tombés.

[Yosuke] " Manipulation de feu... origines des jutsus de Konoha... ninjutsu élémentaire du feu."

Il avait chuchotté tous les titres des livres qu'il avait ramassé. Il traitait tous des jutsus de type Katon. Etait-il venu à la bibliothèque pour s'entraîner ? Il ne comprenait rien, il était bien décidé à se reposer aujourd'hui, il venait enfin de contrôler l'élément raiton. Et là, même s'il avoue y avoir pensé, il se retrouve à vouloir perfectionner le Katon. Ces livres étaient étrangement les meilleurs qu'il aurait pu choisir sur le sujet. Mais comment a-t-il pu penser travailler dans ces conditions ?

Alors qu'il pensait la question réglée, il s'étonna à hésiter. Manipulation du feu, rien ne coûte d'y jeter un oeil non ? Après tout c'est quelque chose qu'il maîtrise, c'est son élément. Alors la lecture serait sans doute facile... et les découvertes passionnantes...

[Yosuke] * Je peux bien rester un petite heure... De toute façon je les ai empruntés. *

Et tout comme il l'avait pensé, les trente premières minutes furent facile, tout ce qu'il lisait, il le connaissait déjà. La création du feu grâce au chakra, la découverte de son élément feu, tout ça il l'avait déjà vu avec des professeurs et pratiqué en combat. Non, ce qui était intéressant venait après...

[Yosuke] * On peut sublimer l'utilisation du feu en y injectant de manière violente mais contrôlée une forte dose en chakra. Le pouvoir destructeur des flammes est augmenté pour un léger contre coup. *

Une toute nouvelle manière d'utiliser le feu venait de lui sauter aux yeux. Il venait d'apprendre qu'un élément était un subtile dosage de chakra mais dans ce livre, on citait l'effet d'un surdosage... Il devait avoir une subtilité que Yosuke ne comprenait pas.

Il relut le chapitre deux fois. Apparemment, il ne ferait plus de progrès ici. Il aurait espéré que le manuel soit plus détaillé.

Il se leva et mit tous les livres dans son sac. Après tout c'est un chuunin maintenant ! Ce genre de difficulté, il devait les traiter sur le terrain.

[Yosuke] * Une technique de rang D, ça ne me posera pas de problème ! *

Oui, bon l'après-midi repos sur le transat les orteils en éventail, c'est pas encore pour aujourd'hui. Il prit rapidement la direction de la forêt.

[ Arrow L'entraînement]




Dernière édition par Yosuke le Jeu 4 Sep - 12:16, édité 2 fois

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Dim 27 Juil - 20:01

Yosuke : +13 XP
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Dim 24 Aoû - 20:34

Nara était partie tôt de chez elle. Elle avait décidé de reporter ces projet d'aller a l'armurerie a plus tard car elle voulais se renseigner sur certain sujet qui la troublait. Nara ce rendit donc a la bibliothèque. Une fois rendu elle ce dirigea vers les rangé de livre qui parlait de la plupart des animaux.

[Nara]: Ha! tien un livre sur les kuchiyose sa pourait être intéressant.

Elle se rappelait l'aigle qui était venu lui porter le message et vu la façon dont il avait disparu elle s'était dit que cela devait être une invocation.

*Bla bla bla... nah ce bout la m'intérese pas..... Ha voila: Les type d'invocation. Bon il y a les tigre, les loups, les buses. les scorpions,...Mais il n'y as pas d'invocation d'aigle dans ce livre!*

Elle remit le livre a sa place et chercha un autre livre. Elle tomba sur un livre qui parut très intéressant et sur sa couverture les lettre du titre était effacé. Nara fut intéressé par ce lvire et ce décida a l'ouvrir. Les pages du livres parraissait très vieille. Le livre devait avoir plus de cent ans! Elle découvrit avec stupéfaction que le livre semblait écrit dans une langue qu'elle ne connaissait pas. Nara décida d'aller demander a la bibliothéquaire qu'elle était ce livre.

[Nara]: Bonjours je voudrait savoir quel est ce livre.

La bibliothéquaire parraissait intéressé elle aussi par se livre.

[Bibliothéquaire]: Désolé mais ce livre ne vien pas de cette bibliothéque.Car je connais la totalité des livres qu'elle contient et je n'ais jamasi vu ce livre.

Nara fut éxtrémement décu par sa réponse et elle décida d'amener le livre chez elle pour essayer de le déchiffrer.

[Nara]: D'accord merci. Je peut l'amener chez moi?

[Bibliothéquaire]: Bien sur puisqu'il n'appartient pas a la bibliothéque mais lorsque vous en aurez finit vous pouriez me le ramener j'aimerais bien le feuilleter un peu.

Nara acquiesca et sortit de la bibliothèque le livre a la main. Elle se dirigeait vers sa maison ou Youso devait encore dormir a point fermer.

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Lun 25 Aoû - 15:07

Nara : +2 XP

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Sam 6 Sep - 15:42

Le soleil se couchait. La journée avait été riche en émotion. Apprendre un nouveau jutsu à Kenji m’avait fait réaliser que mon éventail de jutsu n’était pas assez riches pour espérer rester assez puissant pour le contenir. Il me fallait apprendre rapidement de nouveaux jutsu. De plus, je m’étais également rendu compte que je n’avais aucun jutsu réel de corps à corps. Il me fallait remédier à ce problème. Je me dirigeais donc vers la bibliothèque ninja du village, j’espérais y trouvais quelques informations capables de m’éclairer.

Après plusieurs minutes de marche dans les rues de Konoha, je pus distinguer l’épaisse battisse de la bibliothèque. S’étais la deuxième fois que je me rendais dans ce lieu de savoir. La première j’étais en compagnie de Yona, j’avais emprunté un livre sur les pouvoirs du feu que je n’avais toujours pas rendu.

*A quoi bon leur rendre ? Je compte quitter le village. Il pourrait m’être utile.*

Je pénétrais dans le bâtiment, la secrétaire tapait sur son clavier et ne semblait pas avoir remarquer ma présence. Les lieux semblaient vide pas une âme ne bougeait. Ce n’est quand avançant un peu que je pus remarquer quelque personne assise à une table. Je me faufilais dans les rayons à la recherche de la perle rare. Enfin je savais que les plus précieux livres et parchemins permettant d’apprendre un jutsu rapidement été gardé dans le palais.

*Il faudra que je pense y faire un petit tour avant de partir.*

Beaucoup d’ouvrages réalisés par de petit écrivain étaient entreposés dans le rayon. Ils parlaient notamment de la naissance des premiers ninja et du dur labeur qu’était les premiers entraînements. Rien qui puisse m’intéresser.

Après parcouru plusieurs rayons et de les avoirs examinés de fond en comble, j’arrivais dans le rayon ou les jutsu de corps à corps été entreposé. Il y en avait de toute sorte : « Comment battre sont adversaire en un coup ! » ; «Tous les plus grands coups. » ou encore «Les coups des plus grands maître. » Tous ces livres étaient fort utiles, le seul problème c’est que je n’étais pas spécialiste du taijutsu. Il me fallait un ninjutsu capable de faire de grave dégât au corps à corps. Je continuais donc à chercher.

De longue minute plus tard :

[Oni] « Non ! Mais il n’y à que du taijutsu dans cette bibliothèque ?! »

[ ???] « Euh je peux peut être vous aider ? »

[Oni] « Hein? T’es qui toi ? »

Un jeune ninja arborant le bandeau de Konoha se trouvait devant moi. Il était brun est une petite tête mais curieusement ces oreilles étaient géantes.

[Oni] « Tiens, Dumbo ? »

[ Akim] « Mais ! C’est pas gentil de se foutre de moi. Enfin… Je suis Akim, genin de Konoha et je t’ai observé. Je pense pouvoir t’aider à trouver se que tu cherche. »

[Oni] « Tu sais ou je peux trouvé quelque chose qui puisse m’apprendre un ninjutsu de corps à corps ? »

[Akim] « Oui je pense même être capable de te l’apprendre. Il s’agit de l’Arashi no Hasaki ou Tempête de Lames. »

[Oni] « Rien qu’entendre son nom me donne envie de l’apprendre. »

[Akim] « Très bien alors je t’attends dans une heure devant la forêt interne. »

*Voilà ma chance d'apprendre un nouveau jutsu. De plus ce Akim ne semble même pas savoir à qui il a à faire.*



Arrow Entrainement d'Oni


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   Lun 8 Sep - 17:44

Je rentrais. La cohut générale ne me gênait pas, bien au contraire. J'en profitais allègrement pour me faufiler entre deux grandes saucisses, la première plus version hot dog que chippolata, l'autre à la sauce piquante assaisonnée poivron rouge tropical. De quoi donner du fil à retordre au plus endurant des intestins. Sans parler des conséquences sur le système digestif, puis... Enfin dans la suite logique quoi. Rougissant de ma comparaison non abusive mais totalement dénudée de morale, j'accélérais la marche. Je réfutai du regard un vieux bougonnant que la jeunesse n'avait plus aucun idéal - ce dont il n'avait pas tout à fait tort, mais pour le principe, je lui balançai mon regard de tueur fou et alcoolique violeur de vieille femme à son heure : pendant la sieste le plus souvent. Il prit peur et s'en alla vérifier que sa femme était bien chez le médecin et non dans un trou que j'aurais confectionner avec un amour d'ardeur, finissant d'achever la bonne femme avec quelques coups de pelle bien placés. Je pénétrais sans encombre aucune dans les rayons viciés d'un air chauffé par l'homme et non par le soleil. Je retrouvais la frite de tout à l'heure, sans même lui dire bonjour, et continuai ma course en direction du fond de la bibliothèque. Je passais une asperge, trois concombre mayonnaise - si si, ils avaient vraiment la peau verte et dégoulinaient d'une sauce blanchâtre accompagnée de morceaux de feuilles de verdure, à l'odeur j'aurais dis de l'ail - avant de me rendre compte qu'il s'agissait de deux ouvriers peintres qui venaient de rater une expérience extraordinaire de stupidité : de la peinture naturelle. Quelle idée saugrenue.

Finalement, la bibliothèque était un zapping show académy des catégories sociales du village. Au rayon charcuterie je rencontrai sans peine la femme forte, le cordeau bleu de l'entrecôte, au rayon Histoire et Géographie du monde je vis avec une imagination des grands jours le fou cinglé, la loupe et le chapeau à carreau en train de déchiffrer des hiéroglyphes Konohan des temps anciens, et enfin j'arrivai à l'immense partie Shinobi. Et là, dans des méandres de sexes, d'âges, de couleurs, mais tous d'un bandeau unique dont j'abordais également la pleine puissance, les nombreux étudiants, genin ou autres ninjas venaient se renseigner sur les quelques histoires, légendes et surtout techniques qu'ils ont sous leurs yeux mais que jamais ils n'avaient pensé à exploiter... Toujours défait de mon interminable manteau qui passait un coup de balais gentillet sur le carrelage de la bibliothèque, j'avançai le pas tranquille jusqu'au fond du bâtiment.

[Bonhomme] "Vous êtes ?"

Le ton du bonhomme était lugubre et je me renfermai un peu plus sur moi. Dédaignant m'arrêter à sa hauteur - de toute manière j'en arrivais au bout - je tournai doucement la tête vers lui, où mes yeux d'un beige étrangement clair se posèrent sur lui. De mon visage sur le bout aquilin de mon nez et l'éclat fugace de mes prunelles apparaissaient. Il se sentait déjà mal à l'aise. Mon haleine fraîche allait lui chatouiller les naseaux, à ce crétin en puissance qui osait me poser cette question avec une telle impertinence - comme si cela aurait été trop compliqué de demander simplement mon nom (...) - que je délaissais pour ses beaux yeux, ma politesse hypocrite des grands jours.

[Sabi] "Sabi, genin de Konoha."

Ma langue était plus froide que la sienne. Dans le genre pervers malsain vicieux je gagnais. Et haut la main. S'il ne pouvait voir les traits de mon visage - ce qui aurait rendu ma victoire d'autant plus facile - moi je pouvais constater son changement de teint : il passait d'un rouge tomate, à un blanc laiteux suivi d'un bleu façon Ice Cube dans le genre laxatif du Grand Nord, plutôt mal à l'aise. Pour ne pas dire complètement à l'ouest. C'était jouissif comme situation quoi. La seule prononciation de mon nom, et de mon rang était un passeport pour la possession du corps de gras bonhomme, et de tous les rayons qui faisaient place derrière, dans une discrète lumière. Je n'avais pas besoin de dire un mot de plus, le guignol avait compris. Je ne savais pas vraiment qui il était. Un moment, l'idée d'effrayer un chouette bibliothécaire m'avait quelque peu rendu perplexe, mais il me prenait de la pire des manières. Et s'il était gradé, alors il pouvait enlever ses étoiles devant moi, sa conscience ne s'en porterait que mieux. Sans même dédaigner lui dire un "merci" des plus regrettables, ou même un "va te faire foutre connard de baka de mes deux" je passai le laissant dans ses pensées.

Je passai la porte vitrée et pénétrait dans la pièce à l'ambiance austère et mystérieuse. Je cherchai d'un regard furtif mais attentionné l'homme qui s'occupait de cette section. J'avais énormément de chance, j'étais, ou devais être, un Uchiha. Mais si je n'étais qu'un genin spécial, la qualité de mon rang m'aurait obligé à patienter avec les autres, dehors, dans les rayons "Le Kinobori et moi" ou encore "Kawarimi, l'histoire d'une âme", bref... Je voyais le vieillard plongé dans sa lecture.

Dans les rayons, les livres étaient bien plus beaux, et les quelques mots que je trouvais sur leur couverture m’indiquait clairement que j’avais bien dépassé le rayon débutant. Penser à tous ces être stupides qui recherchent des techniques nouvelles dans des livres pour enfant alors qu’ils ont des puis de connaissance à l’académie… Soit. Cela me faisait bien rire, mais c’était tout. Et puis… j’étais déjà venu ici auparavant tout comme eux. Je n’y avais passé que quelques minutes avant de me rendre compte que le marchand de glace juste devant la grande porte de la bibliothèque était *légèrement * plus intéressant.

Pour mon estomac je parle.

[Sabi] « Bonjour, je suis venu chercher un document sur les technique du clan Uchiha. »

Le regard étonné du vieil homme que je réveillais d’une pleine lecture tant haletante et si prenante qu’il s’était endormi sur les pages, laissant au passage un filet de bave sur le papier me fit moyennement sourire.

[Bonhomme] « On a ça nous ? »

Consternation. Je tournais sur moi-même pour vérifier que je ne m’étais pas trompé de séquence, mais non, c’était bien lui. De toute manière nous étions seul dans la grande pièce aux lumières restreinte pour le doux plaisir des yeux.

[Bonhomme] « Je vais voir ce que je peux faire… »

C’était gentil.

[Bonhomme] « Mais j’vous promet rien ! »

Enfoiré…

Il y devait y avoir quelque chose d’amusant dans le démolissage et la reconstruction, le tout en une seconde et demi, de mon espoir. Je le regardai fouiner ça et là, trouvant un ouvrage, puis le reposant, bougonnant de mécontentement. Je ne sais pas s’il s’énervait parce qu’il ne trouvait pas, ou parce que je le délogeais des mondes du sommeil et du bien-être de la flemmardise. Quoi qu’il en soit, je le mettais de mauvaise humeur, et moi, ça me revigorais !

Il revint finalement avec un livre plutôt épais. Sur la couverture je lisais dans des grandes lettres rouges « Techniques Uchiha ». Original.

[Bonhomme] « Voilà, c’est tout ce que j’ai trouvé pour le moment. »

Ce moment était court, en fait.

J’espérais y trouver ce que je cherchais. Sinon c’était moi qui s’y coller, et là il pouvait commencer à prendre sa garantie quant au bon rangement des livres dans sa section. Silence et respect ! Voilà les devises d’un tel lieu.

[Sabi] « Arrigato. »

Froid, comme souvent, mais avec lui plus qu’avec les autres, je m’éclipsai dans la salle, à la recherche d’un quelconque banc, bureau, chaise, voir moquette agréable. Je trouvai enfin et m’affalai dans le fauteuil rebondissant de mousse. Je jetai alors mon dévolu sur le bouquin.

*** ***


Shishi Rendan, la fureur du lion. Technique ancestrale du clan Uchiha réservée aux adeptes du Taijuts.

Cette technique impressionnante n’est pas de tout repos pour le corps. C’est une véritable arme de guerre qui repousse les limites de l’humain, en exécutant un enchaînement de plusieurs coups consécutifs : le premier permet d’envoyer l’adversaire dans les airs, puis, vous le rejoignez dans les hauteurs et l’assommez de coups.

Le Shishi Rendan est une fracture du corps. Votre agilité sans précédent, et une bonne dose de chakra vous permettent de frapper plusieurs fois votre ennemi en un temps restreint. Cependant, pour vous comme pour votre adversaire, votre corps ne supportera pas longtemps cette application et vous coûtent en dommage physiques internes. Enfin, elle requiert une technicité au corps à corps tout à fait exceptionnelle.

*** ***


Je rendis le livre au vieux monsieur qui grommelait déjà de l’avoir ennuyé pour si peu de chose, et traversait rapidement la grande bibliothèque, retrouvant avec un certain plaisir mes saucisses et mes Hot Dog. Je sortis, passant les grandes portes, et m’enfonçai dans les ruelles de Konoha.

Une idée en tête. Une seule.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bibliothèque Ninja de Konoha   

Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bibliothèque Ninja de Konoha
» Ninja de Konoha
» nouveau ninja de konoha cherche clan
» Cerisier & Ramen
» Armurerie de Konoha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Quartiers Nord-