Partagez | 
 

 Un grand ... dessin ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Un grand ... dessin ?   Sam 21 Juil - 17:03

La demoiselle s'était empourprée davantage, mais ça ne m'avait pas plus dérangé que ça.

Au fond, je crois que .... Je prenais plaisir à provoquer ces sentiments contradictoires, dans son esprit. Si si, je suis un putain de mec tordu, voir tout simplement et carrément un connard. Mais voilà quoi, quand on a du charme il faut bien en profiter un peu. Bon, okay, cette fille revenait traumatisée, et j'avais rien de mieux à faire que du fake rentre-dedans.
Je suis un mec vraiment méprisable à bien y penser. Et Yui allait me faire la gueule quand j'allais me ramener avec ça.
Parce que Yui, elle aime pas les Hyuuga. Enfin, elle aime pas beaucoup de gens n'appartenant pas au clan, mais les Hyuuga tout particulièrement. Je savais pas trop quoi lui dire. Quoi dire à ma future invitée, si elle ne s'échappait d'entre mes griffes (héhé ...) avant.

Le mieux était quand même de ne plus y penser, après tout, elle se sentait un peu mieux.
J'crois que la consternation a dégagé sa morosité, même si j'sais pas si c'est quelque chose de bien pour moi. Quand je la vois remettre son bandeau, on voit sa motivation, son regard fixe et empli d'une énergie nouvelle. Je hoche la tête, plus pour moi que pour elle. J'étais satisfait. Mais je l'étais encore quand je vois qu'elle reprend ma main dans la sienne, au moment où elle allait rentrer dans ma poche. Nan, sérieux ? Elle me plairait pas quand même ?
Quoi que ... Tu la sapes avec une jupe, tu la passes à la douche et tu la coiffes à peu près correctement et ...
Nan, sérieux, stop ces conneries. Si un Yamanaka passe à portée il me prendrait pour un pervers de première, ce que je ne suis pas, moi, vénérable membre du encore plus vénérable clan Uchiha.
Je suis un mec bien, un mec bien dans ses baskets, et surtout, un putain de Chuunin mother-fucker.

Alors on continue de marcher vers les portes. Y'a bien un garde qui essaye de faire son taf, mais voyant ma compagne de fortune galérait comme pas possible, je décide de prendre le relais. Après tout, passer pour un con, quel que soit la situation, n'est pas quelque chose que je souhaite à quiconque. Même si je mens, et qu'en fait c'est à elle tout particulièrement que je veux éviter ça.


- Yep, Kazuya Uchiha. Chuunin de Konoha en faction à la surveillance du périmètre. Je raccompagne Nara Hyuuga, la demoiselle ici présente, revenant d'une mission et venant faire son rapport.

Le garde nous fait *ouais, okay, mais ramenez moi un chien du QG" (dafuq, il est sérieux ou il a pris d'la poussière de rêve ?) et il nous laisse passer, si bien qu'on va pas trop chercher à comprendre. J'ose un p'tit regard en biais, et j'vois que la Hyuuga me sourit agréablement. J'sais pas trop comment le prendre, alors je fais genre que j'ai rien vu, ça m'épargnera des problèmes. Mais là, j'entends ce que je crois être une nouvelle voix de garde. Après tout, ces fourbes ont l'habitude de se déplacer en meutes. Et bah nan, c't'encore un Hyuuga que v'là, et pas une fille que j'aurai pu réconforter. Nan, lui, par contre, il avait l'air de pas aimer ma présence. Quoi qu'après réflexion, c'est p't'être juste mon existence qui l'emmerde. Ouais, j'penche pour ça. Il avait l'air vachement inquiet au début, puis quand il m'a vu ...
Bah, hmm ... Vous imaginez, quelqu'un se fait tabasser et vous vous arrivez juste au moment précis où les agresseurs se sont barrés, et que le proche de la victime se ramène ? Un peu le même genre.
Genre c'est ma faute si elle est dans cet état. Sans parler qu'il est Hyuuga et que moi je suis Uchiha. Il me jette un regard dégoulinant de mépris, et je lui rends sans ciller. Je n'ai pas à avoir honte de quoi que ce soit.
Et si tel était le cas, alors, ce monde serait bel et bien de la bullshit. Il me balance une réplique du genre *t'es pas fréquentable* avant de dire à MA protégée de se barrer avec lui, chez elle. Et là, d'un coup, j'me suis dit qu'elle allait le faire. Que même si ce gars était une pute anorexique, elle allait me lâcher pour retrouver les gens comme elle de son clan.

Et j'aurai pas pu légitimement lui en vouloir. Après tout, j'aurai fait pareil nan ?
Mais d'un autre coté, le même sentiment qu'avant quand j'ai pensé qu'elle avait refusé me reprenait.
Une juste déception. Entendre ces mots un peu maladroit réchauffa mon coeur. Elle venait de rembarrer mais d'une manière son homologue Hyuuga, et la voilà qui me tirait vers l'intérieur du village, comme ça, sans même jeter un regard derrière elle. Nan, sérieux, j'avais envie de l'embrasser, sans déconner. Elle m'avait préférée, une nouvelle fois. Alors, juste pour la provoque, au lieu de balancer une de ces répliques cinglantes dont j'ai le secret, bah à la place, je me suis rapproché de la demoiselle Hyuuga. J'ai effleuré son épaule de la mienne, bien visiblement. Et, je lâchais sa main avec la délicatesse dont j'étais capable, et à la place je l'enlaçais par les épaules, passant mon bras comme si de rien était. J'ai pas vu la tête de notre amical ami, mais je crois qu'il devait être partagé entre l'incrédulité et l'envie de me péter la gueule. Mais je m'en foutais pas mal, et vu qu'elle ne semblait pas être gênée, je ne changeais pas de position.

Ça faisait un peu couple, un couple chelou mais bien un couple. Pupilles de sang, pupilles de âcre, des pupilles restaient des pupilles, mais nous restions Kazuya et Nara. Elle me tenait chaud, ce qui aurait pu me gêner eu égard à la température élevée en cette journée d'été. Mais elle ne gênait pas, elle était humaine. Le tact me plaisait, sûrement parce que j'en manquais en ce moment. Enfin, j'aurai pu en avoir hein, avec des Uchiha copines de Yui, ou même avec Yui elle-même si je lui demandais. Mais ça manquait d'un truc. P't'être que c'était différent parce que c'était elles qui m'avaient choisi, et pas moi. Cette demoiselle aux pupilles argent, je me l'étais en quelque sorte appropriée.
Pour être plus clair, prenons cet exemple simple même si carrément pas romantique : Imaginez un chasseur. Où serait le plaisir si les proies se jetaient à vos bras ? L'excitation de la chasse, c'est bel et bien de trouver et choisir sa cible.
Vous me comprenez ?

Bref, elle commençait à me plaire cette petite Nara.
On arrive enfin à l'Académie, après une p'tite traversée de village. Des gens nous ont regardés, d'autres non. Voir une Hyuuga avec quelqu'un n'appartenant pas à son clan était rare, et assez notable pour être observé. Je me défais de notre position *délicate*, et lui adresse un sourire confiant. Ou qui se veut confiant. Je pose mes mains sur ses épaules, et je la regarde droit dans les yeux.


- Baon, Nara. Tu comprendras que je ne peux pas t'accompagner plus. Les autorités pourraient s'imaginer certaines choses, et je ne tiens pas à ce que cet interrogatoire devienne quelque chose de plus ... délicat. Ne t'inquiète pas, ça devrait aller. Par contre, il y a de grandes chances que ce soit un ou une Yamanaka qui s'occupe de toi, so ... Soit sincère, dis lui la vérité, et ait les pensées claires. Ils sauront si tu leur caches quelque chose, et ils ne risquent pas d'apprécier.

Je lui adressais un petit sourire navré, avant de me pencher vers elle, et lui déposer un bisou sur sa joue écorchée.


- Je dois m'occuper de deux-trois bricoles, alors attend moi, hein ? Si tu finis avant que je revienne, ne t'inquiète pas, je vais pas t'abandonner. Juste qu'il y a des trucs un peu urgents, et que je tiens à ce que ce soit clos pour quand tu viendras au Domaine, okay ?

Je lui adressais un clin d'oeil malicieux.
Après tout, je ne mentais pas ... Enfin ?
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Capitaine et le Déserteur
» Voisin Du Dessin (VDD)
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Konoha-