Partagez | 
 

 Renseignement et Enseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Renseignement et Enseignement   Sam 21 Juil - 20:54

Kenji regardait le ciel azur à travers la vitre d'une petite fenêtre. Il se trouvait dans une salle éclairée de manière traditionnelle. Seul le mobilier faisait présager d'un usage bien particulier. Il n'y avait ici que des chaises qui longeait deux murs sur quatre. Une table basse semblait faire le lien. Elle était d'un plastique assez banal et seul les revues négligemment posées dessus lui donnait un certain âge. Les murs étaient d'un blanc cassé par le temps et les années. La pièce baignée dans une atmosphère étrange et légèrement pesante. Les quatre plantes vertes disposées au quatre coins de la pièce n'y étaient pas pour rien. Le jeune garçon était assis seul, le visage sans expression. Il scrutait sans intérêt ce qui l'entourait tout en revoyant les images du domaine du cygne dévasté. Tout était allé trop vite. Cette convocation après seulement quelques jours de son retour, il avait longuement juré contre l'administration lorsque le mot lui était paru. Il était alors en plein préparatif d'un important dîner qu'il allait donner le soir même. Un dîner au cours duquel il avait prévu d'expliquer son absence à son clan et de donner les directives futurs pour le domaine. Comment le Cygne avait pu en arriver là. Son avenir devenait totalement flou. Et l'été sonnait déjà à la porte.

Des pas vifs se firent entendre. Le bruit des talons piquants le sol en bois dans un tempo régulier. Kenji redressa alors légèrement le torse et se passa une main dans sa chevelure sombre. Son regard noir fixant la porte d'entrée qui se trouvait devant lui. Il repensa alors rapidement à ce que disait le mot. Immédiatement convoqué à l'académie. Pourquoi ? Cette question n'avait pas eu le temps de hanter Kenji. Il avait des soucis bien plus important à gérer et surtout il n'avait laisser s'écouler que quelques heures avant de répondre à l’appelle du faucon qui lui avait fait passer le message. Un oiseau majestueux au pelage d'argent qui avait disparu dans le ciel éclatant du village caché de la feuille. La porte s'ouvrit à la volée et Kenji se leva de son siège. Il faisait face à une secrétaire au visage serré et au regard pointu. L'Uchiha soutint alors ces yeux perçant. Son regard d'ébène cachait bien des secrets. Mais avant que l'affrontement gagne en intensité, la secrétaire prit la parole d'un ton sec.

[Secrétaire] – Reiko vous attend. Suivez-moi.

Kenji opina du chef et prit le pas de la femme. Elle lui fit traverser un long couloir avant de faire face à une porte en chêne d'une splendeur étonnante. La porte semblait neuve, quoique les gravures encore sommaires devaient encore être peaufinées. La secrétaire s'arrêta et se tourna vers lui en lui indiquant d'un geste de la tête la porte.

[Secrétaire] – Entrez. Elle vous attend.

La jeune femme repartit aussi sec laissant l'Uchiha seul face à son destin. Kenji posa alors la main sur la porte et la poussa dans un silence d'outre tombe. Il pénétra alors dans le bureau de Reiko, directrice de l'académie. La jeune femme lui fit directement face. Assise à son bureau, les années ne semblaient pas avoir d'emprise sur son visage. Kenji l'avait toujours apprécié. Il avait eu la chance de l'avoir comme professeur durant de longues années. C'était une belle femme qu'il avait souvent idéalisé. Elle possédait ce charisme maternelle qui donne envie de lui sourire. Une aura dont il fallait se méfier car cela cachait une femme forte avec des convictions et des principes dont elle ne séparaient jamais.

[Reiko] – Kenji ! Assis toi je t'en pris.

L'Uchiha fit quelques pas en direction du bureau. La pièce était classique d'une pièce administrative, quoiqu'il fallait remplacer le plastique par du bois. Il y en avait de partout. Seul le plafond était d'un blanc presque dérangeant face au parquet de bois clair. Le bureau était taillé dans le même arbre que la porte, et les étagères qui parcouraient les murs semblaient touts droit sortir d'une scierie. Ces dernières étaient recouvertes de livre et de parchemin, tous plus fournis les uns que les autres. Kenji ne prit pas en compte cela et fixa Reiko, avant de laisser échapper un petit sourire.

[Kenji] – Cela faisait longtemps. Heureux de vous revoir Reiko.

La directrice lui rendit son sourire.

[Reiko] – De même Kenji. Ton absence fut longue et tu vas sûrement devoir rendre quelques comptes ?

Kenji se figea quelques instants.

[Reiko] – Mais ceci est loin d'être de mon ressort ! Mais normal que je m'inquiète pour des jeunes que j'ai vu naître alors qu'ils ne savaient même pas marcher sur l'eau !

[Kenji] – Ce temps là semble si lointain...

[Reiko] – Tout passe trop vite. On grandit trop vite, ou vieillit trop vite, suivant les points de vue. Chaque année j'ai l'impression de recommencer la même année scolaire. Mais les nouvelles têtes me font dire que vous êtes tous différents, même si vous suivez la même voix.

[Kenji] – Je dirais que tu insuffles la complémentarité qui formera des équipes soudées pour défendre le pays plus tard.

[Reiko] – Je forme des soldats...

[Kenji] – Tu formes des héros !

Reiko fronça les sourcils tandis que Kenji esquissait un sourire.

[Kenji] – Tout le monde aime les héros et les adules. C'est les premiers qu'on peut sacrifier en cas de problème.

Reiko souffla. Kenji avait raison, une phrase qui était emplit de sous entendu important. Il ne fallait pas oublier que derrière toutes les illusions et la magie que pouvait sécréter le chakra, Konoha était un village militaire. Reiko n'en était qu'un capitaine formateur parmi tant d'autre. Un certain nombre des jeunes qu'elle formait, allaient être tué en mission. C'était la loi de la vie de ninja.

[Reiko] – C'est cette vision là qui a fait dire à Hokage sama qu'il fallait faire changer les choses...

[Kenji] – Je n'ai pas encore eu l'occasion de le rencontrer.

[Reiko] – C'est quelqu'un qui aime le village, et surtout ses habitants. Mais qui ne le montre pas forcément. Il est fort, très fort...

[Kenji] – La puissance n'est pas la qualité première pour ce poste. L'histoire de Konoha est là pour nous le rappeler.

Reiko soupira.

[Reiko] – Des heures sombres...

Elle reprit un ton plus assuré.

[Reiko] – Mais aujourd'hui on est dans un jour nouveau ! Le passé c'est le passé. Comme je te le disais, Hokage sama veut faire des changements, certains d'entre eux nous touchent. L'académie est aussi concernée. Son programme a évolué et son budget a augmenté.

Kenji esquissa une sourire tout en se passant une main dans sa chevelure sombre. Il hocha la tête en direction de la porte d'entrée.

[Kenji] – Je vois que le budget est bien utilisé.

Reiko fronça les sourcils.

[Reiko] – C'est un cadeau d'un de nos donateurs. Mais là n'est pas la question.

Sa voix devint ferme.

[Reiko] – Kenji Uchiha, vous être chuunin. Et malgré les déboires de vos anciennes équipes vous devez répondre à vos engagements envers l'académie. Cette dernière vous demande de prendre sous votre aile un aspirant, et de le former. C'est la nouvelle politique de l'établissement. Konoha vous a aidé, Konoha a aujourd'hui besoin de vous.

Kenji plongea son regard noir dans celui de Reiko. Il espérait que c'était une blague que venait de lui énoncer la directrice. Mais les traits tirés et l'expression sérieuse de son visage lui faisait penser le contraire. Il hocha négativement la tête.

[Kenji] – Je n'ai pas le temps pour ça. J'ai des obligations, notamment au niveau du clan.

[Reiko] – Je n'ai que faire de ce qui se passe derrière les murs Uchiha. Vous êtes avant tout une entité de Konoha. Et je te rappel Kenji, que par le passé je t'ai aidé à de nombreuse reprise et de manière individuelle. Cela ta permis de progresser rapidement. Aujourd'hui c'est à toi de faire de même.

Kenji soutint le regard de la directrice.

[Kenji] – Bien.

[Reiko] – Ne le prend pas comme une corvée. C'est une chance pour toi et surtout pour ce jeune homme. Il ne sait pas qu'il tombe avec l'un des meilleurs enseignants !

[Kenji] – Maintenant la flatterie ! Serais-tu en si grande perte de professeur pour en arriver là ?

Reiko esquissa un sourire.

[Reiko] – Tsuki Senjago.

Le nom de famille du garçon résonna dans son esprit et des milliers de perspective s'offrir à l'Uchiha. Kenji cacha ses émotions, car elles auraient pu être mal interprété. Mais Reiko le connaissait trop bien.

[Reiko] – Salle B- 205, tu y vas maintenant, il va arriver. Tiens son dossier. Et ne lui fais pas peur, il faut que tu sois un mentor pour lui par un type qu'il va vouloir tuer plus tard.

Kenji se redressa de sa chaise.

[Kenji] – Tu sais que mes méthodes d'enseignements ne viseront qu'à faire de lui le meilleur.

[Quand tu arrives, je suis déjà dans la salle, si tu veux dialoguer pour étoffer ton RP, hésites pas à m'envoyer un mp]


Dernière édition par Uchiha Kenji le Mar 24 Juil - 1:12, édité 1 fois
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Renseignement et Enseignement   Lun 23 Juil - 13:06

[Chuunin énervé] « Assis-toi ici morveux ! »

Tsuki atterrit sur une chaise dans une salle de l’Académie. Il ne comprenait toujours pas pourquoi il était là mais cet adulte commençait sincèrement à l’énerver.

[Tsuki] « Me balance pas comme ça, je suis pas ta meuf ! »

Il aurait bien aimé ajouter une menace brûlante en plus, mais il s’était juré qu’il n’en ferait que le jour où il serait assez puissant pour les exécuter. Il avait appris à se méfier des gens d’ici. Leurs coutumes et leurs manières étaient tellement différentes des traditions Senjago. Mais ils savaient se battre, si bizarre soient-ils…

Le chuunin allait lui en mettre une, il le savait fort bien mais peu importe, il savait encaisser !

[Inconnu] « Hé ! »

Le chuunin s’arrêta, un air anxieux sur son visage. Tsuki n’avait même pas remarqué qu’il y avait une autre personne dans la pièce. L’homme, adulte de toute évidence, avait un regard froid et des yeux passablement énervés. Ce sont ces mêmes yeux qui commencèrent à le fixer, avec toujours cette même pointe de froid.

[Inconnu] « Toi, un peu de respect pour tes supérieurs. »

Supérieur, supérieur ?! En quoi ce gros tas était-il supérieur à lui ? Il n’avait aucun respect à donner à ce genre de personne, des pions faibles, sans valeur et sans avenir. Des pions qui ne comprennent même pas la moindre signification du feu. Tsuki, pourtant âgée de 8ans, savait tout ça. Certains de ces habitants étaient réellement pathétiques.

L’enfant fronça les sourcils. D’autres personnes avaient aussi le don de l’agacer. Et Tsuki n’arrivait pas à contrôler ses mots devant ce type de racontard. Il mordit sa langue, il ne voulait pas d’autres ennuis, ou plutôt il ne voulait pas d’une autre raclée. Ses séjours à l’hôpital l’avaient sérieusement ralenti.

L’inconnu lança quelques remontrances supplémentaires au chuunin, qui déguerpit l’instant d’après en refermant la porte.
Tsuki avait écouté sans dire un seul mot. Il regardait, il évaluait toujours. Ce type était donc assez important pour donner des ordres à ces gens-là. Mais Tsuki n’était pas comme eux, et il ne voulait pas devenir comme eux. Il ne recevrait donc pas d’ordre de lui, il en était hors de question.

Il se leva, toujours un air de défi dans les yeux, scrutant le moindre fait et geste de l’adulte en face de lui. Puis il tourna les talons comme un air de défi, ouvrit la porte et la referma derrière lui. Enfin c'est ce qu'il aurait voulu faire.

[Inconnu] - Nous avions rendez-vous je crois.

Tsuki se retourna, le regardant à nouveau droit dans les yeux.

[Tsuki] " Tu cherches une petite amie ? Mais t'es un peu vieux pour moi papy. "

Il ne savait pas pourquoi on l’avait amené ici mais il n’en avait rien à foutre. Il avait un feu à dompter, c’était bien ça le plus urgent.

MessageSujet: Re: Renseignement et Enseignement   Mar 24 Juil - 1:12

Kenji patientait calmement dans la salle que lui avait conseillé Reiko. Il était accoudé au bureau qui faisait face à une rangée de table et de chaise, qui symbolisaient une classe de cours lambda. Les murs étaient d'un blanc terne qui avait vu un peu trop d'année. Le mobilier était par contre neuf. Kenji repensa alors aux sommes que l'Hokage avait investit dans le programme éducatif comme le lui avait expliqué la direction. Mais rapidement son regard se perdit par de là la fenêtre. Le soleil entrait à son zénith dans un ciel azur. Aucune ombre au tableau. L'été arrivait doucement.

Des pas lourds perturbèrent le chuunin dans ses pensées. Il ne fut que quelques secondes pour voir débouler un instructeur furax et un jeune garçon teigneux. Ce dernier, Kenji le reconnu du premier coup d'oeil. Il était le portrait même de la photo qui remplissait le dossier qu'il venait de feuilleté. Tsuki Senjago, son futur élève. Kenji souffla intérieurement. Si le nom Senjago avait éveillé sa curiosité, le caractère tenace et colérique de ces derniers allaient mettre sa patience à rude épreuve. Car même si le domaine du Lion avait pour réputation de créer des ninjas instables, ce n'était rien face à un être de feu tel que les Senjago. De véritable bombe prête à tout dévaster à la moindre étincelle.

Le chuunin énervé assit de manière brutale le jeune garçon. Tsuki l’insulta et le poing de son supérieur hiérarchique se leva de quelques centimètres dans les airs. Kenji fronça les sourcils et lança un cri fort et ferme.

[Kenji] – Hé !

L'action se stoppa net devant les yeux de l'Uchiha qui avança en direction des deux autres protagonistes. Il les jaugea du regard chacun leur tour. Il fixa en premier lieu Tsuki.

[Kenji] - Toi, un peu de respect pour tes supérieurs.

Puis il fustigea le chuunin qui avait amené le garçon dans la salle.

[Kenji] - Touchez le et je suis persuadé que Reiko serait heureuse de connaître vos méthodes d'enseignements.

Il ne fallut pas longtemps au chuunin pour comprendre qu'il devait fuir devant l'Uchiha. Une action que Tsuki allait répéter en s'approchant à grand pas de la porte. Kenji allait devoir s'habituer à l'impulsivité de ce garçon, au sang de feu qui coulait dans ses veines.

[Kenji] – Je crois que nous avons rendez-vous.

Tsuki se retourna et soutint le regard de Kenji. Il n'était pas rare de voir des fortes têtes penser qu'ils avaient l'autorisation de défier leur professeur. Certains se pensaient précoces et invincibles, d'autres étaient justes stupides. Kenji n'avait pas encore décidé dans quelle catégorie se trouvait Tsuki.

[Tsuki] - Tu cherches une petite amie ? Mais t'es un peu vieux pour moi papy.

Kenji avança de quelques pas en direction de son élève. Il ne le lâcha pas une seconde du regard.

[Kenji] – Tsuki Senjago, fils de Suki et Mihito Senjago. Clan respectable et respecté par le village caché de la feuille. Je me présente, Kenji Uchiha.

L'Uchiha marqua une pause avant d'indiquer d'un signe de la main une chaise de la classe pour forcer Tsuki à s'y installer.

[Kenji] – Tsuki, tu as été convoqué ici car tu intègres dès aujourd'hui le nouveau programme de formation voulu par Hokage sama. Une formation par binôme qui veut que chaque aspirant soit formé en particulier par un chuunin. J'ai donc été choisi pour te former. En tant que Senjago, une grande puissance coule dans tes veines. Je peux t'apprendre à l'exploiter, à la canaliser et à en extraire la substance la plus pure pour devenir un shinobi puissant. Je ne prône que l'excellence et la rigueur. Ceux sont ces deux principes qui t'amèneront aux sommets. Si tu as des questions j'y répondrais.

Il était rare de voir Kenji tenir un aussi long discours. Mais aujourd'hui, il avait fait une promesse à Reiko et surtout il souhaitait un nouveau départ dans sa vie. Sa nouvelle stature bientôt acquise dans le clan allait le forcer à devenir plus mature et surtout plus fort avec l'art de la rhétorique pour espérer délier certaines langues et en couper d'autres. Il se passa doucement une main dans sa chevelure sombre et jaugea une dernière fois son élève du regard. Intérieurement, même s'il ne se l'avoua pas, avoir un Senjago sous ses ordres lui plaisait. Ce clan l'avait toujours fasciné, et son cours séjour dans leur village il y a de ça quelques années avait éveillé en lui une certaine curiosité. Aujourd'hui, il allait pouvoir apprendre lui aussi une nouvelle vision du feu de Konoha.

[A chaque question posée, tu me l'envoies par mp, comme cela j'y répond directement. Si jamais tu en as.]
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Renseignement et Enseignement   Mar 24 Juil - 16:00

[Kenji] – Tsuki Senjago, fils de Suki et Mihito Senjago. Clan respectable et respecté par le village caché de la feuille. Je me présente, Kenji Uchiha.

Il lui présentait une chaise. La méthode était certes moins brutale mais ça ne voulait pas dire que Tsuki voudrait s’asseoir. S’il acceptait de le faire, il montrerait son accord au mieux, sa soumission au pire, et il ne voulait ni l’un ni l’autre. Il préféra garder la porte ouverte et s’adosser au mur juste à côté. Ainsi installé, il regarda son interlocuteur dans les yeux. Comprendrait-il qu’il ne bougerait pas d’ici ?

[Kenji] – Tsuki, tu as été convoqué ici car tu intègres dès aujourd'hui le nouveau programme de formation voulu par Hokage sama. Une formation par binôme qui veut que chaque aspirant soit formé en particulier par un chuunin. J'ai donc été choisi pour te former. En tant que Senjago, une grande puissance coule dans tes veines. Je peux t'apprendre à l'exploiter, à la canaliser et à en extraire la substance la plus pure pour devenir un shinobi puissant. Je ne prône que l'excellence et la rigueur. Ceux sont ces deux principes qui t'amèneront aux sommets. Si tu as des questions j'y répondrais.

Tsuki restait là. A vrai dire il n’avait pas compris la moitié des mots que ce Kenji venait de prononcer. Il retint quand même formation, et sommet. C’était bien le sommet du mont sacré qu’il voulait atteindre. Il avait un but, plusieurs moyens pour y parvenir, peut-être que ce Kenji pouvait l’aider. Mais…

Senjago est le feu et personne d’autre qu’un Senjago pouvait le former correctement. Tsuki en était persuadé, personne d’autre que lui ou qu’une autre personne de son clan pouvait contrôler le feu sacré correctement. Et ce Kenji n’avait rien d’un Senjago. Alors est-ce que ça valait le coup ?

[Tsuki] " Tu connais peut-être le nom de mon clan mais tu n'en connais pas les coutumes, ça se voit. T'as beau être chuunin, je m'en fiche. Si tu veux être mon professeur, il va falloir m'intéresser... Montre-moi ta flamme, après je déciderai si je reste ou pas. J'ai un incendie sur le feu."

Un incendie interne peut être aussi puissant que celui qu’il avait failli provoquer dans la forêt. Il avait soif de cette flamme, de ce feu et de ces braises. Il souhaitait extérioriser ce qu’il avait en lui mais, pour le moment, les moyens pour le faire étaient limités. Konoha avait une flamme imparfaite mais il savait la manipuler à la perfection. Ce mec était de Konoha, alors voyons voir.

[Kenji] - Je te l'ai déjà dis, je peux faire de toi le meilleur.

Tsuki attendait toujours de voir mais Kenji semblait avait décidé de passer à l’action. Il serait sans doute fixé dans quelques secondes.

Kenji réalisa un symbole, une légère détonation fit apparaître un double de lui-même. Tsuki regarda en silance.

[Kenji] - Le feu des Uchiha vit en moi.

Et il explose l'autre clone, celui-ci explosa ne serait-ce qu’au toucher. La détonation avait été beaucoup plus forte et le souffle indiquait bien que ce n’était pas du cinéma. Mais Tsuki ne bougeait toujours pas, adossé toujours au même mûr.

Cette démonstration n’était pas ce qu’il attendait à vrai dire. Il n’avait toujours pas vu la flamme. Mais des mots l’avaient interpellés.

[Tsuki] « La flamme des Uchiha hein ? Montre-là moi. Une explosion, c’est pas une flamme. J’en veux plus. »

Même s’il avait trouvé cette technique très cool, ça ne l’avait pas aidé dans son choix. Malgré lui, cet adulte avait déjà donné quelques idées au Senjago pour parfaire la technique qu’il préparait. Tsuki savait que ce n’était pas le moment mais… On ne contrôle pas toujours ses pensées.

Il laissa échapper cette idée pour le moment et il laissa s’exprimer cette impatience qui grandissait déjà en lui.

[Tsuki] « Brûle un truc, je sais pas moi. Un rideau, une table ou une chaise, je m’en fous. Prouve-moi que tu peux m’apprendre quelque chose. »

Mais le chuunin ne semblait pas être d’accord. Il prit un ton cassant et froid comme il faut. Il devait sûrement en user quotidiennement.

[Kenji] - Etre un Senjago n'excuse pas tout. Je ne vais pas brûler le mobilier de l'académie pour te faire plaisir. Tu es aspirant et moi Chuunin, je pourrais te faire passer les 15 pires minutes de ta vie si je le souhaitais. Je te montrerais cela quand on sera en extérieur si tu le veux toujours autant.

Des menaces et encore des menaces. Pourquoi Tsuki ne rencontrait que des personnes réagissant ainsi dans ce village ? Tsuki en était à se demander pourquoi les Senjago avaient signé un traité avec ces gens. Ils étaient tellement différents.

Etaient-ils de simples pyromanes aux yeux de tous ? Tsuki se surprit à s’énerver. Pas qu’il ne s’énerve jamais d’habitude, au contraire, mais il s’énervait pour quelque chose de plus important. Il serra uniquement du poing.

Il sortit ses quelques balles de chiffons qu’il avait dans les poches. Il en sortit une pour lui et en lança une autre à Kenji.

[Tsuki] « Alors brûle ça. C’est à moi, et ça ne fera de mal à aucun de vos meubles ici. »

Ah sa grande surprise, Kenji lui renvoya la balle presque immédiatement.

[Kenji] - Un jour peut-être. Aujourd'hui, tu ne le mérites pas. J'ai assez de vécu pour ne pas avoir à faire un tour de passe passe face à un étudiant.

Encore sous-estimé et encore agressé, Tsuki ne comprenait pas.

[Kenji] - Tu peux disposer. Je te convoquerais plus tard, et tu verras que tu en redemanderas.

Il partit en claquant la porte. Il ne fallait pas lui dire deux fois. Seulement il ne partait pas parce qu’on lui avait ordonné, il partait parce qu’il en avait décidé ainsi. Si aux yeux de l’Académie, Kenji était désormais son professeur, il ne valait rien aux yeux de Tsuki. Rien de plus qu’un adulte parmi tant d’autres, rien de plus qu’un autre habitant de ce misérable bled pourri.

Tsuki partit en direction de la forêt, il voulait continuer son entraînement. Plus vite il maîtrisera le feu de Konoha, plus vite il pourrait partir d’ici.
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Renseignement et Enseignement   Mar 24 Juil - 16:45

Kenji : + 33XP
Tsuki : + 13XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Renseignement et Enseignement   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La problématique de l’enseignement supérieur Ayitien
» L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice
» la langue d'enseignement,facteur de pauvreté
» Renseignement
» Le Bilinguisme Français/Créole dans l'Enseignement Haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Konoha-