Partagez | 
 

 Le Terrier du renard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Le Terrier du renard   Sam 28 Juil - 21:31

Cela faisait des jours que l'homme marchait dans une direction inconnu. Sa nouvelle vie venait simplement de commencer et déjà qu'il avait découvert les malheurs que ce monde réservait, mort, tristesse, peur, haine... Tout cela, il avait beau être amnésique, il le connaissait, un sentiment venant du plus profond de son cœur, comme s'il n'avait fait qu'un. Il avait vu des êtres chères à ses yeux mourir, se faire exécuter devant ses yeux... Il avait alors explosé, révélant quelque chose en lui qui aurait sans doute mieux fallu laisser endormie, cette voix sortie tout droit de l'au delà, lui promettant temps de promesse contre un pouvoir infini, lui demandant d'alimenter sa haine, sa colère, pour le faire sombrer dans la folie. Un véritable défi c'était alors proposé à l'intérieur même de l'homme, celui de savoir s'il resterait mettre de son corps et de son esprit ou bien s'il se laissait abandonner à la douce chanson de la démence.

A son réveil, il dormait au milieux des cadavres, tenant le cœur sans vie de Cho dans ses bras. Cette femme avait prit soin de lui, ils s'étaient alors aimé, un amour fusionnel qui dura deux bon mois. Dire qu'il aurait former une vie avec cette femme aurait été insensé vue son état. Il était impossible pour un homme de bâtir un futur sans connaître son passé. Mais il y avait certaine chose dans une vie que l'on souhaitait oublier, la douleur qu'il avait éprouvé en voyant les corps mutilés de Mikado et de Kansen étaient l'une de ces choses. L'enterrement fut long, sans doute à cause des moyens factices que l'Uchiha disposait pour creuser les trous. Chaque corps eut le droit à son petit moment de recueillement. Ils avaient donné leur vie pour le jeune homme, il les avait vengé, justice était faite, mais à présent, qu'allait-il faire ? Il avait décidé de ramasser le peu d’effigie qu'il possédait. Ce morceaux de loque où le symbole Uchiha était brodé était la seul chose qui le rattachait à son passé. Cette vie dans cette jolie forêt n'avait aujourd'hui plus lieu d'être, il était temps de partir à la recherche de son ancienne vie.

Ses pas l'avaient amené tout droit vers une auberge où les événements avaient prit une tournure intéressante. Tout d'abord les lieux ne s'étaient montrés qu'être une image, une illusion pour bercer de rêve les voyageurs de passage car derrière cette image ce caché une ombre bien plus dangereuse et mystérieuse. L'homme l'avait très bien compris bien qu'il n'avait souhaité en apprendre d'avantage, il avait bien trop été occupé à parler avec ce qui semblait être une connaissance de son ancienne vie. Ainsi il avait pu apprendre qui il était. Son nom était Hakai Uchiha, membre du domaine du cygne, chuunin du village de Konoha et disparut en mission sur les terres d'Oto. Tout cela aurait été magique si la suite ne s'était pas montré aussi alarmante. On lui avait parlé de révolte, de bain de sang, de renversement... Tout cela ne signifiait que le chaos et cela effrayait le jeune homme. Après donc une longue nuit à parlementé, il avait su convaincre la jeune femme qui l'avait renseigné de l'oublier et de le laisser vaquer à ses occupations. Mais on n’échappait pas à l'appelle de la vérité.

Ses pas l'avaient amené dans les terres du pays du feu, à des lieux de Konoha. Rien ne pouvait prédire qu'elles étaient les intentions du jeune homme. Allait-il rejoindre son village, rejoindre son ancienne vie qui semblait baigner dans le sang et danser avec les flammes ? N'avait-il pas déjà connu suffisamment la discorde jusqu'à présent ? Il ne savait pas et la voix qui lui murmurait à l'oreille l'incitait à rejoindre Konoha, de mettre fin à cette rébellion car il en avait le pouvoir. Cette dame noir lui promettait pouvoir et renommé à point tel que même les Kage tremblerait devant lui. Hakai jugeait que seul un fou accepterait pareil marché sans même connaître les contreparties, mais il était certain que celle-ci serait tout simplement immense. Il était hors de question pour ce jeune homme de confier sa vie à une voix intérieur, aussi puissante soit-elle. Alors il marchait le long des principaux axe de communication qui traversaient de long en large le pays du feu. Il croisait la route de nombreuses personne, mais jamais il ne s'était arrêté pour bavarder avec l'un ou pour rire avec l'autre malgré les possibilités que l'on lui offrit. Il ne voyait tout simplement pas l’intérêt de créer un lien éphémére avec une personne qu'il ne reverrait probablement jamais. Il avait une route à prendre, certes la destination lui était encore inconnue, mais il ressentait ce sentiment étrange d'un devoir à accomplir, d'un chemin à parcourir.

Le trou noir sur sa vie passé était un frein pour sa nouvelle vie. Il ne savait pas qui il était, si il était un brigand ou au contraire un homme bon, si des gens voulaient sa mort ou si quelqu'un le recherchait. Tout cela faisait qu'il se méfiait du moindre regard porté sur lui, que chaque individu qu'il croirait été susceptible de lui planter une dague dans le dos. Quelque chose vint par son dos, mais ce ne fut nullement une dague.

Nago - Hakai ?

Ce prénom que l'on lui avait révélé quelque jour auparavant. C'était une voix d'homme, nullement cette jeune femme... Il était vrai que si l'homme avait une quelconque réputation, voyager sur l'un des axe principaux du pays du feu octroyaient de grande chance de croiser la route d'une connaissance. L'homme s'arrêta alors net, son regard fixant le sol, espérant apercevoir une ombre et esquiver au moindre signe d'agressivité, mais rien ne venait. La voix se répéta une seconde fois, cette fois-ci beaucoup plus certaine. L'uchiha ne pouvait répondre autrement qu'en tournant les talons vers cette direction où il pu apercevoir alors une queue de chariole. L'homme qui lui parlait était assis dans la première, allongé en arrière, jambe croisé sur la petite barre de sécurité, roux, souriant... L'uchiha avait beau cherchait dans sa mémoire, il ne se souvenait nullement de cet homme âgé d'environ une trentaine d'année. Alors il restait silencieux à l'observer dans les yeux, cherchant peut-être un indice sur qui il était.

Des têtes commencèrent à se lever des chariots, certain murmurèrent, d'autre hurler le nom du jeune homme, visiblement heureux de l'apercevoir, mais la réaction la plus flagrante de tous fut la course à pied d'une jeune femme qui vint par la suite le serrer dans ses bras.

Junko – Les rumeurs disent que tu étais mort.

Hakai restait de marbre, un bloc de rocher planté sur le sol à qui ont venait offrir une étreinte nullement partagé. Il ne comprenait pas qui était ces gens, ils n'étaient visiblement pas de Konoha, alors comment le connaissaient-ils ?

Hakai – Je... je suis désolé... Je ne sais pas qui vous êtes.

La surprise général pu se lire sur le visage de la jeune femme qui le dévisageait à présent, même le rouquin effaça son sourire des lèvres.

Junko – Comment ? Tu n'es pas Hakai Uchiha ?

Hakai – Je... cela fait quelque jour que l'on m'a appris ce prénom, je pense être cette personne, mais j'ai perdu la mémoire il y a de cela des mois à la suite... d'un événement.

La version que l'on lui avait donné avait été une chute d'arbre, mais cela était bien avant le massacre que les shinobis d'Oto avaient orchestré. Il était à présent très peu probable que son amnésie ne soit que le résultat d'une chute, il ne pouvait dire si Oto était responsable ou non de son état, mais il était fautif pour le meurtre des trois personnes que l'homme avait aimé comme sa famille.

Junko regarda le rouquin un instant. Son regard n'était pas paniqué, celle-ci en avait sans doute vu des vertes et des pas murs dans sa vie, mais on pouvait sentir une profonde affection qu'elle dégageait vis-à-vis du jeune uchiha. Sans la moindre parole, la jeune femme se fit comprendre du rouquin qui d'un signe de main accorda la demande de la jeune femme.

Junko – Vient avec moi Hakai.

Elle l’entraîna fermement à sa suite sur la seconde chariole. Hakai ne résista pas, il venait de rencontrer des gens qui semblaient le connaître, un fragment de son passé. Il souhaitait rester en leur compagnie, du moins jusqu'à temps qu'il connaisse tout ce qu'ils pouvaient lui révéler. Alors il s'assit à côté d'une jeune femme à la chevelure blanche. Il ne dit pas un mot, son regard onyx fixant le bois de cette charrette qui l'amenait dans une destination inconnue.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Angie, adorable croisée caniche/terrier - ADOPTEE
» Casper Caniche croisé Terrier 9 mois - Besançon (25) ADOPTE
» Le Terrier [Demeure des Weasley]
» Jordy 4a,gentil fox-terrier (m)stresse ,adoption don libre .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-