Partagez | 
 

 Musashi Miyamoto, le Samouraï de Kumo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Musashi Miyamoto, le Samouraï de Kumo.   Lun 30 Juil - 1:14

Nom : Miyamoto
Prénom : Musashi
Âge : 23 ans
Village : Kumo
Affinité : Aucune (pour le moment, et si possible)
Grade Envisagé : Genin
Kekkai Genkai Souhaitée : Aucun
Comment avez vous connu Ryoma? Top-Site

Techniques gratuites choisies :

Spoiler:
 

Histoire :

    C'est par une journée d'hiver que le jeune Musashi vint au monde, un douze Février pour être exact. Dans la souffrance, sa mère avait mis au monde un beau et robuste enfant. Pour elle, c'était le plus beau jour de sa vie; pour son enfant, c'était le début d'une longue existence dure et semée d'obstacles en tout genre. Le bambin, répondant au doux nom de Musashi, était né dans la famille Miyamoto. Fils d'une geisha, Nanao, et d'un Samouraï, Munisai, il avait de sérieux gènes pour réussir dans la vie. Cependant, alors que les premiers mois de sa courte existence semblaient heureux, les suivants et les restants n'allaient plus l'être beaucoup, ou dans une moindre mesure. Il était fils d'un Samouraï comme nous l'avons dit, et c'était donc en Samouraï qu'il allait être élevé. Dès qu'il sut marcher, l'enfant allait être habitué à vivre dans l'horreur de la guerre. Retiré dans un petit village entre Kumo et Konoha où le régime Samouraï était strict, les exécutions pour manquement aux règles ou aux principes étaient fréquentes. A peine savait-il marcher que Musashi était envoyé par son père sur les places publiques en pleine nuit pour récupérer une tête de l'une des personnes décapitées, ceci dans le but de montrer sa virilité et lui forger le caractère. Bien que les premières fois étaient effrayantes, les suivantes se faisaient de plus en plus simplement, comme s'il devait faire des courses pour ses parents. Lorsque l'enfant avait froid, son père l'envoyait nager en pleine eau gelée pour fortifier son corps et apprendre à maîtriser la douleur. Barbare, cette méthode était pourtant habituelle dans cette société. Dès leur plus jeune âge, les enfants destinés à devenir Samouraï étaient conditionnés pour devenir des machines de guerre, sans peur et sans remords.

    Vers l'âge de sept ans, alors que Musashi profitait de l'absence de son père pour jouer dans le domicile familial, il ne remarqua pas le retour de son géniteur. Ce dernier, fou de rage, tenta à plusieurs reprises de tuer, ou tout du moins de blesser, son fils pour le punir en lui lançant des kunaïs. Un à un, l'enfant les esquiva d'un mouvement agile de la tête, provoquant une colère de plus en plus forte chez son père. Au bout du cinquième projectiles esquivés, Munisai s'approcha rapidement de son fils et le prit par le col. L'homme emmena son fils dehors et le jeta hors de son habitation. Il venait d'être chassé. Désormais seul et renié par sa famille pour avoir montré un "signe de rébellion", Musashi devait se débrouiller seul. Cependant, cette situation d'orphelin ne dura pas longtemps car quelques minutes après, un homme vint à sa rencontre et l'emmena de force vers une destination inconnue. Alors que l'enfant pensait être tué dans les minutes qui venaient, il voyagea avec cet inconnu durant plusieurs heures avant de voir apparaître devant lui un monastère.


      Étranger _ Voici Niten Ichi Ryu, ton nouveau foyer. Appelle moi Shiro Ayakusa, je serais ton maître et mentor à partir de maintenant. Tu vas continuer ta formation sur la voie du Samouraï dans cette école.


    Sans un mot, bouche bée, Musashi observa attentivement cet endroit qui serait désormais son nouveau chez lui. Impassible, la séparation d'avec ses parents ne lui fit pratiquement rien, il avait été habitué depuis sa naissance à ne recevoir quasiment aucune preuve d'affection et à passer des journées entières seul, devant se débrouiller pour manger. Pénétrant à l'intérieur du bâtiment, il remarqua bien vite le style architectural et le mobilier des Samouraïs: tout était simple, épuré. Les pièces ne contenaient que le strict minimum. Après avoir fait le tour de l'enceinte, il pouvait même affirmer qu'il y avait plus de bokkens, des katanas en bois, que de lits. Les futurs guerriers devaient apprendre à vivre avec les principes, et n'en briser aucun sous peine de punition.

    Les années passèrent, les élèves avaient bien grandis et Musashi avait désormais dix-sept ans. Sous les conseils et les apprentissages de ses maîtres, et surtout du grand maître Shiro Ayakusa, l'enfant devenu un adolescent avait bien progressé. Il était désormais un fier Bushido, combattant avec force et courage, faisant preuve d'une maîtrise exemplaire des principes Samouraï. Avec les enseignements de ses maîtres, Musashi savait se battre, peindre, philosopher, il connaissait de nombreuses cultures aussi bien par leurs manières de vivre que part leurs manières de se battre. En effet, les Senseïs venant de plusieurs horizons ou cultures différents mais embrassant tous la voie du Samouraï, ils pouvaient prodiguer une instruction très complète aux jeunes de l'école. Ces jeunes qui se connaissaient tous et qui travaillaient chaque jour ensemble formait un groupe solide et soudé, ils étaient désormais frères d'armes jusqu'à la mort.

    Ayant atteint une maturité suffisante pour continuer sa progression seul, Musashi pouvait maintenant continuer sur sa propre route, tout en continuant de respecter et de vivre selon les mêmes principes qui régissaient sa vie depuis maintenant dix-sept ans. Le Samouraï prit donc la route, suivant le chemin que son instinct lui indiquait, au gré du vent. Pendant six longues années, il voyagea et découvrit le monde, celui qu'il avait étudié et dont il avait tant entendu parler. Il y appris de nombreuses choses et fit de nombreuses rencontres, pas toutes très amicales mais certaines étaient très instructives, comme certains shinobis, ces ninjas qui venaient des villages cachés et qui prenaient peu à peu le contrôle du monde, faisant ainsi de l'ombre aux Samouraïs. Grâce à eux, Musashi fut un minimum formé par leur culture et échangea avec cette nouvelle génération de Bushido des techniques de combats, renforçant ainsi son panel de prises ou de bottes pour son sabre.

    Cependant, pendant ces six années de voyage où il revenait souvent à Niten Ichi Ryu pour continuer à prendre des nouvelles de ses maîtres et camarades, il vit un soir l'école en flammes. Il pénétra dans le bâtiment en feu et tenta de sauver ceux qui pouvaient encore l'être mais un détail le perturba: beaucoup de Samouraïs présents étaient morts par le sabre et non pas par les flammes. Malheureusement pour lui, toutes les vies présentes dans le bâtiment finirent par s'éteindre avec le feu du bâtiment au petit matin. Personne n'avait survécu et aucune trace de ceux ayant entraînés ce massacre n'était visible. Cependant, certains qui étaient dans un état proche de la mort mais encore capables de parler annoncèrent une nouvelle qui fit frissonner le Samouraï, chose qui n'était pas arrivée depuis des années. Les hommes qui avaient attaqué l'école n'étaient autre que d'anciens élèves: Ryo Narushima, Kenji Satake, Shingen Takeda, Takamori Saigo et Kojiro Sasaki, le plus fort de la nouvelle génération de Samouraï, ayant apparemment éliminé à lui seul le grand maître Shiro Ayakusa. Tous ces hommes étaient des frères d'armes de Musashi, des hommes avec qui il s'était entraîné, battu et avec qui il avait vécu la majeure partie de sa vie.


      Musashi _ Qu'est-ce qui les a poussé à faire ça ?


    Cette question allait pour le moment rester sans réponse. Mais au fond de lui, le Samouraï se promettait de faire payer ça à ceux qu'il considérait comme des frères. Sur le corps sans vie de son défunt maître, il fit couler son propre sang en se taillant la main, en guise de pacte avec lui-même et son ancienne école. N'ayant nulle part où aller, il se retrouvait désormais à vingt-trois ans comme un Rônin. Il n'avait plus aucune attache et devait continuer seul sa route, gardant dans un recoin sombre de son âme une rancoeur extrême envers ses anciens frères.

    En cette même période, alors que Musashi vagabondait, des tensions palpables se faisaient ressentir entre les différents villages cachés et des organisations bien mystérieuses. Des affrontements éclatés un peu partout sans qu'il n'en connaisse les raisons mais il n'acceptait plus d'être mis à part du monde, il devait se mêler lui aussi de l'Histoire et avancer dans la sienne. Il se rendit alors au village de Kumo qu'il trouva bien diminué et peu entretenu militairement. Autour de lui, la souffrance et le désordre régnaient mais il n'était pas atteint plus que ça, ce n'était pas sa patrie ni son combat. Cependant, il n'avait plus aucun endroit où aller et il voyait en ce village une chance de continuer son apprentissage, ayant entendu parler de sabreurs extraordinairement forts et possédants des armes hors du commun. Il devait comprendre ces armes et apprendre de ces hommes. C'est pourquoi, après mûre réflexion, il se décida à devenir citoyen de Kumo et enfin être au service d'un Daymio, étant actuellement un simple Rônin.

    Peu de temps après son adhésion au village, l'ancien élève de Niten Ichi Ryu entra dans l'académie ninja du village et y continua son apprentissage de tous les arts en apprenant à maîtriser les techniques de base. Rapidement, il y sortit diplômé et il devint à sa connaissance, l'un des rares Samouraï shinobi, même s'il ne se revendiquait pas ninja. Il était désormais un homme prêt à tout pour venger ses compagnons et poursuivre sur la voie qu'il avait toujours tant affectionné, celle du Samouraï !


Description Physique & Mentale :

    De part son mètre quatre-vingt-treize et ses quatre-vingt-neuf kilogrammes, Musashi est une personne imposante. Son corps est très bien dessiné, possédant une carcasse remplie de muscles pouvant sans difficulté en effrayer plus d'un. Cependant, cette carrure de colosse sauvage est atténuée par une tenue plus sophistiquée, celle d'un Samouraï. Depuis son plus jeune âge, le gaillard se voue corps et âme à la voie du Samouraï et de ses enseignements, c'est pour cela qu'il porte le traditionnel kimono. Cette tenue lui permet d'être propre sur lui à tout instant, et s'il devait rejoindre les rivages des morts, il serait alors tout à fait présentable aux Dieux. En effet, un homme devrait être prêt à chaque instant pour mourir, il se doit alors d'être irréprochable aussi bien vestimentairement que physiquement parlant. Même si cela peut paraître efféminé pour certains hommes ou certaines manières de penser, un Bushido peut porter du parfum et prendre soin de son corps, c'est ce que fait chaque jour Musashi. Revenons en à son kimono. Il est d'une couleur bleu ciel sur la majeure partie et d'un bleu plus foncé sur la ceinture, ornée de kanjis. Il le porte presque normalement étant donné que son bras gauche est laissé à l'air libre, laissant tomber sur son derrière le haut gauche de son kimono, pour faciliter ses mouvements. Justement, en parlant de ce bras, il est recouvert de l'épaule à la main par un tatouage possédant une symbolique bien propre, l'un des préceptes des Samuraïs: ne jamais se borner à un seul art, une seule culture ou un seul métier. Le dessin représente un tribal, partant de l'épaule, pour devenir au fur et à mesure un dragon se terminant sur la main de l'homme. Cela montre le mélange des arts aussi bien artistiquement que culturellement. Quant à son visage, il n'est pas désagréable à regarder mais il est dur, comme le fut la vie et les enseignements de Musashi. Finalement, il porte le traditionnel gingko, le chignon des Samuraïs, preuve de sa virilité et de son honneur.

    Comme vous avez dû le comprendre, le jeune de la famille Miyamoto n'est autre qu'un Samouraï. C'est pour cela qu'il ne vit et ne respire que pour vivre en tant que tel, tentant de perpétuer sans relâche cette manière de vivre qui a tendance à disparaître pour laisser place à une nouvelle société, celle des ninjas. Bien que cela le peine un petit peu de voir la sienne se dégrader, Musashi ne rejette pas cette société pratiquant des arts nouveaux, il prend cela comme une source de plus d'apprentissage, lui qui veut réunir et comprendre chaque chose en ce monde. L'homme à en effet une soif de savoir immense et possède de nombreux atouts aussi bien physiques que culturels. Cependant, il n'est pas un homme qui se montre extravaguant ou divertissant. Pour beaucoup, il mènerait une vie ennuyeuse et le serait également, étant donné que chaque jour est propice à l'entraînement, de n'importe quelle nature. Comme tout bon Samouraï qui se respecte, il est froid et insensible, ayant été habitué dès son plus jeune âge à voir la mort l'entourer pour ainsi éviter d'être frustré dans ses futurs affrontements. Contrairement à la plupart des gens, il ne recherche aucune satisfaction dans l'acquisition de plaisirs personnels ou de biens matériels, si ce n'est des sabres. Il vit avec ce qu'il a et ne demande pas plus. Nul besoin pour Musashi d'avoir une habitation confortable ou un repas bien chaud, il ne lui suffit que de combler ses besoins primaires pour être "heureux", bien que ce soit un grand mot. Son but n'est pas de rechercher les plaisirs, d'être aimé mais bien de continuer à vivre en empruntant la voie du Samouraï, de la connaissance, de la guerre. Bien qu'il soit insensible, parfois méprisant, il a un sens de l'honneur et de la justice sans faille, il ne parle jamais pour ne rien dire ou ne fait jamais de promesse qu'il ne pourrait tenir. Tout simplement, c'est un homme qui vit avec ce qu'il a, sans chercher plus si ce n'est le développement de l'esprit.




PS: Il y a déjà un Musashi Miyamoto d'inscrit sur le forum mais il est absent depuis très longtemps. Je voulais savoir s'il était possible que je prenne son NOM étant donné qu'il n'est plus un joueur du forum ? Merci.
De plus, j'ai déjà utilisé cette présentation sur un autre forum où je suis encore actuellement, je peux vous prouver que c'est bien ma présentation ainsi que mes écrits si vous me le demandez.

MessageSujet: Re: Musashi Miyamoto, le Samouraï de Kumo.   Jeu 2 Aoû - 13:40

Je vois que des présentations plus récentes que la mienne ont déjà eu des réponses, je me permet donc de UP mon sujet =3.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Musashi Miyamoto, le Samouraï de Kumo.   Jeu 2 Aoû - 23:20

Bonjour à toi Musashi et merci de l'intérêt que tu portes à Ryoma - forum des shinobi. Je te prie de m'excuser de cette attente. Tu as bien fait de le relancer.

Tes demandes et ta présentation sont plus que corrects. J'ai discuté du staff des origines "samouraï" de ton personnage. Ca ne pose, à priori, aucun problème. Sache que dans Ryoma, les derniers samouraï se sont regroupés en Dojo et leur art est appelé Kido dans le règlement. Il n'est malheureusement pas disponible à l'heure actuelle. Nous nous efforçons d'améliorer le forum de jour en jour.

Pour ton pseudo, tu peux toujours t'appeler simplement Musashi, le nom de famille sera toujours présent dans ta fiche ninja si nous en avons besoin. Si tu veux absolument mettre le nom de famille, contacte-moi et je ferai ce que je peux.

Si tout cela ne te pose pas de problème, je peux enfin t'annoncer que tu es accepté en tant qu'aspirant de Kumo, félicitations !

Musashi : + 21XP

Si tu as des questions, des demandes, des problèmes, tu peux m'envoyer un message privé ou demander de l'aide sur la Chat Box. Encore félicitations !

MessageSujet: Re: Musashi Miyamoto, le Samouraï de Kumo.   Ven 3 Aoû - 9:48

Merci pour la validation !

Oui, je me demandais justement où étaient les techniques Kido dans le répertoire mais pas grave, je vais trouver une alternative en partant sur une autre voie ^^. "Le Samouraï doit toucher à plusieurs branches", donc pas de problèmes, je vais m'adapter.

Très bien, je vais juste laisser Musashi. Je ne veux pas vous donner plus de boulot, je pense que le staff bosse suffisamment pour ne pas lui en rajouter une couche.

J'accepte donc mon grade d'Aspirant, commençons au bas de l'échelle ! Smile


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Musashi Miyamoto, le Samouraï de Kumo.   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Musashi Miyamoto, le Samouraï de Kumo.
» [Validée]Les Techniques de Musashi Miyamoto
» [Validée]Musashi Miyamoto
» [Validée]Tochiro Musashi
» Balade clandestine dans Shibusen [Musashi / (Zeus?)/ Blair]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-