Partagez | 
 

 Préparer son esprit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kabashi Senjago
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Préparer son esprit   Lun 6 Aoû - 20:00

La pièce dans laquelle il venait d’entrer sentait le parfum, celui d’une femme, les volets étaient largement ouverts, laissant pénétrer les puissants rayons du Soleil qui l’éblouissaient, face à lui se trouvait le bureau du professeur de Genjutsu. La jeune femme, tout de blanc vêtu, avait l’allure d’un ange, pourtant il s’agissait de l’une des plus puissantes utilisatrices de Genjutsu du village, capable de réveiller les souvenirs les plus horribles, et de d’instiller la peur dans le cœur de ses ennemis, ou même de ses alliés. Chikanori préférait le calme et la neutralité de sa bibliothèque, mais ce n’était pas non plus un supplice que d’être ici, tout semblait propre, parfaitement rangé, seule une pile de livre sur une étagère laissait penser qu’il s’agissait d’un bureau.

« Bonjour »

Elle ne l’avait pas remarqué, totalement obnubilée par l’envol d’un aigle depuis son id, sans doute à la recherche de nourriture pour ses petits. Il insista, forçant alors le ton.

« Bonjour, professeur »

La juunin le remarqua enfin, elle le fixa un moment, puis prit enfin la parole.

« Bonjour. Tu es Chikanori ? »

« Oui c’est ça. Je suis là pour… »

Elle l’interrompit, visiblement elle savait exactement l’origine de sa présence.

« Oui je sais. Bien, avant que l’on commence j’aimerai qu’on fasse un petit point sur toi. Ta requête m’a paru intéressante, et tu semblais sûr de toi quand je t’ai vue à l’académie. Mais demander l’aide de deux professeurs c’est assez rare. Avant toute chose j’aimerai que tu me donnes plus de détails sur ce que tu as en tête, afin de ne pas faire fausse route. »

Chikanori avait préparé ce moment, il avait même préparé une petite fiche pour ne rien oublier, il avait puisé dans les livres et dans son expérience personnelle, bien que celle-ci soit encore faible, afin de trouver le meilleur argumentaire pour défendre son idée. Il y avait passé des jours, se documentant avec d’anciens textes, et demandant conseil à son père, il avait aussi bien étudié le genjutsu que le ninjutsu de combat dans leurs formes théoriques.

« Bien, mon idée était de combiner mon Genjutsu à distance et le combat au corps à corps au sabre. J’ai lu plusieurs livre là-dessus, et il serait possible de lier une arme à une illusion, cependant cela reste flou. J’ai également pu m’informer avec quelques livres sur le Kido, qui me paraissaient intéressant pour comprendre le lien existant entre l’utilisateur et son arme. »

« Le Kido tu dis ? Pas mal de shinobis t’auraient claqué la porte au nez pour avoir évoqué cet art martial disparu. Personnellement je n’y connais rien mais je sais que certains professeurs en connaissent les bases, ils ne préfèrent pas en parler, le Kido a été détruit par les ninjas, et ils ne veulent pas le revoir. »

Elle posa un regard autoritaire sur lui, comme si elle souhaitait qu’il se désengage de cette voie, cependant, Chikanori avait cette idée en tête depuis longtemps, elle ne le lâchait plus, il était persuadé que cela finirai par fonctionner, peu importe le temps, il arriverait à faire revenir le lien existant entre une épée et son utilisateur.

« Vous savez, je ne fais pas ça pour réveiller de vieilles querelles, mais je ne crains pas non plus les menaces de vieux ninjas conformistes qui ne veulent plus entendre parler des samouraïs. »

« Ahaa, tu es sacrément drôle, tu sais. Les ninjas dont tu parles sont pour certains des hauts gradés, voir même des dirigeants. Mais bon, tu sembles déterminé, alors nous verrons ce que l’on peut faire. Mais pour le moment, tu es loin d’être prêt pour un tel travail, tu dois d’abord apprendre à maîtriser tes voies actuelles, ensuite nous verrons si il y a moyen de travailler en se basant sur le Kido pour créer ce que tu souhaites. »

C’était déjà bien au-delà de ses espérances, il s’attendait tout au mieux à un refus courtois et au retour à la case départ, mais il semblait qu’il ait piqué la curiosité de la Juunin. Il n’avait plus maintenant qu’à s’entraîner, afin de maîtriser les deux piliers qui lui permettraient peut-être de créer quelque chose de nouveau, ou non.




« Un homme est plus un homme par les choses qu'il tait que par celles qu'il dit. »
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Le chocolat ne peut réparer un coeur brisé
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Kumo-