Partagez | 
 

 Flashback | Man VS Wild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Flashback | Man VS Wild   Mer 8 Aoû - 2:10

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Aozora by [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] on Grooveshark

__________________________________________

| FLASHBACK | 9 ans avant l'entrée de Musashi à Kumo.


Progressant dans les bois, le petit groupe mené par Shiro Ayakusa, tentait de découvrir les merveilles et les secrets que contenait la nature. D'un petit arbuste à une trace de pas, tout était synonyme d'émerveillement et d'explication. Dans cette nature si bien faite, tout était à sa place, en harmonie, et chaque chose permettait le développement ou la survie d'une autre, que ce soit de l'espèce animale grâce à la végétation ou l'expansion de cette dernière grâce aux aléas climatiques ou les insectes qui transportent les graines aux quatre coins du monde. Cependant, même si tout semble coordonné et calme, paisible, Mère Nature n'en reste pas moins dangereuse et menaçante quand elle sent que quelqu'un d'indésirable pénètre sur ses terres. Alors que l'exploration se poursuivait depuis maintenant une semaine, le temps d'apprendre à Musashi quelques astuces pour survivre en milieu inconfortable et bien souvent hostile, il se produisit un événement que le jeune homme ne soupçonnait pas. Au détour d'un arbre, alors que son maître Shiro avait pris un peu d'avance pour reconnaître le terrain, quelque chose vint percuter le cou du samouraï en formation, le mettant ainsi hors d'état de nuire en le faisant tomber dans les pommes ...

Luttant dans son sommeil, le garçon parvenait difficilement à se réveiller. Lentement, ses yeux chargés de saletés s'ouvrirent. Tout autour de lui, une vision d'un blanc immaculé l'aveuglé, ses membres eux étaient endoloris, comme gelés et comme si cela ne suffisait pas, tout son corps était attaché par de solides cordages. Qui ou quoi avait pu faire ça ? Et où se trouvait-il exactement ? Les réponses ne tardèrent pas à arriver quand une voix familière vint le sortir de sa stupeur.


    Shiro _ Enfin réveillé mon garçon ! Nous sommes sur le sommet enneigé du pays de la foudre, là où il fait le plus froid ! Il est temps pour toi de mettre en pratique tout ce que je t'ai appris depuis une semaine et même bien avant. Aujourd'hui, c'est le test final de notre expédition. Je te laisse trois jours pour revenir à Niten Ichi Ryu. Si au bout de ces trois jours tu n'es pas rentré, ou bien que tu y as laissé ta peau, tu ne seras plus considéré comme mon élève et tu pourras faire une croix sur la Voie du Samouraï.


Sur un dernier geste de salutation, le maître s'en alla d'un bond et disparut aux yeux du gaillard. Musashi, lui, était toujours là-haut, au sommet de sa montagne de glace, en train de perdre petit à petit l'usage de ses membres qui commençaient à être sévèrement endoloris. Les pieds et poings liés, il ne pourrait pas s'échapper aussi aisément qu'il le voudrait de cet enfer glacial. Cependant, le temps lui était compté désormais ...

Réfléchissant un instant, il se devait d'agir rapidement et efficacement. Il observa quelques secondes ce qui l'entourait tout en se roulant dans la neige fraîche pour pouvoir se déplacer. Bien que son matelas de fortune soit confortable, il était aussi ce qui allait signer son arrêt de mort dans les heures à venir s'il restait allongé dessus avec la petite couche de vêtements qu'il portait. A force de trifouiller, il réussit à saisir un petit couteau qui traînait dans son kimono. Difficilement, il tenta de mettre l'arme en bonne position pour se défaire des liens. Une fois ceci fait, il frotta la lame contre les cordes qui finirent par se couper, libérant les mains de Musashi.

Le test pouvait maintenant commencer !


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: Flashback | Man VS Wild   Mer 8 Aoû - 2:35

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

__________________________________________

| FLASHBACK | 9 ans avant l'entrée de Musashi à Kumo.


Libre de tous les liens qui le retenaient prisonnier de cette montagne glaciale, Musashi pouvait maintenant partir à la recherche de son Senseï et du lieu de rendez-vous qu'il lui avait fixé. A cet instant, il comprenait la raison de toute cette aventure durant cette semaine. Toutes les épreuves qu'il avait passé, accompagnées et supervisées par Shiro, n'étaient que dans ce seul but de lui apprendre à survivre seul dans un environnement hostile. Qu'il en soit ainsi, il allait donner raison à son maître pour lui avoir fait confiance depuis maintenant qu'il l'avait recueilli. Il prit quelques secondes pour se remémorer les conseils puis se mit en action. Il observa pendant quelques instants les environs, cherchant le moindre signe de civilisations ou d'une quelconque rivière qui pourrait le diriger vers un village proche. En effet, chaque rivière était à un moment ou à un autre utilisée par les hommes pour se déshydrater ou utiliser pour diverses activités, il trouverait donc bien au bout d'un moment de la vie s'il suivait un cours d'eau. Malheureusement, aucun signe de vie ni d'un lit de rivière, pas un petit courant qui aurait pu le guider. Non, pas de tout ça, mais il y avait une immense forêt s'étendant à perte de vue, certainement celle dont il venait avec Shiro avant de se retrouver assommé. N'ayant que ce point de repère, il commença à descendre la montagne, fuyant ainsi l'air qui lui glaçait les poumons. S'il devait mourir, ce ne serait pas de froid.

Arrivé à l'orée de la forêt, il pénétra dans ce qui pouvait être sa dernière demeure. En effet, la forêt était bien plus hostile que la montagne étant donné que la visibilité y était moindre, les animaux plus nombreux et les pièges de la nature plus mortels que jamais. Ne pouvant plus rebrousser chemin, il se devait d'avancer pour au moins rentrer au village et se retrouver en sécurité. Au plus profond de lui, le jeune homme espérait progressait vers le Sud sinon il aurait à faire demi-tour, remonter au sommet de la montagne et partir dans la direction opposée en espérant retrouver une autre forêt qui cette-fois, signifierait que ce serait la bonne. Mais s'il ne l'avait pas vu en étant sur le toit du monde, c'est que cette forêt serait à des kilomètres de sa position, baissant ainsi ses chances de survie. S'enfonçant dans le cœur de la nature, il s'arrêta près d'un arbre plus que centenaire et l'examina pour vérifier sa direction.


    Musashi, pensée _ Pfiou ...


Musashi poussa un soupir de soulagement, la mousse de l'arbre était du côté de la montagne, signifiant qu'il avançait bien vers le Sud étant donné que la mousse se forme du côté Nord des arbres ou des rochers. Sûr de sa destination, il devait passer à l'étape suivante de la survie: trouver de l'eau ! Pour cela, le meilleur moyen était de trouver ces fameux lits de rivières, le menant ainsi vers une plus grosse rivière et pourquoi pas, un village. Shiro avait l'habitude d'appeler ces cours d'eaux les "autoroutes" de la nature étant donné qu'elles menaient toujours quelque part au final, et c'est ce conseil qui allait permettre à Musashi de retrouver l'endroit où il vivait depuis qu'il avait rejoint l'école de Maître Ayakusa. L'adolescent continua sa route, il ne devait pas perdre de temps. Marchant à pas lourd, il se devait de faire du bruit pour éviter les animaux susceptibles d'être venimeux ou dangereux comme les araignées ou les serpents. En effet, les bêtes sont plus agressives quand on les surprends et qu'on les dérangent. Si elles nous entendent arriver de loin, elle seront prévenues de notre présence et s'écarteront donc d'elles mêmes de notre route, fuyant par la même occasion notre corpulence bien plus imposante que la leur. C'est bien connu, les petites bêtes ne mangent pas les grosses. Cependant, il fallait faire attention à ne pas rameuter les animaux plus costauds qui eux, n'auraient pas peur de faire face pour protéger leur territoire. De ce fait, le gamin faisait quand même bien attention aux environs et à ce qui pouvait lui tomber dessus.

Les heures passaient et toujours ce même paysage de verdure florissante et gigantesque. La flore était ici très prospère, pouvant se développer sans la présence de l'homme, archétype parfait du nihilisme, détruisant la nature qui ne lui convient pas pour créer sa vision du monde, allant à l'encontre de la volonté des Dieux et de Mère Nature. Les effets de la faim et de la soif commençant à le ramener à la dure réalité de ce test, il était temps pour Musashi de faire une pause. Trouvant un coin avec une bonne visibilité, il s'y installa et prit son temps pour se reposer et voir ce qu'il pouvait grignoter, le temps de trouver un repas plus consistant. Il fouilla ses affaires à la recherche du moindre signe de nourriture mais il ne trouva rien. Qu'importe, les fleurs présentes autour de lui et les insectes parcourant l'arbre feraient office de mises en bouche. Bien que ce repas fut fugace, il était néanmoins nécessaire pour que le samouraï recouvre quelques forces et puisse reprendre sa route, toujours à la recherche d'un peu d'eau. En effet, il était possible pour l'homme de vivre pendant deux semaines sans manger mais il lui était impossible de survivre plus de trois jours sans se déshydrater. C'était donc une recherche capitale s'il désirait rester en vie.

Tout à coup, le jeune homme crut entendre au loin un bruit connu, comme un écoulement d'eau. Ni une, ni deux, il se releva et traversa les méandres de la forêt. Alors qu'il courait à vive allure dans la flore sauvage, il en oublia le principe de base de ne pas trop attirer l'attention sur lui. La course trop bruyante interpella l'un des rois, si ce n'est le roi de la forêt, l'ours. Pendant que le samouraî ne prêtait pas attention aux alentours, déterminé à rejoindre au plus vite l'objectif de l'eau, un ours de deux mètres d'envergure lui bloqua la route et se précipita vers l'humain. Surprit par cette arrivée inattendue, il tomba à la renverse et tenta désespérément de se relever mais trop tard, la bête était déjà là, prête à le déchiqueter d'un coup de griffe puissant. La vie du gamin allait être finie quand dans un geste inespéré de survie, il donna un bon coup de pied dans le museau de la bête. Elle s'arrêta net, coupé dans son élan, laissant ainsi le temps à Musashi de se relever et de s'éloigner de ce monstre de muscles.

Il prit ses jambes à son cou, laissant sur place l'ours qui grognait son mécontentement d'avoir laissé filer son repas. Filant à une vitesse qu'il n'avait jamais égalé, il arriva rapidement à la rivière. Il se posa quelques instants et reprit son souffle, ne prenant même pas le temps de jubiler de cette trouvaille, le cœur n'y était pas de toute façon. Heureusement pour lui, il n'avait pas été blessé suite à cet affrontement. Plus de peur que de mal comme diraient certains. Cependant, alors qu'il se formait pour devenir un samouraï émérite, Musashi avait eu la preuve à ce moment même qu'en l'espace de quelques secondes et par inattention, il pouvait passer de chasseur à chassé, et qu'il pouvait devenir aussi inoffensif qu'une lame émoussée.

Une leçon à bien retenir ...


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Dernière édition par Musashi le Jeu 9 Aoû - 23:14, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Flashback | Man VS Wild   Mer 8 Aoû - 2:50

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

__________________________________________

| FLASHBACK | 9 ans avant l'entrée de Musashi à Kumo.


    Musashi _ Merde ! J'ai bien failli y passer !


Fou de rage, le gamin frappa le sol. Il n'était pas encore un samouraï dans son esprit étant donné qu'il n'arrivait pas complètement à maîtriser tous les préceptes de la Voie, comme celle de ne pas s'énerver et de rester maître de soi en toute circonstance mais à cet instant, c'était un moyen comme un autre pour évacuer la frustration qu'il venait d'accumuler. Alors qu'il s'était préparé et défendu depuis des mois avec Shiro, il avait été incapable de faire face au danger lorsqu'il s'était retrouvé seul, sans son maître pour le protéger. Cet échec venait de le démoraliser, il n'avait plus envie de rien. Il se désaltéra avec la rivière qu'il venait de trouver, se mouilla un peu le visage pour reprendre ses esprits puis se décida à se coucher. La nuit étant sur le point de tomber, il ne pourrait plus avancer n'étant pas un noctambule comme les chats. Il n'avait pas d'autres choix que de rester sur cette position, en attendant le levé du jour. Erreur fatale, de nouveau ...

Alors qu'il dormait paisiblement sur l'herbe fraîche et le sol moelleux, quelque chose s'approchait lentement de lui, guettant le moindre de ses mouvements. Autour de Musashi, se faufilant entre les branchages, une bête venait pour se régaler d'un humain bien gouteux. Silencieusement, elle parvenait bientôt au corps du jeune homme quand soudain, un sifflement douteux lui donna l'alerte. Se relevant en sursaut, le gamin prit en main l'un de ses kunais et observa les deux grands yeux jaune qui le fixaient, impassible. Ne pouvant se résigner à se laisser faire une fois de plus, il se mit en position de combat et attendit que le monstre daigne se montrer à la lueur de la lune, celle-ci offrant quelques périmètres de lumière permettant ainsi à Musashi de voir certains endroits de la forêt. Doucement, les yeux se rapprochèrent et le gamin aperçut alors les formes d'un serpent immense, avoisinant facilement les quatre ou cinq mètres. Ne voulant pas se faire mener, le garçon attaqua le premier en envoyant son kunaï dans le corps imposant du serpent. La bête hurla de douleur et était maintenant décidé à faire de cet humain son casse-croûte. Elle se rua sur lui en ouvrant sa mâchoire, prête à le dévorer d'un coup. L'homme esquiva, comprenant la manière d'attaquer du serpent en faisant des trajectoires droites, il n'avait qu'à sauter sur un côté pour l'éviter. Lançant chaque projectile qu'il pouvait, il essayait de se débarrasser de la bête mais rien n'y faisait, elle continuait de plus belle à lancer des offensives, surmontant la douleur. Ne pouvant pas se battre ainsi tout le long de la nuit, Musashi devait en terminer rapidement. Il sortit un parchemin explosif et le plaqua contre le corps froid du reptile puis se retira aussi loin qu'il le put. Une explosion retentit, faisant un boucan monumental dans la forêt et éliminant ainsi la menace du serpent. Après cela, toutes les grosses créatures n'hésiteraient pas à se rameuter, il n'était donc plus en sécurité ici, il devait continuer sa route. Courant le long de la rivière, le gaillard cherchait désespérément un abri sûr où il pourrait passer la nuit quand il tomba sur une petite cache en dessous d'un tronc d'arbre. L'espace était petit mais il suffirait à le cacher pour quelques heures. Il passa la fin de sa nuit ici, ne dormant que sur une oreille pour éviter de nouvelles mauvaises surprises ...


    Musashi, pensée _ J'ai vraiment tout fait de travers hier soir, je n'ai rien retenu de ce que m'a dis Senseï ! J'ai laissé tomber pleins d'étapes, me croyant plus fort que Mère Nature et voilà le résultat, j'ai failli me faire bouffer deux fois. Quel idiot ! Il faut que je me ressaisisse !


Au petit matin, l'enfant se leva exténué. Cela ne faisait qu'un jour qu'il était dans cette forêt mais les épreuves qu'il venait de passer l'avait fatigué physiquement et moralement, n'ayant quasiment rien manger et ayant bu un minimum. Reconnaissant ses erreurs de la veille, il savait qu'il devait faire mieux aujourd'hui s'il ne voulait pas subir les mêmes tensions. Aux premières lueurs du jour, il se mit en route et cette fois, il serait prudent et mettrait en œuvre tout ce que lui a apprit Shiro. Longeant toujours ce cours d'eau, il avançait bien et toujours en direction du Sud. A chaque pas, il espérait bientôt apercevoir les remparts de Niten Ichi Ryu ou d'un lieu connu, lui permettant de partir à la recherche de son Senseï. Sur la route, il n'hésita pas cette fois à prendre son temps pour chasser et faire ainsi quelques provisions, mangeant sur la route ce qui était comestible sans le cuisiner. Même s'il n'avait plus qu'une nuit et une demi-journée devant lui pour atteindre sa destination, il ne voulait plus se précipiter et risquer inutilement sa vie. Après une bonne journée de marche, il observa le soleil et en déduisit qu'il allait bientôt faire nuit, il devait se construire un abri pour éviter les péripéties de la nuit précédente. En effet, il avait fais l'erreur de se coucher sur le sol le laissant ainsi sans protection pour de nombreux animaux. Qui plus est, il n'avait posé aucun piège pour ralentir ou au mois être prévenu de l'arrivée d'une présence. Il devait remédier à tout cela.

Il sélectionna un arbre ayant des branches solides, plus ou moins parallèles, puis il commença à ramasser des branches assez robustes pour soutenir son poids. Il les disposa ensuite de manière perpendiculaires aux deux branches porteuses pour se faire une base solide lui permettant de s'installer dessus. Voulant rendre son abri de fortune plus confortable, il prit des feuillages qu'il disposa sur toute la surface où il dormirait. Il fignola alors cette maisonnette en y incluant un toit en branchages, le protégeant ainsi d'une averse s'il venait à pleuvoir. L'abri terminé, il fallait maintenant qu'il mange un peu avant d'aller se coucher. Ne voulant pas attirer les bêtes près de son campement la nuit, il s'éloigna de quelques kilomètres pour préparer un feu et cuisiner les proies qu'il avait abattu. Le repas préparé, il festoya comme si c'était son dernier déjeuner, avalant avec gourmandise les fleurs et la viande cuite des animaux durement chassés. Le festin terminé, il retourna au campement et passa une nuit tranquille, loin des soucis qu'il avait eu la veille à cause des erreurs qu'il avait commises.

C'était aujourd'hui le dernier jour pour retrouver Shiro, il n'avait plus de temps à perdre. A l'aube, il se remit en route et avança rapidement, plus déterminé que jamais mais tout en gardant à l'esprit que le danger pouvait venir de partout. C'est pourquoi, il gardait toujours à porté de mai un ou deux kunaïs qui pourraient lui être bien utiles si l'occasion de les planter pouvait se faire. Au bout de quelques heures, l'espoir revint quand il aperçut au loin les remparts de son école. Peu de temps après, il y arriva, son maître étant devant les portes pour l'accueillir.


    Musashi _ Me revoilà maître. J'ai réussi à mettre en œuvre tout ce que vous m'avez appris pour survivre.
    Shiro _ C'est bien mon garçon. J'espère que tu auras compris des choses de cet enseignement et qu'il te servira lors de ton expérience sur le chemin de la Voie. Viens avec moi, il te reste encore beaucoup de choses à apprendre pour devenir véritablement l'un des nôtres.
    Musashi _ Bien maître. Je ferais comme vous le désirerez.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Flashback | Man VS Wild   Jeu 16 Aoû - 23:37

+ 26 XP.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Flashback | Man VS Wild   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Baptême de Wild Cloud
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Sarah Wild
» alignement wild du minnesota saison 10
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-