Partagez | 
 

 15 - La Première Page

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hana Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: 15 - La Première Page   Jeu 7 Fév - 22:13

15 – Première Page

Essoufflée, Hana cessa de courir. Elle était de toutes façons presque arrivée, et pouvait se permettre de ralentir un peu. Elle aurait voulu faire une pause, mais elle ne l’osa pas. Ce détour en lui même constituait déjà un caprice dangereux, et elle comptait ne pas miser encore plus sur sa chance. L’obscurité de la nuit qu’éclairait à peine une lune malade rendait l’orientation particulièrement difficile, mais à présent qu’elle avait adopté un rythme de marche plus lent, Hana était sûre de ne pas s’être trompée. Elle était au bon endroit. A mesure que cette région de la forêt lui devenait de plus en plus familière, elle ralentit encore le pas. Depuis le temps qu’elle imaginait cette scène, son passage imminent du fantasme au réel l’inquiétait.

« Et si je m’étais trompée ? Et si je faisais une énorme connerie ? »

Mais il était de toute façon trop tard pour faire demi-tour, et même si la possibilité de faire marche arrière s’était offerte à elle, Hana ne l’aurait probablement pas fait. Pour la première fois de son existence, elle se sentait maître du tracé de sa vie. Et si cette vie devait s’achever vite, du moins serait-elle morte libre. Les arbres s’écartèrent soudain, laissant place à une petite clairière au milieu de laquelle serpentait un sentier herbeux. Hana marqua un temps d’arrête et observa l’endroit. Les traces des évènements y étaient encore visibles : ici, l’herbe avait été retourné et peinait à reprendre ses droits, là, la végétation était encore noircie par endroit. Des semaines avaient passées, mais un œil avisé pouvait encore lire le récit du combat aussi sûrement que si une pancarte le racontait. Et, aux deux extrémités de la clairière, deux petits cairns de pierre se dressaient. Les tombes de Yahei et de son meurtrier, le Nuke-nin Hideki.
Comme dans un rêve, Hana s’approcha à pas lents de la tombe de son ami, et s’agenouilla. Quelques instants – secondes, minutes – passèrent avant que la jeune Uchiha ne se mette enfin à parler.

Hana – Salut Yahei. C’est moi… C’est Hana… C’est idiot, l’habitude... Mais après avoir dis « salut », j’ai failli ajouter « Comment ça va ? ». C’est le genre d’erreur qui t’aurait fait sourire probablement… Kumaro et Mizuki vont bien, ne t’en fais pas pour eux. Tes parents aussi. Enfin je crois, j’ai plus beaucoup de nouvelles, mais d’après ce que j’ai compris, ils s’en sortent très bien.

Elle se mordit la lèvre inférieur et se tut un peu.

Hana – Dois pas y avoir beaucoup de passage ici… Tu dois te faire chier, non ?


Quelque part, loin derrière elle, un oiseau de nuit poussa un cri.

Hana – Je… Je voulais pas que tu meures, Yahei… J’avais besoin de toi, moi… J’ai toujours eu besoin de quelqu’un pour me maintenir sur la route, et tu le savais…


Fermant les yeux une seconde, Hana revit danser devant ses yeux l’image de Yahei et de son torse ouvert.

Hana – Quel con… Qu’est-ce que tu avais besoin de jouer les héros, hein ? Tu n’aurais pas pu rester sagement couché ? Tu savais très bien que tu n’avais aucunes chances ! Et l’attaquer au contact… Pourquoi tu as fait ça ? Je sais… je sais … Tu as paniqué… Mais merde, Yahei… Merde ! Y a des gens qui avaient besoin de toi…

Elle prit une grande inspiration. Il fallait que tout ça sorte.

Hana – Ne t’en fais pas… Je sais … Je sais que ce n’est pas de ta faute. Tu avais été entrainé pour te battre, alors tu t’es battu. Tu ne connaissais pas Hideki, et Hideki ne te connaissait pas. Votre combat n’avait aucun sens, et n’a servi à personne. Vous avez simplement été l’un sur la route de l’autre, et vous avez fait tout ce que vous saviez faire : vous battre. Je voudrais te dire que Konoha a été en deuil, que le drapeau noir a été hissé et que ton nom a été honoré, mais tu saurais que je mens. L’affaire a été autant étouffée que possible, et tu as été oublié. Pas par tes parents, pas par tes amis… pas par ceux qui t’aiment… t’aimaient… t’aiment… Je sais pas comment faire mes phrases… Il faut que tu saches que j’ai compris tout ça, Yahei… Je sais qui est le vrai adversaire maintenant… Si il n’y avait pas eu de village, pas de Konoha, tu serais encore vivant. Mais les villages sont là maintenant, et ils se préparent tous à la guerre. Tu comprends ça, Yahei ? La guerre… Tu imagines les morts ? … Oui… J’étais sûre que tu comprendrais ! Tu m’as toujours comprise ! Tu sais aussi bien que moi que les Villages sont simplement… dangereux… mauvais… Trop puissants, trop avides… Pas assez humains… Ils doivent disparaître, Yahei, hein ? Oui… Oui ils doivent disparaître…


Elle parlait de plus en plus fort, maintenant, et sa voix n’aurait évoqué rien d’autre que la folie à quelqu’un qui serait passé à proximité.

Hana – Je vais le faire Yahei ! Je vais le faire pour toi ! Je ne sais pas comment, je ne sais pas pour combien de temps j’en aurai, mais je vais le faire ! Tu m’entends ? TU M’ENTENDS YAHEI ? JE VAIS LES METTRE A BAS ! TOUS ! TOUS ! … Tous… J’y arriverai… Regarde moi, Yahei…

D’un revers de sa manche, Hana essuya ses yeux.

Hana – Je dois y aller maintenant Yahei… Je dois y aller, ils vont me chercher tu comprends… Dire que je les ai trahis… C’est vrai, je les ai trahis… Mais je ne regrette pas… J’aurais voulu pouvoir te parler plus longtemps, il y a tellement de chose que j’aurais du te dire… Je… J’y vais… Je n’aurais pas du rester autant de temps… Mais je voulais… passer… Je… Je reviendrais. Un jour… Je vais me battre pour toi Yahei ! Je vais te venger, ne t’en fais pas ! Ou alors… ou alors…


« Ou alors je mourrai en essayant »
murmura une voix froide à l’intérieur de son crâne.

Hana se releva d’un bond. Elle allait éclater en sanglots, elle le savait, mais elle ne voulait pas être à côté de Yahei quand ça arriverait. Il devait déjà avoir suffisamment de problèmes à régler de son côté. Surement. Elle fit volte face et s’apprêta à partir, mais son regard tomba sur la tombe de Hideki. Elle s’en approcha.

« Grouille toi Hana, tu as déjà traîné dix fois trop ! »

Hana – Hideki… Peut-être que tu le sais déjà… Mais Toru est mort… Ce n’est pas moi qui l’ai tué. J’aurais bien voulu. Mais c’était il y a lon… Non… Non ce n’était pas il y a longtemps c’était il y a à peine quelques jours… Ca semble loin c’est tout… Je voulais juste dire… Je ne sais pas… Maintenant, je me dis que j’aurais bien voulu vous comprendre… Vous parler… Pas se battre, juste discuter… Vous veniez de Kumo, hein ? … Trop tard pour savoir j’imagine… Je suis sûre que Yahei ne t’en veux pas… J’espère vraiment que tu as retrouvé Toru. Je… Je vais y aller aussi… Si je rencontre quelqu’un de Kumo un jour, je lui parlerai de vous deux... Qui sait ? Peut-être que quelqu’un connaîtra votre histoire ? Et puis… Peut-être quelqu’un voudrait savoir où est votre tombe aussi… Je… Non rien… Au revoir Hideki… Adieu.


Hana se détourna de la clairière et se mit à courir droit vers l’Ouest, loin de la clairière, loin de la tombe de son ami et de celle de son ennemi, loin de Konoha. Vers le Pays des Rivières. Vers sa première étape. La première page de son existence était achevée. Il était temps d’en écrire le chapitre suivant. Un chapitre au titre tout trouvé.

Hana Uchiha la Nuke-Nin.

Fin du Chapitre I !


Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 15 - La Première Page   Mer 13 Fév - 23:11

Hana + 10 XP


Une ombre se déplace silencieusement dans la nuit... Vous n'arrivez pas à le distinguer clairement, seules ses deux grands yeux reflétant la lumière de la lune vous observent, vous inspectent jusqu'au plus profond de votre âme... Il sait tout de vous, de vos pensées, même les plus intimes. Au delà de son aspect spectrale et de son regard démoniaque, son rire.... mais quel rire ! Un rire à vous glacer le glacer le sang, peu importe les moyens, ce rire venu de l'autre monde vous poursuivra jusqu'à votre trépas.

Néanmoins, n'ayez crainte ! Il ne vous fera rien, ce n'est qu'un observateur tel une faucheuse attendant patiemment de pouvoir trancher le fil de votre vie. Non, il vous suivra encore plus fidèlement que votre ombre, guettant la moindre action de votre part, vos futures batailles ou autres hauts faits épiques. Il sera aux premières loges de tous les évènements importants de votre vie, parfois même le seul spectateur.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première Page.
» 01. La Première Page
» [Inscription] Comment ouvrir le Grimoire ? - Première page
» Sur chaque première page, on écrit une histoire. Et si sur celle-ci, on écrivait la notre ?[Taylor Dark/Zack Evans]
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Pays du Feu-