Partagez | 
 

 Cité Interdite - Autel de Shiun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Cité Interdite - Autel de Shiun   Lun 22 Juil - 10:50


Cité Interdite - Autel de Shiun



L’autel de Shiun est un lieu tenu secret situé en dessous de la salle de méditation. Sans aucune fenêtre, elle met néanmoins en valeur une étrange statue, représentation inédite du dieu jumeau. A la fois ange et démon, c’est également ici que le Grand Prêtre entre en contact avec lui.

MessageSujet: Re: Cité Interdite - Autel de Shiun   Lun 22 Juil - 11:08

Le tournoi était terminé. Shimei l’avait emporté, mettant ainsi toute la division de Kinoko en valeur. Alors le grand prêtre l’invita à le rejoindre pour lui décerner le titre de Champion de Kumo. Mais tout ceci n’était pas l’événement le plus important. Il fallait regarder dans les coulisses.

Une ombre fit un signe et plusieurs gardes aidèrent Daiki à se relever. Tout le monde pensèrent qu’ils l’emmenaient discrètement pour se reposer, et laisser au vainqueur le doux goût de la victoire. Mais là aussi, ils se trompaient.

Daiki fut le témoin de tout ceci. Il vit les gardes l’emmener au temple alors que tout le monde était à la tour du Raikage. Il vit les gardes l’emmener dans la salle de méditation, lieu réservé au Daimyo, au grand prêtre et au Kage. Il les vit également ouvrir le passage secret et l’aider à descendre les marches. Puis après il ne vit plus rien, pas avant d’arriver au niveau des torches enflammées, car la pièce était totalement obscure.

Enfin, il le vit lui, il semblait l’attendre : le Daimyo de la foudre.

[Daimyo de la foudre] « Tu as bien combattu Daiki Datarame. Tu aurais dû gagner d’ailleurs. Mais le tournoi t’empêchait d’utiliser toute ta force, c’est tout à ton honneur. »

Le personnage illustre prit un flambeau et alluma plusieurs torches. La salle se dévoilait petit à petit tout en exposant son plus grand trésor : une statue gigantesque de trois mètres de haut.

[Daimyo de la foudre] « J’ai reconnu ta puissance, et j’ai cru reconnaître là l’homme qui pouvait m’aider à protéger ce temple, un général. »

Les gardes sortirent et laissèrent la place à trois prêtres. Ils avaient une bassine et deux récipients dorés dans les mains. Ils placèrent un drap sur l’autel et l’entourèrent de flambeaux. Le Daimyo ouvrit l’un de ces récipients et en sortit une pilule.

[Daimyo de la foudre] « Mais il y a deux inconnues : est-ce que toi-même tu acceptes cette fonction, et est-ce que tu acceptes de te soumettre au jugement de Shiun pour qu’il reconnaisse ta puissance ? »

Il plaça délicatement la pilule dans la main du soldat. Puis il recula d’un pas et se laissa coiffer d’une peau d’ours par les trois prêtres présents.

Daiki devait prendre une décision mais elle devait être mesurée.
Kabashi Senjago
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cité Interdite - Autel de Shiun   Mar 23 Juil - 3:20

Daiki avait perdu son dernier duel dans l'arène, cela ne lui posait pas de problème outre mesure, étant donné que l'utilisation du chakra avait été limité à son plus bas niveau. Le chuunin savait que son expérience et son talent lui permettaient de se sortir des situations délicates, mais là, la chance était son seul refuge, et elle ne lui avait pas autant souri que d'habitude ce jour-là. Certes il avait atteint la finale du tournoi, mais il s'était effondré au pied du mur. Il était allongé sur le sol, et admirait le ciel éclatant de l'été, il n'entendait plus le bruit de la foule, non pas qu'il avait du mal à percevoir leurs acclamations pour le vainqueur, mais il ne souhaitait pas les entendre. Puis contre toute attente, quelqu'un s'approcha pour le remettre sur pied, il n'en avait pas envie, il voulait juste se reposer, faire un petit somme peut-être. Il n'était pas particulièrement épuisé, mais la chaleur, le bruit et la défaite avaient suffi pour le rendre totalement inerte. Mais les gardes le soulevèrent, il reprit alors lentement ses esprits, ne pensant qu'à s'allonger et profiter d'un bon lit.

Mais les choses ne se passèrent pas ainsi, Daiki remarqua rapidement que le chemin qu'ils prenaient n'était pas celui de sa maison, mais celui du temple. Peut-être le laisseraient-ils se reposer en ces lieu, afin de récupérer au mieux. Non, cela n'avait aucun sens, il s'agissait simplement d'un tournoi qui devait déterminer le meilleur combattant, et il ne l'était pas. Pourquoi ces hommes le traînaient-ils en ces lieux, qu'il ne connaissait pas d'ailleurs. Ils descendirent des escaliers, dans les profondeurs du temple, seules les torches permettaient encore de se mouvoir. Une odeur humide et de mousse lui chatouilla les narines, lui indiquant qu'ils étaient bien en dessous du temple.

Puis à la lumière des torches ils puent distinguer un petit groupe de personnes rassemblés là, en habits de cérémonie. Il n'en croyait pas ses yeux, pourquoi était-il ici, lui qui avait perdu. Le Daimyo et trois prêtres étaient-là, se tenant face à lui, prêts à célébrer on ne sait quel rite initiatique. Daiki aimait de moins en moins l'ambiance qui régnait en ces lieux.

Le Daimyo s'adressa alors directement à lui.

[Daimyo de la foudre] « Tu as bien combattu Daiki Datarame. Tu aurais dû gagner d’ailleurs. Mais le tournoi t’empêchait d’utiliser toute ta force, c’est tout à ton honneur. »

Daiki comprenait, du moins partiellement, la raison de sa présence en ce lieu secret. Mais cela n'aurait pas du se passer comme ça.

[Daimyo de la foudre] « J’ai reconnu ta puissance, et j’ai cru reconnaître là l’homme qui pouvait m’aider à protéger ce temple, un général. »

Un général ? Daiki n'aimait pas les responsabilités, et encore moins la manière dont les grands pontes avaient tendance à en abuser. Il n'était qu'un simple stratège, un rat de bibliothèque. Juste un gars qu'on ne remarque que bien malgré lui. Cependant l'idée de prendre du galon au sein du village lui donnait également de la satisfaction, preuve que les efforts concédés n'avaient pas été vains. Le chuunin retournait la question dans tous les sens, son instinct lui disait de laisser tomber, mais son sens du devoir lui disait également qu'il ne pouvait pas se permettre de se montrer déshonorant envers le Daimyo. En tout cas, le refus serait vu comme une marque de faiblesse, ou voir même une certaine forme de trahison.

[Daimyo de la foudre] « Mais il y a deux inconnues : est-ce que toi-même tu acceptes cette fonction, et est-ce que tu acceptes de te soumettre au jugement de Shiun pour qu’il reconnaisse ta puissance ? »

Daiki n'avait pas vraiment beaucoup de temps pour se faire à l'idée, tout était si précipit. Et maintenant il devrait se soumettre au jugement de Shiun, lui un non-croyant, qui n'a jamais regardé les coutumes religieuses que comme une partie du folklore du village. Les questions fusaient à toute allure, mais aucune ne semblait être meilleure qu'une autre. Daiki fouilla dans sa poche, il en sorti sa pièce fétiche, il l'avait prise pour le tournoi, juste pour se porter chance, d'une certaine façon. Après un moment de réflexion, il comprit enfin ce qu'il devait faire, rester naturel, le Daimyo ne s'était probablement pas intéressé à lui par hasard, et son dossier s'était probablement retrouver entre les mains du dirigeant.

[Daiki Detarame] « Vous me connaissez probablement déjà, vous devez avoir lu mon dossier. Vous me mettez au pied du mur, et c'est sûrement la seule manière adéquate que vous auriez pu trouver pour me conduire jusqu'ici pour me faire une telle proposition. »

Il marqua une petite pause, réfléchissant à la suite des événements, il n'aimait pas l'idée de se retrouver leader, mais d'un autre côté il en avait les compétences, même s'il lui manquait l'atout essentiel, la poigne d'un leader. Il prit la pièce, et tout en regardant fixement le Daimyo il la lança, aussi haut que possible.

La pièce retomba dans le creux de sa main. Le Daimyo ne semblait pas particulièrement touché par cette inconvenance, mais les prêtres devaient au moins se sentir offensés.

[Daiki Detarame] « La chance est capricieuse ces temps-ci, je perds le tournoi, et me voilà maintenant sur le point d'accepter votre offre de devenir général. Et j'imagine que la pilule est un moyen comme un autre de prouver ma loyauté, ou peut-être pas. Bref, je tente le coup, je n'aime pas l'idée de perdre mon petit quotidien, mais d'un autre côté je souhaite faire de mon mieux pour le village. Alors donnez-moi cette pilule, qu'on en finisse. »

Il n'avait rien à perdre à tenter sa chance, une place de choix comme celle-ci lui permettrai au moins de faire peser davantage ses idées sur la manière dont doit être géré le village.


« Un homme est plus un homme par les choses qu'il tait que par celles qu'il dit. »

MessageSujet: Re: Cité Interdite - Autel de Shiun   Mar 23 Juil - 13:23

Daiki choisit alors d’avaler cette pilule, ce qui le fit chanceler presque immédiatement. Deux prêtres le rattrapèrent in extrémiste. Daiki n’était encore conscient que pour quelques instants. Le Daimyo décida tout de même de lui adresser un dernier message.

[Daimyo de la foudre] « J’attends du général un profond sens du devoir, une loyauté sans faille envers son pays et une croyance aveugle à Shiun. J’espère que tu acquerras ces trois points très rapidement. »

Il mouilla le front de Daiki à l’aide de l’éponge présente dans la bassine. Celui-ci venait de perdre connaissance sous l’effet de la drogue combinée à la fatigue. Le rituel pouvait commencer. Les deux prêtres l’allongèrent sur l’autel tandis que le troisième continuait d’humidifier le corps inerte de celui qui remplacerait Tenson, le prochain Raikage.

Sous sa peau d’ours, le Seigneur de la foudre sortit de son socle la pierre de divination, celle pour laquelle il s’était absenté tant de temps, celle qui allait permettre de faire de Daiki l’élu de Shiun. Il avait peut-être perdu le titre de Champion de Kumo, mais il allait gagner bien plus.

Les prêtres choisis pour encadrer le rituel étaient sourds, et il y avait une raison simple à cela. Seul le Daimyo et le Grand prêtre devaient connaître les paroles divines de la tablette, une sécurité en quelque sorte. Les mots résonnèrent dans la cavité humide de ce sanctuaire, des mots issus d’une langue inconnue.

La Daimyo utilisa le raiton sur la Statue, qui s’anima aussitôt d’étranges étincelles. Tout ce qui se passait ici était top secret. Le rituel lui-même bien sûr, mais aussi le langage de la tablette et le fait que le Daimyo savait utiliser le chakra étaient autant d’informations qui devaient rester ici, cachées à jamais.

Quand la lecture reprit, les étincelles passèrent du violet au noir en quelques instants. Les prêtres, ainsi que le Daimyo reculèrent. Et quand la voix du Seigneur féodale se fit plus forte, un éclair d’une obscurité surprenante frappa le corps de Daiki au niveau de l’épaule.

Ceci marqua la fin du rituel et, s’il survivait, l’avènement du premier être élu de Shiun à Kumo. Satisfait, le Daimyo quitta le sanctuaire, laissant le soin aux gardes qui descendaient d’amener Daiki dans ses appartements.

***

Acquisition de deux nouvelles techniques secrètes. Je te les envoie par MP, il faudra les copier dans ta partie Secrets. Félicitations,  te voilà Raikage ^^
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cité Interdite - Autel de Shiun   Lun 12 Aoû - 15:47

Daiki : +11Xp
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cité Interdite - Autel de Shiun   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quartier Résidentiel - Abords de la Cité Interdite
» Cité Interdite - Chemin de la Cérémonie - 0.1 - Sécurité
» Cité Interdite - Terrain d'entraînement
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Sequences archivées - 3e version-