Partagez | 
 

 Tour du Raikage - Les Hauteurs - 0.1 - Kokei & Daiki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kabashi Senjago
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Tour du Raikage - Les Hauteurs - 0.1 - Kokei & Daiki   Ven 9 Aoû - 14:07

Daiki et Koge s’étaient installés dans le bureau du Kage, la pièce avait été rapidement nettoyée afin de laisser un bureau vide de paperasse inutile et un environnement donc plus accueillant. Daiki épluchait la fiche de Kokei, mais cela n’était que d’une utilité secondaire, il l’avait déjà rencontré et s’était battu avec lui. Rien ne pouvait le faire changer d’avis sur les capacités du jeune homme, seul un point l’inquiétait, sa naïveté. La conversation qu’il avait eue avec lui avait montré un jeune homme dont l’attitude semblait marquer par un certain manque de perception. Mais cela il pouvait l’acquérir avec l’expérience, et Daiki voulait s’y prendre au plus tôt.

Cependant il ne serait pas seul, le Raikage comptait l’associer avec un autre jeune prometteur du village, Shimei, celui qui l’avait défait au tournoi par sa force physique. Tous deux étaient encore des pierres brutes qu’il faudrait tailler afin d’obtenir le plus beau des diamants. Un duo de guerriers comme celui-ci pourrait être une très grande force de frappe pour le village de Kumo, mais également une épée que Daiki pourrait planter dans le cœur de leurs potentiels adversaires. En faire des élèves ne serait pas une chose aisé, il ne pourrait pas leur enseigner à se battre, mais il pourrait faire d’eux des généraux, sur le long terme bien sûr. Bien évidemment le Raikage ne révélerait pas de but en blanc son plan, mais il donnerait suffisamment d’informations aux deux futurs genins pour qu’ils soient attirés par la proposition.

Shimei fut le premier à se présenter, le garçon possédait un physique impressionnant pour son âge, Daiki se souvenait encore des coups qu’il avait reçu lors de la finale. Et l’interdiction d’utiliser tout son chakra lui avait coûté la victoire. Koge était assis dans un coin de la pièce, observant la conversation à distance, le Raikage avait tenu à ce qu’il soit présent comme une sorte de témoin, mais aussi en tant que conseiller afin d’aider Daiki dans le cas où l’un des shinobis convoqués se montrerait réticent.

« Bonjour, je suis Shimei. Vous m’avez convoqué. »

Le garçon semblait perturbé, peut-être était-ce parce qu’il était impressionné de se retrouver ainsi dans le bureau du Kage, où tout simplement s’étonnait-il de voir l’homme qu’il avait vaincu au tournoi assis dans cette chaise.

« En effet. Prends place. » Il pointa de ses yeux la chaise qui lui faisait face, l’aspirant s’exécuta et s’assit dans le fauteuil.
« J’attends un autre shinobi, mais nous allons commencer sans lui, nous sommes légèrement en avance. En réalité j’ai une proposition à te faire, rien de bien compliqué, mais je peux t’assurer que ce sera palpitant et que tu verras du pays. » Daiki profita du temps que Shimei ingurgite ses paroles pour s’allumer une cigarette. Celles-ci étaient rangées dans un étui qu’il gardait toujours sur lui, il gratta l’allumette et la porta à l’extrémité de la feuille roulée. Celle-ci s’embrasa et une volute de fumée se dissipa dans l’air, qui devait déjà empester la nicotine, l’odeur ne mettait que peu de temps à s’incruster dans une pièce, mais Daiki ne la ressentait plus depuis bien longtemps.

TOC TOC TOC

On frappa d’une main lourde sur la porte de bois, il s’agissait probablement de Kokei, Daiki fit signe à sa secrétaire d’aller ouvrir. C’était bien celui qu’il attendait.

« Bonjour Kokei, assis-toi. Comme j’étais en train de le dire à ton camarade j’ai une proposition à vous faire. Vous êtes tous les deux très talentueux et je pense qu’une association pourrait vous être bénéfique, j’ai pu admirer vos capacités lors du tournoi, et tout deux possédés de grandes capacités de combats, de guerriers je dirais même. Ma proposition est simple, devenez mes élèves. Disons que cette formation consisterait à faire de vous ce que votre talent mérite. N’entendez pas par-là que je vous apprenne à vous battre, non, ce n’est pas l’objectif. Mon idée est de vous inculquer les sciences militaires, l’art de la guerre et plus encore. »

Daiki savait que la proposition était intéressante, mais il ne savait pas si ces jeunes recrues se rendaient compte de leur potentiel. Daiki observait les deux jeunes gens, tout en jouant avec une pièce qui traînait sur le bureau. Il avait amené la proposition du mieux qu’il pouvait, mais il lui était impossible de savoir ce qu’en penseraient les deux aspirants.


« Un homme est plus un homme par les choses qu'il tait que par celles qu'il dit. »

MessageSujet: Re: Tour du Raikage - Les Hauteurs - 0.1 - Kokei & Daiki   Jeu 15 Aoû - 16:39

C'était l'heure de la convocation. Kokei avait mis fin à son entrainement, et, après s'être rincé, s'était rendu à la tour du raikage. Il portait un simple justaucorps noir, et un pantalon ample par dessus. Ses bras et ses épaules étaient nu, révélant à quiconque y faisait attention l'entrainement intensif auquel le jeune homme s'était soumis depuis le tournois. Il avait gagné en force, en agilité, mais également en résistance. L'entrainement avait transformé ses traits encore fins en lignes sèches, comme taillées au couteau, et son regard était plus dur que lors de son arrivée.

En grimpant les marches qui le menait au bureau de Daiki, l'aspirant se rappela sa première rencontre avec un Kage. Tenson était une force de la nature, ce qui n'était pas le cas de son successeur. Ce dernier, toutefois, possédait des capacités intellectuelles certainement supérieures. Il était plus difficile de prédire ce qu'il pensait, et ce dont il était capable. Un bon manipulateur de Chakra, en tout cas. C'est cela qui lui avait couté la victoire, lors du tournoi... Les poings du jeune homme se serrèrent brièvement, à la pensée de sa défaite et de la colère qu'il entretenait envers ceux qui l'avait abandonné, comme l'ancien Raikage, et ses propres parents. Néanmoins, c'est l'air neutre et parfaitement calme qu'il toqua à la porte du chef de Kumo, et y entra lorsqu'il y fut invité.

Ryukin hocha brièvement la tête en signe de salut. Une première fois envers le Kage, car il était la personne la plus importante dans cette pièce. Puis, après un bref coups d'oeil en direction d'un homme qu'il ne connaissait pas, et en direction de Shimei, le gagnant du tournois, il hocha la tête une seconde fois, plus discrètement cette fois, avant de prendre place. Il serait volontiers rester debout, mais il finit par s'asseoir comme on l'y avait invité. Une odeur l’agressa légèrement, mais il reconnut l'odeur du tabac, qu'il avait déjà senti sur Daiki lors de leur première rencontre.

Le Dragon d'or écouta la proposition du Kage sans dire un mot, mais était particulièrement attentif. Visiblement, l'homme avait de grands projets pour eux. Il n'avait toutefois pas dit grand chose pour le moment, se contentant d'énoncer quelques phrases qui sonnaient plutôt creux aux oreilles du jeune homme. Certes, il appréciait le fait que l'on reconnaisse ses talents, mais cela n'était pas suffisant pour vraiment l'intéresser. Il se décida donc à prendre la parole, de façon polie, mais ferme toutefois.


"Qu'attendez-vous exactement de nous ?"


Il marqua une brève pause, avant de reprendre, se rappelant de quelque chose qui le tracassait depuis quelques jours.

"Et qu'en est-il de notre grade ?"

Kokei avait ouïe dire que les tournois étaient de bonnes occasions pour tester les capacités des ninjas, et éventuellement distribuer des promotions, mais il n'avait reçu aucunes notes officielles depuis lors. Etait-il toujours un simple aspirant, c'est-à-dire un shinobi potentiel, ou était-il maintenant officiellement un membre de l'armée de Kumo ? Et allaient-ils recevoir de l'équipement, ou autre ? Tant de questions qui attendaient une réponse, et que le jeune homme poserait certainement d'ici à la fin de l'entretien...

Quand à la proposition du Kage... Elle n'était pas inintéressant en soi, mais demeurait trop floue pour provoquer un vrai enthousiasme chez l'orphelin, désormais bien plus amer et moins optimiste qu'à son arrivée dans le village...




Assassin Sadique et Masochiste


"Le plaisir dans la douleur... La liberté dans la mort."
(Anciennement Kokei Ryukin)
Kabashi Senjago
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Tour du Raikage - Les Hauteurs - 0.1 - Kokei & Daiki   Lun 19 Aoû - 3:27

La réponse que reçu Daiki ne le surprenait pas, il avait trop rêvé en pensant faire adhérer ses deux jeunes gens juste en leur faisant miroiter les enseignements d’un Kage encore très jeune, à peine plus vieux qu’eux en réalité. Il devrait faire preuve de subtilité, ne pas trop en révéler non plus. Il aspira une bouffée dont il éjecta la fumée en direction du plafond, puis il reprit la parole.

« Ne vous inquiétez pas pour votre grade, vous n’avez plus rien à faire en tant qu’aspirant. Vous êtes Genin désormais, et ceci même en cas de refus de votre part. Si je vous ai fait venir ici c’est pour que vous m’offriez quelque chose. » Il marqua une courte pause, et lâcha du bout des lèvres les mots que les deux aspirants attendaient avec impatience. « Vos vies ». Koge se leva et prit à son tour la parole, sans que Daiki ne lui demande quoi que ce soit, mais le Kage savait qu’il ne s’agissait pas d’un homme que l’on peut empêcher de penser.

« Tu ne devrais pas parler ainsi, ce ne sont encore que des jeunes. »

« Comme nous il n’y a pas si longtemps ! » Le ton était ferme, et un silence de plomb s’installa dans le bureau.

« La requête est simple, êtes-vous prêt à vous dévouer à la cause de ce Pays ? Vous devez surement déjà être capable de comprendre que cela nécessite que vous donniez votre parole de sang. J’étais samourai avant d’être chef de tout ce foutoir. Et seul je ne pourrais rien faire. Si vous acceptez vous deviendrez des piliers. Je ne voulais pas vous faire miroiter des rêves trop grands, l’ambition tue le travail. Pour le moment je tiens à faire de vous de bons shinobis, ensuite nous verrons si je peux faire de vous des hommes d’honneur… »

Soudain Shimei l’interrompit, il semblait que quelque chose d’anormal était en train de se produire.

[Shimei] «  Je ne suis pas Shinobi de Kumo Monsieur. J’ai été envoyé par le Chef Commandant de l'avant-poste d'Hayashi, où j'ai mes fonctions. Je ne suis donc ni aspirant, ni genin. Je suis défenseur d'Hayashi. »

Daiki n’avait pas vraiment eu le temps de trier la paperasse et apparemment personne ne s’en était particulièrement soucié, seul un document indiquait qu’il participait au tournoi, et Daiki l’avait affronté, mais il pensait réellement avoir affaire à un shinobi depuis le début. Cependant le Raikage ne se laissa pas démonté, peu importe le but de sa visite, l’idée de l’intégrer dans les forces de Kumo ne changerai pas.

« Je vois. Et que me vaut l’honneur de recevoir l’un des hommes de l’avant-poste d’Hayashi ? »

Daiki se moquait pas mal d’où il venait, son seul but était de recruter deux jeunes hommes intéressants, mais il fallait tout de même vérifier de quoi il s’agissait. Après tout il avait participé au tournoi et l’avait emporté, face au nouveau Kage qui plus est, donc il ne devait pas être un simple soldat. Concernant Kokei, et bien cela attendrait, et puis autant tout de suite le mettre dans le bain des discussions du village.

HS:
 


« Un homme est plus un homme par les choses qu'il tait que par celles qu'il dit. »

MessageSujet: Re: Tour du Raikage - Les Hauteurs - 0.1 - Kokei & Daiki   Lun 19 Aoû - 12:02

Spoiler:
 


Il était maintenant officiellement un Genin de Kumo. C'était là le premier pas qui le conduirait vers les sommets. Kokei s'était juré de devenir fort, afin de ne plus jamais avoir à souffrir. Il avait perdu ses parents, été abandonné par son mentor. Et pour cela, il devait progresser en tant que ninja, apprendre de nouvelles techniques, s'entrainer sans relâche. Les promotions étaient à la fois une forme de reconnaissance pour son talent, mais aussi et surtout une nouvelle possibilité pour progresser...

Le Raikage ne sembla ni surpris, ni offensé par la réponse de Ryukin. Ce dernier avait fait attention de ne pas se montrer insultant, mais certaines personnes auraient pu se mettre en colère. Son manque d'enthousiasme évident pouvait être blessant. Mais, au moins, on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas assez réfléchir, ou de se précipiter bêtement et naïvement. Il préférait demeurer discret, et attendre d'en savoir plus. Cela ne l'empêcha pas de réagir rapidement aux dernières paroles de Daiki.


"J'ai voué ma vie à Kumo lors de mon arrivée dans ce village."

C'était à la fois une bonne réponse, mais peut-être pas exactement celle qu'attendait le Kage. Ce dernier n'avait pas demandé qu'ils offrent leur vie au village, mais bel et bien à lui même. Est-ce que cela signifiait la même chose à ses yeux ? en tant que chef du village, il était en mesure de leur donner des ordres, et donc d'utiliser leurs vies comme il le souhaitait. Mais si ses intérêts différaient de ceux du village ? Peut-être était-ce cela qu'il désirait savoir. Où allait leur fidélité ?

Daiki précisa ensuite ses propos. Se dévouer à la cause du Pays ? Et bien, c'était pour cela qu'il était là. Et s'il voulait devenir plus fort, il devait de toutes façons demeurer dans ce village, encore un peu. Le Kage mentionna les samouraïs, parla d'honneur et d'autres choses. Cela n'intéressait pas spécialement Kokei, aussi garda-t-il le silence. Libre à chacun de l'interpréter comme il le voulait. Devenir un homme d'honneur ne signifiait rien pour lui, et n'était certainement pas un objectif pour le Dragon d'or.

C'est à ce moment que Shimei prit la parole. Il mentionna le fait qu'il n'était pas un Shinobi, mais un défenseur de l'avant-garde d'Ayashi. Qu'est-ce que cela signifiait ? Kokei n'en avait jamais entendu parler. Il y avait fort à parier que la surprise qu'il éprouvait devait se lire sur ses traits. Il fallait dire que l'histoire n'avait jamais été son fort, et l'avait toujours profondément ennuyé.

Et aussi... Comment quelqu'un qui n'était pas un shinobi avait-il pu gagner le tournoi ? C'était impensable. La différence de niveau entre le jeune homme et Kokei était flagrante, pourtant ! Ryukin savait qu'il était en mesure d'écraser celui qui se tenait à côté de lui. Il se demanda d'ailleurs si travailler avec lui n'allait pas être une gêne. Il risquait de ne pas pouvoir progresser avec un tel compagnon ! Malgré ses pensées, Kokei préféra garder le silence. Il était désireux d'attendre la réponse de chacun, et, surtout, d'en apprendre plus sur les desseins du Kage...


Assassin Sadique et Masochiste


"Le plaisir dans la douleur... La liberté dans la mort."
(Anciennement Kokei Ryukin)
Kabashi Senjago
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Tour du Raikage - Les Hauteurs - 0.1 - Kokei & Daiki   Mar 3 Sep - 2:39

Le jeune aspirant avait réagit semble t-il positivement à la proposition de Daiki, mais avant de reprendre leur entrevue, il devait d'abord savoir ce qu'il en était de ce Shimei et de la raison de sa venue à Kumo, et surtout pourquoi avait-il participé au tournoi sans être un shinobi. La réponse du jeune homme fut claire et concise.

[Shimei]"Le commandant cherchait quelqu'un de l'avant-poste pour participer au tournoi. De part mes capacités, la mission m'a été confiée. Je ne connais en rien les motivations du Chef Commandant mais je devais faire de mon mieux pour remporter le tournoi, chose que j'ai faite avec brio comme vous avez pu le voir."

Nul doute qu'il possédait une grande force physique, plus grande que celle de Daiki en tout cas, mais le tournoi n'était qu'un jeu et Daiki avait été forcé d'y participer par la directive du Kage, et à un niveau inférieur à sa force. Mais le samourai ne le regardait pas de haut pour autant, humble il était, comme tout les guerriers qu'il avait pu côtoyer auparavant.

[Daiki]"Et quels sont tes ordres désormais ? Tu restes, tu repars ?"

Quel était le but final de cette mission ? S'il s'agissait seulement de montrer au Daimyo la force du clan Hayashi c'était une réussite, mais nul doute que quelque chose d'autre devait se cacher derrière cette façade, le Commandant en Chef n'aurait pas envoyé l'un de ses meilleurs hommes juste pour bomber les muscles, en tout cas ce n'était pas le souvenir qu'avait Daiki des samourais.

[Shimei]"Oui. L'idée était d'attirer l'attention du Tacticien, montrer que nous ne savons pas que être des défenseurs mais que nous pouvons aussi attaquer. Nous espérons qu'il changera d'avis à notre sujet."

Aucune information superflue n'avait été donné, c'était bien là le style de l'armée. Daiki ne connaissait que vaguement l'avant-poste d'Hayashi comme étant auparavant l'un des lieux regroupant la crème de l'armée du pays de la foudre. Mais tout cela avait disparu avec l'arrivée du chakra, tout comme la confiance qu'on leur accordait. Cependant le Raikage ne souhaitait pas laisser passer l'opportunité de récupérer de quoi grossir les forces armées du pays.

[Daiki]"Très bien. Dans ce cas je t'ai fais perdre ton temps pour rien. Tu peux retourner à l'avant-poste. Mais j'aurai une question à poser au Chef Commandant, de la part d'un ancien samouraï disons. Serait-il prêt à travailler de concert avec Kumo, je sais que les samouraïs ont largement perdu de leur valeur, et j'en suis désolé. Mais votre aide pourrait nous être bénéfique, sans aucun doute, surtout avec des combattants comme toi."

[Shimei]Le chef commandant n'a pas le droit de quitter l'avant-poste, c'est une de nos règles. Mais à mon avis que c'était ce qu'il voulait. Faîtes venir quelqu'un à Hayashi et je suis sûr que c'est ce qu'il vous demandera."

De la jugeote, des gros bras, Shimei avait tout d'un futur leader, le voyage vers l'avant-poste d'Hayashi permettrait peut-être de récupérer d'autres bons éléments comme lui, ou au moins récupérer la puissance militaire que représente ce groupe. Daiki savait que leur camp se situait en aval du fleuve, le voyage ne serait pas très long, et en voyant Kokei, il jugea qu'un compagnon de voyage ne serait pas de trop.

[Daiki] «Nous pourrions partir avec vous, je pense qu'un accord entre nos deux armées ne peut-être que bénéfique. Mais avant cela j'ai encore plusieurs choses à voir avec notre jeune aspirant. Alors pourriez-vous nous laisser seuls ? »

[Shimei] »Bien sûr »

Et il quitta la pièce dans un salut des plus humble et respectueux qui soit. Le Raikage pouvait désormais reprendre sa discussion avec le jeune aspirant, et lui expliquer plus en détails le but de son engagement.

[Daiki] « Bon, revenons à la proposition. Je voulais simplement savoir jusqu'où tu es prêt à aller pour Kumo. J'attends de toi que tu puisses, plus tard, accomplir toute sorte de missions, mais j'attends également à ce que tu sois capable de devenir un meneur d'homme. Un officier de haut-rang en quelque sorte, juste au-dessus de juunin disons. Mais cela viendra plus tard bien sûr, mais sache déjà que tu es désormais officiellement Genin. Cela te donne donc le droit à participer à des missions, alors que dirais-tu de m'accompagner à l'avant-poste d'Hayashi. Koge tu pourras t'occuper du village pendant mon absence ? »

[Koge] « Si tu y tiens, mais je promets pas d'être le plus disponible des intendants »

Daiki commençait à mettre ses cartes en place, afin de donner à Kumo une force militaire digne de ce nom. Ce n'était pas sa tasse de thé que de négocier, mais c'était désormais son travail, et l'abandon de sa petite vie tranquille en serait la première tâche. 


« Un homme est plus un homme par les choses qu'il tait que par celles qu'il dit. »

MessageSujet: Re: Tour du Raikage - Les Hauteurs - 0.1 - Kokei & Daiki   Mar 3 Sep - 12:55

Une mission, enfin ! Kokei avait suivi la discussion entre Le Raikage et Shimei. Ce dernier parlait humblement, mais ses propos manquaient de modestie. Avec brio ! Décidément, le jeune samouraï, puisqu'il s'agissait bien d'un de ces guerriers dépassés, était bien sûr de lui. Pourtant, la différence de niveau entre lui et les deux shinobis à côté de lui était perceptible. Kokei sentait qu'il était plus rapide et plus fort que son voisin. Et Daiki, lui, était Kage ! Sa maîtrise du Chakra lui conférait un avantage incommensurable sur le jeune prétentieux.

Le Dragon d'Or n'avait pu retenir une grimace en entendant Shimei parler. Décidément... Comment un être aussi faible pouvait-il se révéler aussi arrogant ? Ryukin eut envie de lui dire qu'il avait eu de la chance, que sa victoire n'était pas méritée, mais simplement due à un concours de circonstances. Mais il demeura silencieux, sa mâchoire palpitant de colère. Il ne parlerait pas, ne serait-ce que parce qu'il n'y avait pas été invité, mais aussi parce qu'il savait qu'on ne lui pardonnerait pas les propos qu'il avait envie de cracher au visage de son voisin.

Lorsque Shimei fut enfin sorti de la pièce, Kokei se calma. Il sentit la tension quitter ses muscles, et le sang revenir dans les jointures de ses mains, devenues blanches à force de serrer ses poings. Il détestait ces personnes faussement modestes. D'ailleurs, il détestait les personnes modestes de façon générale. Il n'y avait jamais vraiment été confronté, mais la présence du samouraï lui avait fait réaliser ô combien il détestait cela. Et ô combien il avait dû lui même être insupportable pour certaines personnes, lorsque, plus jeune, il faisait preuve d'une modestie polie...


"Je ne sais pas si je serais un bon meneur d'hommes, Raikage-sama."

Malgré sa colère, Kokei avait écouté avec attention les paroles de Daiki. En une fraction de secondes, il avait récupéré son calme, et toutes traces de colère avaient désormais disparu. Après tous, elle ne concernait pas le Kage, mais uniquement Shimei. Le Genin se demanda un moment si son trouble avait été remarqué, mais il préféra oublier cette question et revenir à la discussion.

"Toutefois, je ferais ce que l'on me demandera. Même si cela devait m'amener à faire des choses horribles, à me sacrifier moi ou quelqu'un d'autre. D'ici là, je serais honoré de vous accompagner en mission."

Un meneur d'hommes ? Lui qui n'aimait guère parler, c'était ironique. Ryukin se voyait comme quelqu'un de solitaire, il s'imaginait mal en train de diriger une équipe. Il était davantage un pion indépendant, un cavalier ou un général d'argent au Shogi, par exemple. Capable de bouger efficacement, d'aller où il veut et d'attaquer là où on ne l'attendait pas.


Assassin Sadique et Masochiste


"Le plaisir dans la douleur... La liberté dans la mort."
(Anciennement Kokei Ryukin)
Kabashi Senjago
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Tour du Raikage - Les Hauteurs - 0.1 - Kokei & Daiki   Mer 2 Oct - 18:37

Le jeune Kokei était encore hésitant, en même temps à peine arrivé à Kumo et déjà placé sur un piédestal, je ne pouvais décemment pas en attendre beaucoup plus de sa part. Pourtant je gardais toujours à l’esprit que de sa formation dépendrait sa réussite, mais également la réussite de mon plan.

« On ne naît pas meneur d’hommes, on le devient. Moi-même je n’ai jamais été très bavard, et pourtant regarde où j’ai atterri »

Ma position pouvait sembler enviable, pourtant je n’y trouvais rien de préférable à ma vie  de chercheur et shinobi dévoué à son village. L’humilité, la modestie et un peu de talent, c’était surement cela qui m’avait valu cette place. Kokei aura du travail, et moi aussi mais c’est la seule façon d’atteindre mon objectif.

« Kokei, tu n’es pas beaucoup plus jeune que moi, finalement ce qui nous différencie c’est l’expérience, l’entraînement. J’ai été un soldat de Kumo depuis mon plus jeune âge, toi tu es encore une jeune recrue, mais tu as su clairement montrer ton potentiel lors du tournoi. Je ne compte pas te rendre plus fort, physiquement tu es plus fort que moi. Non, ce que je veux c’est te donner du savoir-faire, une éducation militaire et de l’expérience. Le reste viendra naturellement, tu as le potentiel d’un excellent shinobi, j’en suis persuadé. »

Je me trouvais encore une fois bien trop élogieux, mais quel meilleur moyen pour motiver un jeune genin que de lui montrer l’étendue de toutes les possibilités.  Je n’avais pas mené d’hommes depuis près de quatre ans, et prendre en charge une jeune recrue ne serait pas de tout repos, même en connaissant son potentiel.

« Nous partirons en même temps que le samurai, Hayashi n’est pas loin d’ici, et puis j’en profiterai pour commencer ta formation. Tu peux donc partir, tiens-toi prêt à quitter Kumo  »

La première entrevue était terminée, plusieurs autres allaient s’engager par la suite, mais je n’oubliai pas qu’il s’agissait d’un premier pas, surement le plus important.

« Tu penses qu’il tient la route ? »

« Je n’en doute pas, il est surement le shinobi le plus prometteur de ce village, c’est à moi d’en faire un homme puissant. »

« Et quel sera son rôle, tes belles paroles ont peut-être suffit à satisfaire sa curiosité, mais je sais que tu as quelque chose d’autre en tête, sinon tu ne l’aurais pas convoqué ainsi. »

Voilà pourquoi j’appréciai tant Koge, il n’hésitait pas à dire ce qu’il pensait et à remettre en cause mes décisions. Un véritable ami.

« Pour faire simple, disons que je cherche à former une unité d’élite, comprenant assassins, espions et hommes à tout faire. L’objectif est d’avoir un groupe d’au moins huit personnes pour commencer, tous capables d’accomplir diverses missions partout dans le monde. Mais il faut d’abord les trouver, puis les former, et j’ai toute ma carrière de Kage pour m’en occuper, nous n’allons donc pas chômer. »

« Tu ne penses pas qu’il y ait un risque important qu’un tel groupe ne soit marginal et finisse peut-être par abandonner le village ? »

« Non, tout simplement parce que je me chargerai moi-même de les mettre en selle, et qu’en cas de dérapage je prendrais la responsabilité de les stopper. »

Mes paroles étaient franches, mais je comprenais les inquiétudes que pouvait solliciter une telle entreprise, et les risques que cela engageait. Mais cela donnerait un avantage certain à notre village, il nous permettrait d’intervenir rapidement et efficacement dans n’importe quelle situation critique.

« Tu es trop sûr de toi, mais soit, je ne suis pas là pour aller contre ta volonté, mais ne comptes pas sur moi pour te soutenir si jamais tu perds le contrôle »

« J’avais compris. C’est ma responsabilité de Kage et je l’assume. »

En réalité, je n’avais aucun idée de comment j’allais pouvoir gérer un tel groupe, et si il allait ne serait-ce que voir le jour. Je portais de grands espoirs pour le village de Kumo, mais il ne serait pas facile de les concrétiser.


« Un homme est plus un homme par les choses qu'il tait que par celles qu'il dit. »

MessageSujet: Re: Tour du Raikage - Les Hauteurs - 0.1 - Kokei & Daiki   Dim 12 Jan - 15:49

Kokei écouta Daiki mettre fin à l'entretien sans dire un mot. Il était toujours empli de sentiments contradictoires. Il éprouvait de la colère envers Shimei, qui ne méritait pas la victoire qu'il s'attribuait. Il était flatté par les paroles du Kage, mais demeurait persuadé qu'il n'était pas fait pour être un meneur d'hommes. Et ce n'était pas un entraînement qui allait le transformer complètement.

"Je vais préparer mon équipement."


Le Genin se leva, hocha la tête en signe de respect pour Daiki et Koge.Il repensa rapidement à Shimei, avec colère. Le ninja ne désirait qu'une seule chose : faire ravaler au samouraï son arrogance déguisée. Il avait vaincu un adversaire faible au tournoi et se pensait maintenant meilleur que les autres. La mission allait peut-être s'avérer être une bonne occasion de montrer ses talents, et mettre à genoux son rival.

Le jeune homme sortit du bureau sans un mot, et descendit les escaliers de la tour du Raikage assez rapidement. Il évita un membre de l'administration qui transportait des dossiers d'un simple bonds sur le côté. Ses derniers entraînements portaient leurs fruits: ses mouvements étaient fluides, ses réflexes aiguisés.

Le Dragon d'Or se retrouva dehors quelques instants à peine après avoir quitté le bureau de Daiki. Il sentit le soleil sur sa peau, et laissa ses poumons se remplir d'air frais, les yeux fermés... Il passa une main dans ses cheveux blancs, l'arrêta sur sa nuque. Il fit lentement craquer ses vertèbres, avant d'étirer ses bras et ses jambes. Il sentait ses muscles puissants rouler sur ses os.

Mais, déjà, il était temps de se préparer. Un bref regard vers l'horizon, en direction de l'inconnu, et une simple question : quel futur l'attendait ? Il ne savait pas, mais il se doutait qu'il allait rapidement le découvrir... Et cela l'excitait.

Kokei, d'un bonds, grimpa sur le toit le plus proche. Il était temps de rentrer, et de se préparer...


Assassin Sadique et Masochiste


"Le plaisir dans la douleur... La liberté dans la mort."
(Anciennement Kokei Ryukin)

MessageSujet: Re: Tour du Raikage - Les Hauteurs - 0.1 - Kokei & Daiki   Jeu 16 Jan - 16:54

Expérience

Daiki Detarame: 23 points pour le RP
Kokei Ryukin: 15 points pour le RP

Messages concernés:
Daiki Detarame:
 
Kokei Ryukin:
 




Évitez au possible de faire parler mon personnage dans vos RP (outre les citations), si vous en avez le besoin maladif contactez moi par MP afin que l'on puisse s'arranger.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tour du Raikage - Les Hauteurs - 0.1 - Kokei & Daiki   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Sequences archivées - 3e version-