Partagez | 
 

 Hirotoshi ITADE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Hirotoshi ITADE   Lun 23 Déc - 15:55

Prénom :Hirotoshi
Nom : ITADE

DESCRIPTION PHYSIQUE :

Hirotoshi est âgé de 16 ans, mesurant 1m75 pour 60 kg avec des cheveux platine, telle la couleur de la lune, et des yeux hétérochromies bleu/vert. Il porte habituellement une veste blanche, pour montrer sa capacité à faire son travail proprement, un pantalon noir et une paire de chaussure noire. Il porte également un gantelet à la main gauche, celle-ci as la particularité d'avoir les bouts en métal.

DESCRIPTION MORALE :

Hirotoshi est une personne très calme et posée, doté d’une intelligence dépassant largement la moyenne, le seul problème est qu'il n’utilise son intelligence que dans certaines situations. Il peut perde son sang froid lorsque l’on s’en prend à sa famille ou à ses amis, et utiliser alors tout son potentiel intellectuel pour faire payer les agresseurs et les torturer selon ça volonté.

HISTOIRE :

Je vivais dans une maison reculée au pied des montagnes Fubuki avec mon grand-père Jin et ma grand-mère Junko. La vie dans les montagnes Fubuki était rude due au climat mais le paysage qu’offraient les montagnes, nappé de sa couverture blanche, était magnifique. Bien évidemment la seule occupation était de chasser pour ma survie et celle de mes grands-parents, dans ce domaine, je suis devenu meilleur que mon grand-père grâce à ma faculté à inventer des pièges simples et efficaces.

Ce jour là, je me suis levé en même temps que le soleil pour partir à la chasse. Je pris, pour cela, une bobine de fil de fer et quelques kunaïs, des éléments nécessaires pour la chasse et les pièges à poser.

Dès que je sortis de la maison, le vent glacial me donna les larmes aux yeux et les gela immédiatement. Je devais, pour éviter que mes yeux gèlent, mettre tout de suite mes lunettes, une fois cela fait je me suis mis en route.

Quelques secondes plus tard, je vis des traces d’une taille faisant deux fois la grandeur de mes pieds. Il ne m'a fallu que quelques secondes de réflexion pour en déduire que c’étaient des traces de patte d’ours. La viande d’ours est excellente pour augmenter la masse musculaire et d’une quantité suffisante pour nous trois pour deux ou trois jours.

Une fois ma proie repérée, je me suis mis à réfléchir à un piège me permettant de la tuer facilement sans pour autant abimer la viande à récolter. Heureusement, je me remémorai l’emplacement d’un trou, que j’avais creusé il y a bien longtemps, d’une profondeur suffisante pour qu’il ne reste plus que la tête qui dépasse de la neige. Il ne me resta plus qu’à mettre en place un système de projectile, en utilisant mes kunaïs et ma bobine de fil de fer, qui s’abattra sur la tête de ma proie du jour.

Maintenant que le piège était mis, je devais attirer l’ours pour que mon piège se referme sur lui. Je me suis donc approché de l’ours discrètement jusqu’à atteindre une distance d’une dizaine de mètres, et lui lança une boule de neige sur sa tête. L’ours se mit alors à foncer sur moi tel un aigle s’abattant sur sa proie.
Je me mis aussitôt à courir vers l’emplacement de mon piège à toute vitesse mais la couche de neige ne m’aida pas car elle me ralentissait, alors que l’ours n’avait aucun mal à se déplacer.
Mes années de pratiques dans ces montagnes me permirent de ne perdre que quelques mètres par rapport à l’ours, car un débutant n’aurait eu aucune chance dans ces conditions.
De plus, j’ai également développé la capacité à créer une carte des environs dans ma tête me permettant de connaitre les emplacements exacts de mes pièges. Une fois arrivé à proximité du trou, je sautai par-dessus celui-ci et continuai ma course jusqu’à entendre un bruit sourd ainsi qu’un rugissement puissant, qui résonna au travers la chaine de montagne.
A ce moment là, je sus que l’ours était tombé dans mon piège. Je m’approchai de l’arbre le plus près de moi et coupai le fil de fer avec mon dernier kunaï, il s’ensuivit un bruit de sifflement produit par les projectiles, ceux-ci tuèrent l’ours tellement vite que celui-ci n’eut pas le temps de pousser un rugissement de douleur.
Fièr de ma prise du jour j’exaltai de joie. Sur le chemin du retour je ne pus m’empêcher de siffler.

De retour à la maison, je n’ai pus m’empêcher d’observer deux individus sortant de la maison, l’un était sec avec des lunettes noires, vêtu d'un manteau rouge à capuche et d'un pantalon noir, l’autre avait une carrure aussi grande que l’ours que je traînais, il avait le visage sombre avec un regard vide tel une marionnette.
Ils partirent en courant à une vitesse telle que je ne crus pas possible. Mais que faisaient ces individus chez mes grands-parents ?
Un mauvais pressentiment circula dans mon corps. Je courus immédiatement à la maison et ce que j’y ai découvert me glaça le sang. Mon grand-père Jin était accroché contre le mur juste devant la porte d’entrée tel un trophée que l’on y accrocherait, il ne possédait plus de bras droit ni de membre inférieur. Mon ventre ne fit qu’un tour et même si je n’avais rien mangé je dus vomir. Ne voyant pas ma grand-mère je la cherchai, mais ce n’était pas chose facile car la maison était dans un état tel qu’à chaque pas il me fallait créer un passage. Tout à coup je vus ma grand-mère Junko avec un œil coupé et du sang dégoulinait de celui-ci, ces lèvres bougèrent.

   -C’est toi Hirotoshi ? demanda ma grand-mère avec une voix faible
   -Oui c’est moi grand-mère, qui vous a fait ça demandais-je d’une voix affolée et tremblante
   -Peu importe, répondit grand-mère d’une voix calme.

Un sanglot me parcouru mais je devais faire quelque chose pour ma grand-mère puis-je repris.

   -Je vais chercher de l’aide tiens bon dis-je en essayant de me calmer.
   -Non Hirotochi cela ne sert à rien, le temps que tu reviennes je ne serais déjà plus de ce monde.
   -Je t’interdis de dire cela !
   -Malheureusement c’est la vérité.

Plus grand-mère parlait plus sa voix devenait faible.

   -Voudrais-tu bien faire la dernière volonté d’une personne mourante ?
   -Oui, tout ce que tu voudras grand-mère.
   -J’ai quelque chose d’important à te dire.
   -Quoi grand-mère ?
   -Tu n’es pas notre petit fils, nous t’avons trouvé devant notre porte recouvert d’un chiffon, sur lequel était brodé un motif, et d'un gantelet en métal. Ton grand-père et moi voulions te dire la vérité et te rendre ces objets pour tes 18 ans

Ces mots résonnèrent dans ma tête comme une évidence car nous n’avions pas les mêmes traits familiaux, mais je ne voulais pas croire cette vérité.

   -Que me racontes-tu, dis-je d’une voix incrédule.
   -Je ne te dis que la vérité, tiens voici la clé de la porte de la cave tu y retrouveras le chiffon et le gantelet.

Avec des gestes saccadés, grand-mère me tendit un trousseau de clés comprenant une seule clé

   -Va maintenant et ne te retourne pas, dit grand-mère avec une voix encore plus faible qu’auparavant. Et sache ceci, ton grand-père et moi t’aimions comme si tu étais notre propre petit fils et que tu ne nous décevras jamais quelque soit tes décisions, adieu Hirotochi, se furent les dernières paroles de grand-mère Junko .

Suite à ses déclarations, je ne pus m’arrêter de pleurer toutes les larmes de mon corps.
Après avoir retrouvé mes esprits, je décidais donc d’aller dans la seule pièce où je n’avais pas le droit d’entrer. Je descendis les marches d’un pas lent et hésitant, une fois en bas des escaliers je vis sur une table en bois un chiffon sur lequel était brodé le motif ainsi que le nom  « ITADE ».
Après mûres réflexions sur les récents évènements, j’ai décidé de devenir plus fort pour venger la mort de mes grands-parents et, dans un second temps, me permettre de récolter des informations sur la famille « ITADE ». Il me fallait donc apprendre à me battre, se qu’il ne me laissa qu’une seule solution : partir des montagnes de Fubuki. Oui, mais pour aller où ? Grand-père m’avait parlé d’un tout nouveau village qui se nommait « Kumo ». Autant commencer par là.
Après avoir préparé la viande de l’ours pour mon périple. Je me mis en route pour le village de Kumo prenant avec moi le gantelet que je portai à la main gauche et le chiffon.

Il m’a fallu près de 6 jours pour arriver aux abords de la forêt Kinoko. Dès ma rentrée dans la forêt, je fus submergée par toute cette couleur et par toute cette verdure, moi qui n’eus jamais connu que les paysages des montagnes enneigées. Toute la traverser des montagnes Fubuki avait épuisée mes rations de nourriture. Il me fallait alors  chasser une proie, et au plus vite car mon ventre commençait petit à petit à gronder. Le souci, c’est que je n’avais, pour arsenal, que deux kunaïs. Il me fallait donc chassée ma proie au corps à corps. Je marchais à pas de loup, pour éviter que mes proies possibles ne me repèrent et fuissent.

  -N’avance plus d’un pas ! s’écria une voix non loin de ma position

Mais se fus trop tard, mon pied gauche déclencha le piège posé subtilement sous des  feuilles fraichement arrachées  d’un arbuste à proximité. Je fus admiratif du travail de ce poseur de piège, quel qu’il fut, mais d’autres préoccupations me détournèrent de mon admiration. Une lance artisanale, fait d’une branche d’arbre et d’une pierre aiguisée, me fonça dessus. Je ne sus par quel reflexe, mais je réussis à éviter le projectile de justesse en m’accroupissant, hormis quelques pertes de cheveux je fus sain et sauf. Il me fallut quelques secondes pour me remettre de mes émotions. Une personne apparut derrière un arbre situé à une dizaine de pas de moi.  Il avait les cheveux blanc, vêtu d’une chemise noire, d’un pantalon vert troué au niveau du genou gauche et ne portais pas de chaussure.

  -Joli reflexe que tu as eu là, me dit-il.
  -Merci, répondis-je, je m’appelle Hirotoshi, et toi ?
  -Moi c’est Kanjiro, que fais-tu ici?
  -Eh bien, je chasse une proie pour déjeuner.
  -Si tu as envie, tu peux déjeuner avec moi, j’ai attrapé deux lapins se matin.
  -Avec plaisir.

Nous commençâmes par récolter des petites branches sèches pour le feu. Ensuite, kanjiro s’occupa de dépieuter les deux lapins, et moi j’allumai le feu pour faire cuire la viande.

Une fois le déjeuner terminé, je lui posai une question.

  -Comment faire pour aller au village de Kumo ?

Il se mit à ricané jusqu’à en pleurer.

  -Désolé, mais que vas-tu faire là-bas ? dit-il en s’essuyant ses larmes.
  -Je dois devenir plus fort et je vais à Kumo pour trouver un maitre.

Le visage de Kanjiro était devenu un masque ampli de terreur. Pourquoi ?

  -Que t’est-il arrivé pour avoir un visage si ténébreux ?

Je ne m’étais pas rendu compte que j’étais submergée par la colère rien quand repensant à l’atroce souffrance de mes grands-parents.

  -Désolé, mais je préfère ne pas te réponde à cette question.
  -Soit, je respecte ta décision, il y a un chemin te conduisant directement au village de Kumo, il est à une centaine de mètre à l’ouest de notre position.
  -Merci pour ces renseignements et pour le repas, je ne sais comment te rendre l’appareil.
  -Rien de bien compliqué, viens me rendre visite de temps à autre.
  -Mais, comment je ferais pour savoir où tu te trouves ?

Il se mit encore à ricané à la question que je lui posai.

  -C’est moi qui te retrouverai.
  -Bien, il faut que je me mets en route pour le village.
  -Ah, une dernière chose.
  -Quoi donc ?
  -Si tu veux devenir plus fort, apprend à maitriser le chakra.
  -Le chakra ?
  -Oui, c’est l’énergie circulant dans ton corps, mais les shinobis du village de Kumo pourront t’en dire plus.

Au risque de paraitre totalement inculte, je lui posai la question qui s’imposa.

  -Les shinobis ?
  -C’est comme ça que l’on nomme les personnes utilisant les techniques découlant du chakra.  
  -Merci pour ces informations, lui dis-je.
  - De rien, et fait attention car le chemin du shinobi est difficile et semer d’embuche.

Suite à ces mots, nous nous saluâmes et je partis vers l’ouest pour retrouver le chemin. Arrivé à celui-ci, je continuai mon chemin direction le village de Kumo.
Il ne me fallut pas plus de 5 heures de marche pour arriver aux portes du village de Kumo.
Une fois à la hauteur de l’entrée du village, la personne qui était chargée de l’accueil me posa une question.

  -Bonjour jeune homme, qui êtes-vous et que venez-vous faire ici ?
  -Bonjour, je m’appelle Hirotoshi Itade, je viens apprendre à maitriser mon chakra et ainsi devenir un shinobi.
  -Bien Hirotoshi, bienvenue dans le village de Kumo.
  -Merci monsieur.

Voilà comment je suis arrivé au village de Kumo. Il ne me restait plus qu’à apprendre auprès d’un shinobi confirmé la maitrise du chakra, et ensuite ma vengeance serait à moi. Mais s’était sans compter sur ce qu’il allait se passer lors de mon apprentissage.


Dernière édition par Hirotoshi ITADE le Lun 30 Déc - 22:00, édité 3 fois

MessageSujet: Re: Hirotoshi ITADE   Lun 23 Déc - 16:33

Salutations Hirotoshi, sois le bienvenu sur Ryoma.

Pour ta présentation, je vais te demander de lire le sujet se trouvant juste au-dessus du tiens qui rassemble certaines informations utiles pour éviter quelques erreurs, puis de modifier ton texte en conséquences.
Par la même occasion profite-en pour te relire, il y a quelques erreurs que tu pourras facilement corriger par toi-même je pense.

Bon courage pour la suite.




Évitez au possible de faire parler mon personnage dans vos RP (outre les citations), si vous en avez le besoin maladif contactez moi par MP afin que l'on puisse s'arranger.

MessageSujet: Re: Hirotoshi ITADE   Lun 23 Déc - 19:18

Merci pour cette réponse rapide.

Le problème, c'est que je ne sais pas où sont mes erreurs dans ma présentation. Je viens de passer en revue toute l'histoire de Ryoma et il me semble que je reste cohérent avec son histoire. Dans le topic où tu m'as envoyé, il m'interdis simplement de faire mention du chakra parce qu'il n'a été découvert, il n'y a que 5 ans. Et également que mon personnage ne peut-être née dans un des villages cachés car ils n'existaient pas, il y à 16 ans.

Il se peut que je me suis mal exprimé dans ma présentation, et pour cela j'aimerais avoir plus de détails sur mes erreurs.

Merci d'avance.

MessageSujet: Re: Hirotoshi ITADE   Lun 23 Déc - 19:27

Il ne faut pas lire uniquement les parties en rouges, mais la totalité du texte.
En faisant ainsi tu verras qu'il y a une mention supplémentaire concernant les villages cachés qui n'est pas suivie dans ton texte.




Évitez au possible de faire parler mon personnage dans vos RP (outre les citations), si vous en avez le besoin maladif contactez moi par MP afin que l'on puisse s'arranger.

MessageSujet: Re: Hirotoshi ITADE   Lun 23 Déc - 20:30

Voilà je viens de faire la modification pour mon erreur, et désolé de n'avoir pas lu comme il faut . J'espère également avoir corrigé la plupart de mes fautes.

dernière question, la taille de l'image de l'avatar doit avoir la dimension 250*300 ou de 150*200.

Merci d'avance.

MessageSujet: Re: Hirotoshi ITADE   Mar 24 Déc - 0:27

La réponse à ta question sur l'avatar se trouve aussi dans le sujet cité précédemment.
Je n'ai rien contre le fait de répondre à des questions, mais lire attentivement un texte représente une part importante du RPG sur forum. On ne peut pas jouer avec quelqu'un d'autre sans lire son message du début à la fin.

Il vaut mieux prendre le temps de lire pour faire les choses bien, se hâter ne résout rien.

En ce qui concerne les fautes je vais poster un truc rapidement pour que tu puisses voir ce qui ne va pas.

Hirotoshi ITADE a écrit:
Je vivais dans une maison reculée au pied des montagnes Fubuki avec mon grand-père Jin et ma grand-mère Junko. La vie dans les montagnes Fubuki était rude au climat mais le paysage qu’offraient les montagnes, napées de sa couverture blanche, était magnifique. Bien évidemment la seule occupation était de chasser pour ma survie et celle de mes grands-parents, dans ce domaine, je suis devenu meilleur que mon grand-père grâce à ma faculté à inventer des pièges simples et efficaces.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Ce jour là, je me suis levé en même temps que le soleil pour moi partir à la chasse. Je pris, pour cela, une bobine de fil de fer et quelques kunais, des éléments nécessaires pour la chasse et les pièges à poser.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Dès que je sortis de la maison, le vent glacial me donna les larmes aux yeux et les gelèrent immédiatement. Je devais, pour éviter que mes yeux gèlent, mettre tout de suite mes lunettes, une fois cela fais je me suis mis en route.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Quelques secondes plus tard, je vis des traces d’une taille faisant deux fois la grandeur de mes pieds. Il ne me fallu que quelques secondes de réflexion pour en déduire que c’était des traces de patte d’ours. La viande d’ours est excellente pour augmenter la masse musculaire et d’une quantité suffisante pour nous trois pour deux ou trois jour.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Une fois ma proie repérée, je me suis mis à réfléchir à un piège me permettant de le tuer facilement sans pour autant abimer la viande à récolter. Heureusement, je me remémorai l’emplacement d’un trou, que j’avais creusé il y a bien longtemps, d’une profondeur suffisante pour qu’il ne reste plus que la tête qui dépassera de la neige. Il ne me resta plus qu’à mettre en place un système de projectile, en utilisant mes kunais et ma bobine de fil de fer, qui s’abattra sur la tête de ma proie du jour.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Maintenant que le piège est mit, je devais attirer l’ours pour que mon piège se referme sur lui. Je me suis donc approché de l’ours discrètement jusqu’à atteindre une distance d’une dizaine de mètres, et lui lança une boule de neige sur sa tête. L’ours se mit alors à foncer sur moi tel un aigle s’abattant sur sa proie.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Je me mis aussitôt à courir vers l’emplacement de mon piège à toute vitesse mais la couche de neige ne m’aida pas car elle me ralentissait, alors que l’ours n’avait aucun mal à se déplacer.
Mes années de pratiques dans ces montagnes me permis de ne perdre que quelques mètres par rapport à l’ours, car un débutant n’aurait eu aucune chance dans ses conditions.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
De plus, j’ai également développé la capacité à créer une carte des environs dans ma tête me permettant de connaitre les emplacements exacts de mes pièges. Une fois arrivé à proximité du trou, je sautai par-dessus celui-ci et continua ma course jusqu’à entendre un bruit sourd ainsi qu’un rugissement puissant, qui résonna au travers la chaine de montagne.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
A ce moment là, je sus que l’ours était tombé dans mon piège. Je m’approchai de l’arbre le plus près de moi et coupai le fil de fer avec mon dernier kunai, il s’ensuivit un bruit de sifflement produit par les projectiles, ceux-ci tua l’ours tellement vite que celui-ci n’eu pas le temps de pousser un rugissement de douleur.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Fière de ma prise du jour j’exaltai de joie. Sur le chemin du retour je ne pu m’empêcher de siffler.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
De retour à la maison, je n’ai pus m’empêcher d’observer deux personnes qui sortis de la maison, l’un était sec avec des lunettes noir avec un manteau rouge à capuche et un pantalon noir, l’autre avait une carrure aussi grande que l’ours que je traînais, il avait le visage sombre avec un regard vide telle une marionnette.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Ils disparurent à une vitesse telle que je ne crus pas possible, sautant d’arbre en arbre. Ces pratiques sont couramment utilisées par les ninjas, mais que faisaient des ninjas chez mes grands-parents.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Un mauvais pressentiment circula dans mon corps, je courus immédiatement à la maison et se que j’y ai découvert m’a glacé le sang. Mon grand-père Jin était accroché contre le mur juste devant la porte d’entrer tel un trophée que l’on y accrocherait, il ne possédait plus de bras droit ni de membre inférieur. Mon ventre ne fit qu’un tour et même si je n’avais rien mangé je dus vomir. Ne voyant pas ma grand-mère je la cherchai, mais se n’était pas chose facile car la maison était dans un état tel qu’à chaque pas il me fallait créer un passage. Tout à coups je vus m’a grand-mère Junko avec un œil coupé et du sang dégoulinait de celui-ci, ces lèvres bougèrent.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
 -C’est toi Hirotoshi, demanda ma grand-mère avec une voix faible
 -Oui c’est moi grand-mère, qui vous a fait ça demandais-je d’une voix affolée et tremblante
 -Peu importe, répondit grand-mère d’une voix calme.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Un sanglot me parcouru mais je devais faire quelque chose pour ma grand-mère puis-je repris
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
 -Je vais chercher de l’aide tiens bon dis-je en essayant de me calmer.
 -Non Hirotochi cela ne sert à rien, le temps que tu reviens je ne serais déjà plus de ce monde
 -Je t’interdis de dis cela !
 -Malheureusement c’est la vérité
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Plus grand-mère parlait plus sa voix devenait faible.

 -Voudrais-tu bien faire la dernière volonté d’une personne mourante.
 -Oui, tout se que tu voudras grand-mère.
 -J’ai quelque chose d’important à te dire.
 -Quoi grand-mère.
 -Tu n’es pas notre petit fils, nous t’avons trouvés devant notre porte recouvert d’un chiffon, sur lequel était brodé un motif, et d'un gantelet en métal. Ton grand-père et moi voulions te dire la vérité et te rendre ces objets pour tes 18 ans
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Ces mots résonnèrent dans ma tête comme une évidence car nous n’avions pas les mêmes traits familiaux, mais je ne voulais pas croire cette vérité.

 -Que me racontes-tu, dis-je d’une voix incrédule.
 -Je ne te dis que la vérité, tiens voici la clé de la porte de la cave tu y retrouveras le chiffon et le gantelet.
Correction:
 

Hirotoshi ITADE a écrit:
Avec des gestes saccadés, grand-mère me tendit un trousseau de clé comprenant une seule clé
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
 -Va maintenant et ne te retourne pas, dit grand-mère avec une voix encore plus faible qu’auparavant. Et sache ceci, ton grand-père et moi t’aimions comme si tu étais notre propre petit fils et que tu ne nous décevras jamais quelque soit tes décisions, adieu Hirotochi, se furent les dernières paroles de grand-mère Junko .
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Suite à ses déclarations, je ne pus m’arrêter de pleurer tout les larmes de mon corps.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Après avoir retrouvés mes esprits, je décidais donc d’aller dans la seule pièce où je n’avais pas le droit d’entrer. Je descendis les marches d’un pas lent et hésitant, une fois en bas des escaliers je vis sur une table en bois un chiffon sur lequel était brodé le motif ainsi que le nom  « ITADE ».
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Après mûres réflexions sur les récents évènements, j’ai décidé de devenir un ninja pour retrouver les assassin de mes grands-parents et leurs faire payer se qu’ils avaient fait, et pour récolter des informations sur ma véritable famille les « ITADE ».
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
Après avoir préparée la viande de l’ours pour mon périple, je me mis en route pour le village de Kumo prenant avec moi le gantelet que je porte à la main gauche et le chiffon.
Il m’a fallu près de 6 jours de marche avant d’arriver aux portes du village de Kumo. Là je demandai ma route à un ninja, qui avait l’air dans la lune, pour aller à l’académie des ninjas de Kumo.
Correction:
 
Hirotoshi ITADE a écrit:
 -Désolé jeune homme, mais il n’existe pas d’académie des ninjas dans le village de Kumo, répondit l’homme
 -Alors, comment faire pour devenir ninja dans ce village, dis-je avec un air étonné.
 -Pour cela il te faudra montrer tes aptitudes aux combats ainsi que la présence de chakra en toi
 -Alors commençons MAINTENANT! Dis-je d’une voix forte et sûre.
Correction:
 
En ce qui concerne les fautes d'orthographes, ce n'est pas "grave", tu t'amélioreras avec le temps.
Par contre je vais te demander de faire très attention à la ponctuation, mettre un point (et le bon) n'a rien de compliqué.

Des erreurs m'ont sûrement échappé vu que j'essayai de finir au plus vite, le repas ne se préparant pas seul. Avec ma chance la connexion internet m'a lâché, du coup je m'excuse pour le poste assez tardif.

J'attends ta réponse concernant ma question (qui est perdue dans les corrections...) sur ton histoire avant d'aller plus loin.

Bon courage pour la lecture.
Edit: j'avais raté quelques balises, maintenant c'est bon.




Évitez au possible de faire parler mon personnage dans vos RP (outre les citations), si vous en avez le besoin maladif contactez moi par MP afin que l'on puisse s'arranger.

MessageSujet: Re: Hirotoshi ITADE   Ven 27 Déc - 4:15

Je viens d'éditer ma nouvelle version de l'histoire de mon personnage.

J'espère que la lecture te plaira.

MessageSujet: Re: Hirotoshi ITADE   Sam 28 Déc - 17:53

Bien, il ne te reste plus qu'à mettre ton avatar à la bonne dimension.
Si tu as besoin d'aide pour ça, n'hésite pas.




Évitez au possible de faire parler mon personnage dans vos RP (outre les citations), si vous en avez le besoin maladif contactez moi par MP afin que l'on puisse s'arranger.
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Hirotoshi ITADE   Mar 31 Déc - 15:06

Comme Tep a l'air un peu occupé en ce moment, je fais confiance à son jugement et te valide en tant qu’aspirant de Kumo. Félicitations !

Ta présentation te rapporte 18XP. Bienvenue sur Ryoma.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hirotoshi ITADE   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rendez vous au clair de lune. [ITADE NIGHT HANAKO]
» Situation de Konoha
» Itade Matsudaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Informations :: Présentations :: Abandons-