Partagez | 
 

 Parc Yumekata - Les Autels : La music dans le sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Parc Yumekata - Les Autels : La music dans le sang   Dim 16 Fév - 21:23

L’animal pris dans une cage…

Je repartais en direction de la montagne qui m’abritais depuis mon enfance. Je me surpris à apercevoir des gardes à l’entrée du village, bien que légèrement armée en dehors de leur sabre, ils étaient la volonté de l’administration du village.  Je pris quelque minutes pour observés leurs actions et jugé de ce qui allait être la suite de mon aventure. Les trois hommes arrêtèrent les gens les forçant à faire demi-tour. Mais que ce passai-t-il ? Pourquoi agissait-il ainsi ? C’était surement une règle qui m’échappais, je n’eus pas d’autre choix que de tenter ma chance moi-même.  D’un pas hésitant je me dirigeai vers l’extérieur, et fut immédiatement arrêté :

-Désolé vous n’avez pas le droit de sortir, c’est dangereux à l’extérieur.

-Mais voyons? J’habite sur la montagne ! Vous n’avez pas le droit de me retenir !

-c’est pour votre sécurité, partez avant que nous utilisions la force !

Un sentiment de malaise s’installa en moi, comme un serrement au cœur persistant. J’allais être piégé ici et ce pour une longue période de temps. Je m’écartai du point de sortie déambulant tel un mort vivant dans le village. Les gens ne semblaient porter attention à moi, bien trop concentrer sur leurs activités quotidiennes. Rapidement mon corps me ramena à la réalité, je n’étais toujours pas remis de mon combat contre le colosse et pour cela il ne me restait que de me trouver un coin d’ombre ! Je réfléchi à l’endroit le plus approprié pour ma détente, deux lieux me vint en tête le parc et le temple. Je choisi le parc, même si cette destination n’étais probablement pas le plus sécuritaire pour moi après ce qui étais arrivé quelques heures au par avant… bien que téméraire et rusé, je pris la décision de me tenir à l’écart du reste de l’activité se déroulant au parc. Je voulais rester en dehors de tout problème le plus possibles, voyant le bord de l’eau complétement vide de toute occupation, je m’y rendis aussitôt !

Un repos bien mérité

Je regardais l’eau bêtement comme fasciné par cette puissance assoupi. Je pris place sous un arbre en fleurs, les couleurs des feuilles étaient d’un rose flamboyant donnant un contraste marqué au roux de mes cheveux. J’écoutais les bruits ambiants m’assoupissant lentement sous les dernières lueurs du soleil. Le sommeil étais léger et quelque peu récupérateur, bien qu’une véritable bête en âme j’avais de la difficulté à me sentir à ma place. Je rêvassai les yeux fermés pendant ce qui me parut une éternité,  le sommeil gagna la bataille à petit feu et je fis emporter dans le monde des rêves. Un long moment passa, je repris mes esprit violament sous une salutation humide…un compagnon canin se trouvait à quelques centimètres de mon visage et l’humecter a répétition grâce à sa langue. Surpris je repoussai la bête, le chien me regardai amicalement armé d’un mouvement de queue répétitifs. Je profitai de mes première minutes d’éveil pour m’amuser avec l’animal, après tout son maitre ne semblais pas vraiment s’occuper de lui, pour le laisser érée comme ça dans le parc. Le chien repartit, il me restait un bâton en bois dans les mains. Ce bâton allait devenir mon passe-temps…mon projet! Agilement je dénudais le bâton, pour découvrir une beauté, une beauté si belle qu’elle n’avait besoin d’aucun artifice, elle l’était au naturel. Eh bien quoi? Je dois bien m’occuper… A vrai dire je crois que n’importe quoi m’aurais fait plaisir au lieu de penser a la maison.  Mes muscles avait repris pratiquement leur état normal, bien qu’il me restait encore quelques courbatures.

Les racines…

L’objet commençait à prendre forme, une forme instinctive…Le bâton gardais sa longueur et héritas de quelques trou tout au long de celui-ci.  Vous l’avez bien défini, je venais de crée une flute! Je n’étais pas l’un de ces musiciens d’âge comme les plus grand de ce monde, la music avais cependant fais partit de ma vie depuis ma naissance, mes parent étant tous deux musiciens…l’objet confirmant de plus en plus sa forme et son utilité me semblais innée dans mon esprit Après tout je n’avais eu aucun plan ni indication pour créer cette objet unique. En immersion totale sur mon projet, je ne voyais pas le temps passé, les heures se ressemblais et la journée passais le temps d’un instant.  Après 5 heures de travaux intensif sur l’objet en question, son apparence était pratiquement terminée. (La plume n’y est pas pour l’instant.



Je pris l’instrument et commença a y jouer tel un pro dès la première seconde ! Du moins c’est ce que j’aurai aimé…Mais cela est loin de la réalité, en manque de pratique et de techniques…le résultat étais plutôt évident vous le considérer! J’émis des sons horrible durant quelques minutes, les passant s’amassèrent près de moi comme pour me féliciter de mon immense talent. Les  encouragements s’enchainèrent instantanément, vous le devinerez encore une fois ces encouragement étais pour que je cesse leur torture. Sous une telle attention, je me leva honteusement et tel un maître fit ma référence face a mon public.

MessageSujet: Re: Parc Yumekata - Les Autels : La music dans le sang   Mer 19 Fév - 3:06

Expérience

Tsume Isatsu: 5 points pour le RP

Message(s) concerné(s):
Tsume Isatsu:
 




Évitez au possible de faire parler mon personnage dans vos RP (outre les citations), si vous en avez le besoin maladif contactez moi par MP afin que l'on puisse s'arranger.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Baignade dans le sang
» Contrat et engagement dans le campement des vampires (PV Lorenz )
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune
» La traque des preneurs d'otages
» Une histoire tracée dans le sang à la pointe d'une épée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Sequences archivées - 3e version-