Partagez | 
 

 Tamashi Uchiha [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Tamashi Uchiha [Terminé]   Ven 13 Juin - 21:08

Nom : Tamashi
Clan : Uchiha
Village : Konoha
Domaine Uchiha : Corbeau
Age : Dix-neuf ans
Affinité : Katon
Style de combat : Kenjutsu (fil)


Le Livre

Un craquement sourd. La table se plie sous le poids de l'ouvrage. Un bref soupir vient révéler sa couverture. Nouveau craquement sourd. La tranche, cette fois, de l'ouvrage qui accuse le poids des ans. Un vague sourire apparait sur les lèvres du jeune homme. Il aime bien ces vieux livres. On croit souvent qu'ils renferment des connaissances millénaires, cachés aux hommes. Alors que, bien souvent, il s'agit d'apprendre les trente meilleures façons de cuire des ramens à la mode de Konoha. Bon, illustré, ça ajoute du cachet, mais pas vraiment de l'intérêt.

Non, ce n'était pas ça qui l'intéressait. C'était l'odeur. Madeleine de Proust vieillotte, les parfums qui sortaient des pages usés étaient forts, puissants, entêtants... Une odeur à nulle autre pareille. Nouveau souffle, et nouveau nuage de poussière.

Ca avait toujours fasciné son père, cette façon de traiter les livres. Mais il aurait été parfaitement incapable de dire d'où venait cette passion, cette attirance forcenée. Oh, certes, son père était un Corbeau. Il était logique de suivre sa voie, pas vrai ? Mais une telle volonté de toucher, sentir le livre...

Méticuleusement, il se saisit du fin pinceau. Des poils secs, rêches et durs. Posant celui-ci contre le papier, le voila qui commence à brosser. Souffler ne suffit pas. Les impuretés abîmant le papier continue de se déposer, continue d'agresser le velin et de ternir l'éclat de ses livres. S'il ne s'en occupait pas ainsi, qui le ferait ?

Et puis... Cette activité le détendait. Il pouvait facilement lire les ouvrages qu'il entretenait ainsi, prenant son temps pour assimiler les informations offertes par les parchemins qu'il touchait. C'était son petit plaisir personnel. Un jeune homme assez simple, en somme. Bon, certes, vous me direz qu'une personne cherchant à réparer le moindre bouquin lui passant sous la patte n'est pas le plus simple des hommes. Laissez aux hommes leur lubie, tudieu !

Tournant avec précaution la page, ses sourcils se froncent. Heurtant le papier délicat une petite chenille s'offrait une virée dans les pages de l'ouvrage. Nouveau soupir, blasé.

Doucement, sa main se pose contre les pages, paume ouverte. Comme effrayé, l'insecte tourne autour de ses doigts, échaudé à l'idée de devoir grimper sur pareil géant. Mais, posant sa première patte, la voilà qui commence à escalader, doucement. Et lui la laisse faire, impassible. Une fois arrivé au milieu de sa paume, il éloigne la larve. Pas question d'abîmer ça, non, pas question.

Sa paume se referme, geste sec. Essuyant les débris quelques peu visqueux restés dans sa main sur sa veste, il sourit. Il a évite le pire. Qui sait ce qu'aurait pu faire cet envahisseur velu ? Confondre les pages avec une feuille ?

Reprenant le pinceau, il sourit. Une bonne journée en perspective.

*****************************

L'Araignée

Grattement du pinceau sur le papier. Un pinceau très fin, c'était nécessaire. Faux mouvement, celui-ci s'écrase. Une petite tâche noire apparait.

TU : "Merde..."

D'un geste, il froisse le parchemin. D'un autre, se saisit d'un nouveau. Ce ne sera que son... 34ème essai... Il n'avait jamais eu une structure aussi complexe à reproduire. Depuis qu'il avait commencé à se servir de cette arme, peu banale au demeurant, il dessinait. Souvent. Outre le mouvement effectué, ce qui importait, c'était la structure que l'on cherchait à reproduire. Si frapper au sabre consistait avant tout à percer la défense de l'adversaire, se servir d'un fil pour restreindre un adversaire revenait à dessiner un schéma précis et à le reproduire.

Il avait commencé par... Les cordes à linge, structure la plus "simple" à mettre en place, mais il était intéressant d'étudier le facteur de tension entre les cordes, ainsi que leur réaction soumises à une force extérieur. Il avait dessiné des noeuds, des structures utilisés pour les filets, et avait même tenté de comprendre comment s'entrelaçait les fibres utilisés dans la confection des vêtements. Mais ça, ça le dépassait.

Comment un être aussi insignifiant, eut-il huit pattes, pouvait-il concevoir une structure de cette finesse ? Comment parvenait-elle a rendre des fils de cette finesse aussi solide ? Et surtout... Comment se servir de cette exemple pour le mettre en pratique.

Alors, depuis plusieurs semaines, il travaillait. Il avait tenté de dessiner une image parfaite avec plusieurs types de pinceaux, différentes encres, alternaient les papiers pour trouver les outils lui permettant d'obtenir le meilleur résultat. Mais jamais il ne parvenait à obtenir une image parfaitement satisfaisante. Oh, une image oui. Un entrelacs complexe, un gamin pouvait le faire en gribouillant sur une feuille. Un nouveau né, en bavant, produisait sans doute un méli-mélo plus intéressant que ça. Non, ce qu'il voulait comprendre, c'était l'organisation du centre de cette toile, comment ces fils si sensibles, en s'entremêlant, parvenait à produire une telle solidité sans rien perdre de leur légèreté.

Mais il trouverait. Le soleil commence à se coucher, et, doucement, la luminosité baisse. Ca ne servait plus à rien. Fourrant son matériel dans sa sacoche, le voila qui se lève. S'étirant doucement, son cou craque, lui tirant une grimace impromptue. Il va finir par se péter le dos à force de rester dans cette position. Peu importe. Se retournant, il se dirige vers le village. On va encore lui taper sur les doigts. Son maître, s'entend. Le vieux Shimauma Uchiha n'aimait pas le retard. Et dire qu'il n'était sensé être parti que pour ramener de l'encre. Il serait sans doute furieux.

L'air commence doucement à s'humidifier. C'est bon, frais, reposant. On verrait beaucoup de rosée dem...

Il stoppe, soudain. Un sourire, maintenant, déforme ses traits. Un idiot, c'était un idiot ! Un vrai idiot ! Il reviendrait, demain. Plus tôt, beaucoup plus tôt. Lorsque les fils auront été révélés par l'humidité ambiante ! Et c'est en se retenant de siffloter que le jeune homme reprend sa marche. Demain serait une bonne journée.

**********************

Et le Boeuf

? : "Ton argent, c'est pas compliqué !"

Fouillant dans sa veste, il en tire quelques monnaies. Ce n'était pas la première fois que cet idiot décidait de se passer les nerfs sur plus petit que soi, ce qui incluait sans doute les trois quarts des jeunes étudiants. A onze ans, celui-ci était déjà bâti comme un boeuf, et en possédait l'intelligence.

Aurait-il pu se défendre ? Peut-être. Il n'était ni petit, ni malingre. Une tête bien faite -pour son âge- tenait lieu de face, sous une coupe brune maintenu courte, plus par besoin que par gout esthétique. Il avait toujours pensé que les cheveux longs étaient une prise supplémentaire pour un adversaire. Inutile de prendre un risque. Mais à onze ans, on a tendance à laisser faire le plus gros des deux. Et le plus gros des deux, il était en face de lui.

Esquissant un sourire, le boeuf se retourne. Lui était content. C'était une EXCELLENTE journée. Bah tiens, tu m'étonnes... Se rapprochant d'un autre gosse, le voila qui le chope par le col, commençant à beugler. Meugler ? Oui, mais je préfère le terme beugler, pour le coup. Même les vaches ne méritent pas une telle insulte.

? : "Ton argent !"

Oui, le leitmotiv apparent de tout ça revenait comme une obsession. Il n'en avait pas vraiment besoin, mais son esprit étriqué l'empêchait d'envisager un autre but, une autre justification pour ses actions. Alors il se contentait de beugler ar...

Un craquement, brutal. Celui-ci d'une chaise qui se brise. Le Boeuf écarquille les yeux, surpris par le choc et la douleur soudaine. Tombant à genoux, il tente de reprendre ses esprits... Mais un deuxième craquement sourd l'achève.

Sous les yeux héberlués de la nouvelle victime, Tamashi pose son pied contre le flanc du bestiau, le retournant doucement. Un vague gémissement douloureux sort de la gorge du boeuf. Et c'est un nouveau craquement. Il espérait que cela suffirait, toutes les chaises y étaient passées. Mais au vu du nez ensanglantés et de l'absence de son sortant de la gorge du racketteur en herbe, ce devait être bon.

Quelques gestes rapides, il fouille le gosse, en tirant rapidement la somme dérobée. Ce n'était pas grand chose, mais c'était un principe. Et s'il n'avait pas la force nécessaire pour battre une masse de cette taille, il était suffisamment fourbe pour l'attaquer dans le dos. Il y réfléchirait à deux fois avant de retenter le coup. Un regard vers l'autre môme, toujours aussi raides. Il n'avait pas pensé à ça !

TU : "Oh, euh... Attends !"

Fouille rapide, il en tire un peu d'argent en plus, en jetant la moitié au gosse. Un vague sourire.

TU : "Je ne sais pas comment il l'a eu, mais c'est sûrement pas en ramassant du bois."

Hochement de tête. Se levant, le voila qui part, en courant. Bien sûr. Mais avec un peu de cet argent en main, il y avait peu de chance qu'il dise ce qui s'était passé. On se demanderait d'où vient la monnaie, comment il l'avait eu... Oui, cet argent était le meilleur moyen pour s'assurer qu'il se taise.

Jetant un dernier regard au Boeuf explosé au sol, il sourit. On obtient toujours plus avec un coup de chaise dans la nuque, qu'avec un coup de chaise tout court.



HRP : En théorie, voila qui clot le BG de mon personnage. J'ai pris le parti de ne raconter que quelques épisodes de sa vie pour ne pas trop pourrir la "surprise" de son histoire plus tard... J'espère que cela conviendra ! J'ai encore quelques problèmes avec l'univers, mais j'espère vraiment n'avoir pas placé trop d'erreurs dans le tas...
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Tamashi Uchiha [Terminé]   Sam 14 Juin - 17:21

Bonjour Tamashi, bienvenue sur Ryoma !

Même si tu n’en dévoiles pas beaucoup, ce n’est pas du tout gênant. Chacun a le droit de construire son personnage au fur et à mesure. Tu as néanmoins prouvé que tu pouvais RP avec ton personnage. Il ne reste plus qu’à voir comment tu évolueras.

Si tu as le moindre souci avec l’histoire du forum, n’hésite pas à poser tes questions. Nous serons ravis de te renseigner, moi le premier.

Avant de te valider, il faudrait que tu adaptes la taille de ton avatar. Afin de respecter le graphisme du forum, nous demandons les dimensions 200*320. N’hésite pas à demander de l’aide si tu as des difficultés pour le faire.

MessageSujet: Re: Tamashi Uchiha [Terminé]   Sam 14 Juin - 17:46

J'ai un problème, mon image fait bien 200x320, mais le forum me le redimensionne en 150x200 :/

http://img11.hostingpics.net/pics/438585WuXingTheNinjaCrusadebyArmadaRyu1.jpg

Pour l'instant, c'est bon niveau question Kakou m'a ramené, il s'y colle donc ^^
Merci en tout cas !
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Tamashi Uchiha [Terminé]   Sam 14 Juin - 18:23

Je m'en suis occupé ^^

Bienvenue à Konoha !

Tamishi : +15XP

EDIT : je me suis permis d'enlever ton macron. Même si un autre joueur les utilise en ce moment, il devra aussi les enlever au moment de la validation. Ca me pose des problèmes pour créer les sections cachées et pour utiliser les fonctions de recherche du forum. N'hésite pas à modifier le nom de ton compte si le simple i ne te convient pas.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tamashi Uchiha [Terminé]   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Informations :: Présentations :: Abandons-