Partagez | 
 

 Sources Thermales « Rotenburo »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Uchiha
Invité
avatar


MessageSujet: Sources Thermales « Rotenburo »   Lun 18 Juil - 13:14

Les sources thermales de Kumo sont réputées pour être les meilleures à des kilomètres à la ronde. Pas étonnant, étant donné le fait que l'eau provient directement des cimes des montagnes bordant le village, d'où sa pureté reconnue par tous. Une légende kuméenne racontait qu'un jour, il y avait de ça très, très longtemps, une femme aurait vu un loup se baigner dans les eaux de la source afin de soigner une blessure. Depuis ce jour, on prêterait des vertus thérapeutiques à ces eaux et l'on vient de tout le pays dans l'espoir de se soigner ou tout simplement se purifier le corps et l'esprit.

Toutes les sources sont gérées par une seule famille et ce, depuis le tout début du village. Ses membres ont toujours bâti leur vie autour des sources thermales, et la qualité des services proposées est à la hauteur de la réputation de l'enseigne. Les bâtiments sont très agréables visuellement et dégagent une forte sensation de sérénité et d'apaisement. Les toits sont en chaume tandis que les murs sont en bois, conservant ainsi un aspect traditionnel, authentique et chaleureux.
En plus des sources, l'établissement possède en ses murs plusieurs chambres d'hôtes pour les personnes souhaitant profiter à fond de leur séjour. Celles-ci sont des chambres tout ce qu'il y a de plus traditionnelles, avec en son centre un foyer, toujours pour le côté authentique.

Plusieurs types de bains sont proposés au sein de l'établissement. Outre le traditionnel bain dans la source extérieure, les heureux clients ont également le choix entre un bain aux herbes relaxantes, un bain parfumé aux pétales de fleurs, un bain thérapeutique pouvant soi-disant aider à soigner quelques affections. Bref, il n'y a que l'embarras du choix. Bien évidemment, les bains ne sont pas mixtes et même si la source est la même, une haute barrière en bambou sépare le côté des femmes de celui des hommes.

D'ailleurs, le choix ne s'arrête pas que sur le type de bain mais également sur son emplacement. En effet, la famille possède un large terrain où sont aménagées plusieurs sources. Si les plus pratiques sont évidemment celles qui se trouvent dans la ville même, sachez qu'il existe un petit chemin vous conduisant à une petite source thermale nichée au pied de la montagne et entourée par la forêt. Cette source est d'ailleurs l'atout majeur de la maison, et pratiquement tous les clients plongent dans ses eaux car la sensation de sérénité n'est égalée nulle part ailleurs. Il suffit simplement d'imaginer la brise souffler dans les branches des arbres environnants pour comprendre pourquoi cette source est tellement appréciée.


Dernière édition par le Mar 19 Juil - 19:28, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   Sam 15 Sep - 13:33

*Rien de mieux qu'un bain chaud pour le flux sanguin... Après ce que j'ai fourni en entraînement la dernière fois, faut que je me calme un peu, ou je ne retrouverais jamais Alu...*

Le Juunin passa la porte des bains, demanda un casier afin d'y ranger ses affaires puis s'y rendit sans rien ajouter. Retirant tous ces atours un à un et attrapant une serviette d'un blanc dérangeant à ses yeux, il reprit son chemin vers les bains eux-mêmes. La vapeur montait sous la porte de sortie, indiquant la chaleur abondante des lieux, faisait frire ses narines avec douceur et picotement. La porte ne grinça pas et laissa passer le médecin sans aucun problème. Le soleil perça les nuages et une effervescence habituelle se forma sur sa peau, se mêlant à la vapeur alentours, et poussant un jurons à voix basse il se hâta dans l'eau, trouvant un petit coin d'ombre. Il y avait quelques personnes sur place, deux ou trois hommes étaient en train de discuter un peu plus loin. Ils eurent un haut le coeur en voyant passer ce personnage aux yeux verrons et aux nombreuses cicatrices. Son corps en était recouvert, elles semblaient être de toutes les tailles et déchiraient sa peau à chaque exposition solaire. Alucard ne fit pas attention à leurs regards et se faufila derrière un rocher, à l'abri des curieux.
Au contact de l'eau chaude, voire bouillante, le médecin senti le bien être monter dans son organisme, il se détendit peu à peu, sombrant quasiment dans un léger sommeil.

Sans avoir conscience du temps passé, une voix le tira du sommeil, jurant à tout va dans les brumes chaleureuses du bain. Ses yeux cherchèrent la direction de la voix et finirent pas tomber sur un personnage à l'entrée des bains, assis par terre, se tenant le pied. Récupérant sa serviette, Alucard se dirigea vers l'homme en question, mais alors qu'il était encore dissimulé dans la vapeur ambiante, il se stoppa net, les yeux écarquillés droit devant lui. Pourquoi ? Pourquoi cet homme, ici et maintenant ? Il n'avait visiblement pas de chance, ou au contraire il en regorgeait... La suite seule pouvait le dire.

Il atteignit l'homme assez rapidement, enfila autour de lui la serviette une fois qu'il le put, couvrant ainsi sa pudeur enfantine. Matsufueru jurait toujours, le pied droit entre les mains, et personne pour l'aider. Le Juunin avança la main vers le blessé et demanda:


"Bien le bonjour, Harudonu-san, puis-je jeter un oeil ?"

L'homme leva la tête et apperçut à son tour le médecin qui avait soigné il n'y a pas si longtemps son tibia. Ses yeux d'un marrons ordinaire indiquèrent à la place des mots son autorisation, lâchant par la même occasion son pied. Le médecin l'attrapa et tata de ses doigts méticuleux la zone sensible. De temps à autres l'homme crachait des petits soufflement de douleur en tournant la tête. Le diagnostic fut rapide, et Alucard ne mit pas longtemps à trouver et s'occuper du problème. Deux signes suffirent, un peu de chakra et une minute d'absence dont il eu besoin pour aller chercher des rouleaux de bandage dans sa sacoche. Une fois de retour, Matsufueru n'avait pas bougé et faisait tourner son pied dans l'articulation, testant l'amélioration effectuée. Le médecin entoura son pied de bandages, remontant un peu sur la cheville. Une fois fait, il sourit en regardant l'homme en face de lui, attendant sans attendre quelque chose en retour.

"Bonjour Alucard-sama." fut la seule réponse apportée.

"Entrez dans le bain à présent, le bandage n'est pas un problème. Je vous rejoints, je vais ranger le matériel."

Les indications du médecins étaient visiblement bien respectée, l'homme entra, boitant quelque peu et retira sa serviette une fois couvert par l'eau opaque et chaude des bains. De son côté Alucard traversa la porte et s'arrêta sur son palier, fermant les yeux, la respiration haletante. Il se dirigea vers son casier en tremblant et rangea ses affaires avec maladresse. Qu'est-ce qu'il se passait ? Comme la dernière fois plusieur questions le harcelèrent d'un coup d'un seul. La vue de ce personnage ne lui était pas anodine visiblement, et chaque fois cela le mettait dans un état inconnu dont l'incompréhension le dérangeait atrocement. Dans le même temps, cette compagnie semblait beaucoup lui apporter, presque plus fort qu'un bain chaud, il se sentait apaisé. Préférant ne pas inquiéter son patient, Alucard retourna dans les bains, lentement.

*C'est quoi ce bordel encore ? Je comprend rien... J'en ai soigné des 'millions' des gens et me voilà en train de trembler face à l'un d'eux. Je suis un médecin j'ai pas le droit de trembler ! Je ... Va falloir éclaircir ce truc parce que si ça continue je vais plus pouvoir exercer...*

Alors qu'il marchait, il fut frappé par les images de ce qu'il venait de se passer dans les bains, des flashs lui éclairant l'esprit sur des détails dont il n'avait pas pris conscience, mais qui s'étaient imprégnés profondément dans ses souvenirs. Il dût s'appuyer contre le mur le plus proche pour ne pas tomber, son corps chavirant tel un bâteau dans une tempête destructrice. Il arriva à pousser la porte et à s'introduire dans l'eau bouillante des bains chauds. Un rapide coup d'oeil lui suffit à retrouver Matsufueru et le rejoindre ne fut pas difficile. Un petit coin à l'ombre, heureusement, près d'un rocher fumant. La carrure massive de l'homme ressortait et se reflétait sur l'eau opaque, faisant onduler son double au rythme des fluctuations du liquide appaisant. S'installa face à lui, Alucard débuta un semblant de conversation, pour ne pas, pensa-t-il, succomber à l'observation silencieuse.

"Comment vous êtes vous blessé ? Simple curiosité médicale..."

"La porte bloquait, j'ai taper dessus et étrangement elle s'est ouverte bien facilement, je suis donc tomber son mon propre poids... Rien de très vaillant."

"Oh, je ne m'attendais pas à ce que soit le récit d'une bataille héroïque, nous sommes dans des bains, énormément d'accidents s'y déroulent. Vous, faites quoi dans votre vie ?"

"J'élèves des moutons dans les montagnes... Rien de bien passionant vous savez. Mais chacun à sa petite place dans la vie collective de Kumo."

"Je n'ai jamais pensé le contraire. Je pense que je ne pourrais pas exercer un tel métier, la vie active de la campagne ne m'attire pas du tout. Mais, la vie de la ville non plus, me direz vous..."

"Ba que faites vous là dans ce cas ?"

"Je ne fais que suivre mon fils, je ne peux aller nullepart sans lui, et c'est le même train pour lui. Cependant c'est lui qui est plus apte à décider des destinations où nous nous rendons."
"Sauf depuis peu..." ajouta-t-il dans un mumure.

"Ha vous êtes... jeunes pour un père je trouve. Votre fils ne doit pas être bien vieux."

"Oh détrompez vous... Il doit être tout aussi âgé que vous. Simplement que, je suis un peu spécial."

"J'avais remarqué."

Où menait cette discussion ? Le personnage en face d'Alucard souriait de temps à autres, plissant ses yeux au milieu de son visage bourru mais étrangement intéressant. Son corps, cependant, n'avait rien d'attirant à première vue, le paysan se faisait ressentir dans les formes et la musculature, noyée dans une masse graisseuse peu importante. Ses longs cheveux tombaient dans l'eau bouillante. Le médecin se remit à trembler, de la sueur coula le long de son font, se mêlant à celle provoquée par la chaleur des bains, et sa respiration en fut entrecoupée incompréhensiblement. Les tremblements et sa respiration irrégulière ne pouvaient provenir d'un froid intense étant donné la chaleur ambiante... D'où venaient ces phénomènes ? C'est alors que, sans comprendre une fois de plus, Matsufueru s'approcha du Juunin et le prit dans ses bras. Une étreinte étrange et sans raison apparente, une simple pulsion dans ce cas ? Ou... Se cachait-il autre chose ?
Le simple contact des deux êtres fit frémir le médecin, qui après un instant de doute, retourna l'étreinte à l'homme collé à lui. Et comme la dernière fois, une puissant lien se créa. Un tranfert d'énergie ? D'émotions ? De souvenirs ? D'où venait la soudaine chaleur ? Du corps de Matsufueru ? Ou simplement des entrailles de celui d'Alucard ? Une pression inconnue naquit dans sa cavité crânienne, puis dans son thorax, un spasme l'anima et le flou envahit son esprit. Un nouveau spasme secoua son corps tandis que Matsufueru se retirait, incompréhensif, méfiant.
Soudain les yeux du médecin s'ouvrirent de nouveau et quelque chose de différent s'en dégagea: l'inconnu, la perdition, la prise de conscience. Ses traits étaient moins abrupts et son regard moins sage...


"Où suis-je ? ...Qui êtes vous ?"

[A suivre... Si quelqu'un veut s'y mêler...(attention quand même)]

MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   Ven 2 Nov - 23:08

Rakurai : +7 XP RP.

Désolé Alu d'interrompre ton début de RP, j'effacerai mon message dès que possible Smile

MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   Mer 7 Nov - 18:38

Que faisait-il ici ? Qui était en face de lui ? Une imcompréhension totale envahit l'esprit du juunin qui semblait se réveiller d'un sommeil bien trop long. La fumée lui piqua les yeux tandis que l'eau commençait à l'ébouillanter. Le retour des sensations. Il tourna la tête autour de lui, cherchant de ses yeux verrons un élément qui le raccrocherait à ce qu'il connaissait. Mais rien. Sauf quelque chose autour de ce personnage devant lui. Une émanation, une aura comme disent certains ? Quelque chose de métaphysique lui était familié. Alors que rien ne lui prêtait souvenir en cet instant de doute.

Il recula, se cogna contre le mur derrière lui et commença à paniquer légèrement. L'homme qui le regardait ne se détourna pas et insista:


"Alucard-san ? Vous allez bien ?"

"Qu... On se connaît ? ... Qui êtes vous ? Raaaah c'quoi ce bordel ?!"

"C'est moi, Matsu, un de vos patients... vous venez de me soignez le pied. Vous avez reçu un traumatisme ?"

"Qu'est-ce que j'en sais ? Je viens de débarquer dans ce bazar... Et..."
"Excusez-moi."


Sur ces mots Alucard se détourna et sorti en hâte des bains. La porte s'ouvrit et il retrouva, sans savoir comment, son casier où étaient rangées ses affaires. Il se rhabilla et prit la sortie.

Que se passait-il ? Ce monde lui paraissait si différent de ce qu'il avait connu. Etait-il parti ? Comment s'était-il retrouvé dans ces bains, avec un homme qu'il ne semblait pas connaître. Et puis d'abord, qui était-il lui même ? ...
Marcher dans les rues de kumo allait, pensa-t-il, l'aider à se souvenir de tout ça.
Il croisa de nombreux passants, et beaucoup d'entre eux avaient quelque chose de familier. Encore cette aura ? Non. Seul celui des bains en avait une vraissemblable. Les autres... les connaissait-il par le passé ? Ou était-ce simplement qu'il avait eu un trou de mémoire, assez conséquent certes, qui lui coupait tout souvenir des quelques derniers mois ?
Mais c'était lui le médecin ! Et il n'arrivait même pas à s'osculter... Cela dit, le problème semblait venir de l'esprit. Consulter un maître Genjutsu pourrait peut-être l'aider. Mais où en trouver un ?
Les questions n'arrêtèrent pas de le harceler. Son identité le préoccupait. Et instinctivement, il marchait dans une direction qui lui paraissait connue, sans savoir où elle le ménerait.

Au bout d'un moment, il s'arrêta, frappant un poteau de son pied droit et jurant en regardant une maison. Une maison qui lui rappelait vaguement quelque chose. Sa propre maison peut-être ? Il hâta alors le pas et entra dans les lieux. Les clefs se trouvaient dans ses poches, et une odeur connue, elle aussi, l'enveloppa lorsqu'il entrouvrit la porte. Toujours cette sensation de déjà vu, mais sans souvenirs derrière.

Il fit le tour des pièces, observant avec plus ou moins d'attention les meubles et les objets présents et termina son tour en s'installant dans un fauteuil.
Tout en fixant un meuble en face de lui, il se sentit ramollir. Ses yeux s'embrumèrent et il tomba dans un sommeil imprévu.

Des flash le harcelèrent. Son esprit fut envahit de lumière et d'images. Des sons arrivèrent, des voix naquirent et son nom retentit à plusieurs reprises, se répercutant en échos dans les méandres de son subconscient. Son corps fut secoué de spasmes et il en ressentit de violents chocs cérébraux. Il s'entendit également hurler lorsque de douloureux souvenirs revinrent à lui.


*Alucard... Alucard... Kumo... médecine... Alucard, Kimimaro... Rakurai, Kazuma... Sang... Kempachi, Alucard... Kumo, tournoi... Matsu... Shikano, médecine... Alucard... Bubba... Sang.*

La sueur coulait de son front. Une chaleur l'envahissait, les tourments de son âme ne cessaient pas, la peur l'attrapa, le doute l'englouttit et la perdition le menaça.
Un environnement se créa autour de lui. Comme s'il flottait dans un espace infini, rempli d'astres lointains, il dérivait dans le froid de son esprit. S'en en diriger la trajectoire, il s'approcha de l'une des étoiles et s'arrêta net devant. Une telle lumière le recouvrait de paix et la chaleur dégagée adoucissait ses angoisses. L'astre était parsemé de rouge. Un rouge qui ondulait tout autour, se mouvant à sa guise sur cette surface lumineuse. Il avança un doigt et toucha le feu psychique, et sans se brûler la main, il entra en contact avec ce qui restait de son père.


*Alu !*

C'était lui qui parlait, et qui avait depuis le début tenté de le ramener.

"Père... Je ne me souviens de rien. Qu'est-ce qu'il se passe ?"

*Tu te souviens du jour où nous avons entraîné Rakurai dans la forêt ? Tu te souviens de lui au moins ? - Alu acquiesça - Et bien une de ses attaques psychiques t'ont projetté dans une partie de ton esprit qui m'était inconnu. Un territoire indécouvert. Enfermé là bas, ton toi ne pouvait diriger ton corps... il allait se dépérir. J'ai donc braver l'illusion de Rakurai pour prendre ta place aux commandes. J'ai été étonné que cela ait fonctionné.*

"Tu... tu as vécu à ma place jusqu'à ce jour ? ..."

*Oui, c'est un peu ça... ne m'en veut pas. Je n'avais pas vraiment le choix. Je ne savais pas comment te ramener... et je ne sais pas comment tu as réuussi à revenir. L'important est que tu sois de retour non ?*

"Je n'en sais rien... je ... n'ai pas vécu depuis plusieurs mois... enfin, je ne sais pas ce qu'il se passe. Des souvenirs m'ont accablés, des choses que je n'ai pas vraiment connues, mais qui sont là, dans mon passé. Je ne reconnais pas complètement ces rues, cette ville... Et, qui était cet homme, dans les bains ?"

*Ha... Matsu. C'est un de mes, nos, patients. Il venait de se fouler la cheville et je l'ai aidé. On a discuté par la suite dans les bains... Pourquoi ? Tu... C'est à cet instant là que tu es réapparu ?!*

"Je... Je crois que oui... Pourquoi... Il dégageait une aura étrange... comme si j'étais aspiré... Nous... l'admirions ?"

*Non pas spécialement... il est vrai que quelque chose d'inhabituelle altérait ma perception chaque fois qu'il était là... Le temps nous dira peut-être qui il est... Je ne peux pas t'en apprendre plus, je suis désolé...*

"Pas grave... on trouvera. Cependant... j'aimerais que tu continues à ma place. Je ne sais pas où aller, ce qu'il se passe etc... je ne pense pas pouvoir gérer mon statu de juunin dans cet état."

*Je vois. Je peux te comprendre. Qu'il en soit ainsi...*

Alucard pénétra l'Astre lui-même, fusionnant avec lui. Interchangeant de nouveau les places.
Et Alucard rouvrit les yeux.


"Revient quand tu le désirs, je te laisserais intervenir quelqu'en soit l'instant, et le motif. C'est ta vie, pas la mienne... Une seule m'a suffit."

Une sensation lui indiqua qu'Alu avait acquiescé sa proposition. Il en sourit de toutes ses dents et attrapa la poignée de la porte.

MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   Mar 17 Juin - 20:09

[Suite de ce rp. Playlist.]

Madagascar était passé le matin à l’académie et avait remarqué les nouvelles informations qui y figuraient. Apparemment, il avait été assigné à une équipe dont il ignorait tout. Il ne connaissait ni l’autre étudiant ni leur professeur. D’ailleurs, il trouva étonnant que l’équipe ne fût composée que deux étudiants. Sans doute était-elle incomplète ou alors était-ce une équipe de rebus. Il jeta un œil au reste de l’affiche mais rien d’autre ne semblait intéressant. Il tourna les talons et dirigea vers les sources thermales où il avait rendez-vous avec le reste de son équipe.

Le ciel clair de la journée annonçait une belle journée et le calme paisible des sources ne dérange pas Mad’. Il apprécie bien plus le silence que l’ambiance mouvementée de l’académie. Le seul problème qui se posait à lui était un mal de crâne quasi-constant depuis les évènements qui s’étaient déroulé dans l’étrange maison. Il en avait parlé rapidement à l’un des médecins de l’hôpital mais ne décelant rien, on lui déclara que c’était psychologique. Et maintenant, Mad’ s’inquiète. Son ancienne maladie n’avait peut-être pas disparu aussi rapidement que cela. Il était à peine entré dans l’espace principal des sources qu’il entendit un large cri à travers la zone.

« Hey, toi ! »

La voix grave, limite rauque, rompt largement avec le calme dans lequel baignait Mad’. Il émerge de ses pensées pour tomber face à face avec une sorte de playboy, torse nue, exhibant une musculature très développée. A vue d’œil, il mesure bien deux mètre de haut et domine Madagascar avec une masse musculaire relativement énorme. C’est seulement alors que Mad’ remarque le bandeau de Kumo qui est à la taille de l’homme. Serais-ce le jounin qui aura la charge de l’équipe ? Mad’ n’a pas vraiment le temps de s’interroger car l’homme, en le questionnant, réponds à sa pensée.

« Dis-moi, tu fais parti de l’équipe 3 ? »

Puis, alors que Mad’ acquiesce de la tête, encore indécis sur l’homme qui lui fait face, il pousse une sorte de cri de joie qui résonne dans la zone. Dans un mouvement ample, il saisit Mad dans ses bras et le soulève de terre, comme s’il ne pesait rien. Mad’, légèrement écrasé dans les bras du jounin, tente lamentablement de respirer mais, au bout de quelques secondes se résigne à attendre d’être déposé par terre. Il remarque alors les larmes qui coulent sur les joues de l’homme. Un émotif, il fallait que son sensei soit émotif. Il poussa alors un soupir de lassitude. Quelques minutes plus tard, enfin relâché, il pu se présenter au jounin.

« Je suis Madagascar. Je ne sais pas si l’académie vous a mis au courant mais j’ai des problèmes psychologiques inconscients qui m’empêchent toute forme d’attaque. J’ai été apparemment sélectionné pour mon aptitude au soin, j’espère que cela ne vous dérangeras pas. »

Et tapis dans l’ombre, il patientait. Ce nouvel intrus dans sa vie n’allait pas lui faciliter la tache mais il serait facile de tourner à son avantage le comportement du jounin. Il ne fallait pas à Madagascar de personne à qui il puisse faire confiance. Cela, il allait s’en charger.





MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   Mar 24 Juin - 20:53

Ude marchait dans les rues de Kumo; Son imposante carrure était reconnaissable à des lieux à la ronde, ainsi que son attitude légèrement, euh, étrange.

Dire qu'il était excentrique et n'avait aucun sens de la retenue serait un mensonge. Il savait se retenir, après tout c'était un des juunin d'élite de Kumo. De même, il n'était pas excentrique (bien que beaucoup affirmaient le contraire) juste libéré. Il n'avait pas peur de montrer, et le terme était faible, ce qu'il pensait, ressentait, voulait. Même si des fois il faisait peur comme ça.

En fait, la seule chose qu'on pouvait lui reprocher était son obsession malsaine pour la taille de ses muscles. Cela devait être pour cela qu'il se promenait sans chemise...

Pour lui, un bon ninja était un ninja fort ! Musclé ! Qui transpire l'homme à des lieux à la ronde ! Et il était près à enseigner cela à l'ensemble des personnes sous sa charge, faisant rouler ses muscles pour appuyer ses dire (tandis que sa moustache frémissait, comment il faisait restait un mystère que les maître genjutsu de Kumo n'avaient encore réussit à percer).

Mais l'heure n'était pas au show (quoique...). Il avait rendez vous avec ses étudiants pour en faire des hommes ! Des hommes forts et respectueux !
Et pour cela il devait se rendre aux sources chaudes.

Une fois arrivé à destination il aperçut un jeune homme dont les cheveux semblaient avoir une teinte de bleu. Ce dernier ne semblait pas particulièrement intéresser à l'idée d'entrer dans les sources chaudes, ce qui fit grandir un sentiment de joie dans le cœur de Ude. Joie à l'idée qu'il venait peut être de croiser son étudiant.

¤Ude¤
"Hey, toi !"

Brutal comme moyen d'approche, non ? Dans la lignée de Kyouryoku, dans la lignée des Kyouryoku...

¤Ude¤
"Dis-moi, tu fais parti de l’équipe 3 ?"

La question fatale, c'est là que Ude saurait si ses espoirs seraient réduit à néant, ou non.

Quand il le vit acquiescer de la tête, il ne put retenir le cri de joie coincé au fond de la gorge. Se précipitant sur son élève il l'attrapa par les épaules avant de le prendre dans ses bras à la manière des Kyouyokou, c'est à dire un câlin "casse-os". Cela dura quelque secondes avant que l'infortuné étudiant ne fut relâché de l'emprise de son nouveau sensei.

¤Madagascar¤
"Je suis Madagascar. Je ne sais pas si l’académie vous a mis au courant mais j’ai des problèmes psychologiques inconscients qui m’empêchent toute forme d’attaque. J’ai été apparemment sélectionné pour mon aptitude au soin, j’espère que cela ne vous dérangeras pas."

Le monde faillit s'arrêter de tourner. Les larmes de joie et l'attitude exubérante de Ude venait de disparaître en un battement de paupière, peu de gens avaient la chance et l'honneur de voir un tel changement aussi vite. Car ce changement impliquait trois choses :
la première : il se sentait concerné.
la seconde : il comptait aider.
la troisième : il montrait enfin pourquoi il était un des juunin d'élite de Kumo.
Donc dire que, désormais, il était impressionnant était un euphémisme.

¤Ude¤
"Je vois l'académie ne m'en avait pas parlé mais c'est normal étant donné qu'il s'agit de quelque chose de personnel. L'hôpital, par contre, aurait du m'avertir, peu importe."

La tension était monté, toute trace de joie, d'amusement ou de bonheur avait disparu du visage d'Ude, il ne restait qu'une froide détermination. Cependant, la tension finit par s'atténuer et un sourire amical apparut sous le moustache blonde du sensi.

¤Ude¤
"Bien, c'est quelque chose sur lequel nous travailleront afin d'essayer de te faire, ne serait ce qu'un peu, sortir de cet état, pour le moment, attendons ton camarade."

[post de Zenko... Et nouveau câlin "casse-os" :p]

¤Ude¤
"Bien, maintenant que vous êtes tous les deux présent voici ce par quoi l'on va commencer : décrivez vous, dites moi qui vous êtes."

MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   Jeu 26 Juin - 14:24

[Suite de ce post.]

Le changement qui s’était produit sur la figure de son nouveau sensei inquiéta légèrement Mad’. Il ne sut si cela était un signe d’encouragement ou plutôt de problèmes mais avec les réponses que lui firent Ude, il compris qu’il avait en face de lui quelqu’un qui saurait s’adapter à son problème. S’adapter peut-être mais le considérer comme normal ? Il chassa alors rapidement ces sombres pensées, ne souhaitant pas leurs donner trop de prises sur son esprit torturé et entreprit d’attendre avec son sensei le dernier membre de l’équipe.

Attendre avec Ude, Madagascar n’avait jamais fait plus dur expérience. Quelques secondes après qu’il se soit assis, il remarqua que le jounin posait son regard sur chacun des muscles de son corps, contractant et décontractant pour vérifier leurs statures et leurs corpulences. Il tâtait et retâtait chacune des parties de son corps, s’attardant sur d’obscurs détails comme sa coupe de cheveux. Il s’admira pendant une bonne dizaine de minutes, le temps qu’apparaisse un garçon à l’entrée des sources thermales. Le même spectacle que précédemment recommença et ce fut au tour du dénommé Zenko de passer dans les bras de leur sensei. Un fois Zenko reposer à terre, il s’adressa à eux conjointement.

"Bien, maintenant que vous êtes tous les deux présent voici ce par quoi l'on va commencer : décrivez vous, dites moi qui vous êtes."

Les questions classiques lors d’une entrée dans une nouvelle équipe. Mad’ entame donc le premier les présentations.

« Et bien, je m’appelle Madagascar. Ma spécialité est le soin et par extension la médecine. Je n’ai pas grand-chose à dire à mon propos si ce n’est que je réintègre l’académie après une période de récupération. »

Il se tourne alors vers son coéquipier, apparemment encore sous le choc de l’étreinte. Il est vrai que si Ude les saluait comme cela tous les matins, ils n’allaient pas tenir longtemps. C’est alors qu’il remarque que Zenko n’a plus de bras droit. Etonnant de la part de quelqu’un qui s’est engagé dans la voie du Taijutsu mais il doit avoir une bonne raison à ce choix. Une raison qui ne le regarde sans doute pas. Pourrat-il le considérer comme un ami ? Y arrivera-t-il ? Sans doute le considérera-t-il comme malade lui aussi, trop différent. Il l'écoute alors se présenter sans mot dire.

Je suis Zenko. Il me manque mon bras droit mais ça ne m'empêche pas d'avoir choisie la voie du Taijutsu. Je n'aime pas trop me dévoiler sur moi, pour des raisons personnelles mais je suis disponible à répondre à vos questions dans la mesure du possible.


Il regarde alors son nouveau sensei qui semble avoir de nouveau la larme à l’œil à l’idée d’avoir la responsabilité d’enseigner. Autant il pouvait avoir l’air impressionnant quand il prenait au sérieux son rôle, autant il avait l’air complètement à coté de ses chaussures quand il se laissait aller à des sursauts d’émotion. Vraiment, l’ambiance s’annonçait pour le moins … spéciale.






Dernière édition par Madagascar Taimu le Sam 28 Juin - 12:20, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   Ven 27 Juin - 22:36

Il venait de se réveiller et pourtant il avait mal. Mal là où personne d'autre que lui pouvait sentir cette douleur. Il était chez lui dans son appartement. La nuit qu'il avait passé avait été calme mais cependant à son réveil, il avait mal. Debout, la tête encore endormie, ses yeux avaient du mal à s'ouvrir, Essayaient-ils d'imposer leurs volonté à Zenko? Non c'était autre chose. Une sorte de refus. Ses paupières refusaient de se lever, les yeux fermés le jeune homme était conscient de ses actes. Finalement après un intense effort mental, les yeux de Zenko étaient grand ouvert. Une corbeille de fruit avait été déposé le soir de son arrivée dans Kumo. Adossée à cette corbeille, on y avait mis une lettre, trop fatigué pour la lire, Zenko c'était tout de suite écrouler dans son lit sans prendre le temps de lire le mot.

Dans la corbeille, il se trouvait des fruits, divers fruits de saison qui provenait de tout le pays de la Foudre et parmi ces fruits, il y en avait aussi des frontières en contact avec le pays. Dans l'ensemble des fruits, un seul réussit à attirer le regard de Zenko: Une pomme verte. La pomme bien verte, bien juteuse, qui ne demande qu'une chose. Qu'elle soit mangée ! Devant ce spectacle et la lumière qui se pose sur la corbeille tel des fruits divins, Zenko a du mal à résister, il tends son bras droit vers la pomme mais c'est sans espoir, la main à disparu...
Conscient de ce qui vient d'essayer de faire, il se précipite vers sa petite boite noire et avale directement ses comprimés. Une fois qu'ils ont été avalés, il regarde le bout de bras qu'il lui reste. Il le regarde sans grand intérêt, le petit sourire aux lèvres, L'effet du médoc commence à faire son effet.

Zenko regarde le mot qui lui a été adressé, on lui signale qu'il fait officiellement partit de l'équipe n°3 et qu'un rendez vous de l'équipe à été fixer le matin à l'entrée des sources chaudes. Ah les sources thermales, ça lui ferait vraiment du bien d'y aller mais bon, il n'a pas trop de temps là, Zenko doit se mettre en route pour les sources rapidement, s'il ne veut pas arriver en retard. S'il y a bien une chose que Zenko n'aime pas c'est les corvées et les retards. Personne n'aime attendre les retardataires, ni faire les corvées. Enfin bref, quand on doit le faire, on le fait. c'est la vie, c'est comme ça et on a généralement pas le choix. Le papier qu'il a reçu disait:

Citation :
L'équipe n°3 vous attends à l'entrée des sources thermales.

Après quelques minutes passer dans les rues de Kumo à la recherche des sources, il arrive finalement devant l'entrée. Deux personnes sont postés devant. Un géant, tout plein de muscle avec une coiffure que Zenko juge d'étrange et un jeune homme comme lui mais pour le moins bizarre, Le manchot à l'impression qu'il s'agit d'une nouille humaine. Zenko reste en arrière et analyse la scène. Les deux personne le géant et la spaghetti discutent tous les deux, tout d'un coup le géant prends dans ses bras la spaghetti et la serre contre son corps de muscle. Il le repose puis tous les deux attendent. La montagne de muscle va chercher un panneau et inscrit dessus "Equipe n°3", il le plante dans le sol et recommence à attendre. La nouille en a profiter pour regarder le corps d'athlète de la personne qui va chercher la pancarte. Ainsi c'est avec ces gens qu'il fera équipe ? A première vue, ça ne lui inspire pas confiance. Pourvu que je me trompe pense alors Zenko.

Voyant qu'il n'y a rien à craindre, il sort de son trou. Puis se dire vers les deux hommes. La montagne se donna en spectacle avant de serrer dans ses bras le manchot. Peu habitué tous les deux à ce genre de tendresse, une petite larme coule sur le visage de Zenko. Une fois à terre l'homme au corps de muscle s'adresse d'un voie claire et suffisamment sereine pour apaiser le jeune homme

[Sensei]
Bien, maintenant que vous êtes tous les deux présent voici ce par quoi l'on va commencer : décrivez vous, dites moi qui vous êtes.

Le jeune homme à la tignasse noire commença à prendre la parole.

[Jeune homme]
Et bien, je m’appelle Madagascar. Ma spécialité est le soin et par extension la médecine. Je n’ai pas grand-chose à dire à mon propos si ce n’est que je réintègre l’académie après une période de récupération.

*Bon bah quand c'est mon tour, faut y aller.*

[Zenko]
Je suis Zenko. Il me manque mon bras droit mais ça ne m'empêche pas d'avoir choisie la voie du Taijutsu. Je n'aime pas trop me dévoiler sur moi, pour des raisons personnelles mais je suis disponible à répondre à vos questions dans la mesure du possible.

Après cette brève présentation, Zenko bougea légèrement le seul bras de valide qui lui restait. Si les salutations avaient lieu matins et soirs, Madagascar et lui n'allait pas survivre bien longtemps.

MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   Ven 4 Juil - 13:03

Ude avait les bras croisés tandis que ses étudiants parlaient d'eux, mais de parler on pourrait tout aussi bien dire qu'il ne s'agissait là que de chiffre. Pour Ude, qui était à la fois un grand sentimental et une personne chérissant l'humanité plus que tout, ça lui faisait mal d'entendre ça, mais il allait y remédier.

¤Ude¤
"Bien mes jeunes enfants, très bien cependant..."

Aie, c'était partie. Il venait de faire sa pose pour montrer ses muscles et il était déjà en train de les faire rouler tandis qu'il regardait, à quelque centimètre près, ses étudiants droit dans les yeux.

¤Ude¤
"Vous êtes la force de la jeunesse et je suis le bras de votre futur, regardez ces muscles comme ils soutiennent votre futur."

Tandis qu'il disait ça il avait approcher chacun de ses bras devant le nez de ses élèves avant de contracter ses biceps.

¤Ude¤
"Mais ces bras ne peuvent supporter ce qu'ils ignorent, et ils ignorent qui vous êtes, ce que vous êtes. Qu'aimez-vous ? Que détester-vous ? Pourquoi vivre en tant que ninja ? Vos rêves, ambitions, désirs ? Ces bras du Futur veulent tout savoir sur vous !"

Zenko et Madagascar n'étaient vraiment pas tomber sur le plus équilibré des juunin, car, tandis qu'il faisait son speech, des larmes avaient coulées et et il n'avait cesser de contracter ses muscles dans toutes les positions possible et imaginable.

MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   Ven 4 Juil - 14:17

Mais le pire pour eux n’était pas encore arrivé… Malheureusement, le pire était bel et bien au rendez-vous… Minako errait dans les allées, on lui avait confié des souffres douleurs, mais elle ne les avait pas vu, ça ne lui plaisait pas du tout ! L’air mauvais, elle avançait pour aller se plaindre, elle n’aimait pas jouer la nounou, mais l’idée de pouvoir torturer des enfants lui plaisait bien. Elle grognait, maugréait, pour changer d’ailleurs, jamais contente, jamais satisfaite, jusqu’à ce que, par chance ou par malencontreux hasard, elle ne tombe en face du parc… Elle en sortait justement… Elle tournait en rond ? Elle commença à s’échauffer… Pour clore le tout, un groupe de femmes hystériques apparurent de nulle part, courant vers les sources, sans dévier leur route de la kunoichi au milieu de l’allée… Elle dû se décaler, Minako a dû se décaler ! Là, c’était la total pour la jeune femme… Elle se retourna, regarda cette bande de nunuche dénuée d’intelligence et les suivit… Les sources, endroit de détente pour les sans cervelle ? Peu lui importait, elle y fonçait… Elle arrivait devant cet endroit qui de l’extérieur, semblait tout petit, et, poussa la porte, entrant comme chez elle… Elle traversa le vestiaire, dans lequel elles n’étaient plus, et, alors qu’elle sortait, se fit arrêter par une des gérantes des sources…

[Gérante] : « Vous n’avez pas oublié de vous déshabiller ? On ne rentre pas habillée ici demoiselle ! »

Minako s’arrêta, choquée… Elle avait une tête à se déshabiller publiquement ? Stoppée, elle resta là, bouche ouverte, yeux exorbités…

« Dites-moi que vous vous fichez de moi… Ca m’énervera, mais pas moins que si vous êtes sérieuse… »

La femme hocha de la tête, Minako ne savait pas comment le prendre… Elle chopa un kunai, et, alors qu’elle allait lui raconter elle ne sait quoi, la gérante surprise ajouta.

[Gérante] : « Ah ! Mais vous êtes là pour les étudiants ! Je ne pensais pas comme ils étaient déjà avec un ninja ! Ils sont là-bas au fond ! »

Encore un coup pour la kunoichi, il y avait des étudiants ici… Elle priait pour eux que ce ne soit pas ceux qui devaient la rejoindre à la cascade… Elle ne dit mot, passant à côté de la gérante, toujours comme choquée. Elle alla a l’endroit indiqué et vit la pathétique scène… Là, c’était le coup final. Que faisait ce guignol à pleurer devant des étudiants… Elle monta au même niveau qu’eux, elle était quelques marches plus bas, et passa derrière le jounin, frappant sa tête d’un revers de main. Il se retourna, coupé dans sa scène…

« C’est quoi ça ? Vous êtes réellement jounin ou c’est aussi de la comédie ? »

La jeune femme tourna la tête vers les deux loupiots et revint très vite sur le grand dramaturge, ou le piètre comédien… Ellen e savait plus quoi dire, elle croisa les bras, assez, comment dire… Désabusée par tout ce qui venait d’arriver.

MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   Dim 6 Juil - 16:39

Leur nouveau sensei était vraiment spécial. A peine Zenko et Mad’ avait-il finit leur courte présentation qu’il s’était lancé dans un long monologue, entrecoupé de poses excentriques visant à mettre en valeur son imposante musculature. En plus de cela, les courtes phrases qui s’échappait de sa bouche semblaient sorties tout droit d’un livre d’haltérophilie. Enfin, Mad’ comprit quand même qu’il voulait seulement en savoir un peu plus sur ses étudiants. Ude était vraiment quelqu’un … a part. Quand il eut finit d’agiter ses bras gonflé devant son visage, Mad’ répondit aux quelques questions qu’il avait formulées.

« Vos bras n’ont pas grand-chose de plus à savoir me concernant. Je suis ninja de tradition, comme mon grand-père l’a été avant moi. Protéger et servir Kumo, c’est ce pourquoi j’ai choisi cette voie. Je n’ai guère de rêves ni d’ambition, je veux juste que ma famille puisse vivre dans la paix qu’elle mérite. »

Mad’ n’en dit pas plus. Il n’avait pas envie de se confier à ce ninja excentrique. Sa vie ne le concernait pas. Ses problèmes ne le concernaient pas. Il ne pouvait sans doute pas imaginé la torture qu’il avait vécu de voir sa famille le considérer comme un parasite. Il était ninja parce que son père n’avait pas pu l’être. Mad’ était ici sans raison, mené par le chemin que d’autres lui avaient montré. Il avait depuis longtemps laissé tomber l’idée de faire autre chose. Alors qu’il allait ajouter quelque chose, une femme arriva droit sur leur groupe.

Elle était fine et bien formée, ses cheveux coupés court se soulevant au rythme de sa marche rapide. Elle ne semblait pas de bonne humeur et son visage trahissait une certaine impatience. Elle portait le bandeau de Kumo, signe qu’elle aussi était une ninja du village mais Mad’ ne l’avait jamais croisé. Enfin, il y avait un tas de ninja à Kumo que Mad’ n’avait jamais croisé et il supposa qu’elle faisait partie de ceux là. Il regardait la femme arriver, écoutant Zenko répondre aux questions de leur sensei.

Elle arriva derrière Ude qui ne la sentit même pas arriver, sans doute trop occupé à mettre en valeur ses muscles imposants. Elle le frappa légèrement du revers de la main, interrompant la scène. Mad’ ne bougea pas, regardant son sensei qui adoptait une pose de stupeur. Apparemment, il savait qui elle était car il tenta de lui faire le même accueil qu’a Mad’ et Zenko. Sauf que la nouvelle venue ne se laissa pas prendre au piège et évita des bras de Ude dans un mouvement rapide, lui lançant au passage un regard noir pour lui signifier clairement qu’elle ne se laisserait pas saluer.





MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   Lun 29 Sep - 19:23

Madagascar : +14 XP
Reisui : +12 XP
Kuro (?) : +6 XP
Zenko : +6 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sources Thermales « Rotenburo »   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sources Thermales « Rotenburo »
» Sources thermales privées
» Journée aux sources thermales
» Sources d'energie disponibles en Haiti
» mes sources et liens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Les Autres Lieux-