Partagez | 
 

 Murasaki, la future lame pourpre de Kiri [E.C.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ibuki Senjago
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Murasaki, la future lame pourpre de Kiri [E.C.]   Ven 18 Juil - 1:12

Nom : Satsubatsu
Prénom : Murasaki
Âge : 21 ans
Saison de naissance : Printemps

Le corps était écrasé contre l'arbre, désarticulé comme le serait un pantin sans fil.  Le visage figé dans une expression de douleur intense, qui déformait ses traits dans des angles inhumains, commençait à être mangé par de petits verres blancs et ses yeux avaient déjà été arrachés par les oiseaux ou autre bête.  Son corps pourrissait là depuis des jours.

Celui ou celle qui l'avait laissé dans un tel état pouvait être fier, car le dégoût qu'inspirait le cadavre au jeune Murasaki lui faisait plisser le nez et tourner la tête, tandis que Papa soulevait ses membres flasques pour l'analyser.  Pourtant, la cause du décès était évidente : une entaille qui lui traversait en oblique le torse, de l'épaule droite au rein gauche, ne lui avait sûrement pas laissé quelque chance de survivre...

Au départ, lorsque le jeune Murasaki avait trouvé le corps la veille, en jouant avec ses amis, il avait d'abord pensé être tombé sur un égaré, qui s'était assoupi.  Restant à bonne distance, lui et ses frères de clan l'avaient d'abord interpellé, avant de lui jeter des pierres.  Mais voyant que l'homme ne semblait pas réagir, ils se rapprochèrent assez pour repérer la plaie béante.  Il devait être blessé, se dirent d'abord les gamins, avant d'aller chercher les adultes.  À l'arrivée de Papa et Maman, Murasaki avait bien vu qu'il était mort, et le souffle nauséabond qui s'échappa de son torse gonflé, quand Papa l'avait touché, lui avait inspiré un sentiment de terreur.  Et le Satsubatsu, alors âgé de douze ans, avait durement souhaité se réveiller les secondes suivant, sans grand résultat...

L'émotion dont s'était imprégné son être était familière, bien que cela remontait à quelques années, déjà. Murasaki avait neuf ans à peine qu'il savait qu'il serait différent de ses camarades.  Tout avait commencé lorsqu'il chassait avec le petit Kirito, petit de par sa taille mais de plusieurs mois son aîné.  Armé de sa « massue », un gros gourdin solide et lourd qu'il avait pêché entre deux souches mortes, un jour qu'il ramassait des plantes pour Maman, les deux amis étaient tapis dans l'ombre de feuillages ; d'un arbre pour le premier, d'un bosquet pour le second.  Ils avaient patienter presque toute la matinée et ce fut que lorsque leur ventre crièrent famine qu'ils virent avancer une biche.  Paré à lui tomber dessus (Murasaki devait l'assommer tandis que Kirito s'occuperait de lui bondir dans les pattes), tout ne c'était pas passé comme convenu.  Alors que 'saki se laissa tomber de sa branche, 'rito, lui, fut prit d'un malaise.  Le plan, échoué, laissa la biche fuir.  Murasaki se précipita vers son ami, qui lui présenta alors un visage maculé de sang.

De retour au village, Kirito apprit que la maladie avait laissé sa première marque.  Puis, un à un, tous les autres de son âge dévoilèrent leurs premiers symptômes.  Même Shiro, la timide et très belle Shiro, eut ses premiers stigmates.  Mais Murasaki, lui, fut épargné.  Papa et Maman, ainsi que Jikkei'ji, lui expliquèrent qu'il était l'un des rares du clan à ne pas souffrir de la maladie et sur le coup, Murasaki se sentit blessé, comme abandonné par ses camarades de jeux.

Le soir venu, Murasaki passa de longues heures au-dessus de l'étang près du quel s'était installé le campement à observer son reflet, sous la lumière de Tsukimoto.  Il inspecta chaque parcelle de son corps, à la recherche d'une plaie, d'une marque rouge ou encore d'une blessure.  Il ne trouva rien, bien qu'il n'avait pu examiner convenablement ses reins, dû à la contorsion douloureuse que lui demandait la manoeuvre.  Il se coucha inquiet, priant pour ne pas être épargné.

Le lendemain, lorsqu'il rejoignit Kirito, il lui demanda ce que cela faisait d'être malade.  Son ami lui répondit que c'était très douloureux.  Murasaki ne le crut pas, préférant s'imaginer que son ami lui mentait pour qu'il ne puisse plus prier pour être également atteint.  Ils se disputèrent.

Revenant au village, 'saki assista à la mort d'un frère de clan, malgré lui.  Maman était présente, et le voyant passer, lui indiqua de s'avancer.  Il fut placer au premier rang, et il y reconnut un garçon beaucoup plus vieux que lui, ou du moins ce qu'il restait de son corps.  Une masse rougeâtre et agonisante...  Murasaki fut effrayé mais Maman lui expliqua qu'il n'avait pas à pleurer, car il n'était pas affecté par la maladie.  Aussi, pour la première fois, le fils put reconnaître cette douleur qui brillait dans les yeux de sa mère et vit les bandages qui couvraient son visage, masquant une bouche en charpie.  Pour la première fois, le jeune Murasaki trouva sa mère laide, car le soir venu, après l'inspection de son reflet dans l'étang, il se coucha en priant pour n'être jamais malade.

Cette nuit là, Murasaki dormit mal, car la peur d'être un jour atteint l'avait envenimé.  Rapidement, il apprit à ne plus regarder ses parents dans les yeux, car n'aimant pas ce qu'il voyait, et préféra s'éloigner de ses amis.  Chaque soir, avant de s'endormir, il priait pour ne pas être atteint de la maladie et chaque matin, il s'enfonçait dans les bois pour y passer le plus clair de son temps.  Il ne revenait que lorsque le soleil se couchait.  Pour ainsi dire, il n'accompagnait les malades que lorsqu'il y était forcé, comme lorsqu'il se retrouva à chasser avec Kirito, des années plus tard.
Lorsqu'ils tombèrent sur ce cadavre...


Dernière édition par Murasaki le Ven 25 Juil - 17:01, édité 1 fois
Ibuki Senjago
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Murasaki, la future lame pourpre de Kiri [E.C.]   Jeu 24 Juil - 21:32

Chronologie :

Automne 131 de l'Ère Samouraï - Naissance de Chojo Satsubatsu, frère de clan.

Été 133 de l'Ère Samouraï - Naissance de la belle Shiro Satsubatsu, soeur de clan.

Été 134 de l'Ère Samouraï - Naissance d'Imaru Satsubatsu, frère aîné, premier fils.

Printemps 140 de l'Ère Samouraï - Naissance de Murasaki Satsubatsu, frère cadet, second fils.  Naissance de Mashiro Satsubatsu, soeur de clan et première amie.

Printemps 142 de l'Ère Samouraï - Naissance de Kirito Satsubatsu, frère de clan et second véritable ami.

Été 144 de l'Ère Samouraï - Imaru développe ses premiers stigmates.  Alors âgé de quatre ans, Murasaki souhaite un jour avec également ses premiers stigmates, car désormais, Imaru passe moins de temps à jouer avec lui.  Ils vont cependant toujours à la chasse.

Hiver 145 de l'Ère Samouraï - Murasaki développe des sentiments pour Shiro, la considérant alors comme une réelle soeur.  C'est surtout dû à Imaru, nouvel amant de la belle, qui laisse son frère le suivre n'importe où, s'en souciant peu.  Shiro semble quelque peu agacée.

Printemps 146 de l'Ère Samouraï - Shiro développe ses premiers stigmates et comme de fait, Murasaki s'en éloigne.  Ses deux amis, Mashiro et Kirito deviennent ses confidents et ensemble, ils font les quatre-cent coups.

Automne 148 de l'Ère Samouraï - Mort de Chojo, frère de clan.  Murasaki doit y assister car sa mère l'y a obligé.  Les cris de douleurs que poussa le pauvre jeune homme en agonie se gravèrent dans la mémoire de 'saki.  Le soir même, il remarque les membres en charpie et Papa et Maman et les trouve très laids.

Printemps 149 de l'Ère Samouraï - Kirito contracte la maladie.  Quelques temps plus tard, c'est au tour de Mashiro.  Murasaki a très peur.

Été 149 de l'Ère Samouraï - Shiro tombe enceinte d'Imaru.

Automne 149 de l'Ère Samouraï - Murasaki n'a encore aucun stigmates.  Naturellement, il s'est éloigné de ses deux amis.  Il se sent très seul.

Hiver 149 de l'Ère Samouraï - Jikkei'ji et ses parents expliquent au garçon qu'il est l'un des rares membres du clan à ne pas avoir contracté la malédiction de l'Oniko.  Ils lui disent qu'il ne sera sûrement jamais atteint, mais Murasaki ne les croit pas.

Printemps 150 de l'Ère Samouraï - Suite à des complications à l'accouchement de leur enfant, Imaru sauve sa femme avant d'être pris de la folie de l'Oniko et de l'assassiner sauvagement.  C'est Jikkei'ji qui doit se charger de son frère, tandis que Murasaki observe la scène, cramponné aux pans du vêtement de sa mère, terrifié.  Cet incident confirme les soupçons du cadet : il ne veut absolument pas être atteint par la maladie.

Automne 154 de l'Ère Samouraï - Alors qu'il chasse avec des enfants plus jeunes pas encore ou très faiblement malades, ils découvrent un corps appuyé contre un arbre, ouvert par une arme inconnue.  Cela bouleverse Murasaki.  Jikkei'ji estime qu'il vaut mieux s'éloigner de cette zone.  'Saki ne pourra plus revoir le corps et restera avec d'innombrables questions.

Été 156 de l'Ère Samouraï, 0 de l'Ère Shinobi - La conquête de l'île centrale par « les hommes en armure » est confirmée.  Jikkei'ji cherche à en savoir plus.  Murasaki forme un groupe avec quelques autres frères et soeurs de clan sans stigmates pour aller à leur rencontre.

Hiver 1 de l'Ère Shinobi - Les Aisu rejoignent Jiri Teiretsu dans son combat.  Les pourparlers entre le clan Satsubatsu et le Daimyo commencent.

Été 3 de l'Ère Shinobi - Murasaki identifie l'arme qui est la cause du corps mort qui l'a tant bouleversé : un sabre.  Déjà, il cherche en s'en approprié une pour l'essayer.

Hiver 3 de l'Ère Shinobi - Brille enfin entre les mains du jeune homme une lame comme il en a tant rêvé.  Alors que son groupe de diplomates s'arrêtent pour se reposer, le jeune homme se convainc d'essayer l'arme au plus tôt et attend la nuit avant de sauvagement assassiné deux membres de son clan.  Bien que les entailles ne sont pas aussi franches que ce qu'il a put observer sur le cadavre de son enfance, il est satisfait... puis vomit jusqu'au petit matin.  Murasaki est alors à jamais changé et quitte le clan, se faisant passé pour mort... Ce qui est presque le cas puisque quelques semaines plus tard, embarqué pour rejoindre Kiri, il se fait attaqué par un homme au poignard et est renversé par-dessus bord, perdant alors sa lame.  Il échouera sur les rives de Mage et sera secourut par ses habitants.

Été 4 de l'Ère Shinobi - Se remet difficilement de son échauffourée sur l'embarcation qui le menait vers Kiri. Une légère amnésie le fait encore vagabonder quelques temps, où il aidera les cultivateurs locaux et les pêcheurs pour gagner son pain.  Pourtant, le goût du sang est collé à son palais.

Printemps 5 de l'Ère Shinobi - Murasaki est pleinement rétablie, après plus d'un an.  Il a recouvré sa mémoire et peut désormais penser que son clan ne le cherche plus.  Il rejoint Kiri en tant qu'aspirant, décidé à forger la plus belle lame de tout l'archipel.

Été 5 de l'Ère Shinobi - La rumeur veut qu'un clan mystérieux aie rejoint Kiri pour combattre à ses côtés.  Murasaki voit d'un mauvais oeil l'arrivé des Satsubatsu.
Ibuki Senjago
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Murasaki, la future lame pourpre de Kiri [E.C.]   Jeu 24 Juil - 21:35

Bonjour, j'annonce que la présentation de mon nouveau personnage est complétée. Je m'excuse d'avance pour la forme non-conventionnelle de celle-ci, mais après mon premier post, j'ai préféré clarifier le tout avec une chronologie. J'espère que cela ne pose pas trop de problèmes...

J'ai vraiment hâte de jouer, en fait.
Merci,
Cordialement,
Moi
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Murasaki, la future lame pourpre de Kiri [E.C.]   Sam 26 Juil - 13:34

Cette forme non conventionnelle me plait bien, c'est organisé et réfléchi.

Bon retour parmi nous.

Murasaki : +21XP

PS: pour la récupération de ton XP de Mumei, on dit équivalent de 2 niveaux par résolution ça te convient ? Je te laisse gérer. Si tu as des questions, n'hésite pas à me contacter par MP.




Dernière édition par Maître du jeu le Dim 27 Juil - 19:24, édité 1 fois
Ibuki Senjago
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Murasaki, la future lame pourpre de Kiri [E.C.]   Dim 27 Juil - 5:53

C'est parfait, GM !

Un nouveau Satsubatsu pas-Satsubatsu est dans la place !
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Murasaki, la future lame pourpre de Kiri [E.C.]   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eske zafè Lame kapout, gade komandan Mario Andresol
» Lame d'epee
» Piri piri piri [comme Kiri]
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» Retou lame dayiti boumboum ou byen se yon pwovokasyon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Informations :: Présentations :: Abandons-