Partagez | 
 

 Histoire de l'Empire du Feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Histoire de l'Empire du Feu   Sam 18 Oct - 18:11

Histoire de l'Empire du Feu




Acte 1 - Famille Youri



Il fut un temps où les mythes et les légendes étaient des réalités, où les hommes étaient les jouets, les pantins d’immenses divinités. De ce temps-là, nous n’avons gardé que très peu d’informations. La connaissance et les contes passaient de bouche à oreille et de générations en générations. Il en va de même pour l’histoire du pays du feu.

Les premières traces  physiques de cet héritage historique se dévoilent sur les nombreuses pierres du Mausolée de Boya. Les inscriptions, l’architecture et les tombeaux nous dévoilent que de nombreuses dynasties se sont succédées et battues pour le contrôle de cette région de Nawa, et plus particulièrement pour cette ville. Pourtant, les documents les plus anciens retrouvés dans la région ne datent que de deux siècles en arrière, durant la dynastie de la famille Youri.

Les écrits ne sont peut-être pas tout à fait exacts, la subjectivité de l’auteur, Hama Youri, Seigneur féodal, était facilement détectable. C’est ainsi qu’il décrivit son palais.

Le Soleil Couchant ne pouvait être plus rougeoyant que ce palais, mais c’était dans cette heure si magique qu’il était le plus beau. Les pierres rouges de la vallée des dieux étaient un don venu du ciel, et même la carrière dont elles provenaient donnait des cadeaux en or et en diamant à profusion. Notre palais s’élève déjà jusqu’à la demeure des dieux, qu’il dépasse par sa beauté et les trésors qu’il contient. Il est la preuve que notre dynastie perdurera jusqu’à la fin des temps, quoi qu’en disent ces charlatans.

Le château fut pris d’assaut par des hordes de rebelles peu de temps après la publication de ces écrits. On ne trouva jamais l’emplacement de la vallée des dieux. Du château originel, il ne reste plus qu’une pièce faite de la brique rouge la plus pure, cachée aux yeux de tous au sein même du palais.


Acte 2 - Famille Tenaka



Même si les premiers écrits ne nous renseignent que très peu sur la situation de Nawa à cette époque, nous savons que les guerres venues de l’extérieur et de l’intérieur furent très nombreuses. C’est ainsi que la famille Tenaka décrivit les batailles rangées auxquelles elle prit part, avant, plus tard, de remporter la guerre et d’unifier le pays.

Nos éclaireurs nous ont annoncés que les soldats de l’Est ont fini par débarquer. Les remparts de Tate tiennent bon, mais les ports de Suki et Strall sont tombés en une journée. La marée humaine déferle sur la route et les Tzaki sont trop occupés à éradiquer les Lumeya à l’Ouest pour s’en occuper. Seul le fleuve Serpent et ses enfants sauront nous aider, les pièges sont prêts…

Il est un fait historique que les hommes venus de la mer ont été arrêtés au niveau du fleuve Hebi. La population rebelle s’est ralliée à la famille Tenaka et ont vaincu les familles Tzaki et Lumeya, eux-même fragilisés par leurs guerres fratricides.

La stabilité fut donc donnée grâce à la popularité de la famille guerrière. Elle acquit sa noblesse, sa crédibilité et sa légitimité. Elle mit l’accent à protéger la population et a enrayé un à un les groupes renégats voulant piller le légendaire trésor des Youri. Des inscriptions sur la pierre tombale commémorative du mausolée, inscrites par Wiziko Tenaka, de la troisième génération des Tenaka, raconte la bataille Shoushouchi, dite de la minute sanglante.

Ici gisent les mille âmes perdues, retournées à Chi et embrassées par Hi lors du quatorzième festival des épées. Les Yumeteka s’infiltrèrent dans la fête, le gong maudit fut le signal de la boucherie. Ils attrapèrent leurs cavalières et leur tranchèrent la gorge dans une synchronisation morbide.

Après de lourdes pertes, les Yumeteka furent exterminés. Les survivants prirent la mer et ne revinrent jamais à Boya.

Le pays fut protégé au prix de nombreuses vies. Les conflits ne diminuèrent pas malgré les efforts de pacification et le trésor continua de diminuer, tant et tant que les caisses devinrent vides. Les nobles de Boya ne l’acceptèrent pas et, pour la première fois de son histoire, la famille Tenaka eut le peuple contre elle.


Acte 3 - Famille Buniko



La famille Buniko avait acheté sa noblesse grâce à l’argent. Ils ne manquèrent jamais de rien, de générations en générations, depuis que leur ancêtre, Yume Buniko, eut gagné la propriété d’une mine dans la vallée des dieux. Un seigneur de la lignée des Youri céda ce terrain trop peu rentable en remerciement pour un acte héroïque, même si très peu d’informations circulent sur le dit acte. Pourtant, une légende Buniko nous raconte.

Le vaillant et invincible Yume, guerrier de la pluie, attaqua le fléau de la vallée : le dragon.  Armé de son épée maîtresse des eaux, il transforma les flammes étincelantes en vapeur inoffensive, il coupa les griffes mortelles de la bête avant de lui trancher la tête d’un seul mouvement de bras. L’épée devint UmiKyoshou, et son propriétaire le héros de la vallée. C’est ainsi que la famille fût anoblie, le sang du dragon absorbé par Yume coulant pour toujours dans ses veines et celui des ses enfants.

La mine cédée par la famille Youri se révéla être le plus gros filon de diamant jamais trouvé. La richesse de la famille Buniko fut faite à jamais, au grand désarroi de la famille féodale.

La force a appelé la richesse, et cette richesse permettra d’acheter la force des autres. La famille Buniko avait acquis un pouvoir très puissant : l’argent. Les générations suivantes firent fructifier la mine, investissant dans l’armement, l’or et le bois dans les contrées de l’Ouest et du Sud. Ils avaient un contrôle certain sur tout ce qui comptait, ne s’attachant pas aux choses inutiles.

Quand la famille Tenaka perdit le soutien de la noblesse, c’est au noble le plus riche vers qui on se tourna : Kintaro Buniko. Si jeune mais pourtant si affairé aux intrigues de l’époque, il se laissa vanter par les autres familles. Il prépara donc un complot pour assassiner le daimyo et prendre sa place. L’or passa de main en main, beaucoup d’or et de beaucoup de mains même, jusqu’à celles de la garde rapprochée. L’assassinat fut facile, fait dans la nuit, sans douleur. Et avant même que le dernier souffle d’air ne sorte de la poitrine du seigneur déchu, toute la cité acclamait son nouveau dirigeant. Un conteur nous parle du couronnement de Kintaro Buniko.

La nouvelle est tombée tard dans la nuit. Kintaro Buniko, le noble parmi les nobles, allait être sacré empereur du feu. Étrangement, la nouvelle de la mort d’Hiyuri Tenaka ne vint que plusieurs jours plus tard, après la fête. Et personne ne s’inquiéta de son assassinat à peine camouflé. Il est dit que l’ancienne garde rapprochée gagna sa retraite dans les régions reculées d’Hinata.

Mais la fête fut sublime. On fit venir les plats les plus délicats comme on n’en avait vu depuis un demi-siècle. Les échoppes se remplirent, les marchands arrivèrent, les clients aussi. Même les soldats parurent plus brillants. Mais les gens oubliaient déjà le sacrifice de l’homme qui avait instauré la paix. L’argent est le plus fort.

Hiyuri Tenaka fut enterré au Mausolée de Boya. Sa tombe fut la plus jolie et la plus ornementée de toute sa lignée mais son nom ne fut jamais gravé sur la pierre.

La lignée Buniko ne connut que très peu de guerres. Les conflits se réglaient en duel à mort, le gagnant imposant sa loi au perdant et le seigneur s’arrangeait toujours que la bourse pleine d’or aille au gagnant. L’empereur du feu mourut de la belle mort et laissa à son fils Shirorugi le plus beau trésor et le plus grand territoire jamais contrôlé. Les conseillers lui proposèrent un mariage de bon intérêt, la princesse de la contrée de Shikkan était un bon parti. Il accepta avant même de rencontrer la personne et, comme il était d’usage, ils mirent en route un enfant. Makato naquit.

Quinze ans de commerce, de luttes acharnées dans la protection des routes et l’acquisition de nouveaux contrats multiplièrent le trésor féodal. Mais d’obscures recherches et une multitude de contacts louches mirent à mal la réputation du Daimyo, jusqu’à ce qu’un jour un garde corrompu assassine Shirorugi.

Makato a donc été catapulté au rang d’empereur du feu à l’âge de 15 ans. On lui pardonna les agissements de son père grâce à son jeune âge. Mais Makato, traumatisé par la précipitation des événements, se recroquevilla dans une paranoïa incontrôlable. Il commença à dépenser des fortunes en sécurité, embauchant samouraï sur samouraï, et fermant le château à tout public ou événements.  Si cette tendance s’était adoucie un temps, elle reprit encore plus violemment après l’éclatement du Bushido et le meurtre de sa femme.

Recroquevillé dans ses murs, l'empereur du feu fût le plus préparé à survivre aux cataclysmes du Soleil Couchant. Si son empire n'est aujourd'hui plus que l'ombre de lui-même, il est encore le seul debout. C'est ainsi que Makato reçut tous les survivants de noblesse de Nawa dans un confort inespéré, et qu'il fut proclamé Empereur des Hommes. Tous les samouraïs sont invités à rejoindre sa bannière pour pacifier les régions, anéantir les shinobis et bannir cette magie démoniaque de notre monde.



Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version
» EMPIRE STATE OF MIND. ?
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Informations :: Règlement :: Contexte-