Partagez | 
 

 5 - Informations (clans, personnages, événements,...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: 5 - Informations (clans, personnages, événements,...)   Jeu 14 Mai - 22:45





Dernière édition par Maître du jeu le Mer 27 Mai - 15:55, édité 3 fois
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: 5 - Informations (clans, personnages, événements,...)   Jeu 14 Mai - 22:45


Clan Senjago


Histoire et Organisation


« Avorton tu naîtras, guerrier tu deviendras », telle est la maxime du clan Senjago. Famille venant des montagnes, les Senjago se présentent eux-mêmes comme les descendants des premiers maîtres de la forge. Véritables artisans du feu, les Senjago ont concentré leur effort sur la maîtrise de cet élément. Ils sont également connus pour leur férocité au combat, maniant armes tranchantes et flammes.

Tout d’abord petite famille peu connue, les Senjago étendirent leur puissance en recrutant et en adoptant régulièrement de nouveaux membres. On sélectionnait, en général, des bretteurs ou des forgerons talentueux afin de préserver les traditions originelles de la famille, bien que de nos jours cette tradition disparaisse peu à peu, les Senjago n’ayant plus besoin de sang neuf pour augmenter leurs effectifs. Il s’agissait également de permettre à n’importe quelle personne talentueuse de se voir offrir une place dans un clan en pleine ascension. Décrits tantôt comme des hommes rugueux, susceptibles et fiers, les Senjago restent pourtant, menés et dirigés comme une troupe de soldats. La fuite, la faiblesse ne sont que peu tolérées, et il est une prérogative, de dédier son énergie et sa force à la grandeur du clan. Depuis leur alliance avec les clans, Aisu, Toshiya et Isatsu, les Senjago ont cependant su mettre de côté leur comportement dominateur, pour le bien de tous.

Ainsi, les Senjago n’ont pas de traits particuliers, le sang n’étant pas un critère important. Seul leur comportement est caractéristique, les Senjago sont souvent impliqués dans les désaccords, ils n’aiment pas se sentir mené en bateau, et leur susceptibilité a plus d’une fois conduit à des tensions avec d’autres clans. Il n’est pas malin de provoquer un Senjago, ni même de se payer sa tête, ou il pourrait bien vous faire cracher vos molaires.

La hiérarchie du clan est quant à elle très strict. La lourde tâche de mener le clan est donnée à quatre personnes, chacune ayant une tâche particulière à accomplir. Le « Kanazuchi », chef suprême du clan, il est le représentant du clan, c’est également lui qui décide de l’avenir du clan et de ses membres. Le « Kinko » gérant l’économie, le « Honoo » gardien des traditions et le « Yaiba » s’occupant de mener les hommes au combat. Chacun étant assigné à son poste pour ses compétences, ou ses faits d’armes. N’importe quel homme ou femme âgé de plus de vingt ans peut espérer faire partie du conseil. Le Kanazuchi garde cependant le droit de pouvoir remplacer les autres membres du conseil s’il l’estime nécessaire.


Auteur : Kabashi Senjago

Traditions



Chaque année les Senjago célèbre la fête du feu, il s’agit pour eux d’un moment privilégié leur permettant de mettre en avant leur talent et leur savoir-faire. Ouvert à tous les visiteurs, c’est l’occasion d’admirer le résultat du dur labeur des forgerons. Les Senjago y font également la démonstration de leur maîtrise du feu, par un spectacle mêlant cracheurs de feu, maîtres bretteurs et talents en tout genre.

Le clan garde également de vieilles traditions datant des débuts de leur création. Comme le dit le précepte, on ne naît pas Senjago, on le devient. Bien sûr, il n’est plus question de se débarrasser des éléments trop faibles. Ainsi chaque année et ceci peu avant la célébration du feu, les jeunes sélectionnés, doivent participer à une compétition qui devra mettre en avant ceux qui seront les meilleurs éléments du clan. Généralement une dizaine de Senjago sont sélectionnés, l’âge peut varier, souvent il s’agit d’adolescents de 16 à 18 ans. Il y a en tout, trois épreuves, l’une s’apparente à un parcours d’obstacles, la seconde est du combat à mains nues, et enfin la dernière, se déroulant avec les deux meilleures candidats, un duel avec l’arme factice de leur choix. Le gagnant est alors récompensé par l’un des plus beaux aciers produits par les forges.

La renommée d’un Senjago est souvent représentée par la richesse de son acier, qu’il s’agisse d’un sabre, d’un poignard ou d’autres armes. L’acquisition d’une arme de qualité supérieure est un fait rare et très important pour un Senjago, pour la plupart cela ne se produit qu’une seule fois, il est même possible que cela ne se produise jamais pour les moins guerriers d’entre eux. Par ailleurs il est ainsi formellement interdit de se procurer par l’achat ou illégalement un acier supérieur à son rang, c’est d’ailleurs l’une des prérogatives du Honoo.

Auteur : Kabashi Senjago


Clan Aisu


Histoire


À l’origine, il y avait une ancienne famille féodale. Ses membres, des seigneurs locaux, étaient membre d’une classe supérieur de la société : éducation, maniement des armes et équitation. Être né dans cette famille vous promettait à un destin grandiose, autant en tant que guerrier que d’érudit. La politique y était simple : il y avait le seigneur et sa descendance, qui prenait toutes les décisions, et tous les oncles et cousins qui se contentaient d’être des conseillers. Le clan a fonctionné ici à travers les décennies, survivant même à la chute des samouraïs, devenant un puissant clan de Boya.

La situation changea néanmoins le jour où un seigneur Aisu, Hiro, dévoila le fruit de ses infidélités au grand jour. Un jeune enfant, né d’une fille joie qu’affectionnait particulièrement le seigneur. Si ses conseillers voulaient qu’il abandonne l’enfant, Hiro ne pouvait s’y résoudre, et l’enfant fut élevé au côté du seigneur. Etant l’ainé de sa fratrie, il aurait dû devenir le nouveau Seigneur Aisu, mais à la mort de son père, les conseillers se sont opposés à l’acception au pouvoir du bâtard.

Son demi-frère, Kin, devint donc le nouveau Seigneur. Par respect pour son Hiro, Kin décida alors que le clan serait divisé en deux branches. La branche principale comprendrait sa famille et celle des quatre conseillers de l’époque. La branche secondaire serait celle que dirigerait Hiro, et elle comprendrait toutes les autres familles du clan. Si cette décision a été pensée pour donner du pouvoir à son frère, elle a été pervertie par les seigneurs suivant et les chefs de famille de la branche principale.

En effet, rapidement les deux branches sont devenues deux castes. La branche secondaire allait devenir le bras armé de la branche principale, et assurerait sa survie dans les décennies troubles qui ont suivies. Même si les plus éminents membres de la branche secondaire sont respectés par ceux de la branche principale, c’est rarement le cas des individus moins remarquables.

Puis à mesure que les seigneurs se sont succédé, leurs pouvoirs ont déclinés, de même que le pouvoir décisionnel de la branche secondaire. Aujourd’hui le clan est dirigé par un conseil. Y-siègent quatre chefs de famille de la branche principale, le représentant unique de la branche secondaire, et le Seigneur Aisu. Chacun a le droit à un vote, et le Seigneur compte pour deux, le seul privilège qu’il lui reste du sang royal.

Le seigneur Aisu actuel, Iroh, traine le fardeau d’une maladie depuis quelques années. Les meilleurs guérisseurs sont formels, il mourra bientôt, et son successeur deviendra le nouveau Seigneur. Ce jeune enfant sera alors au centre d’un jeu de pouvoir des différentes familles pour s’attirer ses faveurs et pouvoir le manipuler.


Auteur : Kuroko Hokufû

Organisation


Les familles du clan Aisu est divisé en deux branches. La branche principale s’apparente à une caste supérieure d’où sont issus des politiques, artistes et savants. Elle est constituée de familles proches de la lignée du Seigneur Aisu. La branche secondaire elle est constituée des familles moins nobles et celles issus des bâtard comme Hiro. Elle se compose de familles de guerriers, et de nombreux individus au service de la branche principale. Dans les faits ces branches s’apparentent plus à des castes respectivement supérieure et inférieure.

Le clan est dirigé par un conseil, le Cercle, qui prend toutes les décisions du clan, autant pour des actions internes que concernant sa politique extérieure. Y-siègent le Seigneur Aisu, quatre représentants de la branche principale, et un représentant de la branche secondaire. Chaque proposition discutée au conseil est amenée au vote, chaque représentant ayant une voie, et le Seigneur en ayant deux.

Les quatre représentants de la branche principale sont désignés selon leur positionnement dans l’arbre généalogique. Les deux membres au sang le plus « pur » ont une place permanente au conseil. Les autres membres sont désignés selon un tournus dans les familles de la branche principale. De nombreux jeux politiques et alliances font jeu dans cette caste pour tenter de se rapprocher du Seigneur Aisu et obtenir une voie permanente dans le Cercle.

Le représentant de la branche secondaire est élu par les différentes familles de la branche. Son mandat dure généralement une année, malgré le fait qu’une motion de censure à son encontre peut-être votée par la caste si elle n’est pas satisfaite par son représentant.

En plus du conseil, le clan a aussi un chef militaire. Mû, pour le nommer, est un membre de la branche secondaire reconnu par tous dans le clan pour ses exploits au combat. Aucun ne remet en cause sa force, d’autant plus qu’il est récemment devenu le second membre du clan à développer l’utilisation du chakra. C’est cet exploit qui l’a promu au rang d’Hogosha, et lui a permis de réaliser un Shikiten avec Iroh, le Seigneur Aisu actuel. Ce statut lui permet d’être le seul membre du clan à assister aux réunions du Cercle.


Auteur : Kuroko Hokufû

Traditions


Les traditions du clan remontent à bien longtemps et sont aujourd'hui ancrées dans les mémoires. S'il n'est pas toujours possible de remonter à l'apparition de certaines d'entre-elle, elles ne sont pas moins importantes pour les membres.

Il s'agit d'un clan croyant à la pureté du sang. S'il est effectivement possible pour un Aisu de se marier avec quelqu'un d'extérieur au clan, cette personne ne pourra pas être n'importe qui. Il s'agira du membre d'un clan réputé. Plus souvent qu'autrement, il s'agit de mariage arrangé afin de renforcer certaines alliances ou d'en créer de nouvelles. De ce fait, il n'est pas très bien vu d'adopter. Si l'acte d'adopter n'est pas interdit en soi, il faudra que le jeune fasse preuve d'acharnement, de discipline et de talent, s'il ne veut pas être expulsé.

Les membres du clan portent une attention toute particulière à l'hiver. Il s'agit là d'une tradition dont tous ignorent l'origine, mais au plus profond d'eux, ils ressentent l'appel de l'hiver. Le solstice d'hiver est un moment important dans l'année pour les Aisu. Le solstice sonne le retour des Aisu dans le quartier du clan et une immense fête est organisée par la plus haute sphère du clan : le conseil. Leur attachement à l'hiver est particulier et très important. C'est comme un appel de la nature résonant au plus profond d'eux.

Lorsqu'un Aisu de la branche principale atteint un certain niveau dans la vie, quand il se montre digne de son sang, que cela soit sur le plan politique – réputation, influence, contacts - ou personnelle – faits d'arme, sort de la moyenne - il peut prétendre à devenir un Shikai. Recevoir le titre de Shikai, c'est recevoir l'approbation de ses actions dans le clan, c'est devenir quelqu'un. Le titre en soi n'est pas difficile à obtenir, il suffit bien souvent de se démarquer de la masse. Aujourd'hui, cela n'apporte pas grand-chose de plus, sauf le droit de devenir chef de famille ou membre du conseil. Il fut un temps où devenir un Shikai, c'était s'assurer la gloire sur soi et sur sa descendance.

Lorsqu'un Aisu de la branche secondaire se montre à la hauteur, de par son entraînement et de par ses réussites en tant que guerrier, il peut prétendre au titre d'Hogosha. Indépendamment du titre de Shikai, recevoir le titre d'Hogosha est quelque chose d'important dans la vie d'un Aisu de la seconde branche. C'est être reconnu par ses faits et cela, dans l'intégralité du clan. Un Hogosha est respecté autant par les gens dans la branche principale que dans la secondaire. Chaque Hogosha gagne le droit de porter une arme qu'il aura forgé lui-même ou qu'il aura hérité de sa famille.

Il peut également accomplir le Shikiten. Il s'agit d'un rituel concernant deux personnes, un Shikai et un Hogosha. L'Hogosha prête serment à un Shikai. Dès lors, l'Hogosha obtient la responsabilité de protéger le Shikai, coûte que coûte. Le rituel en soi est célébré par les deux familles concernées. Il est important de comprendre que l’honneur est quelque chose d'important pour le clan. Il s'agit d'un grand honneur que d'être lié à un Shikai, malgré les conflits internes. Il s'agit d'un rituel sacré et profond. Dans de rares cas, il est arrivé qu'un Hogosha et sa famille se voient reconnaître en tant que membres de la famille principal. Ce n'est pas arrivé souvent dans le clan, mais la personne la plus connu est Ryu, un Hogosha ayant obtenu le titre de membre de la branche principale à sa mort. Assurant ainsi à sa famille proche, une place de choix. Le Shikai porte souvent des habits de cérémonie ornés de richesse, vestige de leur passé de noble. L'Hogosha quant à lui porte une armure de cérémonie afin de démontrer son emprise sur le présent et son rôle de gardien.

Auteur : Daiisu Aisu


Clan Isatsu


Les nourrisseurs de Konoha, le clan Isatsu a pour responsabilité le travail de la terre, la gestion des cultures et tout ce qui touche à l’alimentation (chasse, pêche, cueillette, etc.). Certains peuvent se moquer d’eux à ce sujet. Après tout d'autres clans ont des missions plus « glorieuses ». Mais les Isatsu et la plupart des gens intelligents de Konoha savent que, sans eux, il n’y aurait pas grand-chose à se mettre sous la dent dans le village. Une armée a autant besoin de soldats que des rations pour ses soldats.

A l’origine de simples nomades vivant de chasse et de cueillette dans des huttes, les Isatsu ne se sont vraiment sédentarisés qu’a la création de Konoha, prenant au passage leur rôle de garde-manger. Les prendre pour de vulgaires pécores tout juste bons à planter du riz et piéger des lièvres serait toutefois une erreur. Après tout, il n’y a que peu de différences entre mettre un kama dans la tête d’un sanglier et en mettre un dans la tête d’un ennemi.

Hormis la façade guerrière, les Isatsu brillent par deux choses : leur adaptabilité à toutes les circonstances et leur culture musicale. Vivre en mouvement en permanence permet d’apprendre à faire des soirées au coin du feu fantastiques, et surtout de les mettre en ambiance par tous les moyens.

Si les hommes Isatsu ne se distinguent pas spécialement au niveau physique, les femmes sont une autre histoire. En effet, hasard de la génétique ou cadeau des dieux, le trait commun à toutes les femmes du clan Isatsu est d’avoir une taille de poitrine au-dessus de la moyenne. Quelques plaisantins s’amusent à dire que si les Isatsu veulent se lancer dans l’élevage, ils ont déjà les vaches laitières ; des plaisanteries qui ne manquent pas d’irriter le clan tous âges, genres et bonnets confondus.


Auteur : Madoka Isatsu

Clan Toshiya


Histoire


Les Toshiyas n'ont pas toujours été l'exemple de raffinement et de richesses qu'ils incarnent aujourd'hui. Ils furent tout d'abord une bande d'amis. Deux hommes et une femme, qui, las de subir le monde, décidèrent d'en prendre les rennes. Ils avaient la vingtaine, et unis par l'amitié, ils se hissèrent au sommet. Nul chemin n'était trop sombre, nul acte trop vil, ils abandonnèrent les bornes de l'humanité, ne gardant qu'une seule chose : leur fidélité un envers l'autre.
Ce trio dit-on ne reculait devant rien, embrassant le plus sombre de cette ère décadente afin de, petit à petit, gravir les échelons. Rapidement ils gagnèrent des alliés, et le groupuscule devint une bande, la bande une armée, et l'armée un clan. D'une fidélité sans faille envers les leurs, ils ne reculaient devant rien. Assassinats, enlèvements, espionnage, partout où il y avait de l'or, ils répondaient présent. Et croyez moi, ils étaient efficaces. Lorsqu'on abandonne l'hésitation et la pitié, lorsqu'on délaisse l'honneur et la droiture, il ne reste qu'une arme sombre et vile, mais au tranchant redoutable.

Petit à petit, cette meute prenait de l'ampleur, sauf qu'en l'absence de valeur, leur unité se fit chancelante. À trop trainer dans l'ombre, ils perdaient un peu l'essentiel de l'humanité, jusqu'au jour ou leur union légendaire fut ébranlé. Une dispute éclata dans le trio fondateur, une histoire toute bête d'amour et de jalousie, mais qui fut suffisamment forte pour fissurée tout le clan. Or quand une horde sans foi ni loi perd son seul crédo, c'est la fin. Son agonie fut aussi fulgurante que son ascension, et en moins d'un mois, cette organisation s’effrita.
Un homme avait gardé sa lucidité dans ce chaos, un certain Nara Toshiya, simple orphelin recueilli sur un champs de bataille. Il avait grandi dans l'ombre, il avait dès son plus jeune âge connu les us débridés des siens, mais plus que tout autre, il s'était imprégné de l'unité infaillible de ce clan. Nul ne sait comment, mais ce fut cette fleure épanouie dans l'obscurité qui réussit à rapporter l'harmonie. Un jour, l'on retrouva les Trois irréductibles morts, l'épée de l'un planté dans le corps de l'autre. La disparition du Triumvirat marqua la fin d'un ère, et l'avènement de cet enfant des ténèbres.

Autrefois vils et sournois, les Toshiyas devinrent charmeurs et élégants. Brigands et assassins, ils se changèrent en une somptueuse bourgeoisie, profitant de cet or salement gagné pour s'offrir ce qu'il y avait de mieux. Cela prit du temps, mais ce nouveau leader transformant ce ramassis de vaux-riens en une élite pleine de raffinement et de délicatesse. Cependant sous l'or et la soie se cachait toujours la même communauté : ils visaient le sommet, et pour cela ne reculaient devant rien.
Une nouvelle vie commençait pour ce clan, et le même réseaux qu'ils avaient façonné dans l'ombre fut créé dans la lumière. Manipulations et magouilles n'avaient pas disparus, ils s'étaient tout simplement parés de courtoisie. Il était aisé de condamner de vulgaires brigands, mais qui s'opposeraient à une bourgeoisie avenante? L'excès de lumière s'avéra tout aussi efficace que les ténèbres. De plus, cette abondance d'art et de savoir avait un autre but : elle donna une âme à ce clan. Même s'ils usaient encore du monde des ombres, les Toshiyas ne s'y perdraient plus jamais, puisqu'ils avaient désormais une identité, une culture : Ils formaient un clan.

Auteur : Saru Toshiya






Dernière édition par Maître du jeu le Mar 14 Juil - 15:03, édité 10 fois
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: 5 - Informations (clans, personnages, événements,...)   Jeu 14 Mai - 22:45




  • Nom : Isatsu

  • Prénom : Takki

  • Sexe :

  • Clan : Isatsu

  • Spécialités : Genjutsu

  • Traits Particuliers : Sa beauté est sa principale arme, dans toutes les situations. Hormis son opulente poitrine et son visage de poupée, Takki possède toute l'assurance d'une véritable kunoichi. Un regard perçant, un sourire arrogant, rien ne trahit ses véritables émotions sur le champ de bataille.

  • Taille : 1m71

  • Age : 21 ans


Description :

Toujours prête pour une plaisanterie, son passe temps préféré est de jouer des rôles devant ses élèves pour leur faire tourner la tête. Le rictus au coin de ses lèvres semble graver dans la pierre. Les rares personnes l'ayant vu le perdre ont généralement disparu de Konoha. Depuis la rentrée il est quasiment impossible de la rencontrer en dehors de l'académie, comme si sa vie entière n'avait plus de sens qu'entre ses murs. Elle porte généralement toujours des vêtements moulants, idéal pour appâter et cogner.



Pédagogie :  

Takki est l'archétype du professeur que l'on vient voir avant tout pour la personne plus que pour les cours. Ses classes sont très souvent pleine et elle présente le plus gros taux d'échecs de l'académie. Cependant, cela est principalement dû aux élèves un peu trop pré pubère s'invitant à ses cours sans pour autant avoir un quelconque lien particulier avec le Genjutsu. Takki a également formé plusieurs grand espoir du village et elle ne cache pas qu'ils font sa fierté. Ses méthodes d'enseignement sont tout ce qui a de plus classique au delà de sa plastique aguichante. Elle place sa confiance dans l'élève et attend la même chose de ce dernier, le guidant alors vers la force de l'esprit sans pour autant lui offrir la réponse.

 

Réputation :

Au sein de l'académie, Takki fait figure de femme fatale. La majorité des hommes éprouvent du désir à son égard, secret ou non. Sans pour autant donner suite à leurs avances, elle a le don de les maintenir à température, causant par moment des troubles dans le village. Cependant, sa réputation ne s'arrête pas aux murs de l'académie. Elle semble être l'un des pions les plus efficaces pour la protection du village, bien qu'aucun élève ne puissent l'imaginer dans ce rôle.



Attitude : Courageuse, Patiente, Maline, Volage, Fière

Citation : « Mes yeux sont plus haut, chéri. »






  • Nom : Aisu

  • Prénom : Chikara

  • Sexe :

  • Clan : Aisu

  • Spécialités : Kenjutsu

  • Traits Particuliers : Vous entendrez généralement Chikara avant de le voir. Que ce soit par ses frasques verbales vibrantes ou ses hurlements primaires, l'homme est un concentré de bestialité. Il n'est pas là pour rire, pour plaisanter, pour faire joujou, mais pour former des tueurs. Il le répétera souvent et toujours de façon la plus blessante possible. Sa langue est aussi aiguisé que son katana et son visage aussi ferme que les muscles de son corps.
  • Taille : 1m85

  • Age : 26 ans


Description :

Les muscles saillants, la peau légèrement dorée au Soleil, la main constamment posée sur la garde de son katana, Chikara respire le guerrier à plein nez. Une cicatrice marque sa peau au dessus de son pectoral droit. Inutile de le questionner sur ses combats passés, il vous remettra rapidement à votre place. L'homme cependant reste fier et montre son corps à tous, étant toujours sobrement habillé. Son visage est souvent sévère, surtout lorsqu'il se trouve en face de ses élèves, les êtres qu'il haït le plus au monde comme il le dit souvent. Le reste du temps, il reste neutre, évitant de se mêler des affaires qui ne le concernent pas.



Pédagogie :  

Beaucoup se demandent pourquoi Chikara enseigne à l'académie. Lui même se pose probablement la question. Les rumeurs vont bon train à ce sujet. Le concernant, il dira qu'il n'est pas immortel et qu'a sa mort, le village sera dans la merde, sauf s'il transmet son savoir. Ce trait de caractère se ressent dans sa pédagogie, si bien que très peu d'élèves arrivent à tirer quoi que ce soit de ces enseignements. A dire vrai, l'homme n'est capable de transmettre son savoir qu'a un ou deux élèves à la fois. Il s'emporte vite, et lorsque cela arrive, le cours est terminé.

 

Réputation :

Aussi connu pour ses frasques délurés autant que par ses actes irréfléchis, Chikara n'en reste pas moins l'un des plus puissants guerriers du village. A ce titre, on lui pardonne beaucoup, trop même pour certain. Cela n'empêche que le village à besoin de lui autant pour ses bras que pour sa grande gueule. Il est toujours bon d'avoir un lion comme allié, à condition de savoir contre qui focaliser sa rage. C'est exactement ce que le village fait avec Chikara et tant pis si cela traumatise quelques élèves.



Attitude : Sanguin, Râleur, Bagarreur, Puissant, Pervers

Citation : « Ce qui est bien avec le un deux trois, c'est que les petits cons s'attendent toujours à ce qu'on frappe à deux. Un *BIM*»








  • Nom : Senjago

  • Prénom : Hikari

  • Sexe :

  • Clan : Senjago

  • Spécialités : Taijutsu

  • Traits Particuliers : Sous ses traits blond se cache un personnage haut en couleur. Tantôt arrogant, tantôt compatissant, Hikari, de son jeune âge, s'attire autant les foudres de ses aînés que l'admiration des plus jeunes.  

  • Taille : 1m76

  • Age : 17 ans


Description :

Les cheveux en bataille, généralement une cigarette aux lèvres, Hikari respecte à la lettre le stéréotype du bad boy. Jeune homme talentueux, il a appris à se défendre très tôt, aidant son clan à protéger ses terres contre les envahisseurs. Sculpté par la guerre, son corps présente quelques traces de luttes. Beaucoup de personnes le trouvent arrogant de part sa posture. Toujours habillé d'une chemisette dont il ne ferme jamais les boutons, l'homme aime se mettre en avant. Il garde ce trait de caractère lors des batailles.



Pédagogie :  

Les méthodes d'éducation d'Hikari sont assez personnelles. Selon le profil de l'élève, qu'il soit jeune délinquant,  jeune femme en admiration ou jeune premier de la classe, Hikari essaye de s'adapter au mieux pour répondre à ses besoins.  Méprisé ou adulé, il ne laisse personne indifférent.  



Réputation :

Bien que capable et reconnu, le jeune âge d'Hikari agit encore comme un frein. Il est loin de faire l'unanimité auprès de ses pairs. Immature, arrogant, dangereux, les plus réticents font tout pour le disgracier. Malgré la pression sur ses épaules, Hikari ne semble nullement touché par toute cette politique autour de lui.



Attitude : Arrogant, Généreux, Indépendant

Citation : « Allons, il va bien falloir changer votre couche un jour. »








  • Nom : Toshiya

  • Prénom : Fumiko

  • Sexe :

  • Clan : Toshiya

  • Spécialités : Ninjutsu Elementaire

  • Traits Particuliers : D'un naturel froid et distant, Fumiko a du prendre sur elle et évoluer avec le monde. Cette femme que l'on voyait rarement accompagnée s'est subitement transformée en directrice de la toute nouvelle académie, offrant sécurité et savoir à ses élèves tout en devant encadrer l'équipe pédagogique.

  • Taille : 1m67

  • Age : 23 ans


Description :

Jeune femme à la chevelure brune, Fumiko possède des iris gris ne montrant aucune émotion la plus part du temps. D'une silhouette fine, elle ne paye pas de mine par sa petite taille. Cela ne l'empêche cependant pas de dire ses quatre vérités à des gros balourds faisant deux fois sa taille et trois fois son poids. Malgré son côté solitaire, la femme ne rechigne plus à être accompagnée, elle ne recherche simplement pas d'elle même la présence d'autrui.



Pédagogie :  

D'une pédagogie des plus basiques, Fumiko offre son savoir à quiconque est près à travailler pour l'obtenir. Elle ne s'attarde pas avec les banalités de la vie, ne cherche pas a comprendre les problèmes de ses élèves, elle est ici uniquement pour leur enseigner, ce qu'elle fait avec brio. Arrivant sans mal à rétablir le calme dans sa classe, il lui arrive rarement de s'emporter. Lorsque cela arrive, son visage ne change nullement d'expression, elle se contente de lâcher son sac sur l'élève concerné, lui faisant généralement honte devant toute l'assemblé la plus part du temps. Pour autant, cela ne lui procure aucun plaisir.  



Réputation :

De part son nouveau statut de directrice de l'académie, Fumiko jouit d'un certain statut au sein du village. Elle possède à présent un nom qui a un certain poids, causant ainsi certaine jalousie. Malgré tout, elle semble prendre ses fonctions avec beaucoup de sérieux, ce qui lui accorde les bonnes grâces des chefs de clan.



Attitude : Sérieuse, Inflexible, Méthodique

Citation : «Un canari dans une prison dorée n'en reste pas moins un canari.»


Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: 5 - Informations (clans, personnages, événements,...)   Mar 19 Mai - 8:58


Académie - Les plans


Académie - rez de chaussée:
 

Académie - 1er étage:
 

Tour Sud - Rez de chaussée:
 

Tour Sud - Premier étage:
 

Tour Sud - Dernier étage:
 

Tour Nord - Rez-de-chaussée:
 

Tour Nord - Dernier étage:
 

Auteur : Shinjin Isatsu




Académie - Les dortoirs


Konoha est encore neuf, et son organisation est parfois très brouillonne. En témoigne l’organisation du logement des aspirants. Pour les orphelins recueillis par le village, le problème ne se pose pas : ils sont d’office logés dans les dortoirs de l’Académie, deux larges pièces au premier étage, l’une pour les filles, à gauche, l’autre, à droite, pour les garçons. Trois salles de bain, au rez-de-chaussée, sont accessibles à tous.


L’étage supérieur rassemble deux grandes salles, le réfectoire, et une salle commune.


Pour les enfants issus de l’un des quatre clans, la situation est différente, et se règle au cas par cas, puisqu’il pourra tout aussi bien être logé dans le quartier de son clan que dans le dortoir de l’Académie. Le village est trop neuf pour qu’on puisse encore déterminer quel sera le choix traditionnel des quatre clans.


Pour plus d'informations sur les dortoirs, lisez ce RP !


Auteur : Hana Aisu




Dernière édition par Maître du jeu le Mer 27 Mai - 16:35, édité 4 fois
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: 5 - Informations (clans, personnages, événements,...)   Mer 27 Mai - 15:56



Le quartier Toshiya


Le clan Toshiya a toujours aimé ce que le monde pouvait offrir de mieux. Comment pouvait-il en être autrement? Ils s'estimaient être ce que l'humanité pouvaient faire de mieux. Mais leur assurance n'était pas inné. Les premiers membres du clan ont du, jadis, redoubler d'effort pour créer cette réputation que chacun connait à présent. Offrant ainsi à leur descendance le luxe de s'appeler Toshiya.


En quittant leur territoire, il était hors de question pour eux de quitter leur richesse et leur luxure. Bien incapable de construire eux même leur superbe maisonnée, ils laissaient aux bons soins des meilleurs ébéniste du village de façonner leur nouveau pavillon à l'aide des meilleurs matériaux disponible. Privant par la même occasion ces bras pour des œuvres plus importante. Mais comme tout village, Konoha ce devait de posséder son joyaux, son quartier fleurissant, son quartier qui rendrait jaloux les hauts de ce monde et rendrait envieux les plus bas. Être ce que tous désiraient était un point d'honneur que les Toshiya respectaient à la lettre. Ils ne s'étaient pas donné tout ce mal pour finalement revenir à la médiocrité.

 

Trois mois n'étaient pas suffisant pour que la grandeur de ces individus puisse être représentait comme il se doit. Leur domaine ressemblait pour le moment à un vaste chantier, certes, audacieux, mais chantier tout de même. Pensé comme une horloge dont chaque heure, chaque minute, chaque seconde feraient honneur à un Toshiya, les douze routes du domaine partaient chacune du centre. Tracées en ligne droite, elles finissent chacune par rejoindre l'axe principal du domaine. Cette périphérique entourait le domaine et avait pour but d'offrir une ballade à chaque âme souhaitant découvrir la grandeur du clan.

 

En son centre, un immense bloc de rocher a été amené et des sculpteurs s'y attèlent depuis un mois. Décidé comme étant le centre du domaine et par conséquent, l'idole de l'unification de tous les Toshiya, il a été décidé qu'une stèle serait érigé au centre du domaine et que sur cette pierre désormais sacré serait gravé les noms de tous les Toshiya ayant participé à la grandeur du clan. Cette cérémonie, pouvant être du vivant ou post mortem, est le plus grand honneur que le clan puisse faire à l'un de ces membres. Par conséquent, la plus part des membres Toshiya visent à ce que leur prénom figure sur la pierre.  


Construit autour de cette stèle et au bordure des routes formant le domaine, les demeures des Toshiya furent les premières à voir le jour. Il était évidemment hors de question de loger les Toshiya dans des tentes ou tout autre maisonnée n'ayant de ce nom que les quatre murs et le toit qui les recouvre. Les demeures du clan n'avait rien à voir avec tout ceci. Ces dernières étaient fait du meilleur bois de la région. Les rondins étaient empilés les uns aux autres, tel un puzzle, puis lié entre eux. Le résultat étaient une maison d'apparence noble. Le bois était recouvert d'une huile lui évitent de pourrir à l'eau tout en le rendant brillant, idéal pour les journées de soleil. Chaque demeure possédaient également une petite parcelle de jardin dont les décorations dépendaient du propriétaire.


Tout autour du périphérique, ce sont des jardins qui ont été aménagé. Banc, terrasse, fleur.  Rien n'est jamais trop pour les Toshiya. Si bien que des ouvriers ont commencé à creuser la terre pour qu'un bassin vient prochainement recouvrir les alentours du quartier, isolent encore un peu plus les Toshiya du reste de la plèbe.



Auteur : Hakai Toshiya


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 5 - Informations (clans, personnages, événements,...)   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» INFORMATIONS INEDITES ! UN MESSAGE SPECIAL POUR TOUS LES NOUVEAUX CONVERTIS !
» Manga | Personnages pris
» [Guide]Les évènements insolites
» [HRP] Informations RP sur Ryes et l'arrivée de tout voyageur
» Les personnages joueurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Zone HRP :: 
Le Règlement
 :: Univers
-