Partagez | 
 

 La Grande Réunion Clandestine (partie 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hana Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: La Grande Réunion Clandestine (partie 1)   Mer 20 Mai - 22:52

La Grande Réunion Clandestine des Etudiants Révoltés (partie 1)

Hana regardait d’un air endormi l’enseignant enseigner sous l’œil intéressé ou désespéré, selon les cas, des étudiants qui étudiaient, et elle se faisait la remarque que le monde semblait, cette fois encore, particulièrement bien fait. C’était, à bien y réfléchir, une remarque moins idiote qu’on aurait pu le croire. Comment aurait terminé une Académie dans laquelle les enseignants étudiaient sous les tutelles d’étudiants enseignants, hum ? Probablement pas bien… Quoique… L’expérience n’était pas dénuée d’un certain attrait. Hana ajouta mentalement à sa liste des « mille et une chose à faire une fois devenue maître du monde » l’idée de créer une école pareille. Ne serait-ce que pour le plaisir de foutre un peu le bordel.

Hana aimait bien l’idée de foutre un peu le bordel.

Et aujourd’hui, elle avait particulièrement envie de concrétiser cette envie. Comme ça… Sur un coup de tête… Une sorte d’éclair de génie, de motivation… Et une sérieuse envie de se venger de Chikara.

Un peu plus tôt, le professeur Aisu l’avait giflé pour la punir d’un mensonge – pour une fois, ce n’avait même pas été un mensonge, en plus ! – et Hana avait pris la décision d’agir. Si les autorités du village continuaient à la traiter en gamine, elle allait leur prouver qu’elle était grande. Très grande. Suffisamment grande, en tout cas, pour organiser un premier mouvement de contestation.

Elle aimait bien cette idée. Un mouvement de contestation.

Son regard tomba sur la feuille posée sur sa table, celle qu’elle avait griffonnée depuis le début du cours. Pas l’once d’une note prise, non, rien de bassement scolaire. Plutôt le coup d’envoi de la révolution.

« Senjago, Toshiya, Isatsu, Aisu et autres (désolé, je n’ai pas retenu vos noms de famille), il est temps de frapper un grand coup !

L’Académie vient d’ouvrir, et tous les profs nous regardent comme des gamins ! Pas plus tard qu’hier, on nous a démoli à coup de shurikens ! Et ça faisait mal !

Bref, il est temps d’organiser la résistance !

Rendez vous ce soir, après le dîner, dans les jardins derrière l’Académie. Prenez tout ce que vous pourrez voler comme bouteille, et rejoignez nous dans la première Grande Réunion Clandestine des Aspirants Révoltés !

Le nom est encore temporaire. »

Hana relu son message trois fois, et le trouvais toujours aussi mauvais. C’était parfait ! A tous les coups, ceux qui le liraient seraient persuadés que Hana n’était qu’une ado stupide. Et elle comptait bien qu’ils le croient. Après tout, il était encore beaucoup trop tôt pour dévoiler son Grand Plan de Domination du Monde (Le G.P.D.M était encore en phase d’élaboration).

Evidemment, si quelqu’un avait pu lire dans ses pensées, il aurait immédiatement su que, GPDM ou non, Hana n’était bien qu’une ado stupide, mais cela, il lui faudrait encore un moment pour s’en rendre compte.

En attendant, elle recopia son message en deux exemplaires, et les signa de son nom de code, « Corbac ».

Pourquoi Corbac ? La réponse était extrêmement simple. Pourquoi pas ?

Elle fit glisser le premier mot à son voisin de droite, et le second à son voisin de gauche.

Hana – Faites tourner !



Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Réunion Clandestine (partie 1)   Dim 24 Mai - 13:43

Le cours battait son plein. Alors que les grandes batailles se tenaient, les Toshiya, avec comme alliés secrets les Isatsu, étaient sur le point d'écraser un clan rival. Shinjin prenait autant de notes que le professeur lui laissaient le temps d'en prendre. Avec tout particulièrement une préférence pour les stratégies employées. Cela le passionnait. Comme dans un subtil mélange entre le jeu de Go et le jeu de Chôgi, chaque clan plaçait ses différentes troupes, ayant chacune sa spécialité, avec pour but, toujours, d'entraver les mouvements ennemis. Une véritable guerre de l'information, ou s'entrelaçait bluff, chance et stratégie.

L'enfant se demandait souvent ce qui se serait passé si ça avait été lui au commandement ce jour là. S'il aurait pris de meilleures décisions, ou de plus mauvaises... mhh... non, il en aurait pris des meilleures. Les Toshiya avaient placé les hommes, armés de sabres, très efficaces contre l'infanterie et l'archerie, à l'Est, pensant que l'ennemi dégagerait ce front. Hors... et ce, Shinjin fouilla ses notes plus en détail, d'il y a quelques cours d'histoire... oui, c'était ça. Ledit clan ennemi s'était déjà fait avoir par la même tactique, mais pas contre les Toshiya. En relisant ses notes, Shinjin se demanda si à ce moment là, il y aurait un moyen d'avoir cette information, et... c'était le cas! Comment ça c'était le cas?

Professeur - Oui Shinjin?

Shinjin - Je me posais une question. Vous décrivez une tactique que le clan Toshiya a employé, mais cette tactique a été employée contre les Bokuzaké... Il relut ses notes, et continuait sa question tout en feuilletant ses notes frénétiquement. huit mois avant ça, par les Beneko. Et lors de nos derniers cours, vous avez évoqué une visite diplomatique de Aïgo Toshiya chez le légataire Torikima Beneko. On peut donc penser qu'ils auraient échangé sur l'ennemi commun, et donc que les Bokuzaké ne feraient pas deux fois la même erreur? Alors pourquoi les Toshiya ont réitéré le même mouvement?

Cette question jurait assez avec la réputation d'élève indiscipliné et un peu dissipé que Shinjin entretenait auprès des autres élèves, aussi le gosse surpris l'auditoire qui ne battait pas la campagne. Pourtant, même s'il faisait tout pour le cacher, et se donner un genre de voyou, Shinjin était un flagrant partisan de la prise de notes intensives. À forciori il ne les relisait que rarement, mais pour les cours de stratégie, c'était autre chose. Le plaisir dépassait l'obligation pour cette matière.

Le professeur lui répondit. Une réponse qui ne satisfit pas le garçon, qu'il jugeait trop banal. Trop de Toshiyas étaient présent, sa question lui avait déjà valu de mauvais regards, le professeur avait clos l'incident de manière plus diplomatique que spirituelle.
Alors que le professeur se retournait vers son tableau, la fille à sa droite lui passa un mot. C'était une Aisu... Hana, lui semblait-il, si ses souvenir étaient bons. Il lut le message, ce qui le fit sourire. Avec ses airs de fauteurs de troubles en plein larcin, il fit passer le mot, et en écrivit un autre directement pour la coordinatrice en chef.

"J'en suis. Je ramène de l'alcool.

M. S.
"

Pas assez idiot pour laisser des traces écrites de ses futurs forfaits, sa prudence - ou sa paranoïa - le tiraillait toujours, aussi préférait-il prévenir que guérir.


La faim justifie les moyens...


Dernière édition par Shinjin Isatsu le Dim 24 Mai - 13:43, édité 1 fois (Raison : manquait un foudedieu de guillemet)
Qazea Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Réunion Clandestine (partie 1)   Dim 24 Mai - 13:58

J'écoutais le cours attentivement. Ce cours avait pour but de nous apprendre les premiers mudras, des signes incantatoires qui permettaient de donner une forme au chakra pour l'utiliser de divers moyens. J'avais noté leur nom ainsi que leur signe sur une feuille de papier. Ce cour était réellement passionnant. Après tout, mes parents m'avaient parlés de différent style de combat, et le ninjutsu (la maîtrise de Chakra) était de loin celle qui me passionnait le plus. J'avais l'impression que cette maîtrise était faîtes pour moi. Maîtriser une énergie intérieure pour créer des effets dévastateurs… Le kenjutsu pourrait aussi m'intéresser, la maîtrise des armes. Dans tout les cas, les six premiers signes étaient à apprendre pour bientôt, très bientôt, trop bientôt. J'avais toujours eu une mémoire vraiment moyenne, et il me faudrait au moins quelques jours pour retenir cette poignée de signes.

Quelques autres élèves paraissaient intéressés tandis que d'autres avaient envie de se pendre. Au fond, nous n'étions pas tous passionner par la même chose et je trouvais ça logique. Néanmoins, le cour changea très rapidement. Trop rapidement. Nous passions à un cours d'histoire et de stratégies guerrière, et, rapidement, mon visage prit le teint d'un ennui visible et descriptible comme mes autres camarades. Seul un trouvait à redire : Shinjin, un partenaire que j'avais eu lors d'une baston générale. Ennuyé, je regardais d'un air envieux ma voisine. Elle avait l'air perdu dans ses pensées jusqu'au moment ou son regard tomba sur une feuille. Je gardais mon regard fixé vers le professeur jusqu'au moment ou je reçus un mot sur ma table, envoyé par ma voisine qui me demanda de faire tourner.

Je le lu rapidement et du m'empêcher de rire lorsque je lus que le nom était provisoire. Je le trouvais, pour ma part, génial. J'arrachai un petit bout de ma feuille non utilisée et répondit.

- Compte sur moi. Je volerai pas mal d'alcool à mon clan. Red.

Pourquoi red ? Car le rouge était le couleur de la passion et des flammes.

(Demande de caractéristique sur le topic de validation)
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Réunion Clandestine (partie 1)   Lun 25 Mai - 16:26

RP Validé: +1 Int

Bande de sale garnement!
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La Grande Réunion Clandestine (partie 1)   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Grande Evasion - Partie 2 : Deeper Underground
» A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)
» Grande réunion générale ! [HRP]
» La Grande Evasion - Partie 4 : Chasseur et Proie
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Konoha :: 
L'Académie
 :: salles de cours
-