Partagez | 
 

 Les aventures absolument inutiles de Madoka [Entraînements]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Madoka Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Les aventures absolument inutiles de Madoka [Entraînements]   Jeu 21 Mai - 19:52

Entraînement de Points de Vie (apnée) et Agilité (course)

- BOUARF ! Ah… Ah… Comment ça, 37 secondes seulement ?!


Devinette : comment entraîner son endurance physique quand on est comme Madoka et qu’on court le risque de voir son champ de gravité partir en freestyle au bout de trois foulées ? La réponse est bien sûr : profiter de votre bain pour refaire Le Grand Bleu !
Cela faisait un bon moment que Cheveux de Bonbon barbotait, entrecoupant le savonnage et les deux shampooings d’une tentative de noyade volontaire, histoire de renforcer ses capacités cardio-pulmonaires. C’était certes bien moins optimal que d’aller faire quelques longueurs de piscine ou de faire un 5000m, mais on faisait ce qu’on pouvait avec ce qu’on avait.

Ce n’était pas le meilleur moment pour pratiquer, en plus. La rentrée des classes à l’académie était pour aujourd’hui dans la matinée, ce n’était pas vraiment le moment de risquer la noyade ou autre accident lié à une baignoire. Parce que ça ne faisait pas vraiment sérieux de se faire coller l’étiquette Madoka-la-ninja-trop-teubé-pour-se-baigner. Enfin, assise dans une baignoire, ça ne risquait pas… Mais sait-on jamais. Madoka avait encore le temps d’une dernière immersion avant d’aller passer le premier examen. Plongée immédiate du sous-marin Tignasserose ! Suivi du disgracieux retour à la surface.



- BLERF ! Ah… Ah… Aaaaaah… 44 secondes. OK.


44 secondes. C’était pas le Pérou, mais il faudrait bien s’en contenter. La légende disait que certains ninjas avaient la capacité de pouvoir faire la sieste sous l’eau tant leur capacité en apnée était développée et d’autres qui pouvaient carrément respirer dans l’eau comme des poissons ; si c’était le cas, ces types avaient avoir des décennies d’entraînement pour en arriver à une telle performance. Enfin, chaque chose en son temps. Pour le moment, il était temps de sortir du bain et d’aller en cours. Après avoir utilisé une pile de serviettes et pris une éternité histoire de bien sécher et mettre en place l’erreur des lois de la nature qu’elle appelait sa coiffure, Madoka était ENFIN prête à aller accomplir sa destinée ! Enfin, jusqu’à ce qu’elle croise un autre Isatsu.


- Madoka, ton premier test à l’académie, c’était pas à 14h ?
- Si, pourquoi ?
- Il est 14h15.
- …MEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERDE !!!
- Nunuche.


Y a pas à dire, le jour où les dieux ont laissé le choix à Madoka d’avoir un cerveau développé ou des grosses doudounes, elle n’avait pas choisi le cerveau. Ou alors, des cheveux aussi longs, les racines devaient finir par attaquer…
L’heure était au sprint ! Hors de question de manquer ce premier test !
Il y avait quelque chose d’assez comique à voir Madoka courir, d’une part à cause de l’ouragan rose collé à sa tête qui virevoltait dans tous les sens à la moindre foulée… Ou la même agitation, mais bien moins gracieuse, émanant du T-shirt. Courant avec l’agilité du félin et la vitesse de l’Usain Bolt, Madoka traversa le quartier Isatsu en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, non sans avoir involontairement fouetté à coups de cheveux quelques badauds.

Un drift digne de Speedy Gonzales plus tard et le jardin était atteint… Et le premier test. Fort heureusement, personne ne semblait avoir calculé qu’il y avait une personne grave à la bourre.
Madoka Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les aventures absolument inutiles de Madoka [Entraînements]   Sam 23 Mai - 3:12

Entraînement de Dextérité


- Madoka !
- Oui, m’man ?
- Viens m’aider à préparer le repas !
- Nan, faut que je révise !
- Justement : si tu m’aides pas, tu vas réviser tes techniques d’esquive de coups de pied au cul !


Marmonnant entre ses dents, Madoka jeta dans un coin de sa chambre le Guide Du Ninja Noob avant de descendre à la cuisine. La mère de Madoka était très sympa, mais il faudrait bien un jour qu’elle comprenne que les techniques ninja, ça prenait le pas sur la préparation de la bouffe. Quand des brigands ou pire viendraient chercher des crosses à Konoha, on ne s’en tirerait pas en leur proposant des okonomiyaki. Enfin bon, il n’y avait guère le choix…


- Bon, tu veux que je fasse quoi ?
- J’ai besoin que tu me découpes la viande et les légumes pendant que je passe chez le voisin récupérer deux ou trois affaires. Tu penses pouvoir t’en occuper ?
- Bah, ça devrait pas être trop dur.
- Excellent ! Je te laisse gérer !


Et pouf, partie comme elle était venue, maman Madoka. Et Cheveux de Bonbon ? Laissée en plan. Bon, quel était le plan… Abats de bœuf, chou, ciboulette chinoise. Tout ça à découper en lamelles. Au travail. Ou pas, car Madoka venait de réaliser une chose… Un couteau de cuisine, ça faisait à peu près la même taille et le même poids qu’un kunai. Et la planche à découper ne se plaindrait pas si elle présentait quelques entailles en plus. Hmmm…
Quelques minutes plus tard, le jardin de la maison était devenu le site d’une étrange expérience : posée sur le sol contre un des murs de la maison trônait une planche à découper sur laquelle avait été grossièrement dessinée une cible à la sauce soja avec le doigt. Et trois mètres plus loin, Madoka avec tous les couteaux qu’elle avait pu embarquer depuis la cuisine, qui tentait de toucher ladite cible en y jetant les couteaux. Tâche plus ardue qu’il n’y paraissait.

Pour quinze couteaux lancés, huit ou neuf passaient à côté de la cible et quatre ou cinq la heurtaient à la perpendiculaire ou sur le manche. Et ceux qui par chance touchaient la planche sur la pointe rebondissaient dessus faute de force. Eh ben, c’était pas si facile que ça… Quand le Guide Du Ninja Noob mentionnait que certaines personnes étaient devenues si expertes au lancer qu’elles pouvaient tirer jusqu’à dix kunais à la fois sur dix cibles différentes. Et les toucher toutes à 25 mètres. Ces gars étaient des foutus cheaters, pensait Madoka alors qu’un énième couteau rebondissait sur l’un des murs de la maison.
C’était rageant, l’air de rien, de voir tous ces bouts de ferraille à la con aller dans tous les sens excepté le bon.



- Tu lances comme une enclume.


Bug dans la Matrice. Et horreur totale quand notre aberration chromo-capillaire se retourna pour voir maman Madoka, mains sur les hanches, admirer sa progéniture massacrer le matos de cuisine d’un air mi-intrigué mi-amusé. Alors là, ça allait gueuler.


- C’est PAS ce que tu crois !
- C’est ce qu’ils disent tous.
- Bon, d’accord, c’est exactement ce que tu crois.
- Oh, je comprends, je comprends… Bon, le temps que l’académie résolve le problème et vous laisse utiliser des armes, je te laisse t’exercer avec le matériel de cuisine. Mais t’es de corvée de vaisselle ET d’affûtage pendant tout ce temps en contrepartie. Et tu dois toujours découper cette viande.
- M’MAN !
- Mais comme je suis une maman douce et attentionnée, je vais te montrer comment on fait. Tu as tendance à tordre ton poignet quand tu relâches ton couteau, ce qui le fait tournoyer et perdre de la puissance. C’est une technique adaptée pour des shurikens. Pour lancer un projectile droit comme des aiguilles ou des kunais, ton poignet doit rester fixe quand tu lâches.


Bug dans la Matrice II. Depuis quand maman Madoka, dont la plus grande aventure de toute sa vie devait d’avoir été coursée par un chien errant en revenant des courses, était soudainement une experte en armement ninja ? Mais bon, il y aurait quoi à perdre à essayer ? Garder le poignet fixe au moment de relâcher le couteau… Sans trop y croire, Madoka jeta son dernier couteau avec le poignet fixe. Couteau qui vint se planter net dans la planche à découper de cinq ou six centimètres. Niveau précision, on était presque sorti de la cible, mais niveau puissance, c’était déjà bien mieux. Ecarquillant les yeux et avec la bouche ballante, Madoka se retourna vers sa mère, qui haussait les épaules avec son meilleur air de dire « Je te l’avais dit. ».


- Maintenant, lave-moi tout ça et coupe cette viande. Nunuche.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les aventures absolument inutiles de Madoka [Entraînements]   Sam 23 Mai - 21:31

RP Validé: +10 HP et +1 Dex

J'ai apprécié ces deux écrits. Attention tout de même, la découverte du chakra est récente, je doute qu'il y ait des ouvrages qui en parle encore, surtout quelque chose comme "le book des noob ninja". Si écrit il doit y avoir, ce sera surement des écrits voir même des croquis, un truc très protocolaire donc.

je n'ai pas donné de points d'agi pour la simple et bonne raison que donner un point d'agi sur deux lignes de textes qui explique la folle course de ton personnage serait un peu osé.

Edit: Navré de l'erreur, c'est donc bien +10 HP et non +5
Madoka Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les aventures absolument inutiles de Madoka [Entraînements]   Mar 26 Mai - 20:33

Travaux en cours au clan Isatsu, aujourd’hui. Visiblement désireux d’améliorer leur quotidien et maintenant que les mômes avaient été parqués à l’Académie pour ceux en âge de se taper dans la gueule, les habitants du quartier au chakra sonique (mais chut, personne le sait encore !) avaient décidé que les sentiers de terre battue et de sable entre baraques, c’était pas swiggityswag et qu’il était temps de paver le chemin. Littéralement. Et puis, si ça permettait d’éviter de saloper ses chaussures à la première pluie…

Le projet était en cours de planification depuis une pige, à en juger par la quantité de sable, de gravier et de dalles taillées qui se trouvaient sur le chantier ; en moins de temps qu’il ne faudrait pour le dire, le quartier Isatsu aurait une route digne de ce nom, et une occasion de se la raconter en montrant aux autres clans qu’au moins, ils ne mettaient pas du sable dans la maison quand ils rentraient, EUX.

Bien sûr, tout le monde devait y mettre du sien pour ça. Et les apprentis lanceurs de kunaï n’y faisaient pas exception.



- Madoka, on va faire facile pour toi. Tu vas juste me ramener les matières premières et virer la terre, c’est moi qui me chargerai d’aplatir le sol et poser les dalles.
- Mais, chuis toute seule, Papa ?
- Pour faire notre allée qui reliera notre porte à la grand-rue, on sera que nous deux, ouais ! On s’occupera de la rue principale tous ensemble plus tard, les têtes pensantes du clan ont donné priorité aux maisons.
- Maman nous aide pas ?
- Faire porter des trucs lourds à ta mère ? Avec son dos ? Tu rigoles ! Allez, va me chercher le matos.


Par « problèmes de dos » de Maman Madoka, il fallait comprendre « encore mieux lotie en pare-chocs avant que sa fille ». Pas étonnant qu’elle frisait la hernie discale au quotidien… Bon, ben pas le choix. Le dur labeur allait commencer.
D’abord, il fallait attendre que Papa Madoka aie fini de creuser la terre suffisamment profond ; ensuite, ramener des seaux de sable et de gravier pour boucher le sol et le lisser à l’aide des outils ; next, poser les dalles dessus et s’assurer qu’elles étaient bien uniformément plates. Plus qu’à virer les seaux de terre et recommencer. Une fois. Deux fois. Trois fois. Etc.
Difficile de dire à quel point ces pierres taillées et ses seaux pesaient lourd, mais il ne fallut pas longtemps pour que notre aberration capillo-chromatique soit trempée de sueur et avec les bras en feu, sans parler de l’état de ses mains à force de soulever les seaux de terre, les seaux de sable et les dalles en pierre. Temps de stopper un peu, car Papa avait aussi sa dose de manipulage de pelle.



- Et on va faire quoi de toute cette terre que t’as déplacé ?
- C’est vu avec les autres : on va aller la balancer dans la forêt au fur et à mesure. On à trouvé une fosse qui contiendra tout ça sans souci. Bon, on à assez glandé, on reprend !
- T’es malade ? On à même pas stoppé dix secondes !
- Porter mes seaux te fait les muscles pour l’académie, crevette ! Au boulot !
- Tortionnaire !


Et la balade reprit. Sable. Gravier. Dalle. Terre. On répète. Il fallait avouer cependant que plus les dalles étaient posées, plus l’allée prenait forme. Une fois qu’elle serait finie, la maison serait relativement propre une fois que plus personne n’arriverait dans l’entrée les pieds pleins de sable et de boue. Et elle fut finie. A la tombée de la nuit et après que Madoka et son vieux aient trimé depuis l’aube, mais finie.


- Bon, bah je crois qu’on a bien bossé, fifille. On se rentre ?
- Bah, si t’es en forme pour aller faire un bowling, libre à toi !


Et c’est ainsi que désormais, le clan Isatsu put montrer aux autres clans que ouais, chez les Isatsu, on avait des grosses zigounettes, des gros boobs et des routes pavées. Sisi tavu.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les aventures absolument inutiles de Madoka [Entraînements]   Mer 27 Mai - 15:38

RP Validé: +10 HP

Il est toujours amusant de voir des paysans travailler, encore plus quand ils ont pare choc avant Very Happy


Madoka Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les aventures absolument inutiles de Madoka [Entraînements]   Dim 21 Juin - 2:09

- Euh, Madoka, t'es sûre de ton coup ?


Il fallait avouer qu'il y avait du danger avec ce qu'avait prévu Madoka, là. Autant Mitsunari était prêt à aider sa fille pour ses entraînements de ninja, autant son idée du "cogne-moi avec un manche de pioche pendant que j'essaye d'arrêter tes coups avec un autre manche de pioche", c'était quand même risqué. D'une part parce qu'aspirante ou non, Mistunari restait bien plus balaise que sa fille malgré sa quarantaine ; d'autre part parce qu'un manche de pioche, ça restait un bout de bois assez mastoc. Mais après le tollé contre Daiisu, Madoka était bien déterminée à s'endurcir par tous les moyens histoire de revenir dans la course face à sa nouvelle rivale. Se prendre un ou deux bleus, ce n'était rien si ça permettait de cogner plus fort au final. Lançant son chapeau à sa femme, qui allait admirer la baston, Mitsunari fit craquer son cou avant d'attraper l'arme improvisée à deux mains.


- Bon... On commence. Je te laisse trois secondes pour te préparer et je ne retiens plus rien après, OK.
- OK ! Euh, tu veux dire quoi par "je retiens-" ?
- MEN !
- WAH !
- DO !
- Nom de-
- KOTE !


Hou-là, rien ne se passait comme prévu décidément ! Le père de Madoka était peut-être plus doué pour planter des choux qu'autre chose, mais il semblerait que c'était ça, l'entraînement ultime ! Madoka ne pouvait que parer maladroitement les chtards qui arrivaient de toutes les directions, et chaque coup la faisait ployer sous la force du choc. OK, c'était officiel : Mitsunari Isatsu ne tapait pas avec la force d'un train. Les trains tapaient avec la force de Mitsunari Isatsu.


- MEN, DO, KOTE ! MEN, DO, KOTE !


Mais pourquoi il criait ça à tue-tête ? Attends... "Men", le casque. "Do", le plastron. "Kote", les gants. Madoka avait lu ça à l'académie dans un manuel de kendo. Mitsunari était en de péter la tronche de sa fille (ou du moins, d'essayer) avec du bon vieux kendo. Outre la question d'où il avait appris les règles du kendo, Madoka se demandait surtout comment il avait appris à frapper comme ça. Même en répétant les même trois coups à la suite, juste en frappant un côté différent à chaque fois, le père Isatsu réussisait à complètement laisser sa drôle sur le carreau. Madoka commençait à en avoir mal aux bras à force d'encaisser les coups sans pouvoir en rendre un seul. Cependant, la chance finit par sourire à Cheveux De Bonbon, et après un énième coup paré, son père sembla hésiter ou frapper le suivant. Une hésitation d'une demi-seconde, mais suffisante pour renverser la vapeur.


- JE VAIS TE MASSACRER, PAPA !!!
- Ohputainelleestpascontentelà.


Le combat n'avait plus rien à voir avec avant. Madoka se contentait de frapper comme une dératée en hurlant comme un porc et dans toutes les directions, tandis que son père parait sans rien dire et visiblement sans trop d'efforts. Une situation qui semblait assez amuser les deux parents, jusqu’à ce que les sabres improvisés se coincent l'un contre l'autre.


- Chéri, on dirait que tu te fais un peu dominer, là.
- Il semblerait, oui. Je pense que je ne vais pas me laisser faire plus longtemps.
- Oh, tu penses renverser la vapeur ?
- Bien sûr, j'attends juste l'occasion.

- FAIS PAS COMME SI J’ÉTAIS-
- MEN !


Vlan. Madoka n'avait même pas compris d'où le gnon était venu, mais les faits étaient là : le manche de pioche de son père venait de s'emplafonner dans sa joue gauche avec force. Difficile de dire s'il avait retenu sa force, mais Madoka était bien stunnée, et quitte pour la mâchoire enflée.


- DO !


Et boum, deuxième round dans les côtes ! Madoka n'avait même plus la force de lever les bras pour tenter une parade tant ça faisait un mal de chien.


- KOTE !


Et allez, quand y'en a plus, y'en à encore. Celui là, c'était dans les doigts histoire de lui faire lâcher son sabre, ce qu'elle fit prestement. Mais si Madoka pensait que c'était fini, elle était loin du compte. C'était un dîner de marrons et de châtaignes pour elle, et on en était qu'à l'entrée.


- MEN ! DO ! KOTE ! MEN DO KOTE ! MEN DO KOTE MEN DO KOTE MENDOKOTE MENDOKOTE MENDOKOTE MENDOKOTEMENDOKOTEMENDOKOTEMENDOKOTEMENDOKOTEMENDOKOTE !!!


Hokuto No Ken Mode : activé. Tel un FAMAS paysan, Mitsunari Isatsu était en train de bombarder sa fille de coups de sabre improvisé à 1000 coups par minute, à un point que Madoka ne tenait plus debout que par les chocs qui se suivaient trop vite pour lui laisser le luxe de s'effondrer. Après dieu seul sait combien de temps et de bleus dans la face et toutes les parties du corps, finalement, le père de Madoka stoppa ses rafales de coups... Pour le finish move. Qui comme tout finish move qui se respecte, allait être gueulé à tue-tête avec un arrêt sur image avec effet pastel et texte flottant dans les airs qui ne pourra être représenté ici parce que je ne sais pas dessiner.


- Finish move ! La frappe au cou qui brise l'esprit des faibles !

TOBIKOMI-TSUKI !!!




Kaboum ! Après un triple backflip, Madoka se retrouva face contre terre avec un corps plus tuméfié que Vil Coyote après avoir testé une énième merde de chez Acme Corp., pouvant juste relever la tête pour voir le Stetson de son père atterrir sur son crâne après avoir été lancé par sa mère comme un frisbee. Mitsunari wins. Flawless Victory.


- J'y suis peut-être allé un peu fort.
- Non non, chéri, c'est elle qui à voulu.

- T'as appris fa où, Papa ?
- En fait, Konoha existait déjà dans le passé et j'étais un sennin, puis ta mère est tombée enceinte de toi et j'ai arrêté la vie de ninja.
- V'est près drôle.
- Allez, je t'emmène à l'infirmerie.
- V'affelerai la protecfion de l'enfanfe pour fa !
- Tu m'as demandé d'y aller à fond. Nunuche.
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les aventures absolument inutiles de Madoka [Entraînements]   Jeu 25 Juin - 20:34

Muhahaha! Et après tu oses dire que j'ai une famille de tarés?! WTF?

Madoka, pour avoir pris moult coups de bâtons, je te donne Madoka +20 hp. Pour avoir pris ces mêmes coups, savamment décrit, et aussi parce que je donnerai jamais un +2 sans contrepartie, tu es dans l'état : endolori ( muscles et os sont fatigués. Le joueur subit un malus de 10% - dans ton cas -1 - en FOR, AGI et TAI jusqu’au prochain repos rp).


La faim justifie les moyens...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les aventures absolument inutiles de Madoka [Entraînements]   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Volucité - Unys : Nouvelle région et entraînements.
» Patrouille générale : entraînements et futurs baptêmes || Libre au Clan
» Terrains d'entraînements personnels. [PV Bejita - Takamura]
» Un entrainement plus que dangereux [Pv: Riku Kaisuki]
» Les entraînements nocturnes... c'est le mal [with Denzel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Konoha :: 
Les résidences
 :: quartier Isatsu
-